Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contrĂ´le

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

La Larme du Djinn

Par Katrina le 8/10/2001 Ă  18:02:00 (#280832)

Hi hi hi ! Vous en avez rêvé ? Katrina l'a fait ;-p

En espérant que ceci vous plaira

*************************************************

Nous nous rendions à Shagralla, plus connue sous le nom de Cité des Epices. Un de mes lieux favoris de notre voyage itinérant. Les magnifiques tours blanches de la ville étaient déjà en vue. La majestueuse cité était située entre les abords du désert et une jungle exubérante. La légende disait que Lugh et Titania sétaient rencontrés en cet endroit, et que la nuit de passion qui sen suivit avait donné naissance à cette immense jungle à la végétation luxuriante. La ville de Shagralla avait donc profité de ce double climat pour se construire. Tout dabord, repère de voleurs et de bandits, les villageois sétaient mis à exploiter les ressources de la jungle et du désert. Petit à petit, le village devint un fort, puis une immense cité incontournable pour tous les marchands itinérants. Le splendide palais de la Cité était lhabitation du Maharadjah. Dimmenses bassins et des jets deau sétendaient par delà les jardins royaux. De splendides statues représentant des éléphants parsemaient la ville.

Presque tous les cultes étaient représentés. Les Adeptes de la Nature, qui veillaient à ce que cet écosystème béni par Lugh et Titania ne soit pas en danger, les syliens qui profitaient de pouvoir trouver des éléments du désert et de la jungle pour pouvoir faire leurs créations dartefacts ou bien des recherches, et les bréhanites qui partaient courageusement en chasse pour apporter de la nourriture aux marchands iagonites qui avaient grandement aidé au développement économique de la cité. Les quelques rédempteurs présents étaient à laccueil des visiteurs et étaient dexcellents médiateurs auprès du peuple. Cependant, le Maharadjah était sélénite. Depuis la création de cette ville par des brigands et des mendiants ingénieux, Sélène avait été proclamée Déesse Protectrice de la Cité. Des rumeurs persistantes parlaient aussi dun temple dédié à lHaruspice caché dans les tréfonds de la jungle.

Le bon Maharadjah du nom de Muad Dib régnait avec équité sur la Cité des Epices, écoutant les conseils avisés de sa ravissante épouse Mabelle. Les rares conflits qui pouvaient naître passaient devant le Conseil Royal - Conseil composé uniquement que de Sans-Dieux afin de ne pas favoriser un parti plus que lautre qui jugeait laffaire et mettait fin à la dispute. Tout le peuple saccordait à dire que Muad Dib était un des meilleurs Maharadjahs que cette ville ait eu

(La suite au prochain Ă©pisode Pas tout d'un coup, ce serait trop lourd )

Par Splotch le 8/10/2001 Ă  18:11:00 (#280833)

On attends la suite avec impatience !
FĂ©licitations.
C'est très bien écrit, j'aime beaucoup..

Par Oracle le 8/10/2001 Ă  23:35:00 (#280834)

Merveilleux ! Epices, epcies... J'ai toujours vu Iago comme un riche marchand d'epices, je ne sais pas pourquoi *sourit*

La suite la suite!
*réellement captivé*

Oracle,
Iagonite

Par Kallista le 9/10/2001 Ă  9:03:00 (#280835)

*a l'impression d'avoir deja lu ca....*
*ah oui ! connait bien un des protagoniste de l'histoire :p ;) *

Par ombre_blanche le 9/10/2001 Ă  10:27:00 (#280836)

Charmé de vous savoir de retour dame Katrina.
Vos danses et votre verve manquait Ă  Iago en ces terres.
Voila également une histoire très intéressante dont la suite me fera languir par son absence.

Par Forestia le 9/10/2001 Ă  11:58:00 (#280837)

Et tout cette cité ne serait que Tenebres et Desolation sans ce luxuriant Soleil qui de ses doux rayons eveil a la vie une vegetation necessaire à la survie des hommes... *sourit*

Felicitations damoiselle Katrina, continuez, continuez, nous n'attendons que cela!

Par Erenion le 9/10/2001 Ă  15:36:00 (#280838)

*écoute dans l'Ombre d'un des recoins de la Taverne, un sourire aux lèvres*

Par Katrina le 9/10/2001 Ă  18:25:00 (#280839)

Comme promis, la suite...

Alors que les portes de la ville commençaient à se dessiner, nous vîmes une forme entourée de vautours dans le sable. Nous an approchant, nous découvrîmes un homme mort, tenant fermement un parchemin dans la main. Daprès son état, nous comprîmes quil avait succombé à la morsure dun crotale. Les vautours senvolèrent à notre approche. Il ne restait sur le cadavre que quelques morceaux de chair, mais sa main tenant le parchemin était intacte. Habitués par ce genre de spectacle, nos curs ne se soulevèrent point. Haïssam, notre druide, adressa une prière aux esprits afin que ceux-ci récupèrent cet enfant de Mère Nature. Retirant avec précaution le parchemin cacheté, nous vîmes quil était adressé au Maharadjah, et quil sagissait dun message urgent et confidentiel.

- « Hmm Etrange Mort si près du but » dit notre Chef.

Nous hochions la tĂŞte en guise dapprobation.

- « Très bien Je terminerais sa mission. » Dis-je en mettant le parchemin dans mon sac.

Mon père prit notre Chef de vitesse en lui faisant un clin dil :

- « Laisse la faire, mon ami ! Ainsi, elle ne se ruinera pas en fanfreluches et autres frivolités. »

Rougissant sous les éclats de rire de la troupe, je partis devant avec la ferme intention de délivrer le message et de refaire ma garde robe.

Une fois les portes de la ville passées, nous entendîmes la musique du marché. Nos places étaient réservées. Nous étions à côté dun fakir charmeur de serpents et dun cracheur de feu. Quelques idées germaient déjà dans mon esprit. Danser au milieu de serpents avec quelques effets pyrotechniques serait du plus bel effet pour mon spectacle Je ne savais pas encore quune grande aventure était sur le point de commencer

A demain

Par Roxane le 10/10/2001 Ă  12:38:00 (#280840)

*Est très fière de sa cousine préférée*

Bravo Kat, j'attends la suite avec impatience.


----------------------
Roxane
Harn

Par Mabelle le 10/10/2001 Ă  15:24:00 (#280841)

Merci Bien Katrina... Nous attendons la suite avec Impatience ..

*soupir*

*repense au maharadja*

*long soupir*

Par Katrina le 10/10/2001 Ă  23:32:00 (#280842)

Hi hi hi ! Oui, je suis rentrée un peu tard, mais j'ai pensé à tous mes fans

****************************************

Après avoir aidé à installer nos stands, je me rendis dun bon pas aux bains publics afin de me détendre et de me délasser Et puis, je ne pouvais pas me présenter devant le Maharadjah couverte de poussière et de sueur Je retournais au campement afin de choisir une robe digne dun entretien avec le souverain de la Cité, et jemmenais avec moi notre jeune conteur, Sàmer, dont le rôle est dêtre au courant de tout, car étant conteur, il devait retranscrire toute lhistoire de notre peuple Et un entretien avec un Maharadjah était un événement trop rare pour quil ne vienne pas avec moi

Nous entrions dans le grand hall dentrée du palais. Celui ci était gigantesque. Deux immenses statues déléphants dressés sur leurs pattes arrière et dont les trompes semblaient soutenir la lourde alcôve qui formait lentrée nous impressionna grandement. Tout le monument était dune blancheur immaculée. Des sculptures retraçant le passé de la ville ornaient les murs du hall daccueil avec un grand souci de lesthétisme. Deux lourdes portes gardées par deux gardes menaient à lintérieur même du palais. Une fois que nous avons décliné notre identité, ils tirèrent les lourds anneaux dor et nous purent nous rendre dans un immense couloir. Je devinais déjà tous les systèmes de défense qui éliminerait tout intrus ayant réussi à forcer le passage. Arrivés au bout du couloir, nous arrivâmes dans une grande pièce carrée au milieu de laquelle coulait une fontaine. Un fakir vêtu de blanc vint nous accueillir.

- « Bien le bonjour à vous Je suis le grand Chambellan du Maharadjah. Mon nom est Maltruiste Soyez les bienvenus parmi nous Nos souverains vont vous accueillir dans un instant. Si vous voulez bien me suivre »

Il nous conduisit dans un dédale de couloirs qui nous fit perdre le sens de lorientation, avant darriver enfin à la salle du trône

****************************************

A demain, les petits coquinous

Par Katrina le 11/10/2001 Ă  18:20:00 (#280843)

La suite que vous attendiez tous...

***************************************

Une nouvelle salle immense souvrait devant nous. Des dizaines de statues des anciens maharadjahs encadraient le long tapis couleur de cannelle qui menait aux trônes. Là, le grand Maharadjah Muad Dib et son épouse Mabelle se levèrent et nous saluèrent en sinclinant. Décontenancés, nous fîmes de même. Nous ne nous attendions pas à être salués par les souverains de la Fabuleuse Cité de Shagralla Ils durent le remarquer car ils affichèrent un sourire amusé.

Le maharadjah était un grand homme mince, brun aux yeux marrons. Sa démarche souple et silencieuse trahissait une discrétion hors du commun. Après un examen plus attentif, on aurait pu déceler chez cet homme une certaine timidité, mais les responsabilités qui lui incombaient avaient su lui permettre de la mettre de côté. Il était vêtu dun manteau noir comme la nuit, et un heaume tout aussi noir était posé à côté de son trône.

Son épouse, Mabelle était dune beauté émouvante. Ses beaux yeux verts contrastaient avec ses longs cheveux châtains bouclés, qui tombaient jusquau bas de son dos et son joli teint hâlé. Svelte et élégante, elle portait une robe blanche, et sa démarche était souple et douce, comme si elle craignait de déranger quelque personne.

Je donnais le parchemin à Muad Dib, que celui ci défit avec une mine soucieuse Lui et son épouse le parcoururent rapidement. Ils échangèrent un regard entendu, et Muad Dib prit la parole.

- « Katrina Je vous remercie grandement de nous avoir apporté ceci Ce parchemin apporte de graves nouvelles. Et comme vous vous en doutez, je ne puis prendre le risque que le peuple saffole sil venait à apprendre ceci Cest pourquoi je vous offre mon hospitalité Vous navez pas le choix. »

Samèr et moi ouvrions de grands yeux étonnés.

- « Jai Une proposition à vous faire Il nous faut des aventuriers Vous venez du désert, vous avez lhabitude de la survie Il sagit dune mission fort périlleuse Acceptez-vous ?

- Oh Eh bien, dun côté, il y a une aventure pleine de dangers, et dun autre, il y a un magnifique palais dans lequel nous pourrions rester à nous prélasser et à vivre une vie de pacha Le choix est assez facile Nous partons pour cette aventure » répondis-je en haussant les épaules.

Les souverains sourirent à mes paroles. Mais ce nétait pas du goût de Samèr.

- « Enfin Katrina ! Mais Que Ils vont nous chercher partout !

- Penses-tu ! Ils sont trop occupés à leurs ventes Et puis, la vie de palais doit être si ennuyeuse

- Katrina ! Oh ! Je savais que je naurais jamais du venir avec toi » dit Samèr en se prenant la tête entre ses mains.

**********************************

Bisous bisous !

Par Kallista le 12/10/2001 Ă  8:23:00 (#280844)

*remonte pour que tous puissent lire*

Par Katrina le 12/10/2001 Ă  18:53:00 (#280845)

Voici la suite, mes coquinous ;)

****************************************

- « Bien, lun de nous doit rester ici pour continuer à recevoir les gens » dit Muad en regardant son épouse.

- « Oui, tu as raison Bon, courage, chéri ! » lui répondit-elle en lui déposant un baiser sur les lèvres.

Puis, elle prit un des arcs accrochés au mur et sortit de la pièce. Je souris en voyant la mine de Muad qui comprit que cétait lui qui allait rester Il poussa un léger soupir et sadressa à son grand chambellan.

- « Maltruiste, ils auront besoin du meilleur mage Je compte sur toi pour veiller sur eux Je te laisse aussi leur expliquer la situation.

- Il en sera fait selon votre bon désir, Muad » répondit-il en joignant ses mains et en sinclinant.

Maltruiste nous expliqua ce qui se passait. Un ancien artefact, la Larme du Djinn, aurait le pouvoir de conférer les pouvoirs infinis des djinns à celui qui le détient. Hors, lendroit où il était détenu, protégé par de nombreux sorts et qui était inviolable navais pas résisté à la puissance de quelques personnes aux mauvaises intentions Et cet artefact était maintenant aux mains des haruspiciens Avec laide de la puissante magie des dragons que leur avait conféré Caern-Sidhe, ils avaient réussi à pénétrer le sanctuaire et à dérober lartefact au nez et à la barbe des puissantes entités magiques qui le gardaient. Si les haruspiciens arrivaient à trouver le moyen de lutiliser, la cité de Shagralla serait en grand danger.

Samèr me lança un regard mauvais. Je lui répondis par un pauvre petit sourire. En effet, je ne me doutais pas de limportance et de la gravité de la situation. Nous vîmes Mabelle revenir, équipée de pied en cap. Des flèches dargent dans son carquois et un arc composite en chêne, dont le bois émettait une légère lumière, pulsant de magie, la souveraine de Shagralla semblait parée à laventure.

***********************************

A demain pour la suite, si vous ĂŞtes gentils
:p

Par Vlad Drakov le 12/10/2001 Ă  20:33:00 (#280846)

Ă  demain

Par Katrina le 13/10/2001 Ă  20:21:00 (#280847)

Et oui, me revoici ! Hi hi hi !

******************************************

Tandis que Mabelle me conduisait dans larmurerie royale pour me permettre de méquiper de pied en cap, Maltruiste partit se préparer à son tour, emmenant Samèr avec lui.
Larmurerie était immense. Shagralla nétait pas une ville guerrière, mais elle mettait à la disposition des chasseurs des armes et des armures dune qualité exceptionnelle. Je fus surprise quaucune nait été gardée par un des chasseurs.

- « Nous avons confiance en notre peuple. Et pour les personnages les plus vils, Sélène a béni chacun de ces objets, ce qui les fait revenir dans cette salle si elles venaient à manquer plus de 5 jours » me répondit-elle en me faisant un clin d'il.
- « Hi hi hi ! Comme le dit mon père : Prudence est Mère de Sûreté ! »

Mabelle sourit et me dit de choisir ce dont javais besoin. Je découvris deux magnifiques dagues en acier dont la lame était parcourue dune veine de cristal vert émeraude. Je les pris et fit quelques passes avec. Les lames laissaient derrière elles des traînées lumineuses émeraudes me rappelant étrangement notre aventure avec le Scarabée de Jade.

- « Hmm... Très bon choix... Ce sont des armes venant dun royaume oublié. Un peuple érudit et très puissant qui serait tombé dans la désuétude...
- Le Peuple Oublié...
- Oui, en effet... Nous ne savons pas en quoi consiste lenchantement de ces armes, mais elles ont un tranchant sans pareil, et sont très bien équilibrées. »

Je choisis également une armure de cuir qui avait la particularité de ne pas gêner mes mouvements même si elle nétait pas dune grande protection.

- « Détrompez-vous, Katrina. Il sagit de cuir de gecko enchanté. Elle est bien plus résistante quelle ne le laisse paraître. »

*******************************************

Bisouilles Ă  tous !
A demain ;) :p

Par Katrina le 15/10/2001 Ă  18:20:00 (#280848)

Oups ! Hi hi hi ! Alors voici le morceau que j'ai oublié de poster hier...

*****************************************

- « Nous revoici » dit une voix derrière nous.

Nous retournant, nous vîmes Maltruiste et Samèr équipés de robes blanches dune grande élégance. Ces habits donnaient la capacité à ceux qui les portaient de se fondre dans le décor.

- « Selène veille à la protection de ses enfants. » dit Mabelle avec un large sourire quand j'aperçut que Samèr disparaissait peu à peu parmi le marbre blanc des murs.

Il reparut avec un grand sourire. Bien, il commençait à apprécier laventure, ou il avait oublié la gravité de la situation, ce qui nétait pas plus mal, finalement. Bien quil ne faille pas ignorer le danger, autant ne pas chercher à trop en avoir peur, car cela ne rend que plus vulnérables. Samèr portait aussi un torque en or pailleté déclats de diamants. Au centre de celui-ci, une opale finement taillée en losange demeurait sombre, comme sans vie.

Maltruiste nous téléporta immédiatement hors de la ville. Nous nous retrouvâmes dans la jungle.

- « Je... Enfin, nous navons pas de guerriers parmi nous ? » demanda le jeune conteur dont linquiétude grandissait.

- « Eh bien, Samèr... regarde par-là ! » dis-je en nous indiquant, Mabelle et moi.

Alors quil ouvrait de grands yeux étonnés vers moi, je le prit de court.

- « Oui, cest sensé te rassurer

- Mais tu nas aucune expérience !

- Toi non plus, à part cet épisode du Scarabée de Jade. » dit une voix grave derrière nous.

Mabelle se retourna, arc bandé tandis que des étincelles magiques crépitaient déjà le long des doigts de Maltruiste.

- « Haïssam ! » m'exclamais-je en me jetant au cou du druide.

- « Mais, comment...

- Les sylphes mont prévenu de la situation et ils ont dit que vous auriez sans doute besoin de moi... De plus, la Nature nest pas tranquille... Ce lieu est béni par Lugh et Titania, et ce temple perverti cet endroit consacré. Cest ma mission en tant quAdepte de la Nature que de mettre un terme à tout ceci. Je vous accompagne. Nos buts se rejoignent. »

Mabelle baissa son arc tandis que Maltruiste restait soupçonneux à légard du druide.

Par Katrina le 15/10/2001 Ă  18:22:00 (#280849)

Et voici l'Ă©pisode d'aujourd'hui ! Hi hi hi !

Bonne lecture

*********************************************

- « Nayez aucune crainte ! Ce sont les Esprits de la Nature qui lenvoient à nous. Il fait partie de notre famille. » les rassurais-je.

- « Sans compter que sans mon aide, vous aurez du mal à trouver le temple. Une de mes amies est venue nous indiquer lentrée du souterrain qui y conduit. » ajouta le druide.

Une panthère noire sortit du feuillage et vint se placer à ses côtés, ronronnant sous ses caresses.

- « Vous êtes prêts ? Allons-y ! » dit Haïssam sans attendre la réponse.

Maltruiste fronça les sourcils. Mabelle était la chef dexpédition, et les manières rustres du druide lui déplaisaient au plus haut point. Il navait même pas salué la Souveraine de Shagralla ! Samèr et moi étions habitués, aussi nous ny prêtâmes pas attention. Mabelle ne semblait nullement blessée ni outrée, et elle emboîtait déjà le pas à nos guides.

Après plus dune heure à déambuler dans la jungle à essayer de ne perde aucun membre du groupe, nous arrivâmes devant une entrée souterraine faite dentrelacs de racines et de lianes. Le silence était pesant. Tous les animaux avaient fui ce lieu, comme si une aura maléfique ou dérangeante imprégnait cet endroit.

- « Cette entrée est vraiment bien dissimulée

- Les Esprits de la Nature souffrent. » ajouta Haïssam.

La panthère était nerveuse et tournait en ronds en feulant doucement.

- « Merci Lamyer. Tu peux retourner auprès des tiens. » dit le druide en la caressant et en la fixant dans les yeux avec un sourire attendri.

La panthère ne se le fit pas dire deux fois et disparut dans la végétation.

***********************************************

Bisous Ă  tous !

Par aliain le 16/10/2001 Ă  13:39:00 (#280850)

*se fait matou*
*grimpe sur le bureau de Katrina afin d'avoir la primeur de la fin de la nouvelle*
---------------------------------------------------------
Le papatient de Bout de chou et Faran, qui applaudit sans bruit de ses papattes moletonnées

Par Dalamar le 17/10/2001 Ă  9:35:00 (#280851)

*Fait son moralisateur*

Ben j'en connais une qui a encore oublié de mettre la partie d'hier, hein !

Pas bien, ca ! Hou la vilaine !

Par Roxane le 17/10/2001 Ă  14:52:00 (#280852)

*espere lire aujourdhui la suite tant attendue se son feuilleton préféré*.

--------------
Roxane

Par Oros le 17/10/2001 Ă  20:40:00 (#280853)

ne
nous
oubliez
pas
belle Katrina,

nous
allons mourir
d'impatiandelune
et ca, ca rigole pas :)
La suite !! :)

Oros
des Hautes Herbes,
Druide & Poète sur Arakas.

[ 17 octobre 2001: Message édité par : Oros ]

Par Katrina le 17/10/2001 Ă  23:13:00 (#280854)

Hi hih i ! Oui, excusez moi...

Voila !

*********************************************

Avant dentrer dans le souterrain, Maltruiste nous jeta le sort « il de Félin » , afin que nous puissions voir avec netteté dans lobscurité. Puis, il passa en premier, jetant un regard narquois à Haïssam qui lignora superbement et qui sengouffra à sa suite. Puis vinrent Mabelle et moi, et Samèr qui semblait hésiter, mais que je tirais par la manche. Le sinueux tunnel senfonçait de plus en plus profondément dans la terre. Haïssam agrippa rudement le bras de Maltruiste et le tira en arrière. Alors que celui-ci lui lança un regard plein de colère, Haïssam posa un doigt sur sa bouche et lui indiqua lendroit où il allait poser le pied. Une sorte de lichens recouvrait le sol.

- « Ces herbes sont toxiques et carnivores. Elles paralysent leurs proies avant que leurs sucs ne les dissolvent pour pouvoir les absorber. Laisse moi passer devant, mage. Nous ne pouvons pas nous permettre de perde lun dentre nous. » chuchota le druide.

Quelque peu perturbé par cette révélation, le mage balbutia des remerciements. Du coin de l'il, je surpris Mabelle arracher quelques-unes unes de ces herbes avec ses gants de cuir et les fourrer dans une petite bourse qui pendait à sa ceinture. Haïssam pria la nature et le lichen senfonça dans la terre. Nous pûmes ainsi continuer notre route. Le chemin finit par aboutir dans une grande grotte aux parois suintant dhumidité. Il faisait très frais, et des gouttes deaux coulaient du plafond. La grotte immense était un labyrinthe de stalactites et stalagmites. Il devait y avoir un chemin bien précis à suivre pour aboutir sur la sortie.

Haïssam communiqua avec les pierres. Celles-ci semblèrent lui répondre, car il entra en transe et suivit un chemin quil ne regardait pas. Nous lui emboitâmes le pas, tous impressionnés par les pouvoirs du druide.

Après une longue marche sinueuse à travers la forêt de stalagmites, le chemin débouchait sur un nouveau tunnel. Haïssam sortit de sa transe et seffondra, épuisé par la concentration intense quil avait développée.

Nous nous arrêtâmes un instant pour quil puisse se reposer. A cet instant, nous entendîmes une musique de flûte lancinant qui ne métait pas étrangère. Cest alors que nous découvrîmes les serpents bruns. Ils nous ligotèrent avec une rapidité incroyable, guidé par le son de la flûte dont lair saccélérait, et ils commencèrent à nous étouffer de leurs anneaux. Haïssam, qui avait sombré dans linconscience, ne pouvait plus intervenir. Maltruiste et moi-même étions déjà ligotés, tandis que Mabelle se retrouvait encerclée. Elle utilisa son arc comme dun bâton et tentait de frapper les serpents avec. Mais elle se retrouve vite submergée sous le nombre. La musique s'accéléra encore et les serpents resserraient dautant leurs proies. Je cherchais du regard Samèr pour lui faire comprendre à quel point jétais désolée de lavoir entraîné dans toute cette histoire. Je ne le vis pourtant point, mais jentendais ses pas. Il avait pu se fondre dans le décor grâce à sa robe, ce qui le rendait invisible aux yeux de celui qui contrôlait les serpents.

Par Katrina le 17/10/2001 Ă  23:15:00 (#280855)

Et hop hop ! Celui de ce soir

************************************************

Une aura bleue apparut soudainement dans lobscurité, trahissant sa position. Le Volume Spirituel contenant la Mémoire des Anciens, qui faisait la Magie des Conteurs, souvrit et une de ses pages senflamma.

La musique changea tout à coup et devint discordante. Le charme rompu, les serpents relâchèrent leur étreinte et fuirent les horribles vibrations en s'engouffrant dans des boyaux naturels. Libéré, Mabelle saisit son arc et tira une flèche dans l'obscurité que même notre sort ne nous permettait pas de discerner. Un bruit d'éclat attesta qu'elle avait fait mouche.

- « Tu as brisé ma flûte, catin ! Meurs ! » hurla la voix.

Un rayon d'énergie brute fusa sur la Souveraine. J'eus à peine le temps de la pousser à terre. Aucune de nous ne fûmes touchées, mais la déflagration avait laissé un trou béant à la place ou nous nous trouvions précédemment. Un dôme de protection de couleur ambre miroitait autour du charmeur de serpent qui sortait de l'obscurité. C'est à ce moment la que je reconnus le musicien qui s'était installé juste à côté de nous sur la place du Marché.

Coïncidence ou était-ce un agent envoyé afin de faire en sorte que personne n'interfère avec les plans de ses commanditaires ?

Mabelle se releva et tira plusieurs flèches sur le charmeur de serpents avec une célérité et une précision hors du commun. Mais toutes vinrent s'écraser conter le bouclier magique qui ne faiblissait pas. Sortant mes dagues, je me jetais dans la bataille afin de trouver la faille du sort. Mais je me heurtais également au dôme de protection du sorcier qui éclata d'un rire mauvais et qui commença à incanter. Les traînées lumineuses des dagues enchantées semblaient toutefois se fondre en un endroit bien précis. Plantant une de mes dagues à l'endroit lumineux, j'entendis un craquement de verre. Le Dôme de protection explosa violemment, me projetant en arrière, et laissant le sorcier sans protection. Aussitôt, des lances de feu jaillirent des doigts de Maltruiste et sécrasèrent sur notre ennemi alors que je me remettais du choc de l'explosion qui m'avait sonnée. Le corps fumant du charmeur de serpent s'écroula sur le sol. Alors que j'allais pour fouiller le corps, Maltruiste me pressa.

*******************************************

Gros bisous Ă  tous !

Et merci à ceux qui réagissent entre 2 episodes, ca me fait chaud au coeur

J'en pleurerais presque

Hi hi hi ! Trop tard ! *essuie des larmes*

Par Oracle le 18/10/2001 Ă  11:37:00 (#280856)

Douce Katrina, approchez que je seche vos larmes...

Allez hop, retournez-y, on veux la suite

Oracle

Par Katrina le 18/10/2001 Ă  18:15:00 (#280857)

Merci, mon très bon Oracle ! *Fait une bise*

Et voici la suite !

***********************************************

- « Vite ! Il faut continuer ! Les bruits de combat ont sûrement du attirer d'autres ennemis. »

Alors que j'hésitais, il ajouta :

- « Ne t'en fais pas Il n'utilisera plus rien de ce qu'il avait. » dit-il en souriant.

Avec un dernier regard au corps, Mabelle me fit comprendre qu'il avait raison et qu'elle avait totalement confiance en son jugement. Nous poursuivîmes donc notre route en courant, Haïssam ayant eu le temps de récupérer un peu.

Subitement, Maltruiste qui avait pris la tête du groupe, disparut dans le sol. Le chemin s'arrêtait et donnait sur un gouffre béant dans lequel Maltruiste avait disparu. Mabelle se jeta à plat ventre au bord du précipice et appela Maltruiste. L'écho de sa voix raisonna longuement, et demeura sans réponse. Mabelle commença à verser une larme pour son ami quand celui ci émergea du gouffre en flottant dans les airs... Gardant son sang froid dans toutes les situations, le mage n'avait pas paniqué et avait lancé un sort de lévitation. Nous poussions tous un soupir de soulagement, et le mage de nous rassurer en disant :

- « Faites attention, il y a un gouffre ! » dit-il avec un petit air d'auto dérision.

Alors qu'il reprenait pied sur la plate forme, j'entamais une danse, dagues en mains. Les traînées lumineuses semblaient révéler ce que l'on ne pouvait voir. Sous le regard étonné de mes compagnons qui se demandaient pourquoi je me mettais à danser, les lames projetaient la lumière mystique tout autour de moi, et nous pûmes voir se dessiner dans l'obscurité une passerelle invisible. Instinctivement, je plantais une des dagues dans l'appontement, et la lumière se diffusa dans tout le chemin, le rendant lumineux dans les ténèbres.

Récupérant ma dague, j'empruntais le pont tandis que les autres me suivaient. Suspendus au milieu du vide, nous n'étions pas bien rassurés, et nous sentions très vulnérable, car il n'y avait pas de rebord et la passerelle était très étroite. Malgré la précaution de Mabelle, qui avait sorti une longue corde nous liant tous les uns les autres afin de prévenir la chute d'un d'entre nous, nous savions que si nous perdions l'équilibre, la chute serait inévitable. Et Maltruiste avait déjà utilisé son sortilège de lévitation. Alors que nous arrivions au bout du chemin, nous fûmes attaqués par une nuée de chauve-souris géantes qui nous empêchaient d'arriver enfin en sécurité. Haïssam n'avait pas encore récupéré de sa transe épuisante pour pouvoir tenter quelque chose. Déjà, les chauves souris nous percutaient, nous faisant reculer les uns sur les autres. Des flèches d'argent fusèrent et en tua plusieurs, tandis que Maltruiste usait de Chaînes d'éclairs pour en venir à bout. Je ne pouvais rien faire, avec mes armes au corps à corps, et Samèr ne savait pas d'où tirer la puissance de son pouvoir dans un cas comme celui ci.

*********************************************

A demain, les petits amis !

Par Katrina le 19/10/2001 Ă  19:19:00 (#280858)

Et voilà pour ce soir, car vous avez été bien sages

************************************************

- « Rappelle-toi l'histoire de notre Ancêtre Al Ahsim ! Lorsqu'il était attaqué par des Hommes-Vautours, Samèr !

- Mais oui ! Tu as raison ! Je peux tirer le pouvoir nécessaire de cette histoire ! »

Il ferma les yeux et tendit les bras devant lui. Le Volume Spirituel se matérialisa et s'ouvrit, faisant défiler les pages jusqu'à s'arrêter à l'une d'entre elle qui s'enflamma. Alors, un puissant vent tournoya autour de nous, déstabilisant le vol des chauves-souris et les entraînant dans une folle ronde, ce qui eut pour effet de briser leurs ailes et de les tuer. Le Cyclone Protecteur de notre Ancêtre Al Ahsim nous protégeait tout en utilisant le vent destructeur pour venir à bout des ennemis volants.

Des dizaines de corps de créatures sombrèrent dans le vide. C'est avec soulagement que j'atteignis enfin le sol de la caverne qui s'ouvrait devant nous.

Suivant létroit passage qui souvrait devant nous, nous arrivâmes enfin dans une grande caverne éclairée par des globes magiques. Des runes de protection entouraient un autel en marbre rouge sang sur lequel reposait un magnifique saphir taillé de la taille dune tête humaine. Il avait la forme dune goutte deau, ou plutôt dune larme

- « Ca y est ! Nous lavons enfin trouvé La larme du Djinn » souffla Maltruiste.

- « Ah ah ah ! Oui, et vous mavez trouvé par la même occasion ! » gronda une voix rauque.

Levant les yeux vers le plafond, nous vîmes un homme énorme sauter à terre, et nous toiser dun air satisfait.

- « Mais... Vous êtes le cracheur de feu qui se trouvait à côté de notre emplacement ! » mécriais-je.

- « Exact, gamine ! Cest dommage que tu te sois aventurée ici Tu es mignonne Nous aurions pu passer de délicieux moments... Mais tu vas devoir périr avec tes amis ! » cria-t-il en crachant des flammes dans notre direction.

Mais les flammes sécrasèrent contre un mur deau qui avait subitement jailli devant nous. Maltruiste se tenait à nos côtés, main tendue devant lui, afin de maintenir son sort, et luttait contre le pouvoir du cracheur de feu.

********************************************

A demain ! Hi hi hi

Par Katrina le 20/10/2001 Ă  16:29:00 (#280859)

Je souhaite dédicacer cette partie à mon petit Bout de Chou, tout simplement parce que c'est le plus gentil, et que je l'adooooore ! Hi hi hi

***********************************************

Le mur deau provoqua beaucoup de fumée. Mabelle en profita pour disparaître dans le nuage de vapeur, arc armé. Jetant un coup dil complice à Samèr, celui-ci comprit tout de suite le plan qui germait dans mon esprit et se mit à invoquer le Volume Spirituel des Conteurs. Une simple roulade me permit darriver hors de la zone daffrontement. Le cracheur de feu, semblait ne pas avoir besoin de reprendre son souffle, car les flammes quil crachait formait un jet continu Maltruiste ne pourrait pas résister bien longtemps Dans la fumée, je vis les runes de protection briller puis séteindre. Samèr avait réussi à endormi leur pouvoir momentanément Juste le temps que je mempare de la Larme du Djinn. Je bondis sur lautel, attrapant le joyau et mappuyant sur mon autre main, je fis un saut périlleux loin de la zone de protection qui allait se réactiver.

Soudain, le cracheur de feu arrêta son combat et rua vers moi, ayant pris conscience que je venais de dérober le joyau Mais la vapeur deau lui cachait la vue Et quand les runes se réactivèrent, il se trouvait en plein dans la zone protégée. Des éclairs jaillirent des runes pour le frapper et continuèrent jusquà faire fondre son corps et son cadavre. Le spectacle me fit frissonner de dégoût.

- « Pas si vite » dit une vois derrière moi.

Je me retrouvais prise au piège, un homme mempoignant et posant une lame sur ma gorge. Cette odeur puante, ces bras brûlés

- « Tu es encore vivant, vermine ? » réussit à dire Maltruiste malgré son épuisement.

Le joueur de flûte Ainsi, il avait survécu à ses blessures Se faisant une protection de mon corps, il récupéra le joyau.

- « Je te défie dans un duel de magie ! Tu ne peux pas refuser ! » cria-t-il à lattention de Maltruiste.

- « Nous sommes à égalité tous les deux Nous sommes tous deux épuisés Et je veux te prouver que je suis meilleur sorcier que toi

- Soit Mes amis, cet homme et moi allons nous lancer dans un combat de magie Personne ne doit intervenir, quoi quil arrive Cest uniquement entre lui et moi. Mon honneur est en jeu Les duels de magie sont sacrés. Et ils se jouent à un contre un Tout mage qui se respecte doit accepter un duel de magie Celui ci se fera à mort, par contre Si je meurs, Je vous demande de le laisser partir sans chercher à le tuer Syl soit avec moi »

Alors que nous acquiescions, le joueur de flûte me poussa rudement contre le sol où je mécrasai.

************************************************

Voila ! Bye bye !

Par Katrina le 21/10/2001 Ă  18:02:00 (#280860)

Et voici la partie d'aujourd'hui ! Vous voyez bien que je mets tout Ă  jour

**********************************************

Alors que les deux sorciers déclenchaient leurs puissances magiques, Haïssam surgit de lobscurité.

- « Il ne faut pas rester ici Les Esprits de la Terre vont agir, et la caverne va seffondrer » dit-il en ignorant totalement les deux sorciers se battre.

Il me prit la main et commença à mattirer vers la sortie.

- « Non ! On ne peut pas les laisser comme ca ! Et Mabelle a disparu ! Samèr, retrouve-la ! » dis-je en me dégageant de la poigne du druide.

Il me regarda avec surprise.

- « La nature nest pas la seule à être en danger ! Si nous navons plus lartefact, quelquun pourrait le retrouver un jour ou lautre, et lhumanité sera menacée ! Je ne peux pas me permettre de laisser ceci arriver ! Je suis impliquée dans cette histoire ! Et si Maltruiste péris, je me chargerais de défier ce sorcier ! Et si je meurs, un autre me remplacera ! Tu comprends ? La Larme du Djinn est trop dangereuse pour être seulement ensevelie ! Elle ne doit pas être entre de mauvaises mains ! Trop de vies sont en jeu ! Des Esprits Gardiens se sont déjà fait berner ! Alors imagine si nous la laissons ici, sans protection Est-ce que tu mesures enfin lampleur de tout ceci ? Certes, la Nature est importante, mais sans les hommes, a quoi bon avoir protégé la Nature ? » mécriais-je.

Haïssam adressa alors une prière aux Esprits de la Terre. Un immense bouclier de protection enferma les 2 sorciers.

- « Bien, cela évitera que lun dentre nous ne soit blessé Et accélérera la fin du combat Ils sont deux et cette bulle de protection ne laisse pas passer lair » dit-il avec une indifférence pour notre ami Maltruiste qui me glaça les sangs.

Je ne pus me retenir, et une claque retentissante précipita Haïssam à terre. Se tenant la joue, il me lança un regard décontenancé. Du sang coula de sa lèvre. Regrettant aussitôt mon geste, je me mordis la lèvre, mais je me forçais à faire preuve de la même indifférence que lui.

Je découvris Mabelle blessée et inconsciente dans un coin. Elle avait du subir les foudres des runes de protection de lautel. Heureusement, elle navait pas du être dedans lorsque les runes avaient été réactivées, sinon, il ne serait rien resté delle.

****************************************

A demain !

Par aliain le 21/10/2001 Ă  18:02:00 (#280861)

Oh merci Katrinana!
*persuadé qu'une dédicace est une énoôOÔOôorme pâtisserie*
*part défier sa mamie dans un duel de magie où le perdant fera les merveilles pour le soir*
Mais je reviens ausitôt après pour la suite, hi hi.
*fait un bisou Ă  Katrinana et file en compagnie de Joey et Toutou, enfin plutĂ´t en compagnie de Toutou et poursuivi par Joey, hi hi*
---------------------------
Bout de chouchou

Par Katrina le 22/10/2001 Ă  18:08:00 (#280862)

Voici l'Ă©pisode d'aujourd'hui, les petits amis

************************************************

Soudain, nous sentîmes la terre trembler.

- « Les esprits de la terre... Il faut partir » répéta Haïssam.

- « Katrina Nous navons pas le choix Haïssam a raison ! » sécria Samèr.

- « Non ! Je refuse !

- Il existerait une solution Je me rappelle une histoire Tout va reposer sur toi, Katrina ! » répliqua Samèr en invoquant de nouveau le Volume Spirituel.

La page senflamma et fit apparaître une flûte qui joua toute seule un air entraînant. Sans comprendre ce quil se passait, mon amour de la danse prit le dessus, et je me mis à danser, entrant presque en transe Mes pas gracieux et mes bonds me firent tourner autour de tous mes compagnons, mes vêtements décrivant de gracieuses arabesques dans les airs. Sans en avoir conscience, le Mystérieux Pouvoir des Danseurs du Désert, que je croyais un mythe et qui dormait pourtant en moi séveilla, et des myriades détincelles lumineuses apparurent autour de nous tous. Les contours de la caverne se dissipèrent, et nous fûmes tous transportés à lextérieur de la caverne, à lair libre dans une clairière de la forêt, non loin de lentrée du temple maudit.

- « Que Que sest il passé ? » demandais-je alors que la musique se terminait.

- « Le pouvoir des Danseurs Tout comme le pouvoir des Conteurs Je nétais pas certain quil existait, mais il fallait tenter le coup Merci Iago ! » souffla Samèr.

*************************************************

Et voila ! Hi hi hi ! Il était un peu plus court que les autres... Encore 3 ou 4 jours, et l'histoire sera terminée ! Patience

Par aliain le 23/10/2001 Ă  7:05:00 (#280863)

Mais si la danse n'est pas le seul talent de Katrina et si elle danse déjà merveilleusement alors...

*s'Ă©vanouit*
*se réveille en sursaut, un immenses sourire sur le visage*

... elle doit chanter fabuleusement !

*court réclamer une chanson à Katrinana*
---------------------------------
Bout de chou chantant

Par Katrina le 23/10/2001 Ă  18:39:00 (#280864)

Et aujoud'hui encore, un nouvel Ă©pisode

**********************************************

Le Bouclier de protection des deux mages explosa sous la violence du coup dun puissant sort, les deux mages nayant cessé leur combat.

La violence projeta Maltruiste contre un arbre sur lequel il perdit conscience. Le charmeur de serpent brandit la Larme du Djinn avec triomphe.

- « Jai gagné ! Ah ah ah ! Puissant Djinn ! Donne-moi ta puissance ! »

Le joyau se mit à briller et enveloppa le charmeur de serpent. Celui-ci continua à rire tout en devenant gigantesque. La larme du Djinn vint sincruster dans son front, lui conférant son pouvoir illimité.

Mabelle avait repris ses esprits et tous regardaient avec horreur le sorcier qui était maintenant devenu légal des Dieux.

Muad Dib arriva sur ce, accompagné dune troupe darchers et de chasseurs. Sans comprendre ce quil se passait, il donna lordre à tous de tirer sur le géant.

Une nuée de flèches emplit lair et frappèrent le géant. Celui ci hurla de douleur, mais le joyau se mit à briller de plus belle, et ses blessures se refermèrent aussitôt, faisant tomber toutes les flèches qui avaient fait mouche.

Son rire tonitruant emplit lespace, faisant vibrer les feuilles des arbres. Il leva un pied pour écraser la bande de fourmis que nous étions. Alors que nous nous dispersions tous, je vis Mabelle bondir dans un arbre, et grimper à son sommet avec une agilité que je lui enviais. Elle sortit une flèche avec une drôle dherbe accrochée à la pointe et la tira dans lil du monstre. Celui ci hurla de douleur. Aussitôt, le lichen commença son uvre, dévorant avec avidité la matière organique. Mabelle avait utilisé le lichen vorace quelle avait récupéré dans les souterrains ! Le joyau brilla encore, mais le pouvoir de régénération nétait pas aussi rapide que lherbe qui se développait lentement dans le sorcier. Fou de douleur, le monstre piétinait tout ce quil y avait autour de lui, écrasant plusieurs hommes et femmes venus prêter main forte à leur souverain. Dici à ce quil meure, le monstre aurait eu le temps de détruire la cité de Shagralla, le pouvoir de régénération du joyau ralentissant la progression du lichen.

***********************************************

Allez, on se rapproche du dénouement ! Oui, c'est ca, on est vers la fin ! Hi hi hi

Par Katrina le 24/10/2001 Ă  17:59:00 (#280865)

Voilà l'avant dernière partie de cette grande aventure...

*************************************************

Muad Dib utilisa une flèche à la pointe de diamant et fit refléter la lumière pour attirer lattention de sa femme qui se cramponnait toujours à la cime de larbre. Celle ci fit un signe à son mari.

Je vis à ce moment avec stupeur Muad armer son arc avec cette flèche, et la tirer sur sa femme.

- « NON ! » mécriais-je.

Cest alors que je vis Mabelle saisir la flèche qui filait sur elle dun geste ample juste avant quelle ne la touche, et lutiliser pour armer son arc et la tirer sur le monstre. La pointe en diamant alla se fracasser sur le joyau qui se craquela.

Le joyau explosa alors et un immense vortex aspira le monstre, les débris du joyau, et les corps des gens morts. Mabelle faillit être aspirée, mais elle tint bon sur sa branche. Quand le vent violent cessa, il ne restait plus trace du joyau, ni du charmeur de serpent. Des arbres avaient été arrachés et un chaos indescriptible régnait dans toute la clairière. Mabelle tomba de sa branche et fit une chute vertigineuse. Mais une immense main spectrale la rattrapa. Levant les yeux, nous vîmes le fantôme dun gigantesque Djinn

Il la déposa doucement à terre et dit dune voix forte :

- « Merci à vous de mavoir libéré La larme que javais versée il y a des millénaires a été récupérée, emprisonnant mes pouvoirs et conférant à son détenteur mes services à linfini Maintenant que vous avez brisé ma prison, je suis libre. Je vous remercie du fond du cur. »

Il posa une main spectrale par terre et une lueur bleue emplit latmosphère, soignant les blessés et redressant les arbres. Puis, le Djinn sestompa dans les airs

********************************************

A demain pour l'Ă©pilogue, mes amis !

Par Corwin1980 le 24/10/2001 Ă  18:03:00 (#280866)

Bravo, elle est très sympa cette histoire

Par Katrina le 25/10/2001 Ă  18:51:00 (#280867)

Epilogue

************************************************

Toute la ville avait revêtu ses couleurs les plus chatoyantes pour fêter notre victoire à tous. Un immense banquet couvrait toute la longueur de la salle de réception qui était immense. Alors que la fête battait son plein, Muad Dib mexpliqua que Mabelle et lui étaient rompus à ce genre de petit exercice Comme il était trop loin pour que sa flèche atteigne sa cible, il lavait lancée à sa femme qui lavait rattrapée et relancée pour latteindre.

Ce jour fut un grand jour pour la Cité de Shagralla. Après avoir pleuré les morts, une immense statue en forme de Djinn fut commandée par Muad en commémoration de tous ceux qui avaient péri, et afin de rajouter à lHistoire de la ville la folie de grandeur des hommes.

Chose fort étonnante, Haïssam vint se joindre à la fête, et sexcusa auprès de nous pour son attitude Il navait jamais pensé que lhomme aussi était un élément de la Nature, même si celui-ci est le plus destructeur et le plus irrespectueux En tant que Druide, il se devait également de leur venir en aide

Cest après cette histoire quil nous quitta Et que je versais plus de larmes que je nen avais jamais versé jusqualors

Mon pouvoir de Danseuse sétait éveillé, et le pouvoir de conteur de Samèr sétait encore renforcé. Mabelle et Muad nous remercièrent de notre aide, et ils nous assurèrent que nous serions toujours les bienvenus dans la Cité des Epices. Par-là même, nous rentrions également dans la catégorie des Héros, et tout le peuple de Shagralla nous dit au revoir en agitant au-dessus de leurs têtes des morceaux de tissu multicolores.

Les larmes aux yeux, nous reprîmes notre route dans le désert, continuant notre voyage itinérant et peut-être vers de nouvelles aventures

***********************************************

Voila ! C'Ă©tait la fin de l'histoire...

Il est maintenant temps pour moi de vous dire Adieu...

Et oui, toute chose Ă  une fin...

Je voulais remercier toutes les personnes géniales que j'ai rencontré

Chez les iagonites : Mon cher Mentor qui m'a beaucoup appris : Fistul le Radin, mon cher Oracle qui m'a toujours encouragé, mes amis Jarlaxle et Cathy, puisse Iago vous guider vers le bonheur... Mon Gentil Bryce, à qui je me suis beaucoup attachée et que je considère vraiment comme mon petit frère ;) qu'il trouve la joie sur son chemin, car il le mérite plus que n'importe qui... mon gentil Adraesh aussi...

Chez les bréhanites : Moire d'Oz au talent inégalable, Splotch, que j'ai découvert depuis peu, mais qui est vraiment le meilleur invocateur porcin de tout Althéa ;P et puis aussi le fameux Bear... qui est bien plus "humain" que nombre d'autres personnes

Chez les sélénites : Les excellents Muad Dib et Mabelle que j'adore énormément ainsi que la douce Dame Virginie qui m'a toujours très bien accueilli, sans oublier le fabuleux Silk Mainleste et la chipie Pixi la Rousse

Chez les syliens : Mon artiste peintre préférée Kallista qui a beaucoup de talent également, mon cher Faran Mandelune dont l'amour pour Moire est fort et sincère, Dame Deirdre qui est une charmante hôtesse, mon bon et beau McYavel, le généreux Bombadil qui a été véritablement un charmant homme et mon gentil Maltruiste.

Chez les rédempteurs : Le merveilleux Arnaud d'Oz, avec lequel j'ai eu la joie de converser de nombreuses fois et qui est fort intéressant et Dame Tika qui est devenue mon idole

Chez les druides : Ah, comment oublier le beau Mashad... Il y a aussi son frère Cyric, le gentil Shadak et la Grande Dame Epervier, sans oublier Dame Fauconnier, et bien entendu, ma meilleure ennemie, Cixi :ange: (Sans rancune, j'espère)

Chez les haruspiciens : Horny chou *Souffle un baiser* et puis aussi mon tendre ami Barberousse, merci pour tout ce que tu as fait pour moi, je ne t'oublierais jamais, la Puissante Mortitia, et aussi Demonics le bien nommé ;)

Chez les ogrimariens : le Haut Clerc d'Ogrimar Buzar Noir, merci d'être si intéressant et de m'avoir fait passer des soiréees passionnantes à converser avec vous...

Merci aussi aux différentes familles qui m'ont fascinées, qu'elles soient pour le bien ou le mal

Merci aussi à l'animateur Mauguin, grâce à qui j'ai eu encore plus envie de jouer une iagonite que ce que j'avais prévu au départ...

Parmi les inclassables : mon Bout de chou préféré ! Tu es le meilleur, merci de nous faire vivre tes rêves, ceci nous rappelle qu'il nous faut profiter de la vie et vivre pleinement. Et seul toi a réussi à nous en faire prendre conscience... Merci mille fois

Mes excuses à ceux que j'aurais pu avoir oublié, ce n'est pas intentionnel, vous l'aurez compris
;)

*s'éloigne, le coeur serré* :( :sanglote:

Adieu...

[ 25 octobre 2001: Message édité par : Katrina ]

Par Enthy le 25/10/2001 Ă  18:56:00 (#280868)

Ahhhh mais ça va pas ça ! on m'oublie ! Attendez que je revienne, et que j'vous ramène par la peau du cou ! Katrina y compris ! et sans ménagement !
Nom de... :enerve: :enerve:

Bouhohouhou :sanglote: :sanglote: Allez au revoir, belle Katrina :(

Enthy

Par Corwin1980 le 25/10/2001 Ă  18:59:00 (#280869)

Très jolie histoire, dommage que vous deviez nous quitter.

Par Bombadil le 25/10/2001 Ă  19:01:00 (#280870)

Comment ca qui a été?
Je suis encore charmant moi, bon d'accord je suis un peu mort, mais la mort me va si bien :)
Quel dommage que nous n'ayons pas vraiment fait plus connaissance ma petit Katrina, j'aurai u tellement de chose Ă  vous montrer ;)

Par Horn Demon le 25/10/2001 Ă  19:10:00 (#280871)

*trop de mots ... a eu la flemme de lire*
Alors comme ca Mr Bomba aime ma signature et mon dicton ? :D :mdr:

Par NeoBaSiK MDT le 25/10/2001 Ă  20:25:00 (#280872)

Bravo katrina belle et grande danseuse iago
*sourit*
A Bientot J'espere ...
(tres jolie recit ;))

Par Bombadil le 25/10/2001 Ă  23:28:00 (#280873)

lol lol lol
j'avais meme pas fais attention :D
Ah la la vilain démon va :)

Par Kallista le 26/10/2001 Ă  8:11:00 (#280874)

Au revoir ma Katrina...
Merci pour ce que tu m'as appris... surtout certaines danses ;) :D

Au revoir parceque nous nous reverons... Mes voyages a travers les etheres et les terres, je connais beaucoup de lieux oĂą te rencontrer !!!

A bientot belle danseuse.. et autre ;) :(

Par Mcyavel le 26/10/2001 Ă  8:31:00 (#280875)

Au revoir Jolie enchanteresse, tu as été une fidèle de iago cela je n'en doute point ton dieu va perdre une fidèle parmis les plus fidèle en ce beau royaume de goldmoon (qui est pire que la bouche de l'enfer c'est fou le nombre de bestioles qui veulent etre à notre place)

A dieu, ou plutot, au revoir peut etre nous reverons nous

Par Roxane le 26/10/2001 Ă  13:51:00 (#280876)

Merci encore Katrina pour cette merveilleuse histoire.

Et bravo encore


-------------------

Roxane

Par aliain le 26/10/2001 Ă  16:50:00 (#280877)

*fait son baluchon*

Attendez, je pars avec vous moi Katrinana!
Je veux être sûre que vous n'aurez pas de problème sur la route.
Maya surveillera les airs et Croc dira Ă  sa famille kraaniene de nous laisser passer.
Toutou flairera les dangers et Puce, Ficelle, Joey et moi on vous protègera.

*monte dans sa chambre faire son sac et en profite pour pleurer avnt de sécher ses larmes et d'offrir de nouveau sa bouille souriante à l'assemblée*

*se retourne vers sa famille*

Je reviens dès que Katrinana est en sûreté, promis!

*monte sur la charrette de provisions*

Vers chez Dame Katrinana! Et au-delĂ !

--------------------
Bout de chou

P.S.H.R.P. : *a mis un pisteur sur Katrina, Krikri le criquet porte-bonheur, prêté par les studios Bout de chou* Il manquerait plus qu'on égare Katrinana...
Merci pour tout.
David, qui part en mission pour rapatrier Katrinana

Par Splotch le 27/10/2001 Ă  15:28:00 (#280878)

*skate en tirant le post pour qu'il ne tombe pas dans l'abîme*

C'est un magnifique histoire. Félicitations, sincèrement.

Un détail regrettable cependant ... les gentils gagnent à la fin, c'est dommage. J'aurais bien vu les héros mourir d'une manière atroce ... enfin ! *soupire*
Bon je vais de ce pas écrire une histoire, avec pour fin : tout le monde meurt, sauf le méchant qui lui devient invincible, très riche, et encore plus méchant.

Par Dalamar le 2/11/2001 Ă  16:36:00 (#280879)

Lol

Ca pourrait faire une fin intéressante...

Et pour ce méchant, tu vois bien qui ?

Un invocateur Porcin ?

*S'enfuit en courant*

Blblblblblblblblblblblblblblbl

Par Mabelle le 2/11/2001 Ă  16:42:00 (#280880)

Merci merci merci..

Je ne saurais comment vous remercier Dame Katrina..

Votre histoire est magnifique..

Vous avez reellement des dons pour conter les histoires ..

Tres beau..


Oui vraiment ..

JOL Archives 1.0.1
Par Mind