Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contrĂŽle

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

Au détour d'une ruelle...

Par Xinthy Mortaem le 6/3/2002 Ă  18:15:22 (#1073787)

-Toi la ptite! Tu vas venir avec moi!
-Mais lĂąchez-moi malotru!!!!
-Tu vas me rembourser cette dague que mon fils t'as acheté!
-Je lui ai dit que chez moi, les retours n'existent pas. Il paie, il prend et ca finit lĂ !

La jeune femme se dĂ©battait, une grosse poigne entourrant son poignet. Un homme furieux la secouait comme un prunier pour une marchandise qu'il n'apprĂ©ciait pas. Elle Ă©tait blĂȘme, affolĂ©e. Ses yeux bleu pĂąle exprimaient la peur pour une rare fois.

Elle regardait autour d'elle, tout en tentant de donne un coup de genoux Ă  l'homme, sans y parvenir.

-Sale brute!!!! Mais vous allez me lĂącher!!!!

Il la souleva de terre et la mit sur son Ă©paule.

-J'ai une idée la ptite. On va te faire rembourser autrement!

Elle se mit à tambouriner des poings et battre plus frénétiquement des jambes.

L'homme l'emmenait dans un coin sombre, dans une ruelle, prĂšs d'un tas de caisses. Elle y reconnut l'air marin. Ils se trouvaient prĂšs du port.

Il la jetta sur le sol et plaqua sa main sur sa bouche tout en remontant sa jupe.
La jeune femme le mordit fortement, et une giffle de la grosse main brune s'abattit sur son visage dans un claquement intense.

-Au voleur!!!!!

L'homme se retourna et chercha d'oĂč venaient les cris.
Un bruit sourd se fit entendre, et les caisses tombĂšrent en tout sens.
Un jeune homme venait d'y débouler et atterrit sur la jeune Iagonite.

-Vous!!!

Elle releva la tĂȘte, agrippant sa nuque et pressa ses lĂšvres fortement contre les siennes.
Il se mit à gémir légÚrement et elle en profitant pour souffler entre ses dents.

-Jouez la comédie, je vous prie...

-Richard, mon ange! Merci d'ĂȘtre accouru si vite! Je vois que Rex est accouru vite pour vous avertir!!!
-Heu...heu...Oui Lyen...Il...il est venu en courant, aboyant...j'Ă©tais...inquiet pour vous.
-Ce malotru a osĂ© me secouer pour que je le rembourse parceque la dague ne lui a pas plu! Il...il...il m'a secouĂ©e comme le blĂ© quand on le moud! *sanglots* Il a voulu se rembourser de lui-mĂȘme en levant la main sur moi!
-Vous avez osé messire ?
-Bien je.. je..heu....
-Vous n'ĂȘtes qu'un minable! À la garde!
-Ne criez pas si fort!!!!!! Je ne veux pas ruiner ma réputation!!!
- Bien! Faites-vous pardonner...Votre bouclier et votre bourse m'intérressent...
-Ah! Ca non!!
-GARDE!!!!!!!
-Ah ca va hein!!!!

Il jetta son bouclier et sa bourse sur le sol et s'enfuit en courant.
Xinthy se releva et s'Ă©poussetta.

-On dirait que le hasard fait bien les choses, Tarl. Merci... Tiens...prends.

Et elle lui tendit une partie de la bourse.

Par Tarl Averoes le 6/3/2002 Ă  18:16:44 (#1073801)

Une ombre bondissait de toits en toits sur les hangars pres du port de la ville.
Je songeais à la tete du roturier quand il s'apercevrait que sa femme avait passé la nuit avec l'homme qu'il voulait voir pendu.
Il faut dire que lui prendre ce magnifique rubis etait la un defi que je m'etait imposé. Sa femme ? Un homme comme lui aurait du prendre soin d'elle. S'il l'avait fait, elle n'aurait pas été tentée par mon sourire.

Je m'assis un instant. De ma bourse je sort le joyau. Vraiment magnifique. Ses reflets sous les rayons lunaires le rendait encore plus intense. J'etais fier de moi.

Un sifflement.
Un carreau d'arbalete vient se ficher a coter de moi.
Oups. Le mari a semble t il de fins limiers pour m'avoir deja localisé.
Je range en vitesse la pierre, me leve d'un bond et commence a courrir a nouveau sur les toits. Je me dirigais ainsi vers les docks. La bas, la foule de marins me permettra de me fondre dans une de mes caches.
Les toits defilent sous mes pieds. Je pense avoir semé mes poursuivants. Heureusement, car la batisse suivante etait un peu haute par rapport a celle ou j'etait pour pouvoir sauter en sécurité. Je commence à défaire une corde pour descendre; mais je m'arrete. Un homme portant un sac passe a ce moment en bas.
Attendons qu'il soit sorti de la ruelle...
Mais l'homme semble poser son fardeau a terre.
Que fait il ? On dirait que ce n'est pas un fardeau mais un corps ...
Je me penche pour mieux distinguer dans la penombre.

Un autre sifflement.
Un eclat sur la batisse en face.
A trois batiment de la, l'arbaletrier venait de recharger son arme ...
En bas, je voyais au loin le mari lÚsé courrir en me montrant du doigt ...

"AU VOLEUR !"

Plus d'alternatives, je tentes de sauter pour atteindre la corniche en face. Mais l'arbaletrier est rapide, et son trait m'ecorche la tete au moment meme ou je me projetais dans les airs. Completement déséquilibré, je tombe dans la ruelle sur une pile de caisse. Je rebondit lourdement pour atterir sur un corps allongé.

"Vous !!!"

Je ne savais pas ou j'etais ...
Une main me saisi la nuque, ravivant la blessure du carreau.
Je senti des levres se presser fortement contre les miennes.

"Jouez la comédie je vous prie ..."

Cette voix me disait quelque chose ... mais ce sont les levres que je reconnu.
La Iagonite ... Xinthy ...

"Richard, mon ange! Merci d'ĂȘtre accouru si vite! Je vois que Rex est accouru vite pour vous avertir!!!
"Heu...heu...Oui Lyen...Il...il est venu en courant, aboyant...j'Ă©tais...inquiet pour vous."
Je me sentait vraiment stupide par mes reponses ... mais le temps pressait ...
"Ce malotru a osĂ© me secouer pour que je le rembourse parceque la dague ne lui a pas plu! Il...il...il m'a secouĂ©e comme le blĂ© quand on le moud! *sanglots* Il a voulu se rembourser de lui-mĂȘme en levant la main sur moi!"
"Vous avez osé messire ?"
Jouer le jeu ... il me fallait a tout pris etre crédible ...
"Bien je.. je..heu...."
"Vous n'ĂȘtes qu'un minable! À la garde!"
Quel idiot ! J'appelle la garde mais lequel de nous deux sera le plus géné si elle venait ?
Heureusement, Selene devait veiller sur moi ce jour la ...
"Ne criez pas si fort!!!!!! Je ne veux pas ruiner ma réputation!!!"
"Bien! Faites-vous pardonner...Votre bouclier et votre bourse m'intérressent..."
En mon fort interieur je souriais, la Iagonite n'avait rien perdu de son esprit ... quand je songe au bijou que je lui ai fait acquerrir la premiere fois ...
"Ah! Ca non!!"
"GARDE!!!!!!!"
"Ah ca va hein!!!!"
L'homme se defie son bouclier et de sa bourse puis s'enfuit sans demander son reste. Je demeurais seul avec Xinthy.
"On dirait que le hasard fait bien les choses, Tarl. Merci... Tiens...prends."
Elle me tendis une partie de la bourse ...
A se moment, le roturier et son homme de main apparurent au bout de la ruelle.
Je refermais la main de la jeune fille sur les pieces qu'elles me tendaient ... et ... avant qu'elle n'ai pu dire quoi que ce soit, lui volait un nouveau baiser a ses levres avant de disparaitre dans la foule des docks, la laissant la bourse intacte dans la main.

Par Xinthy Mortaem le 6/3/2002 Ă  18:29:16 (#1073911)

Un roturier et sa bĂȘte de somme s'approchaient.
Je regardais la direction dans laquelle Tarl venait de s'engouffrer.
Encore une fois, il était sur mon chemin, et cette fois-ci, que serait-il arrivé si le hasard aurait failli?

-Damoiselle ? OĂč est le voleur!?
-Vous savez messieurs, les pires rùclures ne sont pas toujours les voleurs. Celui-ci vient de m'éviter que je ne sois souillée. Alors, je ne le vendrai pas.
-Il vient de voler l'un des plus beaux rubis d'Arrakas!
-Il aurait pu voler les joyaux de la couronne, que je l'aiderais Ă  les revendre.
-Une rĂ©compense est offerte pour sa tĂȘte.
-Vous m'en voyez fort aise.
-Vous n'ĂȘtes pas rĂ©ellement une Iagonite, damoiselle, vous n'aimez pas l'or.
-J'aime le profit, et il peut m'en apporter plus en liberté, que prisonnier avec la récompense promise dans les mains.
-Vous l'aidez Ă  sa fuite.
-Et alors? Vous n'arrĂȘtez pas l'homme que vous venez de croiser pour atteinte sur une jeune femme tout simplement parcequ'il a un nom. Au revoir messieurs.


Je tournai les talons et partit Ă  la course dans une petite ruelle.

Par Crazy le 6/3/2002 Ă  20:50:07 (#1075166)

:lit:
la suite ! ;)

JOL Archives 1.0.1
Par Mind