Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contr√īle

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

Une journée interminable.....

Par Vermine Ark le 19/8/2002 à 18:38:52 (#1986319)

Se levant avant le soleil, Vermine pu assisté à une magnifique aube. Cette journée ne pouvait que bien commencer avec un spectacle incomparable.

En début de matinée...une garde étrangère lui apprit qu'il y avait de grande chance que Vermine soit son père...fille de la relation qu'il aurait peut-être eu avec Melinda Shizuka....Puis elle repartit pour voir tous les autres pères potentiels....

Pourtant en cours de journée, ses frères lui apprirent que Ghotmog et ses succubes dont Radia, qui n'était autre que son neveu Parasite, avaient mal mené les Brehanites mais que le combat n'avait tourné à l'avantage de personne.

Apr√®s avoir men√© √† bien une entrevue √† Lighthaven, le Pr√™tre de Brehan se rendit √† la taverne de Windhowl o√Ļ son neveu devait l'attendre... Mais Vermine fut surpris...personne n'y √©tait..... Il se lanca dans un recherche fr√©n√©tique..son neveu Parasite avait d√©j√† √©t√© frapp√© par Ghotmog ...il commencait √† crainde que Ham puisse avoir subit le m√™me sort....

Mais la recherche ne donna rien... Les villes ainsi que les alentours du Temple d'Ogrimar furent fouillé, mais aucun signe ne pouvait laissé paraitre que son neveu soit passé par là.

Apr√®s des instants de r√©fl√©xions, Vermine se souvena de sa captivit√© dans le Ch√Ęteau de Bane. IL invita tous les Brehanites voulant venir aider un fr√®re.

Plusieurs heures apr√®s, le groupe de Brehanite compos√© de Karynn Asten, Heresielle Ark, Dagaorix AFd, Ptit Geant et le Conseiller de Lighthaven arriva devant les portes massives du Ch√Ęteau. De nombreux archers les √©piaent depuis les tours. Sachant que tenter de forcer le pssage ne servirait √† rien, le groupe reste immoible plusieurs minutes devant la lourde porte. Peu apr√®s la porte s'ouvrit lentement d'un grincement strident.

Plusieurs Haruspiciens se trouvaient là à fixer le groupe de Brehanite tout en restant de marbre. Puis un homme paraissant plus à l'aise et d'une voix sur ordonna aux étrangers de s'identifier. Tout en restant calme, Vermine fit un pas en avant et reconnu cet homme...cet archer qui l'avait déjà blessé gravement en usant d'une ruse des plus laches en se faisant aider par DarkneS SanctiS. Mais il n'était pas en ces lieux étranges et embibés d'une odeur des plus déplaisantes pour réglé ceci.

Il se présenta et exposa la venue des Brehanites. Les Haruspiciens nièrent tout en narguant visiblement ces Brehanites. Mais ils osèrent pas les faire entrez...Du moins un les invitant mais celui qui semblait être son supérieur le ravisa, ceci fit rire les Brehanites car les Haruspiciens n'étaient même pas d'accord entre eux....Malgré leur grande supériorité numérique, les Haruspiciens craignaient visiblement cette poignée de vaillants Brehanites. Et ne voulèrent point voir ce groupe entrer.

Vermine, après plusieurs tentatives, tout en ignorant le nom du Feydien, réussit à convaincre Syris Lloth qui alla apparement d'abord demander l'avis de Bane. Mais le Prêtre Brehanite du oter ses armes et son heaume qu'il laisse aux soins de sa femme. Après une courte visite Vermine constata à contrecoeur qu'il n'yavait pas de traces de son neveu qu'il aimait tant.

En se dirigeant vers la sortie du Ch√Ęteau, Syris Lloth stoppa le brehanite en profitant que celui lui tourne le dos pour lui arracher une m√®che de cheveux tout en disant:


Syris Lloth : Je vous prend ceci comme gage de votre venu en ces lieux...

Le Brehanite se voyant toucher dans son honneur et tr√©pignant de rage n'h√©sita pas....Les Haruspiciens n'avait apparement pas connaissance des pouvoirs du Pr√™tre Brehanite. Celui ci incanta des pluies de terre sur l'archer qui semblait faiblir mais comme un seul homme les Haruspiciens soign√®rent rapidement l'archer qui d√©cocha une fl√®che qui blessa son adversaire gravement. Mais la pierre du Brehanite le sauva et le ram√®na √† Stonecrest o√Ļ Serena Ortyr pris soins de soigner le bless√©.

Pendant ce temps, Heresielle en entendant ce qui est arrivé à son mari, n'hésita pas et défia l'archer. Mais celui ci une fois de plus sortit vainqueur, il était vraiment dangereux...

Heresielle arrivant au temple sauvé par sa pierre fut à son tour soigné. Vermine se releva avec peine et dit juste qu'il voulait un endroit calme comme chez Lance.... Après qu'il se soit évanoui, à la grande stupeur de Karynn , Ham était là et ils portèrent les Brehanites jusqu'à la forge sacrée.

L√†-bas, Alnor avait reprit de son affrontement contre celui qui semblait √™tre Aldan, soigna au mieux le couple √©vanoui. Puis une discussion s'encha√ģna, et Vermine posa √©galement une requ√™te √† Lance qui accepta.

Un peu plus tard, Fenril contacta ses frères qui se trouvaient à la forge par la pensée qui réunissait tous les Brehanites. Le petit groupe coura à Windhowl selon les indications de Fenril.

Arrivé au temple, quelle stupeur prit les Brehanites surtout ceux qui reconnurent Cynil...Lui qui avait depuis si longtemps disparu..Il était dans un état grave mais tous les Brehanites s'occupaient de lui au mieux en s'organisant comme ils le pouvaient.

Mais Serena avait appel√© la "doctoresse de Goldmoon" du nom de Iann. Apr√®s avoir commenc√© a tent√© de soigenr Cynil, elle sortit √† un moment une pince.... A ce moment l√† Alnor et Vermine Ark s'oppos√®rent √† son intervention. Le Conseiller de Lighthaven connaissait fort bien Iann mais un doute lui traversa l'esprit et se rappela que Ghotmog en voulait en ce moment grandement aux Brehanites. Il mena calmement Iann, apr√®s avoir quelque peu parl√© avec elle, celle ci sans rien demander √† personne entra √† nouveau dans la pi√®ce o√Ļ √©tait couch√© Cynil.

Voyant Alnor partir et les autres Brehanites faire confiance √† Iann, il pr√©f√®ra aller r√©fl√©chir √† un banc du Temple. Ptit Geant qui avait le m√™me pouvoir de d√©cision que Vermine vint lui demand√© son avis. Celui ci fut cat√©gorique, le Pr√™tre ne voulait pas de cette femme aux c√īt√©s de Cynil...

Iann après avoir été mis dehors par Ptit Geant, prit de rage alla appelé le Capitaine. Vermine préférant sortir du Temple tomba nez à nez avec Chrys Osten.

Il prit les deux int√©ress√©s loin des personnes qui s'√©taient rapproch√©. Iann exposa sa vision des faits puis Vermine en entendant qu'il √©tait sois disant accus√© de ne pas vouloir que Cynil soit sauv√©... en gros ce qui voulait dire qu'elle l'accusait que le Brehanite voulait la mort de Cynil....le seul Brehanite devant lequel le Pr√™tre d√©gnait s'agenouiller, sa rencontre avec Cynil l'avait marqu√© √† vie. Cynil avait toujours √©t√© l'exemple que voulait suivre Vermine. Mais cette druidesse l'accusa du pire crime dont pouvait √™tre accus√© le Brehanite qui entra dans une rage ne ma√ģtrisant plus ce qui sortait de sa bouche. Tout ce qui passait par son cerveau sortit....Il accusait Iann d'√™tre une succube au service de Ghotmog est tenter une fois de plus de faire souffrir le Clerg√© Brehanite. Il rappela √† Chrys que Iann avait d√©j√† √©t√© jug√©e pour certains crimes.....Mais celui ne voulant point l'√©couter retourna au temple pour en savoir plus tout en demandant au Brehanite en col√®re et √† la druidesse ,toute rouge d'avoir √©t√© accus√©e de la sorte, de le suivre pour rien risqu√©.....

Arrivé au temple Lebuz, Sergent arriva et glissa quelques mots à Chrys. Ptit Geant poussa tout le monde à sortir afin de pas déranger le blessé....

Mais dehors Vermine hurlant en disant qu'ils osaient laisser une succube entrer dans un temple, il les prévena que s'ils enfermaient pas de suite Iann, il s'en chagerait....Chrys cria pour appeler des renforts....

Le Brehanite rageant de col√®re, ne tenant plus invoqua une pluie de terre qui surplomba la druisse et la fit dispara√ģtre...La pierre l'avait sauv√©e. Vermine dit uniquement que la succube avait ce qu'elle m√©ritant devant les regars incr√©dules. A contre coeur Chrys donna l'ordre de mettre le Brehanite aux arr√™ts.....

Plusieurs gardes vinrent afin de conduire le Conseiller vers sa ge√īle.....

Par Conrad McLeod le 19/8/2002 à 19:29:25 (#1986626)

Dans une petite pi√®ce sous les combles du sanctuaire br√©hanite, le paladin s'affairait. Les √©v√®nements paraissaient se pr√©cipiter, et il avait du mal √† faire le point. R√©ellement cette fois, il ne jouait pas plus son r√īle d'imb√©cile heureux, demandant qu'on lui r√©p√®te tout deux ou trois fois pour √™tre certain qu'il avait tout compris.

Contre toute attente, Cynil √©tait r√©apparu. Il avait toujours eu une admiration sans borne pour le Colosse, et il lui tardait de l'entendre raconter les aventures qu'il avait du vivre. Mais une petite voix int√©rieure lui serinait toujours la m√™me rengaine: les blessures de Cynil l'emp√™chaient-elles de reconnaitre les br√©hanites qui l'entouraient?? La pr√©sence d'Alnor aurait d√Ľ le surprendre un peu, √† moins que... qu'il ne le connaisse?

La rumeur de l'embastillement de Vermine le laissait sans voix également. Comment diable en était-on arrivé à cette extrêmité, cette débauche de violence? Cet accès de colère ressemblait fort peu à l'attitude d'ordinaire sereine de son ami... Et pourquoi avait-il jeté une telle accusation au visage de Iann Nyo, et surtout qu'est ce qui lui avait permis d'échaffauder une telle conclusion, si fumeuse, si hallucinante?

Le paladin se planta devant la fen√™tre, comme si la vue pouvait lui apporter les solutions qu'il ne parvenait pas √† trouver.http://www.ifrance.com/Meluzin3/DL/PostsRP/mansarde.jpgSans s'en rendre compte, Il maugr√©ait. Il aurait d√Ľ √©tudier davantage la m√©decine. Ses connaissances plus que rudimentaires ne lui permettaient pas de savoir si l'attitude de Iann Nyo avait √©t√© mena√ßante, ou saugrenue. Il n'emp√™che qu'Alnor avait eu la m√™me r√©action de d√©fiance que Vermine...

Conrad soupira. Il espérait qu'un jour nouveau allait éclaicir tous ces évènements, car il n'y comprenait goutte. Il avait l'impression de se trouver au beau milieu d'un écheveau infernal, et quel que soit le fil qu'il tirait, il obtenait un noeud.

Par Syris Lloth le 19/8/2002 à 22:33:56 (#1987647)

Amusante vision que de voir cette petite troupe de bréhanites s'amasser devant la haute forteresse haruspicienne. En temps de guerre et de conflits majeurs, le nouvel Elu de Feyd aurait certainement ordonné aux archers des remparts de noyer ces étrangers sous une pluie de flèches, mais cette intrigante venue lui donnait envie d'en savoir plus.

Il fut donc décidé de parlementer avec les adeptes de Bréhan afin de connaitre la raison de cette visite qui ne semblait pas être de courtoisie. Quelques palabres échangées et Syris pu reconnaitre Vermine, celui là même qu'il avait chassé de l'antre du Sombre un beau jour, avec l'aide de l'ancien champion Sanctis. Il avait fière allure mais semblait néanmoins tourmenté. Le néphilim comprit vite pourquoi.
L'un de ses frères de Foi avait disparu, et le bréhanite soupçonnait les suivants de Feyd d'avoir organisé son enlèvement.

Le petit groupe d'aventuriers insolites exigeait de pouvoir entrer dans le ch√Ęteau du seigneur Gwengad afin de fouiller les ge√īles de celui-ci. La situation √©tait grotesque tant les √©trangers n'√©taient en mesure de r√©clamer quoique ce soit.
Kenshin Venom désirait les laisser entrer afin de leur prouver que les cellules étaient bel et bien vides, mais l'Elu ne voyait pas les choses ainsi.
Il avait envie de les faire douter, de les voir fulminer de rage et penser qu'ils avaient vu juste en accusant les haruspiciens. Après tout, il n'avait rien à prouver à cette petite bande de guerriers dégénérés qui n'étaient de toute façon pas en mesure d'imposer leur volontés en ces lieux.

Syris leur interdit formellement d'entrer, prétextant qu'ils pouvaient très bien avoir une idée derrière la tête et chercher à nuire à Bane d'une quelconque manière.

D√©posant ses armes au sol, Vermine s'approcha des larges portes et se proposa √† entrer seul dans le ch√Ęteau.
L'idée de voir ce bréhanite dans une telle situation de faiblesse plut à Syris qui concéda alors à le laisser pénétrer l'enceinte de la propriété de Bane.

L'archer mena alors le paladin affaiblit jusqu'aux cellules o√Ļ les prisonniers √©taient enferm√©s en temps normal, et Vermine ne pu rien distinguer d'autre qu'une bande de rats furtive d√©taler alors que les portes des ge√īles s'ouvraient devant lui.

Il fut reconduit vers la sortie, mais une id√©e avait germ√© dans la t√™te de l'Elu qui le suivait de pr√®s. Il lui fallait se saisir d'une m√®che de ses cheveux pour permettre au Grand Pr√™tre d'effectuer son enchantement. Sit√īt retourn√©s devant l'entr√©e principale, Syris arracha quelques uns de ses cheveux alors qu'il lui tournait le dos.
Il n'avait pas prévu que la réaction du Conseiller serait si brutale et c'est avec peine qu'il tenta d'esquiver la pluie de pierre qui vint à s'abattre sur lui. Quelle piètre attaque dirigée sur un des plus aguerris mercenaires de Feyd-Ehlan... Les soins prodigués par le Grand Prêtre n'était même pas nécessaires.
La pierre du paladin brilla alors qu'une volée de flèche transperçait sa cuirrasse.
Il avait perdu sa poignée de cheveux dans la bataille, mais son adversaire avait perdu le combat. Peu importait de toute façon.

Arc toujours en main, Syris s'avança vers les frères du défunt Vermine, un agaçant sourire aux lèvres...
Hérésielle, qui avait assisté à la scène, impuissante, fulminait littéralement. La compagne du bréhanite déchu ne pouvait souffrir tel affront et proposa un duel d'honneur à l'haruspicien.

Ce n'était pas dans ses habitudes mais l'Assassin releva le défi, persuadé que même sans être complètement préparé au combat, il aurait raison de la prêtresse de Bréhan sans difficultés.

Une fois encore, il ne s'était pas trompé. Hérésielle ne put venir à bout de lui, aussi énervée qu'elle pouvait l'être.

Un rire sinistre s'éleva dans les environs. Syris s'imaginait la vision du couple Ark en sang chez ce bon vieux Nissus. Deux valeureux combattant unis par les liens sacrés du mariage qui partageaient ensemble la même défaite...

Lorsqu'il reprit son sérieux, il observa les bréhanites restant détaler à toute jambe, menacés par ses frères qui avaient tout suivi depuis le début.


-Mon pauvre Vermine, ce n'est pas ton jour aujourd'hui...

Par Conrad McLeod le 19/8/2002 à 22:58:30 (#1987740)

Provient du message de Syris Lloth
mais une idée avait germé dans la tête de l'Elu qui le suivait de près. Il lui fallait se saisir d'une mèche de ses cheveux
Même là, il faut qu'il cherche à scalper un skraug... Pardon, pas pu m'empêcher.

Par Syris Lloth le 20/8/2002 à 0:15:46 (#1988120)

*duplique les scalps de bréhanites, et alors?*

Par Angel Darken le 20/8/2002 à 0:49:40 (#1988263)

:lit: :amour: :amour:

Par Conrad McLeod le 20/8/2002 à 1:20:09 (#1988383)

Provient du message de Syris Lloth
*duplique les scalps de bréhanites, et alors?*
Ben pour ton information, Vermine est d'origine skraug...

Par Vermine Ark le 20/8/2002 à 1:26:33 (#1988413)

Provient du message de Conrad McLeod
Ben pour ton information, Vermine est d'origine skraug...


Je vous chopperai les 2.....et Syris je suis Prêtre.....mais je feintais l'ennemi :p

Par Alanis Lyn le 20/8/2002 à 10:18:58 (#1989660)

*sort de la prison ou elle vient de discuter de cette affaire avec Vermine*

(on dit *hop*, c'est ca ? :) )

Par Xelacat Calgar le 20/8/2002 à 19:15:06 (#1992793)

tres tres joli tout ca aussi mignon que le mien sur le fora haru :)

Par Conrad McLeod le 20/8/2002 à 22:56:01 (#1993975)

Provient du message de Xelacat Calgar
tres tres joli tout ca aussi mignon que le mien sur le fora haru :)
Et après, ils s'étonnent qu'on veuille leur arracher les yeux, ces harus. C'est parce que c'est plus facile que de leur tirer les vers du nez.... Bon au lieu de faire des mystères, on peut lire ce fameux texte??

Z'avez pas besoin d'un modo pour ce forum, au fait?

Par H√īte des Songes le 20/8/2002 √† 23:23:07 (#1994120)

Provient du message de Conrad McLeod

Z'avez pas besoin d'un modo pour ce forum, au fait?


Jean-Marie, on t'as reconnu!!! T'as pas eu assez avec Universal?:ange:
[ Conrad > N'oublie pas que je vais peut-être vendre tous mes actifs à la fin de l'année... et je pars sans indemnité, sniiif. ]

Par kob Hyde le 20/8/2002 à 23:27:28 (#1994151)

oki...voila pkoi il est en prison...:eureka:

Par Isis le 21/8/2002 à 14:50:17 (#1997652)

Ben alors mimine faut pas s'mettre dans des etats pareils^^

Par IceDeal Sylla PA le 21/8/2002 à 18:43:35 (#1999326)

*Observe la scene*
Ou l'on observera ici que la regle : "Toute action est suivis d'une reaction de même ampleur voire superieur" se confirme.

Par Xelacat Calgar le 21/8/2002 à 19:09:09 (#1999471)

Conrad : Et après, ils s'étonnent qu'on veuille leur arracher les yeux, ces harus. C'est parce que c'est plus facile que de leur tirer les vers du nez.... Bon au lieu de faire des mystères, on peut lire ce fameux texte??


oki doki je le post aussi ici sur un new sujet

Par Conrad McLeod le 21/8/2002 à 19:10:25 (#1999482)

Provient du message de Xelacat Calgar
oki doki je le post aussi ici sur un new sujet
*Colle subrepticement un papier carbone sous la main de Xelacat, avec un large sourire...*

JOL Archives 1.0.1
@ JOL / JeuxOnLine