Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contrĂŽle

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

Le bal des finissants

Par Yodavid le 15/6/2002 Ă  12:50:09 (#1659712)

J'ai arpentĂ© les lieux jusqu'Ă  pas d'heure (j'ai campĂ© jusqu'Ă  ce que les cheveux m'en tombent), apprĂȘtĂ© pour le bal costumĂ© (dans une tenue optimisĂ©e pour tout dĂ©foncer alors que je suis sensĂ© ĂȘtre un Ă©claireur simplement vĂȘtu et pas porteur de quincaillerie tintinabulante), mandant Ă  chaque participant potentiel croisĂ© (skraugh laboureur, skraugh bĂ»cheron, skraugh pĂȘcheur, skraugh modiste, etc...) le chemin du bal.
Autant vous dire que je n'ai pas trouvé.
Aussi, je vous propose d'organiser de nouvelles festivités
(qui veut xp aux skraughs? On se les finira aux scalps et en plus, ça fera des perruques pour déconner à Lighthaven)

__________________
Un skraugh en colĂšre
"LĂąchez-nous donc la grappe, c'est trop tĂŽt pour les vendanges !"


P.S. : ça serait porteur , selon vous, un festival de cannes?
Que des vieux mages sylien(ne)s et leur bùtons (mais à ce stade, n'est-ce pas le bùton qui porte ce truc informe qui, depuis des années, s'accroche de plus en plus lourdement à lui?).
Et Yoda en invité de marque (si si, de prÚs on voit qu'il est marqué).
Non?

Par Esquisse le 15/6/2002 Ă  14:01:55 (#1660140)

Propose les heures qui sont des pas égarés, pas si perdues que ça,
MĂȘme salle des pas perdus…
En prĂȘtant doucement attention Ă  celle qui ne sera autre, jamais, et que toutes les autres frĂ©miront de devoir sentir Ă  travers la caresse…

Les bulles s’en vont, mi-lourdes, mi-Ă©vasĂ©es
La bouche qui les formule intrigue, et ses formes se modulent, intrigue politique ou amoureuse, politique du sentiment…
Les bulles s’en vont, et elles attendent seulement d’ĂȘtre effleurĂ©es pour disparaĂźtre…

Par Petite FĂ©e le 15/6/2002 Ă  14:29:35 (#1660299)

Une petite marguerite sur la tĂȘte, une robe en feuille de choux et hop je suis dĂ©jĂ  en retard!
Une petite coccinelle qui vole, tréssaille se mange une brindille (bein oui la coccinelle est comme la fée, gourmande) et boum badaboum aie aie aie...

Ca me rapelle un lapin qui a toujours peur d'ĂȘtre en retard je sais pu oĂč il est lui il courrait tellement vite que je l'ai perdu dĂšs le premier centimĂštre j'ai pas eu le temps de lui dire que ca montre avançait de deux heures et qu'il n'avait donc pas de quoi se miner. Il avait une gande gallerie qu'il traversait tout les matins en criant : en reettaaaaaaarrddd je suis en reeetaaaaarrrdddd
Il me fesait tant rire que je m'asseyais sur une pierre et je le regardais passer, en larmes et les pomettes douloureuses.

Mais je crois qu'en fait il avait avalé un reveil matin car j'ai essayé de remettre ses différentes montres et pendules à l'heure, mais le lendemain, il a tout vu!et a passé 4 heure a tout remettre à son heure

Bref ma coccinelle de fonction s'Ă©tait arrĂȘtĂ©e sur une air d'Herboroute, j'ai du changer de monture pour arriver!
Il a d'ailleurs fallu que je traverse un ocean, mon dieu quel voyage!!
Le poisson volant, plus jamais! Je leur demanderais un cormoran la fois prochaine!
En plus il est trÚs difficile de parler aux gens assis à cÎtés de vous!

Le poisson hors de l'eau

-Bonjour madame! Comment allez vo...*blpblpblpblpb*

Le poisson est rerentré dans l'eau

-*blbpblpblplbp*...ien et vous?

la conversation est trÚs limitée!

En plus avec un peu de chance à la sortie les ailes sont mouillées, et si on a eu le malheur de rester la bouche ouverte on a avalé un petit poisson!
Ca vas quand il est petit mais imaginez le requin?

*glurp*

BREF! Le poisson volant et une coccinelle Kamikaze pour finir! Déjà quand j'ai vu la ceinture sur le dos de l'animal je me suis dit oula la sur quoi je suis tombée...
Alors je l'ai mise et j'ai compris! Une coccinelle a loopings, vrilles et accélérations, j'en suis descendue j'avais mal au coeur!

Ensuite me voilĂ  prĂȘte pour la petite fĂȘte...

*grand sourire joli mimi*

Une Petite FĂ©e...

Par Yodavid le 16/6/2002 Ă  15:17:44 (#1666236)

Hep lĂ  vous !
Police brindherbiale !
ExcÚs de féérie !
On va retirer des points Ă  votre coccinelle, j'en ai peur petite mademoiselle !
En plus cette marguerite est passée !

*tend une marguerite fraßchement coupée*

Bon, qu'on ne vous y reprenne plus !

*se retourne brusquement*

J'avais bien cru...

*mais déjà l'esquisse s'est estompée*
*marmonnne*

Attends voir qu'on t'attrape mon bonhomme !

*remarque le sel séché sur la tenue de la petite fée*

Hum, passage en fraude de marchandises de contrebande en plus...
Quel est le nom de votre poisson complice?
Qu'on lui retire ses ailes.

*attend avec un pétale vierge en main et une pompe à miel pour noter*
*se rappelle une fois oĂč... fondu enchaĂźnĂ© trop fort l'effet spĂ©cial*

*un poisson volant rentre et sort de l'eau, se dirigeant vers le couchant*
*sur son dos, une petite créature pùlichonne* (le mal de mer... de l'air... oui enfin bon...)
Surtout il ne faut p... blpblpblpblpblp
*le poisson a replongé*
car sinon blpblpblpblpblp
*une nouvelle fois*
*le gentil bonhomme en sucre d'orge se dissout*
*on lui avait dit volant...*


P.S. pour la fée : alors le coup des discussions sur le dos d'un poisson volant, ça mérite trop d'un coup.
Je relance la marmite Ă  cookies !
Il y avait aussi :
"Il y a quelque chose d'important qu'il faut que je vous dise...
blpblpblpblp
... et c'est comme ça que la quatriĂšme prophĂ©tie pourra ĂȘtre Ă©vitĂ©e."
Mais lĂ  c'est vraiment une trop vilaine fin ;+)

P.P.S. pour l'esquisse : ça se précise, ça se précise mais bon sang que c'est énervant de pas tout comprendre du premier coup.
Je me sens bĂȘte parfois, mais bĂȘĂȘĂȘĂȘte
Un peu comme la fois oĂč je parlais avec quelqu'un des radis, qui sont rose en haut et blanc en bas (enfin, tout dĂ©pend de comment on les tient).
Ca me paraissait pourtant Ă©vident que s'ils arrĂȘtaient de retenir leur respiration, ils finiraient par reprendre des couleurs.
*s'éclipse, aspiré par la honte*

Par Sophocle le 16/6/2002 Ă  17:31:32 (#1667045)

*sourit de plaisir et flotte dans de légÚres brumes*

Par Petite FĂ©e le 17/6/2002 Ă  12:03:19 (#1671383)

Hep hep!
Police de prairies!
Police brindherbiale, on reprend l'affaire!

-Mais?!

Pas de Mais?! vous etes sur notre prairie, degagez!

-Grumbl

J'm'occupe de la 'ccinelle! Pour avoir enfreind la loi p'tite madame, on vous enlĂšve deux points!
Ohhh mais vous avez rajeuni?
C'est peut-etre votre jolie robe rouge?
Mais oĂč sont passĂ©s vos points?

Une coccinelle hors la loi! Enfin encore un peu dedans parcequ'elle arrive Ă  voler sans se faire attraper. Autant dire qu'elle est maligne la p'tite bĂȘte, elle colle les autocollants qu'on trouve dans les paquets de puces au chocolat sur son dos et en volant Ă  la vitesse d'un moustique de courses les douanes aĂ©riennes ne voient rien!

La petite fée elle se terre (et pas enterre, elle a un peu peur du noir), ne veut pas dénoncer le poisson volant pour son trafic de sel pendant que la brigade des fraudes avec leur lampes lucioles cherchent la fée fuyante dans le maquis d'herbe fraichement coupée.

Une course poursuite qui se termine bien puisque la fée fait une plaidoirie sur l'innocence du poisson qui passe sans le vouloir le sel d une contrée a une autre! Ses écailles brillantes étant sans cesse exposées!

Et la coccinelle toxicomane n'a pu Ă©viter la collision avec l'imprĂ©vu et l'invisible, le flĂ©au des petites bĂȘtes..
Je nommerais, la vitre d'un ami routier...

Paix Ă  son Ăąme!

Une Pet....*blblblblb*....Ă©e

Par Meriador le 18/6/2002 Ă  11:55:17 (#1677183)

c'est frais, c'est mignon, ça fait du bien...

et ça remonte :D

Par Yodavid le 18/6/2002 Ă  18:22:45 (#1679453)

Bonjour Î Monyme du monde de Sophocle (dans ce monde, la petite Sophie ne voyait tout qu'à travers un monocle ; elle a décidé de tout réinventer plutÎt, ça lui semblait plus joli), c'est gentil de passer.
La petite famille va bien?

Sinon la fée, je m'insurge, c'est du détournement d'histoire mineure !
La vĂ©ritĂ© mĂ©rite d'ĂȘtre rĂ©tablie, avec l'Ăąne, le boeuf, les gros mages et le bĂ©bĂ© en caleçon.
Donc...

La coccinelle aux points factices abandonna à la brigade des prairies jusqu' à son courrier pas encore distribué, plus soucieuse de s'enfuir que de faire son travail.
Car oui elle avait un vrai travail.
Et si elle collectionnait les points des paquets de puces au chocolat, c'était pour offrir à sa fille une vie correcte, un petit deux interstices haut dans un mur d'une boulangerie, acheté à prix de chocolat à une trÚs lointaine cousine, qui a passé un accord avec le grillon porte-bonheur de la maison.
Mais c'est une longue histoire.
Le fait que ce n'est pas notre coccinelle née sans tùches, sans points, qui s'est écrasée sur ce pare-bises (quelle idée, un pare-bises ! Bon, une bise d'orque, je ne dis pas, mais sinon...)
Dans la précipitation, on aura cru mais non.
Ca aurait d'ailleurs été bien injuste pour cette mÚre de famille exemplaire, qui avait du batailler ferme (oui enfin, elle a livré de nombreux combats ailleurs que dans des fermes aussi mais surtout là, c'est vrai) malgré son handicap de naissance.
Notre petite coccinelle est donc parvenue Ă  fuir.
Mais elle sait qu'il lui faudra désormais trouver un moyen de se dédouaner.
Elle n'a jamais transporté autre chose que des fées donc elle ne pourra pas esayer de soudoyer les douaniers ou la police comme d'autres le font.
Impossible de leur laisser une partie de sa cargaison, déjà réduite, pour avoir la paix.
Pas de "je vous le fais pas cher, c'est du matériel tombé du dragon" (comme on dirait "tombé du camion", nous autres qui bénéficions de capacités de stockage tellement plus étendues).
Impossible dans son cas.
En plus, il lui faudra ruser car elle a Ă  ses trousse la terrible Lababille, une abeille trĂšs dangereuse.
Son credo?
"J'Ă©cris sur tout ce qui bouge".
C'est procĂšs nominal sur projet nominal (mĂȘme si quelques exemples de procĂšs pseudominos ou surnominaux apparaissent dans les archives).
Mais revenons Ă  nos moutons.
La petite coccinelle est cachée entre les frisotis de l'un d'eux.
Le troupeau suit au petit trot un char de l'armée.
On est dans un terrain d'entraĂźnement militaire, il faut dire.
Notre héroine miniature a besoin de temps pour réfléchir.
Mais il faut croire qu'elle n'a pas de chance aujourd'hui car voilĂ  le char sui s'emballe comme s'il y avait un anniversaire Ă  souhaiter.
Les moutons activent le pas et la coccinelle a tout juste le temps de voir le monstre de métal filer droit sur une ferme.
Le pilote a du perdre le contrĂŽle.
Et puis alors qu'il ne sembalit plus y avoir moyen d'Ă©viter la catastrophe, un miracle se produit.
Les chenilles des chars se transforment en papillons.
Une explosion de couleurs !
Partout des flap-flap.
Le couple de fermiers, alerté par le bruit du char, se retrouve au milieu des nuées éphémÚres colorées.
Lababille est sur place mais la coccinelle a filé.
Porté par une petite fée.
Les rÎles sont inversés.


Ca devient n'importe quoi cette histoire !
...
J'adore !
Merci la fée.
Je me demande si on ne m'a pas raconté cette version juste pour ne pas me faire de peine...
Je suis capable, pourtant, d'entendre et de voir n'importe quoi.
*a une démarche étrange liée au fait qu'il ne veut écraser aucune fourmi*

------------------------------------
Le papa de Bout de chou, qui fait des efforts pour enrober ses textes, par gourmandise d'abord, mais également parce que comme ça, s'ils se cassent la figure (ce qui ne manquera pas d'arriver), ils se feront moins mal

*survient la brigade des cent sûres*

" Prenez la prose !"

*prend la pose*

" - C'est pour un magazine fachiaune?
- Non, la prose, pas la pose ! Vous prenez votre prose et vous filez loin !"

*s'exécute*

*les deux sans soeurs demeurent cois* (sans soeurs? Vraiment?... MĂȘme pas une toute petite qui aurait dans les 25 ans, qui aimerait bien les princes marchant, papoter, Ă©crire des histoires... Non? Tant pis tant pis... MĂȘme pas une rebelle qui aimerait pas son frĂšre pourtant sans soeur Ă  cause de son mĂ©tier de vilain rĂ©primandeur officiel?... Bon, je ne connais pas vraiment de prince de toute façon, juste un ou deux crabes essayant de sortir du panier perçé au mieux, mais avec des pattes creuses oĂč mettre les choses de valeurs comme le sucre, les bijoux trouvĂ©s sur la plage, l... *pouf*)

" - Il s'est auto-suicidé mortellement.
- Seppuku.
- S'est coupé, hu hu.
- Hu hu.
- Du travail d'artiste. Il ne reste rien du tout !
- Oui.
- ...
- ...
- ...
- Aleeerte généraaaaaaaaaale !"

Par Petite FĂ©e le 19/6/2002 Ă  0:20:48 (#1681655)

Snif snif
Sa sent la folie ici...
Camisoles! Camisolez!
Emmenez moi ce recelleur de coccinelles enchantées et d'histoires d'herbes!
Herbes à manger hein? Comme celles qu'on met sur les bout de viandes grillés miam...
Enfin bref ses histoires ne tiennent pas debout, je plaide coupable pour lui! Et donc l'innocence de moi qui ne fait que rétablir la triste vérité, il soutient le grillon! oui oui!
Le grillon porte bonheur de la grande tante de la soeur du frere du cousin de la demi-soeur de notre coccinelle! ou ptete de la demi-cousine...je sais plus...
Enfin ce grillon mĂȘme qui a lachement fait travaillĂ© la tante cafard de la s...[...]..du cousin de la coccinelle. Excusez moi mais voyez messieurs les jurĂ©s la position dans laquelle c'est retrouvĂ©e la pauvre tante! Agonisant sous le plancher d'une famille de petit bourge pour les beaux yeux du grillon! Quelle honte!

Et IL oui, IL cautionne ce mal!!oui oui le camisolé là bas oui oui aux allures de cookie réussi et son grand sourire colgate!!
Je demande l'asile!

Ahhhh mais non me l'envoyez pas dans une eglise!noooon sortez le de lĂ , il va s'ennuyer, ma sentence Ă©tait mieux!

Quand a la coccinelle...Retirez lui ses faux points! déjà et donnez lui une carte verte (l'équivalent de la carte grise) et euh...
Bein...

*part a rire, un rire féeriquement démentiel*

Nooon nooon laissez moi!! camisolez pas! nooon
pas le baillon, paaaas le baillon...


humpfhumfmpfmmhfufuĂč (traduisez: c'est ainsi que la petite fĂ©e fut enfermĂ©e pour manque de sommeil)
humpffphfupmmpfmmfpm (lĂ : mise sous poudre de fĂ©e elle mĂȘme au moins pour la nuit)
huuuuuuuumpfmpflfmpmfpfmp (ici: elle reviendra demain)

BhumpfOhumpfNhumpfNhumpfE
NhumpfUhumpfIhumpfT

Ummpf pfetitfe Pphée

Par Yodavid le 19/6/2002 Ă  21:44:29 (#1685622)

Et c'est ainsi que volent les fĂ©es peut-ĂȘtre, quand on fait remonter leurs messages.
Elle le mérite.

Le papa de Bout de chou ,coach féérique, qui a failli incarner un lutin à la kermesse de son école quand il avait six ans mais s'est fait souffler le rÎle, alors qu'il avait bien répété, par cette grm&#@*%§mmbl de Marie-Belle...

JOL Archives 1.0.1
Par Mind