Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contr√īle

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

Un souvenir inattendu

Par Yolinne le 24/12/2001 à 18:28:18 (#607209)

Yolinne rentra chez elle un peu en colère et désabusée.Avait elle l'air si fragile pour que tous veuillent la protéger ?Elle tapotta des doigts négligemment sur la table devant laquelle elle s'était assise.Celui qui mettait le plus ses nerfs à vif était son imbécile de frère..Il l'avait suivie à outrance , et elle n'avait pas supporté cette attaque à son intimité..De toute façon , se disait elle avec une pointe d'énervement , ce n'était pas son vrai frère.

Avait elle eu des fr√®res et soeurs ? Elle ne s'en souvenait pas..Les lointains et furtifs souvenirs qu'elle avait entr'apercu gr√Ęce √† Evaine , lui semblaient √™tre √† des lieues de la r√©alit√©..

Fatiguée , elle s'endormit à même la table , dans une position assez inconfortable , et ses rêves commencèrent à prendre le pas , doucement , la plongeant dans un sommeil paisible au début...

Une jolie maison , √† la campagne..Un d√©cor un peu d√©suet se profilait peu √† peu sous ses yeux..Tout semblait immense vu sous son regard...Une femme travaillait dans les champs , non loin d'elle.Le soleil √©tait haut dans le ciel , quelques nuages batifollaient contrastant avec le bleu profond de l'immensit√© au-dessus d'elle.Ses yeux se pos√®rent sur la femme , et elle se sentit sourire , emplie de joie.Ses pas s'acc√©l√©r√®rent pour atteindre cette image de tendresse qu'elle n'avait pas ressenti depuis des lustres..Celle-ci se releva , la main au front , pour essuyer calmement les traces de son labeur sous la chaleur , et adressa un sourire lumineux √† la petite forme qui courait √† ses c√īt√©s."Maman.." Un mot qu'elle ne semblait jamais avoir prononc√©..

La nuit √©tait tomb√©e doucement , et , √† pr√©sent , elle pouvait se voir dans la maisonnette , assise √† une table trop grande pour elle.Ses yeux rieurs parcouraient la pi√®ce avec enchantement .Un homme d'√Ęge m√Ľr entra et s'assis lui-m√™me √† la table apr√®s avoir √©bouriff√© ses cheveux.Son p√®re..Un homme d'une carrure moyenne , les yeux gris, les cheveux eux-aussi se rapprochant de cette couleur p√Ęle , marquant la m√Ęturit√© et l'exp√©rience...Une jeune femme affair√©e aux cuisines pr√®s de sa m√®re ,grande et mince , aux cheveux ondoyants et dor√©s et le visage doux , pestant de temps en temps en renversant maladroitement divers ustensiles.Un nom revint lentement √† travers les limbes de sa m√©moire..Dahlia..sa soeur..C'√©tait un soir comme un autre , o√Ļ la chaleur humaine √©tait encore une fois pr√©sente , o√Ļ rien ne l'ent√Ęchait...

Quelques coups se firent entendre √† la porte.Les gestes de tous se stopp√®rent , aiguis√©s par la curiosit√©.L'homme se leva , et ouvrit la lourde porte.Une jeune femme p√©n√©tra alors √† l'int√©rieur de l'humble demeure...Yolinne posa ses yeux sur l'inconnue ;elle avait le teint p√Ęle et discret , les cheveux blancs , d'une longueur impressionnante, malgr√© sa jeunesse apparente , ses yeux √©tincelaient de cette couleur de l'innocence et de la neige l'hiver..Tout chez cette jeune femme attirait , une sensation √©trange o√Ļ se m√™laient admiration , envie , √©merveillement..Elle portait une simple armure , une √©p√©e au c√īt√©, s√Ľrement une guerri√®re surprise par la nuit et qui cherchait asile..Elle fut accueillie avec liesse , et se vit offrir une collation , pendant que l'on pr√©parait une chambre pour cette visiteuse inattendue.Les yeux de la petite fille n'arrivaient pas √† se d√©t√Ęcher de cette jeune femme , entour√©e de myst√®res et de brumes.Charm√©e..elle √©tait charm√©e..par quoi ? Les gestes gr√Ęcieux , cette finesse qu'elle avait en ses traits , son regard candide , ses mani√®res √©l√©gantes...Elle se nommait Evangile , et √©tait une chercheuse d'aventures ; Elle parlait d'une voix enchanteresse en contant sa rapide √©pop√©e √† travers leur contr√©e.Elle marchait , √† ses dires l√† o√Ļ menaient ses pas..Puis vint le temps de dormir , et la petite fille se fit transporter en sa petite chambre , accompagn√©e de l'amour de sa m√®re..

Un bruit sourd.Des gargouillements etouff√©s.Elle ouvrit les yeux ; La p√©nombre avait envahit la cha√Ľmi√®re.A t√Ętons , elle chercha sa bougie et l'alluma , les yeux encore emplis de sommeil.D√©ambulant jusqu'√† la porte en se frottant les yeux , plus aucun bruit ne filtrait par les murs √©pais.Elle ouvrit la porte qui menait √† la salle √† manger et se dirigea vers la chambre parentale en baillant , tenant la fr√™le bougie dans sa petite main.La porte √©tait entrouverte.Elle la poussa de ses petits bras et avanca la faible lueur devant elle.L'obscurit√© √©tait pesante et l'aur√©ole de lumi√®re √©tait trop faible pour qu'elle puisse distinguer quoique ce soit.Aussi avanca t'elle avec prudence , les pieds nus..Elle glissa et s'√©tala par terre, en poussant un petit cri , l√Ęchant la petite colonne de cire , brusquement.Le sol √©tait recouvert d'une substance poisseux et ti√®de .Elle secoua la tete et porta la main √† sa t√™te , les larmes d'une enfant aux yeux , mais aucun son ne r√©pondit √† sa plainte.Elle chercha dans sa robe de quoi allumer de nouveau la bougie apr√®s avoir retrouv√© celle ci , badigeonn√©e de cette mixture bizarre qui l'avait faite chuter.Une √©tincelle , une lueur se stabilisant..Elle ouvrit des yeux troubles et inspecta le sol.Une longue flaque √©carlate se propageait dans la pi√®ce jusqu'√† ses pieds.Elle r√©prima une envie de vomir ; elle baignait dans cette substance √©coeurante , sa robe immacul√©e quelques heures encore auparavant, souill√©e maintenant de cette couleur vive.Ses yeux remont√®rent lentement vers la source de cette immondice..Bref arr√™t du coeur.Un visage livide la fixait , les yeux vitreux et l'expression horrifi√©e , bavant de l'√©cume rouge√Ętre , la gorge sectionn√©e finement , vidant le corps du fluide vital sanguin en l√©gers fl√īts bouillonnants.Elle reconnu √† peine le visage d√©form√© de son p√®re...

Yolinne se réveilla en sursaut , des sueurs froides coulant le long de son visage..Quel était ce rêve ? sa signification ?Etait-ce une partie de son passé ?Le coeur soulevé d'angoisse , elle sortit précipitemment , se rassurant que ce n'était qu'un cauchemar , vide de sens..

A suivre..

Par Ethel Tvar le 24/12/2001 à 18:35:15 (#607232)

*a bu chaque mot de l'ecrit de Yolinne comme du lait car il a su lui faire parvenir des emotions mixtes de joie et d'effroi*
Je suis epoustoufflé ,vivement la suite ;)

Par Rand le 24/12/2001 à 18:36:07 (#607236)

:lit: :lit:
Superbe :)

Par Maverick Dark le 24/12/2001 à 18:37:38 (#607244)

Provient du message de Ethel Tvar
*a bu chaque mot de l'ecrit de Yolinne comme du lait car il a su lui faire parvenir des emotions mixtes de joie et d'effroi*
Je suis epoustoufflé ,vivement la suite ;)


J'allais l'dire !! :D

:lit: J'adore ses descriptions :)

Par Dias Tribal le 24/12/2001 à 18:39:55 (#607259)

Magnifique...

Par Eléah Dark le 24/12/2001 à 18:43:44 (#607277)

*Prend une chaise, grimpe dessus et attend la suite avec impatience*

http://forums.jeuxonline.info/images/icons/icon7.gif http://forums.jeuxonline.info/images/icons/icon7.gif http://forums.jeuxonline.info/images/icons/icon7.gif

Par Celine Mithror le 24/12/2001 à 20:16:07 (#607575)

:lit:
*attend patiemment*

Par Arken le 25/12/2001 à 1:43:58 (#608145)

*fait comme les autres.. attends*

Par Matrode Snake le 25/12/2001 à 1:48:40 (#608152)

Laissez la chercher un peu :)

Par Lorme le 25/12/2001 à 6:10:41 (#608375)

Lorme rentra de la chasse fatigué et s'allongea sur son lit ne pouvant s'empecher de repenser aux mots qu'elle avait prononcé.
Il la considerais comme sa soeure depuis le début,à aucun moment il n'aurais pensé le contraire mais la famille qu'il croyait avoir récupéré s'était envolée aussi vite qu'une flèche et causant les mêmes dégats.
Il avait décidé de quitter cette famille,il y avait cru retrouver l'amour qu'il n'a jamais eu pendant son enfance mais il n'y a trouvé qu'hypocrisie,mensonge et violance.Ce n'était plus possible d'endurer les crises de son père et la violance reignant dans son entourage.Il ne retrouverai plus réconfort qu'après de ceux qui croient en Elle,Déesse de la nuit et auprès de sa future femme.
"Tu n'es même pas mon frère,de quel droit..."ces mots le hantait,il ne pouvait comprendre comment il avait pu la considerer comme sa soeure auparavant.Il n'avais voulu que la protéger de cette personne qui avait perdu la foi et qui se livrait désormais au mal sans réagir.Elle ne voulait pas de son aide et il l'avait bien compris mais ses mensonges répétés et ses cachoteries omniprésentes lorsque la discution tournait autour de lui,lui faisaient peur.Il fallait prendre soin d'elle mais quelqu'un d'autre devait le faire...

Il remis des buches dans la cheminée et soufla sur la bougie.


-Vous me manquerez mais c'est mieux ainsi

Il prononca ces poroles avant de se plonger dans un profond sommeil o√Ļ il r√™va d'un monde ou la souffrance n'existait pas.

*hop*

Par Arken le 25/12/2001 à 12:15:07 (#608785)

Yoyo c pas gentil ce que t'a dit a ton frero

Par Yolinne le 25/12/2001 à 12:26:23 (#608803)

vi ze sais Arken l'est mechant Lorme :p sinon desolee pour les fautes parsemees ici et la :( *va les corriger*

Par Yolinne le 25/12/2001 à 19:08:43 (#609709)

*hop*

Par Malvina le 25/12/2001 à 19:37:32 (#609790)

Hooop :) Très zoulie ma tanche ;)

JOL Archives 1.0.1
Par Mind