Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contrĂ´le

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

Retour à Trandling - 38ème partie

Par Dodgee MIP le 13/5/2002 Ă  21:10:20 (#1456674)

- Index -

Le guet-apens

Le soir s’était posé comme un linceul, recouvrant lentement les terres, et déjà des lueurs inquiétantes paraissaient avoir pris vie dans les ruines de la cité forteresse de Trandling. Profitant de la tombée de la nuit, les entités de Cauchemar semblaient s’étirer lentement dans une chorégraphie caricaturale pour revenir hanter l’ensemble des rues dévastées. Ces étranges silhouettes pourtant, ne semblaient nullement inquiéter celui qui attendait, les bras croisés en regardant vers l’horizon. L’armure noire rehaussée d’argent se confondait dans l’obscurité toujours plus présente, mais le masque de démon qui siégeait sur les épaules ne laissait aucun doute quand à son identité, Kerdshain, le capitaine de la Garde Noire, Kerdshain le renégat. Impassible malgré les ombres qui s’agitaient autour de lui, il regarda l’un de ses hommes s’avancer vers lui et s’incliner. D’un léger hochement de tête, il l’invita à parler, écoutant avec attention les nouvelles.

« - Général, les kraals que vous aviez dépêché ont maintenu la chasse sur le séraphin blanc comme prévu, et ce dernier a été contraint de retraiter vers l’est. »
« - Bien… Est ce que les trois autres kraals sont en place pour l’accueillir ? »
« - Oui Général, le séraphin est perdu s’il pénètre dans la forêt des soupirs. Les prêtres noirs ont tissé leur toile. »
« - Dites leur de ne pas relâcher leur attention, même si le séraphin semble affaibli ou mourrant. Je veux que tous se tiennent près à achever cet homme, même les kraals qui l’auront poursuivi jusque là et qui seraient de repos.»
« - Mais… »
La main noire se lève à peine, suffisant à intimer le silence, alors que la voix éraillée sortant du masque de démon coupa net la parole au messager.
« - Le séraphin n’est pas ce qu’il paraît. Comme le Maître l’avait senti, il dissimule sa nature, j’ai pu effleurer celle-ci lorsqu’il a pris la fuite la dernière fois. Je ne veux aucune surprise, quoi qu’il nous cache, dix kraals ne peuvent échouer face à un seul adversaire. »
« - Bien Général »

Kerdshain se détourna doucement, laissant un geste de sa main signifiant que l’entretien était terminé. L’armure noire du garde noir s’inclina avec raideur, avant de s’en retourner pour disparaître dans les ténèbres, laissant le général seul avec ses pensées. Après une première approche du séraphin blanc, qu’il avait fait l’erreur de sous estimer, il avait pris les mesures nécessaires, plaçant constamment deux kraals de paire pour lui donner la chasse. Les gardes noirs avaient eu pour consigne de ne jamais attaquer directement leur proie sans avoir le soutien d’un autre kraal, ne laissant aucune chance à leur adversaire. Très vite, ce dernier avait été contraint de retraiter, ne pouvant se risquer à un affrontement trop long qui laisserait d’autres adversaires prendre part à la lutte. Et alors d’autres kraals prenaient le relais, ne lui laissant aucun répit, aucune chance. Lentement, ils l’avaient conduit là où ils le souhaitaient…

La forêt des soupirs. Autrefois l’un des rendez vous préférés des amoureux de Trandling, la forêt qui avait abrité tant de confidences n’était plus aujourd’hui que l’ombre d’elle même. Les bosquets et les arbres avaient été corrompus par la charogne, dépérissant en une sordide caricature de ce qu’ils avaient été. La mort avait touché la végétation, la terre et même l’air était chargé d’une odeur malsaine. Les branches des arbres avaient pris des allures menaçantes, dardant leur pointe comme des armes, et délaissant des feuilles aux allures macabres. La sève qui s’écoulaient dans leurs veines suintait maintenant de l’écorce, par endroit. Une sève qui n’en était plus une. Noire, qui rongeait l’arbre de l’intérieur comme pour éteindre toute trace de sa vie, il émanait d’elle une odeur acre qui assaillait la gorge. C’est là, que les kraals envoyés par Kerdshain avait tendu leur embuscade. Disposés aux quatre coins de la forêt, les prêtres noirs avaient tissé une toile de leur noirs sortilèges. La toile constituée de leur volonté formait une prison de ténèbres, qui devait retenir toute vie tentant de s’en extraire. Pour être sur que la toile suffirait à retenir ce mystérieux adversaire, Kerdshain avait posté deux prêtres noirs à chacun des emplacements au lieu d’un seul, et les avait fait protéger par trois gardes noirs. A son signal, la toile se refermerait sur leur proie, et les kraals restant pourraient alors venir la cueillir.

Le capitaine de la Garde noire se tourna vers l’est, et sous son masque de démon, les globes de noirceur semblèrent scruter la forêt, où le séraphin allait s’engager. Lentement, un sourire se fit jour sur le visage déformé par un mal étrange, comme en perpétuel changement. Voilà bien longtemps que le prêtre guerrier déchu n’avait eu d’adversaire à sa mesure, et la perspective n’était pas pour lui déplaire. Dans le cours instant où il avait été confronté au séraphin blanc, il avait pu ressentir la nature cachée de son adversaire, ou du moins une partie. L’entraînement de celui qui fut le plus brillant des prêtre-guerriers de Tornheim lui avait permis de déceler cette nature qui semblait contenue dans la fragile carapace du séraphin. Il avait d’abord été intrigué, avant d’être gagné par l’excitation d’une nouvelle confrontation. Il se doutait, après avoir vu le séraphin combattre, de son secret, et il comptait bien pouvoir utiliser le pouvoir de la pierre pour le relever et en faire un servant après sa mort. Les lourdes bottes frappèrent à nouveau le sol, alors que Kerdshain se mettait en route. Il était temps à présent de refermer le piège sur sa proie, et il aurait été inconvenant de sa part de manquer au rendez vous. Après s’être assuré d’un geste machinal de la main que son sabre recourbé pendait bien à son coté droit, le capitaine de la Garde noire se mit en route vers l’est, vers cette forêt inquiétante d’où semblaient provenir mille soupirs…

Par Darksoul Zenox le 13/5/2002 Ă  21:48:45 (#1456947)

Ouais, ben ca se corse !

*hop!*

:lit:

Par Pico Thy le 14/5/2002 Ă  2:30:16 (#1458271)

:lit:
*soupire*

Par Zeed Mithror le 14/5/2002 Ă  11:33:57 (#1459588)

La partie 39 est en cours. La 40 aussi d'ailleurs. Enfin bref bientĂ´t la suite.

(A quelle fourberie ne m'abbaisserais-je pour remonter un post ? )

Zeed Mithror OD

JOL Archives 1.0.1
Par Mind