Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contr√īle

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

Retour à Trandling - 47ème partie

Par Galadorn le 10/6/2002 à 23:43:22 (#1631193)

- Index -

Lettre du frère Kilhaim à l'archevêque Kira Jurnistakr, prêtre d'Artherk et autorité supérieure de la Sainte Eglise sur Arrakas, au temple de Windhowl. Le 23ème jour du mois des Contes.

Monseigneur,

Ainsi qu'il me l'a été demandé par soeur Moonrock, je vous relate par écrit les événements étranges qui se sont produit la nuit dernière à l'intérieur de notre église.

J'espère que vous ne me tiendrez pas rigueur du court rappel suivant, qui n'a pour but que de mettre en exergue le caractère extraordinaire de l'incident qui est advenu hier soir, peu après minuit.

Comme vous le savez, il est courant que des aventuriers fassent irruption dans la grande salle jouxtant notre nef, dans un éclat de lumière et un coup de tonnerre. Bien que l'étendue exacte des pouvoirs des pierres de destinée soient toujours le sujet de nombreuses études, conjectures et controverses, aussi bien à la Haute Tour de Sorcellerie de Lighthaven qu'à l'Académie de Magie de Windhowl, leur utilisation est devenue courante pour quelques habitants de l'ile. Ou, devrais-je préciser, une utilisation parmi toutes celles que nos moines-copistes ont répertoriées jusqu'à aujourd'hui dans les archives du temple.

Donc, la capacité des pierres de destinée la plus usitée est celle qui permet à une personne d'échapper à une mort violente, en la déplacant à son sanctuaire l'instant précédent le coup fatal. Cet asile est un lieu béni auquel la pierre est accordée, au cours d'une cérémonie identique à celle qui a lié la gemme à son porteur. Un effet secondaire, et indésirable, reste cependant la perte de quelques souvenirs. Il a été proposé par frère Jespur dans son "Traité Exhaustif sur les Artefacts Magiques et Sacrés", que ces fragments de mémoire constituent l'énergie qui alimente la puissance de la pierre. Vous trouverez à votre usage, annexée à cette lettre, une copie du passage relatant cette hypothèse.

Parmi les exceptions à ce schéma de fonctionnement, je me permets d'attirer votre attention sur les trois cas suivants, en comparaison avec la circonstance présente:

- Le soldat royal Sealin a décédé une fois arrivé dans notre église, et sa pierre de destinée a été retrouvée terne et fendue. Ce fait a été relaté le 14ème jour du mois des Vendanges, il y a huit ans, par soeur Moonrock dans son rapport sur la réapparition du nécromancien Limish dans notre pays, après quelques trois cent sept ans et six mois. Fort heureusement, le maléfique sorcier au service de Draki disparut deux ans, quatre mois et six jours plus tard, quand son seigneur et maitre fut détruit par les forces réunies de Goldmoon.
Vous aurez sans nul doute remarqué, votre Eminence, le manque de justesse relative des chiffres de ce récit, ce pourquoi je vous prie de m'excuser. Les chroniques de l'époque restent bien en dessous des standards d'exactitude que notre Sainte Eglise a imposé par la suite, et j'ai eu énormément de mal à effectuer les recherches adéquates. La pierre du garde Sealin est encore conservée dans nos coffres et je la tiens à votre disposition s'il vous prenait le désir de l'examiner.

- Le garcon d'auberge du nom de Galadorn, officiant au Kulgan's bar, établissement respectable et reconnu de Lighthaven a rapporté une translocation vers un lieu différent de son sanctuaire après s'être fait attaqué par des brigands de grand chemin. Ce serait au cours de ce transfert qu'il aurait perdu la vue et également sauvé soeur Diona d'une infection de rougesarne, lors de la funeste épidémie qui s'est déclarée à Windhowl il y a trois ans, cinq mois et quelques onze jours. Toutefois aucune preuve n'a pu être fournie par les intéressés et toujours dans un souci de rigueur, je vous transmets le rapport de la prêtresse.

Plus encore que l'instance en elle-même, cet exemple comporte de nombreuses coincidences avec l'affaire qui nous occupe, sur laquelle je m'étendrais plus loin.

- Le t√©n√©breux servant d'Ogrimar, Subtil Sylrus, a eu un temps en sa possession une √©p√©e nomm√©e AtalanteS. Pour des raisons d'authenticit√©, je retranscris ici la caligraphie d'origine, en attirant votre oeil exerc√© sur le S majuscule. Cette arme √©tait capable de r√©duire en poussi√®re les pierres de destin√©es, de briser le lien magique unissant la gemme √† son d√©tenteur. Sa victime la plus connue, et pleur√©e par beaucoup √† Lighthaven, a √©t√© la baronne Joie, assassin√©e le vingt deuxi√®me jour du mois des Attentes, il y a deux ans. Gr√Ęce soit rendue aux Dieux, cette lame a √©t√© par la suite d√©truite par le culte de Brehan. Je d√©plore cependant que leur rapport ne contienne pas plus d'explication.
Par ailleurs, en une cruelle ironie du Destin et dans un contexte tout aussi tragique, oserai-je vous rappeler que le seigneur Nasian, consort de feu la baronne, a péri des mains du nécromant Limish cité précédemment.

Des phénomènes premier et troisième, il peut être déduit et affirmé que des pouvoirs capables d'interrompre ou de détourner les qualités communes des pierres de destinées existent. La conséquence de la seconde occurence, malgré son attribut invérifiable, est qu'intrinsèquement, la gemme pourrait transporter son propriétaire dans un lieu différent de son sanctuaire. Je tiens cependant à vous souligner que toutes les expériences de déplacements conscients et délibérés, menés par nos prêtres ou les mages du royaume, se sont soldés par des échecs.

Ces précisions données, je procède à présent sur le sujet de ma missive, qui je l'espère vous sera remise promptement et sera accueillie avec bienveillance par votre Grandeur.

Alors donc, hier soir alors que je débarassais l'autel des instruments de notre sacerdoce, avant de les ranger dans l'armoire à cet effet, retentit le fracas familier de ce que nos paroissiens appellent communément un "rappel au temple". Cet accident eut lieu quelques temps après que la bougie de la première heure eut été allumée et n'y décelant aucun aspect singulier mis à part l'heure tardive, j'abandonnais ma tache pour me porter au devant de l'arrivant, afin de lui prodiguer si nécessaire quelques secours, mais sans outrement me presser.

Vous imaginez ma surprise, lorsque sur les lieux je ne distinguais qu'un fantome, l'image étincelante d'un héros fier et terrible. L'homme, pour lequel -à ma grande honte- je n'eus ni le temps ni la présence d'esprit de mesurer la taille exacte, portait une robe blanche. Plissant les yeux, je parvins à reconnaitre ses traits avant que l'apparition ne se volatilise dans une seconde explosion aussi aveuglante que silencieuse. Si je n'étais certain de ma remarquable mémoire, au risque de pêcher par orgueil, votre Excellence, j'aurais eu grande peine à vous affirmer l'identité que l'illusion revêtait.

Loué donc soit Artherk si mes sens ne me font point défaut, quand je puis ainsi vous annoncer son nom: Zeed Mithror, chevalier rédempteur de la Licorne. Le visage du guerrier, bien que creusé par l'age et déformé par une fureur évidente, avait conservé cette apparence grave qui m'avait tant marqué lors de son marriage avec dame Maurgan, célébré dans notre église ainsi que l'atteste le Grand Registre.

Une fois remis de mon √©blouissement, je soupconnais quelque hallucination ou mirage, que je pouvais attribuer soit aux fac√©tieux √©tudiants en magie de la tour voisine, anxieux de mettre en pratique leur apprentissage en fantasmagories diverses, soit √† la grande fatigue qui √©tait la mienne √† une heure si avanc√©e de la nuit. Extr√™me fut donc mon √©tonnement au moment ou je remarquais sur le sol, √† l'endroit m√™me ou apparaissent les corps des rappel√©s, une pierre de destin√©e. L'id√©e que je pus √™tre victime d'une chim√®re fut aussit√īt √©cart√©e et je passais de longs instants √† m'interroger.

Ne pouvant résoudre seul cette énigme, je discutais de l'incident avec soeur Moonrock au matin. Elle m'apprit que le paladin, avant de partir pour un long voyage vers le Nord, lui avait demandé d'effectuer un rituel de déplacement à l'aide d'un parchemin qu'il lui avait donné, lorsque son ami Galadorn viendrait solliciter son aide.

Vous vous souvenez, Monseigneur, du dénommé Galadorn que j'ai mentionné plus haut. Cette même personne est donc un intime de Zeed Mithror, dont l'image, par une bizarre coincidence, a été associée à une singularité dans le fonctionnement d'une pierre de destinée. Ce concours de circonstances est exceptionnel, sinon unique, dans nos annales, et aussi loin que j'ai pu remonter dans nos archives, je n'ai trouvé aucun écrit similaires relatant de telles conjonctures.

Plus encore, quand je rendis visite au jeune homme en vue de rassembler des information supplémentaires, et lui mis la gemme entre les mains, bien qu'aveugle il me dit ces mots qui me laissèrent perplexe: "Il s'agit de la pierre de destinée de Zeed, n'est-ce pas?... C'est le message que j'attendais. Je dois partir." Ses lèvres arboraient un sourire triste, mais son attitude était résolue.

Je demandais au serveur de m'expliquer comment il avait su à qui appartenait la pierre, et pourquoi il était convaincu que son ancien porteur était toujours en vie. D'après lui, tenir la pierre lui donnait l'impression que Zeed était présent à ses cotés, et évoquait en lui leurs souvenirs les plus chaleureux. Malgré une bonne volonté évidente, il ne sut pas m'éclaircir d'avantage et je ne le pressai pas. Sur son insistance, et en dépit du bon sens, je lui laissais la gemme afin qu'il la rende à son propriétaire.

Je crois savoir qu'en ce moment même le garcon fait ses préparatifs, et que demain, soeur Moonrock effectuera le rituel de transport au moyen du parchemin magique remis par le rédempteur.

Loin de moi, votre Excellence, le dessein de tirer des conclusions sur les faits que je vous ai pr√©sent√©s dans la mesure de mes m√©diocres talents. Cependant mon humble opinion sur ces √©v√©nements est qu'ils ne sont que les sympt√īmes d'un trouble plus grave, d'une perturbation surnaturelle d'une ampleur dont nous n'avons encore l'id√©e. Les rumeurs parlent d'une guerre dans les Terres du Nord, et Galadorn a signal√© l'existence d'une Porte des Morts √† Trandling, la cit√©-forteresse bloquant la passe du m√™me nom, dans les montagnes d'Airain. Suite √† notre discussion, je ne peux que vous exhortez √† chercher plus de renseignements sur ce portail aupr√®s du mage Liurn Clar √† l'Acad√©mie de Magie, que Galadorn a d√©j√† consult√©. En outre, notre Sainte Eglise aurait semble t'il d√©j√† eu √† faire avec un tel artefact, dans les catacombes royales de Raven's Dust et sa puissance serait alarmante.

Accompagnant cette missive, je vous fais parvenir une carte des Terres du Nord, mise à jour par mes soins.

Dans l'attente de votre avis éclairé et de vos instructions, je me tiens à votre disposition.

Avec diligence et dévouement,

Kilhaim,
Clerc au temple de Lighthaven.

Par Dodgee MIP le 10/6/2002 à 23:56:13 (#1631262)

Arg, les presses ne supporteront jamais pareil rythme de parution, il va en falloir d'autres!

*tend des feuillets à peine secs à la ronde*

Demandez le dernier épisode, demandez le dernier épisode!

Par Galadorn le 11/6/2002 à 0:10:22 (#1631336)

C'est toi et Zeed qui me mettez trop la pression à publier des épisodes surprises, j'ai l'impression d'être à la traine... :maboule:

Par Dodgee MIP le 11/6/2002 à 0:17:23 (#1631382)

Je nie tout, évidemment...
Et commence pas à révéler aux lecteurs qu'on fait des épisodes surprises pas prévu, ils vont se rendre compte qu'on a pas de scénario... :)

Par Zeed Mithror le 11/6/2002 à 2:52:10 (#1632142)

Ces épisodes ont été prévus il y a fort longtemps au contraire (à l'échelle de la durée de vie d'un gobelin au pont Nord de LightHaven)
Et puis d'abord je nie tout aussi. Et son contraire. Et l'inverse.
Non mais ;)

(Dodgee.. un scénario... pfff n'importe quoi... si vous commencez à inventer des mots maintenant on a pas fini... :D )

Par Lorana le 11/6/2002 à 8:52:33 (#1632717)

:lit: :amour: *vole discretement le dernier chapitre pendant que les trois compères se disputent ;)*

Par Llenlleawg le 11/6/2002 à 12:35:46 (#1634150)

:chut: :lit:
toujours aussi bon.
Je ne nie pas attendre impatiemment chaque épisode.

J'attends avec impatience l'édition papier qui reprendait tous les épisodes. Ah, le plaisir de tourner la page, de sentir l'odeur de l'encre, de revenir en arrière pour relire un passage qui rebondit bien plus tard !

Sinon, avez vous pensé à céder les droits d'auteur pour les pays de langue finno-ougarienne ?

JOL Archives 1.0.1
@ JOL / JeuxOnLine