Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contr√īle

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

Pensées ...

Par Sombre Lune le 10/10/2002 à 1:11:21 (#2308352)

Le temps s'écoule, tel le bras d'une riviere indolente coulant en son lit paresseux. Il nous effleure, nous caresse de ses doigts fins et insaisissables, encore, toujours, inlassablement... Il trace des méandres à nos vies, dessine des grèves tranquiles ou nos rêves s'échouent; des courants impétueux se jouant de tout, de la mort, des règles, de la vie; des ruisseaux qui s'éloignent, faisant un jour partie de nous même pour le lendemain etre si loin dejà...

La vie est une succession de trahisons, un carnaval infini ou les masques tournent, de plus en plus vite, pour finir par tomber, révélant d'autres masques, grimacants, criards, faux.
Faux comme tout ce qui fait que les hommes existent, faux comme ces sentiments qui nous engluent et nous empêchent d'etre, d'accéder à cet état de béatitude intense, cette communion ultime avec le sublime, le sacré.

Quand donc les hommes sauront ils oublier, oublier leur vie pour ne se donner qu'à ce qui le merite, à ce qui est le Tout, à ce qui est la Creation ? Cela semble tache impossible. Toujours, encore et encore, l'humanité cherchera à satisfaire ses propres désirs, ses propres envies, ses propres rêves.

Elle le sait et ne fait nulle exception a cette règle. Malheureusement. Elle aurait tant aimé etre parfaite sur ce point, sur le fait de ne plus etre guidée par ce qui detruit les autres, mais elle se sent elle aussi glisser sur la pente, encore, toujours, plus bas, plus loin, plus profondement.

Elle se fait une sorte de promesse... Essayer, une derniere fois. Oublier. Passer outre. Ne plus y songer. Se perdre dans le fleuve. Se laisser couler, loin, vers ou l'on voudra bien la mener. Perdre pied. Perdre les renes.
Oui, essayer ....

Par Zephirin le 10/10/2002 à 12:01:36 (#2309914)

Ainsi me voici à la croisée des chemins...
J'ai l'impression de mieux comprendre les choses autour de moi...A l'intérieur de moi...
D'o√Ļ me vient cette sensation ? Cette sensation que...c'est bient√īt fini...
J'ai moins peur...
Je veux tout vivre, une derniere fois... Dans ses bras...
Je sais qu'elle me ment... Mais je m'en fiche...
Elle a une façon si délicieuse de faire taire mes questions...

Par Dr Iann-Nyo Lewis le 10/10/2002 à 12:22:27 (#2310029)

:lit: :lit:

Par Ame Darken le 10/10/2002 à 12:52:19 (#2310229)

:lit:

( Si seulement je pouvais faire d'aussi beaux textes )

Par Zeed Mithror le 10/10/2002 à 18:53:17 (#2312495)

Le paladin, au loin, se rem√©morait la question que lui avait pos√©e une jeune novice de l'ordre de Dala√Į quelques ann√©es auparavant. Une question toute b√™te. Toute simple :

- Qu'est ce que la rédemption ?

Combien de fois s'√©tait-il pos√© la question lui-m√™me ? Combien de fois avait il r√©pondu √† cette question pour d'autres ? Il ne le savait plus. Ou plut√īt il ne l'avait jamais su.

La maturité aidant, il s'était fait une idée de ce que pouvait être la rédemption et c'est ainsi qu'il répondait à présent :

- La rédemption ce n'est pas être le meilleur homme. Ce n'est pas être bon en tout. C'est accepter notre modeste statut d'humain. Avec les qualités qu'il nous faut améliorer... et les défauts qu'il nous faut combattre. La perfection est un idéal qu'il nous faut poursuivre. Mais elle n'est qu'un idéal. Un idéal que nous n'atteindront probablement pas dans cette vie. Cependant il ne faut pas se décourager pour autant.

Car ce qui compte, ce n'est pas de réussir...
Ce qui compte c'est d'essayer.


Tout en se remémorant ses vieux souvenirs, le paladin entreprit de polir ses lames... la journée du lendemain promettait d'être chargée.

Par Sombre Lune le 11/10/2002 à 13:45:26 (#2316588)

Il fallait qu'elle tranche dans le vif. L'enjeu etait si peu important, si futile.
L'enjeu après tout n'était que sa vie, les traces diaphanes qu'elle laisserait derriere elle, la marque fantomatique de son passage sur cette terre, le grain de sable apporté à la plage que l'éternité du temps construisait depuis toujours.

Elle avait du passer de longues heures à méditer, sondant les diverses routes que le destin lui proposait, imaginant tous les futurs, et la place qu'elle aurait dans chacun d'eux, esquissant des shémas sans fins de probalités qui n'arriveraient sans doute pas.

Elle voyait un choix se dessiner un peu plus brillant sur l'horizon des futurs probables. Celui ci, l'espérait elle, lui permettrait de se faire pardonner de ses actes passés, et surtout, d'ensuite pouvoir vivre l'éternité qui l'attendait avec son poids sur ses frêles épaules.
Ce choix était le premier auquel elle avait songé, choix que les aléas du Destin avaient remis en cause, mais qui finalement brillait au bout du chemin chaotique de sa vie.

Elle savait aussi que c'était le plus difficile, celui qui lui demanderait la plus grande force, c'etait un choix à l'image de la vie, avec trois grandes périodes.

Tout d'abord la naissance, représentée par le renoncement total de tout ce qui avait été Elle avant.

Puis la vie terrestre, o√Ļ une fois les gestes irr√©m√©diables accomplis, elle prendrai place dans ce qui l'entrainerait vers la deniere √©tape.

La mort. Et la léthargie qui allait de pair. Se laisser porter par les méandres du temps, à jamais.

Les dés etaient lancés... A moins que les Dieux ne s'en melent, son destin s'accomplirait.

JOL Archives 1.0.1
@ JOL / JeuxOnLine