Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contr√īle

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

Découvertes

Par Sombre Lune le 6/11/2002 à 21:27:19 (#2499816)

Des semaines qu'elle vivait recluse, en sa demeure lointaine, loin des rumeurs du monde, loin des hommes, loin de toute vie. Assise dans un fauteuil ancien aux bras de bois sombre patiné par le temps, elle parcourait d'un regard distrait les divers papiers qui jonchaient son bureau en désordre. Textes liturgiques anciens, réflexions sur la vie, quelques mots tracés parfois en des moments de doute, de rares lettres non envoyées, tout ce qui faisait une vie etait là, devant elle, vestiges d'un passé plus ou moins lointain, sombre archéologie de sentiments, strates de regrets ou de lacheté.

Elle les parcourait, un à un, souriant parfois, laissant de temps à autre son imagination venir au secours des mots tracés si prosaiquement sur le vélin, sa main caressant le parchemin, comme pour s'en approprier les souvenirs. Elle se laissa aller en arrière contre le dossier du fauteuil, les yeux mi-clos en une posture de décontraction.

Pourquoi baissa t'elle à ce moment les yeux ? Pourquoi son regard fut il attiré par une tache sombre sur le sol, une sorte de petite boule qui lui criait:
Hé! je suis là ! ne m'oublie pas !
Elle se baissa, et ramassa l'objet, le tenant un court instant dans sa main comme si elle ne désirait pas savoir ce dont il s'agissait. Ses yeux le voyait bien, mais une petite voix en elle semblait lui dire:
Non ! Tu n'as rien vu ! Oublies moi vite, très vite...
Instinctivement, ses mains déplièrent le parchemin froissé.




Les nuits s'étirent à l'infini, loin de toi
Ténèbres enveloppant ma vie, cruel émoi
Que de songer à ton corps, à tes paroles
Qui pour bien d'autres que moi, s'envolent.

Je sais que celle qui t'a ravi ton coeur, n'est plus
Peu importe, elle ne t'aimait pas, décue
De n'avoir pu te manipuler, encore
T'offrir à sa triste divinité, alors.

J'ai vu en ton regard un jour, cruel
Que tu ne me croyais pas, remord éternel
Tu penses que j'ai trahi sous la douleur, tes secrets
Comment aurais je pu, sachant que je te perdrai ?

J'ai une fois abusé de ta confiance, en mon antre
Cherchant la vérité au delà du miroir, intrigante
Je te propose donc à ce jour, de réparer
De t'ouvrir mon ame, t'offrant la vérité

Par le vin aux herbes tu sauras, enfin
Ce qui git au plus profond de moi, mes desseims
Je boirai de ta main, cette liqueur
Tu seras le premier à lire ainsi, en mon coeur.

Rejoins moi d√®s que possible, o√Ļ tu sais
Fais moi gouter ce miel, amère volupté
Je serai ensuite à toi, pour toujours
T'offrant ce que bien peu ont connu, mon amour...


Tandis qu'elle lisait, les souvenirs affluaient. Ce texte, recopié avec son propre sang, puis porté à son destinataire. Nulle réponse. Bien sur. Peut etre était il temps de prendre une décison. Peut etre fallait il sortir de cettte retraite. peut etre enfin revoir le monde des vivants.

Par Iwakura Shin OS le 6/11/2002 à 21:32:03 (#2499864)

:lit:

Par Drazhar Ul'Gar le 6/11/2002 à 21:33:55 (#2499879)

Le style est véritablement superbe, et le texte donne envie d'en savoir plus.

Par Aina HarLeaQuin le 6/11/2002 à 21:34:33 (#2499885)

Et dire qu'elle n'a jamais cherché à le ramener vers cette Divinité qui la tuait à petit feu... Mais elle estime qu'il le sait parfaitement. Tout comme d'autres choses...

Par Zephirin le 6/11/2002 à 22:24:21 (#2500307)

Elle se fermait, jour apres jour...Tel une fleur privée de soleil...
Non...cette fleur avait besoin de ténèbres...
Celui qui avait osé dépérir telle beauté était vraiment le dernier des imbéciles...ou quelqu'un qui avait peur du bonheur ? Elle donnait son coeur si rarement... Un si précieux cadeau...Le refuser tenait du crime...Oui...Cet homme est un criminel...

Par Sombre Lune le 7/11/2002 à 16:23:57 (#2505521)

Pour Drazhar :

En savoir plus ...

zolie

Par Meem D'Asgard le 7/11/2002 à 16:36:46 (#2505661)

:lit: :lit:

*a aimé*


Meem*qui veut le numéro de la fille de sa signature*D'Asgard

Par Isis's spirit le 7/11/2002 à 17:28:51 (#2506155)

*secou ses chaines pour faire remonter le post*

Is*'s spirit*is

Par Sombre Lune le 16/11/2002 à 17:30:14 (#2575840)

Le parchemin était resté sans suite... Aucunes nouvelles...
Bien.
Elle était désormais fixée apres tout, pourquoi sentait t'elle cette boule dans sa gorge en songeant à ce qui aurait pu advenir d'elle, de lui, d'eux deux ?

Elle inspira un grand coup. Il était plus que temps de tourner la page. Mais le faire avec brio. Avec panache. Dejà, diverses idées se bousculainet en son esprit, des idées qui firent naitre sur son visage si doux un sourire cruel qui n'indiquait rien de bon.

Par Alanis Lyn le 16/11/2002 à 22:06:33 (#2577186)

Sombre Lune... Cette femme peut-elle, comme elle le pretend, connaitre l'amour ?
Elle est l'intriguante, la reine du mensonge et de l'illusion, elle qui joue si bien des sentiments des autres, surtout des plus purs et des plus sinceres, pour les pervertir vers ses buts infames.

Si vraiment elle connait l'amour, j'espere qu'elle en connaitra aussi les douleurs.

Par Engeell Darken le 17/11/2002 à 11:36:51 (#2578890)

La manipulation et un art. L'amour, un instrument. Quand les deux sont r√©unie dans un m√™me coeur, une douce m√©lancolie se fais entendre aux √Ęmes soeur, les soumettant √† se tendre sentiments...
Sombre avait bien appris sa leçons, c'est ce qui réjouie Angel qui ne cessa de lui répéter la même phrase qui prit toute sa signification aujourd'hui.

-Méfit toi des apparences...

Par Sombre Lune le 17/11/2002 à 15:19:54 (#2580156)

Des lecons de la part d'une femme qui elle meme ne sait que de se jouer des sentiments des autres dans le but d'obtenir le pouvoir, comme celà est amusant. Si seulement la pretresse pouvait deviner les pensées de certaines, elle en mourrait de rire.
Mais apres tout, le temps sera bientot venu aussi pour la fourbe baronne de payer ses crimes demeurés impunis, de subir le courroux de sa soit disant deesse de misecorde au nom de laquelle elle tortura et tua la vie a venir.

Elle paierai bientot, cette miserable sylphide aux airs si tendres et innocents, et le monde entier connaitra enfin son vrai visage.

Par Zephirin le 17/11/2002 à 16:39:43 (#2580579)

"Mmm...Il nous reste si peu de temps à tous...
Pas de temps pour les regrets...
Et pourtant, ils passent tous leurs temps à se reprocher leurs péchés respectifs..."


Non, il ferait ce qu'il pourrait pour leur donner son amour, sa source étant inépuisable...Leur montrer que c'est la seule chose qui compte...que c'est tout ce qui compte désormais..

Jusqu'au bout, jusqu'à cette fin si proche...

Par Syndrael le 24/11/2002 à 11:54:09 (#2631429)

Les lettres.. elle leur accordait un pouvoir presque mystique. Lettres qui ne l'avaient jamais trahie, lettres qui permettaient de se faire entendre lorsque l'autre se fermait à la voix, lettres qui permettaient d'être là lorsqu'on ne l'était pas, d'être auprès de l'autre par ses mots, son coeur, son émoi...
Lettres de séparations ou de suppliques, insignifiant objet pouvant détruire ou tuer.
Velins parfois mouillées de larmes, raisonnées et structurées ou impulsivement noircies, dans la colère ou la morosité de l'instant.
Parchemins antique ou papier blanc, vers ou prose, p√Ęles reflets d'amour gliss√© dans le pli d'une robe, laiss√© sur un lit d√©fait.
Miroir serein ou chantant des muses inexprimables...

Syndrael.

Par Rendakith le 24/11/2002 à 13:07:06 (#2631879)

:lit:

(coucou au passage ;) )

Par Drazhar Ul'Gar le 24/11/2002 à 16:54:22 (#2633180)

A l'origine de ce post passionant, un personnage épatant. *plante sa tente dans la bibliothèque.*

JOL Archives 1.0.1
@ JOL / JeuxOnLine