Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contrĂ´le

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

Chronique des Wyvern Chap. II - 1 er Partie 'Lanaèlle Wyvern'' (Réedition)

Par Angel Wyvern/Darken le 7/4/2002 Ă  0:39:39 (#1239691)

La lune se leva à mesure que le jour fléchissez sous les assauts de la nuit venant. Dans un arbre, une petite fille observe le ciel. Six ans ce son écoulé depuis la bataille de Raven’s Dust. Les étoiles de leurs milles feux scintillent à mesure que la lune parcours le sombre océan stellaire…
Sur Arakas, Lahiran devenu capitaine de la garde de Windhowl, reçois une missive de la part de son souverain l’autorisant à quitter la ville pour Stoneheim, rejoignants ainsi sa famille. Quelques heures plus tard, un navire militaire quitta le port de la duché.
Quelque chose d’étrange faisait frémir Lahiran quand il observait le ciel, et sa connaissance de nécromant lui disait au fond de lui-même que quelque chose de terrible se préparait.

Des profondeurs de Stoneheim, les Chauves Souris Spectral se mirent à émettre des milliers de crie strident qui affoler les Skraugs déjà en lute contre les Zombies et les Chevaliers Spectraux envahissent à mesure le territoire des hommes rats. Cela allez faire quelques jours que cette situation durais et le jeune couple ne peut rester de marbre devant la possibilité d’une menace… Allimiella & Allestrièl barricadèrent alors leur maison sous la menace d’une attaque de Mort Vivant ou de Skraug.

- Éléonoraé ! ! Viens ici immédiatement ! Cria Allimiella…

Pendant ce temps, l’instinct de combat d’Allestrièl lui fit reprendre son épée de la nuit qui plaça derrière son dos et son bâton de langueur, porter fièrement dans sa robe d’Archimagi les armoiries de Windhowl flottant sur des rubans accrocher à son bâton.
La petite fille descendit de son arbre rejoindre les jupons de sa mère demandant des explications…
Il fermèrent la porte à clef et placèrent une lourde table empêchant tout au moins qu’une créature l’enfonce. La nuit débuta…
Allimiella dans ca tenu de nécromant, assise sur un fauteuil en osier… prés du feu, balançant sa petite sur les genoux s’assoupissant sur la poitrine de sa mère…

Au large, un bateau s’amarra au Nord ouest des monts Moon-Thug. Lahiran, descendit du ponton et se hâta vers la maison de son frère…

La nuit Ă©tait alors Ă  son niveau maximum quand lÂ’Ă©clat nocturne embrassa lÂ’homme chevalÂ…
Un bruit raisonna autour de la maison… Des gémissements inhumains voguait dans les bois…
Une heure passa durent laquelle des crépitements étranges semblant venir de la paroi de la maison caresser par des êtres inconnus… Éléonoraé, inquiète, serra fort le bras de sa mère elle-même adressant une louange à Ogrimar…
Un être furtif parcourra la forêt à toute vitesse débusquant les pièges des Skraugs et des Morts vivants grâce à ses sortilèges…
Soudain ! un bruit raisonna au dehors ! La porte de la maison vibra sous le coup des créatures. Allestrièl ordonna à sa femme et sa fille de rester en arrière ! Et fermant les yeux, il concentra sa puissance sur son bâton… « Boum ! »…
Cinq secondes plus tard… « Boum ! »…
Cinq secondes plus tard… « Boum ! »…
La porte se déchiqueta sous les coups répétitifs des morts vivant ! Allestrièl incanta une pluie d’étincelles qui allas exploser sur une créature d’outre tombe !
Au mĂŞme moment, Lahiran arriva sur les lieuxÂ…
Invoqua ses boucliers et observa les alentours de la maison… Des dizaines de Mort vivants entourer cette dernière… Le Capitaine de Windhowl attaqua les créatures de ses flammes infernales…

- Allestrièlllll ! ! ! ! ! Cria t'il… Repousse-les de ta maison on va les encercler de Flamme ! ! !

Allestrièl entendant la voix de son frère sourit sans se demander sa présence en ce lieu… Il braqua son sceptre perpendiculaire à lui-même et frappa de lavant le sceptre toujours en cette position envoyant des flammes vive qui brûlèrent les morts vivants. Allimiella cacha la petite sous la table lui donnant dans sa main son turban quelle serra de toutes ses forces une larme de peur dans les yeux… Elle se retourna, tourna la tête vers une fenêtre qui se détruisit sous la pression des fracassements glacials des Chevaliers Spectraux. Elle inquanta ses flammes et tira dans le tas…
Dehors, Lahiran avec l’aide de son frère combatant sans relache les créatures à la sombre provenance…
Un immense cercle de flamme se forma autour des deux membre de lÂ’ordre des NĂ©cromage de Feu.
Soudain ! Un crépitement sortit de la foret ! Des Skraug par dixaine sortir attaquer les deux frères qui ne purent contenir le cercle de flamme qui détruisais les créatures démoniaques petit à petit. Un Skraug à feau frappa Lahiran qui se retrouva au sol ! Pendant ce temps, allestrièl commença à se replier toute en combattant en direction de sa maison… La mana manqua… Alors le Nécromage sortie son épée de la nuit et menaça les Skraugs face à eux… Les créatures possédez des yeux d’une lueurs rouge sang qui n’était pas habituel…
Un crie retentie !
Un Skraug leva son épée…
Un regardÂ…
Un hurlement de refutÂ…
Un coup !
Un Crie dÂ’agonieÂ…
Allestrièl regarda son frère mourir, submerger par les êtres, sous ses yeux…
Allimiella qui avais repoussait les Mort vivant de la fenetre, se rapprocha de l’entrée et eu l’horreur de voir la scène… Alors que dans la maison… Une petite fille pleurer de peur.
Allestrièl senti son cœur battre… La haine trembla sous sa main sérant son épée avec la plus grande poigne qu’il n’aurais jamais imaginé avoir… Allimiella se reculla légerement… Elle regardez les larme dans les yeux le corps de Lahiran, les yeux ouvert, une épée en travers de la gorge, les doigts gigotant sous les nerf se détendant… Mort…
Un Hurlement sÂ’entendit dans toute la forĂŞt ! !

- NOOOOOOOOOOONNNNNNNNNNNNNNNNNN ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! !

Après le crie, Allestrièl resta droit, face au mort vivant et au Skraug… Les yeux fermés…
Une lueur entoura alors le corps du mageÂ… Une haura verte Ă©meraude brillait de mille feu lÂ’entourant tel un tourbillonÂ… Il ouvrie ses yeuxÂ… Leurs teinte normalement grise, Ă©tait devenue de la mĂŞme couleur que lÂ’haura lÂ’entourantÂ…
Les Skraugs avancèrent en compagnie des morts vivant guider tous par un conscience commune vers les mages qui les regardé… Impassible…
Il chargea face à eux… Des coups rapide et puissant déchirèrent la chair des Skraugs s’écroulant au sol déchiqueté et découpé de part en part. Les mort vivant malgré leurs sortilèges ne purent contré les attaque frénétique du mage atteint d’une puissance inconnue…
Allimiella regarda son mari ce battre face à ses créature observant la lueur… Se disant à elle même… « Le Losca… »
La bataille au bout de quelques minutes fut finie, et le calme reviens dans la forêt… Allestrièl, le visage souiller de sang se retourna, la même frénésie dans les yeux vers sa tendre femme, l’observant admirativement au milieu des cadavres des monstres… Son épée ensanglantée, il s’approcha d’elle un sourire mauvais… Elle l’observa… Face à elle, il l’observa de ses yeux vert émeraude, l’haura brillant de mille éclats… Elle ne bougea pas, esquissant un léger sourire de crainte. Il la regarda et brandit son épée et lui transperça le ventre ! Toujours dans sa transe… Il tourna la tête et s’apprêtât à partir vers la forêt quand il entendit des petits pleurs… Intriguer, il s’approcha de la maison à nouveau et en entrant, il trouva la petite Éléonoraé, les mains tremblante, serrant le ruban de sa mère, le visages mouillé de larme… Les yeux piquant…
Un second sourire sadique vint aux lèvres d’Allestrièl… Il s’approcha de la petite et brandit son épée. Frappa un coup sec !
Un éclair vert frappa son visage d’Allestrièl provenant de la petite fermant les yeux, serrant les dents. Le Nécromage se releva et observa face à lui… L’haura se dispersa et la lueur de ses yeux redevenue grise… Allestrièl se leva et regarda sa petite fille pleurer toutes les larmes de son corps à l’habri sous sa table… Il tourna la tête et s’attarda sur le corps de sa femme… Des larmes embuèrent ses yeux au même moment qu’il se précipita vers elle…

- Allimiellaaaaaaa ! ! ! ! ! ! ! !

La jeune nécromant dormait déjà de son sommeil infini, la main sur son ventre déchiqueter par l’épée de son propres mari…
Il se releva et observa son armeÂ…

- Maudit Losca ! Dit-il… Je commence à comprendre ma malédiction…

Sa voix trembla à mesure qu’il essayait de prononcé c’est quelques mots difficilement tant sa gorge était nouée…
Il se tourna vers sa fille et l’observant d’un petit sourire… Il prononça ses quelques mots…

- Éléonoraé… Ma petite… Je préfère mourir que de te mettre un jour ou l’autre en danger…

La petite regarda son père sans comprendre…
Il pris son épée…
La levaÂ…
Et d’un coup aussi sourd que puissant… Il se transperça le cœur ! S’écroulant lourdement sur le sol…

(A suivreÂ…)

JOL Archives 1.0.1
Par Mind