Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contr√īle

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

Khuméras, explications.

Par Gentil Barde le 24/12/2002 à 19:25:02 (#2872350)

Voici enfin lhistoire des Khuméras, de ce quils sont, ce quils furent et ce quils devaient être !
Je nai pas ms documents de référence ici, donc tout est écrit de tête Donc, comme ca date, et que cest pas forcément toujours très simple, certains détails ont été éludés ( par exemple, la théorie des rêves, son vocabulaire, que je ne connais pas par cur, et qui marque un pan tout entier de lhistoire, notamment pour expliquer ce quest le Revatam. ).

Si y a des questions, posez et je pourrais toujours essayer dy répondre :-) Et d'avance, pardon pour les fautes, j'ai pas le courrage de me relire !



Hilewia :

Bien avant que ne soient trac√©es les fronti√®res de Goldmoon, prosp√©rait le royaume dHilewia. Les habitants de ces contr√©es √©taient des √™tres simples, qui vivaient dans une parfaite communion avec le monde et la nature. Mais la principale caract√©ristique des habitants dHilewia √©taient davoir r√©ussi √† ma√ģtriser les r√™ves, et les souvenirs. Ainsi, ils √©taient capables de mener diff√©rents rituels, pour pouvoir visiter les songes des leurs, t√©moigner de leurs splendeurs, ainsi que les souvenirs. Les plus talentueux avaient m√™me la facult√© de les modifier. Ceci n√©tait pas anodin, car modifier les souvenirs pouvait √©galement modifier le pass√©, encore quil fallait , pour proc√©der √† cet exploit, modifier les souvenirs de toutes les personnes y ayant prise part, pour que le rituel soit assur√© de son succ√®s.
Le dernier rituel, plus incroyable encore, permettait aux habitants de ce royaume de vaincre la mort, en ¬ę emprisonnant ¬Ľ, au cr√©puscule de leurs vies, les vieillards dHilewia dans les songes et dans les r√™ves de leurs descendants. La, ils vivraient √©ternellement, et pourraient √† jamais passer leur existence chim√©rique aupr√®s des leurs. On nommait ces ¬ę r√™ves conscients ¬Ľ des Khum√©ras, qui signifiait, en Hilewien, les Ombres ( Attention, ceci na rien a voir avec les Ombres S√©l√©nites. On a h√©sit√© √† faire un lien, mais on a pr√©f√©r√© √©viter, pour t√Ęcher de pas perdre la compr√©hension des joueurs davantage ).
Hilewia sétait développée, toute entière, autour de la colline dOakraven. Cet endroit était devenu un lieu sacré, car ici semblaient converger toutes les éffluves chimériques du royaume, et les talents de rêveurs sy trouvaient décuplés : Ainsi, les artistes du royaume venaient en ce sommet pour y trouver linspiration dans les rêves de leurs contemporains, et on y procédait aussi aux rituels visant à transporter les futurs trépassés dans les rêves, car les incantations y étaient grandement facilitées.
Contrairement au Revatam, cette ma√ģtrise de la magie des r√™ves ne permettait pas dintervenir sur le futur. Ainsi, les habitants de ces terres avaient une forte appr√©hension en ce qui concernait lavenir, qui √©tait, du temps, la seule composante quils ne ma√ģtrisaient pas.

Le Royaume √©tait dirig√© par une Reine, enfant choisie √† sa naissance, pour sa ma√ģtrise particuli√®re de ces pouvoirs chim√©riques. Elle √©tait entour√©e dun conseil, sages parmi les sages choisis eux aussi pour leur ma√ģtrise de cet Art.

Ainsi, Hilewia prosp√©ra durant des ann√©es, et des si√®cles. Cependant, les guerres se succ√©daient sur ce continent, et bient√īt les arm√©es dOgrimariens d√©ferl√®rent sur Hilewia. Etrangement, elles se heurt√®rent √† une strat√©gie qui les d√©passait. Chacune de leur attaque √©tait anticip√©e, chacun de leur mouvement semblait pr√©vu par ladversaire. En r√©alit√©, le Conseil dHilewia n√©tait pas dou√© du don de prescience, mais modifiait, du sommet de Oakraven, chaque √©v√®nement qui tournait en d√©faveur du royaume pour pouvoir le retourner √† son avantage.
Et les Ogrimariens ne semblaient pas pouvoir franchir ces lignes Jusqu√† ce quun jour, un Tra√ģtre naisse parmi les Sages. Il promit aux Ogrimariens la victoire, en √©change dun royaume √† diriger. Corrompu, il se servit de son Art pour permettre aux Ogrimariens de franchir les portes du Royaume. Le massacre qui sen suivit fut terrible. Les Hilewiens se rendirent tous au sommet de Oakraven pour tenter de devenir Khum√©ras, et √©chapper au tr√©pas. Les quelques survivants, que les Ogrimariens trouv√®rent, furent tu√©s ou d√©port√©s en esclavage. Hilewia √©tait morte. Et les Khum√©ras habitaient √† pr√©sent, lesprit lattent du Mont Oakraven, th√©√Ętre dun massacre sanguinaire, et les pens√©es des Hilewiens, d√©port√©s, esclaves, condamn√©s √† la souffrance pour leur existence toute enti√®re.

Les Sans Rêves

Au fil des si√®cles, les esclaves redevinrent des hommes libres. Mais leurs ma√ģtrise de lArt satt√©nua, avec le m√©tissage. Cependant, leurs r√™ves, √©taient encore et toujours habit√©s des Khum√©ras, quils ne comprenaient plus. Ces chim√®res, tiraill√©s entre les souvenirs violents de la fin de leur peuple et le m√©pris de leurs descendant, devinrent des esprits revanchards, habit√©s par la haine. Ils hantaient les r√™ves de leurs descendants, qui apprirent, aux fils des si√®cles, √† ne plus r√™ver. Ils devinrent les Sans R√™ves. Et se regroup√®rent, au fil du temps, au sommet du mont Oakraven, o√Ļ ils √©taient irr√©m√©diablement attir√©s. Ils devinrent un peuple de Guerriers Bardes, vivant dans un endroit coup√© du monde et oubli√© des hommes.

Le Flux Chimérique :

Tel est le nom de lendroit ou ¬ę habitent ¬Ľ les Khum√©ras. Il sagit des r√™ves des hommes, de lhistoire des lieux, dun inconscient collectif, particuli√®rement puissant. Les Khum√©ras qui y vivent ne sont pas les seuls Khum√©ras dHilewia, mais aussi des Id√©es, qui sy trouve plus ou moins mat√©rialis√©es en fonctions de la force quelle repr√©sente dans lesprit des hommes. Ainsi, lEspoir y est incarn√© en Khum√©ra, la Foi, la Peur de la Mort Tant de notions qui habitent linconscient collectif, et qui sont, dune certaine mani√®re, mat√©rialis√©es dans ce Flux Chim√©rique. La perception du Flux se trouve renforc√©e dans certains endroits, ou facilit√© pour certains individus. Il arrive, dans certaines circonstances, que la perception de ce flux devienne si forte, que Flux R√©el et Flux Chim√©rique interf√®rent, et sentrem√™lent, si tant est bien que les R√™ves et les Pens√©es prennent place dans le monde ¬ę r√©el ¬Ľ, que lon per√ßoit. Lon appelle ceci une Pluie Chim√©rique.

Everdawn, la Faux Blanche :

Un autre temps, une autre époque, celle du Roy Théodore le XIIIème.
Everdawn, un royaume au sud est de Goldmoon, a cent seize jours, par la mer.
Tout comme en Goldmoon, lHaruspice y avait son général, ArChob, une Tisseuse, Esprit des Bêtes perverti par la haine quil inspirait, par sa laideur, tourmenté entre son apparence et la haine de lhumanité.

Sephtes √©tait un bandit, un brigand. Nul ne connaissait son visage, car la bande de voleurs et de truands quil dirigeait ne laissait jamais vivre ceux qui eurent pu en t√©moigner. Il croyait en lHaruspice, il le v√©n√©rait. N√© dans un caniveau, il navait connu que ce que lhumanit√© offrait de plus r√©pugnant, de plus ignoble. Il ha√Įssait ce monde, et attendait, avec impatience, le jugement de son Ma√ģtre qui effacerait cette horreur.

Mais bient√īt apparurent les Ail√©s Blancs, et les Ail√©s Noirs, tous unis contre lHaruspice. Alors il prit peur. Et eu une id√©e d√©mente. Il se r√©unit avec ses plus proches amis, ses plus fid√®les g√©n√©raux. Le lendemain, les cinq cent hommes qui composaient le reste de la bande √©taient retrouv√©s mort, empoisonn√©s. Sephtes mit son crime en sc√®ne, et disposa ces corps dans un village abandonn√©, les faisant passer pour des paysans assassin√©s. Il se pr√©senta, avec ses compagnons, comme un fid√®le dArtherk, et mit ce crime au compte des Anges Noirs, qui inspiraient d√©j√† la m√©fiance, et √† pr√©sent la terreur. Ainsi naquit la Faux Blanche. Il fonda son ordre, mettant en sc√®ne crimes et horreurs pr√©tendument commis par les s√©ides dOgrimar. Il chassa les n√©philims, √©rigea des b√Ľchers et br√Ľla ceux quils capturaient. Ils fit r√©gner un climat de m√©fiance et de suspicion dans le royaume tout entier. Et son influence devint si importante quil devint bient√īt lun des plus proches conseillers du Roy, et contr√īla peu √† peu compl√®tement celui ci, qui lui ob√©issait presque docilement. Depuis Hautesphere, capitale dEverdawn, il r√©gnait dune main de ma√ģtre sur le continent tout entier.

Loan Mornelarme, Barde Errant et Bretteur de Fortune :

Loan Mornelarme √©tait un cabotin. Un artiste rat√©, pi√®tre √©crivain, un amant lamentable et un bretteur path√©tique. Mais il avait, malgr√© tout, un cur √©norme. Toute sa vie navait √©t√© quun pr√©texte √† la recherche dune Femme, qui aurait voulu cueillir son cur. Jeune, il sinscrivit dans une troupe de th√©√Ętre, les Masques de Cires, pour concilier ses deux passions : LAmour et les Femmes. Mais les actrices ne le consid√©r√®rent alors que comme un enfant ( normal, il avait 12 ans ) et ses ambitions de romance sen trouv√®rent revues √† la baisse. Il quitta la troupe, et voyagea, forgea sa propre exp√©rience en arpentant le monde.

Sa vie fut bouleversée quand il se rendit sur ce qui fut jadis le royaume dHilewia, et quil atteignit le village des bardes guerriers de Oakraven. Il y arriva le jour de la majorité de White Shadow ( c.f plus loin ), et ny resta que quelques nuits. Mais il y trouva un ouvrage que nul ne semblait apte à comprendre. Lui non plus, et il sen détourna sans y témoigner davantage dintérêt. Quittant ces terres, il fut amené à faire halte dans lune des cavernes, creusées à même la colline. A sa grande stupeur, il y découvrit des symboles proches de ceux quil avait découverts dans le livre, incompréhensibles. Animé dune curiosité débordante, il retourna à Oakraven, pour y subtiliser louvrage, et tenter deffectuer des recouvrements entre le livre et les inscriptions. Ceci concordait. Et le livre lui semblait incroyable.

Les ann√©es qui suivirent, il arpenta le monde, √† la recherche de nouveaux indices pour comprendre la langue. Et il put ainsi √©tablir un ouvrage de r√©f√©rence, ainsi que traduire louvrage de mani√®re de plus en plus pr√©cise. Et quelle ne fut pas sa surprise de constater que le livre parlait non seulement d√©v√®nements pass√©s, mais aussi d√©v√®nements qui allaient se d√©rouler. Il d√©couvrit dans louvrage le destin des Hilewiens, et d√©couvrait, page apr√®s page, lhistoire de ce monde. Il le nomma ¬ę Les Mots des R√™ves ¬Ľ. Et d√©cida de le traduire au fil du temps, sans en anticiper la fin, et daider les peuples quil visitait √† assumer leurs propre destin, grim√© sous les traits anonymes du ¬ę Conteur ¬Ľ, cach√© derri√®re son masque de cire. Finalement, il arriva au dernier chapitre de louvrage. Un chapitre qui concernait le royaume de Goldmoon, un chapitre sobrement nomm√© ¬ę Khum√©ra ¬Ľ.

Les Ombres de White Shadow.

Lhistoire qui amena White Shadow, n√© Albion, √† rencontrer son alter ego Ombre Blanche et a devoir affronter ses ombres serait trop longue pour √™tre cont√©e ici. Ce que lon puit dire, cest que White, s√©par√© de sa famille, fut recueilli et √©lev√© par les Barde Guerriers du village de Oakraven. Il grandit parmi ce peuple, et assimila leurs coutumes, et leur art. Cependant, lui, savait r√™ver. Et bient√īt, ses r√™ves furent habit√©s par les ombres, les Khum√©ras, dont trois, Haine, Furie et Fourbe ( qui n√©tait autre que le Khum√©ra de ce sage qui avait trahi sa cit√©, permettant aux Ogrimariens de la prendre ), r√©ussirent √† p√©n√©trer enti√®rement son √™tre. Ainsi, alors m√™me quil quittait le village pour d√©couvrir le monde, ces Ombres lui √©taient toujours li√©es, et habitaient ses r√™ves, et son √Ęme.
Lhistoire qui conduisit White à sa mort, et les Ombres à leur libération, est connue de ce monde. Les Khuméras déferlèrent sur Goldmoon, avec pour seule volonté de libérer une de leurs Reine. Elles découvrirent que le moyen denfanter la Reine, était dunir White, projeté dans le monde des chimères, et Eleandra, dont les rêves tourmentées souvraient aux Khuméras. Leur plan réussit, et White et Eleandra donnèrent naissance à une ombre, la plus puissante de toutes, Folie. Le combat qui opposa le peuple libre de Goldmoon aux Ombres de White Shadow reste écrit dans lhistoire. La victoire fut acquise, aux pris de lourdes pertes. White fut projeté hors du flux Chimérique, et lhistoire semblait finie, à tout jamais. Apparemment.

Eleawen, fille des Ombres.

Cependant, ce que tous ignorait, √©tait quen accouplant Eleandra et White, les Ombres avaient certes offert la vie √† un puissant Khum√©ra dans le monde des hommes, mais aussi fait appara√ģtre un jeune couffin, une humaine, dans le monde des chim√®res. Les Ombres virent l√† une aubaine incroyable. Un enfant dans leur monde ! Ainsi, les Khum√©ras se fondirent en elles, simiss√®rent dans son esprit, et finalement, l√©ject√®rent hors de cette dimension, qui n√©tait pas sienne.

Ainsi naquit Eleawen, dans le monde des hommes. Elle apparut, comme sortie de nulle part, en Everdawn, ou une famille dorigine modeste la recueillit, pour l√©lever. Mais bient√īt, elle t√©moignait de profondes crises de folie. Elle pr√©tendait voir des cr√©atures sans nom, et sans visage. Elle √©tait m√™me parfois prise dacc√®s dune extr√™me violence, et devenait ainsi un danger pour elle-m√™me, et pour les autres.

Cest ainsi que la découvrit lInquisition dEverdawn, la Faux Blanche, menée par son grand Inquisiteur, Sephtes. Ils larrachèrent à sa famille, et lemporter au plus profond de HauteSphère, pour létudier, et tacher de déterminer un moyen de tirer partie des dons de la jeune fille.

Ils découvrirent rapidement la puissance de ces choses qui lhabitaient. Et mal leur en prit : Ils tachèrent de les libérer.

Hautesphere fut ras√©e, ses habitants disparurent, sous les coups des quelques ombres qui avaient pu s√©chapper dEleawen. Mais la jeune fille put contenir le reste, et restait seule, la, au milieu dun champ de ruine. Sa famille √©tait morte, de sa propre folie, et plus rien ne la retenait en Everdawn. Et une voix int√©rieur lui murmurait de partir en Goldmoon. Les Khum√©ras, inform√© par Fourbe, savaient que nombreux √©taient ceux qui y ma√ģtrisaient la Magie des Reves : Ils esp√©raient ainsi pouvoir y etre, plus facilement, lib√©r√©s.

Sephtes, quand à lui, enquêta pour savoir ce quétait devenu la jeune fille. Il finit par retrouver sa trace en Goldmoon. Archob et lui se mirent daccord : La Faux Blanche, et la Tisseuse sy rendraient, pour défaire ce royaume ou lHaruspice nétait plus craint.

Ce qui sest passé, et ce qui devait se passer.

Eleawen arriva en Goldmoon, de manière totalement inaperçue. Elle se prit daffection pour McYavel, et Anorah, alors baronne de LH, et devint pour un temps la serveuse attitrée de la taverne de Lighthaven.

Loan venait aussi darriver en Goldmoon, à la recherche de la jeune fille. Il devait avertir la population de se méfier de la Faux Blanche, qui arriva quelques mois plus tard, à la recherche dEleawen. Ainsi apparut aussi Le Conteur.

La Faux Blanche mit pied en Goldmoon à son tour, apportant la nouvelle du chaos dEverdawn, provoqué, selon eux, par les cette seule enfant. Ils devaient la récupérer, disaient ils, pour éviter quun destin équivalent ne frappe Goldmoon.

Eleawen devait se retrouver, de plus en plus, torturée par ses Ombres, et entrer, ainsi, en contact avec les pratiquants du Revatam ( joueurs : Conteur de Songes, Endogardes, guidés par un groupe de joueurs alors dans léquipe danimation ).

Mais la Faux Blanche aurait alors du mettre la main sur Eleawen pour tenter de mener un rituel pour libérer ces Ombres. Le rituel devait échouer ( interrompu par les joueurs ), et mener au déclenchement dune Pluie Chimérique.

La pluie devait ainsi amener lapparition de Faith, Khum√©ra de la Foi en Artherk, incarn√© en un grand cygne blanc. Celui ci aurait du guider les s√©raphins dArtherk dans leur organisation en clerg√©, et les opposer √† la Faux Blanche, qui aurait, √† force de mensonge, tenter de prendre de plus en plus dinfluence dans le Royaume et de passer autant dAnge Noirs que possibles sur le B√Ľcher.

La pluie chimérique devait se symboliser par maintes petites animations, certaines centrées sur la trame principales de lhistoire, certaines sur les BG de joueurs pris un peu au hasard ( en se referant à leurs BG sur le site GOA, sur les Forums ,.. ). Car la pluie chimérique devait mêler, à la réalité, certains éléments des rêves et des souvenirs de ces personnages. Linteraction avec les joueurs aurait ici été à son comble, avec de petites animations ponctuelles, à lissue incertaine. Une réussite, aurait permis de ralentir le processus, et un échec, de laccélérer, et le rendre plus violent ( notamment, lintrusion de Khuméras puissants dans la réalité ).

Lanimation devait sachever par les Saisons des R√™ves. Annonc√©es par le conteur, elle devaient, chacune, repr√©sent√©es les quatre moments o√Ļ flux Chim√©rique et Reel auraient √©t√© les plus entrem√™l√©. Pass√© ou Souvenir, ces √©l√©ments auraient pris place dans la r√©alit√©, et auraient du √™tre men√© √† terme pour √©viter la renaissance des Khum√©ras. Les joueurs auraient ainsi eu √† reconstruire lhistoire du peuple dHilewia, et √† traduire, par eux m√™me, certains passages des Mots des R√™ves, √©crit en Hilewien ( la langue √©tait d√©j√† √©crite :-) ). Parmi ces √©l√©ments, notons entre autre la fin des Nains, qui aurait √©t√©, un an avant larriv√©e de lHaruspice, une r√©p√©tition g√©n√©rale du bang final, Bref, toutes les folies √©taient possibles, et tout adaptable en fonction des choix des joueurs. Les Harus et les Ogri √©taient √©videmment impliqu√©s dans cette animation, tout autant que les Artherkien, par principe. La Royaut√© laurait √©t√© par le jeu de la Faux Blanche. Mais la pluie chim√©rique permettait dimpliquer chacun des cultes, √† sa fa√ßon, pour que le sc√©nario concerne le plus de monde possible.

Le final était de transporter, dans notre monde, le cauchemars dun homme, celui de voir les Khuméras régner sur la terre. Ainsi seraient elles finalement apparues, mener par leur reine, dans leur Royaume, un Hilewia dégénéré.

Mon sc√©nario, sest arr√™t√© en d√©cembre dernier, plomb√© par les reboots de l√©poque, et une IRL tr√®s charg√©e. Wiz la repris, en ladaptant et simplifiant le nombre de PNJ. Hilewia est pass√©e √† la trappe, de m√™me que le Conteur , Eleawen et la Faux Blanche, simplement pour quil puisse pleinement ma√ģtriser le sujet.

Il na en fait gard√© que lessence et la th√©orie que nous avions √©tablie sur les R√™ves, et m√™l√© davantage de PNJ existants √† lhistoire, comme Hoesh, et cr√©e lEtranger, qui √©tait une excellente id√©e : Il incarnait la peur de lhumanit√© en la Mort. Cette m√™me peur, qui donnait son cot√© effroyable √† lHaruspice. Et telle √©tait son id√©e, qui devait amener la fin du serveur, au terme dun BG batti sur 2 ans : LEtranger, ce Khum√©ra, ce Corbeau, que lon voyait plan√©, √©tait pour lui lHaruspice. Il aurait choisi, pour appara√ģtre parmi les hommes, une forme insolite, improbable, celle dun r√™ve, pour faire c√©der, chaque homme, de lint√©rieur.

Ainsi, quand White mourut, le soir du concours de Barde, il était possédé par ce Khuméra. Par lidée même de la Mort. Il ne pouvait lutter, et sombra dans la folie.

Létranger sopposa de fait à Faith, le cygne au corbeau.

Lidée ne plut pas à GOA, qui remercia Wiz, notamment pour cette raison. Est ce que la fin aurait été pire que celle qui eut lieu ? Je ne sais pas. Les choses devinrent certes compliquées, mais se basaient sur un BG qui devait, à terme, impliquer tous les joueurs, et tout les cultes, dans une animation globale.

Voilà :-). Jespère que ca vous aura un peu éclairé sur cette campagne ballottée de droite à gauche, et jamais achevée

Allez, Joyeux Noel à tous, et à bientot :-)


Rol

PS pour Denos : Ca avance, ca avance !!!

Par Aoshi Valys le 24/12/2002 à 19:56:43 (#2872622)

*vient de tout lire*:lit: :lit:
Ce que j'en pense se resume a ce seul smiley: :amour:

Vraiment génial...

The haruspice point of view

Par Barberousse le 24/12/2002 à 21:11:37 (#2872992)

Quand Wiz a repris les harus en main après la défection de l'anim précédent il a intégré les khumeras à ce qui se passait.
Deux haruspiciens connus du serveur sont morts...en fait ils ont changé de corps avec pour mission, donnée par le Corbeau, d'infiltrer des cultes et des guildes. C'est ainsi qu'est apparu Lloran ibn Kafes chez les sélénites.
A la m√™me √©poque, il y a eu une tentative (que je ne m'explique pas) de sabotage du RP khumera, avec l'apparition d'un certain Cornisha√Į MDR, cens√© √™tre un Maitre du Revatam donc.
Je n'ai pas bien saisi l'intention derrière, surement un des multiples crétins du serveur qui s'emmerdait...enfin tjs est-il que cela n'a rien donné si ce n'est faire perdre un peu de tps à qqes joueurs.
Ensuite...ben ensuite Wiz a √©t√© vir√© mais pour autre chose que cette campagne, pour un coup bas port√© par deux aigris, peut √™tre d'ailleurs les m√™mes derri√®re Cornisha√Į.

Dommage, le Corbeau permettait aux harus qui ne voulait pas faire du pvp de trouver leur place. Morg ensuite n'a pas semblé très emballé, moi j'ai laissé tomber. 4 anim harus, à chaque fois un changement de stratégie ça m'a saoulé.

Barberousse

Par Archange OgrIrl le 24/12/2002 à 21:33:41 (#2873079)

Humpf la ML aide a été dissoute, pas eu le temps de sauvegarder les conneries sur le revatam avec les définitions de 15 lignes. :o

Par Ao du scalp le 24/12/2002 à 21:38:27 (#2873098)

ca fait du bien quelques explications :)
moi je preferais mauguin comme anim haru quand meme

Par Barberousse le 24/12/2002 à 21:42:48 (#2873125)

Provient du message de Ao du scalp
ca fait du bien quelques explications :)
moi je preferais mauguin comme anim haru quand meme


Au final moi aussi, j'aime bien Wiz mais il avait trop à faire qd il a repris les harus.
La p√©riode Mauguin, m√™me si je...(ouais, ouais je sais R√©my :)) a qd m√™me celle o√Ļ on √©tait le plus libre...mais on en bavait qd on s'est retrouv√©s une poign√©e, en plus se connectant √©pisodiquement.

Barberousse

Par Gentil Barde le 25/12/2002 à 0:10:04 (#2873701)

Au fait, j'ai oublié de le précisé : L'auteur des "Mots des Reves", le livre de Loan Mornelarme, n'est autre que lui meme. Il était, pour ainsi dire, l'un des derniers descendants du peuple d'Hilewia. Sans le savoir, il possédait le pouvoir de la Maitrise des reves, ce qu'il devait découvrir au terme de la campagne. Utilisant son pouvoir, il devait lui meme s'engager dans le plan chimérique pour écrire l'ouvrage, qui devrait lui meme trouver, et boucler la boucle. Je sais, c'est compliqué ;-).

D'ici le W.e prochain, j'aurais de nouveau accès à mes documents, je mettrais à jour le post pour y préciser certains points.

Rol

Par Saphir - ien le 25/12/2002 à 0:35:49 (#2873842)

Lu avec grand plaisir, très sympathique comme anim'.
Surtout le passage avec la Licorne.

ps : Pascal, tu m'épouses ? (Non je ne suis pas bourré à ..00:36)

Par Gentil Barde le 25/12/2002 à 0:39:10 (#2873852)

Provient du message de Archange OgrIrl
Humpf la ML aide a été dissoute, pas eu le temps de sauvegarder les conneries sur le revatam avec les définitions de 15 lignes. :o


Connerie, connerie.. C'est vite dit.. Car le Revatam était quelque chose de tres casse-gueule puisque créé et utilisé par les joueurs, de toute piece. Il fallait en définir des regles, une théorie à laquelle se tenir pour éviter les dérapages. Au final, tout ceci aurait du etre transparent pour les joueurs, mais fixé, de manière précise et définitive, sur le papier... Et tu connaissais le soucis du détail de Wiz, Créateur de Mondes (c). Tout avait une cohérence.

C'est d'autant plus fort, que le scénar ci-dessus, ainsi que ce que Wiz fit après, reste complétement cohérent avec 1 an et demi d'animations purement joueurs ( les CS, le BG de Cauldriane et des ET... c'est à dire tout ceux qui furent liés de pres et de loin aux reves, et que nous avions consultés avant d'écrire tout ca. )

Puis, au final, il faut dire que Wiz et moi avions intégrés l'équipe à une époque ou tout était supervisé par GOA, et ou il fallait justifier de tout, en 15 pages. Meme si nous avions toujours tendance à en écrire des tartines, c'est ce qu'il fallait, à l'époque, pour être validé. Donc nous avons gardé nos reflexes :-)

Rol

Par Archange OgrIrl le 25/12/2002 à 1:09:00 (#2874020)

Je disais conneries car il y avait un souci du détail à moins avis trop élaboré. Je veux dire, on est quand même dans un jeu on line, pas un Jdr sur table ou autre. Lire des tartines de BG, c'est pas forcement intéressant pour tout le monde. Il faut que ce soit simple et accessible.

Cette anim a été un flou pour moi car j'ai du être absent deux/trois, et malgré la ML, j'ai eu beaucoup de mal à suivre ce qui se passait.

Sinon à la base, il est clair, que c'est intéressant, ça je ne le nie pas. On voit qu'il y a du boulot derrière.... contrairement aux derniers moments je dirai... :D

Par Antagoraxa Ys le 25/12/2002 à 1:19:41 (#2874072)

Provient du message de Ao du scalp
ca fait du bien quelques explications :)
moi je preferais mauguin comme anim haru quand meme


Pour le temps que j'ai passé chez les Harus, j'ai trouvé Mauguin/draskor a la fois très ingenieux et tres motivé.
De plus il savait, lui, ecouter les pj et etre respectueux ce qui n'etait pas du tout le cas de Wis qui ne parlait qu'a une elite ( j'ai pu le voir un peu chez les ogri dont wiz s'occupait aussi ) .

certains retiennent rol, parce qu'il a été une figure emblematique du serveur en tant qu'anim, moi je retiens mauguin qui a su tres bien etre disponible et sufisament humble pour essayer de reconstruire un culte, alors qu'il avait depuis longtmpes implosé ( si je me trompes, je penses que le petit bonhomme a la barbe fleurie me reprendra :) )

Nizza.

Par Ao du scalp le 25/12/2002 à 1:43:29 (#2874205)

faut reconnaitre que ya eu de sacrés bons moments avec rol aussi :)

Par Antagoraxa Ys le 25/12/2002 à 4:14:57 (#2874781)

Je l'ai pas trop connu Rol...:(
J'etais pas dans un culte ( a part syl qui m'avait exclus parce que j'avais aidé Illuriel) et donc bon...pour connaitre les differents anims..:sanglote:

M'enfin, j'ai toujours entendu des choses positives sur lui.

Nizza.

Par Barberousse le 25/12/2002 à 10:40:38 (#2875149)

Provient du message de Saphir - ien
Lu avec grand plaisir, très sympathique comme anim'.
Surtout le passage avec la Licorne.

ps : Pascal, tu m'épouses ? (Non je ne suis pas bourré à ..00:36)



Non d√©sol√©, tu sais que notre amour est impossible. Nous vivons dans un monde o√Ļ deux adolescents (comme nous) aux corps en pamoison ne peuvent s'abandonner aux premiers √©mois de l'amour.
Il va nous falloir être fort...jamais nos vies ne seront liées :(

Tout ceci ne restera qu'un doux rêve (*essaie de rester ds le sujet*).

Va, va jeune Saphir/Aurélien, connaitre les frissons de la passion dans les bras de ta Perrine...

Barberousse

Par Gentil Barde le 25/12/2002 à 12:12:00 (#2875421)

Provient du message de Ao du scalp
ca fait du bien quelques explications :)
moi je preferais mauguin comme anim haru quand meme



Bah Remy a fait de super choses pour les deux cultes dont il s'est occupé ! Disons qu'il a eu la chance d'animer à une époque ou le serveur n'était pas plombé par les reboots, minés par les duplications,... Donc il pouvait se consacrer pleinement a l'animation.

Par Rasgord*/*Tionne le 25/12/2002 à 18:01:04 (#2876931)

Merci Rol pour ce texte :)

ça a l'air magnifique en lisant cela, ça aurait pu etre pasionnant si ça avait été plus clair en jeu :(

Re: Khuméras, explications.

Par Jack de Nosgoth-CD le 25/12/2002 à 18:41:35 (#2877131)

Provient du message de Gentil Barde
PS pour Denos : Ca avance, ca avance !!!



Mince, serait ce le revatam qui te permet de deviner mes pensees ? ^^

Par Jack de Nosgoth-CD le 25/12/2002 à 21:20:08 (#2877993)

Provient du message de Archange OgrIrl
Je disais conneries car il y avait un souci du détail à moins avis trop élaboré. Je veux dire, on est quand même dans un jeu on line, pas un Jdr sur table ou autre.



Juste une precision qur cette ideee recue : on n'a pas besoin de 15 pages de BG et de kilotonnes de documents pour un JdR sur table, on peut tres bien tenir ses joueurs en haleine pendant un scenar de 8-12 h avec a peine une page ecrit gros de synopsis.

Par Mutte d'Arc le 25/12/2002 à 21:20:31 (#2877996)

Provient du message de Archange OgrIrl
Je disais conneries car il y avait un souci du détail à moins avis trop élaboré. Je veux dire, on est quand même dans un jeu on line, pas un Jdr sur table ou autre. Lire des tartines de BG, c'est pas forcement intéressant pour tout le monde. Il faut que ce soit simple et accessible.

Oh !
Mais c'est des bétises ça :rolleyes:
Dans un jdr, on aime pas spécialement se taper 30 pages a écrire, on s'est déjà taper les 300 pages du bouquin de règles a appendre sur le bout des doigts et adapter a ses besoins.
On a un gros avantage, ce qu'on écrit, c'est pour nous et nous seul, on s'en fout que ce soit pas clair, de moment que nous on comprend, on peut faire jouer.
Certains mjs font des scénars d'une douzaine de pages, d'autres ont du mal à en faire une demi.

Par Foehn le 25/12/2002 à 23:02:52 (#2878602)

:lit:

Merci Rol pour ces éclaircissements :) J'ai eu la chance de participer un peu au début, c'est toujours agréable d'avoir après coup le fin mot de l'histoire :)

-----
Le joueur d'une vilaine campouze qui entendait des Voix ;)

Par Eldarendil le 6/1/2003 à 19:00:49 (#2958387)

http://darathor.free.fr/smileys/jongleup01.gifPassionnant !
Même si Elda ne s'est pas vraiment senti concerné par tout ceci, etant un Druide trop terre à terre :D



Par ArnoldLeVelu le 6/1/2003 à 22:42:31 (#2960268)

Provient du message de Antagoraxa Ys
Je l'ai pas trop connu Rol...:(
J'etais pas dans un culte ( a part syl qui m'avait exclus parce que j'avais aidé Illuriel) et donc bon...pour connaitre les differents anims..:sanglote:

M'enfin, j'ai toujours entendu des choses positives sur lui.

Nizza.


N'en crois rien !!!

Je suis presque sur qu'il est impliqué dans le crime de mon ami White... GRRRRRR

Si je croise un jour ce Rol, je l'attrape et je le mord !

JOL Archives 1.0.1
Par Mind