Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contr√īle

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

La liberté ne nourrit pas

Par Esperance/Orcanie le 7/2/2003 à 11:06:16 (#3188599)

Je voyageais deux jours durant. Je ne m'arrêtais que pour manger et me reposer quelques heures pendant la nuit. Cependant, je ne dormis que peu car il n'est pas aisé pour quelqu'un qui a toujours connu le confort d'un lit de dormir à la belle étoile. Le moindre bruit me réveillait et, lorsque le ciel commença à se teinter des premières lueurs de l'aube, mes membres me faisaient horriblement souffrir.

J'avais emport√© les quelques pi√®ces d'or que j'avais difficilement amass√©es ces derni√®res ann√©es et les bijoux que je portais √† mon mariage. Il s'agissait d'une parure de perles fines offerte par mon p√®re qui ne voulais pas que sa fille se pr√©sente devant l'autel le cou et les bras nus de peur de la r√©action des nobles invit√©s. Je d√©cidais de les vendre dans la premi√®re ville que je croiserais car j'avais terriblement besoin de cet argent et surtout, je ne voulais garder aucun souvenir de ma vie pass√©e. Je transportais √©galement une petite dague que j'avais r√©ussi √† subtiliser dans la salle d'armes du ch√Ęteau et suffisamment de vivres pour tenir quelques jours.

Pendant ma chevauch√©e, je r√©fl√©chissais au moyen de survivre dans un monde inconnu. Bien s√Ľr, il me serait toujours possible de monnayer mon cheval quand ma bourse serait vide, mais je r√©pugnais √† me s√©parer du seul cadeau sinc√®re que j'avais re√ßu de toute ma vie.

J'avais conquis ma liberté, mais le plus difficile restait à venir ; à présent, il me fallait survivre. Que savais-je faire ? Je ne possédais aucun don pour les armes et n'avais aucune envie de commencer une quelconque carrière militaire. J'étais versée dans l'art de la lecture, de l'écriture et de l'utilisation des plantes mais je ne souhaitais m'installer nulle part. En effet, j'avais peur que mon époux essaye de me retrouver et j'étais terrorisées à l'idée qu'il y parvienne. Je me voyais donc dans l'obligation de mener une vie itinérante.

Au soir du deuxième jour, ivre de fatigue et percluse de courbatures, je rêvais d'un matelas douillet et d'un repas chaud. Je me mis donc en quête d'un endroit dans lequel louer une chambre à bas prix.

Quelques lieues plus tard, j'avisais avec soulagement une bourgade et m'y dirigeais aussit√īt. A peine entr√©e en ville, je fus attir√©e par de la musique et des rires et m'approchais du b√Ętiment dont l'enseigne repr√©sentait une √©norme chope de bi√®re. Je laissais ma monture dans la grange apr√®s l'avoir dessell√©e et bouchonn√©e avec de la paille fra√ģche, puis j'entrais dans la taverne bond√©e d'une foule bigarr√©e et joyeuse. C'√©tait un lieu des plus accueillant avec son bar en ch√™ne massif, ses tables rondes et sa chemin√©e o√Ļ le feu cr√©pitait. De la cuisine sortait une d√©licieuse odeur qui me donnait l'eau √† la bouche. Un groupe de musiciens jouaient un refrain connu que l'assistance reprenait en c¬úur.

Je me dirigeais vers l'aubergiste et lui demandais en glissant une pièce sur le comptoir :
"Auriez-vous une chambre libre pour la nuit ? Je souhaiterais également que quelqu'un se charge de nourrir ma monture."
"Vous avez de la chance, ma jeune Dame" me r√©pondit-il en me tendant une cl√©. "C'est la derni√®re qu'il me reste. Aujourd'hui, c'est soir de repr√©sentation, alors j'ai un monde fou ! H√©, Moustique, cria-t-il √† un jeune gar√ßon d√©gingand√©, va t'occuper du cheval de la Demoiselle." Se tournant vers moi, il rajouta "Par contre, pour d√ģner, toutes les tables sont prises. Mais, vous pouvez manger au bar."
Je le remerciais d'un grand sourire en m'asseyant sur un tabouret et commandais un plat de rago√Ľt avec du pain frais et un pichet de vin coup√© d'eau.

Je venais de terminer mon repas lorsque les problèmes commencèrent. Les musiciens annoncèrent que leur répertoire était épuisé et qu'ils se retiraient. La foule se mit immédiatement à protester par quelques sifflets. Puis, l'alcool aidant, elle se fit vite vindicative. Les artistes paraissaient de plus en plus mal à l'aise sentant que la situation leur échappait totalement.

C'est alors que je fis quelque chose d'insensé dont je ne me serais jamais crue capable. Je me levais d'un bond, montais sur le comptoir sous les yeux ébahis de l'aubergiste et lançais d'une voix forte.

"Braves gens, point de querelles. Ne g√Ęchons pas, par une violence inutile, une soir√©e si agr√©able. Puisque ces gentils saltimbanques nous ont r√©gal√© un long moment, je vous propose de leur permettre de prendre un repos bien m√©rit√©. Quant √† moi, si vous le souhaitez, je puis vous conter une histoire."

L'assembl√©e f√Ľt tellement surprise que les cris stopp√®rent instantan√©ment. J'en profitais pour continuer gaiement :
"Bien ! Applaudissons tout d'abord ces musiciens si talentueux !"

Quand les bravos cessèrent, je me lançais dans le récit de mon roman préféré, un conte d'aventures que j'avais parcouru des dizaines de fois, alliant scènes romantiques et passages épiques. Mon auditoire était captivé ! J'éprouvais un réel bonheur à voir leurs émotions défiler dans leur yeux, à déclencher leurs rires ou leurs larmes. A la fin de ma prestation, je fus récompensée par une ovation. Des femmes émues me pressaient la main en me remerciant, des hommes me tapaient l'épaule en me félicitant. J'étais grisée par mon succès…

Alors que l'établissement se vidait et que je m'apprêtais à monter dans ma chambre, le tavernier me rendit ma pièce :
"J'aurais honte √† la garder, jeune M√©nestrelle. Gr√Ęce √† vous, j'ai fait deux fois plus de b√©n√©fices que d'habitude. Vous pouvez rester chez moi autant que vous voudrez en √©change d'autres soir√©es comme celle-ci !"
"Je suis beaucoup trop fatiguée pour répondre favorablement ou non à votre proposition", répondis-je. "Mais je vous promets d'y réfléchir demain."

A peine allongée dans mon lit, je m'endormais déjà, un mot chantant inlassablement dans mon esprit : "Ménestrelle…"

Espérancia

Par Clemence Naerth le 7/2/2003 à 11:15:59 (#3188673)

Y a pas a dire j'aime beaucoup
:amour: :amour:

Re: La liberté ne nourrit pas

Par BadProsper le 7/2/2003 à 11:16:43 (#3188679)

Sympa cette histoire, à 1 détail prés :

Provient du message de Esperance/Orcanie
et un pichet de vin coupé d'eau.



SACRILEGE!!!! :eek: :D

Re: Re: La liberté ne nourrit pas

Par MadmaX le 7/2/2003 à 11:18:26 (#3188692)

Provient du message de BadProsper
SACRILEGE!!!! :eek: :D


Beuark :confus:

Par Mejai le 7/2/2003 à 11:21:14 (#3188709)

:amour: :amour:
ca se lit sans forcer, un vrai bonheur :merci:

Par Frau/Nailo le 7/2/2003 à 11:36:41 (#3188821)

(vin coupé a l'eau, claret, boisson préférée des nobles au moyen age. Tres bon choix.)

Le récit fut fort beau, félicitations belle collègue

Par Esperance/Orcanie le 7/2/2003 à 11:45:16 (#3188887)

Pour le vin coupé, c'est ma méthode pour rester sobre sans boire de l'eau (on se noie dans l'eau).
Franchement, comment aurais-je pu raconter une quelconque histoire roulée sous une table ;)

Je sais, il y a mieux comme excuse.
Désolée... Non, pas taper :monstre:

Par MadmaX le 7/2/2003 à 11:47:51 (#3188906)

Provient du message de Esperance/Orcanie
Pour le vin coupé, c'est ma méthode pour rester sobre sans boire de l'eau (on se noie dans l'eau).
Franchement, comment aurais-je pu raconter une quelconque histoire roulée sous une table ;)

Je sais, il y a mieux comme excuse.
Désolée... Non, pas taper :monstre:


Bah perso un pichet de vin (non coupé je precise) ca permet juste de se desecher la bouche hein
Mais bon avec Bad on est des Higlanders hein, un fut de Whisky ca nous fait pas peur!! :confus:

HooHoOOoOoo :confus: Ca va pas bien la :confus:

Par Mejai le 7/2/2003 à 11:49:01 (#3188916)

a cette epoque le vin etait ce qu'on considererais aujourd'huis du vinaigre alors une pointe d'eau sa fait pas de mal

Par BadProsper le 7/2/2003 à 11:50:20 (#3188923)

Provient du message de Mejai
a cette epoque le vin etait ce qu'on considererais aujourd'huis du vinaigre alors une pointe d'eau sa fait pas de mal


On y met du Whisky avec Mad pour donner du gout au vin... :confus: :D

Par piquepoc le 7/2/2003 à 11:52:21 (#3188941)

quel courage pour une jeune demoiselle !

Moi aussi je suis pret à refuser ton or si tu me comptes de belles histoires comme celle ci :ange: .

pour le vin coupé, même si c'est historique, je crie aussi au sacrilège :D

Par Clemence Naerth le 7/2/2003 à 11:55:29 (#3188974)

tu aurais pu boire de l'hypocras Esperance

L'Hypocras est une préparation médiévale du vin dont je vous fournis la recette

- 1 bouteille de bon vin rouge (suivant les go√Ľts, les Cahors et les Bordeaux sont utilis√©s par l'auteur)
- 150 √† 250 g de sucre en poudre (sucre roux ou blanc ; l√† aussi, c'est comme tu le sens quant √† la quantit√©, commence par faire un test √† 200 g pour ta premi√®re bouteille et ensuite, ajuste selon ton go√Ľt sur les fourn√©es suivantes)
- Un nouet : c'est-à-dire un linge (en coton) propre (genre morceau de torchon de 20 cm x 20 cm en toile fine) + ficelle à roti dans laquelle tu mettras :
- 1 cuillerée à soupe (rase) de gingembre en poudre
- 2 cuillerées à soupe (rase) de canelle en poudre
- 4 gousses de cardamome (épice orientale ressemblant à des pépins de citron et que tu trouveras dans les épiceries arabes) ouvertes et dont tu auras écrasé les graines (sans pitié !)
- 3 √† 6 clous de girofle √©cras√©s (l√† aussi, vois selon ton go√Ľt) (moi j'en mets en g√©n√©ral 5 ou 6 selon les fourn√©es...)
- 1 à 2 cuillerée à soupe d'eau de rose (ça se trouve en pharmacie)

ca se bois comme de l'eau et c'est meilleur

Par BadProsper le 7/2/2003 à 11:58:11 (#3188997)

Provient du message de Clemence Naerth
tu aurais pu boire de l'hypocras Esperance

L'Hypocras est une préparation médiévale du vin dont je vous fournis la recette

- 1 bouteille de bon vin rouge (suivant les go√Ľts, les Cahors et les Bordeaux sont utilis√©s par l'auteur)
- 150 √† 250 g de sucre en poudre (sucre roux ou blanc ; l√† aussi, c'est comme tu le sens quant √† la quantit√©, commence par faire un test √† 200 g pour ta premi√®re bouteille et ensuite, ajuste selon ton go√Ľt sur les fourn√©es suivantes)
- Un nouet : c'est-à-dire un linge (en coton) propre (genre morceau de torchon de 20 cm x 20 cm en toile fine) + ficelle à roti dans laquelle tu mettras :
- 1 cuillerée à soupe (rase) de gingembre en poudre
- 2 cuillerées à soupe (rase) de canelle en poudre
- 4 gousses de cardamome (épice orientale ressemblant à des pépins de citron et que tu trouveras dans les épiceries arabes) ouvertes et dont tu auras écrasé les graines (sans pitié !)
- 3 √† 6 clous de girofle √©cras√©s (l√† aussi, vois selon ton go√Ľt) (moi j'en mets en g√©n√©ral 5 ou 6 selon les fourn√©es...)
- 1 à 2 cuillerée à soupe d'eau de rose (ça se trouve en pharmacie)

ca se bois comme de l'eau et c'est meilleur


Madmax a une recette IRL avec une liste d'ingrédient tellement terrible ke si il la postait ça serait censuré par la loi Evin!! :D

Le pire c'est ke c'est bon en + ^^

Par MadmaX le 7/2/2003 à 12:04:28 (#3189038)

Provient du message de BadProsper
Madmax a une recette IRL avec une liste d'ingrédient tellement terrible ke si il la postait ça serait censuré par la loi Evin!! :D

Le pire c'est ke c'est bon en + ^^


Bah c'est un jue de paillason quoi :confus: je vous mets la recette? Vous avez le coeur bien accroché? :confus:

Par piquepoc le 7/2/2003 à 12:20:39 (#3189158)

oui oui, mets nous ta recette que j'essaye ce soir :D

Oups, je me grille là :ange:

Par Evann le 7/2/2003 à 12:25:31 (#3189201)

franchement bravooo !

mais alors je rejoins Badprosper : NON MAIS CA VA PAS COUPER DU VIN AVEC DE L'EAU ???!!!

a la tienne !

Par Zelo le 7/2/2003 à 16:37:37 (#3191149)

Magnifique!! magnifique!! Vivement que cette jeune demoiselle commence a parcourir les terres d'albion, il me tarde de la rencontrer!!

Je suis déjà sous le charme.....:rolleyes:

(petit conseil a bad et mad ...... laissez tomber vos boissons sans saveurs et essayez l'hypocras ou l'hydromel......il n'existe rien de meilleur........je ne boit que ça :) )

Par BadProsper le 7/2/2003 à 17:00:47 (#3191326)

Provient du message de Zelo
Magnifique!! magnifique!! Vivement que cette jeune demoiselle commence a parcourir les terres d'albion, il me tarde de la rencontrer!!

Je suis déjà sous le charme.....:rolleyes:

(petit conseil a bad et mad ...... laissez tomber vos boissons sans saveurs et essayez l'hypocras ou l'hydromel......il n'existe rien de meilleur........je ne boit que ça :) )



Attend MadmaX nous a pas encore donné sa recette tu verra ke tu vas vite lacher tes alcools aux nom bizaroides kan tu y aura gouter ^^ :p

Par hogar le 7/2/2003 à 18:37:51 (#3192139)

Très beau j’aime beaucoup:lit: :lit:

Par fiin le 7/2/2003 à 20:50:10 (#3193104)

chouette très chouette ;)

( heu pour moi c bière et whisky ....) :merci:

Par Charle Toque le 7/2/2003 à 23:46:56 (#3194079)

excellent récit! :lit: :lit:

le vin coupé à l'eau c'est par contre d'une grande tristesse, je suis d'accord avec Badprosper :)

quand le vin commence √† piquer on fait de l'hypocras pour cacher le go√Ľt du vinaigre (merci Clemence pour la recette), ou du claret (on ajoute du miel et si on peut des √©pices divers, ensuite on filtre le m√©lange pour le clarifier d'o√Ļ le nom).
Ceux qui veulent rajouter de l'eau c'est leur problème, depuis que j'ai vu le fond d'un réservoir d'eau j'en bois plus :) (pas rp: je bois de l'eau irl....aussi) Le vin, qu'il pique ou pas, au moins il n'y a pas de bestioles dedans. Par contre, claret ou hypocras, ça se boit bien mais ça reste du vin! Attention aux abus! :)

Mais celui qui me serre un pichet de vin coupé il me reverra plus dans son auberge! Il a cas couper le whisky aussi! grrrr!

Un bon vivant fera un mauvais mort-vivant! (proverbe de nécromant)

Par morraga le 8/2/2003 à 1:58:24 (#3194641)

Mais quel delice de lire des textes tels que les tiens esperance c un regal a chaque fois :amour: :amour: :amour: :amour: :amour: :amour: :amour: :amour:

JOL Archives 1.0.1
@ JOL / JeuxOnLine