Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contr√īle

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

Retour à Trandling - 21ème partie

Par Dodgee le 22/1/2002 à 15:29:06 (#762751)

Il suffisait de regarder les arbres et la nature ravagée pour se rendre compte de la progression de la non vie. Comme la peste, elle progressait toujours davantage, rongeant et corrompant les arbres et les eaux, repoussant les animaux, se nourrissant de leur carcasse... La moisissure, l'odeur et les arbres qui se mourraient comme rongés de l'intérieur témoignaient de l'avancée du mal. Le silence, pesant, presque étouffant aurait suffit à en convaincre le plus sceptique. Même la neige ne semblait vouloir cacher ces terres qui criaient de leurs dernières forces contre les maléfices de la magie des ténèbres. Sur elles, le blanc immaculé n'en semblait que plus faux, et terriblement dérangeant...

Le petit groupe d'éclaireurs fit halte, sur un signe du chef de la troupe. Gelan était un vétéran, un de ces hommes qui avaient survécu à bien des batailles autant par leur valeur au combat que par leurs décisions. Certains l'auraient jugé prudents, d'autres craintifs, mais peu remettaient en cause ses remarques qui étaient le plus souvent justes. Envoyé en avant garde de l'armée pour surveiller les avancées des légions de la non-vie, il se devait d'être extrêmement prudent afin d'éviter que le reste de l'armée ne se fasse prendre à revers. Il craignait de s'enfoncer trop loin dans ces terres dévastés, et préférait rester à la lisière pour éviter de se retrouver encerclé. La neige, en recouvrant le sol et les arbres de son linceuil blanc, ne l'y aidait guère.

Alors que ses hommes se tenaient aux aguets, il s'approcha d'un arbre recouvert par la neige. De son gant il enleva la neige pour découvrir l'écorce. L'arbre était déjà mort, et comme pleurant de sa sève, un liquide suintait sur l'écorce moisie. De la main, il effrita sans peine l'écorce avant de se reculer vivement sous le spectacle qui s'offrait à lui. Comme une mort noire, l'intérieur de l'arbre était complètement rongé par la moisissure et les vers. Il n'en fallait guère davantage pour qu'il comprenne que la non vie s'était déjà étendue jusqu'ici, et qu'ils étaient loin, trop loin dans son domaine.

D'un geste vif il fit signe √† ses hommes, il fallait retraiter au plus vite, pr√©venir le paladin Zeed Mithror de l'avanc√©e de la non vie qui gangr√©nait les terres voisines. Silencieusement, les hommes commenc√®rent √† reculer, plus aux aguets que jamais. Gelan savait que leur seule pr√©sence avait du attirer les morts vivants, comme une flamme dans la nuit. Il n'avait gu√®re besoin d'√©changer de paroles avec ses hommes, les regards inquiets et tendus de ceux ci indiquaient qu'ils avaient parfaitement compris la situation. Et soudain, l'un des hommes cria. Pointant du doigt, il jeta un regard emplis de panique vers ses camarades qui virent comme lui les squelettes et les zombies. Bient√īt un autre indiqua les mouvements qui semblaient venir de l'autre cot√©, et il fallut se rendre √† l'√©vidence √† l'√©vidence, la petite troupe se faisait encercler.

Sans attendre davantage, Gelan cria ses ordres, poussant ses hommes à courir. Les paroles dures et disciplinés firent l'effet d'un coup de fouet sur ces hommes que la panique gagnait déjà. Courant tour à tour, se retournant pour ensuite couvrir leurs camarades, les hommes tentèrent de se replier au plus vite, espérant devancer l'étau qui se resserrait inexorablement. Mais déjà Gelan savait qu'il était trop tard. Leur course prit fin devant les squelettes rassemblés qui leur coupaient la route. Derrière eux, leurs poursuivants se rapprochaient déjà.

- Il faut que l'un d'entre nous puisse avertir l'armée... Il doit être mis au courant à tout prix...

Murmurant dans un souffle, Gelan ne regarda pas ses hommes. Comme lui, tous avaient compris. Hochant simplement la tête, la plupart s'étaient positionnés en cercle pour surveiller les morts qui les observaient de leur regard sans vie. Enfin ils chargèrent comme un seul homme.

La hache de Gelan frappait haut et fort, brisant sur son passage les os à grand fracas. Malgré la neige, le vieux combattant conservait un appui solide, et chacun de ses coups faisait mouche, alors qu'il se frayait un passage. Là un nouveau corps tombait au sol pour ne plus se relever, de l'autre coté il entendait le bruit du métal contre le métal avant d'entendre les os se briser. Derrière lui ses hommes combattaient avec l'énergie du désespoir, repoussant tant bien que mal les morts vivants sur leur passage. Un à un, ils succombaient pourtant, alors que les mains squelettiques se refermaient sur eux, que les blessures les ralentissaient et qu'ils ne pouvaient plus avancer dans l'étau que formaient leurs adversaires. Gelan ne se retournait plus, il n'entendait que trop les rales de souffrance, puis les cris des hommes qui tombaient. Enfin, d'un coup de hache magistral, il se débarassa d'un des derniers adversaires qui l'empêchaient d'avancer, et l'un de ses hommes s'engouffra dans l'ouverture pour sortir de la mêlée et courir.

S'extirpant √† son tour, Gelan se retourna pour faire face aux morts vivants. Il se devait de les retenir le plus longtemps possible... Poussant son cri de guerre, il leva sa hache en signe de d√©fi alors que les zombies avancaient impassibles. Faisant tournoyer sa hache pour faire le vide autour de lui, il reculait lentement, hachant la chair et les os, brisant les efforts des morts pour l'attraper. Mais bient√īt la course et la fatigue exig√®rent leur du. Ses mouvements se faisaient plus lents, moins pr√©cis, et une main s'agrippa √† lui, puis une autre. Imm√©diatement il trancha de sa hache, mais le mal √©tait fait. Une lame transperca son ventre, lui arrachant un cri de rage. D'un geste, la hache frappa une nouvelle fois, encore et encore. Alors que sa vie le quittait, Gelan eut une derni√®re pens√©e pour l'homme qui √©tait parvenu √† fuir, du moins l'esp√©rait il. Son sang rouge se m√™lait d√©j√† √† la neige quand √† bout de force il tomba √† genoux, avant qu'un coup d'√©p√©e ne l'ach√®ve...

Par Korben le 22/1/2002 à 17:06:23 (#763323)

:lit: :)

Par Snoopy le 22/1/2002 à 18:09:56 (#763806)

:lit: :)

Par Etoile Noire le 22/1/2002 à 18:59:03 (#764191)

:lit:

JOL Archives 1.0.1
Par Mind