Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contr√īle

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

Simplement hiver, simplement No√ęl (po√®me)

Par Caith/Biquette Armée le 29/11/2002 à 2:04:55 (#2669215)

Il neige sur mon coeur, et on est en hiver.
La brise glaciale embrasse mes joues, et je regarde le ciel.
Et pourtant, le froid est moindre que j'ai connu.

Il neige sur mes joues, et on est en hiver.
Le remous des souvenirs d'enfance et de leurs merveilles,
Danses dans les flocons et jeux hurluberlus.

Il neige sur mon nez, et on est en hiver.
À l'approche des fêtes, douce odeur de miel,
Images de réunions de familles avec les parents autour d'un bon cru.

Il neige sur mes mains, et on est en hiver.
À l'approche d'une fête devenue commerciale et industrielle,
De longs couloirs se dessinent et des gens de blanc vêtus.

Il neige encore une fois sur mon coeur et on est en Novembre,
Te souviens-tu de cet arbre que tu voulais tant ?
Te souviens-tu de cette triste soir√©e o√Ļ tu as quitt√© la maison pour de bon ?

Il pleut sur mes joues, et pourtant on est en Novembre,
Te rappelles-tu les murs froids et ce jour triste,
O√Ļ pour une des derni√®res fois tu m'as serr√©e dans tes bras, en me disant que bient√īt tu ne serais plus l√† ?

Il neige dans mes yeux, et il pleut le long de mes paupières,
Je me rappelle ces tristes jours de Décembre,
Malade o√Ļ tu ne pouvais quitter cette chambre.

Il pleut le long de mes lèvres, et voilà qu'on a doublé tes médications.
Tes moments de conscience sont de moins en moins longs,
Et du temps, tu perds toute notion.

Il neige dehors, de gros flocons, ceux que tu appelais tendrement "peaux de lièvres".
Toi qui voulait simplement voir le sapin de No√ęl, voil√† que sur le crucifix de ta chambre d'h√īpital, ton regard d√©j√† √©teint s'est finalement ferm√©.
Je me rappelle ta peau translucide à ce moment, tes yeux crevassés. J'étais soulagée.

Il neige dehors, et les marches sont glacées.
Un pied de tombe dans les mains,je précède ta bière. Te souviens-tu que j'aie glissé sur un morceau de glace ?
Pourtant, comme un pantin je me suis relevée, en ayant qu'une pensée: Est-ce que les fleurs sont brisées ?

Il neige encore plus fort, et on monte les marches de l'√Čglise.
C'est ici que tu l'as épousée, tu te souviens ?
Tu étais belle sur ces souvenirs, épanouie.

Il fait froid à l'intérieur et je tremble.
Je tremble prenant le micro, me demandant : Pourquoi devrais-je lire ca alors que ma place est au milieu des miens.
Ta plus jeune soeur pleure, ton mari aussi. Ton fils pleure, mais pour que tu te réveilles.

Il fait froid autour de moi, et mes pas claquent sur le marbre du plancher.
Ton fils n'a pas cessé encore de crier, mais tu ne peux plus te réveiller.
Tes mères pleurent, tes pères et tes frères aussi.

Il fait moins froid, et la neige a fondu, on est en Avril.
Tes cendres seront mises en terre, sur le même terrain que le seront celles de mon père.
Depuis quelques mois, tu nous avais quittés, mais nous te sentons toujours près de nous.

Il fait froid, et il neige dans mon regard.
Je déambule dans les rues à l'approche de ces dates que je hais et aime tant à la fois.
Je m'ennuie de mon frère et de mon père, mais surtout de toi.

Six ans déjà que tu n'es plus là, et non tu ne reviendras pas.



Simplement d√©di√© √† ma m√®re, entr√©e √† l'h√īpital le 25 Novembre 1996 pour un cancer en phase terminale, et qui n'en est sortie que le 12 d√©cembre 1996 en bi√®re.
D√©di√© aussi √† tous ceux pour qui No√ęl est synonyme de concours du plus gros cadeaux et d√©monstration de pouvoir mon√©taire.

Alex, ljd Caithness, Flocon et tant d'autres.

Par Balkis Legend le 29/11/2002 à 2:11:33 (#2669239)

Alex...que dire....à par le fait que j'ai envie de pleurer en lisant ça...que je suis p-e trop sentimentale...que tu es mon amie depuis seulement cet été...qu'on a partagé tant de chose...que tu me manque.

J'aimerais te dire quelque chose mais quoi? Je ne peux que pleurer ton texte.

Mélissa,Balkis,
À jamais ton amie.

Qui aime simplement no√ęl pour √™tre avec ceux qu'elle aime. Se fout des cadeaux et de tout. Veux simplement voir les siens.

Par RedEye Galliano le 29/11/2002 à 2:18:09 (#2669258)

Balkis n'est pas la seule à avoir versé des larmes sur ce coup-ci...

Profitons de cette fête pour passer un peu de temps avec ceux qui nous sont cher.

Et Alex, très beau message...

Par Caith/Biquette Armée le 29/11/2002 à 3:24:23 (#2669396)

Je me dis aussi que la vie peut être ironique depuis ce temps, après tout, ne sommes-nous pas nous-même ironies du sort ?
Quand on entend passer √† la radio dans la chambre d'une mourante Circle Of Life chant√©e par Elton John, on ne peut plus nier l'ironie...et surtout au dernier moment o√Ļ on la voit en vie.
Après avoir apprécié la chanson pour la profondeur de ses paroles, j'ai fini par l'apprécier par la réalité de ce cycle qui ne saurait s'arrêter.
Poussière, tu retourneras à la poussière.

Some of us soar, by the wayside, and some of us soar, to the stars.
Some of us sail, trough our troubles, some have to live with the scars...

Par Secoia Feals Galikea le 30/11/2002 à 9:59:34 (#2677737)

Bisous ma chérie, je suis très impressionnée par ta force et ton courage Alex...

JOL Archives 1.0.1
@ JOL / JeuxOnLine