Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contr√īle

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

Demonologie et origines demoniaques

Par Horn Demon le 26/10/2001 à 9:53:00 (#285272)

La fin de Satan

Le soleil √©tait l√† qui mourait dans l'ab√ģme.
L'astre, au fond du brouillard, sans air qui le ranime,
Se refroidissait, morne et lentement détruit.
On voyait sa rondeur sinistre dans la nuit ;
Et l'on voyait d√©cro√ģtre, en ce silence sombre,
Ses ulcères de feu sous une lèpre d'ombre.
Charbon d'un monde éteint ! flambeau soufflé par Dieu !
Ses crevasses montraient encore un peu de feu.
Comme si par les trous du cr√Ęne on e√Ľt vu l'√Ęme.
Au centre palpitait et rampait une flamme
Qui par instants léchait les bords extérieurs,
Et de chaque cratère il sortait des lueurs
Qui frissonnaient ainsi que de flamboyants glaives,
Et s'évanouissaient sans bruit comme des rêves.
L'astre était presque noir. L'archange était si las
Qu'il n'avait plus de voix et plus de souffle, hélas !
Et l'astre agonisait sous ses regards farouches.
Il mourait, il luttait. Avec ses sombres bouches
Dans l'obscurité froide il lançait par moments
Des flots ardents, des blocs rougis, des monts fumants,
Des rocs tout écumants de sa clarté première ;
Comme si ce géant de vie et de lumière,
Englouti par la brume o√Ļ tout s'√©vanouit,
N'e√Ľt pas voulu mourir sans insulter la nuit
Et sans cracher sa lave à la face de l'ombre.
Autour de lui le temps et l'espace et le nombre
Et la forme et le bruit expiraient, en créant
L'unité formidable et noire du néant.
Le spectre Rien levait sa tête hors du gouffre.
Soudain, du coeur de l'astre, un √Ępre jet de soufre,
Pareil à la clameur du mourant éperdu,
Sortit, brusque, éclatant, splendide, inattendu,
Et, découpant au loin mille formes funèbres,
√Čnorme, illumina, jusqu'au fond des t√©n√®bres,
Les porches monstrueux de l'infini profond.
Les angles que la nuit et l'immensité font
Apparurent. Satan, égaré, sans haleine,
La prunelle éblouie et de cet éclat pleine,
Battit de l'aile, ouvrit les mains, puis tressaillit
Et cria : - D√©sespoir ! le voil√† qui p√Ęlit ! -
Et l'archange comprit, pareil au m√Ęt qui sombre,
Qu'il était le noyé du déluge de l'ombre ;
Il reploya son aile aux ongles de granit
Et se tordit les bras. - Et l'astre s'éteignit.


(grand bravo a Victor Hugo)

HRP :
Pour ceux qui sont interessés pa run BG demoniaque voici de quoi leur donner qques idées ;)
>>Lien<<

Ainsi qu'un petit rappel :
"Selon le demonomane Weirus dans son livre "De praetistigiis" paru en 1568, il y aurait 7451926 diables, divisés en 1111 légions et obéissant a 72 princes infernaux.
Weirus et plusieurs autres demonomanes, versés dans l'intime connaissance des enfers ont découvert que tout s'y gouvernait comme ici-bas ; l'enfer est hiérarchisé en une cour infernale divisé en princes, ministères et ambassadeurs (voir le schéma de la cour infernale - jpg 140 ko)."


[ 26 octobre 2001: Message édité par : Horn Demon ]

Par -Baldorahk- le 26/10/2001 à 12:15:00 (#285273)

Pour ceux que ce genre de lecture interesse pour se créer un BG, un tres bon livre le dictionnaire infernal, malheureusement c'est un livre tres ancien, je ne sais pas s'il l'ont resortie depuis sa premiere parution.
(dans ma ville il l'ont a la bibliotheque dans le rayon vieux-livre-que-si-tu-l'abime-il-te-coupe-la-tete-directement)

Au fait si jamais Thug passait par la, tu pourais aller lire tes messages privés stp

Par Proteuss le 26/10/2001 à 12:49:00 (#285274)

*Passais par là*

*Aime bien les messages de horn *

Par touanou le 26/10/2001 à 13:26:00 (#285275)

Hmmmm, c'est écrit bien petit, tout ça... Et puis avec des mots bien compliqués... Avec plein de syllabes dedans... Bah, je vais greffer ça un autre jour... On m'a signalé une plainte à la taverne... de la bière frelatée... Je vais plutot aller vérifier ça.

Amicalement,
Touanou

Par Horn Demon le 26/10/2001 à 14:32:00 (#285276)

Si c'est celui auquel je pense il a ete retiré de la vente ... le gouvernement ne supportant pas trop de voir des ecrits soit disant "sataniques" alors qu'il s'agissait surtout d'un ecrit de demonologie tres interessant.
Bon certes, qques passages contaient des rituels paticuliers ... mais bon, c'est comme le fameux nain unijambiste drappé de jambon blanc dansant au clair de lune du donjon de Naheulbuk, on le lit/ecoute, on rigole et on c pas pr autant qu'on va faire pareil :D

*finit de s'enrouler de Jambon* Ca ? euh ... il fe froid par chez moi :D :maboule:

Par Aube Celeste le 28/10/2001 à 14:00:00 (#285277)

Bien d'accord avec horny...
Je sais je sais je ramollis, tjs d accord vace le censeur en ce moment :D

Par Horn Demon le 28/10/2001 à 19:47:00 (#285278)

Mouarf t'vas voir toi si j't'attrappe a dire encore que je susi un censeur

Par Nephtys le 28/10/2001 à 23:52:00 (#285279)

tenez, j ai un autre truc sur les demons.
Ca vient d un PBEM, Cyborn.
*clin doeil a Horny ;) *

TRAITE DE DEMONOLOGIE
par frère Mystik
Les D√©mons font partie d'une conception de l'univers o√Ļ, dans la hi√©rachie des √™tres : min√©ral, v√©g√©tal, animal, humano√Įde, on ne franchit pas directement la distance de l'apparence pr√©sente (esprit et corps) aux Dieux sans rencontrer des √™tres purement spirituels. Les d√©mons se divisent en deux castes, qui bien que tr√®s proches, ne sont nullement comparable sur des points tels que le pouvoir ou l'apparence visuelle. On remarque les D√©mons Majeurs, et les D√©mons Mineurs, je d√©velopperais leurs caract√©ristiques propres plus bas. Dans tous les cas, les D√©mons sont des √™tres "surnaturels", des esprits ou des forces capables d'influer sur l'existence des mortels (humano√Įdes et animaux), voire de certains immortels (Dieux Mineurs, Anges et Demi-Dieux) g√©n√©ralement de fa√ßon mal√©fique. Les premiers D√©mons √©taient tous semblables : invuln√©rables et immortels. Outils, armes et jouets des Dieux, ils n'avaient pas de conscience propre et se contentaient d'√™tre des √©xecutants. Mais au cours des Mill√©naires, et surtout pendant les Guerres Divines, opposant les repr√©sentants de traditionnelles valeurs telles que le Bien et le Mal, nombre de D√©mons perdirent leur Cr√©ateur ainsi qu'une grande partie de leurs pouvoir. D'autres r√©ussirent √† gagner leur "libert√©" et √† d√©velopper une conscience propre faisant fi de leurs anciennes attitudes, et agissant d√©sormais par eux m√™me.

On les désigna alors par le terme de Démons Mineurs, par opposition aux Démons Majeurs, ces esclaves au pouvoirs incommensurables. Ainsi le prix de leur liberté d'action, se fit au détriment d'une grande partie de leurs pouvoirs, et la majeure partie d'entre eux perdi son inviciblité, rejoignant alors le monde des Ephémères, les Mortels, qui peuplent moultes astres de l'Univers. Ces Démons Mineurs sont aussi divers que les feuilles mortes en automne. Certains ont des apparences difformes et monstrueuses, d'autre ne sont que des ombres traversant les esprits les plus faibles. On ne peut généraliser à leur sujet, et pas même les Dieux ne sont en mesure de les dénombrer... Leur seul point commun étant leur vulnérabilité, mais si certains ont perdu la quasi-totalité de leurs pouvoirs, d'autres on su conserver une puissance effroyable. Les Démons Mineurs puisent en majorité leur forces dans trois des six Eléments : la vie, la terre et le feu.

L'eau, l'air et le vide, sont des El√©ments qui ne sont g√©n√©ralement utilis√©s que par les D√©mons Majeurs, eux qui peuvent user des six √©l√©menst r√©unis. Ces D√©mons, sont de pures machines de Guerre, qu'ils oeuvrent pour le Bien, le Mal ou aucun des deux, leur "fonction" principale est de faire souffir. Ces cr√©atures, aux pouvoirs proches de l'infini, puisent toute leur puissance (ou plut√īt : toute leur puissance vient) du Dieu qu'ils servent. Ce sont des √™tres qui ne connaissent pas la souffrance, car eux sont bel et bien invicibles et infatigables. La seule fa√ßon qui fut invent√©e pour les emp√®cher de nuir -outre le fait que de cesser de leur donner des ordres- est de les enfermer, encore faut il avoir un pouvoir assez cons√©quent.

Il y a plusieurs façons d'interagir avec les Démons Mineurs. Ces derniers sont présents, sous des formes diverses, dans la plupart des religions. Il appartient également au vocabulaire de l'occultisme et constitue un thème mythologique -car il est des gens qui doutent de leur existence, comme de celle des Dieux- et littéraire. L'étude des démons, à laquelle je me livre parler- qui consiste à délivrer un individu ou un lieu d'un démon qui le possède, a été pratiqué dans de nombreuses religions, en particulier chez les Humains.

La croyance aux esprits du mal et √† leur capacit√© d'agir sur la vie des √™tres humains est pourtant tr√®s ancienne. De nombreuses peuplades d'humano√Įdes primitifs croyaient en des esprits qui habitaient tous les √©l√©ments de la nature, il ne comptaient alors que quatre √©l√©ments : le feu, l'air, la terre et l'eau. Les esprits du mal, ou d√©mons, √©taient sens√©s √™tre les esprits des anc√™tres qui venaient tourmenter les vivants. Les soci√©t√©s qui pratiquaient le culte des anc√™tres cherchaient √† influencer les bons et les mauvais esprits, par diverses invocations utilisant des signes g√©om√©triques par exemple. Certaines civilisations anciennes, pensaient que certains de ces esprits √©taient responsables du fonctionnement des organes et que certaines maladies √©taient provoqu√©es par des D√©mons (Mineurs).

D'un point de vue √©tymologique, le mot ¬ę d√©mon ¬Ľ vient d'un mot ancien, daimon, qui d√©signe des √™tres que leurs pouvoirs sp√©ciaux pla√ßaient entre les humains et les dieux. Ces √™tres avaient aussi bien la capacit√© d'am√©liorer la vie des gens que d'ex√©cuter le ch√Ętiment voulu par les dieux.D'autres textes d√©crivent un groupe d'√™tres mal√©fiques appel√©s djinns, qui sont cause de destruction et r√®gnent partout o√Ļ des actions mauvaises sont commises.

La langue d√©mone est un son rocailleux et rauque, on note un grand nombre de consonnes telles que "k", "x", "z", et "t", quand aux voyelles, outre le "o" et le "a", elles sont tr√®s rares. Sans doute pour palier √† cette dite raret√©, il est fr√©quent qu'elles soient doubl√©es. Les D√©mons Majeurs ne dialoguent que dans leur langue "maternelle", mais leurs √©changes sont g√©n√©ralement tr√®s bref et se r√©sument √† des oui et des non. Les D√©mons Mineurs par contre, ont une grande facult√© d'adaptation et arrivent √† moduler des sons coh√©rents et √† comprendre et reproduire la majorit√© des langages qu'ils rencontrent, qu'ils soient animaux ou humano√Įdes. Mais la communication entre un D√©mon Mineur et un autre √™tre vivant prend plus souvent la forme t√©l√©pathique : songes, visions, voix, cauchemards, etc. plus apte √† transmettre des sentiments. Les D√©mons sont devenus un √©l√©ment du folklore un peu partout dans le monde. Beaucoup ont des qualit√©s sp√©cifiques. On conna√ģt notamment les oni, qui passent pour √™tre responsables des temp√™tes,et les l√©gendaires kelpies hantant les √©tangs, pr√™ts √† attirer au fond de l'eau les voyageurs imprudents. La croyance populaire aux D√©mons et aux esprits du mal n'a cess√© de d√©cliner depuis quelques si√®cles.

Mystik, 1.14.1

Nephtys, Demone :) * ;) grace a Horny*

Par Horn Demon le 29/10/2001 à 8:23:00 (#285280)

Et bien merci pour ce petit bout de culture et de bonheur qui fait que je me coucherai moins bete ce soir (et pourtant fo pas grd chose pr ca :mdr:).
J'ai tout de meme honte d'avoir raté cet ecrit sur Cyborn :( :sanglote:
Donc un grand merci *fait un ti bisous+3 au BB ;)*

JOL Archives 1.0.1
Par Mind