Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contr√īle

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

L'épée de la dignitée [Ma fin RP]

Par Stéphanof le 31/12/2002 à 2:20:54 (#2913256)

L'empereur Marmillian...
L'empereur ayant connu le plus court regne que je connaisse... Sa tête fut prise par mes frères...Mes amis se battant les uns contre les autres, que se passait-il ? Je m'etait absenté vraiment trop longtemps retiré dans ces montagnes.

La mort mise en sursis afin d'accomplir une derniere t√Ęche, j'etais revenu √† la vie pour une periode indetermin√©e afin d'aider les miens √† pr√©parer la venue de l'Haruspice.
Malgré les terribles coups de la folie de Rayden que j'ai reçu, cela ne m'a rien fait, j'etais devenu bien plus fort que la mort, mais ce sursis pourquoi m'avait-il été accordé exactement ? Je ne le compris que un peu plus tard... :

Même ma pureté morte, mon corps et mon ame étaient revenus sur cette terre, je devais accomplir une ultime epreuve, qu'elle était elle ? devais je retrouver mon frère le plus proche ? devais-je aider mes amis et frères à préparer l'arivée de l'haruspice ? ou devais je accomplir autre chose ? je ne le saurais jamais. Oui cette rencontre à tout changé...

Nous nous étions rendus chez Balork afin de se preparer à la venue du Juge, deux d'entre nous ne se trouvaient pas assez dignes a cause de l'amour. Quels sens avaient ces mots en moi ? avant peut etre les en aurais-je arretés, mais au contraire, je les ais même aidés, moi le pacifiste Haruspicien faisant parti d'un groupe encerclant une pauvre demoiselle que je ne connaissais pas, j'etais vraiment devenu quelqu'un d'autre depuis sa mort.
Cette rencontre fut celle qui bouleversa ma vie : Ao apparu devant mes yeux, LE grand Ao ! cette légende a mes yeux, il était devant moi en chair et en os, malgré son age beaucoup plus avancé que le mien, je ressenti la vraie puissance, la légende n'a pas été usurpée, au contraire, j'etais en admiration...

Malheureusement le destin en décide autrement, mes compagnons désignant mon idole comme étant un traitre envers le juge l'attaquèrent mais furent sauvés de justesse par leur pierre de destinée, pourquoi ? pourquoi les combats necessent-ils pas ? pourquoi tant de haine envers les autres nous sommes tous frères !! malgré leurs assauts repetitifs le resultat fut le même a chaque tentative, leur pierre de destinée à brillée plusieures fois en cette soirée. Mes amis ayant compris qu'il ne servait a rien de continuer ainsi décidèrent d'aller ailleurs, ce fut la dernière fois que je les vis avant le moment que nous avions préparés depuis longtemps...

Ao se tourna finalement vers moi et prononca ces mots : Suis moi...

Sans dire mot, je le suivi, bien que je n'etais pas très rassuré celui qui venait de battre mes amis à lui tout seul m'emmenait au calme, j'etais impuissant, si c'etait ma vie qu'il voulait prendre il le pouvait quand il voulait, alors pourquoi ?

J'ai compris une chose dans ma vie, m'a-t-il dit... je ne suis pas une legende comme tu le pretends je ne suis qu'un simple humain et je l'ai toujours été...

Je lui ait repondu hésitant : vous êtes fort ! grace à cette épée vous êtes invincible !

Etait ce la peur d'une probable mort physique qui me faisait parler avec une sonorité hésitante et fayotive ? (je sais le mot n'existe pas mais j'ai pas toruvé mieux :)) à moins que ce n'etait que mon reve le plus cher etait enfin devant moi à me parler ...

Tu te trompes..., me dit t-il. Ma force ne viens pas de mon épée mais de moi même je l'ai compris, cette force vient au plus profond de moi même ! je n'en ait désormais plus besoin. Prends là je te la donne tu as su rester digne contrairement à tes camarades qui m'ont attaqués sans hésiter, tu as gardé la tête froide tu es vraiment un etre digne et c'est pourquoi je te donne mon épée je n'en ait plus besoin, elle te sera d'une aide précieuse pour dans ton avenir mais n,e te donneras pas la force...Cette force vient de toi et uniquement de toi, soit digne de cette épée, et digne tout court...

Je le vis s'éloigner de moi lentement en me saluant sans emotion apparente,je l'ai remercié et lui jura que je resterais digne de la confiance qu'il a placé en moi.

Il se retourna et prononca ces mots : A bientot peut être soit digne...

Je ne sais pas pourquoi mais je sentais que je ne le reverrais jamais, et que le geste qu'il a fait était un leg de la seule chose qu'il possedait. Je ne l'ai plus revu, personne ne l'a plus revu, cette épée est l'epée de la dignitée, je suis devenu l'héritage d'Ao a travers cette épée et je m'en montrerais digne !

A mon tour fut de disparaitre comme je le pensais mais cette épée me retint : j'avais là enfin un nouveau but de vivre, faire regner la dignité parmis les hommes faire regner la justice de l'équilibre. Rien ne devait changer jusqu'au jour du jugement le choc fut violent pour tout le monde, et moi le premier, toutes ces divinités pour lesquelles tant de vies ont été effacées, tant de sang s'est inscrit sur le registre des tenebres, cela voudrait-il dire que cela ne servait à rien ? Je venais de comprendre pourquoi j'ai été choisi par Ao, j'avais dans mon ame le vrai equilibre : le respect de la nature et donc des etres vivants, mais une question restera a jamais gravée dans ma memoire sans possibilité de réponse : comment Ao savait-il ? qui etait il reelement ? Je devais sivre la voie de la dignité si je voulais esperer trouver les réponses grace à cette épée, le symbole d'espoir de ma vie, de mon ame...Je ferais en sorte que ce soit le symbole de la justice de la paix et de la dignité pour les generations avenirs. Il me reste encore beaucoup de chemin a faire avant, je n'ai accompli qu'une partie, le jugement est passé et j'erre dans les contrées afin de m'acquerir de ma promesse.

Je deviens une legende tout comme l'etait Ao bien qu'il ne le prenais pas de cette manière. Je vais dès a présent graver ma vie dans ma quête, y consacrer tout mon corps et toute mon ame, les obstacles que j'ai parcouru avant ne sont rien face à ma determination actuelle, preserver la vie et l'harmonie de la nature dans la plus grande dignité.


La vie quelle belle chose...

Par Nidhog le 1/1/2003 à 11:46:17 (#2921016)

:lit:

Par Guaboo le 1/1/2003 à 12:15:05 (#2921110)

Provient du message de Nidhog
:lit:


*a du mal à lire pares les fêtes*
:lit: :lit:

Par Aden Voorhees le 1/1/2003 à 12:44:04 (#2921224)

:lit:

Intéressant ...

Par Dahna Lyhrel le 1/1/2003 à 16:06:46 (#2922067)

:lit: :lit:

Par lorelei_D le 1/1/2003 à 16:35:48 (#2922182)

La guerri√®re avait assist√© impuissante au meurtre d'Anylia, puis avait attaqu√© sans rel√Ęche les haruspiciens tentant au moins de la venger, dans un √©lan de folie tout √† fait inutile, et avait vu sa pierre de destin√©e briller suite aux coups de l'assassin √©ternel.

Lorsqu'apr√®s avoir soign√© ses blessures elle revint pr√®s de la fontaine, elle observa longtemps les enfants du ma√ģtre attaquer cet homme qui les renvoyait au temple d'une pichenette, avec autant d'√©motion que les petits automates qui sortaient des ateliers d'orf√®vrerie du ch√Ęteau.

Dans un coin, un peu en retrait, se tenait un haruspicien qui ne l'attaqua pas, et semblait manifestement cloué par l'admiration. Il observa comme elle le massacre de ses frères, répétant de temps à autre des paroles d'abnégation et d'émerveillement, silencieux le reste du temps. Lorsque ses frères disparurent, il observa lui aussi l'étrange ancien baron qui ne savait pas mourir et cet assassin.

La guerrière entendit AO dire à cet homme : suis moi. Ce fut la dernière fois qu'elle les vit.

JOL Archives 1.0.1
Par Mind