Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contr√īle

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

Le voile noir qui détruit (partie 12: Un adieu cruel)

Par Olysser Neptuna le 8/12/2002 à 19:40:46 (#2739054)

Un mois avait pass√©, un mois qui aurait d√Ľ √™tre si court, mais qui paru si long aux yeux d'Olysser. Firekhaag, cet homme qu'elle avait aim√©, cet homme √† qui elle avait donn√© son amour, celui qu'elle aimait encore plus que tout, n'√©tait plus ce qu'il avait √©t√©; il avait chang√©; trop chang√©. Elle qui avait toujours esp√©r√© le jour o√Ļ enfin il la tiendrait dans ses bras, o√Ļ enfin elle serait en s√©curit√©, elle le regrettait presque. Il ne parlait pratiquement pas durant la journ√©e, passant son temps qui lui semblait si pr√©cieux, √† √©crire quelque chose qu'Olysser ne pouvait voir. Elle d√©sesp√©rait presque. Pourtant son amour pour lui √©tait toujours vivant. Chaque jour elle le regardait, concentr√© sur sa plume, le regard semblant ne pas la voir, ses oreilles ne semblant pas l'entendre lorsqu'elle lui parlait. Elle avait prit l'habitude d'aller se promener dans les alentours de la cabane pour r√©fl√©chir. Souvent elle pleurait en silence. Le silence de son aim√© la blessait plus que l'absence qu'il avait manifest√© ces derniers mois. Elle s'√©tait m√™me prise √† parfois esp√©rer le retour du voile noir, juste pour ne plus avoir √† vivre cette douleur chaque jour. Elle n'arrivait plus √† vivre dans ces conditions, avec le silence et l'indiff√©rence de celui qu'elle portait dans son coeur. Elle ne voulait plus vivre avec tous les souvenirs qu'elle gardait en elle, avec la mort de sa jeune soeur sur la conscience, avec cette douleur qu'elle portait de son lourd pass√©. Olysser voulait mourir, enfin partir.

Ce jour-l√†, elle √©tait rentr√© √† la cabane comme chaque jour; Firekhaag toujours en train d'√©crire sur ces foutus parchemins. Son coeur ce sera en le voyant. La nuit allait bient√īt tomber. Elle fit son train train habituel, sachant que se serait la derni√®re fois. Elle fit un repas, un grand et d√©licieux repas, pour son dernier. Elle cachait si bien son jeu que Firekhaag ne vit pas l'air triste d'Olysser; il ne l'avait jamais vu durant ce dernier mois. La nuit venu, elle se coucha pr√®s de lui et attendit qu'il fusse endormit profond√©ment. Le temps s'√©coula, lentement alors qu'elle attendait en silence. La respiration de Firekhaag devint ensuite plus calme, plus r√©guli√®re; il dormait, profond√©ment. Lentement elle se glissa hors du lit. La nuit √©tait d√©j√† assez avanc√©, mais elle allait pouvoir faire ce qu'elle souhaitait depuis longtemps; mourir. Elle d√©posa sur le lit, √† sa place, un parchemin √©crit de sa plus belle main avec les mots:

Mon tendre amour,

Durant ton absence, sache que j'ai vu et v√©cu tant de souffrance, tant de mal. J'avais alors un espoir: celui que tu me reviennes et que ma vie devienne bonne. H√©las! Tu m'es revenu...mais....au d√©but tout √©tait parfait, mais tu as chang√© Firekhaag, trop chang√©. Tu n'es plus celui que j'ai connu et bien que j'eu souvent essay√© de te l'expliquer, jamais tu ne m'as √©cout√©. Tu ne veux plus qu'une seule chose: √©crire ce que tu me caches chaque jour. Tu es trop absent Firekhaag et ton absence me p√®se; ton silence me tue. Je n'arrive plus √† vivre avec les souvenirs de mon pass√©, la douleur que j'ai causer. Je fais aujourd'hui ce que j'aurais d√Ľ faire il y longtemps: mourir. Ne tente pas de me retrouv√©; je ne serai plus de ce monde.

Sache que je t'aimais, que je t'aime et que je t'aimerai toujours malgré tout. Je fais juste arrêter ma souffrance.

Je suis désolée,
Olysser.

Olysser versa une larme et déposa un doux baiser, son dernier, sur les lèvres de son aimé, et elle partit, sans même se retourner. Elle marcha longtemps entre les arbres, sa dague serré contre son coeur. Elle marcha jusqu'au petite matin. Firekhaag devait être réveillé et avoir trouvé sa lettre maintenant. Lentement, elle s'agenouilla et regarda le ciel bleu. COmme la première fois.....elle leva sa dague vers le ciel et la pointa vers son coeur.....et frappa lourdement.


Mais comme la première fois, elle s'arrêta tout près de son coeur. Elle releva la tête et regarda les alentours de ses yeux noirs comme les ténèbres.

- C'est bien Olysser, fit-il, très bien même. Tu auras réussi à le détruiree lui aussi et ce même sans mon aide. Il sera détruit par ta "mort" et toi, tu continueras à vivre pour moi.

En son √Ęme, Olysser n'en pouvait plus.....encore une fois elle avait √©chou√© et son amour qui allait la pens√© morte...... Le voile d√©cida de ne pas retourner √† la cabane avant un certain temps, histoire de bien le d√©truir, pour ensuite espionner cette destruction qu'elle aurait cr√©√©........

Par Syndrael le 9/12/2002 à 10:58:56 (#2742376)

:lit: *avoue avoir loupé quelques épisodes* ^^

JOL Archives 1.0.1
@ JOL / JeuxOnLine