Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contrĂ´le

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

Les prémices d'une vengeance

Par Manutor Gaia GdW le 26/6/2002 Ă  9:40:48 (#1713228)

[HRP : je poste cette histoire ici afin que ceux qui y ont participé de près ou de loin puissent la lire dans sa globalité. Je vais la poster par morceau.]

Il y a des mois de ça Gallion avait été chassé de Windhowl.
Ou plutôt il avait réussi à s'enfuir, démasqué par la Guilde des Wolfs dans ses activités de Démonologie.
La Garde Royale peu enthousiaste à saisir l’affaire lui avait donné l'occasion de prendre la tangente, occasion qu'il n'a pas voulu rater !

Ainsi après quelques mois passés à fomenter sa vengeance, Gallion a réussi à contacter Koras, le Démon qu'il essayait depuis longtemps d'incarner sur Althéa. Ses recherches sur les traités de Démonologie lui permirent de trouver un moyen de le faire venir parmi les vivants...
Il prit quelques mois supplémentaires pour rassembler tout l'attirail nécessaire et reprit la route d'Arakas. Il avait réussi durant un de ses contacts avec Koras de découvrir le lieu précis de sa disparition terrestre : sur Stoneheim, en territoire Skraug, à quelques centaines de mètres du Temple d'Ogrimar.

Le plan était simple : Manutor Gaia, le chef de la Guilde des Wolfs, ce groupe qui l’avait contraint à abandonner sa vie passée, serait ensorcellé afin de recevoir l'âme de Koras. Celui-ci prendrait alors peu à peu possession du corps de l'infortuné, et finirait un jour par le maîtriser totalement. Alors la vengeance de Gallion serait complète, et ses espoirs d'une vie de richesses et de débauche se matérialiseraient avec l'avènement de Koras !

L'implémentation du Mal

Par Manutor Gaia GdW le 26/6/2002 Ă  20:40:23 (#1715869)

La chance sourit bien vite à Gallion ! Le vil personnage réussit à empoisonner Manutor lors d'un passage à la taverne de Lighthaven, et lui fit entendre les premiers sons d'une bien étrange musique sortant d'une boite enchantée. Ce dernier ne se rendit compte de rien, mais le mal était bien implanté en lui...

La succession d'évènements fut bien favorable au maudit Gallion ! Manutor fut amené à se battre en territoire Skraug à la suite d'un différent avec les Ogrimariens. Ceux-ci réclamaient en effet des sommes d'argent aux passants, somme que bon nombre de personnes se refusent de payer. Manutor fut blessé de nombreuses fois, mais c'est le fléau d'Urban Blast qui lui laissa une profonde blessure au bras droit... Le Démon Koras n'eut pas de mal à s'insufler dans le corps de Manutor, préparé par les potions de Gallion et catalysé par le sang s'écoulant de la plaie béante.

Dès lors, Manutor fut soumis à des absences plus ou moins prolongées, surtout lorsqu'il se trouvait aux alentours du Temple d'Ogrimar. Ces moments d'égarement le laissaient alors allongé au sol, inconscient, et sans souvenir des dernières heures...

Montée en puissance

Par Manutor Gaia GdW le 27/6/2002 Ă  9:04:06 (#1717721)

Peu à peu l'emprise du Démon Koras s'étendait dans le corps du malheureux Manutor. Les crises devinrent plus fréquentes, et moins soumises à la proximité du Temple d'Ogrimar. Un jour même, il attaqua ses plus proches amis, et même sa famille, pris dans une frénésie sans borne. Koras avait alors totale emprise sur le corps de l'homme, qui n'avait plus conscience d'exister. Il se rendit au Temple d'Ogrimar et quémanda la protection des suppôts du Très Haut. Ceux-ci vinrent vite lorsque Koras leur signala la présence d'intrus profanant leur Temple.

Koras se présenta en tant que Manutor, jeune homme ayant enfin ouvert les yeux devant la puissance du Très Haut après des années passées à s'être voilé la face. Asmodee Bhey le prit alors sous sa coupe, confiant son éducation à Naala Blast, aidée en ça d'Urban Blast. Koras n'avait pourtant d'autre souci que d'assurer aussi longtemps que possible son emprise sur le corps de Manutor, et n'avait cure des enseignements que pourraient lui procurer les Ogrimariens.

Pourtant une nouvelle fois l'esprit de Manutor refit surface, et il se retrouva sur Arakas, jurant de ne plus retourner sur Stoneheim avant d’avoir élucidé le pourquoi de ses moments d'absence.

La confrontation

Par Manutor Gaia GdW le 27/6/2002 Ă  22:16:03 (#1721636)

Quelques jours plus tard, Manutor se rendit compte qu'il entendait une méloppée désagréable, et il fut attiré irrémédiablement vers Windhowl, et plus précisément vers sa taverne. Heureusement ce jour là il était accompagné d'un ami, Merlin Dhyr, vers qui il était allé au secours peu de temps avant.

Ils pénétrèrent dans la taverne de la ville, et Manutor ne put s'empêcher de tomber sur le sol, foudroyé par une terrible douleur . La musique étrange résonnait entre les murs de cette taverne, sortant tout droit d'une petite boite à musique que tenait l'infâme Gallion, accoudé au comptoir !

Merlin saisit le bonhomme, mais celui ci s'esquiva rapidement et s'échappa en lançant une volée de malédictions et de jurons. Merlin appela Antor, un autre Compagnon Voyageur, à l'aide, et tous deux sortirent l'infortuné Manutor de son état proche de l'inconscience.

Ce dernier fut sommé de s'expliquer sur la cause de son trouble, ce qu'il fit, tout du moins dans la limite de ce qu'il savait. Au vu de cet éclaircissement, Merlin entrevit une solution. En effet, il avait un secret connu de peu de personnes : Un Mage assez puissant dans le domaine de l'Esprit, Lermin, est entré dans son corps plusieurs années auparavant. Il a la capacité de prendre le contrôle du corps de Merlin lorsque celui-ci le désire, et a suffisamment étudié les Arcanes pour désincarner un Esprit et l'absorber.

Merlin laissa donc le champ à Lermin, qui s'exécuta immédiatement. Après quelques instants de concentration, il s'exécuta, et dans une grimace de douleur parvint à faire passer l'Ame du Démon de Manutor à Merlin. Lermin étant épuisé après celà, il se retira pour se reposer et tenter de trouver le moyen de renvoyer Koras dans les Limbes.

Révélations

Par Manutor Gaia GdW le 29/6/2002 Ă  9:19:14 (#1728738)

Grâce à l'intervention de Merlin, Manutor était sauvé. Dorénavant il importait de s'occuper du cas de Koras, et de celui de Gallion, afin de les empêcher pour toujours de perpétrer leurs méfaits. Lermin tenta donc de détruire l'Esprit du Démon, sans succès. Ses pouvoirs, pourtant énormes, ne parvenaient pas à l'expulser dans les limbes.

Il devenait donc urgent de soutirer à Gallion des informations, ce que Manutor et son ami Rorshwald s'empressèrent de faire. Ils lui firent croire que Manutor était toujours possédé, allant jusqu'à simuler le meurtre de Rorshwald. Ainsi ils purent l'attirer dans une petite maison de Windhowl, et le faire parler longuement.

Ils apprirent donc ce que Gallion avait comploté durant tous ces mois d'absence, la manière dont il s'y était pris pour ensorceller Manutor, et plus important, l'issue certaine de l'affaire. D'après lui, le Démon ne pouvait pas être renvoyé, sans affecter terriblement l'Esprit de celui qui l'hébergeait. Ainsi vouloir exorciser Merlin serait certainement une mauvaise idée.

Ils récupérèrent la boite à musique enchantée, qui fut aussitôt détruite, et finirent par laisser partir Gallion, pour voir ce qu'il ferait de sa liberté, espérant encore une issue heureuse malgré la révélation peu engageante...

Captivité

Par Manutor Gaia GdW le 1/7/2002 Ă  9:01:18 (#1737866)

Ils le capturèrent quelques jours plus tard, avec énormément de mal, l’homme ayant une fâcheuse tendance à utiliser des sorts de téléportation. Sans l’aide de la fine Pistache, il courrait sans doute encore. Ils l’enfermèrent dans une petite maison inhabitée de Lighthaven, en attendant de procéder à l’exorcisme de Merlin.

Gallion n’était pas un débutant en terme de perfidie ! Nombreux sont ceux qui ont à se plaindre de ses paroles mielleuses, et il en fut plusieurs qui manquèrent de très peu de s’y laisser prendre durant sa période de rétention à Lighthaven.

Il envoya nombre de pigeons, cria ou laissa glisser des petits mots griffonnés par la fenêtre de la maison où il était enfermé ! Tant et si bien que plusieurs personnes répondirent à ses appels. Une jeune femme de la Garde Indépendante par exemple, prévenue au dernier moment par Antor qui connaissait le bonhomme, ou encore Corwin d’Ambre qui heureusement sut discerner le vrai du faux.

Toujours est il qu’un beau matin, malgré des précautions renforcées, Gallion fut aperçu sur la route menant à Windhowl. Il retournait vers sa ville d’origine, sans doute pour tenter une dernière fois de faire appel à l’Esprit Démoniaque.

Une dernière confrontation

Par Manutor Gaia GdW le 1/7/2002 Ă  16:07:35 (#1739744)

Quelques jours plus tard, Merlin commença à ressentir des troubles en lui. Lermin faisait ce qu’il pouvait pour résorber la puissance qu’il sentait monter dans ce corps partagé entre trois Esprits, mais la tâche semblait rude.

Et oui ! Gallion avait reprit ses rituels sombres en la ville de Windhowl. A l’aide d’un miroir spécialement enchanté et de musiques appropriées, il stimulait une nouvelle fois le Démon Koras pour lui faire retrouver le chemin de la pleine conscience.

Antor et Manutor coururent à sa recherche dans la ville, et finirent par le dénicher dans une petite maison. Il se tenait devant un grand miroir iridescent, psalmodiant des paroles inconnues sur Althéa. Sa voix résonnait telle celle d’un dément, et voyant les deux hommes arriver, il leur dit qu’il était bien trop tard : Merlin était condamné et Koras arrivait enfin !

En effet Merlin, à des lieux de distance, semblait en bien mauvaise posture… Lermin, l’Esprit du Mage qui l’habitait, tentait de résister tant bien que mal, mais il sentait que le Démon approchait dangereusement de la conscience.

Ne sachant plus trop quoi faire, Manutor projeta Gallion contre un mur, et lança de toutes ses forces une chaise dans le miroir enchanté. Ce dernier vola en éclats mortels alentour, transperçant Gallion de toute part, Manutor n’étant sauvé que par sa solide armure de plaques océane.

Simultanément, Lermin sentit qu’il pouvait tenter sa chance, Koras était pendant un bref instant affaibli. Lançant un adieu à Merlin qu’il a cotoyé tant d’années, il saisit l’Esprit du Démon et quitta le corps de son ami, disparaissant dans l’ether en emmenant avec lui l’engeance des Enfers.

Merlin était sous le choc, mais s’en remettrait bientôt. Gallion fut enterré dans un coin oublié de Windhowl, et cette passe tragique de l’histoire d’Althéa fut ensevelie avec lui dans les mémoires…

[HRP : Merci aux divers protagonistes, et même aux Ogrimariens qui ne sont pas si méchants que ça ;) ]

JOL Archives 1.0.1
Par Mind