Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contr√īle

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

Quelques mots sur l'écorce

Par Zeed Mithror le 21/10/2002 à 23:22:52 (#2379059)

Sous les murs d'une forteresse, un jeune homme griffonne quelques mots avec un charbon de bois sur un morceau d'écorce de bouleau

√Ē triste mot, m√©lancolie, tu broies mon coeur,
Au point que je ne te prononce qu'à moitié.
Etouffant d'un sanglot, amer, désabusé,
La détresse de voir s'envoler le bonheur.

Je conserverai donc, enfouis au fond de moi,
De rares souvenirs et un soupçon d'émoi,
Deux regards qui se croisent et se quittent déjà,
Comme on passe une porte et s'éloignent nos pas.

Puisque tout doit mourir devant les défenseurs,
A l'heure de partir me revient d'un éclair,
Le désir de revoir un jour ses grands yeux clairs.

Demain je m'en irai par delà le rempart,
Si elle vit encore alors je donnerai,
Et ma vie et mon √Ęme, pour mieux pour la sauver.

Levant les yeux au ciel il distingue à peine la lueur de la pleine lune perçant d'un cercle blafard les ténèbres qui règnent sur la voie qu'il empruntera le lendemain. Rangeant soigneusement le charbon de bois, il s'endort au pied d'un arbre tordu. Un oiseau nocturne emporte l'écorce, l'abandonnant dans les douves.

....

Par Nienna Fayree le 22/10/2002 à 10:41:28 (#2380760)

:amour: :amour:

Par Gabriel Thylin MSF le 22/10/2002 à 17:59:46 (#2384099)

:lit: :amour:

Par Acyde le 2/11/2002 à 19:34:41 (#2464089)

M√™me jusqu'au front de la guerre, certains s'ab√ģment encore √† tirer de douloureuses goul√©es de leurs opiums fanatiques. Qui en versant une larme de crocodile, qui en se distrayant niaisement par d'√©mouvantes r√™veries, qui, encore, en gaspillant un parchemin pour une ode rat√©e.
Mais jusqu'au terme de leurs abjectes destinées pêcheront-ils par cette vaine sensiblerie ? Ne soyez pas optimistes, il est certain que oui.

Par Drazhar Ul'Gar le 2/11/2002 à 21:05:14 (#2464772)

Sympathique.

Par Zeed Mithror le 2/11/2002 à 21:05:26 (#2464773)

(rp)
Ravi de vous voir de si charmante humeur, Dame de Nor. J'avais craint un instant vous voir mal disposée à l'égard de quelque sentiment que ce soit... *léger sourire*

(hrp)
Déjà deux fois elle est venue,
Pour m'attirer en son domaine.
Et par deux fois elle s'en fut,
Sans être devenue ma reine.

Mais si la lutte fut ardue,
Aucun de nous fut vaincu,
Tout juste s'en est-elle allée,
Et revient toujours me hanter.

Jusqu'à ce jour prophétisé,
O√Ļ le destin jadis trac√©,
Se trouvera réalisé.
Cendres de ce qui fut brisé.

Si les mots furent cachés,
J'ai ressenti sa grande peine,
Quand le coeur du devin sans haine,
S'est vu contraint de le l√Ęcher.

JOL Archives 1.0.1
@ JOL / JeuxOnLine