Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contrĂ´le

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

De l'histoire de Trash

Par Trash le 22/1/2002 Ă  11:40:25 (#761525)

MIRKULL - TRASH :

Mirkull :

" Je suis la progéniture d'une succube et d'un grand prêtre d'Arioch , seigneur du mal sur le 3e plan inférieur. Je fus conçus comme une arme de guerre, devant m'infiltrer dans un monastère de l'ordre de la justice, espionner et éliminer un maximum de prêtres afin de faciliter une prochaine invasion.

Durant mon enfance je fus entraîné a tuer sans pitié, à apprendre les points faibles de mes ennemis. Je suivais des rites démoniaques afin de rapprocher mon âme de l'essence divine d'Arioch. Jusqu'à l'âge de 16 ans je n'eus qu'un seul ami, un esclave de la maison de mon père.

Lors de mes 16 ans, mon père me fis passer l'ultime épreuve qui devait faire de moi un véritable suppôt d'Arioch. Cette épreuve consistait à torturer mon ami pendant trois jours et trois nuits, sans qu'il ne périsse. Et une fois mort à me baigner dans son sang.

Je remplis la tache qui m'avait été confiée. Mais au lieu de me rapprocher de mon dieu ceci ne me fis que douter. Après cette épreuve je partis pour le monastère. De par mes soins, en trois semaines près d'un tiers des prêtres n'étaient plus. Alors l'invasion commença.

Ne voulant pas retourner dans les profondeurs du temple d'Arioch, je m'enfuis au début de la bataille. Je fus poursuivis par un détachement de l'armée démoniaque. Acculé au bord d'une falaise et ne voulant pas vivre les mêmes tourments que ceux que j'avais infligé à mon ami, je sautais. Je ne sais comment, mais je survécu. Des druides me trouvèrent et me soignèrent. Au fur et à mesure, j'apprit leurs principes de vie et les apprécia. Rejetant mon passé, je me fis une nouvelle vie et entra dans l'ordre des druides.

Il y a quelques mois, les grands anciens me donnèrent pour mission de venir sur Althéa et de faire de ce nouveau monde un havre de paix pour la nature.

Hélas bien que j'ai rejeté mon ancien dieu, les rituels démoniaques me lient toujours à lui. Surtout lorsque je combat je suis pris d'une folie furieuse, ne faisant plus qu'un avec Arioch et ne voulant que mort et destruction de toute chose. Je suis un être maudit déchiré par deux sentiments différents...

Ce fut au bout de quelques mois que je fis la connaissance de Trash, a l'époque ce n'etait qu'un petit tire-laine a peine sorti du caniveau… Il me rappelait le seul ami que j'avais eu. Je décidais donc de "l'adopter", je lui appris le maniement des armes, bien qu'il dédaignait l'épée pour l'arc.

Mais le temps passait et mes anciennes pulsions meurtrières reprenaient de plus en plus le dessus sur mon âme, je décidai donc de m'éloigner de mon jeune ami, et entra dans l'ordre secret de Feyd-Ehlan. La, je me sentis enfin comme chez moi, des meurtriers, des psychopates, le mal en permanence... J'aurais pu dire que je vivais une seconde jeunesse.

Hélas, tout à une fin, d'autant plus vite si l'on apprécie ce que l'on vit, c'est ainsi que les démons lancés par Arioch finirent par me retrouver. Je ne fis pas le poids a peine le temps de sortir mon épée, je me retrouvais devant mon ancien maître. Je subis les pires tourments, Arioch aimait plus torturer que tuer et il s'en donna a cœur joie…

Après des mois de torture, il se lassa de moi et me laissa errer dans les limbes. Ame errante dans le néant le plus total, je pus reprendre un peu de force et contacter mes frères haruspiciens. Il réagirent immédiatement a mon appel a l'aide…

Trash :

Je suis nait dans un petite ville, Ligthhaven, d'un royaume s appelant Arakas. Enfant sans famille laissé devant les portes du temple d'Artrek, je puis dire que je n ai pas eu une enfance très luxueuse. Je vivais de mes rapines et profitais de la gentillesse d un prêtre Sélénite pour me loger. Mais, la chance fini toujours par se retirer au mauvais moment et un jour alors que je " travaillais " a l'entrée de la ville je vis passer un homme, enveloppé d'une cape, qui marchait lentement paraissant perdu dans ses réflexions. La belle aubaine que voilà me suis je dis tout en approchant de ma nouvelle proie. Mais a peine ai je effleuré sa bourse que l homme me saisit par le poignet, et l'épée qui était dans son fourreau une seconde avant était maintenant pointée sur ma gorge…

Curieusement, il ne me tua pas, il me dévisagea longuement et fini par dire que je lui rappelai quelqu'un.
Il me proposa alors de faire de moi son laquais me garantissant de la nourriture et un toit pour les froides nuits.
Je dois bien avouer qu'il m'avais subjugué ou plutôt envoûté car jamais de ma vie je n'avais vu un homme pareil. Il se dégageais de lui une aura de mystère mais aussi de rage et de peine mêlées.
Les longs mois que je passa près de messire Mirkull, car c'est ainsi qu'il s'appelait, me firent passer de l'état d'adolescent a celui d'homme. Il m'apprit à me battre, à survivre dans la nature tout en évitant la faune dangereuse, mais aussi il m'apprit a connaître le point faible de mes ennemis et surtout a tuer sans remords ni pitié.
Je me souviendrais toujours de cette embuscade qui arriva un mois à peine après notre rencontre. Trois malandrins nous attaquèrent près des sombres montagnes de Jarko le nécromant. Pendant que je m'occupais du plus faible d'entre eux mon maître fis jouer de son épée sur les deux autres. A la fin du combat mon maître avait tué ses attaquant alors que le mien vivait encore une de mes flèches plantée dans sa poitrine. Il nous supplia de le laisser partir, nous parlant de sa famille et de ses nombreux enfants qui étaient trop jeunes pour vivre sans un père.
Mon maître s'approcha de lui et lui demanda son nom ainsi que la ville qu'il habitait avec sa famille. Une fois que le brigand lui eu tout dis, mon maître lui expliqua très doucement qu'il allait partir pour cette ville , y retrouver sa famille et tuer tout les enfants mâles afin d'endiguer la descendance de bâtards que le malandrin avait conçue. Enfin se tournant vers moi, il m'ordonna de trancher la gorge de mon ennemi. Je le fis et ceci hante encore mes cauchemars… Le lendemain, j appris que durant la nuit toute une famille avait été décimée…
Un jour, en me levant je vis qu'il n'était plus la, je su qu'il m'avait quitté car il m'avait laissé de l'or et des vivres. Redevenant de nouveau seul, je me mis a vouloir chercher d'autres voleurs et a intégrer la très secrète guilde des voleurs. Mais ce n'est pas elle que je rencontra mais l'ordre de l'haruspice. Ses membres ressemblaient beaucoup a la mentalité de mon maître et j'appris qu'après m'avoir quitté, il y était rentré. Pensant bien le revoir si je restais parmis ses nouveaux frères et sœurs je devins haruspicien. J'apprit qu'il avait disparu et que personne n'en avais entendu parlé depuis de nombreux mois. Au fil du temps, mes liens avec les autres haruspiciens se firent plus fort, je me sentais bien avec eux cruels guerriers que tout le monde craignait et respectait. Auprès d'eux je continuai d'évoluer dans l'art du combat.
Ma vie changea, il y a maintenant 7 mois de cela, l'âme de mon maître parvint a contacter les nécromants de notre ordre, il naviguait dans les limbes perdant le peu d'essence vitale qui lui restait sans espoir de survie a moins que nous lui donnions un corps a partager. Ce fut le cœur remplie de joie que je demanda la faveur d'être cet hôte auprès des supérieurs de l'ordre. Le rituel s'effectua merveilleusement bien et je partagea mon corps avec mon vénérable maître.
Mais ce que je ne savais pas, c'est que les tortures infligées a mon maître par Arioch le maudit lui avait fais perdre la raison. Il ne pensais qu'aux massacres, tueries et autres horreurs. Ses pensées influençaient mes rêves, je me réveillais la nuit hurlant comme un damné essayant d'oublier les horreurs que j'avais rêvé. Au fil du temps les choses ne s'arrangèrent pas bien au contraire. Au bord de la folie, je décidai de réagir et alla voir le nécromant le plus puissant que je connaissais, Araknor le sombre. En échange d'un petit larcin chez Jarko, il me donna la formule d'une potion qui me permit d'endormir mon maître. Il était toujours la, je le sentais mais il ne parlait plus, ne pensais plus et mes rêves retrouvèrent leur sérénité.
Je ne dis jamais ce que j'avais fais a mes frères haruspiciens de peur de n'être point compris et accusé de trahir l'ordre. Mais si aujourd'hui je vous en parle, c'est parce que depuis quelques jours les cauchemars sont revenus. J'ai beau augmenter les doses, rien n'y fais je sens mon maître redevenir de plus en plus puissant. Je n'ose imaginer ce qu'il m'arrivera lorsqu'il sera totalement réveillé…

Mirkull :
Je ne pouvais pas empêcher Trash d'avaler cette mixture, les limbes m'avaient trop affaiblies. Je fus donc a nouveau déconnecté de la réalité. J'évoluais non plus dans les limbes mais dans des plan supérieurs, j'y appris de nombreuses choses sur le multivers et ses secrets. Mais au bout d'un temps que je ne pourrais évaluer, une silhouette sombre montée sur un charognard vint m'entretenir. Il me dis que son seigneur voulait me voir. N'ayant rien a perdre je le suivis, j'arrivai sur un plan inférieurs peuplé de flammes et d'âmes damnées hurlantes. Ou au centre trônait un géant qui dégageait une aura de mort.
Il s'agissait du grand Ogrimar. Il me tint ce discours :
Enfin te voilà Mirkull le maudit fils d'Arioch, cela fais longtemps que je t'attendais. Je vois qu'Araknor , mon fidèle serviteur, a fini par t'amener jusqu'à moi. Tu possèdes des dons particuliers, fils de succube tu as une part démoniaque que ton cote humain ne fais que réfreiner. Mais grâce a moi, tu seras bientôt délivré... Si tu me sers fidèlement je ferai de toi l'un de mes nephilims. Et enfin, après la mort de ton cote humain tu pourra montrer ton vrai pouvoir !
On ne refuse pas les demandes d'un dieu, c'est ce que j'avais appris dans les geôles d'Arioch, j'accepta donc. Je jurais fidélité auprès de mon nouveau seigneur, ce serment me lie a lui, même au delà de la mort de ma part humaine, ainsi une fois nephilim je devrais continuer à le servir jusqu'à ce qu'il en décide autrement.
Bien ce qui arriva ensuite, je pense que vous le devinez. Ogrimar me permit de m'Ă©veiller au monde, tout en faisant subir le mĂŞme sort a Trash. En effet maintenant c'est lui qui navigue dans les plans. Mais une part de lui reste toujours en moi, m'apaisant et m'empĂŞchant de retomber dans une folie destructrice, seul lors des appels d'Ogrimar son esprit s'efface et me permet de montrer mon vrai visage. VoilĂ  mon histoire est finie Â… du moins pour le moment.

Par Trash le 22/1/2002 Ă  12:07:16 (#761644)

Il ne comprenait pas...
Il ne comprenait pas son retour sur Althéa, il ne comprennait pas les raisons d'Ogrimar de lui avoir donné cet ordre, et il avait peur de trouver la réponse.
Lui avant si fier, si un jour il aurait su quÂ’il connaitrait la peur.. Mais maintenant, il n'Ă©tait plus que l'ombre de lui mĂŞme, il se sentait vieux et faible.
Pourtant tout n avait pas toujours était ainsi. Lorsque Ogrimar, lui avait permis de tuer sa part humaine, il était devenu extrèmement puissant. Il se plaisait même à dire le plus puissant des nécromanciens. Reconnu par ses pères et nommé grand maître des arcanes noires tout aurait du lui réussir. Et tout lui avait réussi, du moins du temps des templiers.

Lorsque les templiers furent dissous beaucoups furent rappelés auprès d'Ogrimar afin de le servir dans son royaume. Trash fut de ceux la, suprême honneur que de pouvoir partir de cette terre d'éxile.

Mais tout ne peut durer Ă©ternellement mĂŞme le pouvoir..
Lorsque Ogrimar le convoqua, et lui ordonna de retourner sur Althéa afin de servir sa volonté, Trash fut destabilisé.. Qu'avait il bien pu faire pour mériter de nouveau l'exil, durant toutes ces dernières années il pensait avoir fidèlement servi son maître.

Ses craintes s’accentuèrent lorsqu'il arriva à Althéa. Il se senti extrêmement faible peinant a mouvoir son baton pour marcher. De même, ses anciens pouvoirs magiques l'avaient quitté, il ne pouvait plus incanter de sorts, ni même imposer sa volonté à ses serviteurs mort-vivants.

Il resta prostré de longs jours dans le temple d'Ogrimar, priant son dieu de bien vouloir lui montrer le chemin de son destin et ce qu'il attendait de lui. Noyant son esprit dans les drogues permettant des voyages astraux, il chercha une reponse à ses questions.

Il finit par la trouver.. sous la forme d'un rêve. Il réva d'une guerre, une guerre totale réunissant les dernières races vivantes d'Althéa. Il vit les aillés d'Arthrek, les haruspiciens en formation de bataille, il vit les hordes d'orques et de gobelins réunies pour participer ensemble au massacre...
Il ne comprenait pas la signification de cette bataille, mais il s'en fichait se regalant, d'un point de vue d'observateur, des nombreux combats qui se déroulaient. Alors, il entendit un cor sinistre et puissant, capable de glacer le coeur des plus braves. Il regarda dans cette direction et vit l'armée d’Ogrimar lancer sa charge devastatrice. Elle était magnifique, composée de chevaliers montés sur des chevaux noirs coomme la nuit, crachant du feu par leur naseaux. Il reconnu Feltorn au milieu de la charge, sa grande hache fauchant les têtes. Et puis il se vit à droite de Feltorn, il mis quelques temps à se reconnaitre, ou plutot a reconnaitre la personne qu'il avait été avant de connaitre Ogrimar. Il était redevenu Mirkull, le chevalier démoniaque, jouant de l'épée, hurlant son plaisir le visage trempé du sang de ses ennemis. En y regardant de plus près, il vit l'anneau que portait au doigt le Trash de ses rêves, il le reconnu tout de suite...

C'est a ce moment qu'il se reveilla, il n'avait plus peur, ne tremblait plus et surtout ne se sentait plus si inutile.
Il avait enfin compris la volonté du maitre. Il ne put s'empecher d'hurler de rire comme un dément, comprenant soudain l'idiot et le faible qu'il avait été.
Une fois calmé, il sorti de son coffre une petite boite. Dessus, les runes d'Arioch étaient clairement visibles, lorsqu'il en approcha la main, les runes se mirent à palpiter reconnaissant leur maitre.
Dans la boite, se trouvait un anneau. Un simple anneau au premier regard mais si l'on regardait mieux, on aurait pu dire que le metal dans lequel il a ete faconné n'existe pas sur ce monde, et que les inscriptions écrites dessus utilisent une langue démoniaque tres vieille. Seul Trash pouvait encore les déchiffrer, il les hurla en mettant l'anneau a son doigt : "Du sang et des ames pour mon seigneur !". Il senti le pouvoir de l’anneau affluer en lui, il revit en flash les différent carnages qu’il avait vécu, il senti sa gorge se serrer, ses muscles se contracter, oui il était bien de retour parmis les vivants, l’anneau ne lui laissant aucun doute.

Il finit de s'équiper, passa au magasin du temple pris une hache, une armure légére, et alla prier Ogrimar pour le remercier de lui avoir enfin montrer la voie.

Avant de partir du temple, il fit ses adieux Ă  Vargus.
_ Au revoir, prĂŞtre. L'oracle doit m'attendre nous nous reverrons sous peu.
_ J en suis sur, fils de l'ombre montre toi digne de la confiance qu'Ogrimar Ă  placer en toi.
_ Ne t inquiète pas vénérable Vargus, si Ogrimar desire revoir Mirkull le berseker, ou plutot devrais je dire Trash le berseker, il en sera fait suivant sa volonté.

Ainsi, Trash reparti en guerre sous la bannière d'Ogrimar sachant que le temps des intrigues et des complots était fini et que bientot l'heure des combats allait arriver.

Par Ben Wyvern GR le 22/1/2002 Ă  12:52:07 (#761881)

:lit: :)

Par Nekros Shaytan le 22/1/2002 Ă  15:07:39 (#762657)

:lit: (au passage j'ai donné le bouclier orque a qqun d'autre aujourd'hui je t'en retrouverez un!) :doute:

Par Trash le 22/1/2002 Ă  15:25:50 (#762737)

*de meme a la volée :)*
*J en ai achete un c bon nekros :)*

En profite pour :lit:

Mais euh je la connais deja l histoire...

Par Lars Sylrus le 22/1/2002 Ă  16:16:08 (#763015)

:D

Par Camu le 22/1/2002 Ă  16:27:21 (#763082)

roooh des vieux coucou vous 2 :)

Et tres bo texte Trash :p


:doute: :lit: :D

[edité pour dire que c'est Subtil qui s'est gourré avec son compte DAOC :p ]

Par Snoopy le 22/1/2002 Ă  17:31:17 (#763516)

:lit: :merci: tres joli ;)

Par Gorgone le 22/1/2002 Ă  18:15:30 (#763846)

J'aime le texte, j'adore la signature :D

JOL Archives 1.0.1
Par Mind