Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contrĂ´le

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

Pour Elea W0LF (Poeme)

Par Tasha le 7/12/2001 Ă  14:41:46 (#509823)

* L’écriture, belle est féminine, semble trop parfaite pour avoir été réalisée avec une plume. En approchant la main , l’encre se met a irradier légèrement de la mana *

Pour Elea

Mon esprit est depuis longtemps perdu,
Mais mon cÂśur luit ne lÂ’est plus,
Car depuis que je t’ai rencontré,
Je sais qu’il reste en ce monde un peu de bonté.

Avec grâce, près de moi tu t’es rapprochée,
Doucement tu mÂ’a sourie,
Mais hantée par les démons de mon passé j’ai paniquée,
J’ai vite reculé puis j’ai fuie.

Cette rencontre, tu l’as sans doute oublié depuis longtemps,
Mais moi elle m’a marquée aux fer blanc,
Ta présence si palpable m’avait effrayé,
Mais ton sourire m’a enivré à jamais.

Te parler je n’ai jamais osé,
Par peur d’être rejeté ou raillée,
J’ai préférée rester passive a attendre le jour,
OĂą par miracle je pourrai tÂ’appeler : mon amie, mon amour.

Mais les miracles nÂ’existent pas,
Personne, mieux que moi ,ne sait cela,
Jamais je nÂ’aurai le courage de tÂ’aborder,
A rester seule, je me suis a jamais condamnée.

Ecrits a lÂ’encre de mes larmes,
Pour apaiser la lancinante douleur de mon âme,
Il ne me reste que ces quelque mot, couchés sur le papier,
Qui tout comme moi, finiront bien vite, de tous oubliés.

Hummmmmm

Par Alystene-Ga le 7/12/2001 Ă  16:08:19 (#510156)

Moi si je dois dire quelque chose à Elea ce sera certainement pas un poème et elle sait très bien pourquoi....
n'est-ce pas Elea? :enerve: :enerve:

*sourit*

Par AĂ«randis le 7/12/2001 Ă  17:07:28 (#510466)

Aaaaah ! L'amour ! Fais attention petit papillon, la flamme de l'amour est la seule à réchauffer les coeurs, mais tu risque de te brûler, et comme quand il réchauffe, l'amour brûle l'âme des désespérés.
Bonne chance, et bon courage

Le temps passe et ma vie trepasse

Par Elea W0lf le 7/12/2001 Ă  19:52:07 (#511328)

Le temps passe
Le passé la rattrappe
Sa vie s'oublie
Et les souvenirs vieillie

Les journée passent
Et le peuple oublie
Qu'une Redemptrice
Existait autrefois.....

Chaque journées
Elle marche sans fin
Sur les sentiers
Aidant certains

Mais dans son esprit
Le vide se fait une place
Et son coeur s'enfuis
Esperant trouver enfin la paix.....

*La vieille Louve Blanche, celle qu'on ne voit pas au croisement des chemins*

Arfeu !

Par AĂ«randis le 8/12/2001 Ă  14:18:41 (#514388)

C tristeuu ! :sanglote: faut pas dire des choses comme sa, mĂŞm si c joliment dit.....
Aller, on inspire un grand coup et on va faire la fĂŞte !!
*l'attrape par le bras et l'emmène à la taverne*
Tavernier !!! Deux tonneaux !!!!
Et vive la fĂŞte !

Pour Elea

Par Tasha le 8/12/2001 Ă  14:55:07 (#514595)

Pour Elea

Je ne puis te couvrir de monceaux dÂ’or et dÂ’argent,
Ou dÂ’innombrable cadeaux rare et unique,
Je ne puis déclamer d’une belle voix mes poèmes en musique,
Ni tÂ’offrir une protection, tel un chevalier Ă©tincellent.

Tout ce que je puis te donner avec sincérité,
C’est l’amour d’une âme en peine,
Des yeux qui ont vue des horreur inhumaine,
Et le cœur lourd de cicatrice d’une femme torturé.

JÂ’aimerais tant pouvoir prier,
Et que les dieux mon vÂśux puissent exaucer,
Mais je ne croie plus dans les dieux depuis longtemps,
Et eux ne croient plus en moi depuis tout autant.

Je donnerai volontiers tout ce qui est mien,
Si cela pouvait me donner la chance,
De marcher au fond des bois dense,
Avec toi a mes cotés, main dans la main.

L'hiver approche, et la mer se gele

Par Elea W0lf le 8/12/2001 Ă  19:08:22 (#515777)

*Lit se poême empreinte de sentiments qu'elle ne peut ressentir encore. Triste mais tout de même avec une petite de curiosité naissante*

L'amour est inhumaine
Les hommes sont devenu bĂŞtes
Seul amour qu'elle donneras
Seras celui d'une amie qui disparaitras

La louve est trop vieille maintenant
Se defendre elle ne le peut plus
Et l'hiver avance avance.....
Aux yeux du peuple, elle n'existe déjà plus

Et pourtant, elle leurs donne ce qu'elle a
Ancienne Gardienne du peuple
Et redemptrice dans l'âme
Mais aucun remerciement et lui disent "Ă  dieu va".....

Seul le reconfort elle demande
Seul la chaleur d'un coeur sincère
Pourrais encore lui donner sourir
Mais jusqu'Ă  quand?

Le coeur et l'amour....
Comme un radeau sur des vagues tourmentée
Qui monte et descend bercée par les remout
Et à chaque descente, le coeur remonte au bord des lèvres......

Signée :"La Louve blanche qui se noie dans une eau qu'elle à voulut vaincre par elle-même"

*Appel son amie la Louve et lui met la lettre dans sa gueule*

Vas mon amie, trouve la, tu n'as pas Ă  avoir peur d'elle., enfin....je crois...

*La Louve frotte son museau contre celui de son amie avant de se retourner pour repartir dans les ombres froides de la forĂŞt*

JOL Archives 1.0.1
Par Mind