Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contr√īle

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

Passé à ne pas dévoiler

Par La petite Anda le 16/3/2002 à 22:15:07 (#1126873)

C'est la nuit, tout est calme... Dans une maison de Lighthaven, quelqun s'√©veil pourtant. A ses c√īt√©s, dort une merveilleuse jeune fille, un ange... un ange de Syl.

Anda se lève délicatement pour ne pas la déranger et dépose une caresse sur sa joue.

Elle marche dans la pénombre froide de la nuit. Puis elle s'arrète devant une grande porte... C'est son ancient chez elle. Elle entre. Tout semble abendoné depuis longtemps, poutant seulement quelques jours.

Elle s'avance vers la cheminer. Elle découvre une petite niche fermée par une brique. Elle sort un petit manuscrit, il semle avoir été écrit il y a peut. Anda ouvre à la premiere page et commence à lire...

Une larme coulle sur sa joue.

Par Moneta le 17/3/2002 à 0:18:10 (#1127297)

Monéta tourne dans le grand lit et recherche inconsciemment la présence de sa compagne.

Elle ouvre les yeux sur l'oreiller vide a c√īt√© d'elle.

Elle scrute la pénombre de la chambre, mais n'y detecte pas Anda.

Aucun bruit dans la maison... une chouette hulule dans un arbre dehors.

Monie saisie la cuillère en argent qui lui fournit instantanément de la lumière.

Nue, elle descend l'escalier et explore les différentes pièces... sauf celle de sa mère, Deirdre.

Nulle part... Anda n'est pas dans la maison.

Elle regarde par la fenêtre, par laquelle elle voit un garde faire sa ronde a la lueure du torche... mais pas de Anda la non plus.

Inquiète, elle s'installe dans un fauteuil pres de la cheminée aux foyer encore rougeoyant et attend, fixant la porte.

Par La petite Anda le 17/3/2002 à 11:49:55 (#1128301)

Elle retre doucement un livre à la main, étonnée de voire sa Moneta dans le salon à l'atendre.

Tu... tu ne dort pas ?
J'avais une chose importante à faire... mais je n'est pas le courage... Il ne faut pas que quelqun le lise.

une larme coule sur sa joue.

On peut lire sur le devant du manuscrit : Shylan, un passé misterieux

Par Moneta le 17/3/2002 à 13:16:45 (#1128601)

Se lève et serre Anda contre elle.

L'embrasse tendrement


Que veux tu faire de ce livre ? le détruire ? ou bien le cacher ?

Pourquoi personne ne dois le lire ? tu...

s'interrompt et baisse la tête.

Désolée mon amour... j'ai tendance a poser trop de questions

Par La petite Anda le 17/3/2002 à 13:53:20 (#1128729)

Je ne sais pas...
Le détruir peut ètre. mais je n'y arrive pas.

Elle baisse les yeux. Un lons soupir...

Il détien toute l'histoire sur mes origines... l'histoire des Shylans... Tout ce que j'ai découvert est écrit dans ce livre.

Elle regarde Moneta, l'aire perdue.

M'aidera tu ?
C'est un hitoire trop dur... il faut...

Anda arache plusieurs pages puis les jette dans la cheminée. Elle tombe a genoux, en larmes...

Par Moneta le 17/3/2002 à 18:36:30 (#1130317)

Elle regarde un instant les pages se consummer sur les restes du brasier.

Puis prend Anda dans ses bras, la cajolant et lui sussurant des mots doux.


Allons... viens mon coeur... retournons nous coucher, la nuit porte conseils parrait il.

A moins que tu ne veuilles pas dormir ?!

Lui fait un clin d'oeil complice.

Lui prend le livre et, la tenant par la main, la tire derrière elle jusque dans leur chambre

Par La petite Anda le 17/3/2002 à 19:22:52 (#1130633)

Sourit au clin d'oeuil de sa douce. Un petit rire coquin.
Elle se laisse entrainée dans la chambre. La porte se frme d'un coup...

Au fond de la cheminé, le feu s'estomp peut à peut. sur la première page on peut lire :

Les shylans, dragons blanc, majestueux envoyer par la déesse sur une terre rongée par le chaos.
Cette histoire nul ne la conna... ...on passé. C'était un mystère.
Aujourd'hui... un seul shylan. Mais leur sang palpitera toujours, dans une dessandance interdite. Je me suis posée la question pourquoi Syl avait fermé les yeux après l... ...ssance de ma...

Par Moneta le 18/3/2002 à 9:54:10 (#1132678)

Monéta est assise à son bureau, le livre de Anda entre les mains.

Elle fait défiler les pages rapidements... il en manque une bonne partie.

Un regard sur le lit o√Ļ dort paisiblement Anda, une cuisse pass√© par dessus la chaude couette.

Monie regarde un instant son visage si doux... puis repporte son attention sur le livre.

Voila quelques temps maintenant qu'elle peut voir des scènes du passé qui se sont deroulé a des endroits précis...

Elle se souvient quand elle est entrée dans cette remise ou elle a vu Taxa et sa mère Kalli, quelques années auparavant, dans une position...

Monie rougit encore au souvenir de cette scène.

Elle ouvre le journal à ce qui devrait être sa première page...

Elle ne sait pas si son pouvoir fonctionnera sur un objet... elle veut savoir.

Elle se concentre... elle commence à percevoir les vibrations de la pièce, mais se concentre un peu plus sur l'ouvrage.

Des images de toutes sortes l'assaillent, mais sa volonté ne faiblit pas... elle se focalise sur les pages. une goutte de sueur roule sur sa tempe.

Enfin le livre se met à vibrer et sous ses yeux se trouve la page de garde qu'elle a vu bruler dans la cheminée... elle commence à lire.

Par La petite Anda le 18/3/2002 à 12:34:10 (#1133116)

Anda dort profontément. près du lit, Moneta semble prise dans une étrange invocation. Sur les pages spectrales elle lit :

Les shylans, dragons blanc, majestueux envoyer par la déesse sur une terre rongée par le chaos.
Cette histoire nul ne la connait, ormis Syl, le prince démon Falam et moi même. Ce récit, aussi dur soit-il, rével bien des secrets, une part de mon passé. C'était un mystère.
Aujourd'huit , vit encore sur notre monde un seul shylan. Mais leur sang palpitera toujours, dans une dessandance interdite. Je me suis posée la question pourquoi Syl avait fermé les yeux après la naissance de ma mère, Ssana, fille du grand shylan Shalec et de la douce Faleen D'Eld. La réponce, je l'ai trouvée. Mais la vie est porfoit dur a dévoilée.
Il faut d'abors comprendre que la vie est une perpétuel histoire d'amour. De tout temps, des ètres se son épris les uns des autres, se sont aimer, désiré. Nul n'y échape vraiment. Même des ètres opposés peuvent s'aimer.

Cette v√©rit√©e, n'est pas facile √† accepter. Mais les mist√®res finissent toujours par √®tre d√©couvert. Cette hitoire, c'est celle d'un royaume, Vilmir, enva√Įt par le chaos. C'est l'histoire d'une tra√Įson.

Cela à commencer il y a plus de trois cent ans...

Dans son someil, Anda rève. Elle rêve d'un jardin multicolor, une femme émanant d'une douce lumière se tien là, debout. Elle lui sourit...
D'un coup, elle se réveil. Voyant Moneta penchée sur son livre. Anda murmure en sanglotant...


S'il te plais... Non...

Par Moneta le 18/3/2002 à 14:08:35 (#1133451)

Monéta sursaute au son de la voix de sa bien aimée

Oh !

Elle referme doucement le livre qu'elle tient entre ses mains

Ne m'en veux pas ma douce... mais je voulais savoir ce qui te causais du tracas et du chagrin.

Monie se lève et va s'asseoir sur le bord du lit pour serrer Anda dans ses bras

j'attendrai... j'attendrai que tu veuilles bien tout me conter... si tu le veux !

Par La petite Anda le 18/3/2002 à 21:03:00 (#1135571)

Ce n'est pas ce qu'il contien qui me rend triste, mais ce qu'il représente pour moi. C'est dur de détruire une oeuvre qu'on a mis si longtemps à écrire...

Et puis c'est une partie de moi cette histoire.

Anda prend le manuscrit que Moneta avait posé sur le bureau.

Mais je dois le détruir... je ne peut pas t'espliquer.

Elle va dans le sallon et jete le livre dans la cheminée sans vie. Elle passe sa main devant l'ouvrage, comme pour le recouvrir d'un voil. Le feu reprend tout d'un coup.

Anda regarde les flames dévorer son livre tandit qu'a l'horizon le soleil montre ses premiers rayons...

Par Moneta le 18/3/2002 à 23:39:54 (#1136364)

Regarde le livre se consumer puis se tourne vers Anda

Tu sais que je suis curieuse... et que meme detruit, je pourrai le lire ?... si je voulais.

Se place derriere Anda et l'enlace de ses bras et de ses ailes.
Pose son menton sur son epaules et lui chuchotte a l'oreille


Je t'aime... et je suis tres patiente, ou tetue, au choix, quand je veux...

lui mordille tendrement le lobe de l'oreille

Par La petite Anda le 19/3/2002 à 10:30:32 (#1137309)

Je sais que tu pourrais le lire... je sais pas mal de choses. Mais je doute que cette histoire te fasse très plaisire.

Mes origines ne sont pas aussi honorable qu'il n'y parrait. Des dragons envoyer pour sauver un royaume... Ce sont des comtes pour enfants.

La regarde tendrement. puis lui dit tout bas.

Si vraiment tu veux savoir, ce n'est pas à moi de te le dire.

Elle ferme les yeux un instant.

Demande lui ! Elle te le dirat...

Par Moneta le 19/3/2002 à 10:36:38 (#1137330)

Demander a qui ?

Regarde Anda, ses mains serrées dans les siennes

Par La petite Anda le 19/3/2002 à 13:25:05 (#1137913)

Elle regarde les ailes d'ange de Moneta.

Tu le sais bien...

Par Moneta le 19/3/2002 à 14:11:47 (#1138075)

Ouvre et referme ses ailes

Non Anda... si je dois l'apprendre, ce sera de toi et de personne d'autre... pas même notre Déesse !

Dépose un doux baiser sur le front de Anda et la serre contre elle

Par La petite Anda le 19/3/2002 à 16:50:52 (#1138602)

Très bien. Je vais te le dire... Mais pas là, pas maintemant...

La sert dans ses bras.

Par Moneta le 19/3/2002 à 17:04:26 (#1138678)

Quand tu voudras mon coeur... je ne veux pas te presser.

La couche sur le lit... [CENSURE]

Par La petite Anda le 19/3/2002 à 19:27:28 (#1139577)

Se laisse entrainer dans la douceur de leur amour...

Elle espère en silence que cet instant puisse durer toujours...

JOL Archives 1.0.1
Par Mind