Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contr√īle

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

Retour à Trandling - 78ème partie

Par Galadorn le 19/11/2002 à 23:14:44 (#2598180)

- Index -

Comme un √©cho interminable, le cri r√©sonnait encore dans sa t√™te, alors que l'homme qui l'avait pouss√© gisait quelque part dans les sous sols maudits. Ils avaient recul√© en d√©sordre, dans une retraite qui avait failli tourner √† la d√©route. Il lui avait fallu tout son sang froid et son charisme pour maintenir les rangs. Certains de ceux qui √©taient parvenu √† revenir √† la premi√®re salle √©taient devenus fous. D'autres encore pleuraient comme des enfants, incapable de se contr√īler. Mais pour la majorit√© de l'escouade, une monstruosit√© pire que la mort les avait fauch√© √† une centaine de m√®tres sous terre.

"- C'est de la folie, sire paladin. Nous ne pouvons pas engager plus de soldats dans ce labyrinthe." L'homme qui s'√©tait adress√© √† Zeed Mithror √©tait de taille moyenne, les cheveux noirs mi longs, d√©faits. Ses traits √©taient r√©guliers, mais personne ne l'aurait d√©crit comme particuli√®rement beau. Un nez en bec d'aigle s√©parait deux yeux bleus intenses, au dessus desquels de fins sourcils √©taient perch√©s. La fatigue se lisait dans l'√©conomie de ses mouvements et sur son visage burin√© par le climat rigoureux. Comme tous ceux qui avaient surv√©cu √† la fuite vers Trandling √† travers un terrain inhospitalier et un froid surnaturel, il avait trouv√© une √©nergie nouvelle dans l'assaut de la forteresse. Sa t√Ęche cependant n'√©tait pas achev√©e. L'armure de bonne facture qu'il portait indiquait un rang d'officier dans l'arm√©e de Cymod, et malgr√© les bosses et les √©raflures, n'avait pas encore √©t√© transperc√©e depuis le d√©part de la grande cit√©. Cela indiquait √† la fois une grande chance et une habilet√© aux armes peu commune. Malgr√© cela, lui et sa compagnie avait reflu√© face √† une adversaire terrible.

"L'avant garde a été décimée en essayant de poursuivre les gardes noirs sous la montagne. A partir de la chambre mortuaire des Ducs, le passage que vous nous avez indiqué se ramifie en de multiples couloirs. Le seul qui montre un usage récent s'enfonce plus profondément encore, et à partir d'un certain point nos torches perdent en intensité. Il y a quelque chose la dessous, dans cette obscurité, qui a tué presque tous mes éclaireurs."
"- Une ou plusieurs entités de cauchemar." annonça Dodgee, d'un ton détaché. "J'en ai rencontré quelques unes pendant que je cherchais l'entrée des catacombes, avant que les gardes noirs ne me tendent une embuscade. Ils ont du les rassembler en bas, au lieu de les laisser parcourir la cité. Vous les avez suivi avec trop d'empressement, et ils ont compté la-dessus. Leur commandant est un fin tacticien et un guerrier hors pair."
"- C'est moi qui ai donné l'ordre à Treyan d'effectuer une reconnaissance" trancha Zeed. "Galadorn est quelque part la dessous et il faut le sauver. Il est prisonnier par ma faute". Ses yeux étaient brulant de fièvre, son ton presque véhément. Surpris par la violence de ces propos, le séraphin blanc haussa un sourcil et dirigea un regard interrogateur vers Acyde de Nor. Cette dernière secoua légèrement la tête. Dodgee posa alors une main apaisante sur le bras du berseker.
"- C'est mon ami également. Mais lorsqu'il a accepté cette quête, il savait les risques qu'il courrait... Nul ne pouvait prévoir ce qui s'est produit... Tu ne peux pas demander au plus grand nombre de mourir pour un seul homme, dont nous ne savons même pas s'il est mort ou vivant. Notre but reste avant tout la Porte des Morts. Les créatures démoniaques sont la pour nous ralentir... De petits groupes pourraient les éviter et parvenir au centre du labyrinthe. Une armée se retrouverait vite bloquée, et dans ces couloirs, n'aurait de toute manière pas la place pour manoeuvrer."
"- Maitre Zeed, je pense que le séraphin a raison. Nous devons privilégier la vitesse à la force cette fois ci." Palan, aux cotés de son mentor, avait parlé. Il se tenait en retrait, sur sa gauche, tandis que Qwineth, la danseuse de guerre était à la droite du paladin. Tous deux avaient également remarqué le changement qui s'était opéré sur le berseker depuis qu'ils s'étaient enfoncé dans les souterrains. Le guerrier vêtu de blanc était agité, perpétuellement sur le qui vive, comme s'il devait dominer à chaque instant sa soif de sang. Ses paroles étaient hachées, ses gestes tremblant d'une rage contenue.
"- De plus, si nous sommes un nombre restreint, je peux user de mes pouvoirs pour dissimuler notre force vitale aux sens des morts vivants, ce qui me serait impossible à faire pour un régiment." ajouta la femme aux ailes d'ébènes.

"- Cela fait presque deux semaines que votre apparition magique a eu lieu. Si ce Galadorn est parti aussit√īt, il ne fait aucun doute qu'il est mort. Personne ne peut survivre la dessous... " s'aventura Treyan Karyl.
"- Il est vivant." Zeed le foudroya du regard tout en laissant un silence gêné s'installer. "... Je n'ai plus besoin de vous capitaine Karyl... Vous et vos hommes pouvez remonter à la surface. Je continuerai seul s'il le faut."
"- Je..." Le séraphin interrompit l'officier d'un hochement de tête.
"- Capitaine Treyan Karyl, ne vous inquiétez pas. Je vais accompagner le paladin, avec nos amis ici présents."
"- Je... Bien. A vos ordres, sire paladin." Le guerrier s'inclina avec raideur, à la fois honteux de sentir qu'il avait failli aux yeux du général qu'il avait suivi depuis Cymod, et soulagé de ne pas devoir de nouveau faire face aux horreurs qui se dissimulaient dans les entrailles de Trandling. Il était un excellent soldat, mais son expérience ne l'avait pas préparé à combattre les entités de cauchemar. La machoire serré, l'officier regarda le petit groupe se préparer sans un bruit.

L'homme que les Terres du Nord avait nomm√© le D√©mon de Trandling portait deux l√Ęmes jumelles, √† l'acier immacul√©, et son armure √©tait recouverte par un surcot blanc sali par le long voyage et les combats incessants. A ses cot√©s, se tenaient son disciple, arm√© d'une √©p√©e bat√Ęrde, et de la danseuse de guerre qui avait pos√© la main sur son sabre court, port√© en travers de ses hanches. Tous les trois poss√©daient un talisman remis par Veathenan, le grand pr√™tre du monast√®re de Tornheim. Artefacts rares et puissants, les m√©daillons d'Aele permettaient de b√©n√©ficier de la perception d'un autre √™tre vivant. En l'occurence, Acyde de Nor, qui pouvait distinguer le monde des √Ęmes, servirait de focus dans le Labyrinthe d'Obscurit√©. Le religieux leur avait √©galement confi√© de petits rongeurs, des loeis, qui √† la mani√®re des chauves souris √©taient capable de se d√©placer dans l'obscurit√© la plus compl√®te. La servante d'Ogrimar avait renifl√© avec d√©dain en imaginant les autres remettre leur sort entre les pattes de ces minuscules animaux, mais l'homme d'Artherk avait insist√©, pour le cas o√Ļ il arriverait malheur √† la s√©raphe. La n√©cromancienne avait hauss√© les √©paules, son visage impassible et ind√©chiffrable. Elle suivait le groupe dans sa longue robe noire, et ses mains √©taient vides. Aucune arme n'√©tait visible sur sa silouhette maigre et sombre.

Dodgee et Tessa fermaient la marche. L'homme aux ailes blanches, aux traits altiers et sans age, commandaient le calme et la sérénité. Malgré ses blessures récentes, il faisait preuve d'une assurance inébranlable. L'air semblait vibrer autour de lui comme si la lumière, heurtant une barrière mystique, modifiait sa trajectoire de multiples fois. La jeune femme qui le suivait avait l'allure d'un guerrière dangereuse, expérimentée. Sa longue épée et son armure étaient de facture ancienne, patinées par les innombrables combats et les entretiens soigneux. Leur style avait depuis longtemps disparu des champs de batailles, non parce que leur efficacité avait diminué avec les années, mais parce que les maitres forgerons et mages capables de les fabriquer avaient disparus. Les possesseurs de tels artefacts étaient rares, et généralement des individus d'exception. La femme aux yeux bleus gris avait quitté son unité pour se joindre au séraphin. Ni l'un ni l'autre n'avaient de médaillon, car les prêtres n'en possédaient qu'un nombre limité. Pourtant, ils suivaient le paladin blanc en sachant que les autres les guideraient.

Dans la salle, les uns à la suite des autres, les hommes encore valides s'étaient mis debout. Ils avaient écouté la discussion qui venait d'avoir lieu. Quelque sanglots pouvaient être entendus ici et la, tandis que les personnes ayant perdu la raison se balancaient d'avant en arrière ou restaient prostrées. Un à un, les soldats avaient posé la main sur leur coeur, en un hommage muet aux héros qui s'engageaient sous l'arche qui menait au plus profond de la montagne. Les mots étaient superflus, les adieux auraient été vains. Tous avaient choisi leur chemin, que ce soit vers les hauteurs ou les abysses, et l'un et l'autre conduisaient probablement à la mort.

Lorsque la dernière lueur de la torche que portait Tessa eut disparu, ils ramassèrent les blessés et les infirmes pour repartir à la surface. Treyan Karyl pensa que s'il ne pouvait pas marcher dans les ténèbres avec le Champion de Cymod, du moins pourrait il, avec ses hommes, procurer à Zeed Mithror d'avantage de temps pour accomplir sa mission.

Par Dodgee MIP le 19/11/2002 à 23:19:05 (#2598212)

*fait passer les feuillets, les squelettes se chargeant de faire une longue chaine pour les acheminer de la presse aux lieux de distribution*

Et hop, encore un exemplaire de bouclé!

Par Drazhar Ul'Gar le 19/11/2002 à 23:37:51 (#2598335)

*Intercepte la chaine, espérant bien ainsi être un des premiers à lire le récit, aussi long que prenant.*

Par Zeed Mithror le 20/11/2002 à 0:00:18 (#2598460)

Bon alors j'mets tout d'suite les choses au clair. Le prochain qui m'dit que Gala est mort j'lui colle ma main dans la figure. Et comme j'aime pas faire les choses à moitié je f'rai ca sans enl'ver les gants cloutés et j'rajouterai quelques coups d'épée en travers de la paillasse pour décorer.

Non mais !

ZM,
Paladin un peu sur les nerfs en c'moment qu'il serait donc opportun d'éviter de trop faire ch*er ces prochaines heures.

*repart en bougonnant dans ce foutu labyrinthe o√Ļ on voit pas √† trois pas devant soi*

*En plus y a des bruits bizarres dans ce trou pourri...*

Par Zeed Mithror le 20/11/2002 à 19:37:47 (#2605316)

*se prend un feuillet dans la figure*

Pff quel vent aujourd'hui.... viv'ment l'épisode suivant qu'on puisse tasser les autres avec...

Par Nekros le 20/11/2002 à 19:40:57 (#2605339)

78 allez hop :D
Tu t'arrêteras un jour? :doute:
Enfin, j'espère que non mais 78 quand même faut du courage et de la suite dans les idées :lit: :amour: :amour: :merci:

Par Zeed Mithror le 20/11/2002 à 19:47:34 (#2605414)

Provient du message de Nekros
78 allez hop :D
Tu t'arrêteras un jour? :doute:
Enfin, j'espère que non mais 78 quand même faut du courage et de la suite dans les idées :lit: :amour: :amour: :merci:


Tu ?
Euh ben on est plusieurs quand même hein... ;) *encore heureux d'ailleurs :rolleyes: * Et oui ca s'arrêtera un jour... parce que sinon on pourra pas écrire Retour à Trandling 2... ;)

En parlant de suite, l'épisode suivant est en post-prod... *sifflote*

ZM (co-producteur, co-scénariste, acteur, distributeur, salle de ciné, distributeur de boissons)

JOL Archives 1.0.1
@ JOL / JeuxOnLine