Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contr√īle

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

Retour à Trandling - 88ème partie

Par Zeed Mithror le 24/12/2002 à 16:47:00 (#2870972)

Lueurs écarlates

- Index -

Zeed Mithror avait couru droit devant lui, sentant la rage exploser en lui, provoquée par cette chose, le Mrulorch, dont lui avait parlé Acyde de Nor. Dans sa fuite en avant, il espérait éviter que son corps, échappant à sa volonté, attaque ses compagnons. Suivant linstinct bestial qui le dominait, ils sétait enfoncé vers les profondeurs les plus obscures du labyrinthe, évitant tour à tour les fosses creusées dans la pierre et les mille obstacles qui encombraient les tunnels. Il avait progressé ainsi une dizaine de minutes avant de déboucher sur une salle carrée, faiblement éclairée par une pierre ocre qui paraissait chasser les ténèbres autour delle.

Quatre larges piliers sculpt√©s supportaient le plafond, chacun deux repr√©sentant un guerrier tourn√© vers le centre de la salle. Les mains gigantesques sappuyaient sur de longues √©p√©es de pierre fich√©es dans la mosa√Įque ornant le sol. Sadossant √† lun des murs pour reprendre son souffle, il sentit le sol bouger sous ses pieds et contre son dos dans un grondement inqui√©tant. Il avan√ßa alors de quelques pas vers le centre de la salle, conservant tant bien que mal son √©quilibre. Le fracas dun √©boulement le for√ßa √† se retourner vers lun des murs lat√©raux qui seffondrait, laissant rouler d√©normes blocs de roches dont lun vint buter contre lun des quatre piliers. Le guerrier de pierre ne broncha pas plus que le paladin qui contemplait la sc√®ne avec indiff√©rence, prisonnier de la rage berserk entretenue par les tentatives du mrulorch pour le contr√īler.

Les grondements de la terre achevaient de se perdre en √©chos dans les tunnels quand il entendit un l√©ger bruit dans le couloir par lequel il √©tait arriv√©. Tournant la t√™te dans cette direction il vit deux jeunes gens √©merger de lobscurit√©, leur pas roulant sur la caillasse qui jonchait le sol. Dans son esprit berserk, tout ce qui n√©tait pas lui-m√™me √©tait une menace. Et toute menace devait √™tre abattue. Sa volont√© luttait contre la b√™te pour reprendre le contr√īle de son corps qui, pourtant, se rua √† lattaque.

Palan et Qwineth avaient suivi Zeed sans parvenir √† le rattraper mais sans non plus se laisser distancer. Ils s√©taient blotti lun contre lautre pendant le tremblement de terre, sattendant √† recevoir √† tout moment lun ou lautre des blocs de roche qui chutaient le long du corridor o√Ļ ils se trouvaient. Puis √©taient repartis, d√©bouchant presque imm√©diatement sur la salle o√Ļ se trouvait le ma√ģtre du jeune homme. Celui-ci, visiblement toujours en proie √† la rager berserk les attaquait, brandissant ses deux lames blafardes et poussant un cri de guerre retentissant.

Palan para le premier coup, Qwineth le second. Les √©p√©es du paladin sifflaient dans lair et sabattaient sur ses adversaires √† un rythme effr√©n√©, leur interdisant malgr√© leurs talents toute possibilit√© de contre-attaque pendant de longues minutes. Les appels des jeunes gens se r√©pondaient sous les vo√Ľtes de pierre, m√™l√©s du son clair de la rencontre des lames. La jeune fille commen√ßa alors √† s√©carter lentement, for√ßant Zeed √† reculer l√©g√®rement. Le sabre court de Qwineth d√©tournait les √©p√©es blanches qui la mena√ßaient, compensant son manque de force par un surcro√ģt de vivacit√©. Palan, de son cot√©, bloquait les coups de son ma√ģtre, encaissant difficilement la puissance d√©ploy√©e par celui-ci. Une premi√®re fois, celui-ci se d√©couvrit pour frapper Qwineth mais le jeune homme retint sa main, sabstenant de frapper. Il sentit monter peu √† peu en lui un sentiment m√™l√© de crainte et dimpuissance. Il ne pouvait se r√©soudre √† tuer son ma√ģtre mais craignait encore plus de voir celui-ci occire la jeune femme dont le sabre semblait tourbillonner, jetant √ßa et l√† une √©tincelle quand il rencontrait lune des lames jumelles.

Par Zeed Mithror le 24/12/2002 à 16:50:31 (#2871005)

Qwineth navait aucun r√©pit mais nen laissait pas non plus √† son adversaire. Celui-ci faisait fuser ses √©p√©es, tant√īt vers Palan, tant√īt vers elle. Ne se contentant pas que de parer, elle entrevit une ouverture alors que le paladin portait un coup redoutable √† Palan.

- Le cobra mord et se rétracte !
La voix de la jeune femme accompagna un rapide coup destoc de son sabre qui per√ßa le plastron du paladin et senfon√ßa dun bon pouce avant de revenir d√©tourner un revers ravageur qui visait sa t√™te et qui se perdit au dessus delle. Sa blessure ne parut pas g√™ner Zeed Mithror et attisa au contraire la rage qui br√Ľlait en lui.

Un nouveau rugissement d√©tourna alors leur attention sur Palan. Lespace dun instant, Qwineth croisa son regard et y d√©cela un reflet √©carlate qui n√©tait pas du uniquement √† la pierre qui rougeoyait au plafond. Le jeune homme, √† son tour, avait laiss√© se d√©cha√ģner la rage berserk qui vibrait √† pr√©sent en lui, annihilant toute autre volont√© que celle dabattre son adversaire. Brusquement, le combat changea de face.

Les deux jeunes gens commenc√®rent √† harceler de coups le paladin. Ceux du jeune homme, dune puissance peu commune, se trouvaient confront√©s √† la force brutale et meurtri√®re qui animait son ma√ģtre. Qwineth seffor√ßait de se concentrer sur sa respiration, profitant de la moindre opportunit√© pour porter un coup, rapide et incisif. Chacune de ses attaques tra√ßait un nouveau sillon dans larmure du paladin, tirant un peu plus de sang de ses blessures sans pour autant parvenir √† laffaiblir assez pour lui faire abandonner le combat.

Sous les coups des deux jeunes gens, le paladin recula peu √† peu vers la partie √©boul√©e. Il se trouva alors accul√© au bloc de roche qui sappuyait contre lun des piliers de la salle. Une nouvelle attaque de Qwineth entailla son flanc gauche. Aveugl√© par la rage, il leva ses deux √©p√©es au dessus de sa t√™te et en ass√©na un coup vertical √† chacun de ses adversaires en faisant un pas en avant. Qwineth s√©carta lestement tandis que Palan sengageait sous la garde de son adversaire. L√Ęchant son arme, il saisit le poignet de son ma√ģtre et dune torsion, r√©cup√©ra l√©p√©e blafarde. Achevant son mouvement tournant, il ramena celle-ci contre sa taille et lenfon√ßa dun geste rageur dans le corps de son adversaire tout en plongeant son regard dans le sien.

Le mrulorch ressentit alors la br√Ľlure immonde de la lame qui d√©chirait sa substance, lui faisant d√©couvrir une souffrance in√©dite. Ma√ģtrisant encore la gorge de son h√īte, il poussa un g√©missement suraigu√ę qui tenait presque du hurlement avant de s√©teindre, d√©livrant le paladin.

Simultan√©ment, la rage berserk quitta les deux hommes. L√Ęchant l√©p√©e qui resta fich√©e dans le corps de son ma√ģtre, Palan recula dun pas, atterr√© par ce quil venait de faire. Zeed Mithror baissa les yeux sur son ventre et l√Ęcha √† son tour la seconde lame blafarde qui tinta sur le dallage.

Par Zeed Mithror le 24/12/2002 à 16:51:50 (#2871011)

- Ma√ģtre Zeed Je balbutia le jeune homme.
- Palan

Le paladin glissa au sol, adossé à la pierre. Sur son visage se reflétait la souffrance qui fouaillait ses entrailles. Il parvint malgré tout à esquisser un sourire alors que Palan et Qwineth sagenouillaient près de lui.

- Je suis d√©sol√© ma√ģtre Zeed, je j√©tais je ne voulais pas vous
- Je sais Palan Aucun de nous na voulu ce qui est arriv√©. Pourtant cest fait et quelque part, jen suis soulag√©. J√©tais las de vivre en attendant cette image que javais vu dans le miroir des √Ęmes.
- Mais, ma√ģtre Zeed, vous nallez pas vous ne pouvez pas
- Mourir ? Bien s√Ľr que si, Palan. Je ne suis quun homme... Comme les autres.
- Pas comme les autres, Zeed, vous êtes commença Qwineth.

Le paladin la coupa dun geste de la main, ne pouvant semp√™cher de grimacer alors que son ventre se contractait malgr√© lui autour du m√©tal. Palan fit un geste pour retirer l√©p√©e qui torturait labdomen de son ma√ģtre mais celui-ci larr√™ta :
- Non Laisses la. Cela ne ferait quaccélérer la fin et jai encore quelque chose à te dire Palan.
- Je vous √©coute ma√ģtre Zeed.

Le jeune homme affichait un visage d√©sol√©, se mordant la l√®vre √† chaque grimace de souffrance de son ma√ģtre.
- Trandling fut b√Ętie sur lemplacement dun mal tr√®s ancien Un mal dont les ducs de la cit√© sont les gardiens. Un mal qui sest r√©veill√© √† cause de la cupidit√© des hommes. Nous devons en √™tre tr√®s proches √† pr√©sent Au fil du temps, nous avons oubli√© jusqu√† sa nature mais la charge de gardien a subsist√©, les ducs transmettant √† leur a√ģn√© la charge de garder ces lieux contre toute intrusion. Pour emp√™cher que le mal ne revienne. Je suis li√© √† cette t√Ęche par lamiti√© que javais pour le duc.

La respiration du paladin se faisait plus saccadée, desséchant un peu plus sa gorge tandis quil sentait son sang le fuir sur la roche froide. Il reprit :

- Et tu es lié à cette charge également.
- Mais je ne connais personne ici et le duc est mort il y a des années. Vous le savez puisque cest vous qui avez tiré son fils de la cité alors que les barbares sen emparaient
- Pour le confier à un précepteur un mage Zarik Olin qui a pratiqué sur lui un rituel doubli pour quil ait une vie normale.
- Cest bien ainsi que vous me lavez conté mais cela nexplique pas en quoi je suis lié à cette cité
- Cela explique que tu naies aucun souvenir davant tes treize ans.
- Je vous voulez dire que mais cest impossible je suis le fils du comte dArel je ne puis Bredouilla Palan.
- Tyr dArel est un ami dOlin. Il ta adopté après... Tu dois

Entrecoupée par les contractions qui agitaient son ventre et attisaient sa souffrance, la voix de Zeed Mithror trahissait la faiblesse qui lenvahissait. Une larme roula sur sa joue alors quil peinait à articuler les yeux déjà ouverts sur un autre monde :

- Galadorn pardonne-moi Maurgan

La douleur rel√Ęcha enfin son √©treinte, laissant na√ģtre un l√©ger sourire sur son visage apais√©. La t√™te du paladin retomba doucement sur sa poitrine comme ses yeux se voilaient. La derni√®re image quil emporta fut celle quil avait contempl√©e dans le miroir des √Ęmes.

Plus loin dans les souterrains, Kerdsha√Įn qui utilisait la pierre de destin√©e du paladin pour stimuler le Mrulorch vit celle-ci perdre ses couleurs et redevenir grise. Une premi√®re fissure se dessina alors √† sa surface avec un l√©ger craquement. Elle fut bient√īt suivie dune dizaine dautres et en lespace de quelques secondes, elle seffrita avant de tomber en poussi√®re entre ses mains.

Par Dodgee MIP le 24/12/2002 à 18:56:55 (#2872053)

*pleure à chaudes larmes en distribuant des feuillets*

Exclusif, tous les détails sur la mort de Zeed Mithror! Demandez l'édition spéciale! Les premières photos, les commentaires post mortem, les résultats de l'autopsie!

Par L'√Ęme de Zeed le 24/12/2002 √† 19:03:36 (#2872135)

*marmonne un truc*

Et bient√īt le site ouaibe. Je vous file l'adresse d√®s que j'ai fait les mises √† jour qui s'imposent...

Et puis euh.. tr√®s bient√īt aussi les 5 prochains √©pisodes qui devraient s'encha√ģner assez rapidement maintenant que la feignasse a pondu son √©pisode... euh... oui c'est moi la feignasse :D

A bient√īt,
Le truc émanant du corps de Zeed ayant fini d'agoniser (l'a mis le temps ce pourri hein ;) )

JOL Archives 1.0.1
@ JOL / JeuxOnLine