Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contr√īle

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

Sur les traces d'un Passé, pour aider un Avenir.

Par SirWish Hills le 29/10/2002 à 17:39:51 (#2433593)

Pourquoi certains continus d'écrire leur histoire?
On peut donner plusieurs raisons à cela lorsqu'on étudie justement leurs histoires à travers les époques.
Je ne vais pas les énumées toutes ici car je ne prétend déjà pas toutes les connaitre, mais au moins donner celle qui revient le plus souvent : pour ne pas oublier.

Cela fait combien de temps que je suis parti? Des semaines? Des mois? Ou bien peut être des années?
Vous me diriez peu importe le temps après tout, mais pourtant c'est dans une course contre le temps dans laquelle je me suis engagé. Et je ne cours pas seul...

On croirai presque que je suis une quête comme tout aventurier que cet univers veut bien compter. Enfin non, c'est une quête. Son importance varie en fonction du point de vue de chacun, mais tant qu'elle est importante pour celui qui la suit, elle vaut la peine que celui-ci se donne à l'accomplir jusqu'au bout.

Je prie de m'excuser aupr√®s d'un imporbable lecteur pour les ratures et les t√Ęches d'encre, mais mon confort d'√©criture n'est pas ce qu'on aurait pu esp√©rer de mieux.
Enfin peu importe.

Donc j'en était à dire que ...


*Quelq'un frappe à la porte de la chambre*

_ "Oui?"

_ "Monseigneur, le Capitaine vous fait dire que nous arrivons bient√īt au niveau central de l'Eternel Retour."

_ "Je sais Harvey. Autre chose?"

_ "Heu non Monseigneur... Enfin préparez vous comme il se doit..."

_ "Bien sur Harvey. Ne vous inquiètez pas pour moi et retournez donc seconder la Capitaine Barousse."

_ "Bien Monseigneur"

*On entendait à peine le bruit des pas dans le couloir, à travers les craquements inquiétant que faisant le navire sous la tempête*

... à dire que... Et bien nous reprendront plus tard. Il me faut m'attacher à ce rudimentaire système de sécurité... Je sens que je vais encore perdre quelques plumes dans l'action.
Et que les Vents vous protègent si ça doit être les derniers mots de ce journal.


CRAAAAAK ! Flatchh ! Boum! ...*Eparpillement au sol du matériel d'écriture et bruit sourd d'une masse solide cognant contre le bois*
_ "Ouille !"

Par SirWish Hills le 29/10/2002 à 18:04:14 (#2433889)

Nous arrivons en vue de la c√īte dans trois heures. Juste le temps de continuer par quelques mots sur les prochains √©v√®nements √† venir.

Vous vous demandez surement quelle est ma quête et pourquoi je la fait?
Pour r√©sumer la chose, je dirais que je part √† retrouver un objet qui a √©t√© vol√© √† ma famille voil√† quelques temps d√©j√† et, √©tant un des derniers survivant de la dite famille, que je suis le mieux plac√© pour s'atteler √† cette t√Ęche.

Je ne vais pas vous cacher que l'affaire ne sera pas de tout repos et que je ne suis pas sur du tout de réussir, ainsi même que d'en revenir vivant.
Enfin de tout de façon je n'avais rien d'autre à faire d'urgent pendant ce temps.

Je ne serais pas seul dans ce voyage.
Il y a déjà le Capitaine Barousse et son courageux (enfin surtout intéressé) équipage qui me suivent depuis le port d'Angelus.
Le Capitaine est une vieille connaissance, je sais que je peux avoir confiance en lui pour m'aider de son mieux.
A présent il reste à trouver la fine équipe qui m'accompagnera de plus près dans tout mes déplacements au sein de l'Empire.
P√®re m'avait dit de demander √† Chrys de venir avec moi, mais je n'ai pu le joindre avant mon d√©part. Je lui ai laiss√© une lettre avant de prendre le navire √† Windhowl. Je doute quand m√™me qu'il puisse me rejoindre √† temps, je le sais fort occuper √† Goldmoon dans sa t√Ęche de Chevalier du Roy, mais P√®re a tenu √† ce que je le fasse...
Nous verrons bien, pour le moment seul l'avenir de la route compte.
Alors, il va me falloir trouver deux valeureux combattant et un Maitre des Esprits (ce sont les consigne de mon Père, ne me demandez pas déjà pourquoi c'est ce qu'il me faut).
J'en ai parl√© √† Barousse, et il m'a assur√© que √ßa ne devrait pas √™tre trop difficile √† trouver dans la capitale de l'Empire, et qu'il s'en chargerait gr√Ęce √† ses contacts.
Et enfin, Père m'a dit de retrouver une vieille connnaissance à lui là bas, une ranger du nom de Talynea N' Aitha.
La description physique est bien détaillée (humm...) et tout devrait bien se passer si les indications ne sont pas périmées depuis le temps. Enfin qu'es ce que je raconte ! Bien sur qu'elles ne le sont pas ! (Ne cherchez pas de suite à comprendre, c'est comma ça point.)


*On frappe*

_ "Oui Harvey?"

_ "Le Capitaine vous demande sur le pont Monseigneur."

_ "Bien Harvey. Dites lui que j'arrive de suite."

Par SirWish Hills le 29/10/2002 à 18:44:13 (#2434259)

Quelle charmante ville et quelle charmante... hum recontre.
C'est la deuxième fois que je viens ici, mais cette fois j'irais plus loin que la capitale.
Cela n'a pas beaucoup changé depuis ma dernière venue. Toujours autant de patrouille Impériale dans les rues, et donc toujours autant besoin de cacher ses marques de différence à la nature humaine.
Le même Empereur, le même Empire...
Le plus difficile ca aura été pour les ailes. Mais j'ai trouvé un système efficace, malgrès la gène physique occasionnée.

Je suis donc allé ainsi "camouflé" à la Taverne du Loup d'Argent, rencontré cette vieille connaissance du paternel.
Chaleureuse ambiance, peuplée en grande majorité d'aventurier en mal d'aventure, d'or, ou les deux.
Le rituel à suivre est toujours le même, et je m'y suis appliqué à la lettre; autant éviter les ennuis supplémentaires.
Je suis donc entré discretement, me dirigeant d'un pas tranquille vers le tavernier. Après le salut et la commande indispensable, je lui ai demandé si je pouvais prendre contact avec la Ranger Taly.
Il me demanda pourquoi je voulais la voir, et je lui répondit calmement que j'avais besoin de ses services, contre paiement du travail accompli. Je lui ai donné un papier plié à lui remettre de ma part.
Après m'avoir fixé un moment, il appela un serveur, plutot jeune, lui dit quelques mots à voix basse dans l'oreille et lui confia le mot. Celui-ci parti vers l'escalier qui montait aux chambres de la taverne.
Je me suis levé avec ma chope à la main, et je suis allé m'installer à une table un peu plus à l'ecart des autres qui comptaient plusieurs consommateurs bruyants.

J'ai eu le temps de vider deux chopes avant d'avoir enfin le privilège d'être surpris par une voix chantante mais sèche derrière moi.


_ "Vous ne lui ressemblez pas beaucoup messire."

*après avoir eu un léger sursaut, et avoir assimiler la signification de ses mots...*

_ "Je dois plus tenir de ma mère surement."

*Elle s'assit en face de moi, se déplaçant d'une manière très souple, féline, et me fixa dans les yeux. Après un moment elle reprit la parole en souriant.*

_ "En quoi puis-je être utile à la progéniture d'un très vieil ami?"

Cette derni√®re phrase, elle ne la pronoca pas dans la langue commune √† toutes les personnes pr√©sente dans la taverne, mais dans un elfique parfait. C'est dans ce genre de moment que l'on comprend pourquoi on s'est attach√© √† l'√©tude des langues anciennes pendant toutes ces heures o√Ļ la soif d'action nous tenaillait.

J'en vient au fait assez rapidement, car je savais et je voyais qu'elle n'était pas du genre à perdre son temps en longues palabres sur le passé et l'histoire d'un jeune Prêtre d'une famille maudite.
Elle m'écouta calmement tout en sirotant son verre, ne cessant de fixer mon regard pendant toute ma diatribe sur ce pourquoi j'avais besoin d'elle, la quête, la destination, les dangers...
A la fin elle soupira et parue réfléchir une eternité.


_ "Es ce qu'il nous accompagnera lui aussi?"

_ "Oui. Enfin pas tout le temps, mais lorsque le besoin s'en fera sentir, je pourrai tout à fait l'appeler à travers les Vents."

_ "Bien. Alors c'est entendu, je vous accompagnerai. Rendez vous donc au quai 117 demain matin à 6 heures."

*Elle se leva et eu un sourire discret*

_ "A demain messire Lescollines."

Charmante vraiment. Et Piquante. Ca me rapelle quelqu'un...
Il ne me reste plus qu'à me coucher, demain nous repartons.

Par SirWish Hills le 29/10/2002 à 19:25:18 (#2434701)

Deux hommes en armure marchait d'un pas tranquille, le long des quai du port de la capitale de l'Empire de Lhynn, t√īt le matin, le soleil s'√©tant √† peine lev√© derriere l'oc√©an.
L'un était plutot grand, fièrement dressé dans son armure rutilante sous les premiers rayons solaires, portant une grande hallebarde à la main droite.
L'autre était plus petit, mais tout aussi costaud, dans une armure de maille, avec deux fourreaux de sabres de chaque coté des hanches.

Si leurs pas étaient calmes, leur conversation...


_ "Ca fait une heure qu'on marche comme ça Boby..."

_ "Je sais, et alors?"

_ "Et alors?! Mais on a toujours rien trouvé! Et pourtant on est surement au meilleur endroit pour trouver du travail pour des mercenaires comme nous..."

_ "Ce n'est pas en r√Ęlant comme tu le fait qu'on en trouvera plus facilement Freddy. Et puis il nous reste encore plein de navires √† passer, garde courage et avance sans rechigner s'il te plait."

_ "Je suis s√Ľr que c'est de ta faute en plus... Si tu n'avais pas choisit un titre aussi d√©bile on aurait d√©j√† embarquer avec un bon salaire en perspective..."

_ "Je ne vois pas en quoi mon titre est ridicule. Il représente une vérité et devrait au contraire être un avantage dans ce métier. Ce n'est pas de ma faute si ..."

_ "Un avantage?! Parce que tu crois que se présenter sous le titre de L'Invaincu nous apporte une bonne crédibilité toi?"

_ "Et toi tu crois que se faire appelé Tornado c'est mieux peut être? Au moins le mien veut dire quelque chose..."

_ "Mais ca veut dire quelque chose! Je ne te permet pas de le mettre en doute devant moi ni devant quiconque!
En plus c'est qui qui n'a pas ENCORE passé la nuit tout seul dans un lit tout crasseux hum? Au moins moi j'emballe avec un titre comme ça."

_ "Et ma hallebarde dans ta gueule elle emballe aussi?!"

_ "Essaye pour voir!"

Je les observait depuis quelques minutes déjà, et je me dit qu'il serait peut etre temps d'intervenir avant qu'il n'en vienne à plus musclé et qu'une patrouille se charge d'eux.
Je sais que Barousse m'a dit qu'il trouverai ce qu'il manquait à l'équipage en ville, mais j'avais comme un préssentiment pour ces deux là. Allez savoir pourquoi, ils me plaisaient.
Je fit quelques pas pour arriver à leur hauteur et m'adresser à eux.


_ "Bien le bonjour messieurs. Puis-je vous emprunter quelques instants pour discuter d'un éventuel travail ?"

_ "Espèce d'Octopus manchot! Tu veux vraiment que je te coupe les ...
Travail?"

*Les deux se retournèrent vers moi comme un seul homme, les yeux brillants d'espoir.*

_ "Vous avez bien entendu messieurs! Mais accompagnez moi sur le navire, nous y seront plus √† l'aise pour en parler. Enfin si cela vous int√©resse bien s√Ľr."

_ "Si cela nous intéresse! Ah mais ..."

*l'homme à la hallebarde lui mit un coup de coude*

_ "C'est d'accord messire, nous vous suivons, mais j'ose espérer que vous ne nous ferez pas perdre de temps. Car je suis ..."

*Ce fut lui cette fois qui hérita de ce "discret" coup de coude*

_ "Oui oui on vous suit..."
*A voix basse* " Et toi arrête avec ça, tu vas encore nous faire jeter..."

Ils me suivirent donc sur le navire de Barousse, non sans s'invectiver à voix basse de tout les noms des plus "belles" créatures de l'Empire.
J'avais trouvé là mes deux "gardes du corps". Je sais ce que vous pensez, mais je vous assure que je sais moi ce que je fais. Enfin la plupart du temps...

Par Leylia le 29/10/2002 à 19:34:09 (#2434783)

:lit: Intéressante histoire, qui plus est bien écrite. Plus qu'a attendre la suite avec impatience.

*S'impatiente déjà avant même de cliquer sur "Poster la réponse"* :)

Par SirWish Hills le 29/10/2002 à 19:55:16 (#2434950)

Nous étions au complet et pour l'instant tout se passait relativement bien.
Barousse était revenu avec deux autres mercenaires, un peu plus distingués que Boby L'Invaincu et Freddy Tornado, mais peu importe, et un Chaman du nom de Nommys (pas d'autre nom car il parait que les esprits n'en voient de tout de façon qu'un seul).

Ce Nommys avait une certaine allure il faut dire. Rien que ses yeux blancs d'aveugle sortaient de l'ordinaire. Mais ce n'était rien comparé à l'Aura qu'il dégageait. Impossible de passer inaperçu avec lui, il faudra que j'en prenne compte.

Alors que mes deux mercenaires se mesuraient déjà au deux autres de Barousse, que le Chaman restait en méditation à la proue du navire, Taly passait tout le bateau en revue.

A chaque fois qu'elle le pouvait, elle m'observait de son regard per√ßant, et profitait de chaque moment o√Ļ nous √©tions proches l'un de l'autre pour me poser des questions sur mon pass√©, du temps o√Ļ P√®re √©tait encore en vie...
Père ne m'a pas raconté grand chose sur son passé au sein de l'Empire, et je ne savais pas très bien les liens qui avaient pu rapprocher cette Ranger Elfe et lui.
Elle me mettait mal l'aise le plus souvent... Et donc j'ai décidé de passer le plus clair de mon temps dans ma chambre pour éviter de trop la croiser.

Le navire ne parti pas aussi t√īt que pr√©vu, mais ca n'√©tait pas tr√®s grave. Vers 10 heures nous p√Ľmes enfin nous engager par le canal de Mohert, menant au fleuve principal de l'Empire Lunar (ou de Lhynn comme vous pr√©f√©rez), le Prax. Nous traverseront l'Empire du sud au nord par ce fleuve, et passeront par plusieurs villes √©tapes.

Notre prochaine halte se fera à Alkoth, deuxième ville la plus importante de l'Empire, très renommée pour sa célèbres bibliotheque et ses grands panthéons déitiques. J'y ferais d'ailleurs quelques recherches pour notre voyage.

Que les Vents nous accompagnent...

Par Aina HarLeaQuin le 29/10/2002 à 20:26:43 (#2435198)

Tiens donc... P. H. tiendrait il un journal? Salutations au Père en tout cas :p

Par Feu Subtil le 29/10/2002 à 21:52:33 (#2435869)

*adore toujours autant les posts trop rares de Wiwi* :lit:

*adore aussi son lit 3 place mais bon bref ... :D :D*

Par Gabriel Thylin MSF le 30/10/2002 à 2:08:36 (#2437243)

:lit: :amour: *adore les textes de son harus préféré :p*

Par SirWish Hills le 9/11/2002 à 17:10:31 (#2520278)

Déjà deux jours et deux nuits que nous glissons doucement sur le lit du Prax...
A peine avons nous commencé notre voyage que je me sens déjà perdu dans mes sensations. Je vois des images qui ne correspondent pas à mes souvenirs...
Mes nuits sont hantées par des rêves étranges et qui échappent à ma compréhension.
Des lieux inconnus, des visages, des voix qui ne me sont pas familières...
D'o√Ļ viennent ces visions? Je sais que ce n'est pas P√®re, alors qui? Ou quoi?
Il y a cependant un point commun à la majorité de mes rêves, j'aperçois souvent le visage de Taly. Etrangement, alors qu'elle me rend mal à l'aise ici, sa présence me rassure dans mes songes.
Quand à expliquer le pourquoi de ce fait, j'en suis loin...

Boby et Freddy me font rire. Il ne se passe jamais une heure sans qu'ils se fassent remarquer sur le navire, par leurs paroles ou par leurs actions "d'éclat".
Tenez, hier encore, ils ont décidé de faire une petite joute amicale avec les matelots.
Je dois avouer que boby, malgrès son air assez ridicule parfois, reste très impressionant en combat. C'est dans ce genre de moment qu'on rit moins à son titre d'Invaincu.
Il le garda d'ailleur...
Mais je pense que j'ai peut être fait une erreur en voulant me méler à la joutte. Je n'ai pas pu résister à l'appel d'un beau combat contre ce talentueux mercenaire.


_ Bravo Boby! Tu n'es pas si rouillé que ça finalement ahaha !

_ Merci freddy. Et toi? Tu ne veux toujours pas nous montrer l'étendue de tes talents? *air ironique*

_ Heu.. C'est à dire que j'ai toujours ce mal de ventre pas possible... Un truc que j'ai du mal digérer...

_ Hum.. Oui je vois.

J'observais la scène, après avoir assisté aux victoires éclatantes de Boby. Et à ce moment j'ai eu comme une envie irrésistible et incontrolable...

_ Et moi je peux tenter ma chance Boby? *sourire en coin*

Il se retourna vers moi très calmement, mais lorsqu'il vu qui avait lancé ce défi, il écarquilla les yeux de surprise.

_ Vou..Vous Messire..?

_ Et bien oui moi. Je n'ai pas le droit de me dérouiller? *amusé*

_ Heu..Et bien.. si, mais..

_ Ne vous inquiètez pas, je me contenterai d'un combat à armes égales Boby. Vous êtes près à relever le défi?

_ Hum... Entendu.

Il m'observa un moment, serrant son cimeterre et son petit bouclier. Alors que je prenais une lame posé contre le mat du navire.

_ Vous ne retirez pas votre pélerine Messire Lescollines?

_ Non Boby. Je ferais avec.

Cela le rendit perplexe un moment, puis il haussa les épaules et se mis en garde face à moi.
Je tenais mon épée, pointe dirigée vers le bas, en le fixant dans les yeux. Il se déplaçait par petits pas, tournant autour de moi, mais n'osant pas attaquer le premier, méfiant.
Je me décida finalement. J'attaqua en le chargeant avec toute la vitesse que je pouvais me permettre, faisant tourner ma lame pour frapper sur son flanc gauche de toute ma force.
Il paru surpris par la soudaineté et la violence de l'attaque, mais para très bien le coup avec son bouclier.
La suite fut surtout une succession d'enchainements de coups de ma part, alors que Boby restait toujours sur la défensive, parant et bloquant avec une grande maitrise.
Il fallait que je le provoque suffisement pour qu'il se décide enfin à répliquer.


_ Alors Boby? qu'es ce que tu attends? tu as peur d'un homme qui fait une tête de moins que toi? L'Invaincu aurait il peur de perdre son titre absurde?

Je lut d'abord de l'incompréhension sur son visage à ses mots. Mais le froncement de sourcils que je vis ensuite me fit comprendre que j'avais réussit . Je me préparais déjà à l'attaque du mercenaire...

Elle vint. D'une rapidité et d'une puissance extraordinaire. Je subit en fait trois attaques différentes.
La première fut son cimettere qui faillit me refaire une nouvelle coupe de cheveux, la seconde qui réussit presque à me rendre cul de jatte, et la troisième, au bouclier, qui m'envoya tomber sur mon postérieur, sonné sous le choc.
Ces coups ont été donné si rapidement que je n'aurais jamais pu répliquer même avec ma magie.

Boby resta face à moi, aux aguets, près à en découdre encore. Puis il se calma soudainement, et baissa ses armes pour me fixer d'un air fier.
Rien à retirer à son mérite, j'avais en face de moi surement l'un des meilleur combattant que j'ai pu rencontré dans ma courte expérience.
Cette pensée seule suffit à réveiller encore une fois cette sensation qui me faisait parfois penser que ce n'était pas moi qui... enfin...
Une montée d'adrénaline fit bouillir mon sang d'un coup, je me releva d'un bond, avec un sourire de plaisir et de défi aux lèvres.
Je m'avança tranquillement vers lui, ne laissant aucun doute sur mes intentions.
Ses yeux étaient à nouveau écarquillé de surprise, et le combat s'engagea férocement (surtout de ma part).

Les lames dansaient à la vitesse du vent, se rencontrant dans un bruit de métal gémissant.
Lorsque je coupa son bouclier en deux d'un coup violent, il recula précipitement, légèrement désiquilibré sous le choc.
C'est à ce moment que j'eu mon premier instant d'hésitation et de stupeur face à mes émotions.
Pourquoi fallait il que cette soif de combat me reprenne encore apr√®s tout ce temps o√Ļ elle √©tait partie?

C'est à peine si j'eu le temps de parer la coup venant au niveau de mon genou gauche, et cela recommença de plus belle.

Une éternité... C'est la durée que me parut continuer le duel contre Boby.
Nous avons finit par nous retourver à deux mètres l'un de l'autren essouflés et en sueur.
J'intercepta un regard furtif de sa part qui semblait viser derrière mon dos...
Ma pélerine se trouvait légèrement déchirée, et ma "bosse" laissait entrevoir un peu de sa nature blanche...
Je sourit à Boby.


_ Tu ne faillit pas à ton titre. Je me considère comme battu, la fatigue ne me permet pas de continuer ce duel. Félicitations Boby, je ne regrette pas mon choix.

Il ne répondit pas, se contentant de me fixer étrangement. Je le salua en guerrier et je retourna à mes apartements.
Le regard que taly me lança avant que je disparaisse par la porte menant aux cabines suffit à me convaincre que j'avais eu raison de mettre fin à ce combat de moi-même...
A l'avenir il faudra que je fasse plus attention. Je ne pouvais pas encore me permettre qu'ils sachent tout à mon sujet. Enfin tout du moins pas avant que nous soyons plus près du point de non-retour et que la confiance soit la plus grande possible.

Par Drazhar Ul'Gar le 9/11/2002 à 17:20:14 (#2520318)

Vraiment passionant.

Par SirWish Hills le 9/11/2002 à 17:27:31 (#2520353)

Après cet évènement, mes compagnons de voyage me regardait d'un autre oeil.
Je me mord encore les lèvres de ma stupidité !
Enfin, rien ne sert de s'appitoyer plus, il fallait faire avec et s'évertuer à assurer la bonne marche de cette "quête".

Barousse m'a prévenu que nous passerons par un coin connu pour être la cible d'attaques de brigants. Ce moment approchait, nous y serons dans deux heures.
L'armée Impériale ne pouvait pas surveiller tout les abords du Prax.
Et la tours de garde Impériales se faisaient de plus en plus rares au fur et à mesre que nous nous éloignons de la capitale portuaire de Lhynn.

J'ai interrogé les Vents à ce sujet, et ils m'ont confirmer qu'une attaque de notre navire àce moment était bien à craindre, et que nous devions donc nous y préparer.
Boby et Freddy etaient excités comme jeunes loups avant la chasse.

Taly semblait assez neutre, limite blasée, comme si cela était son lot quotidien, ou bien qu'elle avait déjà vécu tellement que ça n'avait plus rien d'exceptionnel pour elle.

Nommys en revanche paraissait plus soucieux. Il disait que les Esprits lui avaient révélé que le danger était plus important que nous le prévoyons. Sa voix, son regard blanc, sa stature... Il était vraiment un fascinant personnage, et je ne pouvais m'empêcher d'être hypnotisé chaque fois qu'il prenait la parole.

Enfin, quoiqu'il surgisse de derrière les arbres de la forêt longeant le Prax, il allait bien falloir que nous y survivions. Le bateau aussi de préférence...

Une chose de bien dans cette attente du moins. Cela fait maintenant 8 heures que Taly est coincée en haut du mat du navire. Et donc 6 heures qu'elle n'est plus là à me scruter ou à m'interroger avec son air calculateur.
Que les brigants en soient remerciées au moins pour ça !


_ Monseigneur? Les brigants approchent...

_ J'arrive Harvey. Il sont nombreux? Combien de navires?

_ Heu... On ne pourrait pas vraiment parler de navire monseigneur...

_ Ah?


J'adore les surprises...

Par SirWish Hills le 9/11/2002 à 17:30:10 (#2520372)

petite précision. si je vous parrait prendre mon temps pour écrire, c'est qu'en fait cette histoire est jouée en jdr papier que je masterise, avec quelques amis :)
Un peu de bg de Feyd, dans un gros bg de Runequest ;)

Par Ame Sombre Aina le 9/11/2002 à 17:48:24 (#2520463)

Vous pouvez pas jouer plus souvent hmm? :p zoux :)

Par SirWish Hills le 9/11/2002 à 19:18:10 (#2520936)

On ne peut comprendre que lorsque l'on a assité à ça...
Quelle vision par les Vents!

J'était sur le pont du navire, tout le monde fixait le ciel dans des directions différentes.
Comment décrire les montures fantastiques que chevauchaient nos assaillants...
Essayez d'imaginer un corps gigantesque de félin, recouvert de plumes d'arc-en-ciel, avec des ailes dont l'envergure aurait couvert la moitié du navire.
Leur tête était celle de l'aigle, et une queue de lion finissait leur corps supportant 4 chevaucheurs.
Ils poussaient des cris stridents mais puissants, qui vrillaient mes timpans...

Deux montures venaient du nord, face à la proue et deux autres à barbord et à tribord.
4 montures, 16 brigants les montant.


_ Ce sont les Chevaucheurs d'Hyppogriffe mon Capitaine !

A peine le matelot eu prononcé ses paroles, qu'un trait de feu parti en direction d'un des "Oiseaux".
Taly venait de tirer.
La fl√®che enflamm√©e passa tr√®s pr√®s, roussissant les plumes multicolores, mais fut √©vit√©e avec gr√Ęce par l'Hyppogriffe.

La réponse ne se fit pas attendre, et une pluie meurtrière s'abattie sur le navire.
Toutes les flèches l'atteignirent, et deux marins tombèrent, l'un percé à la gorge l'autre au torse.
Il fallu que tous se précipent à l'abri de la coque. Bien maigre protection en vérité...
On subit une deuxième volée lorsque nos assaillants passèrent au dessus du bateau.

Les voiles furent arrachées au mat, 3 matelots de plus furent touchés, dont 2 très grièvement. Taly reçue une flèche dans l'épaule et disparu dans la vigie, non sans avoir d'abord descendu un des archers ennemis.
Tout le monde étaient equipé d'un bouclier à présent, mais la situation n'était vraiment pas à notre avantage, et nous ne pouvions résister bien longtemps à d'autres passages de ce type.


_ Qu'es ce qu'on fait Capitaine? Nous allons tous y passer si on ne réplique pas vite !

_ Que la moitié d'entre vous prennent les arcs et que les autres les protègent avec les boucliers Harvey !

_ Bien mon Capitaine !

Barousse me jeta un regard inquiet et presque suppliant. Il savait que son équipage avait peu de chance de rivaliser avec les Chevaucheurs. Sans doute espérait il que je détruise tout nos ennemis avec ma magie "toute puissante" comme il se plaisait à l'appeler.
Je lui sourit pour lui redonner confiance et je jetta un regard autour de moi.
Déjà la plupart des marins encore debouts s'affairaient à appliquer les ordres de Barousse, pendant que les blessés legers s'occupaient des plus grave, leur prodigant des soins de nature magique et autre.

Je vit Taly réapparaitre en haut du mat, bandant son arc en direction des assaillants.
Nommys s'occupait aussi des blessés avec ses talents de chaman.
Boby et Freddy en revanche semblaient en grande conversation...


_ Mais tu n'as pas tiré à l'arc depuis au moins un an Bob!
_ Et alors? C'est pas pour ça qu'il faut que je reste à ne rien faire pendant qu'on me tire dessus!
_ Ben tu me protège pendant que MOI je tire !
_ Hors de question. C'est moi qui tire et toi qui me protège. J'ai toujours été meilleur que toi à l'arc.
_ Jusqu'à preuve du contraire c'est moi qui ai gagné notre dernier petit concour...
_ Cesse de pleurer Fred. On a pu le temps pour discuter de ça. Prend ton bouclier et suis moi à la proue.
_ Mais pourquoi c'est toujours toi qui doit t'amuser à tirer?!

_ Boby, Freddy... Ils reviennent là...

En coeur

_ Heu... Désolé patron...

Ils se décidèrent enfin à s'activer de la même façon que les autres matelots, Boby à l'arc, Freddy au bouclier (un grand pavois, surement "emprunté" à l'armée impériale).

Avez vous déjà vu une ranger Elfe expérimentée tirer à l'arc recourbé?
Laissez moi vous dire que ça vaut le détour... En 5 secondes, je vis 5 fleches entourées de flammes, partirent vers un Hyppogriffe.
5 secondes plus tard, je vis 3 corps tombés de "l'Oiseau"...
Le 4 è chevaucheur avait un fleche dans l'épaule et se tenait fermement au plumage de l'animal, donc le coup fumait du feu de la cinquième fleche.
Je crois que Taly est un "poil" enervée...

Pendant ce temps une troisieme volée nous arriva dessus, alors que les matelots répliquaient tant bien que mal au feu des assaillants.
La Plupart des fleches ennmis se plantèrent dans les boucliers, et une dans la tête d'un des matelots à l'arc.
Alors que les tirs des marins se dispersait dans le vide, que quelques rares se plantaient dans le corps des Hyppogriffes (qui ne semblaient pas s'en soucier plus que ça), je décida d'aller à la proue derrière les deux mercenaires.
Ceux que Barousse avaient engagé étaient dans la mélée de boucliers et interceptaient avec dextérité les traits meurtriers.

J'eu le temps d'apercevoir Nommys qui s'était placé à la porte menant aux cabines, assis, dans une sorte de transe, marmonant dans sa barbe.

Lorsque les Chevaucheurs repartirent pour préparer leur troisieme passage, on pouvait dénombrer 4 marins morts et une dizaine de blessés graves et légers, un groupe d'assailants plus ou moins neutralisé par Taly.

Je me mit aux c√īt√©s de Boby et commen√ßa √† faire appelle aux Vents.
Alors que Bob ne se souciait que de viser, Freddy pris sur lui de nous protéger tout les deux de son pavois.
Les Vents répondirent à mon appel, et un souffle commença à s'élever autour de mon corps.
Il fallait que je me concentre suffisement pour ne pas géner Boby, et que je dirige mon attaque bien ciblée sur un Hyppogriffe et son équipage.
Cela va me prendre du temps, et ce sera juste d'y arriver avant que les brigants soient à portée de fleche.

Au moment o√Ļ j'allait lancer mon tourbillon sur ma cible, Boby d√©cocha une fl√®che qui parti en m√™me temps que mon attaque.
Boby eu l'air légèrement surpris, et peut être que malheureusement j'ai géné son mouvement faisant dévier son tir légèrement...
Quoiqu'il en soit tout se passa très vite.
Je reçu une flèche dans le bras droit dirigé vers ma cible, et grimaça sous la douleur.
L'Hyppogriffe visé fut pris dans les vents puissants, tout les chevaucheurs le montant furent soulevés de leur monture, pour retomber comme des pierres dans l'eau du fleuve.
La flèche que Boby avait tiré atteignit sa cible... Un Hyppogriffe fut stoppé net dans sa course, puis piqua droit vers la surface de l'eau, piur disparaitre dans un grand plouf, touché à mort en pleine tête, juste entre les deux yeux.
Je me demande si il n'y a que son talent qui confirme son titre ... ^^


_ Waouh ! T'as vraiment le cul bordé de nouilles Bob !
_ Tout dans la maitrise Fred, la chance n'a rien avoir là dedans.
_ Moué...

Il restait cependant un groupe de Chevaucheurs me dis-je.
Je me tourna vers l√† o√Ļ je pensais qu'il devait arriver, et je vis la sc√®ne la plus flamboyante qu'il est √©t√© donn√© de voir! Hum...


_ Ouch ! qu'es ce que c'est que ce truc patron ? C'est vous aussi qui avez fait ça?
_ Non Freddy. Je pense que cela est du aux talents de notre cher Nommys.

On pouvait voir une sorte de ..heu.. forme plus ou moins humano√Įde, entour√©e de flammes, qui affrontait le dernier Hyppogriffe.
En fait la forme était un esprit de feu, il était donc non entouré, mais composé de flammes de nature magique, mais bien douloureuses...
Nommys nous révéla par la suite que son invocation était un Esprit Démon Infernal, qu'il n'avait pas vraiment prévu d'invoquer (apparement qu'il ne se savait même pas la capacité d'invoquer...) et qu'il a encore eu plus peur de son invocation que de nos adversaires.
Enfin au moins a t'il r√©ussit √† la maitriser, et que nous ne finissions pas aussi r√ītis que les Chevaucheurs victime de la fureur de l'Esprit.

Le dernier Hyppogriffe qui portait le dernier brigant blessé par Taly ne pu que s'enfuir à l'horizon.


_ Victoire !
sursaut de Boby qui fixait l'horizon
_ Merde Fred! T'es débile ou quoi de hurler comme ça?! Tu as fallit me faire tomber à la flotte!
_ Oh c'est bon "Monsieur je maitrise"...

_ Bien joué les amis. Je pense qu'on ne les reverra pas de sitot dans le coin.

_ Merci patron. Mais vous êtes blessé vous devriez rejoindre les autres pour vous faire soigner.

_ Ne t'inquiète pas pour moi. Ils ont déjà fort à faire avec les autres blessés. Je vais plutot rejoindre ma cabine et m'occuper de moi tout seul.
Allez les aider vous plutot, et à ce soir pour le repas.

Je leur sourit et partit, non sans jeter d'abord un oeil en haut du mat pour voir Taly en descendre trnaquillement et vers Nommys qui s'affairait déjà aux soins.
Belle équipe. Aucun regret dans mes choix.
Mais un peu de repos ne fera pas de mal. Sur ce bonne nuit chers lecteurs et à bientot pour l'arrivée à Alkoth.

Par SirWish Hills le 9/11/2002 à 19:20:47 (#2520951)

Soupçonne Boby et Nommys d'avoir un peu triché sur leur réussites critiques aux jets de dés... :doute: :D

Par Drazhar Ul'Gar le 9/11/2002 à 21:02:38 (#2521506)

Toujours aussi superbement écrit. *n'a aucune confiance dans les dés.*

Par Gabriel Thylin MSF le 10/11/2002 à 18:55:32 (#2526681)

:lit:

Par Syris Choup' le 11/11/2002 à 1:18:40 (#2530693)

Hannnnn, mais j'allais le louper celui là !
*S'autoflagelle en remontant le post par la même occasion*

Par Maver|ck le 11/11/2002 à 1:20:10 (#2530706)

Provient du message de Syris Choup'
Hannnnn, mais j'allais le louper celui là !
*S'autoflagelle en remontant le post par la même occasion*


*l'aide* :ange:

Par Syris Choup' le 11/11/2002 à 2:32:49 (#2531325)

ça veut dire que tu remontes le post avec moi ça ou que tu me flagelles ? :doute:

6- *toutes les occasions sont bonnes pour remonter un superber post rp* -Ris

[/edit] Sans façons mavouille ^^ [edit]

Par Maver|ck le 11/11/2002 à 2:53:09 (#2531437)

Provient du message de Syris Choup'
ça veut dire que tu remontes le post avec moi ça ou que tu me flagelles ? :doute:


Devine :ange:

JOL Archives 1.0.1
@ JOL / JeuxOnLine