Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contr√īle

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

Retour à Trandling - 18ème partie

Par Galadorn le 28/11/2001 à 22:44:00 (#342647)

Index
_


La jeune fille marchait √† pas rapides dans la ruelle √©troite, une mince ligne bleut√©e d√©coupant le ciel au dessus d'elle. A cet endroit de la cit√©, les batiments s'entassaient les uns sur les autres, n'autorisant que rarement la lumi√®re du soleil √† parvenir au niveau des rues. Pour la plupart, ces derni√®res ne d√©passaient pas six pieds de large et la vie y √©taient grouillante, pleine des odeurs des corps rarement lav√©s, de nourritures exotiques, viandes g√Ęt√©es grill√©es aux √©pices ou soupes de l√©gumes, m√©langes √Ęcres, doux ou sucr√©s. Le quartier du Demi Espoir abritaient les gens les plus pauvres de Cymod, et nombre de malandrins et de voleurs y √©tablissaient leur repaires. C'√©tait, pour le voyageur peu avis√© ou t√©m√©raire, autant un lieu o√Ļ dormir √† moindre cout qu'une occasion de se faire d√©trousser de ses derni√®res pi√®ces.

Malgré son apparence fragile et la beauté étrange qui émanait de l'adolescente, les habitants de Demi Espoir ne l'avaient pas importuné. Elle portait sur la hanche un sabre au fourreau ouvragé, et savait s'en servir. Quelques uns des meilleurs bretteurs de Cymod s'étaient mesurés à elle, avaient été vaincus sans ambage et la rumeur s'était répandue avec la rapidité des lièvres. Les gens murmuraient dans les bas quartiers que la femme aux yeux violets était une des élèves de Telanath Sed Zarul, l'homme aux milles sabres.

Elle traversait la population chamarr√©e sans pr√™ter attention aucune √† la diversit√© des couleurs et des sons. Derri√®re son visage calme et pos√©, Qwineth fulminait. Pass√© le premier choc, la d√©ception avait laiss√© place √† l'indignation. Le paladin avait rejet√©e sa demande. Il avait refus√© qu'elle l'accompagne √† Trandling √† cause de son √Ęge. Ou peut √™tre parce qu'elle √©tait une femme et qu'elle voulait se battre. Que savait il vraiment de ses motivations? Rien. Rien du tout, le champion de Cymod ignorait qu'elle √©tait l√† pour accomplir les derni√®res volont√©s du danseur de guerre, √† qui il avait envoy√© une lettre. Zeed Mithror ne lui avait m√™me pas laiss√© le temps de s'expliquer. Elle se mordit la l√®vre inf√©rieure. Maintenant, il pouvait toujours attendre pour qu'elle revienne lui en parler...

Le paladin blanc n'avait pas su que pour la jeune fille, le nom de Mithror était devenu synonyme de Légende. Il n'avait pas compris à quelle point elle avait été déterminée à l'aider dans sa quête, qu'il était le symbole qui avait motivé son apprentissage, qui l'avait aidé à endurer des heures et des heures d'un entrainement sévère.

Avec une pointe de tristesse, elle se dit que si son maitre avait été présent, le berseker n'aurait pas fait tant de difficultés. La rencontre se serait alors déroulé comme elle l'avait rêvé. Un bref sourire lui vint. "Abandonne le regret et la colère" lui disait il souvent. Elle écarta une mèche blanche, passa sa main dans ses cheveux courts. S'obligeant à maitriser ses émotions, elle s'arrêta pour faire appel aux techniques respiratoires que Telanath Sed Zarul lui avait enseignées. C'est alors qu'elle remarqua les ombres qui se déplacaient autour d'elle.

Cinq- non, six- personnes tentaient de se positionner de part et d'autre de la rue, au sein de la foule en mouvement. Elle se fit sèchement le reproche de les avoir laissé l'entourer, avant de passer à l'action. Elle connaissait la disposition des batiments et fit volte face, ayant obliqué dans une traverse afin de forcer tout attaquant supplémentaire à se découvrir. Tout en tirant son sabre, la guerrière prit le temps de détailler ses poursuivants. En même temps, elle tracait sur le sol un diagramme concentrique, mi glissant, mi trainant ses pieds avec vivacité sur la terre meuble, alors que l'impasse se vidait dans la précipitation. Avancant la jambe gauche, le torse fléchi, elle arma son bras droit au dessus de sa tête dans l'axe de sa main gauche, paume vers l'extérieur, l'index et le majeur pointés vers le ciel. "-Le bouclier de la terre se fait l'écho du ciel, créant le sceau des Anciens" dit elle dans un souffle. "Que la Danse commence."

Qwineth reconnut les armures noires rehaussées d'argent de ses assaillants. Elles avaient été portées par ces même créatures à l'apparence humaine qui avaient attaqué la demeure de Telanath Sed Zarul, il y avait un peu plus de quatre semaines. Ces dernières avaient lancé l'assaut la nuit qui avait suivi l'arrivée de la missive du paladin blanc. Pas une seule n'avaient survécu à l'attaque, mais lorsque Qwineth était revenue des passes de Kelar-Azun deux jours plus tard, elle n'avait trouvé qu'un unique survivant, son maitre, mortellement blessé. Les trois autres élèves étaient morts, tout comme les serviteurs de la propriété et le messager envoyé par Zeed. Genardon avait été égorgé dans son sommeil, en revanche Shainala et Bors avaient emporté avec eux nombres de leurs assassins. Dans la grande maison, elle avait compté pas moins de trente cadavres en armure. La Garde Noire du nécromancien de Trandling.

Combien était elle en mesure d'affronter? De tous les adeptes, elle était la plus jeune et la plus inexpérimentée. Ses frères et soeurs d'armes étaient morts, il ne restait plus qu'elle, contre six ennemis. "Méfie toi de leurs prêtres" avait été le dernier conseil du danseur de guerre. Mais que pouvait elle faire? Son apprentissage restait inachevé.

Alors que deux d'entre eux se jetaient en avant, elle devina que d'autres avaient escalad√© les maisons pour la contourner. Les hommes en armure p√©n√©tr√®rent dans le cercle d√©limit√© par le motif dans la poussi√®re, et engag√®rent le combat. Qwineth fit virevolter son sabre autour des lourdes √©p√©es, glissant sa lame √† l'int√©rieur de leur gardes tout en accompagnant son geste. Arrivant dos au premier combattant, elle le tira de sa main gauche pour l'enrouler autour elle et la prot√©ger de son comparse, souleva du coude le bras de l'homme et dans le m√™me mouvement, planta son sabre au niveau de l'aisselle pour toucher le coeur. Son adversaire n'avait pas eu le temps de r√©agir qu'elle retirait d√©j√† la lame. Elle pivota en sens inverse pour affronter le second guerrier, au moment o√Ļ le premier tombait lourdement au sol. "-Les ailes du h√©ron tournoyant se referment." De nouveau, elle se trouvait au centre de son diagramme, jambes fl√©chies et le sabre en arri√®re.

Son agresseur se fendit, mais Qwineth s'applatit sur le sol et allongea sa jambe gauche. Tournant sur elle m√™me, elle la ramena en crochet pour faucher le soldat, le projetant face contre terre. La disciple s'appr√™tait √† le frapper quand elle per√ßut un mouvement en hauteur. Deux masses sombres sautaient des murs pour s'abattre √† l'endroit o√Ļ elle se trouvait, mais en un battement de coeur l'adolescente avait bondi √† leur rencontre. "-Envol du ph√©nix!". Il y eu un √©clat d'argent, et le bruit du m√©tal contre le m√©tal.

Un corps s'écrasa au sol pour ne plus se relever, tandis qu'un autre roulait contre un vieux mur. Encore en l'air, la jeune fille se rattrapa de son bras gauche à une poutre apparente, et, utilisant l'élan acquis, se hissa dessus. Mais soudainement le monde autour de Qwineth s'inversa, la lumière devenant obscurité et la pénombre illuminant les contours des objets. Etourdie, elle bascula dans le vide.

L'un des guerriers en armure noire se tenait en retrait, les bras croisés sur son plastron de métal et les yeux rougeoyant comme deux braises ardentes. Alors qu'elle combattait la nausée qui l'envahissait, essayant tant bien que mal de se relever, elle entendit les lourdes bottes se rapprocher. Du sang coulait de son front, lui obscurcissant la vue. La bile lui remontait dans la bouche.

Ainsi elle allait mourir sans avoir accompli sa tache. Elle pensa à Zeed Mithror, et à leur conversation manquée. Elle se souvint des paroles de son maitre. Il était trop tard... Sa première et dernière défaite à Cymod était empreinte d'amertume.

Une cape claqua dans l'air, accompagnant une lame étincelante qui dessinait autour d'elle des arcs parfaits. Une silhouette blanche avait fait irruption au milieu des armures de noirceur. Le heaume du prêtre roula jusqu'à l'adolescente, les yeux encore grand ouverts, pendant qu'un garde s'affaissait au sol. Il y eut un court échange avant que les deux derniers guerriers de la Légion ne s'écroulent à leur tour.
En proie aux hallucinations, la disciple distingua la tunique immaculée au milieu du brouillard pourpre qui remplissait déjà son champs de vision. Avant de céder au sortilège, elle prononca un nom. Puis Qwineth s'évanouit.

Le guerrier blanc marcha jusqu'√† la jeune fille. S'agenouillant, il la prit dans ses bras avec douceur. Ses yeux se pos√®rent sur le sabre finement travaill√©, tomb√© √† quelques pas, et le sceau qui en ornait la garde. Il l'avait remarqu√© alors que Qwineth quittait l'auberge. Sans cet indice singulier, Palan d'Arel n'aurait jamais suivi l'agile guerri√®re pour lui demander o√Ļ elle avait bien pu obtenir une telle arme. Maintenant il savait. Il √©prouvait un grand respect pour cette femme-enfant qui sans l'intervention de la magie, aurait sans doute tenu t√™te √† six gardes noirs.

Se demandant s'il aurait pu accomplir pareil exploit, il lui murmura:
"-Tu t'es bien battu, danseuse de guerre. Je parlerai à mon maitre Zeed, et tu nous accompagneras à Trandling, si tel est encore ton souhait."

[ 28 novembre 2001: Message édité par : Galadorn ]

Par Kyriane le 28/11/2001 à 22:47:00 (#342648)

18 parties???
Les histoires longues... j'adore ça.

*Va aller lire les premières*

Continue http://www.24pm.com/humferier/sac/rsse.gif !

Par Zeed Mithror le 28/11/2001 à 23:53:00 (#342649)

Galadorn, Galadorn...
Je reconnaitrai toujours tes écrits au frisson de joie sauvage qui m'habite quand tu décrits les scènes de combat... Après t'avoir lu je pourrais reparler de la scène comme si je l'avais vécue réellement. Merci pour cette suite superbe. Je vais chercher le temps de m'attacher à poursuivre ce récit.

Ton ami,
Zeed Mithror.

Par Dodgee le 29/11/2001 à 8:00:00 (#342650)

*recoit un appel de l'éditeur*

Oui monsieur, je suis en retard... Oui mais mon ordinateur est tombé en panne.

Continuer partir 3
Continuer partir 3
Continuer partir 3

Vous avez gagné un niveau

Je finis mon passage dès que possible monsieur et je vous l'envoie au plus tot... Dès que je récupère mon texte qui est sur mon disque oui...

Continuer partir 3
Continuer partir 3

Fripekadelamort vous appelle: Je peux sortir de prison ca fait 2 mois déjà!
Fripekadelamort vous appelle: Je peux sortir de prison ca fait 2 mois déjà!
Done.
Fripekadelamort vous appelle <pages remove> : Je peux sortir de prison ca fait 2 mois déjà!

Continuer partir 3
Continuer partir 3

(CC Main) Dodgee: AFK

Vous avez gagné un niveau

Continuer partir 3
Continuer partir 3
Continuer partir 3

Oui monsieur, vous aurez le texte bientot, je fais tout mon possible. Au revoir monsieur.

*raccroche*

Continuer partir 3

Vous avez gagné un niveau

Par Celine Mithror le 29/11/2001 à 8:41:00 (#342651)

...quand est ce que tu vas quitter Trandling pour ta famille...*soupir*

HRP:Zeed va lire tes messages privées

Par Alanis le 29/11/2001 à 12:46:00 (#342652)

Par Dodgee le 29/11/2001 à 14:47:00 (#342653)

Il avait observé les gardes noirs prendre position autour de la jeune fille, comme il avait observé le début du combat. Elle était bien celle qu'ils cherchaient, si son sabre leur avait permis de la retrouver, son style de combat ne laissait aucun doute. Un peu à l'écart, il l'avait vu se défaire des premiers assaillants sans peine, souriant intérieurement en pensant qu'elle commettait la même erreur que son maitre. Lui aussi avait été pris dans le feu de l'action et n'avait réagi que trop tard face aux prêtres noirs. Alors qu'elle s'écroulait au sol, frappée de plein fouet par les arcanes sombres, il savourait déjà la victoire, quand il apercut le guerrier blanc.

Profitant que l'attention de tous se tournait vers la jeune fille, ce dernier avait surgi dans son champ de vision comme de nulle part. En deux foulées, il se trouvait déjà vers le prêtre, qui ne vit que trop tard la lame étincelante décrire un art de cercle qui devait lui être fatal. Les deux gardes restants réagirent rapidement, se replacant pour faire face à cet adversaire inattendu, mais de toutes évidences ils ne seraient pas de taille. Avec un froncement de sourcil, il les regarda succomber à leur tour, alors que leurs corps tombaient sur le sol, victimes de la lame de justice.

Un instant il hésita à intervenir. La jeune fille était encore inconsciente, il n'aurait qu'à vaincre ce guerrier pour remplir sa tache. Mais la magie ne ferait pas effet bien longtemps, et il risquait de se retrouver à affronter les deux adversaires, ce qui ne l'enchantait guère. Toujours nimbé d'un voile qui le masquait aux regards, il attendit que le guerrier blanc disparaisse de sa vue pour s'approcher du lieu du combat. Sa proie lui échappait, nul doute pour rejoindre le paladin. Soit, il y aurait d'autres occasions, pour l'heure il devrait rendre compte au maitre de ce qui s'était produit. Donnant un coup de pied dans la tête tranchée du prêtre, il tourna les talons avant de disparaitre plus loin. Le maitre n'apprécierait surement pas qu'une des cibles aie survécu, et encore moins qu'elle aie pu rejoindre le paladin.

Par MortifeR le 30/11/2001 à 21:35:00 (#342654)

Pfiouuuuuuuuu

Par Zeed Mithror le 3/12/2001 à 9:59:39 (#497758)

AAAAAAARGHHHHH ;)
Au secours !!
Va falloir qu'on se retape l'index du bazar :))))
Ca va être un beau bordel moi j'dis...

Bon ben je me ferai ca ce soir. Ca me fera une bonne occase pour poster en plus le 19ème épisode de notre peitt récit (oui je sais, petit c'est vite dit ;) )

A bient√īt TLM,
Zeed Mithror

JOL Archives 1.0.1
Par Mind