Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contr√īle

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

[Récit de Bataille] Ragnarok

Par Guls le 2/2/2003 à 23:26:41 (#3157685)

Le Lieutenant Bruge retire quelques instants son casque ... il fait chaud dans les Collines de Camelot ... trop chaud ...

Alors qu'il s'essuie le front d'o√Ļ perlent quelques gouttes de sueur, il pense √† l'arm√©e de Fortnos, partie il y a a peine quelques heures en direction de Caer Benowyc ...

Mieux valait griller ici que là-bas ...


Les cadavres des guerriers s'amoncellent devant le fort tenu par Midgard ... elfes ... trolls ... bretons ... nains, kobolds, lurikéens, sarrasins, tous s'entremêlent dans ce vaste charnier ...

L'assaut est à peine terminé que déjà la vague suivante d'attaquants albionnais grimpe sur la montagne de cadavres dans le but d'atteindre la porte ...

Caché derrière les remparts, les archers Midgardiens choisissent leur cible tandis que les thanes aux mains parcourues des spasmes de la puissance de Thor se préparent une fois de plus à invoquer la puissance de leur dieu pour repousser des ennemis sans cesse plus nombreux ...
Assis en cercle autour du gardien de la porte, les berserkers prient pour que Modi les aide à emporter avec eux dans la mort tous ces ennemis de Midgard lorsqu'ils chargeront, une fois encore, dans une contre-offensive désespérée ...
Haut dans la tour, le Jarl de Midgard commande les machines de siège et prie silencieusement que les renforts arrivent à temps ...

Sleipnir, Monture Divine, cette saga est la tienne, emporte moi plus vite que le vent, Oh monture aux pieds légers ...

Ainsi murmurait Guls le troll, skald chargé d'emmener les minces renforts midgardiens jusqu'au fort assiégé ...
Jamais je n'arriverais à temps, pensait-il, ce fort sera pris et tous ses défenseurs seront tués, ce sera ma dernière bataille ...
Nirina est en sécurité à Gna Faste, puisse-t-elle se trouver un bon mari ...

Sleipnir, Monture Divine, cette saga est la tienne, emporte moi plus vite que le vent, Oh monture aux pieds légers ...

Les troupes étaient ordonnées. En première ligne, les mercenaires sacrifiables, puis venaient les paladins qui protégeraient de leurs boucliers les archers, puis les hommes d'arme et ensuite les magiciens ...

Pour la Gloire de Camelot ! Par la Lumière, CHARGEZ !

Puissant était le cri du général Fortnos lorsqu'il envoya ses hommes au carnage, mais cela ne suffirait pas ...

Mort aux serviteurs des Ténèbres ! Mort aux ennemis de la Lumière !

Cette fois, c'était la fin, le roi avait envoyé ses plus preux paladins, les défenseurs ne pouvaient que tomber ...

Sleipnir, Monture Divine, cette saga est la tienne, emporte moi plus vite que le vent, Oh monture aux pieds légers ...

Arriv√© en premier sur la colline surplombant le champ de bataille, Guls eut le souffle coup√©. En contrebas se d√©roulait la plus terrible des batailles auquel il eut jamais assist√©. Plus de question d'honneur, d'habilet√©, de ma√ģtrise de sois, seule la vie comptait. Tuer pour Vivre ou Vivre pour Tuer, cela ne faisait plus aucune diff√©rence, la Vie et la Mort √©taient ici m√™l√©es dans un immonde et terrible carnage ...

Les portes étaient tombées, les guerriers de Midgard n'étaient plus qu'une poignée à défendre vaillamment le bastion ... Guls reconnut quelques uns des plus vaillants défenseurs du Pays des Glaces ... Ebus, Fioana, Kurane, Baston ... que de grands combattants mourraient ce jour là ...
Une silhouette se d√©tachait aux yeux de Guls de la m√™l√©e, incarnation vivante de la Midgard, beaut√© dangereuse, divine valkyrie, servante de Bragi, Nirina se battait l√† aux c√īt√©s des d√©fenseurs ... Du sang coulait de ses multiples plaies et allait alimenter le cruel ruisseau qui se formait en contrebas ... Si sa femme et lui mourraient, le Clan serait d√©truit ... Si tel √©tait le destin que Bragi lui avait choisi, d√©cida-t-il, il en serait ainsi, mais il ne se rendrait pas sans combattre ...
D'une main ferme, il leva sa hache au dessus de sa tête et hurla ...


RAGNAROK !

Ragnarok, Apocalypse, Bataille Finale, que le monde tremble sous le poids de la rage des Dieux d'Asgard, que p√©rissent les l√Ęches et les ennemis, car Ragnarok toute vie d√©truit ...

Au son de la terrible saga de Ragnarok chant√©e par le skald troll, le rythme de la bataille s'accentua. Les d√©fenseurs savaient que c'√©tait la fin, le d√©sespoir √©tait leur force. Le Chaos s'√©talait sur quelques centaines de m√®tres, d'armes il n'√©tait plus question, toutes √©taient bris√©es ... C'est avec leurs mains et leurs dents que les combattants de Midgard donnaient la mort, d√©chirant les armures de plaques comme s'il s'agissait de papier, car le temps du Ragnarok √©tait venu ... Les Fils de Modi √©taient entr√© dans une rage incontr√īlable qui ne se terminerait que par leur mort, les Soldats de Thor, parcourus des spasmes de la mort, semblaient habit√©s par l'esprit de leur Dieu tant leur rage √©tait forte ... La bataille faisait rage rythm√©e par les morbides hurlement de douleur des Elus de Bragi qui contaient √† leurs ennemis la Saga du Ragnarok, le chant interdit ...

Viens à moi Freia, pense les blessures, interdit le trépas, car la bataille est maintenant finie, car nous avons besoin de toi ...

La poussière retomba, tout était fini ... Les survivants ne pipèrent mot, car tout était dit ... le temps de Ragnarok n'était pas encore venu. Sans prendre la peine de retirer les multiples flèches plantées sur son corps minéral, Guls rentra à l'intérieur du fort, portant dans ses bras son amour, Nirina, blessée, inconsciente, mais vivante ...

Les quelques √©claireurs albionnais venus recueillir des nouvelles de la bataillent eurent la morbide surprise de d√©couvrir le cadavre du G√©n√©ral Fortnos, empal√© sur un pieu, √† quelques m√®tres du fort. C'est l√† le sort r√©serv√© en Midgard aux l√Ęches qui fuient le champ de bataille.

Caer Benowyk ne tombera pas aujourd'hui, car le temps n'est pas venu.

Par hogar le 4/2/2003 à 12:55:32 (#3167953)

Jolie récit de combat et agréable a lire

(mais en effet le Ragnarok quand on est de Midgard on en parle pas trop. Ragnarok signifie bien, la fin du monde et des dieux )

Par Archangiel le 4/2/2003 à 13:03:11 (#3168011)

Récits trés interressant et trés rythmées. J'aime beaucoup le style. Bravo a toi Guls. Il faudra que tu m'apprennes ses belles chansons...
:ange:

Par Pretorien le 4/2/2003 à 13:09:00 (#3168055)

C'est grand ce que tu nous a fait la Guls ;)

Fier de pouvoir te compter parmi les Leh :)

Pretorien <=== b√ī troll fan de Guls :p

Par fiin le 4/2/2003 à 13:48:37 (#3168371)

bravo

QUE LE SANG COOL YAYAAAAAAA :enerve:

HONNEUR ET SANG :enerve:

oups je n'ai pu résister à ton récit désolé :chut:

Par Charle Toque le 4/2/2003 à 19:59:31 (#3171147)

trés beau récit :)

Puisse le sang des héros remplir les encriers de nos bardes ménestrels et autres skalds! Ainsi la guerre contribuera au moins à remplir les bibliothèques qui enseigneront l'histoire de notre temps à nos enfants.

JOL Archives 1.0.1
@ JOL / JeuxOnLine