Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contr√īle

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

La prophétie des Chevaliers Blancs

Par Zeed Mithror le 20/3/2002 à 22:11:54 (#1146413)

La Prophétie des Chevaliers Blancs.

Vous qui lisez ceci,
Ce sont des vers bénis,
Qui rongent les esprits,
Des √Ęmes perverties.

Annoncant la venue,
Longuement attendue,
Des êtres de vertu,
Qui jugent et qui tuent.

Vous les rejeterez,
Vous voudrez les frapper,
Et puis vous les craindrez,
Sans pouvoir échapper.

Ils viendront dans vos songes,
Pourchassant le mensonge,
Ils sont issus des rangs,
Des grands guerriers d'antan.

Bien trop longtemps absents,
Il seront bient√īt l√†,
Revenus ici bas,
Pour purifier le sang.

Ils porteront la peur,
Et frapperont au coeur,
De tous les malfaisants,
Sans un mot, sans un chant.

Eux, Les Chevaliers Blancs.

*-_-_-*

Zeed Mithror OD,
Rédempteur, Paladin de la Licorne.

Par Alith Anar le 21/3/2002 à 18:48:34 (#1150255)

Ah, les preux chevaliers...
Dans leurs armures étincellantes
Brandissant leurs épées brillantes
Sont-ils plus que de simples guerriers?

Par Galadorn le 21/3/2002 à 21:06:18 (#1151135)


Personnellement, je préfère celui ci (écrit par le même artiste qui a signé en haut).

ze EGG.


Le duel

Depuis longtemps déjà, le duel est prévu,
Les gens de la cité, en nombre sont venus.
Les combattants sont là, le public est heureux,
Ce matin dans la mort partira l'un d'entre eux.

Pourtant ils se respectent, on dirait qu'ils s'admirent,
Mais le go√Ľt du d√©fi, l'un d'eux fera p√©rir.
Encerclés par la foule, silencieux ils sont prêts,
Attendant le moment o√Ļ il faudra frapper.

Ils sont là, dans la plaine, deux hommes au regard froid,
Dans la brume tombante ils se tiennent bien droits.
Autour d'eux il y a foule, venue pour le combat,
Mais eux sont concentrés, les autres ils ne voient pas.

L'un est vétu de cuir, l'autre habillé de maille,
Ils se tiennent immobiles, tout en guettant la faille.
La foule se retient, pour ne point les troubler,
L'un vers l'autre ils brandissent chacun une épée.

Soudain le mouvement. La fureur et le sang.
Les lames se rencontrent, se cherchent en s'abattant,
Un cri de guerre avorte, coupé en plein élan.
En moins d'une minute, on conna√ģt le perdant.

Dans la douce lumière, de ce petit matin,
Un des deux corps s'effondre, se livrant à sa fin.
L'autre alors s'agenouille et, lui prenant la main,
Verse sur lui des larmes le couvrant de chagrin.

Ce qui les opposait, n'était point la colère,
Et quand ses yeux se posent sur le corps mort, à terre,
Le vainqueur réalise, qu'il a tué son frère.

Par Yolinne MIP le 21/3/2002 à 21:15:15 (#1151213)

en effet.. c'est ce genre d'ecrits o√Ļ l'on ressent les √©motions que pour ma part je me delecte sans peine. Bravo a l'auteur, qui sait imager et nous nourrir de son imagination.

*applaudit*

Yo*impressed*yo

Par Dodgee MIP le 21/3/2002 à 21:15:59 (#1151224)

Rahh la la arrêtez après je vais finir comme les autres à devenir nostalgique du temps passé! :p

Par Alith Anar le 21/3/2002 à 21:20:53 (#1151255)

Moi aussi.

Ah, il est fini le temps o√Ļ on allait fracasser le d√©mon dans nos belles amures...

De nos jours tout se fait à la poudre.

Le savoir faire se perd.

:rasta:

FracAlith

JOL Archives 1.0.1
@ JOL / JeuxOnLine