Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contr√īle

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

La malédiction de Damien

Par Tarl Averoes le 1/9/2002 à 19:20:29 (#2075102)

Allongé sur un lit dans une chambre de la taverne de WindHowl, un homme était pris d'étranges phénomènes.

La jeune fille qui √©tait a son chevet lui essuyait le front avec un linge humide. Celui qu'elle veillait √©tait br√Ľlant de fi√®vre; et l'instant d'apr√®s aussi glac√© qu'un mort. Il se r√©veillait la nuit en criant. Depuis des nuits d√©j√† il d√©lirait, depuis que des marins venant de Raven's dust l'avait amen√© ici.

Tout ce qu'on savait de lui, c'est qu'il avait pris le bateau dans un piteux état. Il avait le regard dans le vague et tenait déjà des propos incompréhensibles.

Mais la jeune fille savait qui il était. Elle l'avait reconnu au moment même ou on l'avait fait entrer dans la taverne. Elle était alors dans les cuisines avec la femme de Iroual, et quand celui ci lui a demandé de l'aider a monter l'homme dans une chambre à l'étage, elle avait cru revoir un revenant.

Depuis ce moment, elle passe le reste de ces temps libre auprès de lui, cherchant a comprendre dans ses délires la cause de son état.
Une fois il avait ouvert les yeux. Elle avait esp√©r√© qu'il la reconna√ģtrait, mais quand il a plong√© ses yeux brumeux dans les siens, tout ce qu'il a murmur√© √©tait "Shadeen".
Sur le coup, elle l'avait giflé, plus par désespoir que par méchanceté. Elle croyait qu'il l'avait oublié depuis tout ces mois, pourtant, en le faisant parler dans ces délires, elle comprit ce qui s'était vraiment déroulé.


***

J'étais face au prêtre nommé Damien. Il tenait en ses mains les boucles d'oreilles de Shadeen et la dague qu'il m'avait donné.
"Tu as donc tué celle qui se faisait appeler 'la dague' ..."
"Oui, j'ai ramené ces boucles d'oreilles comme preuve comme vous l'aviez demandé."
"Pourtant tu n'as pas utilisé la lame que je t'avais prêtée."
"C'était inutile. Elle n'a pas eu le temps de résister, j'ai fait le travail que vous m'aviez demandé, ne m'en demandez pas plus."
"Tu as raison, mais avant de te payer, laisses moi t'offrir un remontant, cette tache n'a pas du t'être facile, et cette liqueur te permettra d'oublier les remords qui te rongent."

Je n'avais pas le choix. Je devais boire le liquide verd√Ętre qu'il me tendait si je voulais vraiment faire croire a la r√©ussite de ma mission.
Je vidais la fiole d'un trait.
Un douleur me vrilla la tête.
J'ouvris les yeux en grand et essayais de me faire vomir.
Damien souriait.
"Pauvre fou, Shadeen ne peut mourir que par cette dague et tu oses prétendre l'avoir fait par un autre moyen. Inconscient. Maintenant que tu as absorbé cette fiole, tu ferra ce que je te dis. Ta volonté est mienne et ce pour longtemps.
Suis moi !"
Mon corps avan√ßa sans que je puisse faire quoi que ce soit. Le breuvage devait √™tre un catalyseur magique. Je suivi le pr√™tre *qui maintenant que j'y pense avait du √™tre depuis des ann√©es reni√© du clerg√©* a travers les bois et les cavernes. Au fin fond de l'une d'elle un bruit de cha√ģnes.

"Vois tu, je me doutais depuis un moment que tu n'allais pas emplir cette mission, aussi ai je pris la liberté d'engagé d'autres personnes pour capturer l'elfe. Tu ne seras sans doute point surpris quand je te dirais qu'elle a été capturée dans le désert alors qu'elle recherchait un homme avec qui elle a passé de longs mois ..."
Mon corps ne bougea pas, mais au fond de moi, je hurlais de rage et de détresse.
Devant moi, les cheveux rabattu sur son visage, bris√©e par la fatigue et les cha√ģnes se tenait Shadeen.

"Bien le bonsoir Shadeen, ou le bonjour car tu ne sais plus quelle heure du jour ou de la nuit nous sommes n'est ce pas ?"
Il se tenait face à elle les mains sur les hanches d'un air vainqueur. Elle releva la tête et, le fixant un instant, lui cracha a la figure.
"Ho ... quel manque de d√©licatesse, est ce donc ainsi que l'on traite ces h√ītes ?"
"Vous n'êtes qu'un monstre ..."
"Non, le monstre ici c'est toi, tu es une aberration a ce monde. Tes semblables ont été éradiqués et tu ne mérites pas d'être la toi aussi."
"Ainsi tu va te salir les mains faux prêtre."
"Allons, un prêtre ne se sali jamais les mains par les travaux de basse besogne, il est beaucoup plus subtil pour faire cela, il laisse aux autres le sale boulot. Et à ce propos j'ai trouvé le bourreau idéal pour toi.
Approches toi !"
Je r√©sistais, je refusais d'avancer. Du moins c'est ce que voulait mon √Ęme, car tel un automate, mon corps se pr√©senta en pleine lumi√®re.
"Tarl !"
Une lueur d'espoir et d'incompréhension passa dans les yeux de Shadeen.
"Ho Tarl" imita grossièrement le prêtre, "il n'est plus l'homme que tu as connu, je l'ai vaincu et est désormais mon plus fidèle exécuteur."
"Tu ... tu mens, ce n'est pas possible ! Pas lui !"
"Regardes femme elfe, regarde ce qu'il est advenu de ton amant, rien de plus qu'un pantin que je commande !
Tarl prend cette dague !"
J'avais beau me dire de ne pas le faire, que si je prenais cette arme plus rien ne saurait arrêter la folie du prêtre, je me retrouvais face a Damien la lame en main.
"C'est très bien, maintenant écoutes moi bien Tarl, je vais sortir de la caverne et retourner au lieu habituel, toi, pendant ce temps, tu détruiras cette femme. Tu lui plantera l'arme dans le cur, puis tu prendras un bateau pour quitter cette région. Durant le trajet, ton corps tombera malade, une maladie que personne n'arrivera a identifier car elle n'existera que dans ton esprit. Tu en souffriras de longs mois pour, a la fin, en mourir. Avant de mourir, ton corps redeviendra tien afin que tu comprennes ce que tu as fait et qui te fait mourir.
Tu n'a rien contre cela n'est ce pas ? Cela ne te gênes pas que je te fasses crever ainsi ?"
Ma t√™te approuva ces paroles comme un automate, mais des larmes coulaient le long de mes joues. Il contr√īle mon corps, mais les sentiments et leurs r√©percussions ne lui appartiennent pas.
Il m'inflige la pire des tortures, exécuter des actes que je reprouve tout en ayant conscience de leur atrocité.

Damien sort de la caverne en ricanant, me laissant seul avec Shadeen.
"Tarl ! Tarl ! Pourquoi es tu parti ! Pourquoi m'avoir fui ?!"
Je me tenais face à elle, dans ma main droite le poignard effilé.
Je voulais lui parler, lui expliquer, mais mes lèvres demeuraient obstinément closes.
"Parles moi dis quelque chose !"
Le désespoir se lisait sur son visage.
Ho prêtre cruel, que m'obliges tu à faire !
Sa main se posa sur ma joue, essuyant mes larmes.
"Ne le laisses pas prendre le pas sur toi ... tu peux lui résister ... il ... il suffit que tu me détaches et je t'aiderais ... a nous deux nous pourrons lutter."
Bien sur que nous lutterions, mais la pression de Damien sur mon esprit fut plus forte. Je criais me tenant la t√™te. Shadeen voulu me rattraper, mais ces cha√ģnes l'emp√™ch√®rent de bouger.
"Luttes ! Résistes !"
Je me relevais.
"Tu ... tu lui as résisté ..."
Je m'approchais d'elle.
Elle ouvrit les bras pour m'accueillir.
Elle m'enserrait.
Elle m'embrassait.
Un frisson.
Elle me murmura : "Tu n'y es pour rien ..."
Et mes lèvres recueillirent son dernier souffle.
Inconsciemment, je me reculais, en regardant le poignard que ma main venait de lui planter dans le cur.
Son corps s'affaissa.
Je m'en √©loignais comme si elle n'avait pas plus d'importance que le corps d'un gobelin. Je ha√Įssais tout au fond de moi ma faiblesse. Je maudissais ce Damien qui m'avait utilis√©. Mais mon corps ne m'appartenait toujours pas. Mon √Ęme pleure, mais mon corps reste compl√®tement herm√©tique a ma d√©tresse.
En redescendant vers la capitale, je jetais la lame sur le tronc d'un arbre ou le prêtre la récupéra en hochant de la tête a la vue du sang la souillant.
"N'oublies pas Tarl, tu retournes √† WindHowl, tu tombes malade durant la travers√©e ... et tu meurs. Voila ce qui t'en co√Ľteras pour avoir song√© un instant pouvoir me d√©fier."
Puis il disparut a nouveau dans les bois.

Je continuais ma route sans faire attention a ce qui se passait autour de moi. Une fois au port, je prenais place dans une caravelle en partance.
Mon dernier souvenir conscient fut celui dun hamac dans une cale ou je me trouvais. Tout est devenu flou.

***

Je sens des hommes qui me transportent dans les rues dune ville.
Ou suis je
Une auberge
Un lit
Jai toutes les peines du monde à ouvrir les yeux
Une jeune femme se penche sur moi
Ses yeux sont noirs
Comme ceux de celle que jai tué
"Shadeen "
Parler est au delà de mes forces
Je retombe dans linconscience
Je ne ressent plus rien, je suis détaché de la réalité
Jai revu Shadeen soccupant de moi
Suis je donc mort ? Est elle vivante ? Sinon quel tour du destin est ce encore ?

La fatigue et la douleur me gagnent tout est trouble Vais je mourir

Par Khaelon Lloth le 1/9/2002 à 19:56:19 (#2075414)

Bien écrit et vraiment interressant,surtout l'idée d'utiliser des pnjs de maniere tout à fait correcte et intelligente, à mon avis.

Si c'est bien le début du BG d'un nouveau perso en Althéa, cette derniere ne peut que se réjouir.
:lit: :)


(Par contre , tu risques d' avoir du mal pour passer sur sh en evil ^^, mais je me doute que tu as déja ton idée la dessus.;) )

Par Xinthy Mortaem le 1/9/2002 à 20:01:36 (#2075448)

Des marins entraient dans la taverne alors que je me trouvais aux fourneaux.
Une odeur de tarte aux poires s'élevaient des petits brasiers.
Je regardai par la porte qui menait au comptoir et vit leurs visages sombres.
M'essuyant les mains contre mon tablier, je m'approchai d'eux et écoutai.

La femme d'Iroual alla à leur rencontre.

-Ma ptite dame, l'est en piteux état...

L'homme qu'ils ammenaient dans leurs bras...je l'aurais reconnu entre milles...

Mais...il était disparu depuis si longtemps...

Le vieil aubergiste s'approcha et le regarda.

-Humm...je veux bien, mais qui s'occuppera de lui...?
-Je le ferai...
-Tu travailles aux cuisines Xinthy...tu ne pourras toujours être là...
-Je le ferai de mes temps libres. S'il vous pla√ģt Iroual...

Je sentais le ton de ma voix plaintif.

Iroual accepta et me demanda de l'aider √† le monter √† l'√©tage. Je descendis aussit√īt pour aller chercher de quoi le soigner.
Je remontai en courant, un broc d'eau chaude et des linges dans les mains.

Il délirait le pauvre.
Mais pourtant...c'était toujours le même visage aguicheur, malgré son état souffrant.

Tarl...

Lors d'un de ses moments de lucidité, il me regarda et dit: Shadeen.

Sur le coup, ma main le giffla.
Je pleurai aussit√īt de mon geste inconscient.

Les jours se suivaient et se ressemblaient.

J'avais compris gr√Ęce √† ce qu'il disait lors de ses d√©lires l'essentiel de l'histoire.
Un prêtre noir lui avait demandé de détruire celle que l'on appellait... la Dague.
Et pourtant...il en était tombé amoureux. Il devait la tuer. Il a tenté de duper le prêtre...Damien.
Et voil√† o√Ļ il en est maintenant...maudit...en plus d'avoir d√©truit une cr√©ature qu'il a aim√©.

Les larmes roulaient sur mes joues.

Puis un jour...

Son regard était toujours brumeux, mais il était plus éveillé...
Il m'avait reconnu.

-Xinthy...

Je passai doucement ma main sur son visage, mais le pauvre est retombé dans ce sommeil.

-Tu ne devrais pas autant t'occuper de lui ma petite, on ne sais même pas si il reviendra un jour parmi nous.

-Je sais, Iroual, je sais, mais je me surprend souvent a espérer qu'il se réveille afin que je puisse lui demander pardon pour la dernière fois ...

-La dernière fois ? Tu étais en larme ... et tu l'as giflé pour je ne sais quelle proposition malhonnête qu'il t'avait proposé. Et tu veux lui demander pardon ? La je ne te comprend plus ma fille.

-Il n'y a rien a comprendre, j'ai fais une erreur sur lui par le passé ... et je ne pourrais jamais la réparer désormais ...


J'ai pris mes maigres économies et ai fait appel aux druides pour le soigner, n'ayant pas les moyens d'en appeller à l'apothicaire.
La druidesse refusait mes pi√®ces, qu'elle prit tout de m√™me sans broncher, le co√Ľt de certaines racines rares √©tant √©lev√©.

La mixture qu'elle lui fit absorber...
Je doutais de son efficacité.

Mais pourtant je demeurais à son chevet...jusqu'à ce que je n'en puisse plus et tombe de sommeil.

Par RedEye Galliano le 1/9/2002 à 20:04:28 (#2075471)

J'adore l'initiative , comme Khaelon. J'esp√®re bien vite conna√ģtre la suite de cette histoire :lit:

Par Ibuki Tribal le 1/9/2002 à 20:19:35 (#2075602)

Vivement la suite... :lit:

Par Gabriel Thylin MSF le 2/9/2002 à 6:54:17 (#2078259)

:lit: toujours aussi doué ce Tarl ;)

Par Leylia le 2/9/2002 à 15:27:05 (#2080612)

:lit: :amour: Superbe *Est vraiment très impressionée par l'imagination de ce fameux Tarl* qu'elle originalité :)

Par Syndrael le 2/9/2002 à 16:24:46 (#2081007)

:lit: :)
J'aime beaucoup
Je ne connaissais pas le rp de Shadeen d'ailleurs, à la voir comme ça avec sa carrure d'assassin recroquevillé, on ne la croirait pas elfe ^^

Par Prophetia Astrae le 2/9/2002 à 17:19:40 (#2081383)

Tres joli, j'ai vraiment apprecié, mais qu'est ce qu'il est populaire ce Damien, si ca continue, tout le monde va l'integrer a son BG :p
Mais faites atention, il parait doux et sympatique à première vu, mais c'est un monstre, il est méchant et dangereux, alors restez sur vos gardes

En tout cas vraiment bravo pour ce texte

Prophetia *qui adore lire de beau texte rp* Astrae

Par Nevaeh/Heaven le 2/9/2002 à 20:40:40 (#2082975)

, il parait doux et sympatique à première vu, mais c'est un monstre, il est méchant et dangereux, alors restez sur vos gardes

Hannnnnnnnnnnnnn !!
Mais comment tu parles de ton père????:rasta:

Nev*qui adore tjrs les textes de Tarl et qui a eu un enfant du Pnj Damien.. aller chercher l'erreur :ange: *

JOL Archives 1.0.1
@ JOL / JeuxOnLine