Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contrĂ´le

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

concours de poesie

Par Ethel Tvar le 3/1/2002 Ă  19:31:01 (#656920)

Scylla et moi meme voudrions lancer un concours de poésie a theme libre et ouvert a tous.Ceux qui sentent en inspiration peuvent mettre leurs poemes ici .Le concours durera une a deux semaines et un jury déliberera pour declarer le vainqueur.A vos plumes et soyez nombreux :))

Par Thunder le 3/1/2002 Ă  19:39:12 (#656954)

Euh ...
*Prends sa plume et se couch presque complètement sur sa feuille*

Les roses sont rouges...
Les violettes sont bleues...
Faudrai ptet que j'me bouge...
Avant que els fleurs ... Euh...

*Rend la feuille et part tout content en espérant gagner*
*Sifflotte*
:D

Par Scylla le 3/1/2002 Ă  19:42:27 (#656970)

Ethel a presque tou dit.... le coquin, il vous réserve quelque suprise... :D

Et ne vous doppez pas ... La Framboise est interdite ! *croise les doigts dans le dos*

Par Azulynn le 3/1/2002 Ă  19:48:12 (#656998)

Une voix claire s'éleva dans l'assemblée, celle d'une jeune femme aux yeux fixés au sol, rougissante.


Dans la nuit oĂą jamais je ne verrai le bonheur
RĂ©sonnent les battements de mon coeur
J'erre embrasée d'une éternelle flamme
D'un amour interdit brisant mon âme

L'astre solaire ne réchauffe que ma peau
Mon esprit est monté déployant ses ailes
Jusqu'aux immaculées neiges éternelles
Marqué à jamais de ton sanglant sceau...



(Soyez indulgents, c'est le premier et le seul poème que j'ai jamais écrit :rolleyes: )

Par Gengis Khan le 3/1/2002 Ă  19:56:57 (#657039)

arf tres bonne idee ca :)

mais je ne serais que spectateur alors :)
*s'assoie ,pret a ecouter les poemes*

Par Pilou le 3/1/2002 Ă  20:00:57 (#657060)

J'ai le droit de mettre mes "poemes" bidons ?

Par Balkis le 3/1/2002 Ă  20:04:34 (#657081)

*prend une plume*

*prend une feuille*

*s'assoit et attend l'inspiration*

Un jour je t'ai rencontré
Mon coeur a été chaviré
Par tant de beauté
J'en suis resté émerveillé

Je t'ai aimé
Mais où trouvé
La force de te l'avoué

Je t'ai regardé
Je t'ai aimé
Sans pourtant osé te l'avoué

Au fond de mon coeur
J'atend le bonheur
OĂą tu m'ouvrira ton coeur

J'attend de connaître tes pensé
Que je sache ce que je te fait Ă©prouver
De connaître tes sentiments caché
Pour savoir si tu peux m'aimé

Comment te montrer
Comment te prouver
L'amour que j'ai a te donné
Pour t'en donné une idée



(hrp:c'est un poème que j,ai déjà écrit mais je l'ai modifié pour le poster,si certain veulent voir la version original il n'y a qu'a demander ;) )

Par Elswindel Soon le 3/1/2002 Ă  20:05:44 (#657085)


Hier je suis aller Ă  la pĂŞche Ă  la grenouille,
J'avais de l'eau jusqu'aux... Genoux!

...

Oui je sais mais y avait pas asser d'eau pour que ca rime :D :bouffon:

Par Thunder le 3/1/2002 Ă  20:12:49 (#657127)

Pas mal celle lĂ  Elwi :)
Dis Balkis si t'as envie j'peux corriger els nombreuses fautes grammaticales pour faire joli t'as qu'à demander j'adore ça :D

Par Pilou le 3/1/2002 Ă  20:18:54 (#657149)

C'est bête Pilou, je n'aime pas l'humour déplacé ni les propos vulgaires - NDB

Par Chloé Mithror le 3/1/2002 à 20:23:13 (#657165)

Vi je sais je remet une Ă©crite sur le post "pour toi" mais bon c'est quand mĂŞme moi qui l'ai afite :)

chaque silence tu devais entendre,
Mon cÂśur battre pour toi
Toutes mes confidences faites dans lÂ’espoir,
Que toujours tu serais, lÂ’unique Ă  savoir,
Sans toi je ne suis rien dÂ’autre que chair,
Mon âme s’efface tant elle désespère,
Dans un monde vide, mon corps perdu erre,

Quelles seront donc les sensations,
Quels sentiments mÂ’envahiront,
Mon envie sera t’elle ravivée,
Une fois que j’y aurais goûté ?,
Je mÂ’interroge sur toutes ces questions,
Seuls tes lèvres auraient la solution,
J’espérais tant apporter une réponse,
Et mon désir trop fort pour que j’y renonce

C'est de toi mon amour que je suis Ă©prise
Et jamais mon envie ne lâchera prise
Tant que je ne t'aurais pas
Enlacé dans mes bras.

Re: concours de poesie

Par Darksoul Zenox le 3/1/2002 Ă  20:37:56 (#657223)

Provient du message de Ethel Tvar
theme libre


Ok :)


Un rĂŞve....

Splendide Reine des orchidées,
Caresses sublimes
De mes yeux émerveillés
Sur deux sensuelles collines
Que mon regard se plaît à caresser
Invitation Ă  rĂŞver...

Ô ténébreuse sorcière
Je chavire et me perd
En tes terres chaudes
Mes lèvres te savourent
Mes sens se libèrent
Des perles de sueurs
Dans le plaisir partagé

Et ton corps temple d'ébène
Sur un lit aux draps froissés
A l'infini de nos peaux dénudées
Deux continents se sont aimés.


Copie d'un message privé que j'avais envoyé

Par Rendakith le 3/1/2002 Ă  20:40:47 (#657232)

Provient du message de Thunder
Dis Balkis si t'as envie j'peux corriger els nombreuses fautes grammaticales pour faire joli t'as qu'à demander j'adore ça :D


(et encore adorer est un euphémisme :p :ange: )

Par Thunder le 3/1/2002 Ă  20:47:57 (#657265)

Chut coco :D

Une odeur de souffre.

Par Silwenne le 3/1/2002 Ă  20:56:52 (#657301)

Une odeur de souffre monte des draps blanc
Seuls témoins du combat qui s’est livré ici.
Parfum de luxure qui embaume ces instants
Ou deux amantes furent prises de pure folie

Leurs deux corps emmêlés se confondes
A qui ce fin poignet, cette cuisse ronde ?
Comment résister aux plaisirs saphiques
Lorsque l’on a vécu ces instants magiques…

Elles s’abandonnent aux désirs charnels,
Chute Ă©perdue dans les enfers abyssaux,
Enivrées de sens inconnus des mortels,
Parlant avec des gestes et non des mots.

Des gémissements imprègnent les murs
Encore chauds de ces Ă©bats de murmures
Qui firent vibrer les âmes des amantes
Dans des mouvements qui vous hantes.

Le souffle court, la peau perlant de sueur,
Elles connurent l’extase du paradis féminin.
Plus haut dans les cieux, encore plus loin,
Je nÂ’ai pas plus doux souvenir que ma sÂśurÂ…

Par Chloé Mithror le 3/1/2002 à 20:59:34 (#657316)

Hum...y a quand mĂŞme des moins de 18 ans ici (voir 13).
La signature est un peu...euh...osée non? :eek: :eek: :eek:

Par Silwenne le 3/1/2002 Ă  21:02:04 (#657327)

La signature est de Luis Royo et il n'est pas cencuré a ce que je sache :rolleyes:

De plus c'est un déssin et non une photo porno :p

Par Chloé Mithror le 3/1/2002 à 21:04:01 (#657338)

Vi j'ai reconnu Luis Royo :)

bah je disait ça comme ça moi....

Beau poème sinon :p

Par Arwen Laënyèl le 3/1/2002 à 21:06:26 (#657347)

Rodriguès!

Par HĂ´te des songes le 3/1/2002 Ă  21:06:34 (#657349)

TĂ©thel,
Lorsque je vois tes yeux de miel
Je veux m'envoler vers MĂ©ribel
Mais avant, même si ca pèle
Ma mère veut que je sorte les poubelles

TĂ©thel,
Lorsque je hume ta chevelure
Semblant fraîche comme la levure
D'une princesse je me rapelle
Qui sentait bon comme l'hirondelle

TĂ©thel,
Tes petits doigts agiles
Font toutes les filles s'exciter
Et sans doute que sur le grill
L'une après l'autre elles vont passer

TĂ©thel,
Je ne sais pas quelle bĂŞtise Ă©crire
Mais tu sais ne m'en veut pas
Car, pour ainsi dire
Ca va toujours pas mieux moi :D

Re: Rodriguès!

Par Ethel Tvar le 3/1/2002 Ă  21:08:23 (#657357)

Provient du message de HĂ´te des songes
TĂ©thel,
Lorsque je vois tes yeux de miel
Je veux m'envoler vers MĂ©ribel
Mais avant, même si ca pèle
Ma mère veut que je sorte les poubelles

TĂ©thel,
Lorsque je hume ta chevelure
Semblant fraîche comme la levure
D'une princesse je me rapelle
Qui sentait bon comme l'hirondelle

TĂ©thel,
Tes petits doigts agiles
Font toutes les filles s'exciter
Et sans doute que sur le grill
L'une après l'autre elles vont passer

TĂ©thel,
Je ne sais pas quelle bĂŞtise Ă©crire
Mais tu sais ne m'en veut pas
Car, pour ainsi dire
Ca va toujours pas mieux moi :D


gniark on n'influence pas les membres du jury :p

Par Balkis le 3/1/2002 Ă  21:08:40 (#657359)

(ben faut m'excuser pour les fautes,j'ai jamais été bonne en francais,soyez un peu tolérant :( :sanglote: )

Par Azulynn le 3/1/2002 Ă  21:08:57 (#657361)

Tu parlais de qui Chloé ? *sifflote* *précise au passage qu'elle adore Royo et n'a plus 3 ans* :rolleyes: ;)

Par Silwenne le 3/1/2002 Ă  21:10:43 (#657369)

De ma signature Azu... :p

Par corian zelor le 3/1/2002 Ă  21:11:13 (#657371)

*a lu de jolies choses*

*a bavouillé devant la signature :p :p ..*
euh je dirais qu'elle est sensuelle mais ni erotique ni pornographique ...
pourquoi on devrait la censurer ?

Par Azulynn le 3/1/2002 Ă  21:11:16 (#657373)

Nan de qui pour trop jeune Sil :p

Par Ethel Tvar le 3/1/2002 Ă  21:14:53 (#657385)

allez on continue de composer ,j'ai vu des ecrits magnifiques un peu partout et j'espere que ca n'est pas pret de finir :))

Par Aina HarLeaQuin le 3/1/2002 Ă  21:16:51 (#657393)

Ecoute avec plaisir de si beaux poèmes... en sourire naissant sur ses lèvres au poème de Silwenne, une pensée brûlante pour Lochost s'enfuyant d'elle comme un soupir.

Par Vermine Ark le 3/1/2002 Ă  21:37:49 (#657467)

Je t'adore Ă  l'Ă©gal de la vĂ´ute nocturne,
O femme de mystères, ô grande taciturne,
Et t'aime d'autant plus, belle, que tu me fuis,
Et que tu me parais, ornement de mes nuits,
Plus ironiquement accumuler des lieues
Qui séparent mes bras des immensités bleues

Je m'avance Ă  l'attaque, et je grimpe aux assauts,
Pour que mon amour te soit prouvé par ce sceau.....


J'ai écrit ce poème il y a longtempsen m'inspirant d'un auteur, je le reprend par nostalgie même si ce poême n'est pas à la hauteur des meilleurs poètes de Feyd.....

Il était pour celle que Vermine et aimera encore longtemps... mais n'a toujours pas eu de réponses claires....

Si doux.....

Par Mary le 3/1/2002 Ă  21:45:47 (#657496)

Un baiser
Comme une aile de papillon
Si doux

Une caresse
Une brise intemporelle
Comme un ange qui passe
Pluie ruisselante dans nos lèvres entrouvertes
Les yeux Ă  demi clos dans le rĂŞve
Si vrai

Un regard
Comme une forĂŞt dense
À la pupille de branches entremêlée
OĂą le soleil laisse passer Ă  regret
Un rayon pour Ă©clairer une larme
Si fraîche

Un soupir
Une prière à peine prononcée
Un clapotement sur le tympan
Souffle d'ambroisie
Sorti d'une flûte d'argent
Comme un châle de pivoines
Aux mille couleurs du printemps
Si beau

Un amour
En fil de soie
Finement tissé
Avec des diamants
Comme des baisers
Si purs
Si doux.

Par Arcos d Aranie le 3/1/2002 Ă  21:53:35 (#657529)

Magnifique :merci:

Par sorsha le 3/1/2002 Ă  22:24:47 (#657661)

je vais faire tâche avec mon poême, le premier que j'écris, alors soyez indulgent s'il vous plait, vu tout les beaux poêmes que je lis je me sens naine à côté:)


La tĂŞte dans les Ă©toiles,
La belle rĂŞve,
Elle lève un instant son voile,
Son voile de souffrance,
Pour se laisser aller Ă  lÂ’errance..
Pour enfin dire ce quÂ’elle ne peut cacher longtemps,
Simplement ses sentiments,
Elle ne voudrait mentir Ă  son Tristan,


Ses paroles résonnent encore comme un doux murmure,
Une douce mélodie, utopie ou rêverie?
La plénitude tant recherchée,
Un astre pour la réconforter,
Un chant pour la guider,
Tout simplement, elle a trouvé un homme pour l’aimer,

La sauvageonne ne voudrait se réveiller,
Lorsqu’elle est à ses côtés,
Tout semble sÂ’arrĂŞter,
Comme par enchantement,

Le destin peut ĂŞtre capricieux,
Mais Ă´ combien merveilleux,
Elle donnerait sa vie,
Pour cet astre qu’elle chérit,
Sans le dire,
Il suffit dÂ’un regard,
D’une parole sussurée au creux de l’oreille,
D’un baiser sur ses lèvres,
Elle ne voudrait précipité ce réveil.

Par Silwenne le 4/1/2002 Ă  0:02:48 (#658092)

Click sur la signature Aina, tu trouverra 2 autres poemes sur le site :)

Par Ethel Tvar le 4/1/2002 Ă  0:38:46 (#658224)

remonte petit post ,puisses tu croitre encore et encore sous la coupe de nombreux participants et leurs magnifiques poemes :).

Par Subaru Sumeragi le 4/1/2002 Ă  0:44:35 (#658248)

C'est une bonne idée ca, je vais me pencher sur la question... demain parce que dodo suis crever :baille:

Par Thunder le 4/1/2002 Ă  0:49:48 (#658270)

RĂ©ponse tardive Ă  Balkis : Non j'te critique pas pour tes fautes j'te propose juste de les corriger si t'as envie :)

Par Eva/Kaline le 4/1/2002 Ă  0:56:31 (#658304)

y'as de bo textes ;)

Par Balkis le 4/1/2002 Ă  1:04:31 (#658330)

(Thunder,c pas grave les fautes,je voulais simplment partagé un de mes premier poème avec les autres :),merci bien quand même de te proposer)

Ma maman a moi!

Par Eléah Dark le 4/1/2002 à 2:08:40 (#658520)

Ma maman c'est la plus belle du monde!
Plus belle mĂŞme que la princesse blonde...
Quand elle me prend dans ses bras,
Ca m'fait tout saud, z'ai l'coeur qui bat.

Z'aime quand elle me regarde et sourit
C'est comme un anze ma maman,
Elle est la et la lune sort de la nuit
Pour dire que ze l'aimerai tout le temps

Elle est cré zentille aussi ma maman à moi !
Et pi z'aime pas quand elle est triste
Pasque maman c'est pas une vie d'artiste
Alors ze lui fait un câlin et elle sourit comme ca http://forums.jeuxonline.info/images/icons/icon7.gif

Ma maman c'est la plus belle du monde!
Et mĂŞme que ze serai comme elle plus tard,
Avec des zolies grandes ailes toutes noires
Pour faire des bizoux et santer dans une ronde.

Mais ze suis encore qu'une p'tite enfant
Alors ze fais pleins de poutoux tout doux
A la maman la plus belle, maman calinou,
Pour toute la vie, ze t'aime ma maman!

Par Elswindel Soon le 4/1/2002 Ă  5:05:03 (#658857)

*HĂ©site, n'aime pas trop les coucours...*

Par Dodgee le 4/1/2002 Ă  12:03:37 (#659539)

Ce n'est rien qu'une mémoire, un fragment du passé,
Qui ne sait qui ne vit que pour mieux s'oublier,
Dans ce monde illusoire qu'on voudrait effacer,
Mais qui toujours revient et nous retient liés.

Ce sont ces deux rivières, que l'on croyait taries,
Ces deux plaies béantes qui n'ont jamais guéries,
Mais qui sans cesse coulent, et creusent leur sillon,
Comme fuyant la lumière, hors de notre vision.

On chasse le souvenir, on voudrait ne plus voir,
Ces images si belles, ce bonheur disparu,
Mais on ne voit qu'elle, quel que soit le miroir,
Et l'on pleure Ă  mourir, de ne pas avoir su...

On restera meurtri, à présent, pour jamais,
Même si passe le temps, et mille autres années,
D'une culpabilité et de bien lourds secrets,
Cette peine vivante qu'on ne sait pardonner.

Par Pilou le 4/1/2002 Ă  12:09:34 (#659566)

Bon je met une de mes conneries :p


He cherie ya GOA qui marches pas
Qu'es tu fait t'es encore la ?

Aujourd'hui je devais renaitre
Les plantages vont comprometre

Je suis mort
J'ai droppé
Je suis habitué
C'est le sort
D'un joueur de T4C

Le serveur a planté
Mes drops ont ete bouffés
Les autres on dupliqué
Jme suis fais niqué

Cette chansons vaut rien
Pas mieux que GOA j'en suis sur
De toute facon fais un temp de chien
Jvais rester chez moi j'en suis sur

Pour la fin de cette chanson ou jme retrouve a poil sans mes drops faut avoir d'l'imagination pour trouver une chute rigolote (
merci renaud )

*test*

Par Yas Ehlan. le 4/1/2002 Ă  12:15:39 (#659597)

(dsl je fais ca sur un post o pif jai un prob de compte la :()

Par Ethel Tvar le 4/1/2002 Ă  12:28:39 (#659673)

Je voulais remercier tous ceux qui ont deja voté ,leurs poemes sont splendides et j'espere que vous continuerez a ecrire pour notre plaisir des yeux

Par Scylla le 4/1/2002 Ă  12:50:32 (#659808)

pareil que Yas : Hot !
euh.... que Ethel : TOP !! :) & continuez !!! :D


Quoi ma signature est pas la plus sensuelle ?§! non mais !!! va falloir faire le ménage !!! :p Gniark ;)

Par HĂ´te des songes le 4/1/2002 Ă  14:47:23 (#660595)

Ben Scylla, il a juste cette main balladeuse qui pourrait prêter à confusion, tout le reste est très bien :D

Par ecarlate le 4/1/2002 Ă  19:13:27 (#661777)

:lit:
on va pas laisser ces poêmes tomber dans les abîmes *voix du nain dans le donjon de naheulbeuk*:D

Par Gengis Khan le 4/1/2002 Ă  19:20:09 (#661805)

OUAIS !!! *vois du barbare de Naheulbeuk* :D

Par Pilou le 4/1/2002 Ă  19:20:48 (#661808)

Gromaurf *voix de l'orc*(ou du troll *ne sais plus exactement* )

Par Gengis Khan le 4/1/2002 Ă  19:30:30 (#661853)

*vois de l'elfe* eh ta g***** le nain !! :D :D

Par Matrode Snake le 4/1/2002 Ă  19:33:00 (#661874)

Fleurs de l'amour
Par ta présence en moi, tu es source de vie,
De bonheur et de joie, par dessus tout d'envie.
Ce n'est pas une rose aussi rouge que sang
Qui pourra exprimer ce qu'au fond je ressens
Je t'envoie un bouquet de ces fleurs que l'on sème
Si belles Ă  regarder pour te direÂ…


Mouhhahahahhaa court celui la...


allez un deuxième...

Mon bel amour
Mon bel amour navigateur
mains ouvertes sur les songes
tu sais la carte de mon coeur
les jeux qui te prolongent
et la lumière chantée de ton âme




qui ne devine ensemble
tout le silence les yeux poreux
ce qu'il nous faut traverser le pied secret
ce qu'il nous faut Ă©couter
l'oreille comme un coquillage
dans quel pays du son bleu
amour Ă©moi dans l'octave du don

sur la jetée de la nuit
je saurai ma présente
d'un voeu à l'azur ton mystère
déchiré d'un espace rouge-gorge



*a pris c vieux poèmes qu'il devait faire pour l'école*

Et je dédis tout ça a ????? a ???? a ???? a ?????? a ???? Vous le saurez dans le prochaine épisode de .... Matrode et c poèmes d'école

Par Fréné le 4/1/2002 à 21:00:04 (#662438)

:lit:

s'cusez moi, j'suis Brehanite alors je prefere les gestes a la parole ;)*chuchotte*

Mon Amour.....Mon Soleil...

Par Mary le 4/1/2002 Ă  22:08:59 (#662807)

Toi, dont le visage est mon chemin d'Ă©toiles
la première fois j'ai vu dans tes yeux le soleil se lever
tu as su faire Ă©clore la rose endormie sous la neige
ce jour-là tu me fis présent de la lune
d'une averse d'Ă©toiles qui depuis
Ă©clairent mes nuits, mes cieux vides


au premier baiser j'ai senti
la terre palpiter dans ma main
comme le coeur d'un oiseau captif
quand de ton corps contre le mien
tu fis naître en moi des frénésies sauvages


j'ai vu luire ton beau regard
jusqu'Ă  ton coeur battant
de tourbillons en tourbillons
j'ai cru que notre joie remplirait la terre
jusqu'Ă  la fin du temps


mon aimé, l'amour est un fleuve
oĂą se noie le tendre roseau
il purge l'âme de ses laideurs
il est soif, faim, un mal sans fin
l'amour est une fleur dont tu es l'unique graine
il est aussi un rêve effrayé du réveil


celui qui ne saisit pas la chance d'aimer
ne saura ni la vie ni rien donner
son âme craindra la mort
il n'aura jamais vécu le bonheur


coeur tourmenté n'apprend jamais à valser


si la nuit te semble trop vide
ta route longue et abrupte
si tu crois un seul instant
que l' amour est absent
rappelle-toi qu'au printemps
dort sous les neiges amères
une graine qui demande Ă  fleurir
par l'amour d'un Soleil......

Le chemin du destin des ailes brisées

Par Killer le 4/1/2002 Ă  22:53:03 (#663020)

VoilĂ  qu'ils se baladent...
Tristes Ă©tendards...
Ignorant les brimades
Sur le chemin des cauchemars.

Balais triste et morne
D'une volée d'ailes brisées ;
D'âmes d'enveloppes décharnées
Portant d'une main leurs couronnes.

Les voilĂ  ces tristes rois de la passion
Qui ont eu le coeur brûlé par les rêves,
Rêves d'une citée aux nouveaux horizons
Qui n'attend plus de trĂŞves, juste qu'elle crĂŞve.

Et on brûle mais cela ne vous regarde plus
Traîtres incertains sans vision du prochain,
Etres d'amertume sans aucune coutume ;
Vous vous croyez malin mais vous n'avez aucun destin.

Nous bataillerons sur les voies de la désolation,
Vide et passion sans aucune reddition
Et alors que les hommes plierons devant la soumission
Moi je porterais la bannière de l'insurrection.


Killer (30/12/01)

A Khalil Gibran, lui qui, avec ses ailes déployées, a ouvert une nouvelle fenêtre à mon coeur.



Copyright 2002

Par Fréné le 4/1/2002 à 23:13:10 (#663125)

:lit:


joli*sourit*

Par Yganor Wallace le 4/1/2002 Ă  23:24:09 (#663190)

*prends son inspiration*
*Ă©coute sa muse*

La première fois que je t'ai rencontré
Je n'en croyais pas mes yeux
J'étais éblouit par tant de beauté
Le ciel était dégagé et paraissait bien bleu
C'est alors qu'il apparu
Ce grand homme, et il t'a embrassé
Alors bien sur j'étais tres déçu
Et je me suis cassé :D

Vala magniiifique

Par Marlsulyn le 5/1/2002 Ă  2:47:20 (#664130)

*a un faible pour la poésie de la pupuce à Yoyo*
*et hop*

Par Eléah Dark le 5/1/2002 à 4:39:54 (#664550)

Provient du message de Marlsulyn
*a un faible pour la poésie de la pupuce à Yoyo*
*et hop*


C'est moi :D
Hop aussi

Coeur de porcelaine.

Par Silwenne le 5/1/2002 Ă  11:59:02 (#665568)

Pour les flémards du clik :p

Je sens battre mon cÂśur de porcelaine.
S'Ă©veillent les sens, palpitent mes veines,
J'assiste impuissante, regardant la scène.

Chaque jour je lutte contre ses saccades,
Qui me font chanceler de sa chamade.
Je succombe peu Ă  peu sous les ruades.

Plus présent de jours en jours,
Il hurle en moi le nom de l'amour,
Si fort, c'est Ă  vous rendre sourd.

Mon attirance aux charmes féminins,
M'ennivre de son doux parfum.
Je m'abandonne, tel est mon destin.

Impatiente, j'attends le bonheur.
Partager enfin cette douce chaleur,
Assouvir les ardeurs de mon cÂśur.

J'ai trouvé ce mirage de sensualité.
Fatale obsession à peine voilée
Ou fantasme d'une épaule dénudée.

L'amour ruisselant dans notre sillage,
Tendresse des gestes, joie des visages,
Ignorant les regards sur notre passage.

Nous serons Ă  jamais une.
Nos deux âmes sous la lune
Ou cachées dans les dunes.

Le frĂ´lement d'une main,
La cambrure des reins,
La rondeur d'un sein...

Par Chloé Mithror le 5/1/2002 à 14:42:50 (#666406)

*aime bien les poèmes de Silwenne*

Moi je met les miens aussi:

http://forums.jeuxonline.info/showthread.php?s=&threadid=49897

Voilou :)

Par Korben le 5/1/2002 Ă  23:21:10 (#669794)

hop ! ;)

Par Lameth Memnoch le 5/1/2002 Ă  23:52:36 (#670019)

*a despesperement cherche son vieux poeme pour le remettre mais ne l'a pas trouver :(*

Un jour, Un ange ...

Un jour un ange est entré dans ma vie
Cet ange s'appelait Kalyss
Merveille pleine de malice
Avec elle amenant la vie

Un jour un ange est entré en mon coeur
Chassant la peine et la tristresse
Par un vent de douceur, d'allegresse
A jamais détentrice de mon bonheur


Un jour s'est blottit dans mes bras
Avide de tendresse et d'amour
Boulversé a mon tour
Mon coeur à chanté d'emoii


Un jour un ange s'est posé sur mes levres
Les couvrant ainsi des siennes
Fou d'amour je l'ai faite mienne
Faisant de nos vies un doux rĂŞve

(oulah c'est tress loin de l'original, et helas moins bon, je ferai mieux au prochain :) )

Par Utarius le 6/1/2002 Ă  0:24:59 (#670229)

Ce matin je ne dejeune pas ,
Je pense a toi.
Ce midi je ne dine pas ,
Je pense a toi.
Ce soir je ne soupe pas ,
Je pense a toi.
La nuit je ne dort pas ,
Je meurt de faim.



Par delà les montagnes, par delà les vallées
Ton âme, ton aura, ton toi
Par cette belle journée ensoleillée
DĂ©borde dÂ’Ă©nergie et de joie
Nous cueillons ensemble les fleurs de l'amour
Dans les prés, les champs et les vallons
En espérant que pour toujours
Jamais elles ne se faneront
Tu seras ma vie, mon destin
Le sang qui coule dans mes veines
Un rĂŞve, un songe, un doux refrain
Jamais je ne te ferais de peine
Comment mon amour ne pas se soucier un moment
Du temps qui passe et qui un jour me sépareras de toi
Sachant que ce rĂŞve dureras peut-ĂŞtre encore 100 ans
Mais je sais qu'une nuit tu reviendras vers moi
Que je me retrouverais dans tes bras
Et nous nous aimerons Ă  lÂ’infini
Plus jamais tu ne me manqueras
Car nous serons réunis dans ce coin de paradis


Utarius.

Par Scylla le 7/1/2002 Ă  14:10:11 (#678799)

hophop

Par Lazagne El Carbonaro le 7/1/2002 Ă  15:00:45 (#679103)

et si je m'amusai a trouver les auteurs originaux des 50% de poemes volés ? =)

[note de Conrad: fais le donc, je suis sur que tu seras surpris... une démarche constructive, tu ne dois pas avoir l'habitude.]

Par Lorme le 7/1/2002 Ă  15:12:06 (#679170)

*arrive,file une fessée puis une baffe à Lazzagne puis repart*

Par Killer le 7/1/2002 Ă  16:00:49 (#679378)

Laza a suposer que cela soit vraie il te faudrais un minimum de culture général que tu ne possede surment pas.

Pour toi mon Red

Par Livie le 7/1/2002 Ă  18:01:25 (#680114)

Que dire de tout ceci,
Sinon quÂ’ainsi est faite la vie,
QuÂ’a nul autre je ne porte,
Un amour tel que sur tout il lÂ’emporte.

Un jour au bord dÂ’un lac tu mÂ’apparus,
De ton calme de ta mesure tu mÂ’impressionnas
Et quand bien des années plus tard je t’entrapercu,
Je vis alors dans ton regard un eclat.

De cet eclat je tombai amoureuse,
Et alors que de ma vie je ne fus jamais heureuse,
En un instant peines et souffrances furent balayées,
Et l’avenir sembla se prommettre de grande Felicité.

Moi deboussollée par tout cela ;
je ne pus que me retirer dans une parfaite solitude,
Afin de trouver les reponses qui pourtant etait devant moi,
Et te laisser seul en proie a la pire des inquietudes.

Tu changea d’apparence et de mentalité,
Sauf pour ta bien aimé,
A qui tu pardonna tout,
Et que tu promis dÂ’aimer jusquÂ’au bout

Aujhourd’hui je suis comblée plus que jamais,
Puisque de mes bras je berce,
Ce qui a mes yeux renverse,
Toute mes anciennes croyances, mes vilains faits.

Un jour mon fils, pourra dire,
Ma mere n’a jamais eté exemplaire,
Mais son amour pour mon pere fut si pur,
Que de cette pureté je me sens depositaire.

A toi Red je dedie ces mechants vers,
Qui sÂ’ils ne sont pas des plus jolis,
Tente dÂ’exprimer ce que tu mÂ’appris,
Un peu de cette folie quÂ’on appelle amour.

Par Aqua Sylrus le 7/1/2002 Ă  21:49:40 (#681379)

:lit:

Par Fréné le 8/1/2002 à 0:08:50 (#682136)

:lit:

:D

Par Chek vixen le 8/1/2002 Ă  0:26:45 (#682233)

C'est par le vent que tout s'apporte,
C'est par le vent que les nouvelles se portent

L'amour nait quand dans la bise
Le jouvenceau réclame a son aimée, une bise.
La vie arrive quand en planant,
La cigogne t'apporte le divin enfant.

C'est par le vent que tout s'apporte,
C'est par le vent que les nouvelles se portent

Quand, parmi tambours et trompettes,
RĂ©sonne guerre, combats et tempetes
Alors, fauchant les faibles comme les forts
Passe, glacant, le souffle de la mort

C'est par le vent que tout s'apporte,
C'est par le vent que les nouvelles se portent.

Par HĂ©loĂŻse Thylin le 8/1/2002 Ă  0:45:40 (#682320)

Il pleut doucement dehors, un homme et une femme
Se balladent tranquilles, conversant en marchant
Tous leurs pas sont lents et dans leur langues nulle flamme,
N'allume quelques braises ou quelques feux brûlants.

Il pleut doucement dehors, mon coeur est paisible
Le tient bat simplement au rythme de tes veines
Nos deux bouches n'Ă©voquent que le possible
Et nos yeux ne montrent nulle part nulle haine.

Il est des silences qui sonnent comme le glas,
Des phrases et des discours vides qui s'entĂŞtent
Et qui pleurent en moi comme milles défaites.

Etrange compagne, cruelle compagnie,
Quand plus seuls Ă  deux que tout seul aujourd'hui,
Nous marchons vers la fin au rhytme de nos pas.

Par Crazy le 8/1/2002 Ă  1:02:59 (#682368)

Provient du message de Utarius
Ce matin je ne dejeune pas ,
Je pense a toi.
Ce midi je ne dine pas ,
Je pense a toi.
Ce soir je ne soupe pas ,
Je pense a toi.
La nuit je ne dort pas ,
Je meurt de faim.


:p :p :p J'adore ! (mais ça me rappelle qqch)

*Regrete qu'il y ait autant de poèmes d'amour : regroupés comme ça on a l'impression que tout se répète :( *

*Attend qu'une muse passe à sa portée pour la chopper au passage et poster qqch *
Petit petit petit... :p

Par Violon Valion le 8/1/2002 Ă  1:42:09 (#682434)

Quelle impression bizarre que de faire le mur tard la nuit ,
Quand les esprit sont au calme,serains, bien endormis
.Plus qu'une liberté,une évasion.
On sent alors la préciosité et toute l'importance
De quelques secondes risquées pour une pareille jouïssance.
En sécurité, bien loin des prisons
Mais Ă©trangement,prendre ce qui revient de droit,
Car il faut du courage pour le revendiquer Ă  soi,
Entraïne animosité et condamnation
Et tant que j'écris je repousse l'échéance d'un instant fatal,
Qui me mènera sur un chemin inconnu,maintes fois emprûnté,
Dans le stress total, j'ai peur de l'avoir vécu, j'ai peur de l'avoir oublié...

Psyosyom Valion ?...

oki et puis un ptit autre pour le délire ;)




Kepi sur la tĂŞte, je joue au grand chef
Alors que personne ne me respecte
L' amour n'existe pas, que dans ma tĂŞte
Y en a qui souvent se la pète
Seulement je n'arriverais jamais, mais je m entete,
Si je pouvais un jour , ne serait-ce qu'ĂŞtre !
....
Grande gueule et faire-valoir, tous s'embrouillent
Rien de plus, que des ennemis, des voyous
On aura beau dire, ils me fichent la trouille
S' Ă©trangler plutĂ´t que de se dire jaloux
...
Finalement, les choses tournent dans mon sens
Ici comme ailleurs, mes amis sont une chance
Leger, je me sens, et la raison est mienne
S'est comme d'attendre que la moutarde prenne
...
Donc elle prend
Et vous imaginez bien comment
...
Psyosyom Valion, je crois que tout Ă©tait ds le nom
Une entité, invoquée pour représenter la rebellion
Titanesque mythe que j'ai osé bafoué
Erreur monumentale et non avouée




...

héhé amusant non ?

Par Caithness le 8/1/2002 Ă  2:00:59 (#682452)


L'Homme créa les déités,
En proie Ă  l'ignorance.
Pour comprendre ce qu'il ne pouvait expliquer,
Et ouvrit les portes Ă  l'intelligence.

L'esprit se mit Ă  germer,
Comme une graine au champ,
Qui finit par devenir blé,
Et rapporter le moindrement.

Par trop de brillance,
Les Ă©rudits en virent aux mots.
Par trop d'arrogance,
Ils se brisèrent les os.

Lassés, ils tombèrent dans la paresse,
Et dans la déchéance,
De lĂ  naquit la sagesse,
Pour calmer les manigances.

Oh Syl!
Oh Sélène!
D'un battement de cils,
Entre vous, s'entretient la haine.

Le travail de l'esprit,
Peu musclé,
Finit par donner de mauvais plis,
Il faut se faire les pieds.

D'entraînement les hommes se gavèrent,
Ignorant qu'il s'avaient mis en telle galère,
Car en maniant l'art de la guerre,
Il connurent les rages des berserkers.

Oh Bréhan!
Gloire Ă  ta hache!
Car Ă  partir de maintenant,
Quand je suis en colère, les autres se cachent.

Par contre pour l'armement,
Il fallait des métaux,
Il apprirent Ă  forger et monayer en argent,
Et étudièrent aussi les joyaux.

Longue vie Ă  toi sage Iago,
Maître des marchands, roi de la prestance.
Toi qui a connu tous leur maux,
Et leur apporte abondance.

À la tombée de la nuit,
Les gens se couvrent de leur laine,
Il fait sombre mĂŞme si la lune luit,
Parfait hommage à Sélène.

Oh toi , aide des nécéssiteux.
Les pauvres te vénérant, n'ont plus à mendier.
Mais certains trop odieux,
Se servent de tes dons pour voler.

Syl, déesse des mystères,
Fût des mages la mère,
De la nécromancie ils se débarrassèrent,
Car de l'art sombre, ils virent qu'ils l'exaspérèrent.

L'Haruspice se gaussait,
Devant l'avidité des hommes,
Cette mĂŞme que les elfes avaient,
Ou ces nains devant une tarte aux pommes.

Artherk et Ogrimar se consultèrent,
Ayant tout deux, de fervents bon nombre.
Artherk et Ogrimar s'allièrent,
Par les Élus pour défaire le Sombre.

Et ils se battèrent...
S'en allant à la désunion,
Entre eux, ils se détruisèrent,
Et bientĂ´t, viendra la punition...

Par Gabriel Thylin le 8/1/2002 Ă  2:36:42 (#682494)

Vraiment Chapeau bas a tous :) Je vais pas voter parceque je pense pas etre capable de juger ce genre de choses mais j'apprecie grandement l'ensemble de ces oeuvres :)

ljd Gabriel,dénué de tout talent d'ecriture ;)

Par Lorme le 8/1/2002 Ă  2:39:50 (#682499)

tout pareil que Gabi

*pioche qq poèmes*

A la guerre...

Par Kyriane Feals le 8/1/2002 Ă  2:42:07 (#682500)

Belle elfe au cheveux d'argent
Sors nous ta plus belle mélopée
Celle aux atours complaisants
Et égaie nous en cette soirée d'été

Nous qui sommes si faible et si las
D'une froide et Ă©ternelle guerre
Abattant autant paysans que soldats
Qui, dans une ultime prière

Loue les dieux aux multiples visages
RĂ©unis en une seule et unique voix
Empreinte d'une solitude sans âge
Ils en appellent Ă  leur foi

Faites que cette guerre cesse
Que ces armées soient térassées
Que la lumière enfin baisse
Sur des champs labourés

Et non sur ces massacres
Qu'en votre nom nous pertpétrons
Inondant ces terres d'un sang ocre
Couleur des murs de notre bastion

Belle elfe danse autour de notre pitance
Cette danse qui ne porte point de nom
Pleure dans ton infini bienfaisance
Ces morts qui rejoignent leurs maisons.

La complainte des deux amants.

Par Kyriane Feals le 8/1/2002 Ă  3:05:23 (#682524)

Une complainte mécanique
Dont on ignore la portée
Et écoutée comme une musique
Par celle pour qui elle est destinée.

Elle parle d'amour, d'offrandes, de rĂŞves
D'un prince et d'une princesse très discrète
Une de ces histoires un peu trop brèves
Et d'un tas d'autres choses tenues secrètes

L'entendre aux hasards de la route
Peut vous permettre d'espérer
Qu'en ce bas monde oĂą tout n'est que doute
Rien n'est définitivement gâché

Celui et celle qui la partage
N'attendent nulle chose des autres
Ils vivent dans ce petit village
Qui n'est guère comme le notre

Ils aspirent Ă  quelque chose
Qui semblent ne pas être à leur portée
Mais dans leur jardin de roses
Ensemble ils ne souhaitent que s'aimer.

L'amour... toujours ce noble sentiment
Il semble guider bien des actes insensés
Mais n'est il point pourtant
Source de beaucoup d'incommodités?

Peut-ĂŞtre cela vaut-il vraiment le coup
De souffrir pour pouvoir être aimé
Et qu'arrive-t-il au bout?
Une ivresse pour l"éternité.

Un peu de nature.

Par Kyriane Feals le 8/1/2002 Ă  3:36:02 (#682552)

Lentement la rose s'ouvre au soleil
S'enivrant de toute cette lumière
La fleur offre ses douces merveilles
Aux rayons ardents et fiers

Par ses nombreuses galipettes
Le criquet un brin furibond
Tente de convaincre sa mignonette
Qu'il n'est plus un garçon

Non-loin s'affaire une fourmi
Que les rayons ardents ont réchauffée
Allant-venant sans répit
A tout moment de la journée

Près de là un vieux chêne
Que le temps n'a point usé
Tout le contraire d'une musaraigne
Que les âges n'ont point épargnée

Elle s'avance sans ménagement
Vers ce ver pourtant si délicieux
Et qui disparaîtra très calmement
Dans un trou bien peu spacieux

Levez les yeux, une biche et son petit
Un faon à peine formé
Côtoient le cerf qui règne ici
En maître de la forêt

Et tout cet Ă©trange Ă©quipage
Guide l'immense bateau
Que nombre, pourtant, de voyages
N'ont pas encore brisé en morceaux.

Par Darksoul Zenox le 8/1/2002 Ă  3:47:13 (#682564)

Vraiment magnifique! Bravo a tous, vraiment un BEAU post :)

Excepter le pitoyable commentaire de Laza, mais on est habitué...

Par Moonbeam le 8/1/2002 Ă  6:38:50 (#682718)

mheu non frerot ..tu l'aime bien laza ...tu oses juste pas l'avouer :D

Par Ame volée le 8/1/2002 à 10:57:51 (#683295)

Depuis toujours j'avance sans but précis
Mes pensées sont voilées
Mon coeur est meurtri
Mon âme s'est envolée
Dans les profonds ténèbres
Où seuls les démons errent
Depuis toujours
Je suis Ă  la recherche d'un corps
Non pour y mettre mon amour
Mais pour y prendre le bien!
Ma vie n'est que morts enchaînées
Et cela pour l'éternité!

Par Violon Valion le 8/1/2002 Ă  11:38:29 (#683451)

c oĂą qu on vote ?

Par Yas Ehlan. le 8/1/2002 Ă  11:50:49 (#683510)

Un matin d'eté
Avec ma voisinne aiché
m'en allant promener
elle ma interpellé.

Ă” yas que tu es beau
Avec tes air de romeo .
Que tes aisselle sont belle
Ressemblant a des gamelle .

Tu a tout d'un don juan
Je la regarde en souriant .
Elle sourait avec ses dent .
Je la regardé d'un air charmant .

Prend ma main petit yas
Me sugerat t'elle d'une voit basse
NOus allons nous promer ,
Le long de cette riviere couleur bleuté.

C'est a ce moment la que ca arrivat.
Je stopé aiché les yeux un peu plissé .
Et je Lui recommender de s'arreter.
D'un air complice elle as accepté.

Deux silouhete dans la nuit
Prés d'un banc de pierre
Les deux tourterau avais compris
Que c'etais maintenant que ca allé se faire .

Il la regardat droit les yeux
Elle mis ces main autour de sont cou
Il lui confiat tout doux
'Tu es la plus belle nous vivrons heureux.

Le contact etait etablie ,
et le baiser s'en suivie
Le ciel c'est a ce moment eclaircie
POur leur donner gout a la vie .

ET avec ca il ont compris
Que l'amour et innouie


bon desolé c meme pas une poesie mais que la je suis HS
Et j'avais encrire un truk qui me sorté de la tete meme si ca ve rien dire
desolééééééééé
sinon j'ai un tit poeme de mwa a l'ecole
*cherche le poeme dans c classeur*
*retrouve son classeur .. voila




Comme mon coeur est Ă  la pluie
Je ne fais que penser Ă  toi
Mes jours sont gris
Tu n'es pas avec moi et tu n'y pense mĂŞme pas
J'ai mal,j'ai tant mal
Mais quel est ce mal?


Mal de te voir
Mal que tu ne me regarde plus
Mal de ne plus voir ton sourire
Mal de toi rien de plus.


Désir vécu, jamais oublié
Oublier ceci,oublier ton sourire
Oublier tes yeux,oublier tes rires,
Oublier tes regards,oublier ton visage
Oublier toi,oublier tout.


Autrefois je voyais l'ocean dans tes yeux
Maintenant je vois le vide du lac séché
Je te sentais comme la chaleur du feu
Maintenant je te sens comme le froid du glacier.


Oublier tout,oublier toi
Oublier sans raison mais simplement t'oublier....



c ti pas mimi? :))

Par Bardiel le 8/1/2002 Ă  12:00:33 (#683562)

Hey il est sympa ton dernier poème Yasou =)

Par Violon Valion le 8/1/2002 Ă  12:15:29 (#683625)

et le mien de dernier , lé po bien ?

c page 5 et c assez bien trouvé ;) *fier de son poème*

Par Bardiel le 8/1/2002 Ă  12:20:22 (#683655)

Aussi, oui l'est bien.... Le premier hein?
Le deuxième tu te poses encore en mythe rebelle, et j'aime pas ça, y'a mieux pour être rebelle que de faire chier les anims et aides-anims :p

Par Violon Valion le 8/1/2002 Ă  12:21:06 (#683657)

héhé , tu ne comprends rien à l'Art ....

Par Bardiel le 8/1/2002 Ă  12:25:34 (#683673)

Que si mon cher Psyo, il y a plusieurs formes d'art...
Art constructif et art destructif entre autres...
Toi tu as choisi le deuxième, menant au chaos :p

Par Violon Valion le 8/1/2002 Ă  12:37:12 (#683719)

l' Art n'as pas d'autre but que d'être beau , et j'ai souvent été emerveillé devant les Destructions en masse telles la Nature sait nous les montrer.

Par Yas Ehlan. le 8/1/2002 Ă  12:37:47 (#683721)

de psyo
Psyosyom Valion, je crois que tout Ă©tait ds le nom
Une entité, invoquée pour représenter la rebellion
Titanesque mythe que j'ai osé bafoué
Erreur monumentale et non avouée



MOi jtrouve ca sincert

Bien psyo *fier*

shab lama signature!!!!!!!

Par Bardiel le 8/1/2002 Ă  12:51:57 (#683794)

L'art chaotique, mon cher Psyo, ne m'intéresse pas :)
J'ai davantage plaisir à constater et admirer les constructions de la nature, même si, il faut l'avouer, je suis fasciné par les explosions volcaniques, les tempêtes et tout...
Etre fasciné n'empêche pas préférer :p

Par Yolinne le 8/1/2002 Ă  13:08:01 (#683869)

L'amour , l'amour toujours cette chose
Qui reste gravée dans les coeurs au fer brûlant
Ce sont pourtant de magnifiques proses
Mais mon âme s'en lasse les temps s'écoulant..

Combien de fois ais-je senti ce coeur palpiter ?
Combien de fois l'ais-je senti me maudire..
Chaque fois perdant une parcelle d'humanité
Et mes sentiments peu à peu se flétrir...

Onde de chaleur qui me manque tant
Mais la souffrance occasionnée
Me donne cet air désenchanté

Et la sombre promesse d'antan
De ne plus me laisser aller Ă©perdue
Vers cette voie aux amour déchus...

Par Violon Valion le 8/1/2002 Ă  13:41:18 (#684024)

attention Bardounet, tu vas finir par ĂŞtre d'accord avec moi ÂŁol

Par Yolinne le 8/1/2002 Ă  15:25:18 (#684564)

Je crois que vous vous ecartez un peu du post la =) laissez ce pov tit post a son etat et fonction originels = Laisser les coeurs se reveler et nous proposer du reve en plat de resistance =) merci d'avance :)

Par Crossroad le 8/1/2002 Ă  15:45:28 (#684652)

Dans la nuit sombre sombre est la nuit
Et un chasseur dans l'ombre tapi
Sens en Ă©veil et regard brillant
Cherche la chair inlassablement

Biche sous la lune dansante et naĂŻve
OĂą vas-tu, Ă  cette heure, si craintive?
Ton parfum mon flair affamé titille
Et ton corps souple j'aurai jeune fille

Bandant mes muscles je te prendrai
D'un seule mouvement seras capturée
Tes défenses perdues sous le ciel d'obsidienne
Pour une seule nuit que tu sois mienne

Par Fréné le 8/1/2002 à 17:50:13 (#685208)

:lit:

hop ;)

Par Killer le 8/1/2002 Ă  21:11:56 (#686347)

Provient du message de Violon Valion
l' Art n'as pas d'autre but que d'ĂŞtre beau ,


La je t'arrete.
Je suis d'accord que beaucoup pense sa et meme certains artiste.
Mais dire que l'art n'as pas d'autre but que d'etre beau c etre tres réducteur.

L'art est l'outil de comunication des sentiments.
Le poeme sert en général au poète a reussir a faire passer un sentiment fort qui l'étreint en quelques vers ce qui prendrais normalement des romans entiers.

Pour te démontrer que l'art n'as pas que pour but d'etre beau seulement et essentiellement prend Les Chimères de Beaudelaire dans les Fleurs du mal tu véra qu'il y décrit un univers des plus morbide.

Il est vraie que l'on voit énormément de poème d'amour ms cela n'est que le faite que beaucoup qui écrive ici le reconaisse comme étant le plus fort des sentiments qui l'etraigne. Mais il n'est pas unique. Beaudelaire ( je c je radote ) De Nerval, Hugo ( pr ne citer que des connues) ont écrit des poèmes d'amour certe mais aussi des poemes de désespoire voir des poèmes tres engagé. Si tu veux un autre exemple regarde le poeme que j'ai posté et tu n'y vera nul amour ( "la passion" tel que je la décrit n'est pas "l'amour" mais bien un embrasement de sentiments diverses ).

Je pense ( a cela je peu me tromper) qu'il ne faut pas regarder l'art sous toute ces formes comme un papier, ou une pierre froide qui n'a d'autre but que de se montrer mais belle et bien tenter d'aller au dela du vers au dela du trait pour y découvrir un sentiments, un message caché, sinon on risque de passer a coté de beaucoup de chose :) ( ss trop extrapoler non plus ;) )

LJD Killer

Par Crossroad le 8/1/2002 Ă  21:39:47 (#686496)

*est d'accord avec Killer*

Par Ethel Tvar le 8/1/2002 Ă  23:05:06 (#687004)

continuez a nous envoyer des tas de jolis poemes qui feront notre bonheur a tous ;)

Par Pilou le 8/1/2002 Ă  23:06:58 (#687015)

Une question soulevée par Laza si j'envoie un poeme d'un ecriavain cele bre ca compte ?

Au temp suspent ton vol et vous heures propices suspendeZ .......

Non sans rire Ethel tu peut me dire ?

Par Ethel Tvar le 8/1/2002 Ă  23:32:54 (#687187)

tant que vous ne concourrez pas avec ,c'est d'accord

Par Pilou le 8/1/2002 Ă  23:35:15 (#687201)

Moi j'ai concouru avec un "poeme" tout droit sortit de ma tete de fou :p

Par Spectre Utarius le 8/1/2002 Ă  23:54:11 (#687293)

Pourquoi faire un poeme ?
quand on peut floodé ?
Cerais-ce l'extreme ?
ou alors pour emm** nuyé ?

Par Violon Valion le 8/1/2002 Ă  23:55:55 (#687298)

héhé, Killer
je dirais que même en lisant toutes ces poésies tu n'as pas vu l'art, toi comme bcp de gens d'ailleurs.

que l'Art soit Beau ! oui c son But.
ce que je ne t'ai pas dit, mais qui était fortement suggéré ds ma phrase c'est que la Beauté est relative.

ton Rimbaud ou Verlaine, ils ont vu qquchose d'une beauté rare ds ce desespoir, et ils trouvaient le combat (vain ? ) contre le despotisme d'une fragilité bien plus touchante que la force de (ton) amour.

je pense , en outre, que ces Poètes t'auraient craché dessus, à toi , qui représentes surement ce qu'ils execraient le plus.

alors ne les cites plus, tu bafoues leur noms !
et en parlant de nom, le tien dénote bien ton manque de créativité, sensibilité, humanité.

*pense tout seul* et çà parle d'art ..... mdr...

Vendre son corps...

Par Kyriane Feals le 9/1/2002 Ă  0:42:24 (#687434)

Etreint par une haine tenace
Elle parcourt les terres d'Althéa
Répendant une misère fugace
Armée d'un bâton de bois

En elle se trouve les stigmates
D'une époque à moitié révolue
Couvertes par les diverses strates
D'un humanité mal défendue

Elle s'offre Ă  qui le veut
Pour quelques sous, un service
Beaux, laids, jeunes, vieux
Qu'importe, elle a tous les vices

Elle ne souffre aucun commentaire
Se contentant de faire sa besogne
Dans un silence de cimetierre
Lorsque la nuit le rend plus digne

Sur son visage on peut lire pĂŞcheresse
Ecrit Ă  l'encre sur son front
Dans ses yeux on y voit la tristesse
Elle souhaiterait tellement le pardon

Elle ne rĂŞve plus depuis longtemps
A ce jour merveilleux
Où elle pourra trouver un prétendant
Qui la libèrerait un peu

De cette vie dissolue et terne
Qu'elle ne supporte plus
Peut-être l'année prochaine
Mais elle sourit, bien entendu

A l'évocation de cette pensée
Que bien souvent elle rejette
Mais qui la fait avancer
Dans son existence morne et désuète.

L'Amour Impossible

Par Lorme le 9/1/2002 Ă  2:30:24 (#687638)

Lorme entra dans cette pièce qui lui servait de chambre épuisé par la dure journée qu'il venait de passer.
Il jeta son arc sur le sol et hota son amure qui lui pesait si lourd ence moment.Il senti alors une larme lui couler le long de la joue qu'il essuya du revers de la main se rendant compte que ce qui ne devait jamais arriver s'était produit.Ses émotions avaient pris le dessus sur sa carapace qu'il avit eu tant de mal à se construir.Il décida,non sans une certaine apréhension de livrer son coeure à un bout de papier qui lui tendait les bras.Il prit cette feuille et commenca à y inscrire un poème,chose qu'il s'était toujours refusé auparavant.



Tu arrives sans prévenir,sans dire un mot
Tu nous transporte dans un monde inconnu
Tu nous prend dans tes bras si doux
Tu nous fais rĂŞver de moments merveilleux

La vie semble prendre un gout nouveau
Indescriptible mais si envoutant
Que l'on s'y laisse prendre avec délice
Nous forcant à oublier la triste réalité

Mais le réveil est pesant et douloureux
Lorsque nos pieds touchent Ă  nouveau le sol
Lorsque le voile tombe,laissant place à la lumière
Et que l'on s'apercoit que l'on est le seul Ă  aimer

On essaie de se libérer de son amprise
Mais hélàs,il est déjà trop tard
Les sentiments ne s'Ă©ffacent pas
Mais l'on espère qu'ils s'éloignent avec le temps.




Lorme releva lentement la tête,prit le morceau de papier et le jeta dans un coin sombre de la pièce.Il était perdu,ne sachant que faire face à cet amour impossible.Il savait qu'elle ne lui portait que peu d'interet,c'est à peine si elle le considérait comme un ami,caché au milieu de cette nuée d'hommes qui l'entouraient.Que faire? se demandait-il en pleurant.

Il prit alors la seule décision qui s'imposait,l'oublier,même si ce fut la dernière chose dont il avait envie,il le fallait,il ne voulait pas continuer de souffrir...




(et g même pas honte de mettre ce poème là quoique...)

Par Violon Valion le 9/1/2002 Ă  4:40:37 (#687776)

entre deux conneries, je me permettrais de dire qu'il touche bien le Kyriane, le dernier lĂ  , il me plait bien ÂŁol


d'ailleurs , tiens , je vote pour lui ;p

Par Kyriane Feals le 9/1/2002 Ă  5:15:47 (#687791)

[Edité pour effacement]
*Ecoute Yo-Qui n'est pas chiante-Linne*
:)

Par Yolinne le 9/1/2002 Ă  10:54:32 (#688216)

Bon apparemment je me suis mal exprimee.....Si vous avez a faire un debat sur les poemes , l'art ou je ne sais koi ou encore flooder , je crois que vous vous etes malencontreusement trompes de post...Ici c'est un post pour un concours de poemes et tte autre chose est une pollution...Mais si vous n'etes pas capables de faire la part....je trouve ca dommage....

Yo*qui s'enerve un peu*yo

Par Killer le 9/1/2002 Ă  21:22:13 (#691226)

*ne répondra pas aux attaques gratuites et basse envers sa personne avec une personne qui n'attend que ca...Prefere lire les poèmes*

Par Fréné le 9/1/2002 à 23:58:43 (#692150)

:lit:

*ne dit rien* :)

Par Isalaf le 10/1/2002 Ă  0:48:02 (#692342)

moi j'en ai deux trois je v commencer par le plus petit

tu peu dire a la riviere d'arreter de couler,
m ne dis jamais a mon coeur d'arreter de t'aimez.

le feu a besoin de bois.
et moi g besoins de toi.


2eme

Elle est debout sur mes paupières
Et ses cheveux sont dans les miens,
Elle a la forme de mes mains,
Elle a la couleur de mes yeux,
Elle s'engloutit dans mon ombre
Comme une pierre sur le ciel.
Elle a toujours les yeux ouverts
Et ne me laisse pas dormir.
Ses rêves en pleine lumière
Font s'Ă©vaporer les soleils,
Me font rire, pleurer et rire,
Parler sans avoir rien Ă  dire.

3eme


Akirya ou tifa

Rappelle-toi Akirya (tifa)
Il pleuvait sans cesse sur althea ce jour-lĂ 
Et tu marchais souriante
Épanouie ravie ruisselante
Sous la pluie
Rappelle-toi akirya (tifa)
Il pleuvait sans cesse sur althea
Et je t'ai croisée rue de Siam
Tu souriais
Et moi je souriais de mĂŞme
Rappelle-toi akirya (tifa)
Toi que je ne connaissais pas
Toi qui ne me connaissais pas
Rappelle-toi
Rappelle-toi quand mĂŞme ce jour-lĂ 
NÂ’oublie pas
Un homme sous un porche s'abritait
Et il a crié ton nom
akirya... (tifa ..)
Et tu as couru vers lui sous la pluie
Ruisselante ravie Ă©panouie
Et tu t'es jetée dans ses bras
Rappelle-toi cela akirya (tifa)
Et ne m'en veux pas si je te tutoie
Je dis tu Ă  tous ceux que j'aime
MĂŞme si je ne les ai vus qu'une seule fois
Je dis tu Ă  tous ceux qui s'aiment
MĂŞme si je ne les connais pas
Rappelle-toi akirya (tifa)
NÂ’oublie pas
Cette pluie sage et heureuse
Sur ton visage heureux
Sur cette ville heureuse
Cette pluie sur la mer
Sur l'arsenal
Sur le bateau d'Ouessant
Oh akirya (tifa)
Quelle connerie la guerre
Qu'es-tu devenue maintenant
Sous cette pluie de fer
De feu d acier de sang
Et celui qui te serrait dans ses bras
Amoureusement
Est-il mort disparu ou bien encore vivant
Oh akirya (tifa)
Il pleut sans cesse sur althea
Comme il pleuvait avant
Mais ce n'est plus pareil et tout est abîmé
C'est une pluie de deuil terrible et désolée
Ce n'est mĂŞme plus l'orage
De fer d'acier et de sang
Tout simplement des nuages
Qui crèvent comme des chiens
Des chiens qui disparaissent
Au fil de l'eau sur althea
Et vont pourrir au loin
Au loin très loin d'althea
Dont il ne reste rien.

Isalaf le poete comme koi je ne fais pas que le mal :)
j'espere qu'il vous plairons
et moi j'espere recuperer mes perso :)

Par Violon Valion le 10/1/2002 Ă  0:53:05 (#692365)

Sacré Soirée....( avec Michel hein ? ) ah non c Jean-pierre...

Par Isalaf le 10/1/2002 Ă  0:56:45 (#692378)

chut Psyo laisse moi fat genre :)

ah ah ah

Par Symetera le 10/1/2002 Ă  0:56:48 (#692379)

il semble qu'il y ait du recopiage dans l'air !!!
et donc des Ă©liminatins non ? *se frotte les mains, vicieuse*

Par Isalaf le 10/1/2002 Ă  0:59:25 (#692391)

desolé c pas du recopiage c une adaptation
donc pas d'elimination *rire malin*:ange:

Par Violon Valion le 10/1/2002 Ă  1:04:51 (#692404)

une très Jolie adaptation Isalaf ;)

elle en a de la chance Akyria ( tifa )

Par Isalaf le 10/1/2002 Ă  1:09:59 (#692415)

bah oui :)

je la dedicasse aussi a symetera ;)

je vous aime tous meme si je c que c'est pas reciproque pour Tous Le Monde

Par Tifa le 10/1/2002 Ă  17:17:30 (#694151)

Moi je t'aime pas Isalaf :D

Par Chloé Mithror le 10/1/2002 à 17:46:57 (#694332)

Encooooooooooooooreeeee :) :p

Par Mjo le 10/1/2002 Ă  21:36:13 (#695727)

Tel une ombre dans la nuit
Il passe sans le moindre bruit,
Se montrant des plus véloce,
Pour faire remonter le post
:p

[édité pour cause qu'en italique ça fait mieux]

Par Korben le 10/1/2002 Ă  21:47:04 (#695786)

Provient du message de Tifa
Moi je t'aime pas Isalaf :D


Bing ! http://korben.darius.free.fr/smilies/crak.gif

(:mdr: :D)

Par Pilou le 10/1/2002 Ă  21:47:56 (#695790)

Bang ?

La jeunesse...

Par Kyriane Feals le 10/1/2002 Ă  22:25:01 (#696033)

Longue Ă©tait la route
Semée par le doute
Pluie de cendre
Coeurs tendres
Amour transi
Jeux interdits
Tendre loyauté
De deux amants passionnés
A tout jamais unis
Dans une Ă©treinte infinie
Mais les regards sont assassins
Les arguments sont vains
Pour ces deux amoureux
Perdus dans leurs jeux malheureux
Jeunes enfants au triste destin
Dont l'âge il est certain
N'est propice qu'aux amusements
Et non à un projet dément
S'enfuir ensemble au loin
Partir sans bruit et contraints
Aller lĂ  oĂą on les acceptera
OĂą les adultes ne jugent pas
Un lieu où l'amour est célébré
Quelque soit ceux qui s'y sont aventurés
Mais les parents sont attentifs
Et Ă©loignent les deux enfants d'un pas vif
Inquiets pour ces deux vies
Ignorants tout de leur esprit
De la force qui les anime
Du fond de son abîme
Un enfant ne peut pas aimer
Aux yeux d'une personne censée
Phrase anodine lancé par un grand
Qui, en le connaissant
Sonne bien faux sur ses lèvres
Ce que le silence laisse paraître
Mais les deux jeunes amants
Aux détours d'un accident
Se retrouveront, ils le savent
Et d'un regard fier et brave
Ils se dévisagent avec sérénité
Et se jurent fidélité.

Par Killer le 10/1/2002 Ă  22:31:18 (#696057)

:lit: aime bien coment Kyrianne mene la rime courte

Par Angel Wyvern le 10/1/2002 Ă  22:43:27 (#696125)

* a tout lu * :lit:
Pourquoi ne pas faire un reccueil de toute ses beauté ? :)
J'aurais bien participer Ethel mais c'est rare que j'ecrive un poemes, c'est comme les conte que racconte Iann-Nyo, j'en ecrie quand l'inspi me viens et la c'est pas trop sa :) je prépare le Chapitre IV des Chroniques des Wyvern :)
N'empeche que se concours et une exelente chose :)
Bravo encore a Tous et a Ethel pour l'idée qu'il eu.

Par Kaline Wind le 10/1/2002 Ă  22:55:42 (#696194)

zoli Kyriane ;)

Par Chloé Mithror le 10/1/2002 à 22:57:00 (#696201)

Waow Kyriane..encoooooooore :amour::amour:

Par Scylla le 11/1/2002 Ă  3:04:17 (#697044)

C'est vrai qu'il y a de très jolies choses !!! :D
Encore un petit effort ??? :ange:

Par Kyriane Feals le 11/1/2002 Ă  10:50:51 (#697928)

Provient du message de Chloé Mithror
Waow Kyriane..encoooooooore :amour::amour:


Je veux bien mas j'en ai déjà fait cinq et je voudrais pas flooder ce post :p.
Mais bon, je m'aperçois que je ne suis pas si mauvais en poésie, donc je continuerais. :D

Par Ireas le 11/1/2002 Ă  11:59:16 (#698220)

hrp : hop soyons fou ...

Il est un aire pour qui je donnerai,
Tout mon temps, ma vie, mon sang,
Un aire que je n’ose espérer funèbre,
Que je jouerai sans cesse au soleil couchant.

Or dés qu’une note me vient à l’oreille,
Ce sont ces flammes qui viennent me troubler,
Cette voix apaisante qui me sort de mon sommeil,
Me retirant de mon rĂŞve pour me dire dÂ’avancer.

Puis toujours la mĂŞme rengaine,
Ce sang qui doit couler,
Répandre souffrance, désolation et haine,
Sur ces terres dénuées d’originalité.

Ainsi par ces notes peu être pourrais–je,
Comme la rosée,
Effleurer d’un baiser tes lèvres,
Au goût si particulier.

c'est inspiré et je ne pretant pas avoir le vers facile :)

Ireas

Par Arcos d Aranie le 11/1/2002 Ă  19:12:43 (#700422)

Tres bon post alors un petit coups de pouce :D

Par Arcos d Aranie le 11/1/2002 Ă  20:35:13 (#700872)


L'Aube Spirituelle

Quand chez les débauchés l'aube blanche et vermeille
Entre en société de l'Idéal rongeur,
Par l'opération d'un mystère vengeur
Dans la brute assoupie un ange se reveille.

Des Cieux Spirituels l'inaccessible azur,
Pour l'homme terrassé qui rêve encore et souffre,
S'ouvre et s'enfonce avec l'attirance du gouffre.
Ainsi, chère Déesse, Etre lucide et pure,

Sur les débris fumeux des stupides orgies
Ton souvenir plus clair, plus rose, plus charmant,
A mes yeux agrandis voltige incessamment.

Le soleil a noirci la flamme des bougies;
Ainsi, toujours vainqueur, ton fantĂ´me est pareil,
Ame resplendissante, Ă  l'immortel soleil !



Bon je vous rassure de suite c'est pas de moi :D:D:D mais j'adore ;)

Allé dites moi qui est l'auteur de ce poéme.

Par Kyriane Feals le 11/1/2002 Ă  21:33:55 (#701262)

Auteur: Charles Baudelaire.
Recueil: Les fleurs du mal.

Par TitPlume le 11/1/2002 Ă  22:30:33 (#701649)

Ne dit-on pas souvent que l'amour rend servile,
Qu'il peut anéantir raison et volonté ?
Et de douce illusion en subterfuge habile,
Levant les yeux vers toi, je fus de suite piégée.

Mon coeur souffre, mon coeur aime, je ne peux le contrĂ´ler
Mon regard, malgré moi, ne cesse de t'envelopper.
Je brûle de ton absence, me meurs de tes baisers,
Me languis de ta peau, que je ne peux toucher.

J'ai vu le mal en toi, j'ai senti ta souffrance,
J'ai attendu longuement qu'enfin tu la confies,
Mais tu m'as laissée seule dans mon ignorance,
Laissant mille démons me torturer l'esprit.

Mais faut-il que je crie pour qu'enfin tu m'Ă©coutes ?
Et faut-il que je pleure pour attirer tes yeux ?
Peux-tu à cet instant me libérer d'un doute,
Faudra-t-il que je meure pour que tu m'aimes un peu ?

Par Arcos d Aranie le 11/1/2002 Ă  23:01:16 (#701869)

haaaaa un connesseur :D

Hop une Framboise pour Kyriane;)

Bon oki c'est hors concour, mais bon moi j'adore :D

A bientot sur les routes de Goldmoon

Par Eva Legend le 11/1/2002 Ă  23:01:53 (#701874)

Voici un texte écrit par mon frere irl :) ce texte est apparu sur le forum de caern car moi en ce moment la poésir...:p

Dans ces temps fabuleux, les limbes de lÂ’histoire,
Où les fils déchus, beaux de fard et de gloire,
Vers Althéa régnaient leur règne étincelant,
Les dieux et les démons et Bhagavat lui-même,
Augustes, sÂ’Ă©levaient jusquÂ’au NĂ©ant suprĂŞme,
Ah la terre et la mer ainsi que le ciel purs encore
Et jeunes, qu’arrosait une lumière d’or,
Frémissante, entendaient, apaiser les murmures
De tonnerres, de flots heurtés, de moissons mûres,
Et retenant le vol des essaims
Les poètes sacrés chanter les Guerriers saints,
Voyaient rouges et las de leur travail austère,
S’incliner, pénitents fauves et timorés,
Les Guerriers saints devant les poètes sacrés !
Une connexité grandiose d’âme
Liait le paladin serein au Chanteur calme,
Walkyrie excellente Ă  lÂ’excellent Barbare :
Telles sur un Ă©tang deux touffes dÂ’herbes rares.

-Et sous tes cieux dorés et clairs, l’oracle antique,
De Windhowl la sévère à la rieuse île mythique,
Les souvenirs Ă©taient,
Encore des héros altiers, et combattaient.
Si ils n’ont pas tous manié le glaive,
Ils ont fait retentir, clameur immense qui s’élève,
Vos échos jamais las vastes postérité,
Encore et toujours, ils chantaient,
Les héros à leurs tours après les luttes vastes,
Eux, sacrifiaient Ă  neuf DĂ©esses chastes,
Et non moins que de lÂ’art dÂ’Ares furent Ă©pris
De lÂ’art dont une palme immortelle est le prix,
Akhilleus entre tous ! Et le Laërtiade
Dompta, paroles dÂ’or qui charme et persuade,
Les esprits et les cœurs et les âmes toujours
Tout cela pour son amour..

-Aujourd’hui, L’action et le Rêve brisé
Le pacte primitif par les siècles usé,
Et plusieurs ont trouvé funeste ce divorce
De lÂ’harmonie immense et bleue et de la Force.
La Force qu’autrefois le Poète tenait
En bride, blanc cheval ailé qui rayonnait,
La Force, maintenant, la Force, cÂ’est la BĂŞte
FĂ©roce bondissante et folle et toujours prĂŞte
A tout carnage, a tout dévastement, à tout,
Egorgement, dÂ’un bout du monde Ă  lÂ’autre bout,
L’action qu’autrefois réglait le chant de lyres,
Trouble, enivrée, en proie aux cent mille délires
Fuligineux d’un siècle en ébullition,
L’action à présent,-ô pitié- L’action,
CÂ’est lÂ’ouragan, cÂ’est la tempĂŞte, cÂ’est la houle,
Marine dans la nuit sans Ă©toile, qui roule
Et déroule parmi les bruits sourds l’effroi vert
Et rouge des Ă©clairs sur le ciel entrouvert ?

-Cependant, orgueilleux et doux, loin des vacarmes
De la vie et du choc désordonné des armes
Mercenaires, Voyez, gravissant les hauteurs,
Ineffables, voici le groupe des Chanteurs
Vêtus de blanc, et des lueurs d’apothéoses
Empourprent la fierté sereine de leurs poses :
Tous beaux, tous purs, avec des rayons dans les yeux,
Et sur leurs front le rêve inachevé des Dieux !
Le monde, que troublait leur parole profonde,
Les exiles. A leurs tours ils exilent le monde !
CÂ’est quÂ’ils ont Ă  la fin compris quÂ’il ne faut plus
Mêler leur note pure aux cris irrésolus
Que va poussant la foule obscène et violente,
Et que lÂ’isolement sied Ă  leurs marche lente.
Le poète, l’amour du beau, voila sa foi.
L’Azur, son étendard, et l’idéal, sa loi !
Ne lui demandez rien de plus, car ses prunelles,
Ou le rayonnement des choses Ă©ternelles
A mis des visions quÂ’il suit avidement,
Ne sauraient sÂ’abaisser une heure seulement,
Sur le honteux conflit des besognes vulgaires,
Et sur nos vanités plates ; et si naguères
On le vit au milieu des hommes, Ă©pousant
Leurs querelles, pleurant avec eux, les poussant
Aux guerres, célébrant l’orgueil des Monarchies
Et lÂ’Ă©clat militaire et les splendeurs des tueries
Sur la tiare, sur la harpe et sur le luth,
S’il honorait parfois le présent d’un salut
Et daignait consentir Ă  ce rĂ´le de prĂŞtre
D’aimer et bénir, et s’il voulait bien être
La voix qui rit ou pleure alors quÂ’on pleure ou rit,
S’il s’inclinait vers l’âme humaine son esprit...........


C’est qu’il méprenait alors sur l’âme humaine.

-Maintenant, va, ma Haine, où le hasard te mènera !


Edité parce que j'avais oublié les deux derniers vers

Par Killer le 11/1/2002 Ă  23:05:26 (#701914)

niarf je me suis fait grillé au poteau :p
sa compte si je précise en disant que c dans la partie Spleen et Idéal? ;) :p

Par Arcos d Aranie le 11/1/2002 Ă  23:05:44 (#701918)

Qu'une Chose Ă  dire magnifique.

Mais une petite question Eva:
Pourquoi on l'a pas vu sur le forun des AG????????

Hum pas content la, je boude :D

Tiens je vais peut etre faire une rubrique pour les poémes moi;)

Par Kyriane Feals le 11/1/2002 Ă  23:10:54 (#701956)

Provient du message de Killer
niarf je me suis fait grillé au poteau :p
sa compte si je précise en disant que c dans la partie Spleen et Idéal? ;) :p


Bien bien... :)

Eva: Tu pourras féliciter ton frère. Très beau texte.

Par Eva Legend le 11/1/2002 Ă  23:11:17 (#701961)

Bah euh parce que c pas moi qui l'ai Ă©crit :)

Par Pilou le 12/1/2002 Ă  1:33:14 (#702856)

Up deuxiemme page c'est pas bon!

Par Arcos d Aranie le 12/1/2002 Ă  2:41:27 (#702985)

Provient du message de Killer
niarf je me suis fait grillé au poteau :p
sa compte si je précise en disant que c dans la partie Spleen et Idéal? ;) :p


Vivi tres bien, nous avons des connaisseurs ici Bien :D

Hop une framboise pour toi aussi :D

Par Yolinne le 12/1/2002 Ă  10:52:18 (#703601)

Pour ce qui est de faire partager les poemes , je vous en met un que j'adore particulierement =)

El Desdichado

Je suis le Ténébreux, - Le Veuf , - l'Inconsolé ,
Le Prince d'Aquitaine Ă  la Tour abolie :
Ma seule Etoile est morte , -et mon luth constellé
Porte le Soleil Noir de la MĂ©lancolie.

Dans la nuit du Tombeau , Toi qui ma consolé
Rends moi le Pausilippe et la mer d'Italie
La fleur qui plaisait tant à mon coeur désolé,
Et la treille oĂą le Pampre Ă  la Rose s'allie.

Suis-je Amour ou Phoebus ?... Lusignan ou Biron ?
Mon front est rouge encor du baiser de la Reine ;
J'ai rêvé dans la Grotte où nage la Sirène...

Et j'ai deux fois vainqueur traversé l'Achéron :
Modulant tour à tour sur la lyre d'Orphée
Les soupirs de la Sainte et les cris de la FĂ©e.


GĂ©rard de Nerval



Un de mes poemes preferes :amour:

Par Pilou le 12/1/2002 Ă  10:55:10 (#703611)

Yen a bcp des poemes ............. MAIS C OU QU'ON VOTE ?
http://www.theunholytrinity.org/cracks_smileys/contrib/ruinkai/biggrimjackbox.gif

Par Killer le 12/1/2002 Ă  11:34:35 (#703763)

Rahhhh yoyo!!!! c mon poeme préféré!!!!!!
C trop beau!! De Nerval on t'aime!!!!!!!!!
raaaahhhhhh j'ai le coeur qui palpite a chaque fois que je l'entend!

LJD Killer fan de De Nerval depuis sa plus tendre enfance

Fanatisant

Par Killer le 12/1/2002 Ă  11:55:02 (#703833)

Donnez-moi du sang, donnez-vous ignorants,
JÂ’attiserais la haine sur le dos des mourants
Cachant vos lourdes chaînes d’un voile obscurcissant
Pour engendrer la peine dÂ’une veuve sanglante.

Dans l’occident jusqu’aux déserts brûlants
Moi je pĂŞche mes nouveaux fanatisants,
Sans que mèche se voit dans le couchant,
Moi je cherche mes futurs sympathisants.

Par lÂ’orient en passant par le nouveau continent
Moi je prĂŞche en Ă©talant le sang
Pour que la flèche s’enfonce dans l’innocent,
Moi je crèche dans les esprits inconscients.

Des plaines du Liban en traversant lÂ’Afghanistan
Des gens se plaignent d’un fléau grandissant,
Alors je saigne des esprits délirants
Pour que mon règne se fasse resplendissant.

Dans les lieux de sang comme dans les palais brillants
De la connaissance je coupe les Ă©tudiants,
Brûlant l’essence de tout esprit savant,
Moi je danse sur des livres incandescents.

Sur la plaine des tyrans jÂ’observe les mourants,
Donnez moi donc vos enfants jÂ’en ferais des partisans
Pour torturer les amants, pour gagner mon argent,
Je vous enverrais mes combattants sans ĂŞtre en avant.

Sur les chemins du présent et par delà le temps
LÂ’Histoire me peint comme un monstre infamant
Alors je change de teint pour mes nouveaux agissements,
Pour que ma main flagelle vos futures enfants.

Par le Monde et par le Temps
De mon ombre j’éteins la lumière des innocents ;
Visage sombre dÂ’un fantĂ´me surgissant ;
Dans la pénombre brûlerons mes fanatisants.

Killer (05/01/02)


A tout les peuples qui ont eu à souffrir, souffrent, et souffriront des délires de certains.

Copyright 2002 Jérémie El-Bez ( aka Killer )

Par Ethel Tvar le 12/1/2002 Ă  15:00:57 (#704730)

les votes se feront dans quelques jours :) Nous en reparlerons a ce moment la

Par Lorme le 12/1/2002 Ă  15:02:40 (#704738)

heu... vous êtes sérieux en parlant des votes?

Vu le nombre et la qualité de bcp ca va être dure voire impossible

Par Ethel Tvar le 12/1/2002 Ă  15:46:27 (#704966)

oui c'est ce que je me dis ,ils sont tous plus beaux les uns que les autres et ca va etre tres dur ,voire injuste :(

Par Crossroad le 12/1/2002 Ă  16:29:02 (#705205)

ben... c'est ça, la vie... des concessions.... mais je félicite d'avance le/la gagnant/gagnante! :)

Par Balkis le 12/1/2002 Ă  16:30:43 (#705217)

Au fait Ethel,ya pas une dtae limite d,envoie pour les poèmes?

:confus: :aide:

Par Vermine Ark le 13/1/2002 Ă  19:49:58 (#712351)

Voilà, j'hésitais à y joindre ma demande en amraige à Tessa fait d'une façon contourné vu ce qui arrive à vermine :D, je profite en même temps de remonter ce post

Tessa, la belle que j'aime depuis des lunes
Tessa, le petit colibri, oiseau diurne
Tu es la Bréhanite, courageuse et fière de mes rêves
Je t'écris ces quelques lignes malgré les caprices la verve.

Durant toutes ces longues années
Quelque soit l'adversité, le danger
Personne arrivait à t'impressioné
Ou à te faire trembler, te détourner
MĂŞme quand ton esprit se mettait Ă  douter
Tu te resaisissais rapidement grâce à ta pensée
Ou bien que Brehan Ă©tait lĂ  pour te guider.

Tu occupes mon esprit toujours
Aussi bien la nuit que le jour
Je trouverais le vrai amour
S'il le faut j'attendrais mon tour

Je suis ni un Cresus, ni un Apollon
Durant toutes ses diverses saisons
Je pensais comment te faire entendre raison
A présent j'ai pris ma décision,

Malgré mon âme brehanite
Je suis guère bête
Car je t'aime

Mon coeur t'appartient
Tout ce que j'ai est tient

Ă” mon petit colibri, j'aimerai tant m'unir Ă  toi,
Acceptes-tu de devenir mienne et moi tiens ?

Ode au bouc

Par Vielle bique :( le 13/1/2002 Ă  21:11:10 (#712835)

Ă” toi bouc au fier pelage,
mon amour est sans partage,

Un jour je me laverais,
dans la riviere je me baignerais,

mon poil deviendra doux,
pour l'instant il est infesté de poux,

Une feuille de salade,
mon coeur qui bat la chamade,

toi qui es plus fort,
qu'un porc,

je t'aime.

Par edgard d'or le 13/1/2002 Ă  21:27:08 (#712934)

*mdr*

Par Ireas le 16/1/2002 Ă  23:09:59 (#729276)

psssttt pssstt sont chouettes les poemes :)

Ireas *qui ....*

Par Korben le 26/1/2002 Ă  14:04:29 (#790611)

Kyriaaane ! :enerve: :hardos:

Tu a trop fait de poèmes => Eliminé ! http://korben.darius.free.fr/smilies/vice.gif

Nooon je plaisante http://korben.darius.free.fr/smilies/roi.gif ;) , ils sont tous tres beaux, mais choisis en 3 sur tout ceux que tu a donné pour que l'on puisse te noter, parce que là ca fait un peu bcp :p :)

Par Nekros Shaytan le 26/1/2002 Ă  14:12:36 (#790663)

Bon je suis surement le dernier que l'on attendais ici mais voilà mes poèmes (2 ont déjà été postés ailleur mais bon.....et le 3eme est inédit)

--------------------------------------------
Je baiserai d'un bout Ă  l'autre les longues ailes
noires de ta nuque, Ă´ doux oiseau, colombe prise, dont
le cÂśur bondit sous ma main.

Je prendrai ta bouche dans ma bouche comme un
enfant prend le sein de sa mère. Frissonne !...
car le baiser pénètre profondément et suffirait à l'amour.

Je promènerai ma langue légère sur tes bras,
autour de ton cou, et je ferai tourner sur tes cĂ´tes
chatouilleuses la caresse Ă©tirante des ongles.

Écoute bruire en ton oreille toute la rumeur de la
mer... Mnasidika ! ton regard me fait mal. J'enfermerai
dans mon baiser tes paupières brûlantes comme des lèvres.
--------------------------------------------

Souviens- toi de moi quand je serai partie;
partie loin dans le monde silencieux;
Quand tu ne pourras plus me tenir par la main;
Quand je ne pourrai plus me détourner à demi pour partir
et pourtant rester.
Souviens-toi de moi quand au jour le jour,
Tu ne me parleras plus des projets que tu formes:
Souviens-toi de moi seulement, de moi: tu comprends,
Il sera tard alors pour conseiller ou prier.
Pourtant, si tu dois m'oublier un moment
Et ensuite te souvenir, ne pleure pas
Car si la noirceur et la corruption Ă©pargnent
Un vestige des pensées que j'ai eues,
Mieux vaut que tu oublies et que tu souries
PlutĂ´t que tu te souviennes et sois triste.
--------------------------------------------

Si jamais je me meurs de n'ĂŞtre qu'un silence
Ce balbutiement sourd sur tes deux lèvres closes
Ce soupir effacé juste avant sa naissance
Ce murmure oublié tant il n'est pas grand chose
Je devrais simplement ne plus laisser filer
Le sable de mes rêves entre mes mains fermées

Que veux-tu trop souvent cette fougue incertaine
Qu'utilise mon coeur pour me prendre la main
N'a de bout qu'une impasse oĂą le mur de la peine
Dresse devant mes yeux l'ombre du lendemain
Encore un demi-tour je perdrai un regard
Toujours aucun reflet toujours aucun miroir

Le coucher d'un soleil je deviendrai la larme
Qui coule sur mon nez Ă  chaque fin de jour
Petite goutte d'eau qui témoigne d'un drame
Où l'acteur tragédien ne connait de l'amour
Qu'un soupçon de désir toujours bien solitaire
Qui sait Ă  qui parler mais pourtant doit se taire...
--------------------------------------------

Je ne participe pas pour ça mais on gagne quoi? :p

Par Korben le 26/1/2002 Ă  14:17:02 (#790693)

Un manteau des Éléments, sisi jvous jure :p

Juste le temps de fabriquer le screen et je vous donnerai le tas de pixl :)
Comment ça, ca vous suffit pas ? :confus: :D

JOL Archives 1.0.1
Par Mind