Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contrĂ´le

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

En Chanson....

Par Nienna Fayree le 11/10/2002 Ă  17:04:50 (#2317921)

Malgré le blouson clouté
Sur mes Ă©paules de vlours
Jaimrais bien parfois chanter
Autre chose que la zone
Un genre de chanson damour
Pour ma ptite amazone
Pour celle qui tous les jours
Partage mon cassoulet

[Refrain]
Ma gonzesse
Celle que jsuis avec
Ma princesse
Celle que jsuis son mec oh oh oh

Faut dire quelle mérite bien
Qujy consacre une chanson
Vu que jsuis amoureux delle
Un peu comme dans les films
OĂą ya tout pleins dviolons
Quand le héros y meurt
Dans les bras dune infirmière
Quest très belle et qui pleure
Et pi elle est balancée
Un peu comme un Maillol
Tu sais bien les statues
Du jardin des Tuilleries
Qui hiver comme été
Exhibent leurs guibolles
Et se gélent le cul
Et le reste aussi

[Refrain]

Pi faut dire quelle a les yeux
Tellment quy sont beaux
On dirait bien quy sont bleus
On dirait des calots
Parfois quand elle le regarde
Jimagine des tas dchoses
Que jaurais Alice plus tard
Quand on sretrouve tout seul
Si tu mdis quelle est moche
Tu y manques de respect
Je tallonge une avoine
Ca s ra pas du cinoche
Mais si tu mdis quelle est belle
Comme jsuis très jaloux
Je téclate la cervelle
Y faut rien dire du tout

[Refrain]

Jaimrais bien un dces jours
Y coller un marmot
Ah ouais un vrai qui chiale et tout
Et qua tout ltemps les crocs
Elle aussi elle aimrait ça
Mais cest pas possible
Son mari y veut pas
Y dit quon est trop jeune

Renaud/Ma Gonzesse

----------------------------------------------------
---------------------------------------------------
T'es pas né dans la rue
T'es pas né dans l' ruisseau
T'es pas un enfant perdu
Pas un enfant d' salaud,
Vu qu' t'es né dans ma tête
Et qu' tu vis dans ma peau
J'ai construit ta planète
Au fond de mon cerveau.

Pierrot, mon gosse, mon frangin, mon poteau,
Mon copain tu m' tiens chaud.
Pierrot.

Depuis l' temps que j' te rĂŞve,
Depuis l' temps que j' t'invente,
De pas te voir j'en crève
Et j' te sens dans mon ventre.
Le jour où tu ramène,
J'arrĂŞte de boire : promis,
Au moins toute une semaine,
Ce s'ra dur, mais tant pis.

Pierrot, mon gosse, mon frangin, mon poteau,
Mon copain tu m' tiens chaud.
Pierrot.

Qu' tu sois fils de princesse,
Ou qu' tu sois fils de rien,
Tu s'ras fils de tendresse,
Tu s'ras pas pas orphelin.
Mais j' connais pas ta mère :
Je la cherche en vain.
Je connais qu' la misère
D'ĂŞtre tout seul sur le ch'min.

Pierrot, mon gosse, mon frangin, mon poteau,
Mon copain tu m' tiens chaud.
Pierrot.

Dans un coin de ma tĂŞte
Y a déjà ton trousseau :
Un jean, une mobylette
Une paire de Santiago.
T'iras pas Ă  l'Ă©cole,
J' t'apprendrai les gros mots.
On jouera au football,
On ira au bistrot.

Pierrot, mon gosse, mon frangin, mon poteau,
Mon copain tu m' tiens chaud.
Pierrot.

Tu t' lav'ras pas les pognes
Avant d' venir Ă  table.
Et tu m' trait'ras d'ivrogne
Quand j' piquerai ton cartable.
J' t'apprendrai des chansons
Tu les trouveras débiles.
T'auras p't' ĂŞtre bien raison
Mais j' s'rai vexé quand même.

Pierrot, mon gosse, mon frangin, mon poteau,
Mon copain tu m' tiens chaud.
Pierrot.

Allez viens mon Pierrot,
Tu s'ras l' chef de ma bande.
J' te r'filerai mon couteau,
J' t'apprendrai la truande.
Allez viens mon copain,
J' t'ai trouvé une maman :
Tous les trois ça s'ra bien
Allez viens, je t'attends.

Pierrot, mon gosse, mon frangin, mon poteau,
Mon copain tu m' tiens chaud.
Pierrot.


La Chanson pour Pierrot/Renaud
La Seule chanson a m'avoir fait pleurer....souvenir souvenir...

-----------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------

Celle là,en hommage a ljd Morganne Bird,avec qui j'ai vraiment passé de bons moments,Rolepaly ou non....


Morgane de toi

Y a un mariolle, il a au moins quatre ans
Y veut t' piquer ta pelle et ton seau
Ta couche culotte avec tes bonbecs dedans
Lolita, défend-toi, fous-y un coup d' râteau dans l' dos
Attend un peu avant de t' faire emmerder
Par ces p'tits machos qui pensent qu'Ă  une chose
Jouer au docteur non conventionné
J'y ai joué aussi, je sais de quoi j' cause
J' les connais bien les play-boys des bacs Ă  sable
J' draguais leurs mères avant d' connaître la tienne
Si tu les Ă©coutes y t' feront porter leurs cartables
'Reusement qu' j' suis lĂ , que j' te regarde et que j' t'aime


{Refrain:}
Lola
J' suis qu'un fantĂ´me quand tu vas oĂą j' suis pas
Tu sais ma mĂ´me
Que j' suis morgane de toi


Comme j'en ai marre de m' faire tatouer des machins
Qui m' font comme une bande dessinée sur la peau
J'ai écrit ton nom avec des clous dorés
Un par un, plantés dans le cuir de mon blouson dans l' dos
T'es la seule gonzesse que j' peux tenir dans mes bras
Sans m' démettre une épaule, sans plier sous ton poids
Tu pèses moins lourd qu'un moineau qui mange pas
DĂ©ploie jamais tes ailes, Lolita t'envole pas
Avec tes miches de rat qu'on dirait des noisettes
Et ta peau plus sucrée qu'un pain au chocolat
Tu risques de donner faim a un tas de p'tits mecs
Quand t'iras Ă  l'Ă©cole, si jamais t'y vas

{Refrain}

Qu'est-ce qu' tu m' racontes tu veux un p'tit frangin
Tu veux qu' j' t'achète un ami Pierrot
Eh les bébés ça s' trouve pas dans les magasins
Puis j' crois pas que ta mère voudra qu' j' lui fasse un p'tit dans l' dos
Ben quoi Lola on est pas bien ensemble
Tu crois pas qu'on est déjà bien assez nombreux
T'entends pas c' bruit, c'est le monde qui tremble
Sous les cris des enfants qui sont malheureux
Allez viens avec moi, j' t'embarque dans ma galère
Dans mon arche y a d' la place pour tous les marmots
Avant qu' ce monde devienne un grand cimetière
Faut profiter un peu du vent qu'on a dans l' dos

{Refrain}


Renaud/Morgane de Toi....

-------------------------------------------------------
-------------------------------------------------------


Mistral gagnant

A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi
Et regarder les gens tant qu'y en a
Te parler du bon temps qu'est mort ou qui r'viendra
En serrant dans ma main tes p'tits doigts
Pis donner Ă  bouffer Ă  des pigeons idiots
Leur filer des coups d' pieds pour de faux
Et entendre ton rire qui lézarde les murs
Qui sait surtout guérir mes blessures
Te raconter un peu comment j'Ă©tais mino
Les bonbecs fabuleux qu'on piquait chez l' marchand
Car-en-sac et Minto, caramel Ă  un franc
Et les mistrals gagnants

A r'marcher sous la pluie cinq minutes avec toi
Et regarder la vie tant qu'y en a
Te raconter la Terre en te bouffant des yeux
Te parler de ta mère un p'tit peu
Et sauter dans les flaques pour la faire râler
Bousiller nos godasses et s' marrer
Et entendre ton rire comme on entend la mer
S'arrêter, r'partir en arrière
Te raconter surtout les carambars d'antan et les cocos bohèmes
Et les vrais roudoudous qui nous coupaient les lèvres
Et nous niquaient les dents
Et les mistrals gagnants

A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi
Et regarder le soleil qui s'en va
Te parler du bon temps qu'est mort et je m'en fou
Te dire que les méchants c'est pas nous
Que si moi je suis barge, ce n'est que de tes yeux
Car ils ont l'avantage d'ĂŞtre deux
Et entendre ton rire s'envoler aussi haut
Que s'envolent les cris des oiseaux
Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie
Et l'aimer mĂŞme si le temps est assassin
Et emporte avec lui les rires des enfants
Et les mistrals gagnants
Et les mistrals gagnants

Les Mistrals gagnants/Renaud.


[Edit pour Calice:Merci je la cherchais mais..pas pas trouvé quoi...et a propos..si quelqu'un connait la chanson... Pourquoi les gens qui s'aiment sont-ils toujours un peu ...etc etc je suis preneur...]

Par AngelĂŻne Miya le 11/10/2002 Ă  17:06:42 (#2317932)

*voix de paysanne*
Renault la voiture ?

*s'enfuit en courant , honteuse *

Par Calice Kerl le 11/10/2002 Ă  17:08:25 (#2317942)

tu veux que je te parles de mes larmes ?




See the stone set in your eyes
See the thorn twist in your side
I wait for you
Slight of hand and twist of fate
On a bed of nails she makes me wait
And I wait....without you

With or without you
With or without you

Through the storm we reach the shore
You give it all but I want more
And I'm waiting for you

With or without you
With or without you
I can't live with or without you

And you give yourself away
And you give yourself away
And you give
And you give
And you give yourself away

My hands are tied
My body's bruised
She's got me with nothing left to win
And nothing left to lose

With or without you
With or without you
I can't live with or without you


U2
With or Without you

William Sheller

Par Blane le 11/10/2002 Ă  17:18:01 (#2318007)

Un homme heureux

Pourquoi les gens qui s'aiment
Sont-ils toujours un peu les mĂŞmes?
Ils ont quand ils s'en viennent
Le même regard d'un seul désir pour deux
Ce sont des gens heureux

Pourquoi les gens qui s'aiment
Sont-ils toujours un peu les mĂŞmes?
Quand ils ont leurs problèmes
Ben y'a rien Ă  dire
Y'a rien Ă  faire pour eux
Ce sont des gens qui s'aiment

Et moi j'te connais Ă  peine
Mais ce s'rait une veine
Qu'on s'en aille un peu comme eux
On pourrait se faire sans qu'ça gêne
De la place pour deux
Mais si ça n'vaut pas la peine
Que j'y revienne
Il faut me l'dire au fond des yeux
Quel que soit le temps que ça prenne
Quel que soit l'enjeu
Je veux ĂŞtre un homme heureux

Pourquoi les gens qui s'aiment
Sont-ils toujours un peu rebelles?
Ils ont un monde Ă  eux
Que rien n'oblige Ă  ressembler Ă  ceux
Qu'on nous donne en modèle

Pourquoi les gens qui s'aiment
Sont-ils toujours un peu cruels?
Quand ils vous parlent d'eux
Y'a quelque chose qui vous Ă©loigne un peu
Ce sont des choses humaines

Et moi j'te connais Ă  peine
Mais ce s'rait une veine
Qu'on s'en aille un peu comme eux
On pourrait se faire sans qu'ça gêne
De la place pour deux
Mais si ça n'vaut pas la peine
Que j'y revienne
Il faut me l'dire au fond des yeux
Quel que soit le temps que ça prenne
Quel que soit l'enjeu
Je veux ĂŞtre un homme heureux
Je veux ĂŞtre un homme heureux
Je veux ĂŞtre un homme heureux

-------------------------------------------------
Simplement (tant qu'à faire je mets ma préférée)

Encore un jour tout seul
OĂą tout fout l'camp
Tu vois, j'ai jamais su
Tell'ment parler aux gens
J'suis mal dans ma peau
J'ai un peu froid dans l'dos
Lent'ment, douc'ment
Je coule comme un bateau
J'suis un mauvais capitaine
J'suis qu'un mec qui traîne
Auquel on tourne le dos
Mais si t'avais l'temps
D'm'Ă©couter davantage
Et si j'avais les mots qu'il faut
Pour accrocher les images

J'te dirais
Simplement
En te regardant
J'aurai presque l'envie
De te suivre
Tranquill'ment
MĂŞme pour un instant
Je s'rais peut-ĂŞtre heureux
De te voir vivre

Mais j'reste lĂ 
En osant trop rien dire
Un premier verre de trop
Dans un dernier sourire
Et c'est plus qu'il n'en faut
Pour t'aimer Ă  mourir
Lent'ment, douc'ment
Je voudrais m'endormir
Sous le pont des soupirs
Ou dans le premier métro
Comme un dernier délire
Mais si t'avais l'temps
D'm'Ă©couter davantage
Et si j'avais les mots qu'il faut
Pour accrocher les images

J'te dirais
Simplement
En te regardant
J'aurai presque l'envie
De te suivre
Tranquill'ment
MĂŞme pour un instant
Je s'rais peut-ĂŞtre heureux
De te voir vivre

Simplement
En te regardant
J'aurai presque l'envie
De te suivre
Tranquill'ment
MĂŞme pour un instant
Je s'rais peut-ĂŞtre heureux
De te voir vivre

Un peu de douceur et de poésie...

Par Fenrill le 11/10/2002 Ă  19:46:06 (#2318959)

Je l'aime Ă  mourir... (Francis Cabrel)

Moi je n'Ă©tais rien
Et voilĂ  qu'aujourd'hui
Je suis le gardien
Du sommeil de ses nuits
Je l'aime Ă  mourir
Vous pouvez détruire
Tout ce qu'il vous plaira
Elle n'a qu'Ă  ouvrir
L'espace de ses bras
Pour tout reconstruire
Pour tout reconstruire
Je l'aime Ă  mourir

Elle a gommé les chiffres
Des horloges du quartier
Elle a fait de ma vie
Des cocottes en papier
Des Ă©clats de rire
Elle à bâti des ponts
Entre nous et le ciel
Et nous les traversons
Ă€ chaque fois qu'elle
Ne veut pas dormir
Ne veut pas dormir
Je l'aime Ă  mourir

Elle a dĂ» faire toutes les guerres
Pour ĂŞtre si forte aujourd'hui
Elle a dĂ» faire toutes les guerres
De la vie, et l'amour aussi
Elle vit de son mieux
Son rĂŞve d'opaline
Elle danse au milieu
Des forĂŞts qu'elle dessine
Je l'aime Ă  mourir

Elle porte des rubans
Qu'elle laisse s'envoler
Elle me chante souvent
Que j'ai tort d'essayer
De les retenir
De les retenir
Je l'aime Ă  mourir
Pour monter dans sa grotte
Cachée sous les toits
Je dois clouer des notes
Ă€ mes sabots de bois
Je l'aime Ă  mourir

Je dois juste m'asseoir
Je ne dois pas parler
Je ne dois rien vouloir
Je dois juste essayer
De lui appartenir
De lui appartenir
Je l'aime Ă  mourir

Elle a dĂ» faire toutes les guerres
Pour ĂŞtre si forte aujourd'hui
Elle a dĂ» faire toutes les guerres
De la vie, et l'amour aussi
Moi je n'Ă©tais rien
Et voilĂ  qu'aujourd'hui
Je suis le gardien
Du sommeil de ses nuits
Je l'aime Ă  mourir

Vous pouvez détruire
Tout ce qu'il vous plaira
Elle n'a qu'Ă  ouvrir
L'espace de ses bras
Pour tout reconstruire
Pour tout reconstruire
Je l'aime Ă  mourir

------


Petite Marie (Encore Cabrel ;) )

Petite Marie, je parle de toi
Parce qu'avec ta petite voix
Tes petites manies, tu as versé sur ma vie
Des milliers de roses
Petite furie, je me bats pour toi
Pour que dans dix mille ans de ça
On se retrouve Ă  l'abri, sous un ciel aussi joli
Que des milliers de roses
Je viens du ciel et les Ă©toiles entre elles
Ne parlent que de toi
D'un musicien qui fait jouer ses mains
Sur un morceau de bois
De leur amour plus bleu que le ciel autour
Petite Marie, je t'attends transi
Sous une tuile de ton toit
Le vent de la nuit froide me renvoie la ballade
Que j'avais Ă©crite pour toi
Petite furie, tu dis que la vie
C'est une bague Ă  chaque doigt
Au soleil de Floride, moi mes poches sont vides
Et mes yeux pleurent de froid
Je viens du ciel et les Ă©toiles entre elles
Ne parlent que de toi
D'un musicien qui fait jouer ses mains
Sur un morceau de bois
De leur amour plus bleu que le ciel autour
Dans la pénombre de ta rue
Petite Marie, m'entends-tu ?
Je n'attends plus que toi pour partir...
Dans la pénombre de ta rue
Petite Marie, m'entends-tu ?
Je n'attends plus que toi pour partir...
Je viens du ciel et les Ă©toiles entre elles
Ne parlent que de toi
D'un musicien qui fait jouer ses mains
Sur un morceau de bois
De leur amour plus bleu que le ciel autour


----

Et l'incontournable Ă  chacun de mes posts du genre ^^

Zombie by The Cranberries :amour:

Another head hangs lowly,
Child is slowly taken.
And the violence caused such silence,
Who are we mistaken?

But you see, it's not me, it's not my family.
In your head, in your head they are fighting,
With their tanks and their bombs,
And their bombs and their guns.
In your head, in your head, they are crying...

In your head, in your head,
Zombie, zombie, zombie,
Hey, hey, hey. What's in your head,
In your head,
Zombie, zombie, zombie?
Hey, hey, hey, hey, oh, dou, dou, dou, dou, dou...

Another mother's breakin',
Heart is taking over.
When the vi'lence causes silence,
We must be mistaken.

It's the same old theme since nineteen-sixteen.
In your head, in your head they're still fighting,
With their tanks and their bombs,
And their bombs and their guns.
In your head, in your head, they are dying...

In your head, in your head,
Zombie, zombie, zombie,
Hey, hey, hey. What's in your head,
In your head,
Zombie, zombie, zombie?
Hey, hey, hey, hey, oh, oh, oh,
Oh, oh, oh, oh, hey, oh, ya, ya-a...

Par Desdémone Edhel le 11/10/2002 à 20:21:35 (#2319163)

Parmi mes préférées,




Sorry
Is all that you can't say
Years gone by and still
Words don't come easily
Like sorry like sorry

Forgive me
Is all that you can't say
Years gone by and still
Words don't come easily
Like forgive me forgive me

But you can say baby
Baby can I hold you tonight
Maybe if I told you the right words
At the right time you'd be mine

I love you
Is all that you can't say
Years gone by and still
Words don't come easily
Like I love you I love you

But you can say baby
Baby can I hold you tonight
Maybe if I told you the right words
At the right time you'd be mine

Baby can I hold you tonight
Maybe if I told you the right words
At the right time you'd be mine

You'd be mine
You'd be mine


(Tracy Chapman)


----------------------



Talk to me softly
There's something in your eyes
Don't hang your head in sorrow
And please don't cry
I know how you feel inside I've
I've been there before
Somethin's changin' inside you
And don't you know

Don't you cry tonight
I still love you baby
Don't you cry tonight
Don't you cry tonight
There's a heaven above you baby
And don't you cry tonight

Give me a whisper
And give me a sigh
Give me a kiss before you
Tell me goodbye
Don't you take it so hard now
And please don't take it so bad
I'll still be thinkin' of you
And the times we had... baby

And don't you cry tonight
Don't you cry tonight
Don't you cry tonight
There's a heaven above you baby
And don't you cry tonight

And please remember that I never lied
And please remember
How I felt inside now honey
You gotta make it your own way
But you'll be alright now sugar
You'll feel better tomorrow
Come the morning light now baby

And don't you cry tonight
An don't you cry tonight
An don't you cry tonight
There's a heaven above you baby
And don't you cry
Don't you ever cry
Don't you cry tonight
Baby maybe someday
Don't you cry
Don't you ever cry
Don't you cry
Tonight



(Guns N' Roses)

Par Pelern Dhorm le 11/10/2002 Ă  20:45:54 (#2319310)

On est loin

J'ai relu tes lettres
J'ai été sans paraître,je le jure
J'y crois encore peut-ĂŞtre
Mais puisque rien ne dure
On est loin,on est loin

Loin de la mer rouge,du désert
Loin du paradis,de l'enfer
Loin du pacifique,de nos rĂŞves
Quand le jour se lève
On est loin de tout
Loin de nous

J'ai revu le film
Et j'ai fait,je l'estime de mon mieux
J'ai caressé les cimes
Mais dans le ciel gris bleu
On est loin,on et loin

Loin de la mer rouge,du désert
Loin du paradis,de l'enfer
Loin du pacifique,de nos rĂŞves
Quand le jour se lève
On est loin de tout
Loin de nous

J'ai refait les erreurs
Fait chavirer les coeurs,Ă  nouveau
J'ai trouvé le bonheur
Ce soir au fil de l'eau
On est loin,on est loin

Loin de l'Amérique et des terres
Loin du paradis de l'enfer
Loin de l'atlantide,de nos rĂŞves
Que la vie est brève
On est loin de tout,
Loin de nous


Keren Ann
On est loin

Mon coup de coeur

Par Tauren le 11/10/2002 Ă  20:50:05 (#2319348)

On a passé la nuit a jouer au poker
vider des cendriers et des canettes de bieres
J'ai perdu 1000 dollars en jetons nacrés
cette fois y en a marre et Kamel doit tricher
Big patchol m'a emmener dans une boite a la mode
Je suis rentré a pied
Faut pas traiter les videurs de pedale
j'ai l'épaule deboitée

Tu vois ca va, avec ou sans toi, je refais ma vie, tant pis.

Sammy a preparé des accras de morue,
au gout de gesier j'ai bien fait d'pas manger
Le voisin du dessous n'aime pas le sport,
il veut plus qu'on joue a la petanque la nuit

J'ai vu Patrick et Seb, on a parlé de toi
J'ai fait celui qui s'en fout
Quand les larmes sont montées, ils ont regarder ailleurs
du genre on a rien vu du tout

Tu vois ca va, mais avec ou sans toi, je refais ma vie tant pis ( bis )

C'est pas facile de faire semblant, sourire sur les photos
pleurer entre temps
C'est dur de faire bonne figure partout comme ceux qui font
celui qui s'en fout

j'ai bouffer chez des gens qui parlaient d'internet, d'au dela du reel, de nova magazine
J'ai renoncé a pister une espece de conne qui trouve "hyper fin de siecle" mon mauvais caractere
Olivier et Sylvie vont avoir un gosse qu'on a celebré en polyphonie corse
A 4 heure du matin les flics ont insisté pour qu'on les suive au poste

Tu vois ca va, mais avec ou sans toi, je refais ma vie tant pis ( bis )

JE ne serais pas de ceux qui se lamentent pour une demoiselle
Cajolant leur chagrin qu'ils pretendent eternels
Pour les beaux yeux d'une jolie salope, ils ne se mouchent plus ils ecopent.
Le mot bourreau n'a pas de feminin, comment nommer les femmes cruelles
J'ai bien petasse, morue ou charogne, mais ca rime pas terrible,

Tu vois ca va, non mais qu'est ce que tu crois, je refais ma vie YOUPI

C'est pas facile de faire semblant, sourire sur les photos
pleurer entre temps
C'est dur de faire bonne figure partout comme ceux qui font
celui qui s'en fout

Mais c'est pas facile de faire semblant, sourire sur les photos
pleurer entre temps
C'est dur de faire bonne figure partout comme ceux qui font
celui qui s'en fout

Moi j'men fout, rien a foutre, meme pas mal


Benabar - Le 115

hs : Pelern, j'adore cette chanson, elle est vraiment magnifique

Par Xeos Laenor LQCA le 11/10/2002 Ă  21:12:58 (#2319488)

Cranberries - How

Look, you're standing alone
standing alone
however I should have known
I should have known

Never before
never again
you will ignore
I will pretend

Never before
never again
you will ignore
I will pretend

Your world, you're alone in your place
your alone in your world
your alone in your place

Oh you said you never would leave me alone
oh you said you never would leave me alone

Now you're just walking away
when you said you always would stay
always would stay

Never before
never again
you will ignore
I will pretend

Never before
never again
you will ignore
I will pretend

In your world, you're alone in your place
your alone in your world
your alone in your place

Oh you said you never would leave me alone
oh you said you never would leave me alone

Never before
never again
you will ignore
I will pretend

In your world, you're alone in your place
your alone in your world
your alone in your place

Oh you said you never would leave me alone
oh you said you never would leave me alone
oh you said you never would leave me alone
oh you said you never would leave me alone
alone



Cranberries - Electric Blue

Electric blue eyes,
Where did you come from?
Electric blue eyes,
Who sent you?
Electric blue eyes,
Always be near me.
Electric blue eyes,
I need you.

Domine, domine deus,
Domine, adiuva me.
Domine, domine deus,
Domine, adiu, adiuma me.


If you should go you should know... I love you.
If you should go you should know... I'm here.
Always be near me, guardian angel.
Always be near me, there's no fear.



P.S : *entend parler de U2,Tracy chapman...* que du bonheur :)

oui...

Par Nienna Fayree le 11/10/2002 Ă  21:26:00 (#2319538)

Tracyyyy :amour: :amour:

--------------------------------------------
--------------------------------------------
Que je t'aime

Quand tes cheveux s' Ă©talent
Comme un soleil d' été
Et que ton oreiller
Ressemble aux champs de blé
Quand l'ombre et la lumière
Dessinent sur ton corps
Des montagnes des forĂŞts
Et des îles aux trésors

Que je t'aime, que je t'aime, que je t'aime,
Que je t'aime, que je t'aime, que je t'aime !

Quand ta bouche se fait douce
Quand ton corps se fait dur
Quand le ciel de tes yeux
D'un seul coup n'est plus pûr
Quand tes mains voudraient bien
Quand tes doigts n'osent pas
Quand ta pudeur dit non
D' une toute petite voix

Que je t'aime, que je t'aime, que je t'aime,
Que je t'aime, que je t'aime, que je t'aime !

Quand tu n'te sens plus chatte
Et que tu deviens chienne
Et qu'Ă  l'appel du loup
Tu brises enfin tes chaînes
Quand ton premier soupir
Se finit dans un cri
Quand c'est moi qui dis non
Quand c'est toi qui dit oui

Que je t'aime, que je t'aime, que je t'aime,
Que je t'aime, que je t'aime, que je t'aime !

Quand mon corps sur ton corps
Lourd comme un cheval mort
Ne sait pas ne sait plus
S' il existe encore
Quand on a fait l'Amour
Comme d'autres font la guerre
Quand c'est moi le soldat
Qui meure et qui la perd

Que je t'aime, que je t'aime, que je t'aime,
Que je t'aime, que je t'aime, que je t'aime !


De qui vous savez....

Par Sartosa/Luigi le 12/10/2002 Ă  1:33:25 (#2320540)

November rain
Guns & Roses


When I look into your eyes
I can see a love restrained
But darlin' when I hold you
Don't you know I feel the same
'Cause nothin' lasts forever
And we both know hearts can change
And it's hard to hold a candle
In the cold November rain

We've been through this such a long long time
Just tryin' to kill the pain
But lovers always come and lovers always go
And no one's really sure who's lettin' go today
Walking away
And when you take the time to lay it on the line
I could rest my head
Just knowin' that you were mine
All mine

So if you want to love me
then darlin' don't refrain
Or I'll just end up walkin'
In the cold November rain
Do you need some time...on your own
Do you need some time...all alone
Everybody needs some time...on their own
Don't you know you need some time...all alone

I know it's hard to keep an open heart
When even friends seem out to harm you
But if you could heal a broken heart
Wouldn't time be out to charm you

Sometimes I need some time...on my own
Sometimes I need some time...all alone
Everybody needs some time...on their own
Don't you know you need some time...all alone

And when your fears subside
And shadows still remain
I know that you can love me
When there's no one left to blame
So never mind the darkness
We still can find a way
'Cause nothin' lasts forever
Even cold November rain

Don't ya think that you need somebody
Don't ya think that you need someone
Everybody needs somebody
You're not the only one
You're not the only one

-----------------------------------------------------------------

Teardrop
Massive Attack


Love, love is a verb
Love is a doing word
Fearless on my breath
Gentle impulsion
Shakes me makes me lighter
Fearless on my breath

Teardrop on the fire
Fearless on my breath

Night, night of matter
Black flowers blossom
Fearless on my breath
Black flowers blossom
Fearless on my breath

Teardrop on the fire
Fearless on my breath

Water is my eye
Most faithful mirror
Fearless on my breath
Teardrop on the fire of a confession
Fearless on my breath
Most faithful mirror
Fearless on my breath

Teardrop on the fire
Fearless on my breath

You're stumbling a little

-------------------------------------------------------------

Weezer
Only in dreams


You can't resist her
She's in your bones
She is your marrow
And your ride home
You can't avoid her
She's in the air
In between molecules
Of Oxygen and Carbon dioxide

Only in dreams
We see what it means
Reach out our hands
Hold on to hers
But when we wake
It's all been erased
And sex so it seems
Only in dreams

You walk up to her
Ask her to dance
She says hey, baby
I just might take the chance
You say It's a good thing
That you float in the air
That way there's no way
I will crush your pretty toenails into a thousand pieces
Only in dreams

Par Morganne le 12/10/2002 Ă  5:55:59 (#2320937)

Tout simplement une que j'aime.. et pour toi ma Nienna un gros baiser.. *emue par la dedicace*

Geantes ces murailles..
Batties de pierres et de sang..
Plus hautes que les batailles..
Defiant le poids des ans.
Aujourd'hui quatre vents..
Feraient s'envoler ces tours..
Et l'on disait avant..
Que ca durerai toujour..

Corrons, terrils au nord..
Litanie des paysages..
Aux vivants comme aux morts..
La mine: histoire et langage..
Le charbon, peine et chance..
Chaque mineur l'a vecu..
Mais un jour ce silence..
Pas un ne l'aurai cru..

J'avais fait des merveilles..
En batissant notre amour..
Protegeant ton sommeil..
En montant des murs autours..
Mais quand on aime on a tord...
On est stupide, on est sourds..
Moi j'avais cru si fort..
Que ca durerai toujours...

Oh j'avais cru si fort.. que ca durerai toujours...




Chaque instant est éphémère.. il faut en tirer la quintescence.. ces paroles paraissent bien tristes.. mais tout comme le reste.. la peine passe un jour...

Par Kaesryn le 12/10/2002 Ă  12:33:37 (#2321789)

Renaud
Manhattan Kaboul

2002 "Boucan d'enfer"

--------------------------------------------------------------------------------

Petit Portoricain, bien intégré quasiment New-yorkais
Dans mon building tout de verre et dacier,
Je prends mon job, un rail de coke, un café,

Petite fille Afghane, de lautre côté de la terre,
Jamais entendu parler de Manhattan,
Mon quotidien cest la misère et la guerre

Deux étrangers au bout du monde, si différents
Deux inconnus, deux anonymes, mais pourtant,
Pulvérisés, sur lautel, de la violence éternelle

Un 747, sest explosé dans mes fenêtres,
Mon ciel si bleu est devenu orage,
Lorsque les bombes ont rasé mon village

Deux étrangers au bout du monde, si différents
Deux inconnus, deux anonymes, mais pourtant,
Pulvérisés, sur lautel, de la violence éternelle

So long, adieu mon rêve américain,
Moi, plus jamais esclave des chiens
Vite imposé lislam des tyrans
Ceux lĂ  ont-ils jamais lu le coran ?

Suis redevnu poussière,
Je srai pas maître de lunivers,
Ce pays que jaimais tellement serait-il
Finalement colosse aux pieds dargile ?

Les dieux, les religions,
Les guerres de civilisation,
Les armes, les drapeaux, les patries, les nations,
Font toujours de nous de la chair Ă  canon

Deux étrangers au bout du monde, si différents
Deux inconnus, deux anonymes, mais pourtant,
Pulvérisés, sur lautel, de la violence éternelle

Deux étrangers au bout du monde, si différents
Deux inconnus, deux anonymes, mais pourtant,
Pulvérisés, sur lautel, de la violence éternelle.


Frederickx, Goldman & Jones
Nuit

Paroles et Musique: Jean-Jacques Goldman 1991 "Frederickx, Goldman, Jones"

--------------------------------------------------------------------------------

La nuit t'habille dans mes bras
Pâles rumeurs et bruits de soie
Conquérante immobile
Reine du sang des villes
Je la supposais, la voilĂ 

Tout n'est plus qu'ombre, rien ne ment
Le temps demeure et meurt pourtant
Tombent les apparences
Nos longs, si longs silences
Les amants se perdent en s'aimant

Solitaire Ă  un souffle de toi
Si près tu m'échappes déjà
Mon intime étrangère
Se trouver c'est se défaire
A qui dit-on ces choses-lĂ  ?

Dors !

As down lights up another day
Visions I once had fade away
All of those words unspoken
My wildest dreams off broken
It wasn't supposed to be that way

Should I leave why should I stay
Solitaire Ă  un souffle de toi
Leavin'behind me yesterday
Si près tu m'echappes déjà
Am I free or forsaken
Mon intime étrangère
Cheated or awakened
Se trouver, se défaire
Does it matter anyway ?


Une dernière pour L'Ere Vanne

L'homme qui pleurait des larmes de verre

S'il y a quelqu'un que ça intéresse
Qu'il m'envoie son nom et son adresse
Je lui raconterai l'histoire
De l'homme qui pleurait sans espoir

Il pleurait des larmes de verre
Et quand elles atteignaient la terre
Cela faisait une musique
Angélique et fantômatique

L'air en Ă©tait toujours le mĂŞme
Un air qui racontait l'histoire
D'une femme à l'âme éphémère
Qui tombait un jour dans la mer

Poussée dans le dos par un homme
Qui pleurait des larmes de verre
S'il y a quelqu'un que ça intéresse
Qu'il m'envoie son nom et son adresse

S'il y a quelqu'un que ça intéresse
Qu'il m'envoie son nom et son adresse
Je lui raconterai l'histoire
De l'homme qui pleurait sans espoir

Il pleurait des larmes de verre
Et quand elles atteignaient la terre
Cela faisait une musique
Angélique et fantômatique

L'air en Ă©tait toujours le mĂŞme
Un air qui racontait l'histoire
D'une femme à l'âme éphémère
Qui tombait un jour dans la mer

Poussée dans le dos par un homme
Qui pleurait des larmes de verre
S'il y a quelqu'un que ça intéresse
Qu'il m'envoie son nom et son adresse

Michel Polnareff

Par Desdémone Edhel le 12/10/2002 à 19:23:59 (#2323942)

Alors puisqu'on en redemande voila ma préférée de Tracy Chapman... :merci: :D



Behind The Wall



last night I heard the screaming
loud voices behind the wall
another sleepless night for me
it won't do no good to call
the police
always come late
if they come at all

last night I heard the screaming
loud voices behind the wall
another sleepless night for me
it won't do no good to call
the police
always come late
if they come at all

and when they arrive
they say they can't interfere
with domestic affairs
between a man and his wife
and as they walk out the door
the tears well up in her eyes

last night I heard the screaming
then a silence that chilled my soul
I prayed that I was dreaming
when I saw the ambulance in the road

and the policeman said
"I'm here to keep the peace
will the crowd disperse
I think we all could use some sleep

last night I heard the screaming
loud voices behind the wall
another sleepless night for me
it won't do no good to call
the police
always come late
if they come at all

Par Gabriel Thylin MSF le 12/10/2002 Ă  19:58:37 (#2324144)

Cheer up, Brian. You know what they say.
Some things in life are bad,
They can really make you mad.
Other things just make you swear and curse.
When you're chewing on life's gristle,
Don't grumble, give a whistle!
And this'll help things turn out for the best...
And...

the music fades into the song

...always look on the bright side of life!

whistle

Always look on the bright side of life...
If life seems jolly rotten,
There's something you've forgotten!
And that's to laugh and smile and dance and sing,

When you're feeling in the dumps,
Don't be silly chumps,
Just purse your lips and whistle -- that's the thing!
And... always look on the bright side of life...

whistle

Come on!

other start to join in
Always look on the bright side of life...

whistle

For life is quite absurd,
And death's the final word.
You must always face the curtain with a bow!
Forget about your sin -- give the audience a grin,
Enjoy it -- it's the last chance anyhow!

So always look on the bright side of death!
Just before you draw your terminal breath.
Life's a piece of sh*t,
When you look at it.

Life's a laugh and death's a joke, it's true,
You'll see it's all a show,
Keep 'em laughing as you go.
Just remember that the last laugh is on you!

And always look on the bright side of life...

whistle

Always look on the bright side of life

whistle


Always look on the bright side of life - Monty Pythons

ljd Gab-super casseur d'ambiance :D-thylin

désolé de cette intervention mais c'etait pour compenser tout ces forts jolis textes un peu trop tristes

Par Pelern Dhorm le 12/10/2002 Ă  20:43:12 (#2324420)

Pour faire plaisir Ă  Tauren...

Il me suffit parfois d'un geste,d'une rose,d'un reste,de larmes
Je ne ferai aucune promesse,je laisse un blanc,un blâme

Je ne suis pas toujours en reste d'un zeste de vague à l'âme
Mais si je devais lâcher du leste,ce serait aujourd'hui Madame

Avant que tu t'en ailles
DĂ©crocher les Ă©toiles
Avant nos retrouvailles
DĂ©crocher les Ă©toiles

Laisse les autres parler de toi,le reste est Ă venir
Laisse les autres parler de moi,ils m'ont pas vu sourire

Oui j'ai tord parfois d'Ă©couter les autres,le reste,le pire
A toujours se perdre au même endroit,je préfère encore partir

Avant que tu t'en ailles
DĂ©crocher les Ă©toiles
Avant nos retrouvailles
DĂ©crocher les Ă©toiles

Keren Ann et Benjamin Biolay
DĂ©crocher les Ă©toiles

Par Lisèn le 16/10/2002 à 19:24:51 (#2347757)

Dolly - Joe

Joe s'est tanqué au vert, pas d'erreur
LÂ’ami nous mis dans l'horreur
Rouge est son coup, leur couleur, couleur

La vie quelle blagu, Joe conduit sa jag
Comme dans un gag
Joe s'est tanqué au vert

Joe s'est tanqué au vert, il est dead
Lui toujours raide pas d'sa faute pour une fois
SÂ’il allait tout droit
Tout droit, vers l'autre en travers
Oui ça fait mal, aie

J'connais ce jeu qui consiste Ă  dire tue
Tue toi et moi
Dans accident un accès de rage
JÂ’connais, mais j'ai plus l'age

Joe s'est tanqué au vert
Joe s'est tanqué au vert, bing, bing
Joe s'est tanqué, même pas a deux cents a l'heure
Celui qui crânait s'est fendu
SÂ’est fendu d'amour pour la douleur
SÂ’est fendu sans mĂŞme crier aie

J'connais ce jeu qui consiste Ă  dire tue
Tue toi et moi
Dans accident un accès de rage
Prière de ne pas se faire prier

Dans un accentel accès de lucidité
Pas se faire prier pas l'genre de Joe
Lui son truc s'est l'enfer, mĂŞme sans feu vert

Joe s'est tanqué au vert

____________________

Dolly - Je ne veux pas rester sage

Le mal est entre
Meilleur ennemi
Il sait m'abandonner
Me ramener près de lui

Je ne veux pas rester sage
J'aime le souffre et l'envie
Abuser de mon age
Je ne veux pas rester sage

Le mal est ma lueur
Son ombre est ma couleur
Le ma l est ma lueur
Mon parfum son odeur

Prend ton mal en douceur
Et je sis qu'il détruit
Qu'il pourrait me faire crever
Que reste-il ici ?

Je ne veux pas rester sage
J'aime le souffre et l'envie
Abuser de mon age
Je ne veux pas rester sage

Le mal est ma lueur...

____________________

Dolly - Un peu de mer

JÂ’ai peur
De ce qui mÂ’entoure
De trahir mon parcours
Ou quÂ’il cesse
Mais pour qui sonne le glas
Pour qui je ne chante pas
A tue-tĂŞte

Je vois des reproches
Dans chaque rivière qui borde

Mes rĂŞves ne tÂ’Ă©pousent-ils pas
Car je crois que lÂ’on a
Un peu de mer dans chaque poche
Tu me coules
A chacun de tes pas

Je meurs
DÂ’envie de lire
Dans tes yeux
Ma seule confession
Car je vois des reproches
Dans chaque rivière qui borde
Mes rĂŞves ne tÂ’Ă©pousent-ils pas

Par Warek SethDae le 16/10/2002 Ă  19:53:16 (#2347894)

Brassens

Rien n'est jamais acquis Ă  l'homme. Ni sa force
Ni sa faiblesse ni son cÂśur. Et quand il croit
Ouvrir ses bras son ombre est celle d'une croix
Et quand il croit serrer son bonheur il le broie
Sa vie est un Ă©trange et douloureux divorce

Il n'y a pas d'amour heureux

Sa vie elle ressemble Ă  ces soldats sans armes
Qu'on avait habillés pour un autre destin
A quoi peut leur servir de ce lever matin
Eux qu'on retrouve au soir désarmés incertains
Dites ces mots ma vie et retenez vos larmes

Il n'y a pas d'amour heureux

Mon bel amour mon cher amour ma déchirure
Je te porte dans moi comme un oiseau blessé
Et ceux-lĂ  sans savoir nous regardent passer
Répétant après moi les mots que j'ai tressés
Et qui pour tes grands yeux tout aussitĂ´t moururent

Il n'y a pas d'amour heureux

Le temps d'apprendre à vivre il est déjà trop tard
Que pleurent dans la nuit nos cÂśurs Ă  l'unisson
Ce qu'il faut de malheur pour la moindre chanson
Ce qu'il faut de regrets pour payer un frisson
Ce qu'il faut de sanglots pour un air de guitare

Il n'y a pas d'amour heureux

Il n'y a pas d'amour qui ne soit Ă  douleur
Il n'y a pas d'amour dont on ne soit meurtri
Il n'y a pas d'amour dont on ne soit flétri
Et pas plus que de toi l'amour de la patrie
Il n'y a pas d'amour qui ne vive de pleurs

Il n'y a pas d'amour heureux
Mais c'est notre amour Ă  tous deux

Miossec

Et je sors
Et je drague comme on crève
Avec tellement de choses Ă  regretter
Comme ta langue sur mes lèvres
Et mes mains sur tes poignets
Dis-moi que puis-je y faire
Si je ne sais faire que traîner
Car tu es loin et moi je crève
De ne pouvoir te toucher

Et je sors
Et je drague comme on crève
Avec tellement d'envie Ă  ravaler
Mais si ma bite et mon cœur font grève
Je peux très bien me toucher
Et si ma langue traîne par terre
Je peux très bien l'avaler
Car tu es loin et moi je crève
De ne pouvoir te baiser

Oh mon amour {3x}
Je crève de ne pouvoir t'enlasser
Oh mon amour {3x}
Je crève de ne pouvoir te baiser

Mais si un beau jour je cède
Pourras-tu me pardonner
Mais si un beau jour je m'achève
Dans l'infidélité
Penses-tu que l'on se relève
De tous ces corps si Ă©trangers
Ou que l'on en crève
Ça me ferait tellement marrer

Et si l'envie m'envahit les lèvres
Je peux très bien me lècher
Et si ma langue traîne par terre
Je peux très bien l'avaler

Oh mon amour {3x}
Je crève de ne pouvoir te toucher
Oh mon amour {3x}
Je crève de ne pouvoir te baiser

Par Alanis Lyn le 17/10/2002 Ă  4:06:26 (#2349770)

Jacques Brel - Ne me quitte pas

Ne me quitte pas
Il faut oublier
Tout peut s'oublier
Qui s'enfuit déjà
Oublier le temps
Des malentendus
Et le temps perdu
A savoir comment
Oublier ces heures
Qui tuaient parfois
A coups de pourquoi
Le cÂśur du bonheur
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas

Moi je t'offrirai
Des perles de pluie
Venues de pays
OĂą il ne pleut pas
Je creuserai la terre
Jusqu'après ma mort
Pour couvrir ton corps
D'or et de lumière
Je ferai un domaine
OĂą l'amour sera roi
OĂą l'amour sera loi
OĂą tu seras reine
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas

Ne me quitte pas
Je t'inventerai
Des mots insensés
Que tu comprendras
Je te parlerai
De ces amants-lĂ 
Qui ont vu deux fois
Leurs cÂśurs s'embraser
Je te raconterai
L'histoire de ce roi
Mort de n'avoir pas
Pu te rencontrer
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas

On a vu souvent
Rejaillir le feu
D'un ancien volcan
Qu'on croyait trop vieux
Il est paraît-il
Des terres brûlées
Donnant plus de blé
Qu'un meilleur avril
Et quand vient le soir
Pour qu'un ciel flamboie
Le rouge et le noir
Ne s'Ă©pousent-ils pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas

Ne me quitte pas
Je ne vais plus pleurer
Je ne vais plus parler
Je me cacherai lĂ 
A te regarder
Danser et sourire
Et Ă  t'Ă©couter
Chanter et puis rire
Laisse-moi devenir
L'ombre de ton ombre
L'ombre de ta main
L'ombre de ton chien
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas
Ne me quitte pas.

Par Fenrill le 17/10/2002 Ă  7:37:38 (#2349909)

Salvation (The Cranberries)

To all those people doin' lines,
Don't do it, don't do it.
Inject your soul with liberty,
It's free, it's free.

To all the kids with heroin eyes,
Don't do it, don't do it.
Because it's not not what it seems,
No no it's not not what it seems.

Salvation, salvation, salvation is free.
Salvation, salvation, salvation is free.

Ah, ah, ah, ah

To all the parents with sleepless nights,
Sleepless nights.
Tie your kids home to their beds,
Clean their heads.

To all the kids with heroin eyes,
Don't do it, don't do it.
Because it's not not what it seems,
No no it's not not what it seems.

Salvation, salvation, salvation is free.
Salvation, salvation, salvation is free.

Salvation, salvation, salvation is free.
Salvation, salvation, salvation is free.


-------


Time is ticking out (The Cranberries)

We'd better think about the things we say
We'd better think about the games we play
The world went round, around and round

We'd better think about the consequences
We'd better think about the global senses
The time went down, the time went down

What about Chernobyl?
What about radiation?
We don't know, we don't know

What about deprivation?
Gluttony, the human nation?
We don't know, we don't know
For me love is all, for me love is all
For me love is all, for me love is all

Time is ticking out

Looks like we screwed up the ozone layer
I wonder if the politicians care
The time went down, the time went down

What about our children then?
Is there nothing left for them?
We don't know, we don't know
For me love is all, for me love is all
For me love is all, for me love is all
Ahh la la la the oxygen, ahh la la la the oxygen
For me love is all, for me love is all
For me love is all, for me love is all

Time is ticking out yeah
Time is ticking out

Par Arelin le 17/10/2002 Ă  10:24:47 (#2350463)

Permettez qu'un vieux participe ? :rolleyes:
2 chansons exquises d'un groupe qui l'est tout autant et qui me font penser Ă  certains (certaines ? :chut: ) d'entre vous.

K's Choice, Favorite Adventure

There you are
Your beauty consoles me
I've gone far
And I almost didnt find you
And I almost lived without you
There is nothing in this world
Id rather do
Than live in you

Here we go
Our favorite adventure
You should know
I was never more complete
And I never thought Id see
The meaning of my life
Wrapped in you
Next to me

If you ever fear
Someday we might lose this
Come back here
To this moment that will last
And time can go so fast
When everythings exactly
Where its at
Its very best



K's Choice, Someone To Say Hi To

Look at you how well you've done so far
look at where you're standing who you are
and all our moments good and bad forever in my head
wish we could go back once and laugh at things we said

It's been wonderfull and crazy knowing you
and I hope that I can always see the teenage girl in you
and I know that you'll be fine
but i'll be there evertime
you need someone to say hi to late at night

Remember how I told you I was scared
you end up with some jurk who doesn't even know you're there
but deep down I just knew that you would find someone who's real
doesn't clame to know exactly everything you feel

It's been wonderfull and crazy knowing you
and I hope that I can always see the teenage girl in you
and I know that you'll be fine
but I'll be there evertime
you need someone to say hi to late at night

Sometimes when I think of us I'm sad
I miss not knowing anything up what could I have had
when mostely now the grateful that your were you want to be
not quiet here, not quiet there but somewhere in between

It's been wonderfull and crazy knowing you
and I hope that I can always see the teenage girl in you
and I know that you'll be fine
but I'll be there evertime
you need someone to complain to late at night

Par Pelern Dhorm le 17/10/2002 Ă  10:56:40 (#2350626)

Don't you feel like trying something new
Don't you feel like breaking out
Or breaking us in two
You don't do the things that I do
You want to do things I can't do
Always something breaking us in two

You and I could never live alone
But don't you feel like breaking out
Just one day on your own
Why does what I'm saying hurt you
I didn't say that we were through
Always something breaking us in two

They say two hearts should beat as one for us
We'll fight it out to see it through
I say that won't be too much fun for us
Though it's oh so nice to get advice
It's oh so hard to do

Could we be much closer if we tried
We could stay at home and stare
Into each other's eyes
Maybe we could last an hour
Maybe when we'd see right through
Always something breaking us in two


Joe Jackson
Breaking us in two

Par Lodril le 17/10/2002 Ă  11:23:42 (#2350760)

Il faut rendre a CĂ©sar ce qui appartient Ă  CĂ©sar.
C'est Brassens qui chante Aragon (et qui se permet meme de virer une strophe :rolleyes:)



Lou reed

Walk On the Wild Side

Holly came from Miami F.L.A.
Hitch-hiked her way across the U.S.A.

Plucked her eyebrows on the way
Shaved her leg and then he was a she
She says, hey babe, take a walk on the wild side
Said, hey honey, take a walk on the wild side

Candy came from out on the island
In the backroom she was everybody's darling

But she never lost her head
Even when she was given head
She says, hey babe, take a walk on the wild side
Said, hey babe, take a walk on the wild side
And the coloured girls go

Doo, doo, doo, doo, doo, doo, doo, doo...

Little Joe never once gave it away
Everybody had to pay and pay

A hustle here and a hustle there
New York city is the place where they said
Hey babe, take a walk on the wild side
I Said hey Joe, take a walk on the wild side

Sugar Plum Fairy came and hit the streets
Lookin' for soul food and a place to eat

Went to the Apollo
You should have seen him go go go
They said, hey Sugar, take a walk on the wild side
I said, hey babe, take a walk on the wild side
All right, huh

Jackie is just speeding away
Thought she was James Dean for a day

Then I guess she had to crash
Valium would have helped that dash
She said, hey babe, take a walk on the wild side
I said, hey honey, take a walk on the wild side
And the coloured girls say

Doo, doo, doo, doo, doo, doo, doo, doo...

Par Lodril le 17/10/2002 Ă  11:35:47 (#2350829)

F.F.F

Alice (Interdit aux moins de 16 ans :p)

Boîte à malices,
Ca commence Ă  bien faire,
Tes folies passagères
M'ont mises la tĂŞte Ă  l'envers.
Tous tes caprices,
Tes tornades meurtrières,

Tu peux faire ce que tu veux,
Tu pourrais mĂŞme m'arracher les yeux,
Avec toi je suis un homme heureux.


Alice,
Mord-moi encore,
Mais rend-moi plus fort
Alice,
Ton pays des merveilles
N'a pas son pareil.

Caroll Lewis,
Mais qui sont ses complices,
Qui transforment en cauchemars
Tes fantasmes et tes vices.
Un papillon noir
Entre tes jambes lisses,

Tu me parles de ce lapin blanc
Sans cesse obsédé par le temps,
MĂŞme quand tu me prend pour un enfant.

Alice,
Mord-moi encore,
Mais rend-moi plus fort
Alice,
Ton pays des merveilles
N'a pas son pareil.

Comme le fakir amoureux,
Je me pique Ă  tous tes jeux
De plus en plus venimeux,
Je suis amoureux.

Tu peux faire ce que tu veux,
Tu pourrais mĂŞme m'arracher les yeux,
Avec toi je suis un homme heureux.

Alice,
Mord-moi encore,
Mais rend-moi plus fort
Alice,
Ton pays des merveilles
N'a pas son pareil.



Mord-moi encore,
Mais rend-moi plus fort
Tes mensonges... ma vie
Tes mensonges...
Alice...

-------


Le Yaourt (Interdit aussi :hardos: )

Y'a ceux qui s'aiment le jour,
Qui s'aiment la nuit,
Qui s'aiment d'amour,
Qui s'aiment Ă  l'infini,
La solution,
L'imaculée mission.

Y'a ceux qui aiment les coups,
Etre Ă  genoux,
Le SM, les tabous,
Je ne les juge pas
Mais tout le monde n'est pas comme moi.

Je vous l'avoue,
Moi je m'en fous,
Les gens me montrent du doigt,
J'ai fais mon choix.

J'aime le yaourt sur la bouche des filles,
Je suis un garçon facile.
J'aime le yaourt sur la bouche des filles,
Je n'suis pas difficile.

Y'a ceux qui vivent pressés,
Qui mangent pressés,
Qui baisent pressés,
Et puis qui meurent pressés,
On a tout le temps,
La vie est courte pourtant.

Y'a ceux qui tiennent le coup,
Qui tiennent Ă  vous,
Tiennent le bon bout
Y'a ceux qui tiennent Ă  tout,
Rien n'a d'importance
Dans ces jolies taches blanches.

Je vous l'avoue,
Moi je m'en fous,
Les gens me montrent du doigt,
J'ai fais mon choix.

J'aime le yaourt sur la bouche des filles,
Je suis un garçon facile.
J'aime le yaourt sur la bouche des filles,
Je n'suis pas difficile.
Je n'suis pas difficile.

Et y'a ceux qui donnent les coups, qui prennent les coups, (3X)
Qui tirent les coups, qui s'amusent comme des fous,
Ca n'me regarde pas, mais chacun porte sa croix.

J'aime le yaourt sur la bouche des filles,
Je suis un garçon facile.
J'aime le yaourt sur la bouche des filles,
Je n'suis pas difficile.

J'aime le yaourt sur la bouche des filles,
Je suis un garçon facile.
J'aime le yaourt sur la bouche des filles,
Ce n'est pas si facile.

----

Le Pire et le Meilleur

Je sais que tirer vers soi c'est irréversible
Mais c'est bien plus fort que moi
Je ne vis que pour l'impossible
Seul au milieu d'elle j'oublie tous mes défauts
Qu'importe la sentence si j'apaise mes maux

J'oublie mon amour propre en concubinage
Avec vous je le promets
Je serai sale comme une image
Mes goûts sont trop simples
Je prends ce qu'il y a de mieux
Tout le monde sait qu'un homme
Perverti en vaut deux

Capable du meilleur comme du pire
Mais pour le pire je suis le meilleur

Je ne sais pas mentir
Seules les femmes me pardonnent
Mais la vérité nue n'a jamais excité l'homme
Pour eux la vie est belle pour moi bien beau est le vit
On peut me couper les ailes mais pas mes envies

Capable du meilleur comme du pire
Mais pour le pire je suis le meilleur

Je ne supporte pas l'ennui je le dis avec franchise
Question de propreté je change d'avis
Comme de chemise

Capable du meilleur comme du pire
Mais pour le pire je suis le meilleur


-L'Amande Amère , qui ne purra jamais se passer de ces post en chanson :p

Par Lodril le 17/10/2002 Ă  12:04:14 (#2350961)

Encore ?


Silmarils - Va Y Avoir du Sport

Boy, mon nom c'est Smoky
La rumeur gronde
Tous les gars sont d'sortie
On sort de l'ombre
Faites chauffer les amplis
Pour donner un peu d'air
C'est clair, c'est clair
La route est longue Ă  c'qu'on dit
Pour plaire au monde
Et Ă  n'importe qui
On sort les flashes
Pour n'importe quelle tâche
La colère monte
Et les mecs se lâchent

Il va y avoir du sport
Mais moi j'reste tranquille

Il va y avoir du sport
Mais moi j'reste tranquille
Faut pas qu'je force
Qu'la vie soit facile
J'veux faire de l'or
Sans bouger mon nombril
Me donner un peu d'air
C'est clair, c'est clair
J'ai vendu âme et amplis
Pour plaire aux cailles,
Éviter les ennuis
J'ai passé l'âge, laissé des ardoises
Il faut que j'me pose
Quand tout le monde se lâche

Il va y avoir du sport
Mais moi j'reste tranquille

Il va y avoir du sport
Mais moi j'reste tranquille
Le soleil plombe
Et les girls sont faciles
Dans la pénombre
Préférez les dociles
J'veux toujours moins en faire
C'est clair, c'est clair
Allonge du cash pour Smoky
Autant qu'je sache
C'est une bonne thérapie
On sort les flash pour n'importe quelle tâche
La colère monte
Et les mecs se lâchent

Il va y avoir du sport
Mais moi j'reste tranquille


Spook & thue Guay - Gringos !!!

Hay americanos en mi alrededor
De negro y de blanco, de todo color
Invasiòn cultural y uniformidad
Invasiòn comercial con la publicidad
America que caya, america que escupe
America rodaje, america misiles
America actores, america motores
America policia y america sucia

Y hoidia que sale por la una? Otro "Rambito"
Y hoidia que sale por la dos? "Otro Schwarzito"
Y hoidia que sale por la una? Y tu que sabes
Y hoidia que sale por la dos?

Tengo un americano en mi pobre pueblon
Se llamaba James Dean, ahora "dormilòn"
Esta en los servicios, bebe Coca-Cola
Le muestro mi polla despues del Aguila
Me invaden la vida llenos de hipocrisia
Llenos de hipocrisia me invaden la vida
Me invaden la vida llenos de hipocrisia
Llenos de hipocrisia me invaden la vida

Y hoidia que sale por la una? Otro "Rambito"
Y hoidia que sale por la dos? "Otro Schwarzito"
Y hoidia que sale por la tres? Y tu que sabes
Y hoidia que sale por la quatro?

Inventan la telefono, pero silla electrica
Hombre sobre Luna, pero bomba atomica
Guerra en el golfo y guerilla urbana
Ku-Klux-Klan me cajo en tu cara
America que caya, america que escupe
America rodaje, america misiles
America actores, america motores
America policia y america sucia
America riqueza, america pobreza
America cobarde, america ya vieja
America potenta y dulce decadencia
America amarga break the neck of Africa

Y hoidia que sale por la una? Otro "Rambito"
Y hoidia que sale por la dos? "Otro Schwarzito"
Y hoidia que sale por la una? Y tu que sabes
Y hoidia que sale por la dos?

------------


Spook & The Guay - On Comprend pas !

A l'heure de mettre un siècle de plus au calendrier
Bien des pendules ont tourné mais qu'est ce qui a changé?
De plus en plus d'argent pour de moins en moins de gens
Le grand écart permanent, un fossé de plus en plus grand

REFRAIN:
On comprend pas comment on a pu en arriver lĂ 
On comprend pas
On ne sait toujours pas comment tout ça se terminera
Une chose est sûre c'est qu'on est pas sur la bonne voie

L'argent a pris le contrôle de nos sociétés
Il s'est immiscé dans toutes les mentalités
Beaucoup de gens n'en ont pas et beaucoup courent après ça
Et beaucoup pour en voir feraient n'importe quoi
Gavés, gavés certains ont les poches pleines de billets
Epais, epais, leur portefeuille risque de craquer
Carte de retrait, chéquier, un compte A et un compte B saturés
Pendant ce temps lĂ  certains ne peuvent meme pas manger.
Cette nourriture emballée, précuite et préfabriquée
Produite à la chaîne pour nous faire plus consommer
Un leitmotiv, un seul objectif : la rentabilité
Le monde est un terrain de jeu pour les financiers
Watch this! La monnaie règne sans partage

Pour faire du bénéfice, certains deviennnent des sauvages
Avec l'écume aux lèvres et sans se poser de questions
Ils Ă©crasent tout sur leur passage au nom de leurs ambitions

REFRAIN...

La terre est bleue comme une orange, qu'il disait
Le poète avait tort car elle est grise et d'acier
Le gris des industries aussi celui des cités
De l'air que l'on respire tout au long de l'année
Dans ce décor infernal, cette réalité brutale
Souvent les les plus fragiles sont emportés dans la spirale fatale
De la pauvreté, de la souffrance à outrance
Pas la peine d'aller plus loin tout ceci se passe en France
La France pays riche certains n'ont que les yeux pour pleurer
Et meme les mouchoirs faut de l'argent pour se les payer
En francs ou en euros c'est malheureusement pas compliqué
Trop d'inégalités c'est trop d'inégalités
La jeunesse est vieillie, aigrie par la précarité
Contrats à durée de solidarité déterminée
Les hommes d'Etats baissent les bras en direct à la télé
Ils demandent Ă  des artsistes de venir les remplacer

2 x
Voilà pourquoi notre confiance est limitée
Méfiez vous des discours et des orateurs à la télé
Toi tu les connais eux ils ne sauront jamais qui tu es
Les faiseurs de miracle c'est dans la bible c'est du passé

REFRAIN

Par Katrinas Delphinaes le 17/10/2002 Ă  12:35:08 (#2351069)

*musique venant de Final Fantasy IX*

MELODIES OF LIFE (English Version)
Lyricist = Shiomi
English Adaptation = Someya Kazumi, Alexander O. Smith
Composer = Uematsu Nobuo
Arranger = Hamaguchi Shirou


Alone for a while I've been searching through the dark.
For traces of the love you left inside my lonely heart.
To weave by picking up the pieces that remain.
Melodies of life --love's lost refrain.

Our paths they did cross, though I cannot say just why.
We met, we laughed, we held on fast, and then we said goodbye.
And who'll hear the echoes of stories never told?
Let them ring out loud till they unfold.

In my dearest memories, I see you reaching out to me.
Though you're gone, I still believe that you can call out my name.

A voice from the past, joining yours and mine.
Adding up the layers of harmony.
And so it goes, on and on.
Melodies of life.
To the sky beyond the flying birds --forever and beyond.

So far and away, see the bird as it flies by.
Gliding through the shadows of the clouds up in the sky.
I've laid my memories and dreams upon those wings.
Leave them now and see what tomorrow brings.

In your dearest memories, do you remember loving me?
Was it fate that brought us close and now leaves me behind?

A voice from the past, joining yours and mine.
Adding up the layers of harmony.
And so it goes, on and on.
Melodies of life.
To the sky beyond the flying bird --forever and on.

If I should ever leave this lonely world behind.
Your voice will still remember our melody.
Now I know we'll carry on.
Melodies of life,
Come circle round and grow deep in our hearts, as long as we remember.

*fichier zip contenant le mp3*

Par Pelern Dhorm le 17/10/2002 Ă  13:09:29 (#2351264)

Pour l'Amande Amère...

Jad Wio
Ophélie


Paroles sencurées...mais à découvrir ;)

Par Alrik Schezar le 17/10/2002 Ă  14:27:54 (#2351687)

Partir Seule
Dolly


Je m'enfuis
Rien ne peut gâcher mon bonheur
J'ai envie
Encore une heure
D'essayer d'oublie les heurts

Je sens la vie
Tout doucement quitter mes veines
C'est ainsi
Gardez vos fleurs
Juste en avance de quelques leurres

Peu m'importe les raisons
Peu m'importe le poids de vos larmes
Je vous précède de quelques drames
Je voudrais juste

Partir seule

Je m'enfuis
Brûler les fardeaux qu'il me reste
C'est ici que l'on se presse
Partagez l'amour que je laisse

Vous effacez les erreurs
Gommez les instants qui vous gĂŞnent
Je vous laisse, emblissez-moi
Mais laissez moi juste

Partir seule...

-------------------------------------------------

Les mots
Dolly

Oublie le geste file entre les doigts
Garde le reste de tous nos sempiternels emois
Pour effiler le debat

Coupe le fil ou vire de bord
Ton ombre dessine
Des souvenirs qui n'en finissent pas
Eliment nos ebats
Abandonner le gout de l'effort
Paresser sous les cieux l'eviter encore

Refrain
Les mots se glissent et nous separent
De depit derivent laissés au hasard
Que les mots s'immiscent et de nous s'emparent

Abandonner le gout de l'effort
Paresser sous les cieux pour l'eviter encore

Oublie le geste file entre les doigts
Tourne la tete
Les souvenirs ne nous embelissent pas
Ils nous deciment deja
Et rallumée de plus en plus fort
La lueur fremira oublier encore

Refrain

------------------------------------------------

Vala je les aime bien aussi celles ci...les autres etant deja presentes pour la plupart

Bisouxx a tous !
Ljd Al.

cadeau.

Par Nienna Fayree le 17/10/2002 Ă  17:02:26 (#2352692)

Pour les OUF du CC ViIllenave

Mira lo que se avecina
a la vuelta de la esquina
viene Diego rumbeando.
Con la luna en las pupilas
y su traje agua marina
parece de contrabando.
Y donde mas no cabe un alma
alli se mete a darse caña
poseido por el ritmo ragatanga.
Y el dj que lo conoce
toca el himno de las doce
para Diego la cancion mas deseada
Y la baila,y la goza y la canta...
Aserejé, ja deje tejebe tude jebere
sebiunouba majabi an de bugui an de buididipĂ­ (x3)
No es cosa de brujeria
que lo encuentre tos los dias
por donde voy caminando.
Diego tiene chuleria
y ese punto de alegria
rastafari afrogitano
Y donde mas no cabe un alma
alli se mete a darse caña
poseido por el ritmo ragatanga.
Y el dj que lo conoce
toca el himno de las doce
para Diego la cancion mas deseada
Y la baila,y la goza y la canta...
Aserejé, ja deje tejebe tude jebere
sebiunouba majabi an de bugui an de buididipĂ­ (x3)



Asereje
Las Ketchup

Par Ara Keiran-Eden le 17/10/2002 Ă  17:19:07 (#2352823)

Comment ne pas mettre du Muse ?
Et bien en voila ...

Muscle Museum

She had something to confess to
But you donÂ’t have the time so
Look the other way
You will wait until it's over
To reveal what youÂ’d never shown her
Too little much too late
Too long trying to resist it
YouÂ’ve just gone and missed it
It's escaped your world

Can you see that I am needing
Begging for so much more
Than you could ever give
And I donÂ’t want you to adore me
DonÂ’t want you to ignore me
When it pleases you
And IÂ’ll do it on my own

I have played in every toilet
But you still want to spoil it
To prove IÂ’ve made a big mistake
Too long trying to resist it
YouÂ’ve just gone and missed it
It's escaped your world

Can you see that I am needing
Begging for so much more
Than you could ever give
And I donÂ’t want you to adore me
DonÂ’t want you to ignore me
When it pleases you
And IÂ’ll do it on my own
IÂ’ll do it on my own

-----------------------------------------------------------------------------------
Plug in Baby

I've exposed your lies, baby
The underneath is no big surprise
Now it's time for changing
And cleansing everything
To forget your love

My plug in baby
Crucifies my enemies
When I'm tired of giving
My plug in baby
In unbroken virgin realities
Is tired of living

Don't confuse
Baby you're gonna loose
Your own game
Change me
Replace the envying
To forget your love

My plug in baby
Crucifies my enemies
When I'm tired of giving
My plug in baby
In unbroken virgin realities
I'm tired of living

And I see your loving
But mine is gone
And I've been in trouble

------------------------------------------------------------------------------------
Jamais 2 sans 3 ....

Escape

You would say anything
You would try anything
To escape your meaningless
And your insignificance
You're uncontrolable
And we are unloveable

And I donÂ’t want you to think that I care
I never would
I never could
Again

Why canÂ’t you just love her?
Why be such a monster?
You bully from a distance
Your brain needs some assistance

But IÂ’ll still take all the blame
'Cause you and me are both one and the same
And it's driving me mad
And it's driving me mad
IÂ’ll take back all the things that I said
I didn't realise I was always talking to the living dead

And I donÂ’t want you to think that I care
I never would
I never could
Again

You would say anything
You would try anything
To escape your meaningless
And your insignificance

...

Par Desdémone Edhel le 17/10/2002 à 18:01:52 (#2353170)

Provient du message de Nienna Fayree
Pour les OUF du CC ViIllenave

Asereje
Las Ketchup




pffff :rolleyes: ....



* :p *

....

Par Nienna Fayree le 17/10/2002 Ă  18:08:07 (#2353230)

pffff

:D :D

je suis sur et certain que:Az,Ys,Xam,Awax (tous les Bordelais en somme)se sont direct mis le CD dès qu'ils ont vu le titre...

[Editera pour poster une chanson apres]

Bon Bon Bon

Par Desdémone Edhel le 17/10/2002 à 18:19:17 (#2353315)

Relevons un peu le niveau de ce post! *sifflote*


Une chanson que je trouve magnifique,
(meme si j'avoue que les 3permieres lignes du texte... :rolleyes: mouai.. mais chuuuut!!! ; )



Alicia Keys,
Woman's Worth


You could buy me diamonds
You could buy me pearls
Take me on a cruise around the world
Baby you know I'm worth it
Dinner lit by candle
Run my bubble bath
Make love tenderly to last, to last
Cause baby you know I'm worth it

Wanna please wanna keep wanna treat your woman right
Not just dough but to show that you know she is worth your time
You will lose if you chose to refuse to put her first
She will if she can find a man who knows her worth


Cause a real man, knows a real woman when he sees her
And a real woman knows a real man ain't afraid to please her
And a real woman knows a real man always comes first
And a real man just can't deny a womans worth

Mm Hmm Mm Hmmm

If you treat me fairy
I'll give you all my goods
Treat you like a real woman should
Baby I know you're worth it
If you never play me
Promise not to bluff
I'll hold you down when shit gets rough
Cause baby I know you're worth it

She walks the mile makes you smile all the while being true
Don't take for granted the passions that she has for you
You will lose if you chose to refuse to put her first
She will if she can find a man who knows her worth

Oh
Cause a real man knows a real woman when he sees her
And a real woman knows a real man ain't afraid to please her
And a real woman knows a real man always comes first
And a real man just can't deny a woman's worth

No need to read between the lines spelled out for you (spelled out for you)
Just hear this song cause you can't go wrong when you value (better value)
A woman's (woman's)
Woman's (woman's)
Worth

Cause a real man knows a real woman when he sees her
And a real woman knows a real man ain't afraid to please her
And a real woman knows a real man always comes first
And a real man just can't deny a woman's worth

Par Koshi/Xantar le 17/10/2002 Ă  19:41:47 (#2353656)

Luna Sea


Mother



Atarashii jidai sae Mienai mama de
Not even the new era can see
Nigotta sora {ama} ni tsutsumarete
Covered in the hazy sky
Tamashii no izumi kara Arukidashite kara
After walking back from the spring of souls
Kegareta matenrou no shita
Under the stained skyscrapers

Nokosareta megumi ga Nakunaru hi made
Until the remaining blessing is lost
Utsukushii hana ga kareru hi made
Until the beautiful flowers wither
Atarashii tamashii no haha yo [Meshia] yo
New soul, Mother, Messiah
Kodai [reri-fu] wa kataru
The ancient reliefs speak

Mother of love
Kiseki yo ima Boku o sukue Doko e yukeba Nani o sureba

Miracle, save me now Where should I go, What should I do?
Yoake yo ima Boku o sukue Doko e yukeba Nani o sureba
Sunrise, save me now Where should I go, What should I do?
Yoake yo ima Boku o izanae Ai ga hoshii Ai shite hoshii
Sunrise, lead me now I want love, I want to love


Inside You


Yume o kakageyou kimi to futari Towa ni
Kimi no mirai dake tojikometai Towa ni

Ima boku dake o mitsumete yo Hanasanai kara

Aenai yoru wa keshiki sae mo Nijimu
Mune o utsu you ni ame no oto mo Nijimu

Naze Kimi dake ga konna ni mo Kono kokoro o ubau

Subete o wasurete karamiau you ni Umarekawatta Hikari no naka ni
Samishii toki hodo kimi o kanjiteru Jikuu o koete Musubarete iru
Don't be afraid

Hoho tsutau namida nuguisaru yo Subete
Ureshii namida ni kaete ikeru Subete

Sou Boku dake o terashite yo Sono hohoemi de

Kamisama no niwa de tsunagareta futari Tomadoi nagara Arukihajimeru
Kizutsuita toki wa boku ga soba ni iru Mitasarete ita Kimi o sagashi ni
Don't be afraid

Ima Boku dake o Mitsumete Hanasanai kara


Par Kaesryn le 17/10/2002 Ă  20:17:06 (#2353821)

Pour repondre a mon eternelle crevette (quoi qu'il en dise ;) )

ANTI-RACIST SOLDIERS (haut de page)





Depuis des années déjà le poison est entré
Dans les cités dortoirs comme dans les beaux quartiers
Trop de meetings politiques deviennent des appels au meurtre
De nouvelles chemises brunes se déplacent en meute
J'en ai des sueurs froides, ils ont crée un parti
Politique infernal qui se fait beaucoup d'amis
Je vis dans un pays qui n'a plus de mémoire
et qui jour après jour renie son histoire

Tu te prends pour un samouraï, pour un croisé en guerre
Avec ta batte de baseball, et ton pitbull de merde
Ah tu me fous la nausée, quand j'aperçois ton blair
Tes yeux emplis de néant et ta haine au goût de bière
Au nom d'la race, tu vomis une théorie
Aussi ignoble qu'erronée petit Goebbels en treillis
De haine et frustration tu n'es qu'un ramassis
Fasciste de base, TU ES MON PIRE ENNEMI.
Au nom de leurs idées combien de bavures policières
Devront subir tous ceux qui ne répondent pas aux critères
Combien de colleurs d'affiches pourront encore de sang-froid
Abattre un gosse qui s'enfuyait déjà
Ne parlons mĂŞme pas des 20% d'Ă©lecteurs
Qui légalement déterrent Hitler de son bunker
Et qui par leurs votes et leur ignorance
Sur un socle de boue bâtissent la nouvelle France


Alors Ali l'algérien je suis de son côté
Hilario le portugais je suis de son côté
Fatima la marocaine je suis de son côté
Alou le sénégalais je suis de son côté

REFRAIN:
Anti-Racists soldiers we are the freedom fighters
Anti-Racists soldiers we have to change them all

Le triste constat du trépas du souvenir du passé
Laisse à penser que l'horreur n'est pas encore enterrée
Qu'les leçons d'histoire apprises au lycée
Certains les révisent du fond d'un asile d'aliénés
Au nom d'la race, dont nous ne faisons pas partie
Celles des odieux des méchants des faschos et des aigris
Au nom de leurs idées tordues combien de passages à tabac
Devront nous encore constater dans les commissariats
Combien de misères et d'humiliations
Pour tous ceux qui n'ont pas les yeux bleus et les cheveux blonds.
Moi je comprends que certains potes aient envie de péter un plomb
D'aller dans la rue avec un gun et de faire un carton
Ceci étant dit et cette fois sans éxagérer
Comment admettre que parce que ta peau est colorée
Que ce soit pour être embauché ou pour aller danser
La direction se réserve le droit d'entrée

Alors Ali...
REFRAIN...

Et comme voilà revenus les vilains dans nos villes gorgés de bile,
emplis de venin qui s'en prennent aux fragiles d'une manière certes très habile
Il est donc temps maintenant que tous les gens qui sont là comprennent que l'unité qu'il nous faut opposer est la seule solution pour les raisonner, les calmer, les bâcher, les jeter.
NOUS N'EN VOULONS PAS...
Non pas de rats, pas de tarbas, ils ne passeront pas!!!!
Et comme on vous l'a dit et redit déjà maintes fois répété depuis des années le poison est entré dans les cités dortoirs, les campagnes et les beaux quartiers, en France et en Provence, donc évidemment celle-ci est dédicacée:
A tous les jaunes, aux rebeus, aux renois, aux pédés, à tous les blondinets, aux feujs et aux expulsés, aux ethnies exterminées, aux femmes brutalisées, aux squatters, aux sans-logis, à tous les déracinés...

REFRAIN...

Des Spook & The Guay Anti Racist Soldiers

PS Koshi moi aussi j'aime bien Lost Universe si j'ai bien reconnu la chanson ;) sinon desolee

Jewel - Little Sister (album : Pieces Of You)
---------------------------------------------

Little sister I heard you went to Mister.
So and So, knock, knock, knocking on his door,
again last night, said you needed it bad -
you know that ain't right
Cause so many times,
you've come to me cry, cry
trying to stop, you said it hurts so bad
But please don't let you
go back for more.
My little sister is a Zombie in a body
with no soul, a role she has learned to play
in a world today where nothing else matters
but it matters, we gotta start feeding our souls
Not our addictions or afflictions of pain
to avoid the same questions we must
ask ourselves to get any answers.
We gotta start feeding our souls
have been lost to the millions with lots
who feed on addiction selling pills and what's hot
And I wish I could save her from all their delusions
all the confusion,
of a nation that starves for salvation
but clothing is the closest approximation
to God and He only knows that drugs
are all we know of love.
Every day we starve while we eat white bread
and beer instead of a handshake or hug.
We spill the pills and sweep them
under the rug.
My little sister is a Zombie in a body
with no soul, a role she has learned to play
in a world today where nothing else matters
but it matters, we gotta start feeding our souls.
Little sister, I heard you went to Mister.
So and So, knock, knock knockin' on his door again last night,
and said you needed more.

Par Fenrill le 17/10/2002 Ă  20:21:14 (#2353843)

Ou ca une crevette ?! :doute: :rolleyes: :D :ange:

Allez je me lache, comme ca je poste pas de longtemps ^^

Par Raker Tyrianor le 17/10/2002 Ă  22:38:04 (#2354584)



Berlin-Take My Breath Away-Top Gun Theme

Watching every motion
In my foolish lover's game
On this endless ocean
Finally lovers know no shame
Turning and returning
To some secret place inside
Watching in slow motion
As you turn around and say


Take my breath away
Take my breath away


Watching I keep waiting
Still anticipating love
Never hesitating
To become the fated ones
Turning and returning
To some secret place to hide
Watching in slow motion
As you turn to me and say


Take my breath away
Take my breath away


Through the hourglass I saw you
In time you slipped away
When the mirror crashed I called you
And turned to hear you say
If only for today
I am unafraid


Take my breath away
Take my breath away


Watching every motion
In this foolish lover's game
Haunted by the notion
Somewhere there's a love in flames
Turning and returning
To some secret place inside
Watching in slow motion
As you turn my way and say


Take my breath away
Take my breath away

-------------------------


Ben E King-Stand By Me

When the night has come
And the land is dark
And the moon is the only light we see
No, I won't be afraid
Oh, I won't be afraid
Just as long as you stand
Stand by me, so

* Darling darling stand by me
Oh, stand by me
Oh stand, stand by me, stand by me
If the sky that we look upon
Should tumble and fall
Ot the mountain
Should crumble to the sea
I won't cry, I won't cry
No, I won't shed a tear
Just as long as you stand
Stand by me, and
(Repeat * 2 times)

Whenever you're in trouble
Won't you stand by me, oh stand by me

--------------------------------

(allez moi aussi j'y vais de ma chanson des cranberries)

The Cranberries-Animal Instinct

Suddenly something has happened to me
As I was having my cup of tea
Suddenly I was feeling depressed
I was utterly and totally stressed
Do you know you made me cry
Do you know you made me die

And the thing that gets to me
Is you'll never really see
And the thing that freaks me out
Is I'll always be in doubt
It is a lovely thing that we have
It is a lovely thing that we
It is a lovely thing, the animal
The animal instinct

So take my hands and come with me
We will change reality
So take my hands and we will pray
They won't take you away
They will never make me cry, no
They will never make me die
And the thing that gets to me
Is you'll never really see
And the thing that freaks me out
Is I'll always be in doubt

The animal, the animal,
the animal instinct in me
It's the animal, the animal,
the animal instinct in me
It's the animal, it's the animal,
it's the animal instinct in me x2

-----------------------------

The Police-Every Breath You Take

Every breath you take
Every move you make
Every bond you break
Every step you take

I'll be watching you


Every single day
Every word you say
Every game you play
Every night you stay


I'll be watching you


Oh can't you see
You belong to me
How my poor heart aches with every step you take


Every move you make
Every vow you break
Every smile you fake
Every claim you stake


I'll be watching you


Since you've gone I've been lost without a trace
I dream at night I can only see your face
I look around but it's you I can't replace
I keep crying baby please


Every move you make
Every vow you break
Every smile you fake
Every claim you stake


I'll be watching you

----------------------------------

Bon Jovi-Thank You For Loving Me

It's hard for me to say the things
I want to say sometimes
There's no one here but you and me
And that broken old street light
Lock the doors
We'll leave the world outside
All I've got to give to you
Are these five wordswhen i

* Thank you for loving me
For being my eyes when I couldn't see
For parting my lips
When I couldn't breathe
Thank you for loving me
(Thank you for loving me)

I never knew I had a dream
Until that dream was you
When I look into your eyes
The sky's a different blue
Cross my heart I wear no disguise
If I tried, you'd make believe
That you believed my lies (repeat *)

You pick me up when I fall down
You ring the bell before they count me out
If I was drowning you would part the sea
And risk your own life to rescue me
Yeah yeah yeah

Lock the doors, we'll leave the world outside
All I've got to give to you
Are these five words when I (repeat *)
Thank you for loving me..oh..for loving me

---------------------------

Frank Sinatra-Fly Me To The Moon

Fly me to the moon
Let me play among the stars
Let me see what spring is like
On a-Jupiter and Mars
In other words, hold my hand
In other words, baby, kiss me

Fill my heart with song
And let me sing for ever more
You are all I long for
All I worship and adore
In other words, please be true
In other words, I love you



Fill my heart with song
Let me sing for ever more
You are all I long for
All I worship and adore
In other words, please be true
In other words, in other words
I love ... you

----------------------------

(et une politiquement incorrecte)

Sting-Russians

In Europe and America, there's a growing feeling of hysteria
Conditioned to respond to all the threats
In the rhetorical speeches of the Soviets
Mr. Krushchev said we will bury you
I don't subscribe to this point of view
It would be such an ignorant thing to do
If the Russains love their children too

How can I save my little boy from Oppenheimer's deadly toy
There is no monopoly of common sense
On either side of the political fence
We share the same biology
Regardless of ideology
Believe me when I say to you
I hope the Russians love their children too

There is no historical precedent
To put words in the mouth of the president
There's no such thing as a winnable war
It's a lie we don't believe anymore
Mr. Reagan says we will protect you
I don't subscribe to this point of view
Believe me when I say to you
I hope the Russians love their children too

We share the same biology
Regardless of ideology
What might save us me and you
Is that the Russians love their children too

-----------------------------

Dido-Thank You

My tea's gone cold,
I'm wondering why I got out of bed at all
The morning rain clouds up my window
And I can't see at all
And even if I could it'd all be grey,
But your picture on my wall
It reminds me that it's not so bad
It's not so bad (3 times)

I drank too much last night, got bills to pay
My head just feels in pain
I missed the bus and there'll be hell today
I'm late for work again
And even it I'm there,
They'll all imply that I might not last the day
And then you call me and it's not so bad
It's not so bad and

* I want to thank you for giving me
The best day of my life
Oh just to be with you is having
The best day of my life

Push the door, I'm home at last and
I'm soaking through and through
Then you handed me a towel and all I see is you
And even if my house falls down now,
I wouldn't have a clue
Because you're near me and (repeat */*)

----------------------------

Jean-Jacques Goldman-Je Te Donne

I can give a voice, bred with rythms and soul
the heart of a Welsh boy who's lost his home
put it in harmony , let the words ring
carry your thoughts in the song we sing
Je te donne mes notes , je te donne mes mots
quand ta voix les emporte a ton propre tempo
une Ă©paule fragile et solide a la fois
ce que j'imagine et ce que je crois .

Je te donne toutes mes differences,
tous ces défauts qui sont autant de chance
on sera jamais des standards des gens bien comme il faut
je te donne ce que j'ai ce que je vaux

I can give you the force of my ancestral pride
the well to go on when i'm hurt deep inside
whatever the feeling, whatever the way
it helps me to go on from day to day
je te donne nos doutes et notre indicible espoir
les questions que les routes ont laissées dans l'histoire
nos filles sont brunes et l'on parle un peu fort
et l'humour et l'amour sont nos trésors

Je te donne toutes mes differences...

Je te donne , donne , donne ce que je suis

I can give you my voice, bred with rythm and soul,
je te donne mes notes , je te donne ma voix
the songs that i love, and the stories i've told
ce que j'imagine et ce que je crois
i can make you feel good even when i'm down
les raisons qui me portent et ce stupide espoir
my force is a platform that you can climb on
une Ă©paule fragile et forte a la fois
je te donne, je te donne tout ce que je vaux , ce que je suis, mes dons,
mes défauts, mes plus belles chances, mes differences

---------------------------------

Louise Attaque-J'T'Emmene Au Vent

Allez viens, j't'emmène au vent,
je t'emmène au dessus des gens,
et je voudrais que tu te rappelles,
notre amour est Ă©ternel
et pas artificiel
je voudrais que tu te ramènes devant,
que tu sois lĂ  de temps en temps
et je voudrais que tu te rappelles
notre amour est Ă©ternel
je voudrais que tu m'appelles plus souvent,
que tu prennes parfois les devants
et je voudrais que tu te rappelles
notre amour est Ă©ternel
et pas artificiel
je voudrais que tu sois celle que j'entends
allez viens j't'emmène au dessus des gens,
et je voudrais que tu te rappelles,
notre amourette Ă©ternelle,
artificielle...

-----------------------------

Noir DĂ©sir-Le Vent L'emportera

Je n'ai pas peur de la route
Faudrait voir, faut qu'on y goûte
Des méandres au creux des reins
Et tout ira bien

Le vent l'emportera

Ton message Ă  la grande ourse
Et la trajectoire de la course
A l'instantané de velours
MĂŞme s'il ne sert Ă  rien

Le vent l'emportera
Tout disparaîtra
Le vent nous portera

La caresse et la mitraille
Cette plaie qui nous tiraille
Le palais des autres jours
D'hier et demain

Le vent les portera

Génétique en bandoulière
Des chromosomes dans l'atmosphère
Des taxis pour les galaxies
Et mon tapis volant lui

Le vent l'emportera
Tout disparaîtra
Le vent nous portera

Ce parfum de nos années mortes
Ceux qui peuvent frapper Ă  ta porte
Infinité de destin
On en pose un, qu'est-ce qu'on en retient?

Le vent l'emportera

Pendant que la marée monte
Et que chacun refait ses comptes
J'emmène au creux de mon ombre
Des poussières de toi

Le vent les portera
Tout disparaîtra
Le vent nous portera

--------------------------------

Robbie Williams/Nicole Kidman-Somethin' Stupid
(Bien que je préfère la version originale de Frank Sinatra)

I know I stand in line, until you think you have the time
To spend an evening with me
And if we go someplace to dance, I know that there's a chance
You won't be leaving with me

And afterwards we drop into a quiet little place
And have a drink or two
And then I go and spoil it all, by saying something stupid
Like: I love you


I can see it in your eyes, that you despise the same old lies
You heard the night before
And though it's just a line to you, for me it's true
It never seemed so right before


I practice every day to find some clever lines to say
To make the meaning come through
But then I think I'll wait until the evening gets late
And I'm alone with you


The time is right your perfume fills my head, the stars get red
And oh the night's so blue
And then I go and spoil it all, by saying something stupid
Like: I love you
(I love you, I love you,...)

---------------------------


Et voila :)

Par Koshi/Xantar le 17/10/2002 Ă  22:56:30 (#2354675)

C'est pas Sting et non police qui fait Every Breath You Take?

:confus:

On m'aurait menti? :sanglote:

Par Raker Tyrianor le 17/10/2002 Ă  23:08:05 (#2354736)

Koshi, Sting Ă©tait le chanteur de The Police, donc l'un ou l'autre...
Il n'empeche que Every Breath you Take est un Copyright Police...

Par AdrienCoeurFeu le 17/10/2002 Ă  23:13:11 (#2354757)

C'est la danse des canards ...
*sors*

P.S. On retrouve beaucoup de groupes de rock, a croire que le rock rend nostalgique (ou inversement).

P.S. 2: une console

P.S. 3: J'aurais mis metallica, aerosmith, black sabbath, noir désir, no one is innocent, silverchair,skunk anansie,smashing pumpkins, trust, téléphone. Désolé mais je suis pas floodeur, juste un peu.

Par Lodril le 18/10/2002 Ă  0:25:57 (#2355054)

Sort un vieux CD de son placard, met la musique a fond , se rappelle de vieux souvenirs de concerts

[no one is innocent]

La Peau

Du froid vers la chaleur, nous sommes la mĂŞme couleur...

Né, né dans un marais, Grand Mère Terre Chantait Héyahéyahé, tambours kuikas ya kalimbas, Mana l'énergie naturella. J'ai un tissu il habille ma peau, toi porte un pagne peintures dans le dos. Autour du shaman harmonie des mots; nous sommes la même couleur bro'

Manitou man divinité fait chanter le peuple Héyahéyahé. Mon père est Ciel ma Mère est Terre, dans mon esprit gravé sur la pierre. Terre sacrée l'heure n'est plus de venger, colonel Custer mon calibre est paix. To Sitting Bull say happy birthday; nous sommes la même couleur bro'

Du grand Canyon au Yemen, et la peau est la mĂŞme...

Il y a longtemps 1001 hivers au coeur du pavio, à nos parents Femme Bisonne Blanche, fait fumer calumet, ok unité. Air, Eau, Feu, fruits de tous les pays un geste à celui ou celle qui gémit, danse face au soleil pendant la nuit; nous somme la même couleur bro'

Du grand Canyon au Yemen, et la peau est la mĂŞme...


--------


Henry , Serial Killer


Dark Chicago cold wind, nothing to do except crusing. Black & white vision, black & white mind, black & white lives for grey people blind. The burden of life is whishtling in their souls. Telling them the price of human life.

Henry was a sweet little name, sweet as the eyes of a bitch in pain. Sweet was you mama too now she's dead, just a memory in your wasted brain. Henry something's inside ya. Violence ou your mind but nothing on your face. Night like the day, night like the day you've got a devil to pay.

You've got a devil to pay

And he's walking to ya a very cool way; you think about everything except he's ready to slay. Women, women you better beware. Gonna Gonna be next there's murder in the air. He doesn't need to rape them, he doesn't even hate them, to be on the alert once again once again. Henry you've got a killer inside ya...

" I'm gonna kill her, I'm gonna kill her..."

You've got a killer inside ya

No way. Henry was a psycho psycho killer he looked like a model guy. It's not a fucking American movie, the end is tragic. Always looking for a new sensation, looking for a new sensation. And there's no exception.

And he's walking to ya in a very cool way.

Henry time has come for ya to deliver up your soul. For all the women who're still alive... Henry... Stop.

Par Lodril le 18/10/2002 Ă  0:31:17 (#2355072)

:o Red Hot Chili Peppers :o

Under The Bridge



Sometimes I feel like I don't have a partner
Sometimes I feel like my only friend
Is the city I live in, the city of angels
Lonely as I am, together we cry

I drive on her streets cause she's my companion
I walk through her hills cause she knows who I am
She sees my good deeds and she kisses me windy
I never worry, now that is a lie.

Well, I don't ever want to feel like I did that day
Take me to the place I love, take me all the way
I don't ever want to feel like I did that day
Take me to the place I love, take me all the way, yeah, yeah, yeah

It's hard to believe that there's nobody out there
It's hard to believe that I'm all alone
At least I have her love, the city she loves me
Lonely as I am, together we cry

Well, I don't ever want to feel like I did that day
Take me to the place I love, take me all the way
Well, I don't ever want to feel like I did that day
Take me to the place I love, take me all the way, yeah, yeah, yeah
Oh no, no, no, yeah, yeah
Love me, I say, yeah yeah

One time

(under the bridge downtown)
(is where I drew some blood)
Is where I drew some blood

(under the bridge downtown)
(I could not get enough)
I could not get enough

(under the bridge downtown)
(forgot about my love)
Forgot about my love

(under the bridge downtown)
(I gave my live away)
I gave my life away yeah, yeah yeah

(away)
No, no, no, yeah, yeah

(away)
No, no, I say, yeah, yeah

(away)
Here I stay

Par Toinou le 18/10/2002 Ă  9:41:44 (#2355999)

J'ai pas réussit à retrouver celles que je cherchais mais voilà déjà :


Soldat Louis

C'est un pays

C'est un pays, fallait qu'j't'en parle
Car j'l'ai dans l'coeur comme tu crois pas
Quand j'suis pas d'dans c'est pas normal
A croire que l'monde n'existe pas.
C'est pas fait pour les cons qui râlent
Après la pluie ou j'sais pas quoi
Moi j'l'aime mieux sous un ciel qui chiale
Balayé par un vent d'noroît.

LĂ -bas c'est la mer qui donne
Et qui reprend quand ça lui plaît
Et ce putain d'glas qui résonne
Quand elle a r'pris tout l'monde le sait.

LĂ -bas si c'est pas pour ta pomme
On te le f'ra savoir vite fait
Ils en ont vu passer des tonnes
De colons et voire mĂŞme d'Anglais.

Et puis parfois toute la violence
Qui fait lever l'poing sur la place
Qui rappelle qu'il y a méfiance
Après la langue on vise la race.

Qu'elle s'est pas trop gênée la France
Pour lui mettre les pieds dans la crasse
Des fois qu'l'idée d'indépendance
Ne laiss'rait pas vraiment de glace.

Car ça n'aime pas les conquérants
A la cupidité vénale
D'puis qu'une duchesse encore enfant
S'est fait mettr' d'une manière royale.

Sa liberté c'est l'océan
Qui la nuit va r'joindre les Ă©toiles
Et sa terre qui a fait serment
D'ĂŞtre Ă  jamais terre nationale.
C'est aux cris des oiseaux de mer
Quand ils reviennent près du rivage
Que j'ai compris qu'il y a l'enfer
Mais q'ça vaut toujours mieux qu'une cage.

Et mĂŞme quand chaque jour est une guerre
Qui n'se lit que sur les visages
Ici on n'parle pas d'sa misère
Et encore moins de son courage.

Si j'en rajoute un peu, tant pis
Au début j't'ai bien dit que j'l'aime
Dans tout c'merdier c'putain d'pays
M'tient plus chaud qu'la gonzesse que j'traîne.

J'ai pas fini d'l'ouvrir pour lui
Pour lui j'filrais même des chataîgnes
Au premier salaud qui l'détruit
Ou qui voudrait lui r'mettre des chaînes.

C'est un pays, fallait qu'j't'en parle
Car j'l'ai dans l'coeur comme tu crois pas
Quand j'suis pas d'dans c'est pas normal
A croire que l'monde n'existe pas.

C'est pas fait pour les cons qui râlent
Après la pluie ou j'sais pas quoi
Moi j'l'aime mieux sous un ciel qui chiale
Balayé par un vent d'noroît.


Martiniquaise

Devant l'Ă©ternel j'vous jure qu'j'en ai vu
Des grandes des belles des moches et des tordues
Tous les ports du monde ont chacun la leur
Celle qui vous plombe Ă  cent dollars de l'heure

Y'en a toujours une pour t'emballer le cur
Une qu'est plus douce plus gentille que ses consurs
Qui t'dit c'est ok parfois je t'aime
Une qui te promet d'attendre que tu reviennes
Mais qui se gĂŞne pas pour y retourner quand mĂŞme

Martiniquaise partit niquer
Une Angolaise partit se faire angoler
Une ThaĂŻlandaise faite pour tailler
Une Mexicaine excitante excitée

Dans ces bordels je peux dire que j'ai aimé
Les jouvencelles comme les vielles édentées
Pourvu qu'ça respire et pis qu'ça bouge
Et qu'ça m'fait rire sinon c'est le carton rouge

Mais chaque fois y a une petite qu'est pas pareil
Qu'a les yeux plus grands qu'la mer et le ciel
Qui te prend toute la tĂŞte comme un soleil
Qui te fait la fête qui connaît pas le sommeil
Qui te ta tĂŞte en prenant ton oseille

Armoricaine armoirisée
Une Brésilienne qui s'appelait Roger
Une Sicilienne qu'avait pas de frères
Une Irlandaise terminée à la bière

J'en ai tellement fait dans tous les pays
J'ai l'impression de naviguer rue de St-Denis
De toutes les couleurs de toutes les races
Y a des p'tites surs qui ont laissé des traces

Ă€ chaque escale le grand amour m'attend
Quand je craque j'fais pas semblant je saute dedans
Pourvu que je tienne une caisse j'y pense trop fort
J'suis comme un clebs fidèle jusqu'a le mort
Ă€ la tigresse qui s'occupe de mon corps

Bergère Allemande qui aboyait
Une Portugaise qui avait 60 balais
Une Égyptienne qui f'sait les fouilles
Une vénérienne qui refilait la chtouille

Cap sur les îles cap sur les colonies
Une beauté black et je repeuple les Antilles
Quelques chausses en flamme Ă  chaque fois
Pour une d'ces dames j'ferais n'importe quoi

P'tet mĂŞme bien que j'arrĂŞterais de picoler
D'ĂŞtre marin et devenir quincaillier
Ne plus avoir qu'elle comme ciel de vie
Lui dire qu'elle est belle et qu'c'est pour la vie
Oublier le bordel indéfinitif

Une Londonienne qu'Ă©tait toute molle
Et une Tartare absolument mongole
Une Suédoise qui suait dure
Une Miss pole nord ou un phoque j'suis pas sûr

Martiniquaise partit niquer
Une Angolaise partit se faire angoler
Une ThaĂŻlandaise faite pour tailler
Une Mexicaine excitante excitée

Armoricaine armoirisée
Une Brésilienne qui s'appelait Roger
Une Sicilienne qu'avait pas de frères
Une Irlandaise terminée à la bière

Bergère Allemande qui aboyait
Une Portugaise qui avait 60 balais
Une Égyptienne qui f'sait les fouilles
Une vénérienne qui refilait la chtouille

Une Londonienne qu'Ă©tait toute molle
Et une Tartare absolument mongole
Une Suédoise qui suait dure
Une Miss pole nord ou un phoque j'suis pas sûr

Du Rhum des femmes

[Refrain]
Du rhum des femmes et d'la bière non de Dieu
Un accordéon pour valser tant qu'on veut
Du rhum des femmes c'est ça qui rend heureux
Que l'diable nous emporte, on n'a rien trouvé d'mieux
Oh oh oh oh oh on n'a rien trouvé d'mieux

Hello cap'tain fais briller tes galons
Et reste bien au chaud
Quand on gèle sur le pont
Nous c'est not'peine qui nous coule sur le front
Alors tiens bien les rĂŞnes
Tu connais la chanson

[Refrain]

Ca fait une paye qu'on n'a pas touché terre
Et mĂŞme une paye qu'on s'fait
Des gonzesses en poster
Tant pis pour celle qui s'pointera la première
J'lui démonte la pass'relle
La cale la dunette arrière

[Refrain]

Tout est gravé quelque part sur ma peau
Tell'ment qu'j'en ai les bras
Comme des romans-photos
Blessures de guerre, culs d'bouteilles, coups d'couteaux
Tant qu'y'aura des comptoirs
On aura des héros

[Refrain]

Trois mille du cap, c'est les foies, c'est les glandes
Quant t'as l'coeur qui dérape
Et les tripes qui fermentent
J'essaie d'penser au claque aux flles qui s'impatient
Pas au bateau qui craque
Entre deux déferlantes

[Refrain]


Savannah

Condamnés à l'océan au vent qui mène le bal
Oubliés des honnêtes gens du dieu des cathédrales
Rien n'pouvant plus les sauver on peut traîner nos âmes
Des tropiques aux bas quartiers de Rotterdam.

A force de chercher les brumes ou cacher nos erreurs
Nous gentilshommes de fortune de quoi avons nous peur
Plus du gibet d'Savannah que de Satan et ses flammes
On préfère la mort du bras qui tient une lame

PrĂŞt Ă  livrer mille batailles pour l'or du roi d'Espagne
Le pont témoin d'nos ripailles sait chaques fois que l'on gagne
Le rhum et le chant des hommes font briller les Ă©toiles
Sur une gigue on fait les mĂ´mes on remet les voiles

Le cap sur les mers du sud le temps nous en fait voir
On trouve not' lot d'solitude, de haine de désespoir
Tant pis pour la proie facile qui croise notre route
Une fille contre un droit d'asile, c'est c'que ça coute.

Frères assassins déserteurs au destin sanguinaire
La bible le Joly Roger à bord ça va de pair
Ce n'est pas l'sang sur no mains qui fera peur aux femmes
Comme nous elles valent moins que rien, moins que leurs charmes
[2x]

album "pavillon noir"

Par Toinou le 18/10/2002 Ă  12:02:32 (#2356686)

Les parole font pas dans la finesse parfois mais certaines valent le coup.

Et puis le biniou y a rien de mieux surtout avec une guitare electrique et une bonne batterie :D


--------------------------------------------------------------------------------
BOHEMIENS

Paroles et musique : Gary Wicknam



Parc'que des potes ne r'viendront plus jamais
Du fond d'la flotte sur un sale coup d'filet
Que qu'part ça trotte dans ma tête mais je sais
Qu'elle serait bien pâlotte ma vie sans les quais.

REFRAIN :
Bohémiens autant que mat'lots
Fils de rien, tantĂ´t enfants d'salauds
Puisqu'on a l'choix selon l'château
Fils de rois sur le pont d'un bateau.

Parc'que parfois dans l'plus cradingue des rades
D'un port sans lois oĂą les gonzesses se bradent
Bière et taffia tombe de la même cascade
Pour faire de toi le plus poch'tron d'la rade.

REFRAIN

Parc'qu'à ces filles qui nous ont tant donné
Tant nos conn'ries les auront fait marrer
Le seul merci c'est d'pas les oublier
Gravées à vie dans nos curs d'enfoirés.

REFRAIN

Parc'qu'une était belle à t'brûler les yeux
Tombée du ciel pour faire rien qu'des heureux
Quand j'tais près d'elle j'tais moins con, j'tais moins vieux
C'est p't'ĂŞtre cruel mais j'suis loin et j'suis mieux.

REFRAIN

Parc'que l'temps qu'on passe à r'garder derrière soi
Des fois qu'tout s'efface sur une gueule de bois
C'est qu'le vent chasse les souv'nirs qu'on n'aime pas
Pour faire d'la place à ceux qu'attendent déjà.

REFRAIN

Parc'que des potes ne r'viendront plus jamais
Du fond d'la flotte sur un sale coup d'filet
Que qu'part ça trotte dans ma tête mais je sais
Qu'elle serait bien pâlotte ma vie sans les quais.

REFRAIN


--------------------------------------------------------------------------------

JUSTE UNE GIGUE EN DO

Paroles et musique : Gary Wicknam


Aux fumiers d'la première heure
Qui font la loi comme elle leu plaît
Qui bourrent le mou de l'Ă©lecteur
Pour s'poser l'cul dans un palais

Puisque ces gens n's'emmerdent plus
A faire VIP pour pointer
Crois-moi s'ils se sont bougé l'cul
C'est qu'y'avait d'quoi flipper

Vous m'faites plus gerber que rire
Grands ripoux d'la nation
Les deux pieds d'dans pour en sortir
Vous avez mis l'pacson.

REFRAIN :
Escrocs, pourris, bon Ă  rien
Vous qui rĂŞvez d'ĂŞtre des gens biens
dev'nez la Rolls du citoyen,
Dev'nez politicien.

Bien touché mais intouchable
Un Ă©lu n'craint rien ni personne
C'est toujours propre et impeccable
L'immunité c'est comme la bonne

Ca re-blanchit en permanence
Z'ont tous un raval'ment d'avance
Ca va aux douches ou aux séances
Tout dépend d'l'importance

Y'a pas d'miracle Ă  attendre
Des larrons qui gouvernent
Pense qu'ils bien connaissent bien la chanson
S'ils sont lĂ  c'est qu'ils l'aiment.

REFRAIN

T'étonne pas si ça cartonne
Un peu partout sur la planète
Y'a pas qu'ici qu'ils se la donnent
Ni que la justice s'achète

Pour une fois qu'on a des champions
Qui assurent en compétition
Ca d'vrait bicher dans les maisons
Autant qu'Ă  Matignon

Quand une baston ou une bagnole
T'expédie à Fleury
Quelques milliards pour un guignol
C'est une loi d'amnistie.

REFRAIN

Député c'est déjà cher
Alors président j'te dis pas
Faut des biftons par container
Et un pote Secrétaire d'Etat.

Imagine moi pour m'présenter
Le nombre d'auto-radios volés
De bouteilles à déconsigner
De pétards à dealer.

C'est pas d'main qu'y aura une zone
Au top des forfaitures
C'est trop d'boulot d'signer des tonnes
De pass'ports, d'fausses factures.

REFRAIN

A ces mecs que j'aime autant
Qu'les instits, les macs, les rasés
J'voudrais dire qu'une vieille rage de dent
M'effraie moins qu'leur sincérité.

C'est pas qu'j'sois dur Ă  la douleur
Seul'ment la haine que j'ai dans l'coeur
Faut que j'préfère l'mal à la peur,
Les loubs aux arnaqueurs.

Ils s'mettent sur la gueule c'est sûr,
Ca lutte aux premières places
On d'vient pas comme ça une enflure
Ni un bon dégueulasse.

REFRAIN

--------------------------------------------------------------------------------

FRERES DU PORT

Paroles : Gary Wicknam
Musique : Soldat Louis


Adieu camarades que la "sournoise" demande
Aux brisants comme aux déferlantes
Du sel de nos larmes jusqu'au noir de l'absence
Mat'lot que la peine est immense.

REFRAIN :
Oh frères du port
Nos yeux toujours chercheront
Les fleurs lancées par d'sus bord
Recouvrant l'Ă©cume d'ajoncs.

Adieu camarades volés par l'océan
Quand vos plaintes se mĂŞlent au vent
Il pleut sur la rade sur nos coeurs et pourtant
D'autres vous rejoindront sûr'ment.

REFRAIN

Adieu camarades perdus dans la tourmente
Maudissez la vague insolente
A jamais vos noms en nos âmes dolentes
Elles Ă©coutent la mer qui chante.

REFRAIN

Adieu camarade du pays des légendes
Faites que l'saint patron vous entende
D'mandez lui d'veiller sur ceux qui vous attendent
Sur un bout d'granit et de lande.

REFRAIN

--------------------------------------------------------------------------------

SURVIVRE EN ENNEMIS

Paroles et musique : Gary Wicknam



REFRAIN :
Survivre en ennemis de tout c'qui nous condamne
Rebelles et insoumis loin du monde qui nous damne
Survivre en ennemis pour la mer et les femmes
Seuls maîtres de nos vies seuls maîtres de nos âmes.

Pas sûr d'avoir l'temps d'être vieux
Quand tu l'passes Ă  mourir
Que tu t'casses la gueule de ton pieu
Dès que l'océan délire

Tu n'peux plus penser Ă  rien
Tu r'grettes seul'ment d'ĂŞtre lĂ 
Et t'es comme un con dans ton coin
A t'retourner les doigts
Ou Ă  prier n'importe qui n'importe quoi

REFRAIN

A terre dans les bars du port
Les dockers font Stallone
Au bras de fers c'est toujours toi l'plus fort
Qui s'envoient la patronne

Pour les autres y'a les filles qui montent
En jouant les Madones
Qui aiment tout en faisant leur compte
Mais Ă  qui on pardonne
Car y'a des nuits oĂą Dieu qu'lhonte est bonne

REFRAIN

Il f'ra sans doute encore nuit noire
Quand on rentrera l'corps
La tĂŞte farcie d'parfums bizarres
Et de bière à ras bords

On y aura laissé not' paye
Not' santé voire nos peurs
On aura carmé pour l'soleil
Qui n'brille qu'Ă  certaines heures
Qui fait qu'on appareille la haine au coeur.

REFRAIN

--------------------------------------------------------------------------------
C'EST UN PAYS

Voir post précédent
--------------------------------------------------------------------------------

OH MAMA OH

Paroles et musique : Gary Wicknam



REFRAIN :
Oh mama oh ma
Oh mama oh
T'en vas pas lĂ -bas
C'est encore trop tĂ´t
Oh mama oh ma
Oh mama oh
Ne m'fais jamais ça
J'ai déjà eu mon lot.

C'est mon ambassade
Son coeur ma maison
Pour M'ma d'la Barbade
J'me fais du mouron

On roule dans les vagues
Le temps semble long
Dis ne fais pas d'blague
Oh mama tien bon.

REFRAIN

A qui voudrais-tu
Que j'parle de ma vie
Ou de c'que j'ai vu
Dans tous ces pays

D'vant qui voudrais-tu
Que je pleure aussi
Des amours déçues
Qui hantent mes nuits

REFRAIN

Tu sais moi les mots
J'en connais si peu
Que j'garde les plus beaux
Pour toi et pour Dieu

Grâce à vous j'ai chaud
De quart quand il pleut
Je ne suis que mat'lot
Mais j'vous ai tous deux.

REFRAIN

La France n'est plus
Qu'un vieux souvenir
Je n'saurais mĂŞme plus
Pourquoi y rev'nir

La mère que j'nai pas eue
C'est toi et c'est dire
Qu'j'préfère être pendu
Que d'te voir mourrir.

REFRAIN

--------------------------------------------------------------------------------

PAVILLON NOIR

Paroles et musique : Gary Wicknam

Quand mon corps n'pourra plus naviguer
Rongé par le sel des alizés
J'voudrais pas m'terrer comme un rat
Et crever sous les draps
D'une taule pour vieux cap hornier.

J'préfèrerais qu'ça s'termine au comptoir
Avec un trop plein d'rhum dans l'cigare
Et puis m'Ă©crouler sur les chopes
En traitant de salope
La mort qui Ă©tait au rencart.

REFRAIN :
Pavillon noir, viv'ment qu'on s'barre
Si un jour la mer nous jette alors dis,
Qu'est'c'qu'on f'ra de nous
Pavillon noir, Bon Dieu d'histoire
Plus j'la hais plus j'la déteste plus je l'aime
Plus je l'aime plus que tout.

Chaque fois qu'j'suis Ă  terre j'me casse la tĂŞte
Ca d'vient plus une habitude qu'une fĂŞte
Les bordels j'les connais par coeur
Même s'ils réchauffent le coeur
Ta tranche d'amour tu l'achètes.

J'vois pas pourquoi j'ai l'blues qui sommeille
J'ai une p'tite sur les genoux, une bouteille
Un black qui chante OLD MAN RIVER
En rĂŞvant d'ĂŞtre ailleurs
Et v'lĂ  qu'pour moi c'est pareil.

REFRAIN

Demain quand j'retournerai Ă  bord
Que je verrai s'Ă©loigner ce port
Je n'penserai sûrement à rien non,
Si j'me sens un peu con
Ca passera en mer du Nord.

Dans ma piaule sous le crucifix Ă©mu
Ma pomme mes souvenirs mes bouquins d'cul
Et puis j'écrirai à ma mère
Que j'serai lĂ  cet hiver
Noël ensemble comme prévu.

REFRAIN

Y'a pas, c'est'c'bar-lĂ  qui m'fout les boules
Y'a trop d'bruit trop d'fumée trop d'viande saoule
J'refile ma boutanche au pianiste
Pour qu'il emmanche un twist
Et j'm'arrache avec la poule.

Sa turne c'est pas l'palais d'l'Elysée
Y'a mĂŞme rien qu'un pieu fait pour tringler
Je raque et j'm'endors tout de suite
Pas vraiment la grande frite
Que'qu'part j'ai d'jà embarqué.

REFRAIN

--------------------------------------------------------------------------------

THE SHOW MUST GO ON

Paroles : Gary Wicknam
Musique : Gary Wicknam et Soldat Louis



Dans les loges d'un gala crétin
RĂ©unissant l'top du gratin
Quelques artistes étaient coincés
Coincés au bar, t'as rectifié
Ca gueulait plus fort qe sur scène
Sur la chanson dite francophone
Quelqu'un a dit ces mecs i'craignent
Tant pis car THE SHOW MUST GO ON

Y'en a qu'appellent ça des concerts
Y'a plein d'chanteurs du Hit-Parade
C'est beau comme un plateau d'fruits de mer
Y'a qu'l'odeur qui n'vient pas d'la rade
Certains f'saient semblant d's'Ă©clater
D'ĂŞtre lĂ  pour le pied en somme
Les autres de plus en plus cassés,
Attendaient que leur show go on.

REFRAIN :
Putains d'teignes, ils se saignent
Pour leur plaisir et celui des autres
Plus ils craignet, plus ça baigne
A les voir vomir ils sont des nĂ´tres.

Un mec les branche,leur dit les gars
Vot'truc c'est nul, ça porte pas
Faut dénoncer les vrais problèmes
Ceux qui crèvent à l'aut'bout d'la chaîne
Ceux qu'on torture, qu'on assassine
Chanter Harlem et Terre des Hommes
Ou faire des disques pour la famine
LĂ  j'me tire car mon show go on.

Une bière et une brailleuse se pointe
Les traite de machos, de ringards
De poch'trons minables et cradingues
De crasses, de meules parmi les stars
Les gentlemen un peu armoires
Ont répondu comme un seul homme
En lui rĂ´tant un vent d'sifflard
Concluant l'show d'la chanteuse conne.

REFRAIN

L'attaché d'presse de la vedette
Est venu tout près du grand blond
Lui d'mandant droit dans les mirettes
C'est vot' biniou qu'a c'joli son
L'autr'l'a r'foutu sur sa banquise
Enlui sonnant une marche Bretonne
A vous dégoûter du Show Biz
MĂŞme Ă  l'heure oĂą l'show must go on.

Plus un journaliste agressif
N'aimant que l'rock alternatif
Venu chercher six paires de claques
Pour avoir dit l'mot licence IV
Et un clébard du service d'ordre
Repeint aux nouilles, Ă  la calzone
Du chanteur les tripes en discorde
Avant que son show must go on.

REFRAIN

Les gaziers sont montés sur scènes
La gorge sèche et l'oeil méchant
Ont joué du rhum, des femmes, des chèvres
Tout c'qui leur tombait sous la dent
Ils ont fait trembler l'chapiteau
Tellement qu'leur musique Ă©tait bonne
Ont sauvé d'justesse les poteaux
Pour qu'le reste du show puisse go on.

Ces mecs c'est nous, ça t'as d'viné
Sinon pourquoi qu'on en caus'rait
Mais il fallait bien confirmer
Qu'nos costards n'Ă©taient pas surfaits
Faudrait pas croire qu'le rock'n'roll
Ce n'est qu'un perf' et une Gibson
C'est un métier, c'est une école
Y'a qu'ainsi qu'le show peut go on.

REFRAIN

--------------------------------------------------------------------------------

SONG FOR MARCO

Paroles et musique : Gary Wicknam



A passer trop de nuits
A jouer les clébards
Pour ne pas jouer au lit
ONAN le barbare
J'ai sûr'ment fait mal
A quelques cigales
A qui j'ai menti
J'ai promis l'paradis

J'voudrais qu'elles me pardonnent
Qu'elles n'aient pas la haine
Quand j'les prends pour des pommes
Parfois j'crois que j'les aime
Mais c'est l'matin qui craint
Car c'est l'diable qui revient
Et chaque fois c'est lui qui m'dit
Faut s'arracher d'ici.

J'paierais cher pour qu'ça cesse
Qu'ça change dans ma tête
Ne plus prendre une gonzesse
Que pour une salle des fĂŞtes
La mettr' dans mon coeur
Lui ram'ner des fleurs
et lui faire la cour
Avant d'lui faire l'amour

Mais lĂ -d'dans c'est l'bordel
J'ai l'cerveau qu'est en rut
Persuadé qu'ma cervelle
Est au fond d'mon calbut
Et c'connard m'entraîne
Dans son putain d'système
Et là, ça va vite, j'rigole plus
Car i'm'faut une p'tite.

Alors moi j'passe mon temps
Accoudé au comptoir
A faire marrer des glands
Qui croient toutes mes histoires
Et tirer leur matos
Dès qu'ils ont l'dos tourné
Assurer les grosses
C'est d'venu mon métier

Mais quand ça s'venge un taupe
T'en prends plein la gueule
Et lĂ  c'est pas d'la daube
Tu chiales et t'es tout seul
Mal dans ton futal
T'as plus qu'Ă  t'tirer
Jusqu'au premier bal
OĂą une autre s'ra lĂ 
Pour t'soigner.

--------------------------------------------------------------------------------

SUR MA TOMBE

Paroles et musique : Gary Wicknam



REFRAIN :
J'ai tant pissé sur les comptoirs du monde
Tant fais d'cocus et de chairs aux Girondes
Gonfler les ch'tares les putes pas assez blondes
Qu'on viendra d'partout gerber sur ma tombe.

Tous les macs de la terre vont s'filer rencart
Autour d'mon cerceuil pour guetter l'grand départ
J'les imagine prier la main sur l'pétard
Des fois qu'le Bon Dieu m'rallonge la vie pour un soir.

J'vois bien les patrons d'bistrots qu'j'ai pas ratés
A qui j'nai laissé aucune chance d'encaisser
Sauf les pains dans la gueule pour une bière mal tirée
J'les vois bien piétiner mon chrysanthème fané.

REFRAIN

Le chef des cornards fera paître au-d'ssus d'moi
Le bétail à cornes qui l'a désigné roi
Quand ils auront fini d'brouter la mauvaise herbe
C'est les doigts dans la bouche qu'ils dépos'ront leur gerbe.

L'association des enfants non reconnus
Viendra faire du bi-cross des tarpés du raffut
Et puis comme pour la télé de mec qu'avait bon coeur
Le froc baissé les me f'ront la raie d'honneur.

REFRAIN

L'syndicat d'la polce fêt'ra sûr'ment ça
A grand coups d'mousseux ça va rôter pour moi
Les condés les ripoux et les brigads du tigre
Oubli'ront d'un seul coup mĂŞme leur brimades du chibre.

Seuls quelques mat'lots camarades de bordées
Qui auront partagé les tempêtes les clandés
Amèn'ront d'la Guiness pour hurler nos chansons
Celles qui n'parlent que de fesses de marine et d'canons.

REFRAIN

A six pieds sous terre j'tomb'rai jamais plus bas
J's'rai la honte cu cimetière terrain vague, papiers gras
Même si je sers de chiotte au clébard du voisin
C'est pas trop cher la note, c'que j'ai fais l'valait bien.

Mais tout ça moi j'te l'jure c'est pas pour demain
MĂŞme quand dans un rade j'suis Ă  deux doigts d'la fin
Quelque part tout là-haut y'a sûr'ment un saint
Qui s'dit y'a plus salaud que c't'enfoiré d'marin.

REFRAIN

bon bah....

Par Nienna Fayree le 18/10/2002 Ă  12:57:04 (#2356945)

J'ai rencontré un troll, il marchait dans la forêt
Il traînait derrière lui un elfe tout empaqueté

Refrain Ha qu'il est fort Ha qu'il est beau
Ha qu'il est grand mon ami troll du Chaos

Je lui dit mon ami, que vas-tu faire de ct'homme
Il répond j'vais l'bouffer, farci avec des pommes

Refrain Ha qu'il est fort Ha qu'il est beau
Ha qu'il est grand mon ami troll du Chaos

Il brandit sa massue et frappa vers ma tĂŞte
Il voulait sans tarder m'ajouter dans l'assiette

Refrain Ha qu'il est fort Ha qu'il est beau
Ha qu'il est grand mon ami troll du Chaos

J'ai évité l'assaut en courant dans les bois
Quand j'me suis retourné, ben il était plus là

Refrain Ha qu'il est fort Ha qu'il est beau
Ha qu'il est grand mon ami troll du Chaos

Et j'ai suivi sa piste, pour trouver sa caverne
Puis je l'ai vue cachée, par delà le gros chêne

Refrain Ha qu'il est fort Ha qu'il est beau
Ha qu'il est grand mon ami troll du Chaos

Alors j'ai vu le troll prendre un objet pointu
Et pour farcir les pommes il lui enfonçait dans...


Troll Farceur et Elfe Farci!
PEN OF CHAOS!!!!!!!!!

Par Pelern Dhorm le 18/10/2002 Ă  20:01:21 (#2359353)

Provient du message de AdrienCoeurFeu


Tiens ce nom me dit quelque chose...

Par Lodril le 21/10/2002 Ă  12:30:14 (#2374110)

Zebda Mon Père m'a Dit (Le bruit et l'odeur)

Mon père m'a dit: Espèce de voyou
Chez nous un homme, ça meurt debout
Il a fait parler la foudre,
Et la foudre a parlé


Emprisonné pour un braquage de trop
Qui nous promettait mĂŞme pas la lune
On s'est fait serré, moi pour sauver ma peau
Vu qu'il n'y avait pas le magot

Je suis tombé pour des prunes et pour du vent
Moi qui ne tombait pas si souvent
Mais z'ont fait parler la foudre
Et la foudre a parlé

Et si j'ai jamais pris mes jambes Ă  mon cou
"Mauvais sort" J'ai dit au juge "sans rancunes"
Puisqu'il y a des vies qui valent pas un clou
Ou qui n'ont pas la mĂŞme "peau"


Me voilà condamné
Pour quelques paires d'années
A ne plus savoir pour quelles raisons
A peine qu'on est né
Nous voilà destinés
A compter les jours plus que de raison

Et tu disais gare, on est pas des loups
La nuit on ne cĂ´toie que des hiboux
Quand le jour fait pas de place
La nuit panse les plaies

Mam' je sais, je te laisse le cÂśur gros
Je me souviens de chacun de tes mots
Et ceux qui m'ont traîné jusqu'au cachot
J'ai pas juré de leur trouer la peau

Me voilà condamné
Pour quelques paires d'années
A ne plus savoir pour quelles raisons
A peine qu'on est né
Nous voilà destinés
A compter les jours plus que de raison...

Zebda - Ma Rue

Dans cette rue y avait
Des espagnols qui n'osaient pas montrer
Qu'ils étaient de vieux réfugiés
Qu'avaient fui les cons et les rois
Dans cette rue y avait
Des français n'avaient pas de chance
Ils ont Ă©crit "Vive la France"
Au fronton de leur maison


Dans cette rue y avait
Des portugais fiers comme
Les geôliers de la misère
Quelques arbres fruitiers
Et la pudeur de la terre,

C'Ă©tait
Ma rue, ma famille
Les mamans qui s'Ă©gosillent
C'Ă©tait : va jouer aux billes
C'Ă©tait ma rue

C'Ă©tait pas Manille
Non c'Ă©tait pas les Antilles
Le marteau ou la faucille
C'Ă©tait ma rue

Les glaces Ă  la vanille
Et les petites qui frétillent
Qui n'Ă©taient pas si gentilles
C'Ă©tait ma rue

Bonjour les anguilles
Les condés qui nous quadrillent
Mais c'Ă©tait pas ma Bastille
C'Ă©tait ma rue

Dans cette rue y avait
L'Afrique et son mea-culpa
D'avoir un autre dieu je crois
Y z'ont trouvé des cons et des croix
Dans cette rue y avait
Tous les ouvriers de la terre
Y z'ont construit des pieds Ă  terre
Qu'ils n'habiteront jamais

Dans cette rue y avait
Des caravanes comme
Des chariots de la colère
Qu'ont pas peur de l'hiver
De la fureur de la terre

Dans cette rue je crois
Les enfants n'Ă©taient pas de glace
Quand passait le camion de glace
On tirait des langues étrangères

On Ă©tait dans les bois
On avait des arcs et des flèches
Quand d'autres avaient des cannes Ă  pĂŞche
Mais l'Ă©cole, elle en veut pas

Un jour on s'est fâchés
On a tout brûlé, on a pas eu peur de l'enfer
Quand on s'est réveillés
Derrière des barreaux en fer

Pour toi
Ma rue, ma famille
Les mamans qui s'Ă©gosillent
C'Ă©tait : va jouer aux billes
C'Ă©tait ma rue

Zebda - Le Manouche (Essence ordinaire)

C'Ă©tait la fĂŞte et comme Ă  la maison
Dans le parking, toutes les familles... Ă  raison
De 3 filles et de 18 garçons
Sont descendus, y'avait des chaises
Et de toute façon...

Y'avait du thé, mais y'avait surtout des makrouts
Y'avait surtout rien Ă  raquer tu t'en doutes
Des cons auraient dit "lĂ , tu les assistes"
Rien Ă  foutre et allez ! Place Ă  l'artiste

Tout à coup le manouche est monté sur la scène
Ici pas de cachet et pas plus de mécène
Et c'est en ramenant ses cheveux en arrière
Qu'il s'est mis à manger toute la scène entière

Refrain
Y nous a pas fait latche
Et tout ça à la tchatche
Y nous a fait le match
Et nous a dit lĂ  ya tchi
Ah ! quel plaisir

Y'avait là tous les prénoms qui finissent en ID, "Farid" !
Et l'armada de ceux qu'avaient pas lu le Cid, "Hafid" !
Toute la faune qui taquine le tiercé
Et des millions de landaus qu'il fallait bercer

Y'avait aussi des chiens qui mangeaient plus de viande
Mais des restes de ragoût presque à leur demande
Il a pris sa guitare et l'allure trop fière
Je vous dis pas ce qu'il a fait de nos ornières

Il a fait comme un pansement sur la misère
Sur le mal de crâne de l'Alka Seltzer
Comme les larmes sont jamais trop loin du rire
Il a mis au rez de chaussée quelques sourires

Refrain

C'était une épée qu'il avait, pas une voix
Qui disait "de l'or" ! Pour ceux qui n'en ont pas
C'Ă©tait pas une guitare au bout de ses doigts
Mais une méchante potence pour les rois


Il a dit aux mĂ´mes, "je vous fais une place
Vous serez tous premiers de la classe
Puis ça sera pas des classes mais des salons
Et sur ma tĂŞte ! Y'aura pas un crayon"

A ces mots les mômes ont lâché les ballons
Les plus petits qu'étaient accrochés aux jupons
Ont dit "Oui !" Quand il a dit "la première leçon,
Sera comment faire cuire les hérissons"

Refrain

Y nous a fait l'océan, là sous notre nez
Je vous le jure c'était pas du poisson pané
Et sur la plage, comme si on y Ă©tait
Il a effacé les 300 jours de l'année

Et dans un confort qu'on n'aurait pas osé
Mieux qu'un fauteuil de la ligne Roset
Avec un français à couper à la hache
Il a dit "Libertad est un mensonge, qu'on le sache"

Je peux te dire que depuis ce jour on raconte
Que la misère et même le jour ont eu honte
D'avoir jeté des singes dans les cages
On a oublié qu'on habitait les étages...

Refrain

Par Lodril le 21/10/2002 Ă  13:05:42 (#2374363)

Une Histoire ...

La Rouquine Du premier - 18 FĂ©vrier


18 FĂ©vrier 69
Avec deux enfants baricadés,
Dans la vieille ferme de Saillé
André Fouquet est encerclé
Par les gendarmes et par l'armée
Il ne veut pas pas baisser els bras
Il dit qu'il ira jusqu'au bout
Si jamais elle ne revient pas
Il a deja tué un gendarme
Il devra répondre de ca
Mais la Justice n'est pas inhumaine
Crie le Pandore , dans le porte-voix
Pourtant déjà , partout dans la cour
Tous els gendarmes ont l'arme au poing
Ca fait bientot pres de trois jours
que les enfants n'ont plus mangés

Au petit maton l'assaut est donné
Apres une derniere sommation
Deux coups de feu
derriere les volets
suivi d'un autre presque aussitot

Quand les gendarmes entrent dans la ferme
A travers les lacrymogenes
Trois corps Ă©tendus sur le lit
Il voulait juste qu'elle revienne
Bien sur il y a Trente ans de ca
Mais depuis ca n'a pas changé
André Fouquet, c'est un peu toi ,
C'est un peu moi , c'est un peu nous
Cette homme qu'on a poussé a bout
Par detresse et par solitude
je pourrais bien prendre un fusil
Moi aussi j'irais jusqu'about
Moi aussi j'irais jusqu'au bout


Par detresse et par solitude
je pourrais bien prendre un fusil
Moi aussi j'irais jusqu'about
Moi aussi j'irais jusqu'au bout

Par Desdémone Edhel le 21/10/2002 à 14:01:44 (#2374800)

Je l'aime celle ci!! :amour:



Counting Crows
Colorblind


I am colorblind
Coffee black and egg white
Pull me out from inside
I am ready
I am taffy stuck and tongue tied
Stutter shook and uptight
Pull me out from inside
I am ready
I am fine
I am covered in skin
No one gets to come in
Pull me out from inside
I am folded and unfolded and unfolding
I am colorblind
Coffee black and egg white
Pull me out from inside
I am ready
I am fine

Par Lodril le 21/10/2002 Ă  15:58:39 (#2375572)

Manu Chao - Desaparecido


Me llaman el desaparecido
Que cuando llega ya se ha ido
Volando vengo, volando voy
Deprisa deprisa a rumbo perdido

Cuando me buscan nunca estoy
Cuando me encuentran yo no soy
El que está enfrente porque ya
Me fui corriendo más allá

Me dicen el desaparecido
Fantasma que nunca está
Me dicen el desagradecido
Pero esa no es la verdad
Yo llevo en el cuerpo un dolor
Que no me deja respirar
Llevo en el cuerpo una condena
Que siempre me echa a caminar


Me llaman el desaparecido
Que cuando llega ya se ha ido
Volando vengo, volando voy
Deprisa deprisa a rumbo perdido

Yo llevo en el cuerpo un motor
Que nunca dejade rolar
Yo llevo en el alma un camino
Destinado a nunca llegar

Me llaman el desaparecido
Cuando llega ya se ha ido
Volando vengo, volando voy
Deprisa deprisa a rumbo perdido

Perdido en el siglo... siglo XX... rumbo al XXI


Clandestino


solo voy con mi pena
sola va mi condena
para burlar la ley
perdido en el corazon
de la grande babylon
me dicen el clandestino
por no llevar papel

pa una ciudad del norte
yo me fui a trabajar
mi vida la deja
entre Ceuta y Gibraltar
soy una raya en el mar
fantasma en la ciudad
mi vida va prohibida
dici la autoridad

solo voy con mi pena
sola va mi condena
correr es mi destino
por no llevar papel
perdido en el corazon
de la grande babylon
me dicen el clandestino
yo soy el quiebra ley

mano negra clandestina
peruano clandestino
africano clandestino
marijuana ilegal

solo voy con mi pena
sola va mi condena
correr es mi destino
para burlar la ley
perdido en el corazon
de la grande babylon
me dicen el clandestino por no llevar papel.


Et une derniere ...

Mentira

Mentira lo que dice
Mentira lo que da
Mentira lo que hace
Mentira la mentira
Mentira la verdad
Mentira lo que cuece
Bajo la oscuridad
Mentira el amor
Mentira el sabor
Mentira la que manda
Mentira comanda
Mentira la tristeza
Cuando empieza
Mentira no se va

Mentira, Mentira
La Mentira...

Mentira no se borra
Mentira no se olvida
Mentira, la mentira
Mentira cuando llega
Mentira nunca se va
Mentira la mentira
Mentira la verdad

Todo es mentira en este mundo
Todo es mentira la verdad
todo es mentira yo me digo
Todo es mentira ¿Por qué será?


[Edit x3, mais c'estq ue je vais finir par mettre tout l'album] Pourquoi ne pas se faire plaisir avec celle la ?

Dia Luna ... Dia Pena ...

Hoy dia luna dia pena
Hoy me levanto sin razon
Hoy me levanto y no quiero
Hoy dia luna dia pena
Hoy dia luna dia pena
Hoy me levanto sin razon
Hoy me levanto y no quiero
Hoy dia luna dia pena
Hoy dia luna dia pena
Hoy dia luna dia pena
Hoy me levanto sin razon
Hoy me levanto y no veo
Por ahi cualquiera solucion...

Arriba la luna ohea...

Hoy dia luna dia pena
Hoy me levanto sin razon
Hoy me levanto y no quiero
Hoy dia luna dia muero...

Arriba la luna ohea...

Par Lodril le 21/10/2002 Ă  16:29:00 (#2375772)

Berruriers Noirs - Tzigane , Tziganne


Romanichels, Tziganes, Gitans ou Bohémiens
Manouches, Rom, Sinti, peuples venus de l'Inde
Nomade par le sang, le feu dans le campement
Vous êtes les Gitans, ça n'est pas délinquant

Tu roules vers le sud quand le froid te menace
La nature, les saisons, c'est la vie qui se passe
Avides de liberté, c'est votre identité
Les roulottes sont passées, les chiens ont aboyé

Gitan Gitan, une menace pèse sut toi.
Les gadgi, les hommes blancs, veulent te mettre au pas
Tzigane, Tzigane, tu joues les yeux fermés
RĂ©veille-toi Manouche, les chiens veulent te tuer

Romanichel, Tzigane, Gitan ou Bohémien
Manouche, Rom, Sinti, oĂą iras-tu demain ?
Les gadgi t'ont loué une décharge publique
La terre n'est Ă  personne, ni aux juges, ni aux flics

Tzigane, reveille-toi !
Tzigane, leve-toi !
Tzigane


Berruriers Noirs - Macadam Circus

Les petites fleurs gazouillent
Les oiseaux se chatouillent
Le soleil nous gratouille
Le peuple mange des nouilles
Des policiers te fouillent
On en a plein les couilles
De cet Ă©tat de trouille
Les ministres ont la chtouille

DĂ©nonce ton voisin
Le mauvais citoyen
Qui a volé du pain
Parce qu'il avait faim
Nous n'sommes pas des putains
Souv'nez-vous de Jean Moulin
Il n'est pas mort pour rien
Refusons d'ĂŞtre des chiens

Et Hop! "Chirac se prend un coup d'matrâque"
Et Hop! "Pandrau se prend un coup d'marteau"
Et Hop! "Pasqua se prend un coup d'Beretta"
Et Hop! "Chalandon, des plumes et du goudron"

AllĂ´ Balance Service
J'ai trouvé un complicé
J'l'ai vu fumer du shit
C'est s-rement un Chiite
Faites du sale boulot
Pour gagner le gros lot
As-tu collaboré avec les policiers?

Donne-moi tes papiers
T'as une gueule de drogué
T'es tellement basané que tu dois être pédé
Toutes mes condoléances
Je ne suis pas une balance
Je sais ce que je fais et foutez-moi la paix !

Et Hop! "L'Europe se prend pour une salope"
Et Hop! "La France pue vraiment la potence"
Et Hop! "L'armée quadrille les cités"
Et Hop! "Les flics patrouillent Ă  Prisunic"

Faudra vous habituer Ă  voir les CRS
Occuper les pavés avant d'occuper le reste
Pas question de se plier à l'ordre sécuritaire
Pas question de morfler
Ne nous laissons pas faire

Les loups de l'extrĂŞme-droite hurlent Ă  la peine de mort
Qu'ils aillent Ă  l'abattoir et qu'on Ă©gorge ces porcs
On devrait les juger pour les crimes commis
C'est eux qu'ils faut condamner
Ils se croient tout permis
Et Hop! "Le Pen se prend un coup d'Gégène"
Et Hop! "Bigeard se prend vingt-ans d'mitard"
Et Hop! "Un skin s'prend un coup de barre Ă  mine"
Et Hop! "Deferre a fini au cimetière"

AllĂ´ salut Ronald, ici c'est MikhaĂŻl
Aurais-tu du napalm pour mater les rebelles ?
Non j'ai bien mieux que ça
J'ai des gaz mortels
Envoie-moi la vodka en attendant Genève !

Pour délit de sale gueule on te passe à tabac
Ils expulsent comme ils veulent
Protégés par la loi
De Paris Ă  Marseille
Un mouvement qui s'Ă©veille
La jeunesse au combat défiera toutes vos lois!

Et Hop! "Paris après Nagasaki"
Et Hop! "Cuba après Hiroshima"
Et Hop! "Keupon a pris des champignons"
Et Hop! "Babar explosé au pétard"
Et Hop! "Moscou envahi par les fous"
Et Hop! "Thatcher se prend une claque de fer"
Et Hop! "Beyrouth c'est du pâté en croûte"
Et Hop! "Dallas braqué par Fantômas" Et Hop! "Mille Goles envahissent le Capitole"
Et Hop! "Mille Sioux qui sortent des égoûts"
Et Hop! "Mille Nains attaquent le Kremlin"
Et Hop! "Mille clowns ensemble pour le Grand Boum!"


Berruriers Noirs

Conte Cruel de la Jeunesse

On Ă©tait une bande de jeunes
À déambuler dans la rue
On marche on danse
Cette nuit on gueule
On chante les chansons des BĂ©rus
Les flics n'aiment pas qu'on soit ensembles
Les boeufs font pour, les grands-mères grondent
Les jeunes c'est l'insécurité
Il faudrait tous les enfermer!

On a mis nos masquards de clowns
Pour affronter la société
On a mis nos masquards de clowns
Pour effrayer les policiers
Y'avait Elnoc, Laul et Stonga
Masto, Gabo, Mawell et moi
Y'avait aussi quelques copines
Tous les affreux et leurs titines

On Ă©tait une bonne vingtaine
Ă€ marcher dans la capitale
Sans armes sans violence et sans haine
Ă€ danser comme des malades
Un type assis d'vant sa télé
Partout c'est l'insécurité
"Encore les jeunes, ces enculés!
Et croyez-moi j'vais les matter!"

Le type Ă  sorti sa 22
Il a tiré sur les affreux
Deux sont tombés sur le pavé
Les autres se sont tous dispersés
Après sont v'nus les brancardiers
Les policiers et la télé
"J'ai protég´ ma liberté"
Disait le bauf Ă  faire pleurer

"J'étais en légitime défense
Vingt contre moi j'ai aucune chance"
Les jeunes c'est l'insécurité"
Et le Prolo fut acquitté
On l'a retrouvé tout poignardé
Dans l'escalier de sa cité
On l'a retrouvé tout poignardé
Personne ne sut qui l'avait tué

Parce qu'on ne vit pas comme les autres
On nous tire dessus dans la rue
Mais putain c'est toujours d'notre faute
Toi le Prolo tu es foutu!!!
On l'a retrouvé tout poignardé
Dans l'escalier de sa cité
On l'a retrouvé tout poignardé
Personne ne sut qui l'avait tué

Par Lodril le 22/10/2002 Ă  23:24:02 (#2386448)

REM - Shiny Happy People

Shiny happy people laughing
Meet me in the crowd People, people
Throw your love around Love me, love me
Take it into town Happy, happy
Put it in the ground where the flowers grow
Gold and silver shine



Shiny happy people holding hands
Shiny happy people holding hands
Shiny happy people laughing



Everyone around, love them, love them
Put it in your hands, take it, take it
There's no time to cry, happy, happy
Put it in your heart where tomorrow shines
Gold and silver shine



Shiny happy people holding hands
Shiny happy people holding hands
Shiny happy people laughing



(Here we go)

Shiny happy people holding hands
Shiny happy people holding hands
Shiny happy people laughing
Shiny happy people holding hands
Shiny happy people holding hands
Shiny happy people laughing

People, happy people
People, happy people

Par Kaesryn le 23/10/2002 Ă  1:09:30 (#2386897)

Parce qu'un cristal s'est brise dans le coeur d'un enfant

Parce qu'il n'y a plus de munition pour la bete malade

Parce que l'oeuf s'est etouffe en son sein

Jean-Louis Aubert
Voila c'est fini

autres interprètes: Florent Pagny (2001)

--------------------------------------------------------------------------------

VoilĂ , c'est fini
On a tant ressassé les mêmes théories
On a tellement tiré chacun de nôtre côté
Que voilĂ  c'est fini
Trouve un autre rocher petite huître perlée
Ne laisse pas trop couler de temps sous ton p'tit nez
Car c'est fini...c'est fini

VoilĂ , c'est fini
On va pas s'dire au revoir comme sur le quai d'une gare
J'te dis seulement bonjours et fais gaffe Ă  l'amour
VoilĂ , c'est fini
Aujourd'hui ou demain c'est l'moment ou jamais
Peut être après demain je te retrouverai
Mais c'est fini...hum, c'est fini

J'ai fini par me dire qu'on Ă©viterai le pire
Qu'il fallait mieux couper plutôt que déchirer...

J'ai fini par me dire que p't'être on va guérir
Et que mĂŞme si c'est non, et que mĂŞme si c'est con
Tous les deux nous savons que de toutes façons...

VoilĂ , c'est fini
Ne sois jamais amère, reste toujours sincère
T'as eu c'que t'as voulu, mĂŞme si t'as pas voulu c'que t'as eu

VoilĂ , c'est fini
Nos deux mains se desserrent de s'être trop serrées
La foule nous emporte chacun de nôtre côté
C'est fini...hum c'est fini

VoilĂ , c'est fini
Je ne vois plus au loin que ta chevelure nuit
Même si je m'aperçois que c'est encore moi qui te suis

C'est fini...hum, c'est fini

A...dieu


--

Par Kaesryn le 23/10/2002 Ă  1:15:46 (#2386917)

Pour ce roman achevé

Jodeci - Lately

Lately I've had the strangest feeling
With no very reason here to find
But get the thought of losing you been banging
Around in my mind

Far more frequenty you're wearing perfume
And with you say no special place to go
But when I ask will you be coming back soon
You don't know, never know

I'm a man of many wishes
I hope my premonition misses
But what I really need
My eyes won't let me hide
Cause they always start to cry, cry
Cause this time could mean goodbye


Lately I've been staring in the mirror
Very slowly picking me apart
Saying, I'm trying to tell myself I have no reason
n your heart

Now just the other night while you were sleeping
I vaguely heard you whisper someone's name
But when I asked you what are thoughts you're keepin'
You just said nothing's changed

I'm a man of many wishes
I hope my premonition misses
But what I really need
My eyes won't let me hide
Cause they always start to cry
Cause this time could mean goodbye








Et pour clĂ´turer le sujet

Boyz II Men - Pass You By

She was like nothing I'd ever known
Her eyes shine like diamonds in a field of snow
The way destiny led her to me
Made me feel like life was now complete

And now days have passed
The nights gone by
You can see the glow slowly fading from her eyes
Though she denies her pain and her dismay
Know I said this to her anyway

Don't have to stay with someone
That makes you cry
You'll end up killing all the love you have inside
Can't hope to see the sun
If you don't open your eyes

Girl don't let real love pass you by

Ooh oh no
Ooh don't let real love pass you by

I know you know this
But take it from me
Cause you deserve so much more than you receive
Listen to your heart and let it show
Don't hold on to your pain
Just let it go, let it go

Don't have to stay with someone
That makes you cry
You'll end up killing all the love you have inside
Can't hope to see the sun
If you don't open your eyes
Girl don't let real love pass you by

Don't have to stay with someone
That makes you cry
You'll end up killing all the love you have inside
Can't hope to see the sun
If you don't open your eyes
Girl don't let real love pass you by

Oh yeah
Girl don't let real love pass you by
You can find a love you need
If you set your heart free Girl...
Don't have to stay with someone
That makes you cry
Don't be discouraged baby
Don't let real love pass you by

Don't have to stay with someone
That makes you cry
You'll end up killing all the love you have inside
Can't hope to see the sun
If you don't open your eyes
Girl don't let real love pass you by

Don't have to stay with someone
That makes you cry
You'll end up killing all the love you have inside
Can't hope to see the sun
If you don't open your eyes
Girl don't let real love pass you by

Don't you let nothing
Don't let no one take you away from love
Don't let real love pass you by
You'll see I know, I know, I know
You'll be alright
Don't let real love pass you by
You just can believe in love, in love, in love, in love
Don't let real love pass you by
Oh yeah
Don't let real love pass you by
Ooh, yeah
Don't let real love pass you by
Don't let, don't let, don't let, don't let
Don't let, don't let, don't let, don't let
Don't let real love pass you by
Oh yeah, oh
Don't let real love pass you by...

Par Lodril le 23/10/2002 Ă  10:08:31 (#2387841)

Philippe Leotard - Nos Chagrins (Demi-mots amers)

Il vaut mieux, pour nous se dire adieu
Et ne plus penser Ă  la vie tous les deux
N'avoir plus le cÂśur qui bat quand l'un
Sans l'autre se noie tout seul dans son chagrin

Il vaut mieux, je crois, prendre un autre chemin
Qui nous mènera vers un autre lointain
Sans se retourner et n'avoir plus de force
Voyant notre amour, faillir pour une entorse


Il vaut mieux, c'est vrai, partir en solitaire
Que de s'inventer, des mots qui foutent tout en l'air
Ne pas oublier nos dernières illusions
Aimer d'avantage, sans chercher de raisons.

Il vaut mieux prier mĂŞme quand on ne sait pas
L'impossible mĂŞme de retrouver tes pas
Nous pourrions sans façons, partager nos passions
Mais surtout jamais, ne rire de la leçon


Qu'il vaut mieux s'aimer Ă  tort et Ă  travers
Qu'embrasser l'espoir de n'ĂŞtre qu'un pour deux
Qu'un enfer est plus beau quand les anges l'Ă©clairent
Et c'est ce qui nous manque, pour ĂŞtre heureux

Il vaut mieux,.pour nous se dire adieu
Et ne plus penser Ă  la vie tous les deux
N'avoir plus le cÂśur qui bat quand l'un
Sans l'autre se noie tout seul dans son chagrin

Il vaut mieux, pour nous se dire adieu
Et ne plus penser Ă  la vie tous les deux
N'avoir plus le cÂśur qui bat quand l'un
Sans l'autre se noie tout seul dans son chagrin

Par Lodril le 23/10/2002 Ă  10:23:26 (#2387915)

Mes Souliers Sont Rouges - Cahin Caha

C'Ă©tait un homme, un beau un vrai
De ceux dont on fait le grand mât
Des bateaux qui s'en vont lĂ -bas
C'Ă©tait un de ces gars-lĂ  qui
Une fois le boulot fini,
S'en allait boire un coup lĂ -bas

Refrain :
C'était un gars comme ci, comme ça
Et il allait cahin-caha

C'Ă©tait un gars qui pour un coup
Se serait passé la corde au cou
Et ça fait mal quand ça passe là
Oui c'Ă©tait c'type qui dans la rue
S'enflammait Ă  la vue de vos culs
Et ça c'est bon quand ça passe là

Refrain (bis)

Mais dans les soirées de gala
Au p'tit musette, Ă  la guinguette
Et mĂŞme dans les bals Ă  papa
Il s'ennuyait tout seul assis
Loin de tous, amoureux, aigri
Et rĂŞvait d'une fille Ă  son bras

Refrain (bis)

Il a vécu pas mal de temps
Comme un fantĂ´me, souvent errant
A travers les champs et les bois
Mais un matin le pauvre bougre
A eu enfin le coup de foudre
Pour une jolie poupée de bois

Refrain (bis)
Refrain (bis)

Il l'a prise, il l'a emmenée
Pour la présenter au curé
Mais le saint homme se moqua
Pareillement monsieur le maire
Gronda qu'il n'y avait rien Ă  faire
Pour marier ces amoureux lĂ 

Refrain (bis)

Et quand sa pauvre mère eut vent
De l'amour abracadabrant
Dans sa tombe elle se retourna
Faisant une p'tite place dans sa bière ;
Passait par ici son vieux père
Qui sans hésiter y plongea

Refrain (bis)

Désespéré, tellement blessé
Notre homme prit sa bien-aimée
Et la ramena dans les bois
C'est alors qu'elle s'est réveillée,
C'est alors qu'elle s'est transformée
L'amour a gagné pour une fois


C'est une histoire comme ci, comme ça
Tant pis si vous n'y croyez pas (bis)
C'est une histoire comme ci, comme ça
Tant pis si vous n'y croyez pas (bis)


Mes Souliers Sont Rouges - Quand plus rien ne va

Quand plus rien ne va
Que tout ne va pas
Quand plus rien n'est droit
Que tout est de guingois
On peut essayer de souffler dans un joli roseau percé
Jouer un petit air de flûte
Ou bien faire une petite turlutte
Turlutte avant d'aller au lit fait passer bonne nuit (bis)

Quand plus rien ne va
Que tout ne va pas
Quand plus rien n'est droit
Que tout est de guingois
On peut aller dans la forĂŞt
Et avec des branches coupées
Se construire une jolie cahute
Jouer un petit air de flûte
Ou bien faire une petite turlutte
Turlutte avant d'aller au lit fait passer bonne nuit (bis)

Quand plus rien ne va
Que tout ne va pas
Quand plus rien n'est droit
Que tout est de guingois
On peut comme faisaient les trouvères
Sur quelques cordes jouer un air
En se grattant la peau du luth
Se construire une jolie cahute
Jouer un petit air de flûte
Ou bien faire une petite turlutte
Turlutte avant d'aller au lit fait passer bonne nuit (bis)

Quand plus rien ne va
Que tout ne va pas
Quand plus rien n'est droit
Que tout est de guingois
On peut mĂŞme s'asseoir n'importe oĂą
Sur des bouts de verre ou sur des clous
Pour déchirer le fond de son calbute
En se grattant la peau du luth
Se construire une jolie cahute
Jouer un petit air de flûte
Et pourquoi pas une turlutte
Turlutte avant d'aller au lit fait passer bonne nuit (bis)

Note :

" Un hommage à la musique du Québec... où la turlutte n'est rien d'autre qu'une manière de chanter. "


La Ruda Salska - Heros Cherche Aventure

Aux lendemains meilleurs, on tend la main
Mais la paume devient poing tant lÂ’aumĂ´ne alarmeÂ…
Au point qu’on a broyé d’ailleurs les rêves anciens,
Quand les gamins quÂ’on Ă©tait, levaient les armes !
Du fond des yeux peut-elle remonter la lueur ?
Qui nous habillait justicier rebelle qui sans peur,
DÂ’un printemps pluvieux allait sauver les plus jeunes
Quand nos vingt ans jeûnent maintenant qu’on est plus vieux !
J’aurais aimé qu’émerge mon destin des mélopées de mes combats anodins…
Héros cherche épopée pour voir enfin si exister fera de moi quelqu’un !
Aux lendemains meilleurs, aux lendemains qui chantent,
On trinque mais au nom dÂ’un refrain dont lÂ’air nous manqueÂ…
Au loin se sont noyés d’ailleurs les rêves anciens
Et les gamins qu’on était ont levé l’ancre !

Du fond des eaux peut-elle remonter lÂ’Ă©toile ?
Qui de caravelles en vaisseaux guidait nos voiles,
Au vent des augures, vers des confins inconnusÂ…
Quand nos aventures prennent fin au coin de la rueÂ…
J’aurais aimé qu’émerge mon destin des mélopées de mes voyages sans embruns…
Héros cherche épopée pour voir enfin si exister fera de moi quelqu’un !

QuÂ’ai-je fait de mon destin ?
Qui a pris ma part ?
QuÂ’ai-je fait en mon chemin, qui ne va nulle part ?
Et si cÂ’Ă©tait un pont trop loin ?
Si ce nÂ’Ă©tait pas lĂ  lÂ’important ?
Si les rêves mutins ou marins, étaient moins beaux au présent ?
Si le vrai Ă©tait moins loin ? Et si cÂ’Ă©tait lĂ  lÂ’important ?
Ce qui paraît simple rend grand pour qui en détient le sens…

Dans le fond doit-on vraiment pour devenir quelquÂ’un,
Aller séduire aux firmaments ?
Et si dÂ’aucuns montent en mon trajet,
MĂŞme fait de trains banlieusardsÂ…
Je me contenterai d’être « passager du hasard » !
HĂ©ros quoi quÂ’il arrive, quant au destin ?
TÂ’en souvient-il ma vie de ce dessein ?
Où être utile est épée de victoire !
Aussi futile soit « l’épopée du vouloir ».
L’épopée du vouloir ! La foi d’y croire !
Tirer le fer de gloire de la pierre angulaire de ce qui est en soi !
La foi de faire ! L’épopée du vouloir !

Par Desdémone Edhel le 24/10/2002 à 10:43:27 (#2395427)

Bon puisqu'on en est a un post flood, qui s'eloigne un peu du sujet initial... j'y mets joyeusement ma contribution....


(et avant de me huer car je pose ici un texte de rap... lisez les paroles pour ceux qui ne connaissent pas, cela vous fera peut etre changer d'avis ; )


IAM
Un cri court dans la nuit


Il est assis au fond du métro, où personne regarde
Silence pesant, trois mecs montent, visages menaçants
"Allez tombe la veste, on est accros d'elle"
Mais lui supplie, commence à pleurer, son père lui à offert à Noël

Elle change de mains, il a beau dire que ses parents n'ont pas un sou
Au fond tout le monde s'en fout
Les trois types, les gens autour, gratuitement, la lame est soudaine
L'Opinel pénètre, 10 centimètres dans l'abdomen

Ça fait déjà un an il aurait 16 ans
Son père ne s'en est jamais vraiment remis
Lorsqu'il entre dans sa chambre, rien n'a changé, les jouets
Les livres, cependant, les murs sont tristes, pourquoi vivre

Si tuer c'est facile ? On veut tourner le couteau
Quand tout s'écroule d'un coup au fond d'un métro il gît là
Les flics enquĂŞtent, bouffent des sandwichs, mĂŞme sourient
Ils parlent mĂŞme pas de lui

Il a du mal Ă  s'imaginer, jadis son enfant innocent
En une seconde pour 400 francs mourrant dans une flaque de sang
Une flaque de pleurs, une vague de peurs, la bague du bonheur
Fruit de l'amour, fauché par le tranchant d'une dague de malheur

C'Ă©tait pas l'heure de partir, il ne lui avait pas tout dit
Tant pis ce sera au paradis
Et des remords de la racine s'élève un arbre
Et de l'arbre poussent des fleurs délicates qui viennent caresser le marbre

REFRAIN: (X2)

Encore une tombe Ă  fleurir
Un ange part dans un dernier soupir
Un fait divers dans une ruelle
Un cri court, personne n'entends l'appel


Rue sombre éclairée au néon, deux heures déjà qu'elle fait
Les cents pas et dans le sac toujours pas un rond
Trottoirs glauques, bars sales, bagarres d'ivrognes
Les talons frappent le goudron, au feu rouge un mec klaxonne

Elle en a marre de ces tarés qui passent, repassent, la condamnent
Blessent sont âme et dix mètres plus loin se marrent
Ça marche pas bien aujourd'hui, les mecs n'ont pas envie
A cause de la pluie ou la vie, le sexe perd face aux soucis

Un manteau, un parapluie, l'enfer en costume gris
Se rapproche, son regard fuit, elle dit son prix, c'est parti
S'ouvre la porte, couloir vers le purgatoire, pour elle l'histoire
Tourne tel un train fantĂ´me des foires de sa rue au glissements des bars noirs

Miroir dit lui qui est la plus belle
Ne la laisse pas croire, seule le soir que les fées se foutent d'elle
Belle au bois dormant pour un matelas sans ressort
Ancrée à son sort comme un bateau usé jamais ne sort du port

Blanche Neige a croqué le fruit amer sans amertume
Pour eux elle n'est qu'une pute, pour son fils elle reste une mère
Une peau d'âne princesse le jour, esclave la nuit
Mais les escarpins sont maudits, ils ramènent cendrillon vers son taudis

Les murs témoins de l'étreinte plus brève que tendre
Capturent son regard rêveur, seul remède contre le démence
Sorti par la fenĂŞtre un cri sans bruit hante les rues sans vie
Sorti par la fenĂŞtre un cri court dans la nuit

REFRAIN

Par Nugygjim Hyny le 24/10/2002 Ă  10:49:49 (#2395465)

Des Lyrics de Rap ? Faut pas dire ca, ca va rebuter....
Nottons qu'il s'agit tout de meme de IAM.... c'est pas la fin de carriere du cinglé qui tape des singes :rolleyes:

Voila un texte qui m'a beaucoup toucher.....

Esclave 2000


Je ne veux pas faire de politique,
Ma mission est artistique...

Si je te dis
Qu'il y a encore des esclaves aujourd'hui
Sur cette Terre et peut-ĂŞtre mĂŞme dans ton pays
Des personnes qui ont le droit de vie ou de mort sur d'autres
Autrement dit droit de propriété sur autrui.

Historique: 1769
Abolition de l'esclavage en Pennsylvanie
C'est dit, c'est Ă©crit
Pourtant Iqbal Massih
Ne l'a pas vécu ainsi.
Vendu à l'âge de 4 ans
Par ses parents
Au Pakistan
Il avait réussi à s'affranchir de sa condition d'enfant esclave
Et milité pour les enfants
Pour le droit des enfants
Contre l'exploitation des enfants.
Le 20 avril 95
Il fut assassiné à l'âge de 12 ans
Quoi, t'es surpris, lĂ  ?
Tu ne savais pas ça ?
On ne t'a pas dit que beaucoup de jeunes filles au Bangladesh sont destinées
A des bordels indiens et pakistanais?
On ne t'a pas dit que les jeunes garçons au Bangladesh ont aussi leur destinée?
Dans les pays du Golfe pour les courses de chameaux ils ont besoin de jockeys...
Des femmes, des hommes, des enfants sont exploités
Punis, torturés et mis à mort en toute impunité
Et persiste l'esclavage de castes en Mauritanie
Va vérifier par toi même si tu ne crois pas en ce que je dis!
Au Soudan le gouvernement islamiste du Nord à réduit
30 000 chrétiens animistes en esclavage de guerre aussi
L'esclavage pour dette est en vigueur dans toute l'Asie
Gangrène aussi l'Amérique Latine, Guatemala, Brésil et Colombie

RĂ©veillez-vous ce n'est pas qu'une chanson
Esclave 2000 relève de la prise de position
RĂ©veillez-vous ce n'est pas qu'une chanson
Esclave 2000 relève de ta prise de position

Refrain

Esclave 2000 sont les enfants qu'on prostitue
Esclave 2000 sont les petites bonnes aux visages perdus
Esclave 2000 sont les cris qu'on entend plus
Etouffés par des lois qui cautionnent ce genre d'abus
Esclave 2000 c'est derrière les ambassades
Esclave 2000 c'est derrière les palissades
Esclave 2000 n'est pas une fiction
Des millions de concernés derrière des maisons

On n'oublie pas que beaucoup de fortunes aujourd'hui fort respectables
Ont été montées à Bordeaux ou à Nantes sur la traite des esclaves
Tu me diras "C'est le passé"
Mais le passé se répercute
Et aujourd'hui l'esclave n'est pas qu'enchaîné derrière une hutte

Même la justice française reste aveuglée
Vas-y ressors du tiroir le dossier de Véronique Akobé!
L'esclavage moderne n'est pas reconnu par l'UNICEF!
L'esclavage moderne n'est pas reconnu par l'UNESCO!
Sur le sujet, langue de bois
Il vaut mieux pas
S'attirer la foudre d'une bonne cinquantaine d'Ă©tats
Membres des Nations Unies
De toute façon le sujet n'intéresse ni
Amnesty
Ni la fondation de France ni
France Liberté de Madame Mitterrand
Anti Slavery, la seule assos' qui va de l'avant
Sur le sujet "big up" !
Obligé de la représenter
Pour qu'ils sachent que dans le HipHop, il y a des gens concernés !

Refrain

Hey BBoy, BGirl
Tu kiffes Adidas ?
Reebok, Nike, tu kiffes aç ?
Le salaire annuel cumulé des 6500 employés
Travaillant pour Nike en Thailande et en Corée du sud
Equivaut à la moitié de ce que gagnaient les 13 membres
Du directoire de la firme, dont j'affirme
Qu'une paire de chaussure vendue 400 francs
Peut avoir généré un salaire de 70 centimes seulement
C'est ouf, non ? C'est ouf, non ?

As-tu déjà entendu parler de Harry Wu ? - Qui?
En tout cas la marque de jeans Levi's
A résilié 150 contrats d'un coup
Avec la Chine ils n'avaient pas vu le vice
Tout était fabriqué par des prisonniers politiques
Lis les livres de Harry, tu verras, il te l'explique !

Donc Ă  mon tour je m'implique
Comme Dominique Torres
Respect à cette sœur grâce à laquelle on progresse !
On veut que tous les esclaves redeviennent des princes et des princesses
Et pour ça il ne faut pas faire preuve de faiblesse !

Refrain (x2)

Par Lodril le 24/10/2002 Ă  10:58:32 (#2395522)

Voila un texte ... qui m'a aussi beaucoup touché....

(désolé pour les fautes , les erreures, je n'ai aps trouvé le texte sur le net , je l'ai donc retranscris en l'ecoutant encore et encore)


Benabar - Le 115


On a passé la nuit a jouer au poker
Vider des cendriers et des canettes de biere
JÂ’ai perdu mille dolars
En jetons nacrés
Cette fois yen a marre
Et Kamel doit tricher

Puis Patchol m’emmené dans une boite a la mode
Je suis rentré a pied
Faut pas traiter les videurs de pédale
J’ai l’épaule déboîtée …

Tu vois ca va
Avec ou sans toi
Je refais ma vie
Tant pis

Samy a péraré des accras de morue
Au gout de gésier
JÂ’ai bien fait dÂ’pas manger

Le voisin du dÂ’sous nÂ’aime pas le sport
Il veut plus qu’on jour a la pétanque la nuit

JÂ’ai vu Patrick et Seb
On à parlé de toi
JÂ’ai fais celui qui sÂ’en fout
Quand les larmes sont montées
Ils ont regardé ailleurs
ET genre on a rien vu du tout

Tu vois ca va
Avec ou sans toi
Je refais ma vie
Tant pis

Tu vois ca va
Avec ou sans toi
Je refais ma vie
Tant pis

CÂ’est pas facile de faire semblant
Sourire sur les photos
Pleurer entre temps
CÂ’est dur de faire bonne figure partout
Comme ceux qui font celui qui sÂ’en fout

J’ai bouffé chez gens qui parlait d’Internet
D’au delà du réel , de Nova Magasine
J’ai renoncé a pister une espèce de conne
Qui trouve hyper fin de siècle mon mauvais caractère

Olivier et Sylvie vont avoir un gosse
Qu’on a célébré en en polyphonie corse
A 4h du matin les flics on insistés
Pour quÂ’on les suive au poste

Tu vois ca va
Avec ou sans toi
Je refais ma vie
Tant pis

Tu vois ca va
Avec ou sans toi
Je refais ma vie
Tant pis

Je ne serais pas de ceux qui se lamentent
Pour une demoiselle
Cajolant leur chagrin qu’ils prétendent éternel
Pour les beaux yeux dÂ’une jolie salope
Ils ne se mouchent plus ils Ă©copent

Le mot bourreau n’a pas de féminin
Comment nommer les femmes cruelles
J’ai bien pétasse morue et charogne
Mais sa rime pas terrible


Tu vois ca va
Mais qu'est ce que tu crois
Je refais ma vie
Youpiiiiii !!


MĂŞme pas mal Â….

Par Nugygjim Hyny le 24/10/2002 Ă  11:02:25 (#2395549)

En esperant que l'intégrité du texte sera respecté et non modifié.
11'30 contre les lois racistes

Intro


JF Richet : Loi Defferre, loi Joxe, loi Pasqua ou Debré, une seule logique :

MADJ : La chasse à l'immigré. Et n'oublie pas tous les décrets et circulaires. Nous ne pardonnerons jamais la barbarie de leur lois inhumaines.

JF Richet : Un état raciste ne peut que créer des lois racistes.

MADJ : Alors, assez de l'anti-racisme folklorique et bon enfant dans l'euphorie des jours de fĂŞte.

JF Richet : Régularisation immédiate de tous les sans papiers et de leurs familles.

MADJ : Abrogation de toutes les lois racistes régissant le séjour des immigrés en France.


JF Richet : Nous revendiquons l'émancipation de tous les exploités de ce pays.

MADJ : qu'ils soient Français ou immigrés. Et au fait, qu'est-ce t'en penses toi ?





ROCKIN' SQUAT :

Je ne veux pas faire de politique, ma mission est artistique.
Mais quand je vois tout les trafics, on ne peut pas rester pacifique.
Les lois qu'ils veulent mettre en application
Corroborent mon accusation.
Trop de mes semblables pètent les plombs
Pris dans le tourbillon de l'immigration.
Tout pays au monde expulsent ses immigrés clandestins,
C'est vrai,
Mais la France a une autre responsabilité entre les mains.
Les faits sont historiques,
Le peuple français a fait couler son sang
Pour Ă©crire noir sur blanc
les bases d'une démocratie en Occident.
Que les dirigeants s'en souviennent, attends je les illumine :
Droit d'asile pour les populations victimes ,de la misère du globe,
Combattre le racisme, le fascisme, le sexisme,
Et toutes sortes de xénophobes.
Sans-papiers, donc sans droits,
Sans droits donc écrasés par les lois,
La justice nique sa reum " dava "
Quand on voit ses desiderata au grand jour.
Je reste lucide dans mon faubourg,
et garde un oeil sur les vautours.



AKHENATON :

Plus d'excuses, les gens savent très bien pour qui ils votent,
52% de fils de putes Ă  Vitrolles.
Une fois pour toutes, c'est clair.
Idem pour ces ministre mielleux, vielleux,
votant des lois pour séduire ce type d'électorat.
Rappelle-toi qui s'est battu pour la France,
Couteau entre les dents, rampant, et rien dans la panse.
Tu collaborais Ă  l'Ă©poque, chien, un toutou docile,
Heureux de voir les arabes débouler pour libérer ta ville.
De Joxe à Debré, je traque les fafs en costards,
La gauche caviar, la droite de la droite au pouvoir.
Moyen resistenza, effet Independenza,
Tous Ă©gaux devant les lois, dixit Sentenza.



MYSTIC et ARCO :

Je suis comme un pionnier, je porte très haut le flambeau,
J'en place une pour les frères au préau,
Mes rĂŞves d'autrefois disent au revoir.
Trop longtemps écrasé, étouffé, assoiffé je rêve de Revo,
Je dévore.
Je tacle l'obstacle, enflamme les consciences qui s'Ă©vaporent.
Les porcs s'installent, s'étalent et tèjent le peuple
Sur une Ă©troite bordure.
Tout le monde sait que leur cÂśur est creux et plein d'ordures .
Ne voyez-vous pas jusqu'au pas de vos portes, je baise vos Ă©lites.
Je me sens plus fort, je prends des grades,
J'empoisonne avec le White Spirit la machine Ă©tatique,
Le rouleau compresseur qui est sans passions
Contre vos passions.
Je prends position, au micro je mets des coups de pressions
Les bâtards veulent me pousser dans l'impasse,
Que mon ombre perde ma trace.
Je reste dans la masse, l'arme efficace
Et je crame le système comme du charasse .
Ne pète pas plus haut que ton cul,
Si t'es membre des moins costauds.
Mais dis-toi mani tu déblatères, t'écrases tes frères
Comme des blattes Ă  terre pour un drapeau.
Devant la lumière, sombre sabre reste sobre,
Pour l'Octobre, dans les décombres.
Réfléchis, jamais ne fléchis, dans l'ombre dénombre tes soldats
Qui ne tendent pas l'arme sur leurs tempes, n'est pas, y a pas.
J'casse trop, je reste fidèle a moi même,
Trop de gens parlent, l'argent parle, les agents parlent,
Procréent trop d'infidèles s'opposant, m'imposant,
Pour Karl je reste fidèle,
Même au bout d'une corde, miséricorde, j'casse trop.
Moi je fracasse est-ce une histoire de paperasse
Ou de couleur de peau, l'odeur de souffre de MĂ©phisto,
Les gens souffrent Ă  cause des lois racistos.
Galerianos signale les bastos,
Les fréros poussés dans la Seine, trop de peine.
Mi-dor devant Vincennes je prends position,
Car là où passent les bâtards c'est la désolation qu'ils sèment.



SOLDAFADA et MENELIK :

Quoique tu fasses, le melting pot français est ainsi fait,
Renoi, CĂ©fran, Rabza, Spanish, Toss,
Portuguesh, Kung Fu, Macaroni.
Dans une cité ou pas, l'Etat nous dit zeubi, drôle de démocratie.
Ménélik, Soldafada sur la dalle, encaissent gauche, droite,
La tension extrême, l'issue bouchée, la porte trop étroite, direct.
Ils veulent nous manipuler comme des poupées,
Nous couper l'herbe sous le pied,
De façon à ce que les gens ne puissent plus respirer.
Nous sommes comme des parasites, surtout pas raciste, moi.
Donc, tes textes, tes lois, réécris-les, c'est pas les bons j'crois.
Nakk sent que ça sent le roussi pour ceux qui ont un accent,
Lois Debré ou de force et les droits de l'homme sont absents.
- C'est ça la France -
Ici c'est dur d'entrer comme une forteresse,
Dire qu'un cousin m'a dit, Nakk la France c'est fort je reste.
La marque de la bĂŞte, ici, en l'occurence c'est l'Ă©tranger.
Danger, danger, pour ceux qui par ce fait sont blasés, blasés.



YAZID :

Celui que le facho appelle bicot prend le micro,
Pour démentir les faux propos, stopper le complot.
Je jette un oeil sur le passé, vous pensiez l'effacer,
hélas l'histoire se répètent, revient nous offenser, c'en est assez !
Ils jettent encore le discrédit sur mon ethnie ,
Sur tout ce qui est physiquement différent.
Mais l'arbi monte au créneau, j'ai le droit de veto,
Je ne mâcherai pas mes mots.
La réapparition des vieux démons d'un passé pesant
Conforte l'idée que j'ai sur ce racisme latent, d'antan,
Datant du temps des premières crises dans
Un pays qui dans son total désarroi prétend
Encore une fois nous sommes la cause de ce marasme,
Que c'est notre faute si le France est prise de crise d'asthme.
Mais qu'ils sachent que je serai toujours sur la brèche, bref,
Je combats le facho et tous ceux qui sont de mèche.




FABE :

Vigipirate, carte de résident en danger, délation,
France aux français, Guerre avec un grand G.
Qu'est-ce que tu veux que je fasse face Ă  ces panneaux
Qui sont tellement sales qu'ils me font penser Ă  Brigitte Bardot.
Qu'est-ce qu'il y a ? T'es choqué quand j'dis ça ?
Ne bouge pas, j'ai pas fini, tu veux mon nom c'est Befa,
L'impertinent, celui qui écrit une lettre au Président,
Que Skyrock, Fun et NRJ censurent impunément, évidemment.
Personne se sent concerné, surtout que dans le pire des cas
C'est mes enfants qui seront enfermés.
Donc, fermez-la, une fois pour toutes, mon téléphone est sur écoute,
Pas de doutes, je bosse pas pour les scouts de France.
Je balance une idée révolutionnaire, Debré hors-la-loi,
Si tu l'attrapes, mets lui un coup pour moi,
Un coup pour nous, un coup pour tout ce qu'ils nous ont fait,
Un coup pour dire qu'un jour ils finiront par payer leurs méfaits.
En effet, je l'ai fait, si tu veux me faire un procès,
T'as droit qu'Ă  un seul essai.
Donc, essaie de laisser la vérité passer aux sujet des Français,
De ce qu'ils ont fait dans le passé à nos pères et à nos mères.
C'est que quand je pense à ce que la France a pris à l'Afrique noire et à l'Algérie.
De quoi tu nous parle aujourd'hui, 9-7,
De quelles dettes ? De quels droits ? De quels papiers ?
De quelles lois ? De quels immigrés ?



ROOTSNEG :

Jen' palé la dwoit
NOB con tout neg ka poté dread tchok les abus
Check le mike pok !
Bim an tet zot si zot kwé cé jé mè cè ki ca
Zafe l'éta ta la pi pa afé piès bagaye
Ban piès moun toujou minm lan ka pwofité
Ni sa ki ni, ni sa ki pa ni
Les fruits défendus j'aimerais tellement, tellement,
Oh oui, tellement y goûter,
Goûter le luxe qui orne la vie paisible de ces enculés.
Mais vers quel avenir allons-nous ?
Vers quelle société allons-nous ?
A cette vitesse, autant se tej'.
Si le mot d'ordre est Ă  la haine,
Autant tout fracasser dès maintenant,
Ces fachos m'ont fâchée, ce système d'enfoirés
Une fois de plus a semé la haine.
Le racisme pourrit l'esprit faible.
Qui ça gêne, surtout pas l'Etat, surtout pas Le Pen qui se démène.
Ces fils de ... veulent la guerre pour mieux frapper l'Ă©tranger.
Restons fiers, restons fiers.



DJOLOFF :

Donou djoloff moye délloussie di lène
fatteli djeuf dji fi amone
N'dakheté sa ma khole mo fessatti
thie kaddou you bonne yi maye
dégue téye thie sa ma khette
thia fa gnouye wowé deuckou nassarane
togone naye fi diamono 1945
Tirailleur Sénégalais amone nagne
fi n'Dame téye seni dome ack séni seute
gnou léne di torokhale
di lene wowe immigrés fatté nagne
dembeu ndéye sane fatté nagnou sou gnouye ahlale
Sou gnouye niack dérrétte guigne léne
toureulone n'Dame quigne léne adilone
thie diamonoye thiossane



SLEO :

Je porte le grade de colonel pour qu'ils m'identifient,
A quand un matricule pour satisfaire Ă  toutes leurs envies ?.
C'est comme un safari qu'on prépare sciemment, consciemment,
Une corde raide qu'on tend pour une pendaison d'antan,
pour le mĂŞme coupable, celui qui a pas la couleur locale.
Ils votent une loi, une deuxième loi,
puis on s'en mordra les doigts.
Je ne veux pas que mes enfants grandissent comme moi dans le néant.
Si on les laisse faire ils nous préparent une troisième guerre.
Je veux plus ĂŞtre l'antilope,
le lion qu'on chasse du bout de son canon.
Droite gauche mĂŞme son de clairon qui sonne .
Si jamais ça pète, je deviendrai leur casse-tête.
Camouflage tout-terrain, armes au poing,
comme dans une guerre de tranchées, déclenchée, orchestrée
par l'hypocrite politique, cas typique d'une mise au point
Pour monter l'immigré contre son frère immigré ,
coulé, noyé dans une vieille stratégie nase, grillée
par les jeunes de ma génération, qui garde un œil ouvert ,
conscients de l'attitude de la France pendant la deuxième guerre.
Nationale, radicale, faut que la réaction soit fatale, brutale,
pour pas qu'on ait Ă  se plaindre, geindre sans voix
face aux sales lois qu'on a laissé passer sans s'opposer.
Rébellion organisée pour le 3 Majeur flow.
Sleo encore une fois porte le drapeau.



KABAL :

Français , tu dors !
C'est la fin, tes politiciens vont trop vite,
dès lors , que des artistes s'unissent contre la fourberie et le vice,
la piste suivie n'est plus strictement artistique, mais aussi politique.
Soit les lois passent, quoi ?
Elles sont dissimulées comme de juste
10 ans après on s'étonne que les immigrés dégustent.
Soit elles sont appliquées avant d'être votées .
et on s'Ă©tonne ensuite que certains
ne voient plus l'atteinte à leur liberté.
Ah ça ira , ça ira , ça ira , ça fait 200 ans qu'on attend ça.
Je doute, je pense, donc je suis.
Force est de constater à travers nos yeux de banlieusards éclairés
Que les avions Charter tentent à remplacer les bateaux de négriers .
C'est un dilemme individuel,
ne pas se laisser abuser par le superficiel.
Jai vu, de mes yeux vu
retourner au pays mon ami, qui n'en voulait plus.
Méticuleusement, mais sûrement, les forces devraient s'unir
pour aller de l'avant en sachant
que ce qui n'est pas sous les feux
de leur actualité peut être révoltant.
Les crimes d'Octobre 61 sont un exemple hurlant.
Emigration - papiers + prison = Double peine perdue.
Français , tu dors !



AZE :

Pas un centime de sentiment.
N'estime pas celui qui dit lutter pour la ce-Fran.
Pas de logique, l'idéologie part en couilles,
mais pour analyser, personne ne se mouille.
Tout le monde trippe sur son bulletin de vote,
trois mois après, allez hop, coup de botte.
Tu t'es fait bé-bar, mais tu l'as bien cherché.
Et par ta faute le blâme s'installe dans la face des immigrés.
Cesse de participer au massacre de la conscience.
Les partis politiques bidons rendent amère la douce France.
Pense à tes enfants, l'avenir est déjà flou.
Azé s'est posé, maintenant c'est à toi de gé-bou.



RADICALKICKER :

Prends mes empreintes digitales, fiche-moi,
quand je vais et viens, je m'en fiche, moi, des fichiers.
J'en ai déjà plein, c'est pas d'hier que je subis des humiliations.
les gouvernements changent mais il n'y a pas d'amélioration.
Je rĂŞve plus, mes ambitions sont interdites, mon futur s'effrite,
mes droits me quittent, vite fait.
J'ai compris que l'éthique et l'équité
n'Ă©taient pas les mĂŞmes selon ta provenances et ta te-tĂŞ,
ton compte en banque, a culture, ton langage, ta religion,
tout ce qui nous divise est bon pour cette nation.
Donc vois, voilĂ  ce qu'il ne faut pas faire :
on se nique entre nous, l'Etat, lui, fait ses affaires,
il n'aime pas notre unité, il n'aime pas nos différences.
Soyons tous différents et unis,
les conséquences se verront, ça paiera ou sinon ça pètera.
De toute façon, réaction !
On ne peut plus baisser les bras comme ça, gars.

PASSI :

ouais, maintenant, v'lĂ  le Freeman...



FREEMAN :

Assez sait, qui ne sait, si se taire sait.
Toute extrémité est vice, frère.
La lumière poursuit l'aveugle, destin amer.
Je cherche le Bien mais je m'attends au Mal.,
je flaire Lucifer sur terre.
Ce que réserve le fou pour la fin.
Entêté.
La vérité n'est pas montrée nue, mais en chemise.
Plus on sait, moins on affirme.
Pour te servir. Freeman avec sa firme.



STOMY BUGSY et PASSI :

Vos mères, Vos mères, vos mères , vos mères ...
Je commence quand la France défonce des églises à coups de hache.
- Leur mère -
Comment tu veux que je respecte tes lois, ton drapeau, ton Etat,
alors que tu ne respectes mĂŞme pas Dieu !
Au sein du pays du pays, du vin, du Boursin, j'suis pas blond,
je nique la hala et j'ai pas les yeux bleus, non !
Mais comme eux je bouffe des pâtes et j'éclate même leur rates,
Exact !
Certains diront je m'en fous de vos trucs, de vos lois,
contre-lois, manifestations. Bande de bidons !
C'est pas un morceau de rappeur qui fera peur,
Mais on peut quand mĂŞme engrener, engrener, engrener.
Allons enfants dans cette saloperie !
Bougez vos fions, question ! Ca parle de révolution.
Prendras-tu des munitions ?
Beaucoup jouent les hardis, pardi,
et ne veulent pas mourir !
Alors, vas-y toi, dis-moi comment tu veux le paradis...

Par Lodril le 24/10/2002 Ă  11:09:48 (#2395612)

Agnes Bihl - Viol Au Vent

Plus qu'une sueur panique Ă  punir
Plus qu'un silence sourd Ă  tue tĂŞte
Peut-ĂŞtre hurler, surtout rien dire
Juste se taire jusqu'à perpète

Et pour un flirt avec l'enfer
Y reste qu'un deal avec le pire
Et pour 3 s'condes de foutre en l'air
C'est plus qu'une vie de haine Ă  jouir ...

Par Lodril le 24/10/2002 Ă  11:26:01 (#2395741)

Agnes Bihl - L'Enceinte Vierge

Dans le cité, les bidonvilles
Le pape bénit la pauvreté
Ça passe le temps, ça tient tranquille
Ceux qui n'ont plus Ă  becqueter
Et puis le très Saint-Père a dit
De faire des gosses même séropos
Ils iront vite au Paradis...
Tout'facon ici il n'y pas de boulot

Oh dis Monsieur qu'est-ce qui s'passerait
Si la Sainte-Vierge elle avortait
Sans l'Paradis ce s'rait p'tĂŞt mieux
S'te plaît fais-moi rêver un peu

Partout on creve mais c'est une chance
Et puis faut bien s'faire une raison
Ce limite les naissances
Sans cette damnées contraception
Bien sur les viols font une moyenne
Faut s'resigner, surtout rien dire
Que naissent les gossent de la haine
Pourvu qu'ils soient fait sans plaisir

Oh dis Monsieur qu'est-ce qui s'passerait
Si la Sainte-Vierge elle avortait
Sans l'Paradis ce s'rait p'tĂŞt mieux
S'te plaît fais-moi rêver un peu


On parle de vice et des pechés
Et on excise les gamines
Purvu qu'il y ait frigidité
On peut pas dire que ce soit une crime
Faut pas croire que ce soit de l'escavage
Puisqu'elles ont le droit de prier dieu
Dans les liens sacrés du mariage
Si ca fait ma,l qu'elles ferment les yeux

Oh dis Monsieur qu'est-ce qui s'passerait
Si la Sainte-Vierge elle avortait
Sans l'Paradis ce s'rait p'tĂŞt mieux
S'te plaît fais-moi rêver un peu


Ceux qui ont d'la moralité
Montent des gangs, des commandos
Pour faire naître ceux qu'ils vont taxer
Plus tard d'ĂŞtre des enfants d'salauds
Les bien-pensants, les bonnes chrétiennes
Vont s'occuper d'ces petites garces
Le temps qu'Ă©closent leurs mauvaises graines
Qu'on oublie après à la DASS

Oh dis Monsieur qu'est-ce qui s'passerait
Si la Sainte-Vierge elle avortait
Sans l'Paradis ce s'rait p'tĂŞt mieux
S'te plaît fais-moi rêver un peu

Ils se protègent sous leur tonsure
Et revendiquent leurs p'tites calottes
Sans doute pour eux que c'est plus sûr
Que d'nous laisser mettre des capotes
Pas la peine d'avoir son certif
Pour nous faire docilement gober
Qu'Satan est séropositif
Comme tous ceux qui l'ont bien cherché

Oh dis Monsieur qu'est-ce qui s'passerait
Si la Sainte-Vierge elle avortait
Sans l'Paradis ce s'rait p'tĂŞt mieux
S'te plaît fais-moi rêver un peu

Le seul virus qui soit bien vu
C'est l'eglise la religion
Fais gaffe a toi si tu l'a plus
On t'pardonne mal ta guerison
Ces malades là sont sanctifiés
Au ciel ya plus de phase terminale
Et martyr c'est bien mieux payé
Que d'crever seul Ă  l'hopital

Oh dis Monsieur qu'est-ce qui s'passerait
Si la Sainte-Vierge elle avortait
Sans l'Paradis ce s'rait p'tĂŞt mieux
S'te plaît fais-moi rêver un peu

Dis monsieur je te crois pas
t'oublies qu'aujourdui c'est dimanche
Jamais la Vierge n'avortera
On l'appelle sainte , pas faiseuse d'ange

Par Desdémone Edhel le 24/10/2002 à 11:34:49 (#2395798)

Tout d'abord, merci Nugygjim, pour ces textes...


Je continue sur ma lancée...


Shurik'N

La Lettre

Si tu lis cette lettre
CÂ’est que jÂ’ai du mÂ’absenter
Un peu avant quÂ’tÂ’arrives
Mais jÂ’pouvais pas rester
le taxi attendait
que faire je sais plus par oĂą commencer
j’avais plein de choses à dire mais pour écrire j’suis bloqué
Mais jÂ’vais me lancer :
Tu sais la vie cÂ’est pas comme on veut,
cÂ’est souvent comme on peut
et j’ai fait comme j’ai pu pour que ton père vive mieux
Je lui ai appris la valeur de lÂ’argent
parce que dans ma famille 1 franc cÂ’Ă©tait un franc
gagné durement,
le mien s’est tué au boulot
manque de pot, je portais pas dÂ’polo,
jÂ’Ă©tais pas en guenille non plus
mais au goûter y avait pas de pépito.
Le préau était
Un stade de foot, un champ de shoot
OĂą sur les bancs de la classe y avait pas foule.
Fait pas comme moi,
l’école ça aide des fois
plus tard tu t’en aperçois
avant de tÂ’en mordre les doigts, bosse et ne baisse pas les bras
Pense Ă  celle qui va se faire tant de soucis pour toi
A chaque fois que tu sortiras
celle qui te bordera toutes les nuits,
et les jours ou tu seras en colère après elle repenses-y
TÂ’en aura jamais deux comme ca,
retiens ca et nÂ’Ă©coute pas les cons qui pensent
quÂ’un homme ca ne pleure pas.
Crois moi et si j’ai pu partir un doigt levé,
pied de nez à la guigne finalement j’ai gagné,
à travers toi j’m’en suis tiré,
te demande pas pourquoi j’ai la réponse ici,
il fallait que je parte cÂ’Ă©tait Ă©crit petit.


Il va te falloir beaucoup dÂ’audace,
pas mal de courage
pour éviter les crasses semées par ton entourage
Et si un jour t’es vraiment mal barré,
tÂ’as toujours deux personnes sur qui tu peux compter,
et ça tu le sais.

On choisit pas ses parents,
t’es pas trop mal tombé
penses Ă  ceux qui vivent au foyer
avant de grimacer devant ta purée
Tu subiras un peu les vannes des potes plus Ă  la mode,
fais pas un flan à ta mère pour une paire de bottes
JÂ’ai transcrit mon art Ă  mon fils,
il te le transmettra j’espère plus tard
comme ca tu seras paré pour les bagarres au lycée
Tu vas te chiffonner pour un ‘ta mère la pute’
mĂŞme si cÂ’est pas vrai je sais
jÂ’lai fait sÂ’il fallait je recommencerai
Il tÂ’apprendra Ă  ne pas craindre la nuit,
il te dira que cÂ’est pas grave si tu pisses au lit,
lui le faisait aussi,
il te dira que le sang est le mĂŞme pour tous
seules les couleurs changent,
on finit de la même façon,
on tend la main aux anges.

Il nÂ’y a quÂ’une chose quÂ’il ne te dira pas,
faudra que tu le devines dans son regard,
en 3 mots on se comprend on parle pas
Mon père n’était pas bavard non plus,
il paraît que j’ai le même caractère
cÂ’est vrai quÂ’au tien jÂ’lui ai rien dit de plus
Faudra que tu comprennes,
que tu sois indulgente
joue pas les enfants gâtés le jour
oĂą pour sortir il te manquera des francs.
CÂ’est mon seul regret, jÂ’aurai voulu ĂŞtre lĂ ,
te faire sauter sur mes genoux
être gâteux quand je te vois, tant pis
c’était pas marqué sur mon carnet de santé
le doc a dit que je pouvais pas rester,
alors jÂ’ai du mÂ’envoler,
mais si tu te sens trop seul, largué,
y a toujours une personne Ă  qui tu peux penser,
et ca tu le sais.


Il va te falloir beaucoup dÂ’audace,
pas mal de courage
pour éviter les crasses semées par ton entourage
Et si un jour t’es vraiment mal barré,
tÂ’as toujours deux personnes sur qui tu peux compter,
et ça tu le sais.

Par Desdémone Edhel le 24/10/2002 à 11:37:06 (#2395816)

I'AM
Une Femme Seule



Je me rappelle il y a maintenant beaucoup d'années
Dans les recoins de ma mémoire je ne puis oublier
II y a des choses indélébiles qui mutilent
Difficiles Ă©pousent ma peau comme textile

Ville hostile des ombres qui se faufilent
Ne laissant aucune chance à cette créature de Dieu
Qui fut tentée par un reptile
Souffrir en silence elle disait ainsi soit-il

Elle était née dans un quartier où vivaient les immigrés
Famille nombreuse difficile d'Ă©tudier
Plus d'Ă©cole la rue tenait le monopole des vols
Je te prie de croire que sa vie n'Ă©tait pas drĂ´le

Ainsi peu de temps après
A 17 ans elle a décidé de se marier
Je demande le respect et pour ceux qui le veulent
Écoutez donc le récit de la vie d'une femme seule

[Seule...
Alors qu'elle aurait aimé ]

Elle fut rapidement enceinte et eut un garçon
Par manque d'argent elle a perdu le second
Tel un dicton fatal incontournable
Le destin se déchaîne elle accoucha du 3ème

Il n'avait pas beaucoup d'argent il Ă©tait souvent absent
Elle nourrissait sa famille avec 8 francs pourtant
Pour ne pas perdre son temps
Combler son manque d'enseignement

Elle Ă©tudiait pendant qu'elle s'occupait
De la maison de frotter de laver
Ses fils qui ne comprenaient pas la regardaient
Se souviennent désormais de l'avoir toujours vu trimer

Elle aspirait au bonheur
Malgré sa main sur son front empli de sueur
Car elle révait un jour de partir
De quitter ce trop plein de déceptions de mauvais souvenirs

Mais 5 ans auparavant ses décisions furent veules
Elle comprit qu'elle risquait de devenir une femme seule

[Seule...
Alors qu'elle aurait aimé ]

Je me souviens ces soirs elle attendait son mari
Des heures entières à la fenêtre en vain ainsi
Cette situalion demeura quelques années
Un jour il vint décidé à la quitter

D'un commun accord le divorce fut prononcé
Si longtemps après putain ce qu'elle devait l'aimer
Si douce et si patiente
Et encore arriver Ă  trouver un terrain d'entente

Elle était digne, fière responsable comme une mère
Ignorant la solitude qui l'a pris dans ses serres
Le jour la tĂŞte haute impassible elle restait
La nuit dans sa chambre elle se cachait pour pleurer

Elle travaillait faisait deux jobs en mĂŞme temps
Pour pouvoir payer des vêtements décents à ses enfants
Les Ă©lever dans le droit chemin
A rester calme et sain respecter son prochain

Le matin se réveillait sur une musique triste
Que de lassitude et que de sacrifices
C'est l'histoire noire qu'il faut croire
Pour voir le courage et la sagesse rare d'une femme seule

[Seule...
Alors qu'elle aurait aimé ]

J'ai vu trop de larmes dans ses yeux vert résolus
A accepter la fatalité qui l'écrasait
Sous le poids de son importance
Elle disait seulement ne pas avoir eu de chance

Mais savait au fond d'elle qu'on ne vient qu'une fois sur terre
Et la malchance est une très mauvaise excuse
L'enfer amer qu'elle vivait comparé à sa bonté
N'était pas mérité pour vous dire la vérité

Si bien q'un jour elle a décidé de s'en aller
Loin de Marseille pour pouvoir recommencer
Laissant derrière elle ce qu'elle aimait le plus
Ses 2 fils et beaucoup de soucis

L'attendaient malgré ça désormais elle est heureuse
Elle a beaucoup d'amis et un mari, sérieuse
Cependant lucide en reconnaissant
Que sa vie n'a vraiment commencé qu'à 35 ans

Cela vous semble bĂŞte mais songez-y
Perdez votre jeunesse oĂą est le sens de la vie
Si je vous parle de cette manière sincère, ouverte
C'est que cette femme seule était ma mère

Par Nugygjim Hyny le 24/10/2002 Ă  11:43:51 (#2395861)

Touche d'Espoir (Assassin)



Embrouille sur embrouille
Tous les jours la mĂŞme merde
Les mĂŞmes tĂŞtes de cadavres
Et notre vie qu'on peut perdre
Pourquoi toujours des sales vibes?
Pourquoi toujours des sales phases?
Ca marrone, ça gamberge, ça veut niquer la base
Paname City, la ville où je suis né
J'ai contemplé les hivers
J'ai contemplé les étés
C'est là où je suis aimé
C'est là où je suis détesté
C'est là où on enchaîne tout: des droites, gauches, crochets
Tous des gueules amochées
Tous fonçant vers une vie gâchée
Tous fâchés
Tous fichés
Tous fauchés
Par la faux de l'info car on veut tous réussir
Mais réussir pour la plupart, c'est bâtir son empire
Donc on se marche dessus
En se revendiquant de la rue
Donc on se tire dessus
Et notre jeunesse est perdue
Donc on se marche dessus
En se revendiquant de la rue
Donc on se tire dessus
Et notre jeunesse est perdue
Pourquoi on a appelé notre album « Touche d'espoir » ?
Pour que le HipHop français fortifie ses remparts !
Pour que ceux qui croient en nous n'aient pas le cafard
Pour prouver qu'on les aime et que pour nous ils sont des stars
Pourquoi on a appelé notre album « Touche d'espoir » ?
Pour l'indépendance qu'on représente face au pros du code-barre
Pour la résistance qu'on représente face au pouvoir
Pour que le HipHop ne se limite pas à « Nique-toi bâtard ! »

Qu'est-ce que tu veux que je te dise
A part qu'il faut de l'amour
Pour qu'on s'en sorte !
De la tolérance
Moins d'ignorance, de l'humour
Quand l'ambiance est morte
Mon ton est dramatique
Mais t'inquiète je suis supersonique
Ultramagnetic
Connecté au cosmique
Freestyles fanatiques
Ambiances métaphysiques
Académie Mythique
MAĂŽTRE MADJ veille sur leur politique
Veille sur ma shit
Sur laquelle pendant des années je médite
Avant que mes rimes soient dites
Avant que s'abatte la critique
Avant que ça se complique
Avant de dealer avec la masse qui s'agite
Les médias qui s'excitent
Leur politique crapuleuse
Les dessous de tables, les Ă©lections frauduleuses
La corruption, les menaces pour qu'on s'intègre dans une branche
Mais la nĂ´tre est Ă©tanche
Et c'est HipHop quand ma langue tranche !
Et c'est HipHop quand ma langue tranche !

Pourquoi on a appelé notre album « Touche d'espoir » ?
Pour que ceux qui n'en ont plus retrouvent la lumière dans le brouillard
Pour que nos Femmes n'aient jamais peur de marcher seules tard le soir
Pour prouver qu'on les aime et que pour nous elles sont des stars
Pourquoi on a appelé notre album « Touche d'espoir » ?
Pour que notre public comprenne qu'ASSASSIN ne sera jamais tricard
Dans aucune rue, aucun boulevard, aucun tier-quar
Car c'est pour vous qu'on rappe, qu'on se bat, qu'on tient sans faire d'Ă©cart

On représente l'espoir pour un HipHop positif
Même dans la négativité on restera positifs
C'est à dire créatifs, réceptifs, constructifs
Face à l'adversité, combattifs
Face au respect, Ă  la reconnaissance, attentif
Attends, attends, attends !
Quoi, quoi, quoi, quoi? J'ai pas nif !
Dans le show-business impalpable et subversif
Je m'inspire de toute culture, tout horizon social
De toute odeur, toute couleur
Toute religion, toute Ă©toile
Devant nos raps, tous Ă  poils
Comme les nouveaux nés
Aucun baggy, aucun costume ne peut contrer la rime sensée
Et si notre HipHop part en couille
C'est que les acteurs de ce mouvement n'ont pas écouté
Ann Peebles, Gil Scott-Heron, ni compris Wu-Tang Clan
Peu connaissent Al Green ou Donny Hathaway
Encore moins U.T.F.O
Roxanne chanté, D.S.T, Kurtis Blow
Il y a des bases dans le ghetto !
Demande Ă  Fat Joe !
Demande Ă  Primo !
Si demain je vis du HipHop
C'est grâce aux gens présents dans le passé
Je le sais
N'oublie pas, à présent, laissez moi passer
J'ai emmagasiné des infos que je dois révéler
Pour aider ceux qui ne savent pas
Pour calmer ceux qui ne font que parader
Ceux qui ne font que parader

Pourquoi on a appelé notre album « Touche d’espoir » ?
Pour faire fermer la gueule Ă  tous les crevards
Pour préserver la nature, notre future, notre mémoire
Ne pas se corrompre "pour une poignée de dollars, connard !"
Pourquoi on a appelé notre album « Touche d'espoir » ?
Pour que Mumia soit libre ainsi que toutes les panthères noires
Tous les prisonniers d'opinion, tu ne trouves pas ça bizarre ?
Qu'on t'enferme dès que ton amour rayonne plus que leurs phares

Par Nugygjim Hyny le 24/10/2002 Ă  11:44:47 (#2395870)

Ecrire Contre L'Oubli (Assassin)



Une nouvelle fois bloqués par des questions restées sans réponse.
" Le futur que nous reserve-t-il ? "
Ce n'est pas après un album que l'on renonce.
Non, non, non Assassin n'en est vraiment pas lĂ ,
Chaque mot, chaque note résonne et résonnera.
Au dessus des lois,
là où se trouvent les forces vives du prolétariat.
Car l'on glisse aujourd'hui en l'honneur, des Droits de l'Homme traduits par la liberté d'expression.
Trop d'hommes, trop de femmes pourrissent en prison.
Pour leurs idées à vocation humanitaire,
Il n'est pas rare de finir nu entre 4 murs sous un régime totalitaire.
L'absence de relations, aucune communication,
Les conditions de détention pour les révolutionnaires en action
Sont souvent dramatiques.
Mais même si le corps est enfermé, l'esprit est en fuite.
Parfois un poème suffit, pour se faire enfermer à vie .
Demande Ă  Nguyen Chi Thien au Vietnam, il en a Ă©crit des tonnes,
30 ans de prison devraient certainement suffire pour Ă©crire plusieurs tomes.
La foi en ses idées permet,
De subir les pires tortures, enfin, il paraît.
Certains sont morts tous les os brisés pour une idée sur un papier.
OĂą nos droits s'arrĂŞtent, oĂą nos droits commencent ?
L'encre coule pour les honneurs, mais trop souvent, c'est la sentence.

En Chine, les Ă©tudiants de la place Tien An Men,
Se sont fait assassiner, même sentence au Vietnam pour un poème.
En Syrie, au Maroc, en Malawi.
Tu critiques ton gouvernement en prison tu pourris.
Au Nigeria, tu voles c'est la mort.
MĂŞme sentence en Iran si tu dis que le pouvoir a tort.
Où est passée la liberté d'expression ?
J'écris contre l'oubli, mais ça ne reste qu'une chanson.
En France, la justice est une chienne.
Au Etats-Unis les indiens sont parqués comme des hyènes.
Où est passée la liberté d'expression ?
J'écris contre l'oubli, mais ça ne reste qu'une chanso.

Assassin garde sa position consciente,
Trop de prisonniers politiques sont enfermés en attente
D'être jugés, d'autres n'ont pas cette chance;
Ils se sont fait shooter pour leur liberté.
Comme j'ai le droit, comme la loi me soutient cette fois.
Je parle, je m'arme, je transforme mes larmes;
En rimes, en textes, en musiques tranchantes comme une lame.
Pour les hommes, les femmes enfermés pour leurs idées,
Chaque nation a ses moyens de répression pour stopper net.
Les courants qui alertent notre intellect.
Une plume qui vacille sur le papier,
Peut-être plus dangereuse que n'importe quelle armée.
Car les balles se perdent dans l'Histoire, mais les Ă©crits restent.
VoilĂ  pourquoi on traque l'esprit qui ne retourne pas sa veste.
Aucun système n''st invincible,
Contrairement à l'homme qui s'éléve et devient une cible...
Mais mĂŞme au milieu des montagnes,
L'aigle prend son envol, mais garde sa vision des rases campagnes.
L'Ă©manation des mouvements contestataires,
M'amène à penser que la crise est une chose positive,
Elle plonge l'ordre dans le désordre de façon active.
Afin de trouver des solutions;
Obéir à une doctrine ne peut que découler sur une révolution .
Qui peut empĂŞcher l'ĂŞtre humain de parler ?
La souffrance a toujours été un océan de créativité.
OĂą nos droits s'arrĂŞtent, et oĂą nos droits commencent ?
L'encre coule pour les honneurs,
mais trop souvent c'est la sentence.

En Chine, les Ă©tudiants de la place Tien An Men
Se sont fait assassiner, même sentence au Vietnam pour un poème.
En Syrie, au Maroc, en Malawi.
Tu critiques ton gouvernement en prison tu pourris.
Au Nigeria, tu voles c'est la mort.
MĂŞme sentence en Iran si tu dis que le pouvoir a tort.
Où est passée la liberté d'expression ?
J'écris contre l'oubli, mais ça ne reste qu'une chanson.
L'Angleterre a des prisons remplies d'Irlandais,
Les prisonniers politiques pullulent dans les cachots de la cité.
Où est passée la liberté d'expression ?
J'écris contre l'oubli, mais ça ne reste qu'une chanson.

Ca ne reste qu'une chanson, mais le flot de la musique
Se rappelle d'oĂą elle Ă©mane et pour qui elle s'agite.
Voilà pourquoi album après album Assassin connait sa cible .
Qui sera la prochaine victime ?

Par Nugygjim Hyny le 24/10/2002 Ă  11:48:03 (#2395901)

Transfere.... En lien avec "L'ange de la justice" ....


//----------

L'Ă©gocentrisme de l'assassin (Assassin)



Dans la forĂŞt sombre des psychoses diverses,
Je verse mes Ă©motions dans les notions qui me restent.
Il est facile de perdre l'équilibre sur une circonférence,
Perdue dans l'univers trouble d'un horizon dense.
Car chaque individu, chacun d'entre nous sur cette terre,
A, au plus profond de lui, son ego comme adversaire.
Attendant paisiblement comme le requin dans la nuit noire des fonds marins,
La venue prochaine de l'Assassin.
Celui qui réveillera nos faiblesses, nos différences,
Travaillant le mental, déstabilisant la patience.
Il est là, présent, voit ce que l'on voit, vit ce que l'on vit,
Prêt à tout, faisant partie intégrante de nos esprits.
Prisonnier de ses propres Ă©motions,
C'est un effort permanent pour ne pas ĂŞtre prisonnier de sa pression.
Les fleurs Ă©closent dans un monde oĂą l'on cultive l'individualisme,
Où les racines ont pris forme dans les "libertés" du capitalisme.
Tu comprends pourquoi les fruits sont souvent avariés,
L'eau qui les arrose est trop souvent polluée
D'avidité, de cupidité guidée par l'égocentrisme
Qui s'immisce dans chacun de nous, puis glisse ...
Dans les cellules conscientes de notre anatomie.
Ce putain de système parfois me mash up l'esprit.
Me fait plonger dans mon ego plutôt que dans la lucidité.
Il est parfois dur d'appliquer ces belles théories avec des enculés.
Le miroir reflète l'image, mais l'image est souvent sombre.
Quand l'ego surplombe la conscience et s'active dans la pénombre.
Seul dans une ville de grande solitude.
La face cachée de notre ego ne veut pas perdre son attitude.
Il lutte, il lutte, mais le système l'oppresse.
L'Ă©gocentrisme de l'Assassin intervient quand le mental stresse.
L'heure sonne, l'heure sonne, monte les basses au maximum !
Le dédoublement de ma personne s'imbibe de ce qui l'environne.
Sous transfusion du virus de consommation,
J'irais bien karna cet enfoiré vu sa maison.
Vu ma vision, vu que j'ai perdu ma raison,
Laissée à l'abandon dans les rues de cette nation qui m'a vu naître.
Un numéro, une étiquette,
Un nom, un prénom, une classe sociale et bienvenue sur la planète.
Prends à droite, prends à gauche, tout est indiqué, tout est dirigé
Laisse faire l'Etat, le schéma est bien pensé .
Bullshit ! Comme le dirait le home boy AroĂŻne.
L'homme est un loup pour l'homme, mais j'ai décidé de contrôler ma personne.
C'est sûr, c'est dur mais je pense au futur
Puis soudain mon ego me revient Ă  toute allure.
Ramenant le côté impur des pensées malsaines,
Celles qui traînent dans les extrêmes, celles qui font que mon coeur saigne.
Il est en moi, car mon moi est son moi,
Et sans Ă©moi, Ă  la moindre occasion il me foudroie - Booyaka !
Car si je laisse l'Ă©gocentrisme me contrĂ´ler comme ils le veulent,
Je serai un nouveau naufragé, seul.
Bien seul avec mes pensées quand je m'endors.
Seul, bien seul avec ma rancoeur et mes remords.
Le miroir reflète l'image, mais l'image est souvent sombre.
Quand l'ego surplombe la conscience et s'active dans la pénombre.

Refrain

Click, clack le maniak se dédouble en moi,
Mes réflexes sont conditionnés par sa voix .
Qui, elle-mĂŞme, est le reflet de la tension qui oppresse ma personne.
Dur de rester fresh quand on vit Ă  Babylone !
Pourtant le désespoir est une insulte à l'avenir.
C'est une phrase bien optimiste quant on laisse les gens mourir.
Et mon ego le sait, on ne lui ment pas.
Le seul qui peut le stopper dans ses actes, C'EST ....

Texte simple mais on ne peut plus explicite...

Par Desdémone Edhel le 24/10/2002 à 12:25:29 (#2396219)

Kery James - Y'a pas d'couleur



Message d'amour mĂŞme en temps de guerre
Alors que certains attisent les passions
Moi j'rappe pour les Noirs, les Arabes et les Blancs
Sache que je suis pas de ceux qu'effraie la différence
Ta couleur de peau pour moi ne fait aucune différence
Y'a pas de couleur pour aimer, pas de couleur pour souffrir
Pas une couleur qui t'empĂŞche de mourir
Pas une couleur pour s'aimer, pas une couleur pour sourire
Pas une couleur pour pleurer (tu le sais)
Dans nos différences nous sommes liés
Nos apparences ne sont pas toujours le reflet
De ce que contiennent nos coeurs et c'est ce qui importe
Y'a pas de couleur pour que la mort t'emporte
Y'a pas de couleur pour tricher, pas d'couleur pour tromper
Pas de couleur pour blesser ou tuer
Pas une couleur qui t'immunise contre la douleur
Pas une couleur qui te rende supérieur (saches le !)

Ma soeur y'a pas d'couleur pour pleurer
Tu vois mon frère, y a pas d'couleur pour aimer
Pas d'couleur pour souffrir
Pas d'couleur pour sourire
Y'a pas d'couleur pour pleurer

Y'a pas de couleur pour être stupide, ignorant, raciste et borné
Pas une couleur attitrée à l'absurdité
Pas une couleur qui prouve ton intelligence
Pas une couleur qui témoigne de ta tolérance
Pas une couleur qui t'empĂŞche de te sentir seul
Foudroyé, rescapé d'un amour manqué
Pas une couleur qui t'abrite de la pauvreté
Pas une couleur qui garantisse ton honnêteté
Pas une couleur qui te protège de l'erreur, frère
Pas une couleur qui te protège de la peur, soeur
Pas une couleur qui t'innocente de toute injustice
Aucune couleur ne garantit ta réussite
J'connais les méfaits du racisme et ce qu'ils provoquent
Quand l'exclusion devient rage, arrive le choc
MĂŞme en temps de guerre alors que la paix agonise
J'réanime l'amour dont l'absence m'épuise

....

Par Nienna Fayree le 24/10/2002 Ă  12:35:29 (#2396296)

J'aime bien ta chanson Desde..mais j'aime pas particulierement le Rap:)


WEHAVENOBANANASTODAY !

2001Were back stronger than pokemons
As most of you have been asking for more
(for the ones who join us today and want a summary there were two albums
before the one youre holding in your hands. Still you may purchase it by mail order
through Kodiak, Seasons of Mist, Holy Records and Adipocere)

Ch: I see you want a lil bit of salsa
I can see you want a lil bit of rumba
I see you want a huge part of grind
No disappointment - all this you will find

Weve got everything inside our shop
C. in C. ll make you sweat until you drop
Youll get everything that you want us to play
But sorrywe have no bananas today

Weve got gloomy tunes and funny ditties we would like to spare
And secrets about journalists that we would like to share
As the habits of some famous actors of the French scene
You wouldnt believe the things weve seen, it isnt what it seems
Youll never forget what were going to say
But yes, we have no bananas today .

Ch

Wont you taste an orange ?
Wont you taste a lemon ?
Wont you taste an apple ?
Now wont you taste my fist ?

I see you want a lil bit of salsa
I can see you want a lil bit of rumba
I see you want a huge part of grind

Carnival In Coal
Yes We have no Bananas

Par Nugygjim Hyny le 24/10/2002 Ă  12:51:32 (#2396422)

*WARNING* Ce post n'est pas a but injurieux *WARNING*

C'est a peu pres le genre de propos qu'on certaine personne en disant :

"J'aime bien le texte de Martin Luther King, dommage qu'il soit noir" :rolleyes:

Par Koshi/Xantar le 24/10/2002 Ă  12:54:31 (#2396445)

:rolleyes: <-- ceci est un lien

humpf...

Par Nienna Fayree le 24/10/2002 Ă  14:34:56 (#2397233)

Je precise que la pochette dont sont tirées les paroles precise:

Explicit Lyrics....


Is he she, Is she he? Is that creature a « he » or a « she » ? A cigar or a lipstick ? A pussy or a prick ? An equal taste for clits and dicks. A living wonder, a total freak of nature. Watch it here it comes to boom boom your butt baby. Lick it better and guide it to orgasm. The bi-sex doll is gonna bump and grind your belly. Two good reasons to believe in God Being born with a stick and a slot.
Recto verso is my motto. What you need is something special. An anal deviation lesson. Dont you try to kiss menever ! Tenderness aint the point for rapers Recto verso is my motto.

She-Male Whoregasm
Carnival in Coal

Par Lodril le 24/10/2002 Ă  18:12:48 (#2398804)

Se casse du taf sur un rythme de Skaaaaa !!!!!


Marcel et son orchestre - Raoul et Alain


Raoul et Alain sont deux supers copains
Les jours oĂą y'a du foot
Faut pas que les meufs elles nous les broutent
Jeanine et SĂ©verine sont leurs deux copines
On n'est pas des bibelot, y'en a marre de ces deux blaireaux

T'aurais pas du facher Raoul
SĂ©rieux ! Tu l'as pas vu quand il se met en boule
T'aurais pas du facher Raoul
Lui allumer son neurone de pitbull

Elles font qu'Ă  se moquer
N'arrĂŞtent pas de jacasser
Et pour nous Ă©nerver
Elles bougent l'antenne de la télé
Elles font des farandoles
Ricanent font les mongoles
Font aboyer Tarzan
Pour nous gâcher Thierry Rolland

T'aurais pas du facher Raoul
SĂ©rieux ! Tu l'as pas vu quand il se met en boule
T'aurais pas du facher Raoul
Lui allumer son neurone de pitbull


Elles se sont saoulées à nos bières
ah! ah! Et hurlent comme des supporters
ah! ah! On s'est chargé de les calmer
C'est nous que les flics ont embarqués
Et depuis qu'on est en prison
ah! ah! Chaque fois qu'il y a une retransmission
J'ai une pensée pour les nanas
Ich liebe dich nicht, du liebst nicht mich ah! ah!


T'aurais pas du facher Raoul
SĂ©rieux ! Tu l'as pas vu quand il se met en boule
T'aurais pas du facher Raoul
Lui allumer son neurone de pitbull


Marcel et son orchestre - Comme un balai (in the wind)

Y'a rien Ă  comprendre
C'est comme ça pas autrement
Pas la peine de dicuter
J'ai reçu des instructions
Cherchez pas Ă  m'embrouiller
Content pas content, pareil
1 point c'est tout ! 2 points c'est tout !
Je veux pas savoir
Tout ça c'est pas mes histoires
Z'aviez qu'Ă  prevoir
A moi on me la fait pas
Jouez pas au plus fin
Vous etes pas sur l'bon terrain
3 points c'est tout ! 4 points c'est tout

Rene est con, comme un balai
Comme un balai en moins poilu et plus epais
Rene est con, comme un balai
Comme un balai en moins poilu et plus epais

Faites pas vos malins
M'prenez pas pour un cretin
Allez jouer plus loin
Ou sinon je lache les chiens
Laissez moi bosser
Arretez d'tergiverser
5 points c'est tout ! 6 points c'est tout !
Avec vos mots vous croyez m'intimider
Pas qu'ca qu'a faire ecouter vos commentaires
Manquez pas d'air
Mais j'suis pas ne d'hier
Vos belles idees vous pouvez vous les garder

Rene est con, comme un balai
Comme un balai en moins poilu et plus epais
Rene est con, comme un balai
Comme un balai en moins poilu et plus epais

Fallait pas, fallait pas, fallait pas me chercher
Fallait pas, fallait pas, fallait pas me trouver
T'avais qu'a, t'avais qu'a, t'avais qu'a y penser
T'avais qu'a y penser pour ne pas m'emmeler

Rene est con, comme un balai
Comme un balai en moins poilu et plus epais
Rene est con, comme un balai
Comme un balai en moins poilu et plus epais

Par Nihl le 27/10/2002 Ă  18:59:03 (#2418775)

Mon coup de coeur :amour: simplement pour ses textes originaux et biens Ă©crits...

DrĂ´le de mine

T'as du plomb dans la tĂŞte
Les soirs oĂą tu m'la fais
Quand j'veux pas qu'tu t'arrĂŞtes
Tu me boudes et te tais

Quand je suis Ă  bout d'nerfs
Tu te roules sur la table
Jusqu'Ă  tomber par terre
Et rester introubable

Et pourtant, y'a des soirs
OĂą tu t'moules Ă  mes doigts
Parfois j'ai peine Ă  croire
Les mots que tu m'envoies

Tu fais semblant de rien
Mais t'as le sang qui bout
Tu me prends par la main
Puis tu danses comme un fou

Je te porte Ă  ma bouche
Te mordille en douceur
Et c'est moi qui te couche
Après de longues heures

T'as du plomb dans la tĂŞte
Et ce soir j'me la paie
Tu veux pas faire la fĂŞte
Tu veux pas faire la paix

Ça m'tentait pas d'attendre
Après ta bonne humeur
C'que tu viens d'entreprendre
C'est un mauvais quart d'heure

C'pas ma faute si des fois
C'est en plein restaurant
Que j'ai envie de toi
Devant d'autres clients

Tu peux t'compter chanceux
J'suis juste un peu bohème
Tu vivras peut-ĂŞtre pas vieux
Mais tu sais que je t'aime

Refrain :

Y en a des pires que toi
Ceux qui se prostituent
Sous n'importe quels doigts
Sur n'importe quelle rue

En disant des sottises
Pour des questions d'argent
Paraît qu'on les méprise
Chaque fois qu'on les prend

Faudrait bien que tu saches
Quand tu te sens miné
Qu'ceux qui bavent et qui crachent
T'as rien Ă  leur envier

Moi j'en connais pas mal
Qui se voient condamnés
Plongés dans un journal
À faire des mots croisés


T'as du plomb dans la tĂŞte
Et ce soir tu t'la casses
Quand j'veux jouer au poète
Tu t'retournes et t'effaces

Mais tu feras c'que tu veux
Je t'aurai Ă  l'usure
Dis pas que t'es trop vieux
Pour une autre aventure

C'pas ma faute si tu rĂŞves
De n'pas ètre éphémère
Moi aussi ça m'énerve
De finir en poussière

J'crois qu'on vient tous au monde
Pour broyer du noir
Ă€ chacun ses secondes
Au fond de l'aiguisoir

Refrain

Y'en a bien des plus grands
Et des plus colorés
Qui ont l'air insignifiant
Quand tu t'mets Ă  parler

Y a que toi qui me donnes
Des frissons dans l'Ă©chine
Y a que toi qui m'Ă©tonnes
Avec ta drĂ´le de mine

T'as du plomb dans la tĂŞte
Et ce soir c'est bizarre
T'as la mine mauvaise
Et t'as les traits tirés

T'as du plomb dans la tĂŞte
Mais c'est vrai qu'il est tard
Si tu veux qu'on arrĂŞte
J'vais mĂŞme pas t'aiguiser


Paroles et musique : Lynda Lemay
(Basse : Yoland Houle
Batterie : Sylvain Clavette
Guitare acoustique : Yves Savard
Guitare Ă©lectrique et programmation : Marc PĂ©russe
Percussions : Paul Picard)

(j'ai mis un certain temps Ă  comprendre qu'elle parlait simplement de son crayon a papier :p :p)

--------------------------------------------------------

Un truc de passage
Paroles et musique : Lynda Lemay.
2000

L'homme était français, la femme était russe
Tous deux voyage aux États-Unis
Tous deux attendaient le mĂŞme autobus
Presque sans bagages, comme des sans-abri

Ils se composaient dans le terminus
Un nouveau langage bizarrement joli
Presque du français et presque du russe
Et l'anglais d'usage qu'ils avaient appris

Au fil du trajet, dans le processus
Du bon bavardage qui se pervertit
Le couple savait qu'il s'agirait juste
D'un truc de passage voué à l'oubli

L'homme était français, la femme était russe
Leurs deux coeurs volages n'avaient qu'une envie
Lui s'imaginait délivrer le buste
De l'Ă©pais corsage Ă  demi rempli

Elle se retenait d'explorer les muscles
De ce corps sauvage de mâle aguerri
Il y eut deux arrĂŞts puis un terminus
Un sac de couchage pour deux corps unis

Au matin dormaient l'homme et sa VĂ©nus
Tous deux en otages de l'autre endormi
Mais dans le respect de leur consensus
L'Ă©ventuel chantage n'Ă©tait pas permis

L'entente voulait qu'ce soit jamais plus
Qu'un truc de passage voué à l'oubli

L'homme était français, la femme était russe
Sans enfantillage, tous deux ont repris
Chacun leur trajet et leur autobus
Tous deux le visage un peu déconfit

La femme chassait le souvenir robuste
De son court voyage aux États-Unis

Alors que germait dans son utérus
Un truc de passage voué à l'oubli

--------------------------------------------------------

La centenaire
Paroles et musique : Lynda Lemay.
2002
Les Productions Caliméro Inc.

Ça fait cent longs hivers
Que j'use le mĂŞme corps
J'ai eu cent ans hier
Mais qu'est-ce qu'elle fait la mort ?

J'ai encore toute ma tĂŞte
Elle est remplie de souvenirs
De gens que j'ai vu naître
Puis que j'ai vu mourir

J'ai tellement porté de deuils
Que j'en ai les idées noires
J'suis là que j'me prépare
Je choisis mon cercueil

Mais l'docteur me répète
Visite après visite
Qu'j'ai une santé parfaite
Il est là qui m'félicite

J'ai vu la première guerre
Le premier téléphone
Me voilĂ  centenaire
Mais bon qu'est-ce que ça m'donne ?

Les grands avions rugissent
Y'a une rayure au ciel
C'est comme si l'Ă©ternel
M'avait rayé d'sa liste

Ça fait cent longs hivers
Que j'use le mĂŞme corps
J'ai eu cent ans hier
Mais qu'est-ce qu'elle fait la mort

Qu'est-ce que j'ai pas fini
Qu'y faudrait que j'finisse
Perdre un dernier ami
Enterrer mes p'tits fils

J'ai eu cent ans hier
Ma place n'est plus ici
Elle est au cimetière
Elle est au paradis

Si j'méritais l'enfer
Alors, c'est réussi
Car je suis centenaire
Et j'suis encore en vie

Moi j'suis née aux chandelles
J'ai grandi au charbon
Bien sûr que j'me rappelle
Du tout premier néon

J'ai connu la grande crise
J'allais avoir trente ans
J'ai connu des Ă©glises
Avec du monde dedans

Moi j'ai connu les chevaux
Et les planches Ă  laver
Un fleuve tellement beau
Qu'on pouvait s'y baigner

Moi j'ai connu le soleil
Avant qu'il soit dangereux
Faut-il que je sois vieille
Venez m'cherchez bon Dieu

J'ai eu cent ans hier
C'est pas qu'j'ai pas prié, mais
Ça aurait tout l'air
Que Dieu m'a oubliée

Alors j'ai des gardiennes
Et des nouveaux visages
Des amis de passage
Payés à la semaine

Elles parlent un langage
Qui n'sera jamais le mien
Et ça m'fait du chagrin
D'avoir cinq fois leur âge

Et mille fois leur fatigue
Immobile Ă  ma fenĂŞtre
Pendant qu'elles naviguent
Tranquilles sur internet

C'est vrai j'attends la mort
Mais c'est pas qu'je sois morbide
C'est qu'j'ai cent ans dans le corps
Et j'suis encore lucide

C'est que je suis avide
Mais qu'y'a plus rien Ă  bord
Que mon passé déborde
Et qu'mon avenir est vide

On montre à la télé
Des fusées qui décollent
Est-ce qu'on va m'expliquer
Ce qui m'retient au sol

Je suis d'une autre Ă©cole
J'appartiens Ă  l'histoire
J'ai eu mes années folles
J'ai eu mes heures de gloire

J'ai eu un bon mari
Et quatre beaux enfants
Mais tout le monde est parti
Dormir au firmament

Y'a que moi qui veille
Qui vit, qui vit encore
Je tombe de sommeil
Mais qu'est-ce qu'elle fait la mort ?

Hum, Hum,

Par Raker Tyrianor le 27/10/2002 Ă  19:32:40 (#2418979)

Halte aux chansons et/ou texte a caractère politique et/ou tendancieux, sinon lock.

Par Melina Edhel-- le 27/10/2002 Ă  21:45:42 (#2419767)

Rhapsody - Emerald Sword

Crossed the valleys the dust of midlands
to search for the third key to open the gates
Now I'm near the altar the secret inside
as legend told my beloved sun light the dragons eyes
On the way to the glory I'll honour my sword
to serve right ideals and justice for all

Finally happened the sun lit their eyes
the spell was creating strange games of light
Thanks to hidden mirrors I found my lost way
over the stones I reached the place it was a secret cave
In a long bloody battle that prophecies told
the light will prevail hence wisdom is gold

For the king for the land for the mountains
For the green valleys where dragons fly
For the glory the power to win the black lord
I will search for the emerald sword

Only a warrior with a clear heart
could have the honour to be kissed by the sun
Yes, I'm that warrior I followed my way
led by the force of cosmic soul I can reach the sword
On the way th the glory I'll honour my sword
to serve right ideals and justice for all

For the king for the land for the mountains
For the green valleys where dragons fly
For the glory the power to win the black lord
I will search for the emerald sword

===================================

Rhapsody - The villages of Dwarves

The dwarves of Lork are showing all their honour
when you walk on the Gandor secret hill

The dance for fire and wind
and the stories about old kings
are pleasing our brave lords
down in the village of dwarves

The elves are playing under timeless willows
while blue and red paint all my beloved land

The dance for fire and wind
and the stories about old kings
are pleasing our brave lords
down in the village of dwarves

The eagle's eye is hiding something tragic
but in this night the red wine rules in me

The dance for fire and wind
and the stories about old kings
are pleasing our brave lords
down in the village of dwarves

And all night long me Arwald and Aresius
we speak, we laugh, we honor our king

The dance for fire and wind
and the stories about old kings
are pleasing our brave lords
down in the village of dwarves

And time has come now to ride
before the end of the night
the march of the swordmaster
to the unholy fight

=============================

Rhapsody - Holy Thunderforce

Face me evil bastard, smell the hate of angels
Glory, pride and bloodshed
Cowards and beholders, rapers of my wisdom
mix of dust and bones
Go back to your abyss, Algalord will not fall
but your heads will soon roll
Test the blade of heroes, fury of the thunder
hit my golden shield

So we'll fight against the wind for the glory of the kings
to defeat the evil enemies
And we'll ride with our lord for the power and the throne
in the name of holy thunderforce

Arwald and Aresius with the nordic warrior
on their way to Hargor
Chaos and oblivion, turmoil and disorder
will have now their name
The last fallen heroes will defeat your forces
Thousand spirits calling
On the furthest mountain I will see your fire
quenched by holy frost!

So we'll fight against the wind for the glory of the kings
to defeat the evil enemies
And we'll ride with our lord for the power and the throne
in the name of holy thunderforce

============================================

Rhapsody - Knightrider of Doom

The fading illusion the sirens' grey tears
it's here in the cold air the town's tragic fear
The breath of infernos the rise of the dead
the portals of chaos the seventh black flame

(RIDE) Destino (KNIGHT) mi arrendo
...al tuo dominio del tempo!

IN THIS BLOODY DAWN
I WILL WASH MY SOUL
TO CALL THE SPIRIT OF VENGEANCE
TO DENY MY WISDOM FOR ANGER
TO BREAK THE SCREAM OF THE SILENT FOOL
AND TO BE THE SON OF DOOM...
OF DOOM!
IN THIS BLOOD DAWN
I WILL WASH MY SOUL
TO CALL THE SPIRIT OF VENGEANCE
TO DENY MY WISDOM FOR ANGER
TO BREAK THE SCREAM OF THE SILENT FOOL
TO BE A KNIGHTRIDER OF DOOM...
OF DOOM!

The rites of the unborn the dragonship's fall
the waves of my ocean the twins' holy call
The march of the heroes the call of the gods
after the rituals on the silent shore

(RIDE) Destino (KNIGHT) mi arrendo
...al tuo dominio del tempo!

IN THIS BLOODY DAWN
I WILL WASH MY SOUL
TO CALL THE SPIRIT OF VENGEANCE
TO DENY MY WISDOM FOR ANGER
TO BREAK THE SCREAM OF THE SILENT FOOL
AND TO BE THE SON OF DOOM...
OF DOOM!
IN THIS BLOODY DAWN
I WILL WASH MY SOUL
TO CALL THE SPIRIT OF VENGEANCE
TO DENY MY WISDOM FOR ANGER
TO BREAK THE SCREAM OF THE SILENT FOOL
TO BE A KNIGHTRIDER OF DOOM...
OF DOOM!

===================================

Rhapsody - Forest of the Unicorns

Run holy beloved horse
on this peaceful day
through these valleys kissed by light
where peace is so rare

So hardy trees let me hear your words
about those memories
please tell me all about our hold
and epic battles they won

Beware of unholy fire
my guardian of the trees
their flames can't burn the memory
the wisdom of the kings
The secrets of this forest
the ride of unicorns
are treasures of these valleys
where freedom has its throne
where love must reign eternally
avoiding acts of war

We must have all their valour
to defend these lands
or the sun in these valleys
will not shine again

Beware of unholy fire
my guardian of the trees
their flames can't burn the memory
the wisdom of the kings
The secrets of this forest
the ride of unicorns
are treasures of these valleys
where freedom has its throne
where love must reign eternally
avoiding acts of war

=================================

Rhapsody - Wisdom of the Kings

Removed the stones which hide the cave
blind and dark along my way
I must go on wise and brave before a last hail
At the end of floor stairs of ancient stone
lead me to a vision, an unreal hall

And they appear in front of me
lightened by a mystic flame
A new dimension I have to face beyond the gates
I can not believe oh what now I see
when the two demons awake from the sleep

Holy dragons keepers of time
Ride brave the blue skies and spell my eyes
Fly beyond these hills ride on the wind
The wisdom of the kings

Lost in a dream I'm under the spell
of this sunny magic land
But Aresius said: Become aware! All can hide the hell...
Now it's time to go to the mighty sword
it's time to follow the kings holy call

Holy dragons keepers of time
Ride brave the blue skies and spell my eyes
Fly beyond these hills ride on the wind
The wisdom of the kings

================================

Rhapsody - Rain of a thousand Flame

DIES IRAE
REGNA NELL' OSCURITA'

Guardians of the moonlight bring the spell alive
trought the sphere of sorrow lead my holy ride
Titans of the desert face the warlord's pride
fighters from the near lakes join the tragic night

War of the ghostland take your souls
but give us freedom once and for all
...firestorm!

UNDER THE RAIN OF A THOUSAND FLAMES
WE FACE THE REAL PAIN FALLING IN VAIN
WHILE THE DARK ANGEL SCREAMS FOR VENGEANCE
IN THE DEAD SHADOW OF FALLING STARS

Silent cries of virgins touch the heart of night
raped by the demons under painful sights
Sperm and blood and terror chaos in my head
Is the law of evil triumph for the damned

War of the ghostland take your souls
but give us freedom once and for all
...firestorm!

UNDER THE RAIN OF A THOUSAND FLAMES
WE FACE THE REAL PAIN FALLING IN VAIN
WHILE THE DARK ANGEL SCREAMS FOR VENGEANCE
IN THE DEAD SHADOW OF FALLING STARS

...Moonlight is the witness of the most tragic day for our lands...
nothing seems possible to change the destiny of war...
Lament of heroes reach the deep skies
fill the wide cosmos and free my pain... my pain!

UNDER THE RAIN OF A THOUSAND FLAMES
WE FACE THE REAL PAIN FALLING IN VAIN
WHILE THE DARK ANGEL SCREAMS FOR VENGEANCE
IN THE DEAD SHADOW
OF FALLING STARS

DIES IRAE
REGNA NELL' OSCURITA'

Par Fenrill le 27/10/2002 Ă  22:00:27 (#2419850)

U2 - Sunday, Bloody Sunday


I can't believe the news today
I can't close my eyes and make it go away.
How long, how long must we sing this song?
How long, how long?
'Cos tonight
We can be as one, tonight.

Broken bottles under children's feet
Bodies strewn across the dead-end street.
But I won't heed the battle call
It puts my back up, puts my back up against the wall.

Sunday, bloody Sunday.
Sunday, bloody Sunday.
Sunday, bloody Sunday.
Sunday, bloody Sunday.
Oh, let's go.

And the battle's just begun
There's many lost, but tell me who has won?
The trenches dug within our hearts
And mothers, children, brothers, sisters
Torn apart.

Sunday, bloody Sunday.
Sunday, bloody Sunday.

How long, how long must we sing this song?
How long, how long?
'Cos tonight
We can be as one, tonight.
Sunday, bloody Sunday.
Sunday, bloody Sunday.

Wipe the tears from your eyes
Wipe your tears away.
I'll wipe your tears away.
I'll wipe your tears away.
I'll wipe your bloodshot eyes.
Sunday, bloody Sunday.
Sunday, bloody Sunday.

And it's true we are immune
When fact is fiction and TV reality.
And today the millions cry
We eat and drink while tomorrow they die.

The real battle just begun
To claim the victory Jesus won
On...

Sunday, bloody Sunday
Sunday, bloody Sunday.


PS pour Desde : J'aime bien la BO de Sexe Intentions donc merci pour Colorblind (Rajoutons Bitter Sweet Symphony qui est trés trés bien ;) )

PS pour Raker: Précise bien tes interdictions car énormement de chanson on un arrière gout politique ou polémique, c'est une des composantes même de la communication par la chanson... Exprimer...

Par Fenrill le 27/10/2002 Ă  22:18:24 (#2419948)

*WARNING* Ce post n'est pas a but injurieux *WARNING*

C'est a peu pres le genre de propos qu'on certaine personne en disant :

"J'aime bien le texte de Martin Luther King, dommage qu'il soit noir"




Juste pour ceux qui seraient intéressés ^^ ---> Le fameux discours du 28 aout 1963 (le plus célèbre du moins) du Dr. Martin Luther King, Jr.'s

Bon, je vais m'expliquer plus clairement, vu qu'il semble que mon méssage...

Par Raker Tyrianor le 27/10/2002 Ă  22:24:46 (#2419993)

ne soit pas trés clair.

Les chansons doivent etre modérées au même titre que les posts normaux, ainsi tout post sur le Front-National, la politique, la religion, les origines ethniques, mentalités et coutumes sont plus ou moins tolérés.

Mais, lorsque plusieurs posts concernent un de ces sujets, je suis dans l'obligation de mettre un hola, ainsi personne n'aura d'avertissement car cela ne serait pas juste mais si cela venait a se repeter de manière trop régulière je fermerait le thread illico.

J'espere avoir été clair, une petite chanson pour la peine :


Damien Saez
Jeune et Con
-------------------------------

Encore un jour se lève sur la planète France
Et je sors doucement des mes rĂŞves, je rentre dans la danse
Comme toujours il est 8h du soir, j'ai dormi tout le jour
Je me suis encore couché trop tard, je me suis rendu sourd encore

Encore une soirée où la jeunesse France
Encore elle va bien s'amuser puisqu'ici rien n'a de sens
Alors on va danser, faire semblant d'ĂŞtre heureux
Pour aller gentiment se coucher, mais demain rien n'ira mieux

{Refrain:}
Puisqu'on est jeune et con
Puisqu'ils sont vieux et fous
Puisque des hommes crèvent sous les ponts
Mais ce monde s'en fout
Puisqu'on est que des pions
Contents d'ĂŞtre Ă  genoux
Puisque je sais qu'un jour nous gagnerons Ă  devenir fous

Encore un jour se lève sur la planète France
Mais j'ai depuis longtemps perdu mes rĂŞves, je connais trop la danse
Comme toujours il est 8h du soir, j'ai dormi tout le jour
Mais je sais qu'on est quelques milliards Ă  chercher l'amour encore

Encore une soirée où la jeunesse France
Encore elle va bien s'amuser dans cet Ă©tat d'urgence
Alors elle va danser, faire semblant d'exister
Qui sait si l'on ferme les yeux, on vivra mieux

{au Refrain}

Encore un jour se lève sur la planète France
Mais j'ai depuis longtemps perdu mes rĂŞves, je connais trop la danse
Comme toujours il est 8h du soir, j'ai dormi tout le jour
Mais je sais qu'on est quelques milliards Ă  chercher l'amour.

Par Desdémone Edhel le 28/10/2002 à 2:45:49 (#2421286)

Ben Harper
Please Bleed


Make me feel like a beggar
Make me feel like a thief
Make me feel like a battle, that cannot end in peace
Make me feel like running, as if I've lost my nerve
Make me feel like crying, tears I don't deserve

Please bleed
So I know that you are real
So I know that you can feel
The damage that you've done
Who have I become
To myself I am numb, I am numb, I am numb

Is this really living ? Sometimes it's hard to tell
Or is this a kind of gentler hell ?
Turn out the lights
And let me stare into your soul
I was born and bled for you old

Please bleed
So I know that you are real
So I know that you can feel
The damage that you've done
Who have I become
To myself I am numb, I am numb, I am numb

Never said thank you
Never said please
Never gave reason to believe
So as it stands
I remain on my knees
Good lovers make great enemies

Please bleed
So I know that you are real
So I know that you can feel
The damage that you've done
Who have I become
To myself I am numb, I am numb, I am numb

Par Lodril le 28/10/2002 Ă  11:50:16 (#2422952)

Benabar - Saturne

Au centre du système salaire
une vieille planète tourne à l'envers
protégée par ses anneaux périphériques
un jour Saturne crèvera de son trafic

on l’appelle aussi la ville lumière
parce que les sans défense sur leurs trottoirs
grâce à leurs réverbères de chevet
peuvent bouquiner pour s'endormir super

il y a même une fusée
en métal rouillé
mais elle a pas de moteur
elle pourra jamais décoller
de Saturne ! on est coincé !

les Saturniens rĂŞvent de campagne de CĂ´te d'Azur
pourquoi respirer plus longtemps l'hydrocarbure ?
provoquent les provinciaux qui se marrent et qui s'Ă©tonnent
alimentaire mon cher Watson !

Saturne manque pas d'idées pour torturer les clodos
ils ont même inventé un nouveau banc de métro
qui les empêche quel progrès de s'allonger
mais le ventre de la ville va bientôt les digérer

Gavroche habite Belleville il a 8 ans il est Malien
les Thénardiers de l'Hôtel de Ville
veulent l'expulser lui et les siens
" je suis tombé par terre c'est la faute au maire
la gueule dans le ruisseau la faute au proprio "

Saturne a inventé un nouveau vocabulaire
quand un désespéré se fout en l'air
pour pas dire "suicidé" ou "un malheureux de plus en moins"
on dit "un incident sur la ligne B du RER"

comme on peut lire sur les vitrines des magasins
Ă  louer Ă  vendre livraison gratuite
satisfait ou remboursé deux pour le prix d’un
tout doit disparaître tout doit disparaître
tout doit disparaître

Par Alrik Schezar le 28/10/2002 Ă  13:56:25 (#2423997)

Ehhh !! on a oublie toutes les chansons de notre "jeunesse" !!

Capitainn Flam tu n'es pas, de notre galaxieee
Robotech ! tududum dum !
Les chevaliers du zodiaaaqueuhhh, s,en vont toujours a l'attaaqueuhh,...

Et pis aussi :

Il etait un petit navire, il etait un petit navire, qui...
J'ai du bon tabac dans ma tabatiere, j'ai du bon...


:D *sors * :maboule:

Voila j'adore le mec qui a ecrit sa ^^

Par Eilinel le 29/10/2002 Ă  16:39:46 (#2432987)

Allez viens,
nous construirons ensemble
la nouvelle déchirure.
Je sais y'a des trucs qui s'oublient pas
mais moi, tu sais,
j'oublie rien, allez viens

Et c'est toi que je pleurerai demain quand tu m'auras laissé,
quand tu m'auras repris bien plus que tu m'auras donné.

Allez viens,
y'a qu'a faire semblant de rien,
juste un peu fermer les yeux,
rien qu'y croire un tout petit peu.

Allez viens,
dors dans mes bras,
tu vois y'a mille et une raisons
pour pas rester seul comme un chien.
Et c'est toi que je pleurerai demain quand tu m'auras laissé,
quand tu m'auras tout dit, sans un mot, dans l'arrière salle d'un bistrot

Et c'est toi que je pleurerai demain quand tout Paris
me demandera pourquoi t'es plus lĂ .

Allez viens,
c'est sûr qu'on peut rester tout seul,
mais on a vraiment toute la vie pour ça.
Allez viens, laisse-toi faire,
on laissera nos casseroles au vestiaire,
on ouvrira un peu les yeux,
on se sentira un peu moins vieux.
Allez viens...

*ecoutais sa pendant l'epoque Harn*

Par Eilinel le 29/10/2002 Ă  16:44:21 (#2433026)

Je me sens si seul ce soir,
tu es lĂ  pourtant, dans mon lit, dans ma nuit.
Je ferais mieux de me coucher contre ton corps
au lieu de rester lĂ , Ă  fumer encore et encore.
Mais tu sais pour moi,
il y a des choses simples qui ne le sont pas...
Et c'est toujours quand tu dors
que j'ai envie de te parler.
C'est toujours quand tu dors
que moi je dors pas.
Comme un lamantin qui se lamente
dans les eaux troubles du manque,
j'ai la mort aux trousses qui me fout les foies,
qui me hante, qui me tente, qui me vante son antre
et combattant immobile,
j'Ă©coute bouillir mon sang, ma bile et battre Ă  mes tempes
le décompte du temps
Et c'est toujours quand tu dors
que j'ai envie de te parler
et c'est toujours quand tu dors
que je veux pas crever.
Et la nuit s'Ă©ternise
et moi je penche comme la tour de Pise,
fatigué sur un dernier dessin,
encore un qui raconte que je me sens pas bien.
Alors j'ai sommeil mais je veux pas dormir,
alors je veille je sais qu'un jour tu vas partir.
Parce que c'est toujours quand tu dors
que j'ai envie de te parler,
c'est toujours quand tu dors que moi je dors pas
et le bleu du petit matin me délivre enfin
et je fume mon dernier joint et c'est déjà demain...

pas tres gai...mais tellement beau...

Par Tristene Schezar le 29/10/2002 Ă  20:21:51 (#2435155)

The Miracle :
Friday evening
The blood still on my hands
To think that she would leave me now
For that ungrateful man

Sole survivor
No witness to the crime
I must act fast to cover up
I think that there's still time

He'd seem hopeless and lost with this note
They'll buy into the words that i wrote

This feeling inside me
Finally found my love, I've finally broke free
No longer torn in two
I'd take my own life before losing you

Victoria :
Feeling good this friday afternoon
I ran into Julian
Said we'd get together soon

He's always had my heart
He needs to know
I'll break free of the Miracle
It's time for him to go

This feeling inside me
Finally found my love, I've finally broke free
No longer torn in two
He'd kill his brother if he only knew

Their love renewed
They'd rendezvous
In a pathway out of view
They thought no one knew
Then came a shot out of the night

The Sleeper :
One last time
We'll lay down today
One last time
Until we fade away
One last time
We'll lay down today
One last time
We fade away

As their bodies lie still
And the ending draws near
Spirits rise through the air
All their fears disappear, it all becomes clear
A blinding light comes into view
An old soul exchanged for a new
A familiar voice comes shining through...

Nicholas :
This feeling inside me
Finally found my life, I'm finally free
No longer torn in two
I learned about my life by living through you

This feeling inside me
Finally found my life, i'm finally free
No longer torn in two
Leaving my own life by learning from you

We'll meet again my friend someday soon...

Finally Free
Metropolis Pt2 : Scenes from a memory
DREAM THEATER

bah...

Par Nienna Fayree le 29/10/2002 Ă  22:43:36 (#2436175)

Metropolis Pt2 : Scenes from a memory

:amour: :amour: :amour:
je me permet de donner un conseil pour ceux qui aiment les groupes qui ont du talent...les meilleures musiciens que j'ai jamais entendu sont tous dans ce grope....

--------------------
--------------------
Un peu de bruit ensuite^^

Der Wahnsinn
ist nur eine schmale BrĂĽcke
die Ufer sind Vernunft und Trieb
ich steig dir nach
das Sonnenlicht den Geist verwirrt
ein blindes Kind das vorwärts kriecht
weil es seine Mutter riecht

Ich finde dich

Die Spur ist frisch und auf die BrĂĽcke
tropft dein Schweiss dein warmes Blut
ich seh dich nicht
ich riech dich nur Ich spĂĽre Dich
ein Raubtier das vor Hunger schreit
wittere ich dich meilenweit

Du riechst so gut
du riechst so gut
ich geh dir hinterher
du riechst so gut
ich finde dich
- so gut
ich steig dir nach
du riechst so gut
gleich hab ich dich

Jetzt hab ich dich

Ich warte bis es dunkel ist
dann fass ich an die nasse Haut
verrate mich nicht
oh siehst du nicht die BrĂĽcke brennt
hör auf zu schreien und wehre dich nicht
weil sie sonst auseinander bricht

Du riechst so gut
du riechst so gut
ich geh dir hinterher
du riechst so gut
ich finde dich
- so gut
ich steig dir nach
du riechst so gut
gleich hab ich dich

Du riechst so gut
du riechst so gut
ich geh dir hinterher
du riechst so gut
ich finde Dich
- so gut
ich fass dich an
du riechst so gut
jetzt hab ich dich

Du riechst so gut
du riechst so gut
ich geh dir hinterher

Ayons une petite pensée emue pour Karlin Krieg le plus Allemand des Hargneux:D:amour:

Du Riechst so gut/Rammstein

---------------------------------
---------------------------------
Ensuite,la chanson qui fait pleurer....


Leonard Cohen/Waiting for the Miracle(BO de Tueurs NĂ©s)

Baby, I've been waiting,
I've been waiting night and day.
I didn't see the time,
I waited half my life away.
There were lots of invitations
and I know you sent me some,
but I was waiting
for the miracle, for the miracle to come.
I know you really loved me.
but, you see, my hands were tied.
I know it must have hurt you,
it must have hurt your pride
to have to stand beneath my window
with your bugle and your drum,
and me I'm up there waiting
for the miracle, for the miracle to come.

Ah I don't believe you'd like it,
You wouldn't like it here.
There ain't no entertainment
and the judgements are severe.
The Maestro says it's Mozart
but it sounds like bubble gum
when you're waiting
for the miracle, for the miracle to come.

Waiting for the miracle
There's nothing left to do.
I haven't been this happy
since the end of World War II.

Nothing left to do
when you know that you've been taken.
Nothing left to do
when you're begging for a crumb
Nothing left to do
when you've got to go on waiting
waiting for the miracle to come.

I dreamed about you, baby.
It was just the other night.
Most of you was naked
Ah but some of you was light.
The sands of time were falling
from your fingers and your thumb,
and you were waiting
for the miracle, for the miracle to come

Ah baby, let's get married,
we've been alone too long.
Let's be alone together.
Let's see if we're that strong.
Yeah let's do something crazy,
something absolutely wrong
while we're waiting
for the miracle, for the miracle to come.

Nothing left to do ...

When you've fallen on the highway
and you're lying in the rain,
and they ask you how you're doing
of course you'll say you can't complain --
If you're squeezed for information,
that's when you've got to play it dumb:
You just say you're out there waiting
for the miracle, for the miracle to come.

Encore mano Solo

Par Eilinel le 29/10/2002 Ă  23:13:22 (#2436401)

Sur le quai chacun sa peine,
y'a des mariniers qui pleurent,
et de leur tas de tĂ´les moisies,
on entend monter leur cri...
Et sur la tête de ma mère,
moi je te jure qu'elle est belle la vie
et sur la tête de tous mes frères
mais pas sur la tĂŞte de mon chien,
lui c'est mon copain...
Sur le quai chacun sa peine,
y'a des mariniers qu'ont du chagrin,
et qui cultivent leur haine
du soir au matin...
Y'a plus de gaz-oil dans les cuves,
y'a plus que des chiens qui s'usent,
les dents plantées dans la ferraille
et qui livrent l'ultime bataille...
Sur le quai chacun sa peine,
il suffirait vraiment d'un rien,
il suffirait qu'on les aime
pour que les hommes pensent Ă  demain...
Il suffirait qu'elles reviennent,
les femmes parties avec de vrais marins,
que le tour du monde les ramène
jusqu'au canal Saint-Martin...

...

Par Desdémone Edhel le 29/10/2002 à 23:55:28 (#2436694)

JANET JACKSON

"That's The Way Love Goes"


Like a moth to a flame
Burned by the fire
My love is blind
Can't you see my desire
That's the way love goes
Like a moth to a flame
Burned by the fire
That's the way love goes
My love is blind
Can't you see my desire?

Come with me
Don't you worry
I'm gonna make you crazy
I'll give you the time of your life

I'm gonna take you places
You've never been before and
You'll be so happy that you came

Oh, I'm gonna take you there
That's the way love goes
That's the way love goes

Don't mind if I light candles
I like to watch us play and
Baby, I've got on what you like

Come closer
Baby closer
Reach out and feel my body
I'm gonna give you all my love
Ooh sugar don't you hurry
You've got me here all night
Just close your eyes and hold on tight

Ooh baby
Don't stop,
It feels so good I'm gonna cry

Oh I'm gonna take your there
That's the way love goes
Hoo
That's the way love goes
That's the way love goes it goes it goes
Oh that's the way love goes
Reach out and feel my body
That's the way love goes
Dontcha know
That's the way
Like a moth to a flame
Burned by the fire
My love is blind
Can't you see my desire
Like a moth to a flame
Burned by the fire My love is blind
Can't you see my desire?
That's the way love goes....

the Cranberries - Hors Album

Par Lisèn le 30/10/2002 à 1:58:01 (#2437209)

The Cranberries - New New York

New, new, new
New, new, new

New New York skyline
Wounds may heal in time
Don't crumble don't dismay
It's a new New York today

I look across these city streets
My heart is numb, it still beats
Nothing to say
There's nothing to say

I look across this empty room
My heart is still in gloom
There's nothing to say
I only can pray

New, new, new
New, new, new

New New York Skyline
Wounds may heal in time
Don't crumble don't dismay
It's a new New York today

I look across these city streets
My heart is cold, it beats
Thirtieth of May
Ground Zero today

New, new, new
New, new, new

I get on my knees and pray
For the heroes of the day
No more comfort I can find
For the loved ones left behind


They won't tear us apart!
They won't tear us apart!
They won't tear us apart!
They won't tear us apart!
No way!
New day!, new day!

_______________

The Cranberries - So Cold In Ireland

Here is a story
of hope and of glory
He's eighteen years old
and well I fell in love
But after that
where have you gone, from me?
The one that I loved endlessly
We used to have a life
but now it's all gone
Mystify...
Does it have to be so cold in Ireland?
Does it have to be so cold in Ireland for me?
Are they ready for me?
Where have you gone, from me?
The one that I loved endlessly
We were to have a child
Yesterday's gone
Well I knew the time would come
When I'd have to leave

Go on
Look what they've done to me
They've taken my hand
And it's killing me
Killing me, killing me, killing me!
Does it have to be so cold in Ireland?
Does it have to be so cold in Ireland, for me?
Are they ready for me?
But I'm afraid I'm returning to Ireland
I'm afraid I'm returning to Ireland
I see, that there is nothing for me
There is nothing for me

_______________

The Cranberries - God Be With You

The truth will ever hide
Even though I tried
They tried to take my pride
But they only took my father from me
They only took my father
Even though I cried
Even though I tried again

God be with you Ireland
God be with you Ireland

Sometimes I was afraid
Even though I prayed
I've lost my religion now
You took that too somehow
Blood upon thy hands
Blood upon thy hands again

(I have served my time)
God be with you Ireland
(Suffered for my crime)
God be with you Ireland

(I have served my time)
God be with you Ireland
(Suffered for my crime)
God be with you Ireland

God be with you now
God be with you now
God be with you now
God be with you now

_______________

The Cranberries - Pathetic senses

Time is an illusion baby, I'm on your side
Love is a confusion baby, you'll never hide
Come to the conclusion baby, your love has died
Time is an illusion baby, I'm on your side
Time is an illusion baby, I'm on your side
Love is a confusion baby, you'll never hide
Come to the conclusion baby, your love has died
Time is an illusion baby, I'm on your side

I want to jump on your head
Until I get blisters
I will drop bombs on your bed
You'll be calling your sisters 'cos
Time is an illusion baby, I'm on your side
Love is a confusion baby, you'll never hide

Life was an attraction baby, but you never tried
Now it's an attraction maybe, you should have died
I want to jump on your head
Until I get blisters I will drop bombs on your bed
You'll be calling your sisters 'cos
Time is an illusion baby, I'm on your side
Love is a confusion baby, you'll never hide
Come to the conclusion baby, your love has died
Time is an illusion baby, I'm on your side
Pathetic senses, I'm on your side
Pathetic senses, I'm on your side
Pathetic senses, I'm on your side

_______________

The Cranberries - I Don't Need

The world is consuming me
And I don't feel so happy here today
I'm numb and I don't feel and
I used to be a baby in my day

So where is the one you loved?
Did she hold you happy next to her?
And your head hangs lightly
And everyone's slightly drunk tonight
They're drunk tonight again
I Don't need to see you, no not now
I Don't need to see you, no not now
My eyes they are hanging now and
My head is on the ground, the ground, the ground
And everyone's so patronising
I don't see when the real things comes around


So where is your mother now
Did she hold you happy next to her
And your head hangs lightly
And everyone's slightly drunk tonight
They're drunk tonight again
I Don't need to see you, no not now
I Don't need to see you, no not now
And maybe no work done today, no work done today. No. No. No.
No work done today. No. No. No. No, work done today.

_______________

The Cranberries - Nothing Left At all

Know it's over but the thoughts of you go on
Nothing here, nothing left at all

How I swore that I would never feel like this again
But then you, you brought it through

Oh no, is there any reason why I should walk away
Is it wrong, is it wrong to want to stay

And I know if I had the choice I would never let you
go
Do you know, do you really want to know

Well now the thoughts of you just circle in my mind
Hard to find, you were really hard to find

Oh and although, though I swore I'd never feel like
this again
I can't take it anymore

Because I know if I had the choice I'd never let you go
Do you know, do you really want to know

And I didn't think, I didn't think I'd think about you in this way
Well really, you really made my day

Now, now it's over but the thoughts of you go on
Nothing here, nothing left at all

How I swore that I would never feel like this again
But then you, you brought it through


_______________

The Cranberries - Reason

Nothing to say,
Nothing to do,
Nowhere to go,
And I can't get over it and be with you
I don't know what to say
I don't know what to do
I don't know what you want
Is there anything that I can do?

'Cos if you weren't somewhere else instead
If you were in someone else's bed
If you were...

The look on your face
You'd told us to come here
A reason to be
Escaping from reality
I'll fight you in fear, indefinitely
A reason to be
Escaping from reality

'Cos if you were somewhere else instead
If you were in someone else's head
If you were...

Nothing to say
Nothing to do
Nowhere to go
And I can't get over it and be with you

I don't know what to say
I don't know what to do
I don't know what you want
Is there anything that I can do?

'Cos if you were somewhere else instead
If you were in someone else's bed
If you were...

_______________

The Cranberries - Liar

Say it if you want to
And say it if you will
But if you don't say what you are thinking
No, I won't take too kindly to it.

When all I want is something special
And you can't give it to me
And all you do is lie to me
'Cos you're a liar liar liar

I will run I will fight
I will take you through the night

I will run I will fight
I will take you through the night

Say it if you want to
And say it if you choose
Because if you don't say what you are thinking
No, I won't take too kindly to it.

When all I want is something different
And you couldn't give it to me
And all you do is lie to me
So you're a liar liar liar

I will run I will fight
I will take you through the night

I will run I will fight
I will take you through the night

I will fight you
I will fight you
I'm fighting you

You know
You're a liar liar liar
Liar


Ce n'est qu'une partie de tout leur hors album que tout fan doit avoir mis à part pour New New York sorti avec le Best Of où ils ont osé mettre les versions singles...

Par Nihl le 30/10/2002 Ă  13:53:09 (#2440242)

J'aurais voulu mettre The Elements :amour: :amour: d'Excalibur mais j'ai pas trouvé les paroles.

Si qqn les a....

Sinon merci de nous faire partager/découvrir vos musiques!!

Par Melina Edhel-- le 4/11/2002 Ă  16:02:22 (#2477990)

Rhapsody - Agony it's my name

One for the pain and two for my name
three for my wonderful kingdom
Four for my king, five for my queen
Six for the fall of my wisdom...
Earth's calling me!

VITA, MORTE, GLORIA, ONORE...
Airin, Arwald, Tharos in my painful dreams

Horror and death crossing my way
paint all the unreal landscape
Villages burn, the black fire runs...
runs through the heart of the forest...
killing my trees!

VITA, MORTE, GLORIA, ONORE...
Spazio e tempo play the rhymes of human lies!

ALGALORD'S CALLING FOR HOLY REVENGE
THE RAGE OF THE HEROES IN MY HANDS
THE FURY WILL RISE AND SOON
THEY WILL TASTE MY SILVER BLADE
AND THEY WILL FACE THE PROPHECY
'CAUSE AGONY IS... MY NAME!

Black is the rose that's now in my hand
black for the blood of the fallen
symbol of death will soon be reborn
into the life of my tears' fall...
reborn and grow!

VITA, MORTE, GLORIA, ONORE...
Silent cries of children in my painful dreams

ALGALORD'S CALLING FOR HOLY REVENGE
THE RAGE OF THE HEROES IN MY HANDS
THE FURY WILL RISE AND SOON
THEY WILL TASTE MY SILVER BLADE
AND THEY WILL FACE THE PROPHECY
'CAUSE AGONY IS... MY NAME!

Quantus tremor est futurus,
quando judex est venturus...
quantus tremor est futurus,
...est venturus!

VITA, MORTE, GLORIA, ONORE...
Spazio e tempo play the rhymes of human lies!

ALGALORD'S CALLING FOR HOLY REVENGE
THE RAGE OF THE HEROES IN MY HANDS
THE FURY WILL RISE AND SOON
THEY WILL TASTE MY SILVER BLADE
AND THEY WILL FACE THE PROPHECY
'CAUSE AGONY IS... MY NAME!

===============================

Linkin Park - One step closer

I cannot take this anymore
I'm saying everything I've said before
All these words they make no sense
I find bliss in ignorance
Less I hear the less you'll say
But you'll find that out anyway
Just like before...
Everything you say to me
Takes me one step closer to the edge
And I'm about to break
I need a little room to breathe
Cause I'm one step closer to the edge
And I'm about to break
I find the answers aren't so clear
Wish I could find a way to disappear
All these thoughts they make no sense
I find bliss in ignorance
Nothing seems to go away
Over and over again
shut up when I'm talking to you

============================

Linkin Park - Crawlin

[chorus:]
crawling in my skin
these wounds they will not heal
fear is how i fall
confusing what is real

there's something inside me that pulls beneath the surface
consuming/confusing
this lack of self-control i fear is never ending
controlling/i can't seem

[bridge:]
to find myself again
my walls are closing in
(without a sense of confidence and i'm convinced that there's just too much pressure to take)
i've felt this way before
so insecure

[chorus]

discomfort,endlessly has pulled itself upon me
distracting/reacting
against my will i stand beside my own reflection
it's haunting how i can't seem...

[bridge]

[chorus]

[chorus]

============================

Linkin Park - In The end

(It starts with)
One thing / I dont know why
It doesnt even matter how hard you try
Keep that in mind / I designed this rhyme
To explain in due time
All I know
time is a valuable thing
Watch it fly by as the pendulum swings
Watch it count down to the end of the day
The clock ticks life away
Its so unreal
Didnt look out below
Watch the time go right out the window
Trying to hold on / but didnt even know
Wasted it all just to
Watch you go
I kept everything inside and even though I tried / it all fell apart
What it meant to me / will eventually / be a memory / of a time when I tried
so hard
And got so far
But in the end
It doesn't even matter
I had to fall
To lose it all
But in the end
It doesn't even matter
One thing / I dont know why
It doesnt even matter how hard you try
Keep that in mind / I designed this rhyme
To remind myself how
I tried so hard
In spite of the way you were mocking me
Acting like I was part of your property
Remembering all the times you fought with me
Im surprised it got so (far)
Things arent the way they were before
You wouldnt even recognize me anymore
Not that you knew me back then
But it all comes back to me
In the end
You kept everything inside and even though I tried / it all fell apart
What it meant to me / will eventually / be a memory / of a time when I
I tried so hard
And got so far
But in the end
It doesnt even matter
I had to fall
To lose it all
But in the end
It doesnt even matter
I've put my trust in you
Pushed as far as I can go
And for all this
Theres only one thing you should know
I've put my trust in you
Pushed as far as I can go
And for all this
Theres only one thing you should know
I tried so hard
And got so far
But in the end
It doesnt even matter
I had to fall
To lose it all
But in the end
It doesnt even matter
=================================

Linkin Park - A place for my head

I watch how the
Moon sits in the sky / in the dark night
Shining with the light from the sun
The sun doesn't give / light to the moon assuming
The moons going to owe it one
It makes me think of how you act to me / You do
Favors and then rapidly / You just
Turn around and start asking me / about
Things you want back from me
Im sick of the tension / sick of the hunger
Sick of you acting like I owe you this
Find another place / to feed your greed -
While I find a place to rest
I want to be in another place
I hate when you say you dont understand
(Youll see it's not meant to be)
I want to be in the energy, not with the enemy
A place for my head
Maybe someday Ill be just like you / and
Step on people like you do and / Run
Away the people I thought I knew
I remember back then who you were
You used to be calm / used to be strong
Used to be generous / but you shouldve known / That youd
Wear out your welcome / now you see
How quiet it is / all alone / Im so
Sick of the tension / sick of the hunger
Sick of you acting like I owe you this
Find another place / to feed your greed -
While / I find a place to rest / Im so
Sick of the tension / sick of the hunger
Sick of you acting like I owe you this
Find another place / to feed your greed -
While / I find a place to rest
You try to take the best of me
Go away

=================================

Linkin Park - My december

This is my December
This is my time of the year
This is my December
This is all so clear
This is my December
This is my snow covered home
This is my December
This is me alone

And I
Just wish that
I didn't feel
Like there was
Something I missed
And I
Take back all
The things I said
To make you
Feel like that
And I
Just wish that
I didn't feel
Like there was
Something I missed
And I
Take back all the
Things I said to you

And I give it all away
Just to have somewhere
To go to
Give it all away
To have someone
To come home to

This is my December
These are my snow covered dreams
This is me pretending
This is all I need

And I
Just wish that
I didn't feel
Like there was
Something I missed
And I
Take back all
The things I said
To make you feel like that
And I
Just wish that
I didn't feel
Like there was
Something I missed
And I
Take back all the things
I said to you

And I give it all away
Just to have
Somewhere to go to
Give it all away
To have someone
To come home to

This is my December
This is my time of the year
This is my December
This is all so clear

And I give it all away
Just to have somewhere
To go to
Give it all away
To have someone
To come home to

=========================================
OU trouver beaucoup de lyrics

Ca a eu un sens un jour, ou ça n'en a jamais eu.

Par Lisèn le 6/11/2002 à 0:52:35 (#2491903)

Dolly - Partir seule

je m'enfuis rien ne peut gâcher mon bonheur
j'ai envie
encore une heure
d'essayer d'oublier les heurts

je sens la vie
tout doucement quitter mes veines
c'est ainsi
gardez vos fleurs
juste en avance de quelques leurres
je m'enfuis rien ne peut gâcher mon bonheur
j'ai envie
encore une heure
d'essayer d'oublier les heurts

je sens la vie
tout doucement quitter mes veines
c'est ainsi
gardez vos fleurs
juste en avance de quelques leurres

peu m'importe les raisons
peu m'importe le poids de vos larmes
je vous précède de quelques drames
je voudrais juste

partir seule

_______________

Dolly - Si nous déposions le armes

encore un nouveau départ
nouvelle tentative
pour poser un genou
tuer le souvenir

j'ai continue a y croire
a refuser le pire
a croire que tout s'arrĂŞte
qu'il suffit de le dire

si nous déposions les armes
juste un mots de vous et je m'enflamme
si nous allons aussi loin, je crois
que juste un mot de vous et je m'Ă©gare

ou apprend-on a mentir
avec tant de grâce
quel courant vous ramène
toujours vers la surface

je sais la guerre
n'arrange pas nos affaires
mais j'ai encore envie avec vous
tant d'autres choses a faire

si nous déposions les armes
juste un mots de vous et je m'enflamme

si nous allons aussi loin, je crois
que juste un mot de vous et je m'Ă©gare

si nous déposions les armes, enfin
juste un mots de vous et je m'enflamme
si nous allons aussi loin, je crois
que juste un mot de vous et je repars

un mot de vous et je pars
j'essaie encore et je pars ...

_______________

K's Choice - Favorite Adventure

There you are
Your beauty consoles me
I've gone far
And I almost didnÂ’t find you
And I almost lived without you
There is nothing in this world
IÂ’d rather do
Than live in you

Here we go,
Our favorite adventure
You should know
I was never more complete
And I never thought IÂ’d see
The meaning of my life
Wrapped in you
Next to me

If you ever fear
Someday we might lose this
Come back here
To this moment that will last
And time can go so fast
When everythingÂ’s exactly
Where itÂ’s at
Its very best

_______________

Keren Ann - Dans ma ville

Dans ma ville, le jour tombe
Et la nuit se lève
Dans ma ville, il fait sombre
Les saisons sont brèves
La nuit d'hiver s'Ă©tale sur le corps des amants
C'est comme un carnaval, on ne trouve plus le temps
De parler au passants, d'aller voir l'océan
Il est si près pourtant,je le vois, je l'entends
Mais on est différent
On est indifférent,
Dans ma ville
Dans ma ville, les nuages
Ne font pas leur âge
Pour une vie de passage
J'écris ma dernière page
La nuit d'hiver s'Ă©tale,je m'assois sur un banc
Fini le carnaval, ce soir je prends le temps
De parler au passants
D'aller voir l'océan
Ill est si près pourtant, je le vois, je l'entends
Mais on est différent
On est indifférent
Dans ma ville ...

_______________

Zombie - The Cranberries


Another head hangs lowly,
Une autre tĂŞte pend humblement,

Child is slowly taken.
L'enfant est doucement emmené.

And the violence caused such silence,
Et la violence cause un certain silence.

Who are we mistaken ?
Qui est-ce qui se trompe ?


But you see, it's not me, it's not my family.
Mais tu vois, ce n'est pas moi, ce n'est pas ma famille.

In your head, in your head they are fighting,
Dans ta tĂŞte, dans ta tĂŞte ils se battent,

With their tanks and their bombs,
Avec leurs chars d'assaut et leurs bombes,

And their bombs and their guns.
Avec leurs bombes et leurs fusils.

In your head, in your head, they are crying...
Dans ta tĂŞte, dans ta tĂŞte, ils pleurent...


In your head, in your head,
Dans ta tĂŞte, dans ta tĂŞte,

Zombie, zombie, zombie,
Zombie, zombie, zombie,

Hey, hey, hey. What's in your head,
Hey, hey, hey. Qu'y a t'il dans ta tĂŞte,

In your head,
Dans ta tĂŞte

Zombie, zombie, zombie ?
Hey, hey, hey, hey, oh, dou, dou, dou, dou, dou...


Another mother's breakin',
Une autre mère au coeur brisé,

Heart is taking over.
Prend le dessus.

When the vi'lence causes silence,
Quand la violence cause un silence,

We must be mistaken.
Nous devons nous tromper.


It's the same old theme since nineteen-sixteen.
C'est la mĂŞme vieille rengaine depuis 1916.

In your head, in your head they're still fighting,
Dans ta tĂŞte, dans ta tĂŞte ils se battent encore,

With their tanks and their bombs,
Avec leurs chars d'assaut, et leur bombes,

And their bombs and their guns.
Et leurs bombes et leurs fusils.

In your head, in your head, they are dying...
Dans ta tĂŞte, dans ta tĂŞte, ils meurent...


In your head, in your head,
Dans ta tĂŞte, dans ta tĂŞte,

Zombie, zombie, zombie,
Zombie, zombie, zombie,

Hey, hey, hey. What's in your head,
Hey, hey, hey. Qu'y a t'il dans ta tĂŞte,

In your head,
Dans ta tĂŞte

Zombie, zombie, zombie ?
Hey, hey, hey, hey, oh, dou, dou, dou, dou, dou...

Par Vrittis le 8/11/2002 Ă  16:47:25 (#2514134)

Oh oh oh oh, verts paturages
Nous Ă©tions trois petits moutons sages
Toute la journée on s'promenait
Bien gentiment dans le grand pré
Sauf quelque fois on s'bousculait
Quand la fermière v'nait nous p'loter
Sauf quelque fois on s'bousculait
Quand la fermière v'nait nous p'loter

Beuaaaaaaaaaaaaaaaaahhhhhhhhhh
Avec l'informatique, la tonte est automatique
Mais un détail technique nous a rendu critique
Maintenant sur la tête, on nous laisse une crète
Maintenant sur la tête, on nous laisse une crète

Trois Quatre...

Et ça nous fout la haine la haine la haine
Et ça nous fout la haine la haine des moutons
Qu'en ont marre qu'on les prenne, les prenne, les prenne
Qu'en ont marre qu'on les prenne, les prenne pour des cons

On est pas gentil, on est méchant, on est des punks évidemment!!!!!

*ad nauseam*

Nonnes Troppo

Par Melina Edhel-- le 9/11/2002 Ă  21:53:52 (#2521688)

===============================
Les cowboys fringants - Mon chum RĂ©mi
===============================

Le gros donne-moi tes clés
Tu pètes la balloune
T'es ben trop paqueté
Pour chauffer ta minoune

Le last-call est passé
Y'a pu' un chat dans' place
Viens j'te paye un café
Au p'tit resto d'en face

Ça fait une couple de s'maines
Que tu parles de t'tirer
Pis qu'tu m'sors tes rengaines
De gars qui est déprimé

Mais "come on" fait pas l'con
Faut savoir s'accrocher
Tsé les mauvais cotons
Ça finit par passer

En plus j'aurais pu' personne
J'aurais pu' mon vieux chum
Qui viendrait m'bummer des "topes"
Quand ça va mal à' shop

Heille RĂ©mi!
Fais pas d'conneries
J't'aime ben la face
Pis tu m'dois encore cinquante piass'

Les spots sont allumés
Le patron compte sa caisse
La waitress est tannée
Y' faudrait ben qu'on s'presse

Tsé Rémi moi aussi
J'en viens Ă  me d'mander
À quoi ça sert la vie
Quand ça s'met à clocher

Et pis j'trouve que par bout'
C'est vraiment pas facile
Qu'on est ben seuls su'a route
Dans c't'univers débile

Mais rentre donc Ă ' maison
T'as un flot qui t'adore
Ça c't'une vraie bonne raison
Pour pas passer d'l'aut' bord

Pis moi j'aurais pu' personne
J'aurais pu' mon vieux chum
Celui que "j'plume" à chaque année
Avec le pool de hockey...

Heille RĂ©mi!
Fais pas d'conneries
J't'aime ben la face
Pis tu m'dois encore cinquante piass'

Au lieu d'tirer la plug
Sur ta christ de vie d'bum
Essaie d'lâcher la drogue
Pis d'faire de toi un homme

Parce que moi j'veux r'trouver
L'vieux chum que j'ai connu
Mais personne peut t'aider
Si toi tu t'bottes pas l'cul

Le bus-boy passe la moppe
Y' vont barrer les portes
On s'fume une dernière tope
Après faudrait qu'on sorte

Juste au moment d'se l'ver
Y'a fini par me dire
De pas trop m'inquiéter
Pis qu'y allait... essayer d'se r'saisir

Heille RĂ©mi!
Fais pas d'conneries
J't'aime ben la face
Pis tu m'dois encore cinquante piass'

================================
Les Coyboys Fringants - En berne
================================

Chu né "dins" années soixante-dix
Dans un Québec en plein changement
Où l'emblème de la fleur de lys
Donnait un peu d'espoir aux gens

Mais quand je r'garde ça aujourd'hui
Chu donc pas fier de ma patrie
Ça dort au gaz dins bungalows
Le cul assis su'l statut quo

En s'gavant de téléromans
Et des talks-shows les plus stupides
Se laissant mourir su'l divan
Avec leur petit air candide

Dans ce royaume de la poutine
On s'complait dans' médocrité
Bien satisfaits de notre routine
Et du bonheur pré-fabriqué

"Prendrais-tu un p'tit gratteux?"
Me dit l'caissier au dépanneur
"Enweye le gros, sors ton p'tit deux
ĂŠtre millionnaire c'est le bonheur"

Y's'met Ă  rĂŞver le samedi
Qu'y va p't'ĂŞtre quitter son taudis
Espère toujours maudit moron
T'as une chance sur quatorze millions

Dans l'stationnement du casino
Un gars s'tire une balle dans la tĂŞte
Ayant tout "flobé" son magot
Y'avait pu trop l'coeur Ă  la fĂŞte

Mais l'gouvernement s'en balance
Y's'nourrit Ă  mĂŞme les gamblers
En exploitant leur dépendance
Un peu comme le f'rait un pusher

Si c'est ça l'Québec moderne
Ben moi j'mets mon drapeau en berne
Et j'em***de tous les bouffons qui nous gouvernent!
Si tu rĂŞves d'avoir un pays
Ben moi j'te dis qu't'es mal parti
T'as ben plus de chances de gagner Ă ' loterie...

On a été pendant des années
Un petit peuple de yes-man
Qui marchait les fesses serrées
Quand arrivait le foreman

Aujourd'hui ça' un peu changé
Les gars sont tous syndiqués
Ça jase trois-quatre autour d'une pelle
En r'gardant le plus jeune faire du zèle


Mais faudrait pas s'réjouir trop vite
On est encore des porteurs d'eau
Ă€ la solde des gens de l'Ă©lite
Et des pleins d'ma*de en tuxedo

Quand l'boss d'une grosse corporation
Ferme son usine en Gaspésie
'Te d'mandera pas ton opinion
Y' va t'slaquer sans t'dire merci!

Un robineux quĂŞte dans la rue
Au pied d'un grand building en verre
Y va passer inaperçu
Ă€ la sortie des actionnaires

C'qui compte pour eux c'est les revenus
Et non les problèmes de la terre
"C'pas d'ma faute si t'es un trou d'c*l
Moi l'important c'est que j'prospère"

Et l'premier-ministre fait semblant
Qui s'en fait pour les pauvres gens
Alors qu'on sait qu'y est au service
Des fortunés et d'leurs business

L'environnement, la pauvreté
Ç'pas des sujets prioritaires
On n'entend pas beaucoup parler
Derrière les portes des ministères

Si c'est ça l'Québec moderne
Ben moi j'mets mon drapeau en berne
Et j'em***de tous les bouffons qui nous gouvernent!
Si t'es content de ce pays
Ben ça mon homme c'est ton avis
Tu dois ĂŞtre le PDG d'une compagnie

Quand on apprend que dans le nord
Y's'passe de quoi d'pas catholique
Que nos forĂŞts sont mises Ă  mort
Ça jase dans l'opinion publique

Deux s'maines et ça sombre dans l'oubli
L'histoire est morte et enterrée
Et dans le parc d'la VĂ©rendrye
Ils continuent Ă  tout raser

C'est ça l'problème de ma patrie
Y'a pas personne pour s'indigner
Contre la fausse démocratie
Qui sert les riches et les banquiers

Dans cette contrée peuplée d'ignares
'Faut pas trop s'rappeler d'son histoire
Ici y'a juste les plaques de char
Qu'y ont encore un ti-peu d'mémoire...

Si c'est ça l'Québec moderne
Ben moi j'mets mon drapeau en berne
Et j'em***de tous les bouffons qui nous gouvernent!

Si c'est ça qu't'appelles une nation
Probable que tu sois assez c*n
T'es mûr pour te présenter aux élections...

Si c'est ça l'Québec moderne
Ben moi j'mets mon drapeau en berne
Si c'est ça l'Québec moderne
Ben moi j'mets mon drapeau en berne

=================================
Mon groupe Québécois préféré :-) Si vous aimez pas c'est votre problème... :ange:
=================================

Par AngelĂŻne Miya le 10/11/2002 Ă  21:50:52 (#2528620)

Woke up this morning (My baby's gone) (King, Taub)

I woke up this morning, my baby was gone
Woke up this morning, my baby was gone
I've been so bad, I'm all alone

I ain't got nobody stayin' home with me
I ain't got nobody stayin' home with me
My baby she's gone, I'm in misery

Well baby, I'm all alone
Yes baby, I'm all alone
I ain't had no lovin'
Since my baby's been gone
All right... (guitar solo)

Oh baby, I'm all alone
Oh baby, I'm all alone
My baby she's gone, I'm in misery

Oh baby, come on stay with me
Yes baby, come on stay with me
My baby she's gone, I'm in misery

Oh baby I'm all alone
Oh baby I'm all alone
I ain't had no lovin' since my baby been gone


Rock Me (McKinley Morganfield)

Want you to rock me baby, rock me all night long
Want you to rock me baby, rock me all night long
Well I want you to rock me baby, like my back ain't got no bones

Sun goin' down, the moon begin to rise
Sun goin' down, the moon begin to rise
Well I want you to rock me baby, till you make me satisfied

See me comin', run get your rockin' chair
See me comin', run get your rockin' chair
Well you know I ain't no stranger, you know I used to live right here

Want you to roll me, like I roll a waggon wheel
Want you to roll me, like I roll a waggon wheel
You know I want you to roll me over, you know how good that makes me feel

Rock me easy, rock your baby slow
Rock me easy, rock your baby slow
Well you know I want you to rock me so easy, till I don't wanna rock no more

Put your arms around me, like a circle around the sun
Put your arms around me, like a circle around the sun
I want you to call, call me daddy, let me lay down in your arms.


Sweet Home Chicago

Oh, baby don't you want to go
Oh, baby don't you want to go
Back to the land of California, to my sweet home Chicago

Oh, baby don't you want to go
Oh, baby don't you want to go
Back to the land of California, to my sweet home Chicago

Now, one and one is two, two and two is four
I'm heavy loaded baby, I'm booked, I gotta go
Cryin' baby, honey, don't you want to go
Back to the land of California, to my sweet home Chicago

Now two and two is four, four and two is six
You gon' keep on monkeyin' 'round here, friend-boy, you gon' get your business all in a trick
I'm cryin' baby, honey, don't you want to go
Back to the land of California, to my sweet home Chicago

Now six and two is eight, eight and two is ten
Friend-boy, she trick you one time, she sure gon' do it again
I'm cryin' hey, hey, baby, don't you want to go
To the land of California, to my sweet home Chicago

I'm goin' to California, from there to Des Moines, Iowa
Somebody will tell me that you need my help someday
Cryin' hey, hey, baby, don't you want to go
Back to the land of California, to my sweet home Chicago


Get Out Of My Life Woman (Albert King)

Get out of my life woman, you don't no love me no more
I said Get out of my life woman, you don't no love me no more
Get out of my life woman, you don't no love me no more

Get out my eyes teardrops, I got to see my way around
Won't you get out my eyes teardrops, I got to see my way around
(Get out my life heartaches, nothing but heartaches by the pound)

Get off my ladder woman, I got to climb up to the top
I said get off my ladder woman, I got to climb up to the top
Get off my ladder woman, ladder's nothing to make you stop

- solo -

Get out the way woman, I got to be movin' on
I said get out the way woman, I got to be movin' on
Get out the way woman, I got to be movin' on


Pour ceux qui apprecient le blues ...

"The Next Episode"

Par Xam le 10/11/2002 Ă  22:18:27 (#2528905)

"The Next Episode"
(feat. Nate Dogg, Snoop Dogg)

[Snoop Dogg]
La-da-da-da-dahh
It's the motherfuckin D-O-double-SNOOP DOGG!
La-da-da-da-dahh
You know I'm mobbin with the D.R.E.
YEAH YEAH YEAH
You know who's back up in this MOTHERFUCKER!
What what what what?
So blaze the weed up then!
Blaze it up, blaze it up!
Just blaze that shit up nigga, yeah, 'sup Snoop??

Top Dogg, bite me all, nigga burn the shit up
D-P-G-C my nigga turn that shit up
C-P-T, L-B-C, yeah we hookin back up
And when they bang this in the club baby you got to get up
Thug niggaz drug dealers yeah they givin it up
Lowlife, yo' life, boy we livin it up
Takin chances while we dancin in the party fo' sho'
Slip my hoe a forty-fo' and she got in the back do'
Bitches lookin at me strange but you know I don't care
Step up in this motherfucker just a-swangin my hair
Bitch quit talkin, quick walk if you down with the set
Take a bullet with some dick and take this dope from this jet
Out of town, put it down for the Father of Rap
And if yo' ass get cracked, bitch shut yo' trap
Come back, get back, that's the part of success
If you believe in the X you'll be relievin your stress

[Snoop] La-da-da-da-dahh
[Dre] It's the motherfuckin D.R.E. Dr. Dre MOTHERFUCKER!
[Snoop] La-da-da-da-dahhh
[Dre] You know I'm mobbin with the D-O-double-G

[Dr. Dre]
Straight off the fuckin streets of C-P-T
King of the beats you ride to em in your Fleet Fleetwood
or Coupe DeVille rollin on dubs
How you feelin whoopty=whoop nigga whut?
Dre and Snoop chronic'ed out in the 'llac
with Doc in the back, sippin on 'gnac (yeah)
Clip in the strap, dippin through hoods what hoods?
Compton, Long Beach, Inglewood!
South Central out to the Westside wessyde
It's California Love, this California bud got a nigga gang of pub
I'm on one, I might bail up in the Century Club
with my jeans on, and my team strong
Get my drink on, and my smoke on
Then go home with, somethin to poke on whassup bitch?
Loc it's on for the two-triple-oh
Comin real, it's the next episode...

[Nate Dogg]
Hold up, heyyyyyyyy
for my niggaz who be thinkin we soft
We don't, playyyyyyy
We gon' rock it til the wheels fall off
Hold up, heyyyyyyyy
for my niggaz who be actin too bold
Take a, seeaaaaaat
Hope you ready for the next episode
HeyyyeyyyeEYEYyyyEYYYY....
.... smoke weed everyday!

....

Par Nienna Fayree le 11/11/2002 Ă  19:20:57 (#2537410)

Si vous etes triste,tres triste...cette chanson est une chanson a chagrin...



" Take my breath away" BO du film Top Gun
Watching every motion
In my foolish lover's game
On this endless ocean
Finally lovers know no shame
Turning and returning
To some secret place inside
Watching in slow motion
As you turn around and say

Take my breath away
Take my breath away

Watching I keep waiting
Still anticipating love
Never hesitating
To become the fated ones
Turning and returning
To some secret place to hide
Watching in slow motion
As you turn to me and say: My Love
Take my breath away

Through the hourglass I saw you
In time you slipped away
When the mirror crashed I called you
And turned to hear you say:
If only for today, I am unafraid

Take my breath away
Take my breath away

Watching every motion
In this foolish lover's game
Haunted by the notion
Somewhere there's a love in flames
Turning and returning
To some secret place inside
Watching in slow motion
As you turn my way and say

Take my breath away
My love
Take my breath away
My love
Take my breath away, my love
Take my breath away

Par Kleitus Lazar le 11/11/2002 Ă  19:32:55 (#2537534)

In my foolish lover's game

T'as bien raison ... (accessoirement tu as un PM NieNie)


Je ne sais pas si elle a déjà été postée, archiconnue, je suis trop fatigué pour tout lire ...

The Sound Of Silence; P. Simon, 1964

Hello darkness, my old friend
I've come to talk with you again
Because a vision softly creeping
Left its seeds while I was sleeping
And the vision that was planted in my brain
Still remains
Within the sound of silence

In restless dreams I walked alone
Narrow streets of cobblestone
'Neath the halo of a street lamp
I turn my collar to the cold and damp
When my eyes were stabbed by the flash of a neon light
That split the night
And touched the sound of silence

And in the naked light I saw
Ten thousand people maybe more
People talking without speaking
People hearing without listening
People writing songs that voices never shared
No one dared
Disturb the sound of silence

"Fools," said I, "you do not know
Silence like a cancer grows
Hear my words that I might teach you
Take my arms that I might reach you"
But my words like silent raindrops fell
And echoed in the wells of silence

And the people bowed and prayed
To the neon god they made
And the sign flashed out its warning
In the words that it was forming
And the sign said "The words of the prophets are written on the subway walls
And tenement halls
And whispered in the sound of silence

Par Kleitus Lazar le 11/11/2002 Ă  22:05:17 (#2538954)

Une autre (la version des Enfoirés est très bien) que j'aime bcp:

Il est libre Max ; Hervé Cristiani; 1981

Il met de la magie, mine de rien, dans tout ce qu'il fait
Il a le sourire facile, même pour les imbéciles
Il s'amuse bien, il n'tombe jamais dans les pièges
Il n'se laisse pas étourdir par les néons des manèges
Il vit sa vie sans s'occuper des grimaces
Que font autour de lui les poissons dans la nasse

Il est libre Max ! Il est libre Max !
Y'en a mĂŞme qui disent qu'ils l'ont vu voler

Il travaille un p'tit peu quand son corps est d'accord
Pour lui faut pas s'en faire, il sait doser son effort
Dans l'panier de crabes, il n'fait pas le homard
Il n'cherche pas Ă  tout prix Ă  faire des bulles dans la mare

Il est libre Max ! Il est libre Max !
Y'en a mĂŞme qui disent qu'ils l'ont vu voler

l r'garde autour de lui avec les yeux de l'amour
Avant qu't'aies rien pu dire, il t'aime déjà au départ
Il n'fait pas de bruit, il n'joue pas du tambour
Mais la statue de marbre lui sourit dans la cour

Il est libre Max ! Il est libre Max !
Y'en a mĂŞme qui disent qu'ils l'ont vu voler

Et bien sur toutes les filles lui font les yeux de velours
Lui, pour leur faire plaisir, il leur raconte des histoires
Il les emmène par delà les labours
Chevaucher des licornes à la tombée du soir

Il est libre Max ! Il est libre Max !
Y'en a mĂŞme qui disent qu'ils l'ont vu voler

Comme il n'a pas d'argent pour faire le grand voyageur
Il va parler souvent aux habitants de son coeur
Qu'est ce qu'ils s'racontent, c'est ça qu'il faudrait savoir
Pour avoir comme lui autant d'amour dans le regard

Il est libre Max ! Il est libre Max !
Y'en a mĂŞme qui disent qu'ils l'ont vu voler


--- 0_0 ---

Le baiser ; Alain Souchon

Je chante un baiser
Je chante un baiser osé
Sur mes lèvres déposé
Par une inconnue que j'ai croisée
Je chante un baiser

Marchant dans la brume
Le cœur démoli par une
Sur le chemin des dunes
La plage de Malo Bray-Dunes

La mer du Nord en hiver
Sortait ses éléphants gris vert
Des Adamo passaient bien couverts
Donnant à la plage son caractère
Naïf et sincère
Le vent de Belgique
Transportait de la musique
Des flonflons à la française
Des fancy-fair Ă  la fraise

Elle s'est avancée
Rien n'avait été organisé
Autour de moi elle a mis ses bras croisés
Et ses yeux se sont fermés fermés

Jugez ma fortune
Sous l'Ă©charpe les boucles brunes
C'est vrai qu'en blonde j'ai des lacunes
En blonde j'ai des lacunes

Oh le grand air
Tournez le vent la dune Ă  l'envers
Tournez le ciel et tournez la terre
Tournez tournez le grand air
La Belgique locale
Envoyait son ambiance musicale
De flonflons à la française
De fancy-fair Ă  la fraise

Toi qui a mis
Sur ma langue ta langue amie
Et dans mon cœur un décalcomanie
Marqué liberté liberté chérie
Je donne des parts
Pour ce moment délicieux hasard
Adamo MC Solar
Oh ! tous les milliards de dollars
Le vent de Belgique
Envoyait mélancolique
Ses flonflons à la française
De fancy-fair Ă  la fraise

Si tout est moyen
Si la vie est un film de rien
Ce passage-lĂ  Ă©tait vraiment bien
Ce passage-lĂ  Ă©tait bien

Elle est repartie
Un air lassé de reine alanguie
Sur la digue un petit point parti
Dans l'audi de son mari
Ah ! son mari

Je chante un baiser
Je chante un baiser osé
Sur mes lèvres déposé


--- 0_0 ---

Sur la route de Memphis ; Eddy Mitchell

J'Ă©coutais le disc-jockey
Dans la voiture qui m'entraînait
Sur la route de Memphis,
Sur la route de Memphis.

Et la radio me vantait
Un truc débile qui m'endormait,
Sur la route de Memphis,
Sur la route de Memphis.

Je viens vers toi.
Tu m'attends dans ta robe blanche.
L'amour en province
Ressemble un peu Ă  un dimanche.

Sur le siège avant, le chauffeur
Buvait de la bière en regardant l'heure,
Sur la route de Memphis,
Sur la route de Memphis.

A la place du mort, un chien-loup
Me jetait un regard un peu fou,
Sur la route de Memphis,
Sur la route de Memphis.

Je viens vers toi, mais pas dans une Roll's blanche,
Dans un costume un peu élimé aux manches.
J'ai le droit de me taire et d'fumer
En gardant mes menottes aux poignets,
Sur la route de Memphis,
Sur la route de Memphis.

Pour une fois les flics ont gagné.
Vers chez toi je ne fais que passer,
Sur la route de Memphis,
Sur la route de Memphis.


-> si vous pensez que je poste trop, faut vous en prendre à tous ceux que j'ai rencontré le w-e du 11 novembre ... ;) Nienna & Co

Par Yelraf Asgard le 11/11/2002 Ă  22:12:09 (#2539023)

une ptite chanson d'amour ^^

Psy 4 de la rime : A coeur Ouvert


Dans lÂ’bouquet dÂ’fleur quÂ’nous offre la vie
Le cÂśur choisit souvent la seule rose
Qui porte une Ă©pine cette fille la femme de ma vie
La carabine sur les tympans dÂ’ma solitude
Sur ma montagne de problèmes
La corde qui mÂ’tient quand jÂ’perds de lÂ’altitude
La rare vipère qui n’m’a pas mis une pomme dans la gorge
Malgré la première année où j’lui aurais
Bien foutu un flingue dans la gorge
Mais six ans sont passés et j’vois mes erreurs
JÂ’me dis quÂ’le BB de la patience
Et des problèmes c’est souvent l’bonheur
Mais SaĂŻd elle est promise, oublie vite la mairie
TÂ’y vois pas mieux quÂ’Ingals Mary
CÂ’est pas dÂ’elle que tu sÂ’ras lÂ’mari
Comment elle est Comorienne comme moi
Musulmane comme moi
A cause dÂ’vos coutumes
C'est son moral est dans lÂ’coma
L’anorexie nourrit sa santé qu’est boulimique de pression
Plantée dans une moisson sèche
Fanée d’attendre la boisson
Qui pourrait apaiser sa soif dÂ’union
Sa soif d’réunion
Tout ça pour qu’nos parents changent d’opinion

Je sais quÂ’la vie cÂ’est la mort
Donc la mort faut la vivre
On mÂ’dit quÂ’tout est Ă©crit
Mais jÂ’crois quÂ’jÂ’ai lu le quart du livre
Mon cÂśur un gratte-ciel
Et toi tu as pris lÂ’Ă©chelle
Une fois monté tu la fais tomber pour pas qu’on t’suive
LÂ’amour nous a ceuilli
Dans le jardin de nos parents
Pas mûr pour faire une bonne salade
Mais lui il se portait garant
Gâté j’t’avoue
JÂ’suis dÂ’ceux qui criaient tout haut

"J'irai chercher ma reine loin, chez les esquimaux"

HĂ© ouais ! Chez les Ă©talons
CÂ’est lĂ  oĂą elles veulent aller
Quand du haut de leurs talons
Elles se retrouvent étalées
Elles sÂ’mettent Ă  chialer
Ensuite deviennent jalouses mais laisse-les parler
Il faut que jÂ’fasse mes flouzes
Et quÂ’on sÂ’tire dans notre chalet
Donne moi l’amour que ma mère a pour moi
Et moi pour ma fille
Et que ce travail à la chaîne
Se transmette de famille en famille
Avant que tu partes
Avant quÂ’je parte
Avant que tout Ă©clate
Faut pas quÂ’on sÂ’rate

Refrain
Hum...

Comme Marley
J’veux être présent même absent
QuÂ’on vienne remixer mon son
Duo virtuel avec Jackson
Et que ces francs
Nourrissent mon enfant pendant cent ans
Garçon, plus d’bastons
Pour un veston
Un jeune père
QuÂ’a vu Ă  peine la vie
Un jeune frère parmi tous ces bandits
Mais bref faut quÂ’jÂ’tÂ’Ă©duque fier
Que j’serve d’appât
Qu’les pièges de la vie se referment sur moi
Pour quÂ’ton chemin Ă  toi soit droit
Sans piège sans croix
Plus tard
NÂ’Ă©coutes pas les copines qui tÂ’diront :
« L’école ça n’sert à rien »
« C’est mon mari qui m’ramènera l’pognon »
MĂŞme en couple
Reste indépendante
Dis-toi qu’l’école ça sert
Quand jÂ’pense que jÂ’pourrai pas tÂ’aider en langues vivantes
Ta mère et moi
Faut qu’ça dure un maximum
Pas comme ton grand-père
Parti après avoir eu un max de mômes
J’ai été privé d’une aile au décollage
Tu auras les deux
Et prendras lÂ’avion dÂ’la vie avec pleins de bagages

Docteur ça fait quatre heures qu’j’attends ma copine
Dans cette salle dÂ’attente quatre heures que ma tĂŞte se prend
Pour le pic de Dante on sÂ’contente dÂ’me dire de patienter
Et dÂ’garder mon sang froid
Facile Ă  dire lĂ  jÂ’suis perdu
Comme l’Abbé Pierre sans foi
J’en peux plus ces journées à l’hosto
MÂ’ont rendu moins costaud
Vu toutes ces larmes on pourrait mÂ’appeler Cousteau
Depuis plus de cinq mois elle maigrit sans moi
Elle s’écrie « A moi ! » ses cris dus à des parents aigris
Et moi jÂ’passe mon temps Ă  demander au bonheur de greffer
Un peu dÂ’son temps Ă  notre avenir de greffer des bras
A mon cÂśur pour bercer un enfant Ă  vÂ’nir
Et quÂ’les mains dÂ’ma sueur
Lui offrent c’que j’aurais aimé avoir dans mes souvenirs
C’est ça c’est c’qu’on va faire
Un gosse nos parents ne pourront rien y faire
Cette brosse pourra coiffer cette chauve
Idée du mariage qu’ils ont
Un gosse ça la rendra heureuse
Au moins on oubliera notre séparation précoce
TÂ’es lĂ  B ! Dis moi c'qu'il t'as dit l'docteur
L'anoréxie c'est fini
Dis moi en tout cas c'est fini cette pression
J’ai trouvé on va faire un gosse…
Quoi quÂ’est-ce quÂ’il t'arrive ?
JÂ’peux pas avoir dÂ’enfant.
Noooooooooon !!!!!!!!!

Les Inconnus !!!!!!!!!!!!!!!

Par Enthoniel Ezeil le 11/11/2002 Ă  22:56:57 (#2539484)

Auteuil, Neuilly, Passy

HĂ© mec
Je me présente
Je m'appelle Charles-Henri Du Pré
J'habite Ă  Neuilly
Dans un quartier mal paumé
Je suis fils unique
Dans un hĂ´tel particulier
C'est la croix, la bannière
Pour me sustenter.
Pas un Arabe du coin
Ni un Euromarché.

Auteuil, Neuilly, Passy: Tel est notre ghetto

HĂ© mec, mon nom Ă  moi
C'est Hubert Valéry
Patrick Stanislas
Duc de Montmorency
A 5 ans et demi
J'avais déjà ma Ferrari.
J'pouvais pas la conduire,
Bien sûr, j'étais trop p'tit!

As-tu saisi mon pote
Notre envie de révolte?
J'ai envie de crier
"Zut, flûte, crotte, chier... "

Auteuil, Neuilly, Passy: C'est pas du gâteau
Auteuil, Neuilly, Passy: Tel est notre ghetto.

Salut, tu - vas - bien ?
Salut, tu - vas - bien ?

Y en a marre du Fauchon,
Du HĂ©diard, du saumon, du caviar

Salut, c'est Patrick,
A l'appareil
Ouais, c'est Pat',
Tu vas bien?

Et moi? Et moi?
Tu ne sais pas quelle est ma vie?
A cĂ´toyer Chantal
Ou bien Marie-Sophie
A faire le baise-main
A des pétasses mal baisées
Enfin, j'ai voulu dire
A des filles un peu coincées...

Je veux ĂŞtre un voyou,
Vrai de vrai hors la loi.
Mais quand t'es né ici mon frère,
Vous n'avez pas le choix.
Y en a marre des Sylvie, des Mylène
Ségolène, Gwendoline, Eglantine,
Marie-Chantal...

Y en a marre, mon frère,
On a de gros problèmes.
Y en a marre, mon frère,
De subir le système.

Mon avenir à moi est déjà tout tracé :
Boîtes privées, Science PO, l'ENA ou H.E.C.
Et dans le pire des cas
Si je ne travaille pas,
Faudra que je reprenne
La boîte de papa.

Auteuil, Neuilly, Passy: c'est pas du gâteau
Auteuil, Neuilly, Passy: tel est notre ghetto.

Salut, tu vas bien?

Nous sommes tous les produits
D'une société économique dépendante
Des fluctuations boursières
Qui déstabilisent le marché.
Oui mec!
Et pour sortir de ce carcan
Educatif, capitaliste
Il faut savoir dire non, non, non, mec!

Auteuil, Neuilly, Passy: c'est pas du gâteau
Auteuil, Neuilly, Passy: tel est notre ghetto.

Salut, tu vas bien?

Nous sommes issus d'une famille
Qui n'a jamais souffert
Nous sommes issus d'une famille
Qu'on ne peut plus souffrir...



C'est toi que je t'aime

Moi je squatte Ă  Juvisy
Et toi tu crèches à Neuilly
Notre rencontre c'Ă©tait fatal
Ça s'est passé dans les Halles
Depuis je veux te revoir
Que je suis au désespoir
J'ai même plaqué toutes mes meufs
Toi tu me fais un effet buf
Y a pas plus gros que Monique
Qu'est caissière à Prisunic
Plus moche que Maïté
Qui travaille aux PTT

{Refrain:}
Je sais pas comment te dire
Ce que je peux pas Ă©crire
Faudrait que j'invente des mots
Qu'existent pas dans le dico
C'est toi que je t'aime
(vachement beaucoup)
C'est toi que je t'aime
(vachement beaucoup)

Je t'inventerai un domaine
OĂą l'amour sera roi
Je bosserai toute la semaine
Même le dimanche chez Ikéa
Je ferai de la variété
Pour passer chez Sabatier
Que mĂŞme s'il le faut
J'irai chanter chez Foucault
J'suis capable pour faire du fric
D'ĂŞtre caissier Ă  Prisunic
Et d'passer tout l'été
A me faire chier aux PTT
{au Refrain}

Pour toi je repasserai mon bac
Je serai poli avec ta mère
Je voterai pour Jacques Chirac
J'arrêterai de boire d'la bière
J'mettrai un costard cravate
J'irai Ă  Roland Garros
J'te jure que j'aurai plus de morbacs
J'Ă©couterai DĂ©mis Roussos
Je donnerai pour la Croix Rouge
J'ferai plus "36 15 ULLA"
J'achèterai le Figaro
J'pisserai plus dans le lavabo
{au Refrain}


Isabelle a les yeux bleus

Isabelle a les yeux bleus
Isabelle a les yeux bleus
Isabelle a les yeux bleus
Bleus les yeux Isabelle a

Soudain quand elle est partie
J'ai vu qu'elle n'Ă©tait plus lĂ 
Et comme elle n'Ă©tait plus lĂ 
J'me suis dit elle est partie

Dans la nuit noire
Dans la nuit noire et obscure
Obscure et sombre
Qu'Isabelle s'est cognée contre les murs
Les murs

Isabelle a les yeux bleus
Isabelle a les yeux bleus
Isabelle a les yeux bleus
Bleus les yeux Isabelle a

Y a plus d'espoir
Dans la nuit noire
Sur le quai de la gare
Dans le brouillard
Il faisait un froid de canard
Heu les mecs j'ai plus de rimes en ar
C'est pas grave on continue la chanson
Chanson
Isabelle a les yeux bleus
Isabelle a les yeux bleus
Bleus les yeux Isabelle a
Isa bleus belle a les yeux

Ho le solo de guitare
Ho monstrueux
Ho merde merde attends j'comprends pas lĂ 

Les mecs si on faisait un plan en anglais
On va conquérir l'europe

Isabelle has the blue eyes
Isabelle has the blue eyes
Isabelle eyes blue
Blue eyes Isabelle est naze

C'Ă©tait trop tard quand j'ai su qu'elle me quittait
Qu'elle nous quittait je l'ai su oui
Que oui que très très tard tard tard

Isabelle a les yeux bleus
Isabelle a les yeux bleus
Isabelle a les yeux bleus
Bleus les yeux Isabelle a

Isabelle lorsque je t'ai rencontrée pour la première fois
t'avais les yeux bleus
Et lorsque tu m'as quitté
Tu avais toujours les yeux bleus

Heu, c'est normal

Sur le quai de la gare
J'ai voulu la rattraper
C'Ă©tait trop tard
Son avion venait juste de décoller
Coller

Ho! Les mecs, je viens de trouver
un accord Ă  la guitare
complètement monstrueux
Vas-y vas-y
Ecoutez
Monstrueux monstrueux
Tu vois c'est pas compliqué
Tu vois tu mets le doigt lĂ  tu vois
Et après tu fais comme ça
Regarde c'est monstrueux
Ouais ouais ouais ouais
C'est complètement d'enfer
L'Ă©clate totale tu vois
Ha je vais vous dire les mecs
Ça va être monstrueux

Par Orchidée Douce Veuve le 11/11/2002 à 23:03:26 (#2539565)

Pour les plus "sombres" d'entre-vous...

Sous le pied de l'homme gît, la pureté de l'enfance
Son regard d'innocence ou brille la magie.
Le merveilleux est mort, son cadavre en lambeaux
Pourrit dans l'esprit fort, de l'adulte tombeau.

J'ai le dégout du cerf, qui est devenu le faon
Et celui de ce sang, ruisselant sur le fer
Qui déchira le bois, et la chaire de l'enfant
Tout en les unissant, en un symbole de foi.

Fantasmes étranglés et voués à disparaître
Le désir aveuglé, dont on est point le maitre
Se meurt dans la tristesse, d'un désarroi blasé
Le rêve alcoolisé, lui seul, tient ses promesses.

Ô morphée mon Amour, je t'en supplie prend moi
Enchaîne moi retient moi, de tes liens de velours.
A jamais mon amant, je veux que tu m'enlasses,
Délivre moi de grâce... par ton emprisonnement...

Eros Necropsique, Le deuil du merveilleux... snif...

Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres
Adieu vive clarté de nos étés trop courts
J'entends déjà tomber avec des chocs funèbres
Le Bois retentissant sur le pavé des cours

Tout l'hiver va rentrer dans mon être, colère
Haine, frissons, labeur dur et forcé
Comme le soleil, dans son enfer polaire,
Mon coeur ne sera plus qu'un bloc rouge et glacé.

J'écoute en fremissant chaque bûche qui tombe
L'echafaud qu'on bâtit n'a pas d'écho plus sourd.
Mon esprit est pareil a la tour qui succombe
Sous les coups du bélier infatigable et lourd.

Il me semble, bercé par ce choc monotone,
Qu'on cloue en grande hâte un cercueil quelque part.
Pour qui? - C'etait hier l'été; voici l'automne!
Ce bruit mystérieux sonne comme un depart.

J'aime de vos longs yeux la lumiére verdâtre,
Douce beauté, mais tout aujourd'hui m'est amer,
Et rien, ni votre amour, ni le boudoir, ni l'âtre,
Ne me vaut le soleil rayonnant sur la mer.

Et pourtant aimez-moi, tendre coeur! Soyez mère,
Même pour un ingrat, même pour un méchant;
Amante ou soeur, soyez la douceur éphémère
D'un glorieux automne ou d'un soleil couchant.

Courte tâche! La tombe attend elle est avide!
Ah! Laissez-moi, mon front posé sur vos genoux,
Goûter, en regrettant l'été blanc et torride,
De l'arrière-saison le rayon jaune et doux!

(Papermoon, Chant d'Automne)

Je te vois, étoile, là dans les cieux, si froide et si infiniment loin .. et pourtant tu m'as donné du réconfort, et m'a toujours fidèlement escortée.

Ta sœur, la lune, à la quelle je renonce tout comme mon espoir de lumière, je la traîne en travers les mondes froids, et pourtant la direction, je ne la connais pas ...

Oh, lumière argentée de mon étoile, tu brilles dans la nuit la plus désespérée, je parcours également mon chemin seule mais tu tiens quand même à veiller sur moi ..

J'ai perdu mon but depuis longtemps et je ne crois plus rien . Ma place dans le monde est oubliée -ai je déjà accompli mon devoir ?

Oh, étoile, si je pouvais seulement t'atteindre, affecter tes rayons argentés, tu pourrais me donner un nouvel espoir, me donner un esprit et me les indiquer..

Ho lumière argentée de mon étoile, tu brilles dans la nuit la plus désespérée, je parcours mon chemin aussi seule mais tu tiens quand même à veiller sur moi ..

Oh, étoile là dans le ciel, pitié crois-moi, quand mon corps aura trépassé, mon âme te sera pourtant toujours connue, si elle réussit à nous unir, un temple se dressera entouré de rayons, de lumière argentée..



-et je suis là à t'attendre, t'oublier je ne le peux pas… Oh, lumière argentée de mon étoile, tu brilles dans la nuit la plus désespérée, je parcours également mon chemin seule mais tu tiens quand même à veiller sur moi ..

(Sopor Aeternus, An die Sterne (A l'Ă©toile). Merci Ă  Nat pour la traduc de l'allemand)

Par Xam le 11/11/2002 Ă  23:10:37 (#2539647)

Ensemble

Jean-Jacques Goldman



Souviens-toi
Etait-ce mai, novembre
Ici ou lĂ  ?
Etait-ce un lundi ?
Je ne me souviens que d'un mur immense
Mais nous Ă©tions ensemble
Ensemble, nous l'avons franchi



Souviens-toi
Reviens-moi
De tes voyages si loin
Reviens-moi
Tout s'ajoute Ă  ma vie
J'ai besoin de nos chemins qui se croisent
Quand le temps nous rassemble
Ensemble, tout est plus joli.




-------------------------------

Jean-Jacques Goldman

Les choses



Si j'avais, si j'avais ça
Je serais ceci je serais cela
Sans chose je n'existe pas ;

Les regards glissent sur moi
J'envie ce que les autres ont
Je crève de ce que je n'ai pas
Le bonheur est possession
Les supermarchés : mes temples à moi.

Dans mes uniformes, rien que des marques identifiées
Les choses me donnent une identité...

Je prie les choses et les choses m'ont pris
Elles me posent, elles me donnent un prix
Je prie les choses, elles comblent ma vie
C'est plus "je pense" mais "j'ai donc je suis !",

Des choses Ă  mettre, Ă  vendre, Ă  soumettre
Une femme-objet qui présente bien
Sans trône ou sceptre je me déteste
Roy nu, je ne vaux rien...

J'ai le parfum de Jordan
Je suis un peu lui dans ses chaussures
J'achète pour être, je suis
Quelqu'un dans cette voiture
Une vie de flash en flash
Clip et club et clope et fast-food
Fastoche speed ou calmant
Mais fast, tout le temps zape le vide
Et l'angoisse.

Plus de bien de mal, mais est-ce que ça passe à la télé
Nobel ou scandale ? On dit "V.I.P"...

Je prie les choses et les choses m'ont pris
Elles me posent, elles me donnent un prix
Je prie les choses, elles comblent ma vie
C'est plus "je pense" mais "j'ai donc je suis !",

Des choses Ă  mettre, Ă  vendre, Ă  soumettre
Une femme-objet qui présente bien
Sans trône ou sceptre je me déteste
Roy nu, je ne vaux rien...

Je prie les choses et les choses m'ont pris
Elles me posent, elles me donnent un prix
Je prie les choses, elles comblent ma vie
C'est plus "je pense" mais "j'ai donc je suis !",

Un tatouage, un piercing, un bijou
Je veux l'image, l'image et c'est tout
Le bon langage, les idées qu'il faut
C'est tout ce que je vaux...

Par Yelraf Asgard le 11/11/2002 Ă  23:22:17 (#2539767)

enthoniel, tu as ultras concras et carbalas? o_O

....

Par Nienna Fayree le 12/11/2002 Ă  0:26:14 (#2540339)

La chanson en question est:Rap'tout
Je tacherais de mettre les paroles demain....si j'en trouve l'envie*recopiage*

*sifflote*

Par Lokine le 12/11/2002 Ă  0:42:03 (#2540478)

Salut mec, ça va, tu vas bien?
On se présente, mais non tu connais déjà
On est lĂ  pour te pomper
T'imposer sans répit et sans repos
Pour te sucer ton flouze
Ton oseille
Ton pognon
Ton pèze
Ton fric
Ton blé
Tes Ă©conomies
Tes sous
Ton salaire
Tes bénefs
Tes bas de laine
Tout ce qui traîne
C'que tu as sué de ton front
On te le sucera jusqu'au fond

On est lĂ  partout
MĂŞme quand tu joues
Pauvre idiot, on est lĂ  partout
Le loto, c'est nous
Le bingo, c'est nous
Le tiercé, le quarté , le quinté
C'est encore nous
Le quinté plus, on te re-suce

Faut qu'tu craches, faut qu'tu payes
Faut qu'tu craches, faut qu'tu payes
Pas possible que t'en réchappes
Nous sommes les frères qui rapent tout

T'a pensé à payer ta
Taxe foncière
Taxe immobilière
Taxe professionnelle
Taxe sur le personnel
Taxe d'apprentissage
Taxe si t'es pas sage
Taxe sur tout ce qui bouge
Sur tes clopes et sur ton rouge
Sur tes cachets d'aspirine
Sur ta vodka, sur ton gin ah ! ah !
Majorations relevées
Vignettes et timbres fiscaux
Cartes grises et assurance auto
PV droit d'immatriculation
Crache, crache
Essence, péage, héritage, partage, ménage, concubinage
On est lĂ  Ă  tous les Ă©tages

Nous sommes URSSAF, CANCRAS et CARBALAS
Qui que tu sois, quoi que tu fasses
Faut qu'tu craches, faut qu'tu payes
Pas possible que t'en réchappes
Nous sommes les frères qui rapent tout.

Je t'offre un pot !
Et oui un pot
ImpĂ´ts fiscaux
ImpĂ´ts locaux
ImpĂ´ts directs
Et impĂ´ts indirects
ImpĂ´ts fonciers
ImpĂ´ts rentiers
ImpĂ´ts sur les grandes fortunes
ImpĂ´ts mĂŞme si t'as pas de tunes
Impôts sécheresse
ImpĂ´ts richesse
ImpĂ´ts nouveaux
Impôts rétros
ImpĂ´ts recto
ImpĂ´ts verso
ImpĂ´ts sur le revenu
ImpĂ´ts sur les revenants

Nous sommes URSSAF, CANCRAS et CARBALAS
Qui que tu sois, quoi que tu fasses
Faut qu'tu craches, faut qu'tu payes
Pas possible que t'en réchappes
Nous sommes les frères qui rapent tout.

Tu sais ce que ça veut dire IFA
ImpĂ´ts forfaitaire annuel
C'est moi qui l'ai inventé
Cotisation supplémentaire de 0,1%
Contribution sociale de solidarité
Attends, attends, attends, attends, c'est pas fini
Majorations, relevés
Charges sociales et plus-value
Cotisation pré-retraite
Cotisation post-retraite
T'as pensé à payer la
Taxe foncière
Taxe immobilière
Taxe professionnelle
Taxe sur le personnel

On est lĂ  pour te pomper
T'imposer sans répit et sans repos
Pour te sucer tout ton flouze
Ton oseille
Ton pognon
Ton pèze
Ton fric
Ton blé
Tes biftons
Tes ronds
Tes actions
Tes sicav
Ton liquide
Tes pourliches
Ton salaire
Tes bénefs
Tes magots
Tes lingots
Tes napos
Tes bas de laine
Tout ce qui traîne
Ce que t'as sué de ton front
On t'le sucera jusqu'au fond

Nous sommes URSSAF, CANCRAS et CARBALAS
Qui que tu sois, quoi que tu fasses
Faut qu'tu craches, faut qu'tu payes
Pas possible que t'en réchappes
Nous sommes les frères qui rapent tout.

Salut !TVA bien !
Toi qui croyais gagner dans l'ombre
Tu vas te retrouver avec un prélèvement sans gain

Nous sommes URSSAF, CANCRAS et CARBALAS
Qui que tu sois, quoi que tu fasses
Faut qu'tu craches, faut qu'tu payes
Pas possible que t'en réchappes
Nous sommes les frères qui rapent tout.

Nous comprenons votre douleur
C'est une triste disparition
Mais dans votre malheur
N'oubliez pas de régler vos droits de succession

Par Fenrill le 12/11/2002 Ă  19:29:32 (#2546720)

Matmatah - Les Moutons


{Refrain:}
Nanala Naganalalo Lanalalaleno ( 4 fois )

On a tondu les moutons , et filé la laine
Et réparé la moto avec la clef allen
On a rencontré des filles pas du tout vilaines
Avec elles il y avait la Marie ranouen
On a respiré du tri du trichloroéthylène
Et le lendemain on avait mauvaise haleine

{Refrain}

Y a trois francs de réduction sur les chocos BN
Alors pour en profiter on les prend par douzaines
On s'est envoyé une bonne bouteille de chouchen
A la fin elle Ă©tait vide elle Ă©tait plus pleine
Après on a fait du stop avec les bigoudènes
Et on est allé en boîte mais y avait qu'des lesbiennes

{Refrain}

On a jeté tous les parisiens dedans la Seine
On a noyé en même temps toutes les parisiennes
On a trouvé du pétrole aux îles Kerguelen
Et après on est parti pécho la sirène
Ah y'en a un qu'j'oublie toujours oh c'est Saddam Hussein
Celui-lĂ  nous pompe de l'air comme Jean-Marie Le Pen
On s'est roulé un cinq feuilles avec du pollen
Et après on est tous tombés dans le lagen

{Refrain}

Si notre chanson vous a plu oh donnez-vous la peine
De nous payer un bon coup pour reprendre haleine
Je n'me souviens plus de la suite alors c'est pas la peine
De toute façon ce qu'il fallait c'était une rime en "N"

{Refrain}

Par Xam le 12/11/2002 Ă  20:47:15 (#2547363)

Petit Frère ,IAM

Petit frère n'a qu'un souhait devenir grand
C'est pourquoi il s'obstine à jouer le sauvage dés l' âge de 10 ans
Devenir adulte avec des infos comme mentor
C'est Ă©clater les tronches de ceux qui ne sont pas d'accord
A l'époque ou grand frère était gamin
On ce tapait des délires sur Blache Neige et les Sept Nains
Maintenant les Nains on giclé Blanche Neige et tapent
Eclatent des types claquent de Mortal Combat
A 13 ans il aime déjà l'argent avide
Mais les poches sont arides, alors on fait le caid
Dans les boumes,qui sont désormais des soirée,plus de sirop Teisseire
Petit frère veut des bières
Je ne crois pas que c'Ă©tait volontaire, mais l'adulte c'est certain
Indirectement a montré que faire le mal c'est bien
Demain ses cahiers seront plein de rature
Petit Frère fume des spliffs et casse des voiture


Petit frère a déserté les terrains de jeux
Il marche Ă  peine et veut des bottes de sept lieues
Petit frère veut grandir trop vite
Mais il a oublié que rien ne sert de courrir, petit frère

Petit frère rève de bagnoles, de fringues, de tunes
De réputation dure, pour tout ça , il volerait la lune
Il collectionne les méfaits sans se soucier
Du mal qu'il fait, tout en demandant du respect
Peu lui importe de quoi demain sera fait
De donner à certains des raisons de mépriser son cadet
Dans sa tĂŞte le rayonnement du tube cathodique
A étouffé les vibrations des tam-tam de l'Afrique
Il n'a plus de cartable, il ne saurait pas quoi en faire
Il ne joue plus au billes, il veut jouer du revolver
Petit frère a jeté ses soldats pour devenir guerrier et
Penser au butin qu'il va amasser

Petit frère a déserté les terrains de jeux
Il marche Ă  peine et veut des bottes de sept lieues
Petit frère veut grandir trop vite
Mais il a oublié que rien ne sert de courrir, petit frère


Les journalistes font des modes la violence éxistait déjà à l'école
De mon temps , des rackets,les bastons, les dégâts
Les coups de batte dans les pare -brises des tires des instituteurs
Embrouilles Ă  coup de cutter
Mais en parler au journal tout les soires,ça devient banal
Ca s'imprime dans la rétine comme situation normale
Et si petit frère veut faire parler de lui
Il réitère se qu'il a vu avant 8 heures et demi
Merde,en 80 c'Ă©tait des Ă©tats de faits, mais lĂ 
Ces journalistes ont fait des Ă©tats
Et je ne crois pas que petit frère soit pire qu'avant
Juste surexposé à la pub, aux actes violents
Pour les grand, le gosse est le meilleur citron
La cible numéro 1,le terrain des produits de consommation
Et pour ĂŞtre sur qu'il s'en procure
Petit frère s'assure, flingue à la cienture
On sait se que tu es quand on voit ce que tu possèdes
Petit frère le sait et garde ce fait en tête
L'argent lui ouvrirait les portes sur un ciel azur aussi
Facilement que ses tournevis ouvrent celles des voiture
Le grand standing c'est tout ce dont il a envie
Ca passe mieux quand il porte du Giorgio Armani
Soucieux du regard des gens
Malgré son jeune âge petit frère fume pour paraître plus grand
Il voudrait prendre l'autoroute de la fortune
Et ne se rend pas compte qu'il pourrait y laisser des plumes
Il vient a peine de sortir de son oeuf
Et déjà petit frère veut être plus gros que le boeuf

Petit frère a déserté les terrains de jeux
Il marche Ă  peine et veut des bottes de sept lieues
Petit frère veut grandir trop vite
Mais il a oublié que rien ne sert de courrir, petit frère

*toussote*

Par Ame Sombre le 12/11/2002 Ă  20:50:05 (#2547387)

Jacques Brel - Les Singes


Avant eux avant les culs pelés
La fleur l'oiseau et nous étions en liberté
Mais ils sont arrivés et la fleur est en pot
Et l'oiseau en cage et nous en numéro
Car ils ont inventé prisons et condamnés
Et casiers judiciaires et trous dans la serrure
Et les langues coupées des premières censures
Et c'est depuis lors qu'ils sont civilisés
Les singes, les singes, les singes de mon quartier

Avant eux il n'y avait pas de problème
Quand poussaient les bananes mĂŞme pendant le carĂŞme
Mais ils sont arrivés bardés d'intolérance
Pour chasser en apôtres d'autres intolérances
Car ils ont inventé la chasse aux Albigeois
La chasse aux infidèles et la chasse à ceux-là
La chasse aux singes sages qui n'aiment pas chasser
Et c'est depuis lors qu'ils sont civilisés
Les singes, les singes, les singes de mon quartier

Avant eux l'homme Ă©tait un prince
La femme une princesse, l'amour une province
Mais ils sont arrivés le prince est un mendiant
La province se meurt la princesse se vend
Car ils ont inventé l'amour qui est un péché
L'amour qui est une affaire le marché aux pucelles
Le droit de courte-cuisse et les mères maquerelles
Et c'est depuis lors qu'ils sont civilisés
Les singes, les singes, les singes de mon quartier

Avant eux il y avait paix sur terre
Quand pour dix éléphants il n'y avait qu'un militaire
Mais ils sont arrivés et c'est à coups de bâton
Que la raison d'Etat a chassé la raison
Car ils ont inventé le fer à empaler
Et la chambre Ă  gaz et la chaise Ă©lectrique
Et la bombe au napalm et la bombe atomique
Et c'est depuis lors qu'ils sont civilisés
Les singes, les singes, les singes de mon quartier
Les singes de mon quartier.



Et j'ai hésité avec Les Bourgeois que j'adore aussi de Brel.

....

Par Nienna Fayree le 12/11/2002 Ă  22:13:53 (#2547947)

Pour quelqu'un grâce a qui je reécoute le CD,merci encore^^;)


Smashing Pumpkins



ZERO

Zero
My reflection, dirty mirror
There's no connection to myself
I'm your lover, I'm your zero
I'm in the face of your dreams of glass
So save your prayers
For when we're really gonna need'em
Throw out your cares and fly
Wanna go for a ride?

She's the one for me
She's all I really need
Cause she's the one for me
Emptiness is loneliness, and loneliness is cleanliness
And cleanliness is godliness, and god is empty just like me
Intoxicated with the madness, I'm in love with my sadness
Bullshit fakers, enchanted kingdoms
The fasion victims chew their charcoal teeth
I never let on, that I was on a sinking ship
I never let on that I was down
You blame yourself, for what you can't ignore
You blame yourself for wanting more
She's the one for me
She's all I really need
She's the one for me
She's my one and only

------------------------------
Bullet with Butterfly Wings

Bullet with Butterfly Wings
The world is a vampire, sent to drain
Secret destroyers, hold you up to the flames
And what do I get, for my pain
Betrayed desires, and a piece of the game
Even though I know-I suppose I'll show
All my cool and cold-like old job
Despite all my rage I am still just a rat in a cage
Then someone will say what is lost can never be saved
Despite all my rage I am still just a rat in a cage
Now I'm naked, nothing but an animal
But can you fake it, for just one more show
And what do you want, I want to change
And what have you got
When you feel the same
Even though I know-I suppose I'll show
All my cool and cold-like old job
Despite all my rage I am still just a rat in a cage
Then someone will say what is lost can never be saved
Despite all my rage I am still just a rat in a cage
Tell me I'm the only one
Tell me there's no other one
Jesus was the only son
Tell me I'm the chosen one
Jesus was the only son for you
Despite all my rage I am still just a rat in a cage
And I still believe that I cannot be saved

Par Yelraf Asgard le 12/11/2002 Ă  22:46:28 (#2548153)

Le retour du S*!# Squad

e Parc et, le Panier roulent avec le Shit Squad
Don't Sleep roule avec le Shit Squad
Le 3e oeil et la FF roulent avec le Shit Squad

Donne du bang, hé !
Je tombe dans la guette sans zigzaguer
Aux aguets, des bonzes bien gais
Je suis délégué du Shit Squad, amigo bingo
Si tu tiens jusqu'Ă  la fin du gong
Nous sommes tous des James Bond
Du Shit sous les ongles
Skunk au gong, ça laisse KO
Comme un coup du fusil Ă  pompe
Et direct, on va au...
Rat-man né Batman ami de Boss One
Et marié à la Marie-Jeanne
Luciano, réalise ton voeux
Si tu veux, enfumes-toi la vie, mon vieux
Un peu de Marseillaise, et tu perds les cheveux
Shit Squad, Tonton et ses neveux pour les nerveux
Bienvenue dans la shi-shi-shi morveux
J'Ă©change mes sticks seulement contre une femme
Style Nefertiti
Fais fumer la FF, tantĂ´t j'ai fini

T'as pris ton paquet et ta femme avec toi
Marijuana bien roulée que tu tires entre tes doigts
Quoi, l'atmosphère s'enfume
Fume le Shit Squad et pas de frime sur ça
La boumba si ça te dit
? ? de maxi, comme si
Une armada de fumeurs de ganja se disputent le contrat
Eh, bady boy, tu veux rouler avec le Squad
Ce n'est pas un fan-club de ease
Mais un putain de Shit Squad
Roulé entre deux feuilles de rizzla croix
Original bad boy pour l'esquisse, fils
Pas de paix en soirée avec les DJ, fais tourner

Tu veux toucher nos faces, vas-y, mets le prix
Je t'assure, c'est de la bombe
Elle monte comme des bambous
Le S* !# Squad tient le bon bout
Toujours dans les bons coups
En tout cas, on s'adonne pas Ă  la para
Ici-bas, on décompresse comme on peut
La THC nous conduit tout droit au septième cieux
Yo, pète ton joint de canna, à l'écoute des canailles
C'est ça les rimes pour te défoncer comme la bouta taï
Suce dans un studio ou dans un coffee-shop
Ambiance Hip Hop, Ă  voir les yeux de mes potes
Pour eux, je finis en freestyle
Je lâche un fonky style, la FF, tous

Refrain
M'Ghetta au shit
Allez goûte-moi ça mon fils
M'Ghetta au shit
C'est clair comme la marijuana

Si ganja il y a chez toi, gringo
Elle sautera au nom du Père du Fils et du Sentenza
Amen
Je serai sex si tu n'es pas chaud
Prépare un bon space-gaspacho
Pour tous les sales muchachos de ma clique
Le Squad, escouade rascale
Et Tonton, Pedro, Pascal
Tu prendras bien un spatial
Verre de mescal un poquito
DĂ©barque avec un kilo pour les mythos
Lâché, donne, non, c'est moi avec Abronsito
In situ, bratou kakou chez vous, y'a plus de sous
Attention le ladre prépare un mauvais coup
Un larcin, un truc de merde, un encas
Nada, tu connais Sentenza
Qui donc fait péter la banca ?

Quand je te chope, quand je te bloque
VoilĂ  les troupes de choc
Le Shit Squad de retour pour un smoke-tour
Armé de stocks lourds
Plat de jour : space-cake, calumets
Mèches allumées, atmosphère embrumée
FF, fais fumer
A fond défoncé à la sensi
C'est ça qui m'incite
Don Choa, Anibal Smith, agence du Shit
Arrivage de choix
Ici on est à Marseille, mon frère
Sortis tout droit du conteneur
Le produit qui te met Ă  l'envers
Tu flaires les joints, mieux que les chiens de la douane volante
Fumes des mixtures à base boulettes brûlantes
Herbes collantes
Production Tonton Pedro, le gros bonnet
Tu connais l'effet
Je roule avec le Shit Squad et ses doigts de fée, bébé

Faf Larage, fils, ne fume pas
Pedro, n'en déplaise, fume les cigarettes, le tabac
Tu sais que lĂ  je suis bien, mec
Mes potos fument pour moi
Circuit lindo taĂŻ skeun cesse devant moi
Eh, connard, j'ai pas Ă  te dire ce qu'il faut faire
Pour entrer dans la partie
Fils, tu m'as bien compris
Tu crois qu'il y a des vapeurs, représente l'odeur
Premiers symptĂ´mes qui font sur moi sur moi
Speed, des lors j'suis d'humeur
On pourrait croire que j'intègre le Squad
Quand je conte mes histoires de fĂŞtes
Ici Ă  la Stormbringa
Ce que je dis, fils, ça veut rien dire
Mais sous l'emprise du Shit...
Le Squad, c'est un hit

Refrain

Au sud, y'a du nouveau, fils
Le Squad refait surface, noyé dans le masse
Avec ses potos du micro, des mégots, amigo
Des barreaux, il en faut pour subvenir Ă  nos besoins
Du matin au soir, pleins
On a cuvé comme du bon vin
Les porinées en fait vilains
Veulent niquer notre business
Que la guine l'a perdu
Tu fuse, gus si on te frappe
Comme un guerrier hach-hach-ssine
Frappé après un joint, tu charase
Colle tes oreilles devant tes baffes
Tu rĂŞves pas, gringo
L'examen, c'est devenu l'impasse
Sans cesse, représente notre emblème
La pepese, femme du rale
SĂ©duira la princesse pour l'honneur des troupes rebelles
Pour la fumette et les belles f...

Daddi mammadi, sur le mic, ça c'est Haki
Fais tourner l'herbe cosmique
Pour que la famille mette la panique
Un bandeau-pro avec tous les machos chauds
Et c'est parti pour le show
FF, freestyle pour représenter avec un joint de gandja
Tu ne peux pas lutter
Fumes, fumes, fumes avant que la vie ne te fume
Aujourd'hui j'assume avec le Shit Squad
Kif-Kif Production, association banguée
Pour des fins de soirées, très fatigué
J'envoie ziguer les télés
Pour tous les frères avec qui j'ai calciné des bambous
Du Secteur au Café Julien
Les neveux ne craignent plus rien
Accrochés sur la locale comme des morts de faim
Chambre jusqu'Ă  demain

Tu reconnais la voix du Padre, sorti du 13C
Sur le mic, usé par le pollen et la sensi
Toujours d'attaque avec le Shit Squad
Mec, reste sur tes gardes
En attendant lyricalement que l'on bombarde
Balance nos coktails de ferié néné
Si tu cherches la quémia
Y'a que chez nous que tu pourras la trouver
J'fais pas de topo
Je plaide popo
Demandes Ă  mes potes
C'est du 16 S mec que j'ai sous le capot
Je pense toujours Ă  mes reflexes sans oublier mon matos
Un stylo, un micro, mon chocos
Et vatos portos
C'est comme ça que j'aime bosser
Je suis pas du genre Ă  caler ou taper des blocages
Et vas-y, cesses de ricanner
Ouais, Mombi, Joe Popo représente pour le 3e œil
Mc j't'effrite dans mon deux-feuilles

Je regarde mes potes, drĂ´lement des bosses
Tous guidés par le haschisch comme par erreur
Haza près de mes mics, ils sont chics
Regarde-moi droit dans les yeux, rĂ´
T'y arrives pas, quel minable, ce gros
Dis-moi, c'est du shit que tu fumes ?
Ou des pilules que tu gobes, bab ?
Combien de gosses en voulant se la jouer grand se sont perdus
Je te l'avais dit de rester dans la sensi
En soirée bad boy, pompe un joint
Reste cool comme ton pote, l'ami, aller-a !
Je ne fume pas
Mais bref, Ă  voir des gens down avec le Shit Squad
Qu'ĂŞtre Ă  Toxland Ă  la CameSquadra
A croire que c'Ă©tait le championat
OĂą c'est le plus bĂŞte qui l'emportera
Avant d'appuyer sur play, t'aurais dĂ» faire un petit
A la santé du Squad, Jo Popo, Luciano, Pedro
Nos amis, c'est la vie
C'est la vie qui veut ça

N.I.K. N.I.K.
Guettah au shit
C'est la vie qui veut ça
M'Ghetta au shit.

------------------------------------------------------------

SAT : CNPQA

Merde ! Mais quÂ’est-ce qui tÂ’a pris,
Le connaissant j’imagine déjà sa gueule, je l’imagine déjà hurler d’ici,
Tu débarques en plein milieu de la nuit , tu parles d’un cadeau,
Tu viens lui annoncer que tu lui as fait un gosse dans le dos
Tu l’imaginais peut-être déjà sauter au plafond
RĂ©sultat, toi et ton ballon avez pris la porte Ă  fond
T’es inconsciente d’avoir fait un tel truc à ton âge,
TÂ’aurais dĂ» tÂ’inspirer des trucs qui se passent dans ton entourage.
Laisse-moi deviner, il tÂ’a peut-ĂŞtre dit quÂ’il tÂ’aimait
Mais tÂ’aurais dĂ» te douter que cÂ’Ă©tait juste pour pouvoir te sauter
Laisse-moi deviner, tu tÂ’es crue plus intelligente que les autres, plus forte
Mais tÂ’es trop conne ou quoi ? !
Aujourd’hui ça t’arrive à toi.
Tu comptes faire quoi maintenant, le dire Ă  tes parents ;
Arrêter tes études, bosser, vu qu’un gosse coûte de l’argent.
Tu comptes faire quoi, qui voudra de toi avec un mioche sur les bras,
Surtout que maintenant tu connais mieux la mentalité des gars
Crois pas que je mÂ’acharne sur toi
Crois pas que je me réjouisse
Mais merde, réveille toi, bordel il est temps que tu réagisses.
AujourdÂ’hui tu payes le prix fort et tout ce qui tÂ’arrive,
Tu le dois juste à une chose, c’est d’avoir été trop naïve.

Refrain
Je suis pas à l’abri d’un coup foireux, d’un enfoiré,
ni dÂ’une grosse crasse venue dÂ’une petite garce.
Mec, être dans la merde, ça n’arrive pas qu’aux autres
Ma belle, être dans la merde, ça n’arrive pas qu’aux autres.
Je suis pas à l’abri d’un coup foireux, d’un enfoiré,
ni dÂ’une grosse crasse venue dÂ’une petite garce.
Faut ĂŞtre con ou quoi pour oser croire
Que ça n’arrive qu’aux autres et jamais à soi

Quant Ă  toi mon pote, cÂ’est une toute autre histoire
T’as été aussi naïf qu’elle et aujourd’hui tu t’en mords les doigts
N’espère plus revoir tes meubles, ta bagnole ou ton blé,
Ni même la gueule des ces enfoirés qui t’auront doublé
De 1 tu sais mĂŞme pas comment ils sÂ’appellent,
De 2, il y a plus d’abonnés à ces numéros quand tu appelles.
Au fait, tu les connaissais depuis combien de temps ?
Quelques jours et comme un con tu leur as fait confiance
Comme si cÂ’Ă©tait depuis toujours,
Tu leur as donné ton amitié, tes clés, ton estime, ton respect,
Mais eux tÂ’aimaient-ils toi ou ton porte-monnaie
Excuse-moi si ça fait mal mais dans mon jargon
Je crois bien qu’on appelle ça un pigeon ou un con bourré de pognon
A souhaiter que pour l’avenir ça te servira de leçon
Familiarise pas facilement, reste aussi froid que ce son
Disons qu’y à tout un tas de gens machiavéliques
T’es qu’une cible et eux se régalent avec les crédules et imbéciles
Tu t’es cru plus malin que les autres, tu te disais que ça t’arriverait jamais à toi
Mais Ă  ce jour et Ă  cette heure, regarde qui est aux abois
Je suis sûr qu’eux se fendent bien la gueule en repensant à toi.
Ma foi.

Refrain

Troisième chapitre, voilà un revenant 1 gars qu’on a plus vu depuis un bail
Pour ne pas dire depuis la nuit des temps.
Pourtant que je sache, de mémoire, ensemble on a grandi
On a connu toutes sortes de joies et de multiples péripéties
Jusqu’au jour où monsieur a commencé à gravir des échelons
Jusqu’au jour où monsieur a commencé à gagner du pognon
C’est pas ça qu’on te reproche même qu’on en était fier
Mais que tu nous calcules plus, ça c’est une autre affaire
Crois pas qu’on le digère
Ta propre mère est venue nous voir à maintes reprises
Juste histoire dÂ’avoir quelques nouvelles de son fils
Chaque fois, on te couvrait histoire quÂ’elle se fasse pas de souci
Mais la réalité c’est que t’en avais plus rien à foutre d’elle aussi
Quant on se croisait, tu faisais semblant de plus nous reconnaître
Vu quÂ’on mangeait pas de ton pain, Show Biz, Strass et paillettes
Le résultat, c’est qu’aujourd’hui tu pourrais crever devant moi
Je crois bien quÂ’aucun dÂ’entre nous ne bougerait mĂŞme le petit doigt
Eh ouais ! Tu croyais que ça t’arriverait jamais à toi.
Regarde tÂ’es parti dÂ’en bas pour tomber encore plus bas.
Si je me souviens, on vient du mĂŞme coin
Donc tÂ’aurais du te rappeler que les choses les plus simples
Sont le plus grand de tes biens.

---------------------------------------------------

SAT : Kidz

Petit, je voulais tout savoir tout connaître, j’ameutais même tout le quartier quand ça trottait dans ma petite tête
Je faisais rire les malhonnĂŞtes quand je demandais ce quÂ’ils mixaient aux cigarettes
Ce qui se passait dans les Sex Shop, dans les discothèques et aux Baumettes
Ce que venaient chercher toutes ces loques humaines ; ces énergumènes
C’était cher payé pour du sucre, du chocolat tout de même
Quand je posais trop de questions, on me disait de quoi tu tÂ’occupes
Hein ? Je répliquais tu fais moins le malin quand t’as les flics au cul, toi !
J’ai pris quelques baffes, puis les années passèrent, j’ai saisi leur taff et me suis attardé sur leurs petites sœurs
Sans pères pour la plupart à la maison, ni repères.
Oublie les Stars de Ciné !
Seuls les grands de la cité nous fascinaient
Avec du recul, cÂ’Ă©taient que des petits dealers et voleurs
Mais faire une virée dans leurs caisses pour nous c’était le vrai bonheur
J’en parle avec mélancolie vu qu’aujourd’hui j’ai le rôle inverse et voir ce que les gosses de maintenant traversent me bouleverse.
De nos jours, on nÂ’est que de grands enfants, les filles raffolent de ces jolis bijoux, nous de ces grosses voitures et jolis joujoux.
Tu sais ce qui font de la peine Ă  cause de gros Boum !
Et gros trous, rien n’a changé, tout c’est juste détérioré autour.
Conscient quÂ’il nÂ’y a rien de plus beau ni de plus innocent que les Mioches, la chair de ta chair, le sang de ton sang.
Dédié à l’avenir, la relève, ceux déjà livrés à eux-mêmes et la raison de vivre pourtant et tant de merde.

Refrain
Mais aujourd’hui c’est plus la même époque, au même âge les gamins de maintenant
Ils en savent 10 fois plus que nous de notre temps.
Ils sont éveillés, conscients, ils se prennent la tête pour des business, l’argent, le sexe, l’avenir.
C’est plus des mômes, c’est des petites femmes et des petits hommes, et tôt ou tard ça on va le payait cher !

Il est pas plus haut que 3 pommes, mÂ’arrive Ă  la taille ce mĂ´me
Me dit Sat : « Faut que je trouve un truc DareDare
Je me sens comme meurtri, j’ai trop d’amertume quand je vois que ma mère trime
Ras le bol de ce type qu’on me dit d’appeler Père qui picolle
Comme toi j’aimerais vivre de mes rimes mais parti comme ça l’est au rythme ou vont les choses
Je vais me convertir dans le crime.
Quant à toi, continue, représente nous on t’aime et si on devient des Caids, on règlera même tous tes problèmes.
Merde ça en dit long sur la direction que prenne ces mômes
Merde ! ça en dit long sur toute l’évolution de ce monde
Ils attendent rien, ni de moi ni de personne, volent de leurs propres ailes, ont leurs propres codes et quadrillent même déjà leurs propres zones.
Je peux rien faire pour eux, hormis les réconforter, leur dire des trucs nases du genre que tout est à leurs portées
Tant quÂ’il y a de la vie, yÂ’a de lÂ’espoir, tant que nos au revoirs ne sont pas des adieux
Ca nous laisse au moins une bonne raison dÂ’y croire
En quoi des jours plus radieux, une vie meilleure et tant quÂ’on y est pourquoi pas Ă  Dieu

Dédié à tous ces Kids, à tous ces gosses, à tous ces mômes qu’on considère presque comme les nôtres. ONE LOVE !

Par Yseult le 13/11/2002 Ă  1:07:46 (#2549000)

Petite sirène

(Francis Cabrel)

Pleure pas petite sirène,
La ville dort encore,
Ton histoire commence Ă  peine.
Pleure pas petite sirène,
Le jour attend dehors,
Dans les brumes des fontaines.
Ce matin est si clair,
Ce silence est si doux,
Des paroles d'hommes flottent dans l'air,
Tout le monde a rendez-vous.
La nuit est passée toute entière,
Creusée sur nos joues.
Tu déchires tout d'un trait de lumière,
Et c'est la vie tout Ă  coup...
La vie tout Ă  coup.
Pleure pas petite sirène,
La ville dort encore,
Ton histoire commence Ă  peine.
Pleure pas petite sirène,
Le jour attend dehors,
Dans les brumes des fontaines.
Ça se voit que tu viens de chez les anges
T'es belle comme tout.
Ça se voit que nos manières te dérangent,
Et ces lumières partout.
Tout ces fantĂ´mes qui te touchent,
Ces mains qui te secouent,
Cette bouffée d'air froid dans ta bouche
C'est la vie tout Ă  coup...
La vie tout Ă  coup.
Pleure pas petite sirène,
La ville dort encore,
Ton histoire commence Ă  peine.
Pleure pas petite sirène,
Le jour attend dehors,
Dans les brumes des fontaines.
VoilĂ  que tu viens comme une reine,
Juste Ă  la pointe du jour,
Avec dans son Ă©cho de porcelaine,
Ton appel au secours.
Comme un signal pour que s'Ă©graine,
Ce temps qui s'enfuit Ă  son tour,
D'abord les heures, les jours, les semaines,
Et puis les années d'amour...
Les années d'amour.
Pleure pas petite sirène,
La ville dort encore,
Ton histoire commence Ă  peine.
Pleure pas petite sirène,
Le jour attend dehors,
Dans les brumes des fontaines.
Pleure pas petite sirène...
Pleure pas petite sirène,
Le jour attend dehors,
Dans les brumes des fontaines.

.....

Par Nienna Fayree le 15/11/2002 Ă  21:33:39 (#2571350)

La Chanson pour Pierrot/Renaud



T'es pas né dans la rue
T'es pas né dans l' ruisseau
T'es pas un enfant perdu
Pas un enfant d' salaud,
Vu qu' t'es né dans ma tête
Et qu' tu vis dans ma peau
J'ai construit ta planète
Au fond de mon cerveau.

Pierrot, mon gosse, mon frangin, mon poteau,
Mon copain tu m' tiens chaud.
Pierrot.

Depuis l' temps que j' te rĂŞve,
Depuis l' temps que j' t'invente,
De pas te voir j'en crève
Et j' te sens dans mon ventre.
Le jour où tu ramène,
J'arrĂŞte de boire : promis,
Au moins toute une semaine,
Ce s'ra dur, mais tant pis.

Pierrot, mon gosse, mon frangin, mon poteau,
Mon copain tu m' tiens chaud.
Pierrot.

Qu' tu sois fils de princesse,
Ou qu' tu sois fils de rien,
Tu s'ras fils de tendresse,
Tu s'ras pas pas orphelin.
Mais j' connais pas ta mère :
Je la cherche en vain.
Je connais qu' la misère
D'ĂŞtre tout seul sur le ch'min.

Pierrot, mon gosse, mon frangin, mon poteau,
Mon copain tu m' tiens chaud.
Pierrot.

Dans un coin de ma tĂŞte
Y a déjà ton trousseau :
Un jean, une mobylette
Une paire de Santiago.
T'iras pas Ă  l'Ă©cole,
J' t'apprendrai les gros mots.
On jouera au football,
On ira au bistrot.

Pierrot, mon gosse, mon frangin, mon poteau,
Mon copain tu m' tiens chaud.
Pierrot.

Tu t' lav'ras pas les pognes
Avant d' venir Ă  table.
Et tu m' trait'ras d'ivrogne
Quand j' piquerai ton cartable.
J' t'apprendrai des chansons
Tu les trouveras débiles.
T'auras p't' ĂŞtre bien raison
Mais j' s'rai vexé quand même.

Pierrot, mon gosse, mon frangin, mon poteau,
Mon copain tu m' tiens chaud.
Pierrot.

Allez viens mon Pierrot,
Tu s'ras l' chef de ma bande.
J' te r'filerai mon couteau,
J' t'apprendrai la truande.
Allez viens mon copain,
J' t'ai trouvé une maman :
Tous les trois ça s'ra bien
Allez viens, je t'attends.

Pierrot, mon gosse, mon frangin, mon poteau,
Mon copain tu m' tiens chaud.
Pierrot.


----------------------------------------
----------------------------------------


Les Mistrals Gagnants/Renaud


A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi
Et regarder les gens tant qu'y en a
Te parler du bon temps qu'est mort ou qui r'viendra
En serrant dans ma main tes p'tits doigts
Pis donner Ă  bouffer Ă  des pigeons idiots
Leur filer des coups d' pieds pour de faux
Et entendre ton rire qui lézarde les murs
Qui sait surtout guérir mes blessures
Te raconter un peu comment j'Ă©tais mino
Les bonbecs fabuleux qu'on piquait chez l' marchand
Car-en-sac et Minto, caramel Ă  un franc
Et les mistrals gagnants

A r'marcher sous la pluie cinq minutes avec toi
Et regarder la vie tant qu'y en a
Te raconter la Terre en te bouffant des yeux
Te parler de ta mère un p'tit peu
Et sauter dans les flaques pour la faire râler
Bousiller nos godasses et s' marrer
Et entendre ton rire comme on entend la mer
S'arrêter, r'partir en arrière
Te raconter surtout les carambars d'antan et les cocos bohèmes
Et les vrais roudoudous qui nous coupaient les lèvres
Et nous niquaient les dents
Et les mistrals gagnants

A m'asseoir sur un banc cinq minutes avec toi
Et regarder le soleil qui s'en va
Te parler du bon temps qu'est mort et je m'en fou
Te dire que les méchants c'est pas nous
Que si moi je suis barge, ce n'est que de tes yeux
Car ils ont l'avantage d'ĂŞtre deux
Et entendre ton rire s'envoler aussi haut
Que s'envolent les cris des oiseaux
Te raconter enfin qu'il faut aimer la vie
Et l'aimer mĂŞme si le temps est assassin
Et emporte avec lui les rires des enfants
Et les mistrals gagnants
Et les mistrals gagnants

Par Xam le 15/11/2002 Ă  21:45:28 (#2571412)

Le poinçonneur des lilas

Je suis le poinçonneur des Lilas
Le gars qu'on croise et qu'on n'regarde pas
Y'a pas d'soleil sous la terre
Drôle de croisière
Pour tuer l'ennui j'ai dans ma veste
Les extraits du Reader Digest
Et dans c'bouquin y a Ă©crit
Que des gars s'la coulent douce Ă  Miami
Pendant c'temps que j'fais l'zouave
Au fond d'la cave
Paraît qu' y a pas d'sot métier
Moi j' fais des trous dans des billets

J'fais des trous, des p'tits trous, encore des p'tits trous
Des p'tits trous, des p'tits trous, toujours des p'tits trous
Des trous d' seconde classe
Des trous de première classe
J'fais des trous, des p'tits trous, encore des p'tits
Des p'tits trous, des p'tits trous, toujours des p'tits trous

Des petits trous, des petits trous
Des petits trous, des petits trous

J'suis l'poinçonneur des Lilas
Pour Invalides changer à Opéra
Je vis au coeur d'la planète
J'ai dans la tĂŞte
Un carnaval de confettis
J'en amène jusque dans mon lit
Et sous mon ciel de faĂŻence
Je n'vois briller que les correspondances
Parfois je rĂŞve je divague
Je vois des vagues
Et dans la brume au bout du quai
J'vois un bateau qui vient m'chercher
Pour m'sortir de ce trou oĂą je fais des trous
Des p'tits trous, des p'tits trous, toujours des p'tits trous
Mais l'bateau se taille
Et j'vois qu'je déraille
Et je reste dans mon trou Ă  faire des p'tits trous
Des petits trous, des petits trous, toujours des petits trous

Des petits trous, des petits trous
Des petits trous, des petits trous

J'suis le poinçonneur des Lilas
Arts-et-MĂ©tiers direct par Levallois
J'en ai marre j'en ai ma claque
De ce cloaque
Je voudrais jouer la fill' de l'air
Laisser ma casquette au vestiaire
Un jour viendra j'en suis sûr
OĂą j'pourrais m'Ă©vader dans la nature
J'partirai sur la grand' route
Et coûte que coûte
Et si pour moi il n'est plus temps
Je partirai les pieds devant

J'fais des trous, des p'tits trous, encore des p'tits trous
Des p'tits trous, des p'tits trous, toujours des p'tits trous

Y'a d'quoi devenir dingue
De quoi prendre un flingue
S'faire un trou, un p'tit trou, un dernier p'tit trou
Un p'tit trou, un p'tit trou, un dernier p'tit trou
Et on m'mettra dans un grand trou
Et j'n'entendrais plus parler de trou plus jamais d'trou
De petits trous de petits trous de petits trous

Par Fenrill le 15/11/2002 Ă  22:04:48 (#2571511)

Lol Xam :)

Peut etre la chanson la plus triste que j'ai entendu...

Par Desdémone Edhel le 17/11/2002 à 13:20:06 (#2579537)

George Michael
I can´t make you love me


Turn down the lights, turn down the bed
Turn down these voices inside my head
Lay down with me, tell me no lies
Just hold me close, don't patronize
Don't patronize me

'Cause I can't make you love me If you don't
You can't make your heart feel something it won't
Here in the dark in these final hours
I will lay down my heart, and I'll feel the power
But you won't, no you won't
And I can't make you love me
If you don't

I'll close my eyes and then I won't see
The love you do not feel, when you're holding me
Morning will come, and I'll do what's right
Just give me til then, to give up this fight
And I will give up this fight

And I can't make you love me if you don't
You can't make your heart feel something it won't
And here in the dark in these lonely hours
I will lay down my heart and I'll feel the power
But you won't, no, you won't
And I can't make you love me
If you don't

Ain't no use in you trying
It's no good for me baby without love
All my tears, all these years, everything I believed in
Baby

Hahem... une chanson qui me fait réfléchir...

Par Glenaa le 18/11/2002 Ă  9:09:53 (#2584510)

- Arno -

Dans les yeux de ma mère


Ma mère elle a quelque chose
Quelque chose dangereux
Quelque chose d'une allumeuse
Oh ! Quelque d'une emmerdeuse

Elle a les yeux qui tuent
Mais j'aime ses mains sur mon corps
J'aime l'odeur au-dessous d'ses bras
Oui je suis comme ça

Dans les yeux de ma mère
Il y a toujours une lumière
oh! Dans les yeux de ma mère
Il y toujours une lumière
L'amour surtout ça toujours
Dans les yeux de ma mère
Oh! Dans les yeux de ma mère
Il y a toujours une lumière

Ma mère elle m'écoute toujours
Quand je suis dans la merde
Elle sait quand je suis con et faible
Et quand je suis bourré comme une baleine
C'est elle qui sait que mes pieds puent
C'est elle qui sait comment je suis nu
Mais quand je suis malade
Elle est la reine du suppositoire

Dans les yeux de ma mère
Il y a toujours une lumière
oh! Dans les yeux de ma mère
Il y toujours une lumière
L'amour surtout ça toujours
Dans les yeux de ma mère
Oh! Dans les yeux de ma mère
Il y a toujours une lumière

Ma mère elle a quelque chose
Quelque chose dangereux
Quelque chose d'une allumeuse
Oh ! Quelque d'une emmerdeuse
Dans les yeux de ma mère
Il y a toujours une lumière
oh! Dans les yeux de ma mère
Il y toujours une lumière
Dans les yeux de ma mère
Il y a toujours....

J'aime bien ce post, alors je le squatte ^^

Par Enthoniel Ezeil le 18/11/2002 Ă  13:51:47 (#2586152)

Diane Tell !

La légende de Jimmy

Je l'aimerai Ă  travers toi
Je t'aimerai Ă  travers lui
Et pour lui tu me donneras
Le meilleur de ta vie
Je l'aimerai Ă  travers toi
Je t'aimerai Ă  travers lui
Et je me donnerai Ă  toi
Comme si tu Ă©tais lui

Je n'irai plus au cinéma
Si tu veux tu seras celui
Celui qui le remplacera
Dans mes nuits avec lui
Je n'irai plus au cinéma
Je t'aimerai pour aujourd'hui
Je revivrai Ă  travers toi
La légende de Jimmy

Je l'aimerai Ă  travers toi
Je t'aimerai Ă  travers lui
Il y aura entre toi et moi
La légende de Jimmy

Malgré le temps qui passera
Même si la vie nous désunis
Il restera entre toi et moi
La légende de Jimmy

La légende de Jimmy
La légende de Jimmy


Si j'Ă©tais un homme

Moi, si j'Ă©tais un homme, je serais capitaine
D'un bateau vert et blanc,
D'une élégance rare et plus fort que l'ébène
Pour les trop mauvais temps.

Je t'emmènerais en voyage
Voir les plus beaux pays du monde.
J' te ferais l'amour sur la plage
En savourant chaque seconde
OĂą mon corps engourdi s'enflamme
Jusqu'Ă  s'endormir dans tes bras,
Mais je suis femme et, quand on est femme,
On ne dit pas ces choses-lĂ .

Je t'offrirais de beaux bijoux,
Des fleurs pour ton appartement,
Des parfums Ă  vous rendre fou
Et, juste à côté de Milan,
Dans une ville qu'on appelle Bergame,
Je te ferais construire une villa,
Mais je suis femme et, quand on est femme,
On n'achète pas ces choses-là.

Il faut dire que les temps ont changé.
De nos jours, c'est chacun pour soi.
Ces histoires d'amour démodées
N'arrivent qu'au cinéma.
On devient Ă©conome.
C'est dommage : moi j'aurais bien aimé
Un peu plus d'humour et de tendresse.
Si les hommes n'étaient pas si pressés
De prendre maîtresse...
Ah ! si j'Ă©tais un homme !

Je t'appellerais tous les jours
Rien que pour entendre ta voix.
Je t'appellerais "mon amour",
Insisterais pour qu'on se voie
Et t'inventerais un programme
Ă€ l'allure d'un soir de gala,
Mais je suis femme et, quand on est femme,
Ces choses-lĂ  ne se font pas.

Il faut dire que les temps ont changé.
De nos jours, c'est chacun pour soi.
Ces histoires d'amour démodées
N'arrivent qu'au cinéma.
On devient Ă©conome.
C'est dommage, moi j'aurais bien aimé
Un peu plus d'humour et de tendresse.
Si les hommes n'étaient pas si pressés
De prendre maîtresse...
Ah ! si j'Ă©tais un homme,
Je serais romantique...


Et voilĂ ... elles sont belles hein ?:)

Par Kitsune le 18/11/2002 Ă  14:59:29 (#2586640)

Message Personnel - Françoise Hardy, musique de Michel Berger

au bout de téléphone il y a votre voix
et il y a les mots que je ne dirai pas
tous ces mots qui font peur quand ils ne font pas rire
qui sont dans trop de films, de chansons et de livres
je voudrais vous les dire et je voudrais les vivre
je ne le ferai pas: je veux, je ne peux pas

je suis seule Ă  crever et je sais oĂą vous ĂŞtes
j'arrive, attendez-moi, nous allons nous connaître
préparez votre temps, pour vous j'ai tout le mien
je voudrais arriver, je reste, je me déteste
je n'arriverai pas: je veux, je ne peux pas

je devrais vous parler, je devrais arriver ou je devrais dormir
j'ai peur que tu sois sourd, j'ai peur que tu sois lâche
j'ai peur d'être indiscrète
je ne peux pas vous dire que je t'aime peut-ĂŞtre

mais si tu crois un jour que tu m'aimes
ne crois pas que tes souvenirs me gĂŞnent
et cours, cours jusqu'Ă  perdre haleine
viens me retrouver
si tu crois un jour que tu m'aimes
et si ce jour-lĂ  tu as de la peine
à trouver où tous ces chemins te mènent
viens me retrouver

si le dégoût de la vie vient en toi
si la paresse de la vie s'installe en toi
pense Ă  moi
pense Ă  moi

mais si tu crois un jour que tu m'aimes
ne le considère pas comme un problème
et cours oui cours jusqu'Ă  perdre haleine
viens me retrouver
si tu crois un jour que tu m'aimes
n'attends pas un jour pas une semaine
car tu ne sais pas où la vie t'amène
viens me retrouver

si le dégoût de la vie vient en toi
si la paresse de la vie s'installe en toi
pense Ă  moi
pense Ă  moi

mais si tu ...

--------------------------------------------------

La Javanaise - Serge Gainsbourg

J'avoue
J'en ai
Bavé
Pas vous
Mon amour
Avant
D'avoir
Eu vent
De vous
Mon amour

Ne vous déplaise
En dansant la Javanaise
Nous nous aimions
Le temps d'une chanson

A votre
Avis
Qu'avons-
Nous vu
De l'amour

De vous
A moi
Vous m'a-
Vez eu
Mon amour

Ne vous déplaise
En dansant la Javanaise
Nous nous aimions
Le temps d'une chanson

HĂ©las
Avril
En vain
Me voue
A l'amour
J'avais
Envie
De voir
En vous
Cet amour

Ne vous déplaise
En dansant la Javanaise
Nous nous aimions
Le temps d'une chanson

La vie
Ne vaut
D'ĂŞtre
VĂ©cue
Sans Amour
Mais c'est
Vous qui
L'avez
Voulu
Mon amour

Ne vous déplaise
En dansant la Javanaise
Nous nous aimions
Le temps d'une chanson

Par Lodril le 19/11/2002 Ă  10:39:34 (#2592528)

Zebda - Double Peine

J'ai la tĂŞte de celui qui s'entĂŞte
Peut-ĂŞtre mĂŞme du voleur de bicyclettes
De celui qu'a la main près du sac à main
Qu'on s'y trompe, moi sans passer d'examen
Je sais ce que vous avez jamais su

Non, no, niet, dans toutes les langues nada
Le bossu ne fait pas sa vie avec Esmeralda
En tous cas si t'y crois, je te pince!
C'est dans les rêves que les bergères épousent des princes

Je suis celui qu'on a puni deux fois
Ici et puis lĂ -bas
Je suis celui qu'on a puni deux fois
Ici et puis lĂ -bas

On m'accuse d'ĂŞtre de toutes les combines
Quatre Ă©pouses et combien de concubines
Je sais bien que c'est pas là le moindre défaut
Et qui prend l'ascenseur pour l'Ă©chafaud,
Je fais la confidence Ă  ces tordus...

Mais je l'ai dit et redit et si tu lis ma bio
Tu y trouveras une enfance comme il faut
Si tu cherches le Bronx, reste dans ton ghetto
Mais s'il est véridique que je suis né dans la rue

Je suis celui qu'on a puni deux fois
Ici et puis lĂ -bas
Je suis celui qu'on a puni deux fois
Ici et puis lĂ -bas

Non, non je n'ai pas le culte des racines
Je prends pas forcément ce qu'il y a dans la vitrine
J'écoute la voix qui me dit "va chercher la lumière"
Mais je vais pas courir la vie entière
Mais je vais pas m'Ă©chapper davantage
Derrière le tramway qui s'appelait déjà dégage

Et je vais pas attendre qu'on m'Ă©pluche
La tĂŞte dans le sable comme une autruche
Je cours, je galope et jusqu'Ă  bout de souffle

Je cours dans la neige et sans les moufles
Ainsi est la rencontre du quatrième type
Retour à l'expéditeur, c'est pas le bon prototype

Je sais oĂą je gĂŞne
Et que j'ai des airs de celui qui tchoure l'oxygène,

Je suis celui qu'on a puni deux fois
Ici et puis lĂ -bas
Je suis celui qu'on a puni deux fois
Ici et puis lĂ -bas

.....

Par Nienna Fayree le 20/11/2002 Ă  18:36:20 (#2604621)

THERION
The rise of Sodom and Gomorrah

http://media.megatherion.com/pic/disco/vovin-ac.gif




The) Sun enter the Capricorn (and) the Star of Sin will shine
The King of Sodom drink again
Lady Babalons whine

(One) Hundred and Twenty days in the Depth of the Dead sea
And walk the Path of Peccatus
(and) the Setian alkhemy

Rise of Sodom
and Gomorrah
Reveal the gnosis
of Borora

The princess Justine
sing a song of her sin
of pleasure and pain
and the virtues in vain
to the ear that will hear
and the one without fear
to the old fallen ones and the forbidden thing they all have done

(The) Sun enter the Capricorn (and) the Star of Sin will shine
The King of Sodom drink again
Lady Babalons whine

Rise of Sodom
and Gomorrah
Reveal the gnosis
of Borora

Hear the king Bera
cry out in the land of Canaan
and the daughters of Lot
cry for their father and their god

('The Cry of Complaint of Sodom and Gomorrah
yes, it's loud and their sins are heavy')




-----------------------------------------------------------------------------
-----------------------------------------------------------------------------


THERION
Seven Secrets of the Sphinx

http://media.megatherion.com/pic/disco/deggi-ac.gif


The Sphinx and star
The key and gate.

Seven secrets of the Sphinx
Eleven riddles of the star
Drink the wine of Babylon
And dance the dance of Yezidi

The Sphinx and star
The cup and stone.

Seven secrets of the Sphinx
Give all the keys to alkhemy
And the making of the stone
That will turn the metal to gold.

Seven secrets of the Sphinx
Enter the sesert of Apep
Trough the tower of Yezid
That will turn mud to diamonds.



---------------------------------------------------------------
---------------------------------------------------------------


THERION
Midgard
http://media.megatherion.com/pic/disco/runes-ac.jpg

In the middle of the universe you will find the world of man. Some say that Midgard bears the most beautiful leaves on the worldtree Yggdrasil, but the world of man is very fragile world and is under a permanent thret. The sophisticated ballance between polariies which is the fundament of Midgard, could be easily disturbed. If that would happen the forces of chaos will innundate the earth and the end will be the only future for mankind.

MIDGARD
- Old Midgard -

Behind the depth, before the height,
surrounded by the serpent Jormundgand,
(the) world of Man in the middle
of heat and ice, built by the Ymer brow.

World of Man - hot and cool - high and low

In between extremities rises Midgard, mighty as the stem of the tree.
Ash and Elm, the human pair living of its precious fruits. But soon it may end.

Middle Earth, Old Midgard (we) wish the tree will burst into leaf!
Will someday your ballance reach an end and you'll start to fade?
Mannaheim, Old Midgard all your wally start to tumble down.
May the tree be reborn from the ash it will grow again.

Let's defend Midgard, we Call the High One
Sow upon the field the rune of Jara

Middle Earth, Old Midgard (we) wish the tree will burst into leaf!
Will someday your ballance reach an end and you'll start to fade?
Mannaheim, Old Midgard all your wally start to tumble down.
May the tree be reborn from the ash it will grow again.

Let's defend Midgard, we Call the High One
Sow upon the field the rune of Jara

In between extremities rises Midgard, mighty as the stem of the tree.
Ash and Elm, the human pair living of its precious fruits. But soon it may end.

Par Fenrill le 26/11/2002 Ă  21:13:48 (#2651128)

Spécial dédicace pour l'homme au calva *s'enfuis loin* huhuhu ! :ange:

Francky Vincent - Fruit de la passion...

ja sinké cé lindi
I lé pou nous aye travail
Ou pa vié léve ou amouré
An nous fé malélivé
Parait-il leur matinal
Apré on week end ki infernal
SĂ© oh bitin fondamental (Marie Chantal)
En ka senti vous toutouni
Et moin minme en toutouni
Caresse ar ka tranpoté moin
On mannié transpo en kommin
Ti boug la i bien coincé
Ke aye content i malelivé
A dan on sélé lése allé (kontinié)

Chéri tu me donnes ta passion
Et je trouve ça fabuleux
Je n'suis pas branché sentiments
J'suis plutĂ´t super amant
Aujourd'hui tu vas oublier
Tous les tocards qui n'ont pas assuré
Y a pas que la fesse dans la vie
Y a le sex aussi

[Refrain:]
Vas-y Francky c'est bon
Vas-y Francky c'est bon bon bon
Vas-y Francky c'est bon
Vas-y Francky c'est bon bon bon
Vas-y Francky c'est bon
Vas-y Francky c'est bon bon bon
Vas-y Francky c'est bon
Vas-y Francky c'est bon bon bon

Pour caresser tes p'tits seins
Pas besoin de me faire un dessin
A pleines mains je prends tes hanches
Et tu cesses de faire la planche
Tiens voilĂ  ton Ă©talon
Qui enlève son pantalon
Et c'est avec Ă©motion
Que je touche au fruit de la passion
[au Refrain]

Fruit de la passion
J'aime quand tu touches
Fruit de la passion
Ah ! c'est super
Fruit de la passion
Francky c'est génial
Fruit de la passion
Ton dessert mon amour
Fruit de la passion
Décidément c'est dément
Fruit de la passion
Quelle aventure !
Fruit de la passion
Ça me fait soupirer
Fruit de la passion...
[au Refrain]

indochine

Par Stella Wild le 26/11/2002 Ă  23:27:47 (#2652197)

J’ai demandé à la lune
Et le soleil ne le sait pas
Je lui ai montré mes brûlures
Et la lune s’est moquée de moi
Et comme le ciel n’avait pas fière allure
Et que je ne guérissais pas
Je me suis dit quelle infortune
Et la lune s’est moquée de moi

J’ai demandé à la lune
Si tu voulais encore de moi
Elle mÂ’a dit "jÂ’ai pas lÂ’habitude
De m’occuper des cas comme ça"
Et toi et moi
On était tellement sûr
Et on se disait quelques fois
Que cÂ’Ă©tait juste une aventure
Et que ça ne durerait pas

Je nÂ’ai pas grand chose Ă  te dire
Et pas grand chose pour te faire rire
Car jÂ’imagine toujours le pire
Et le meilleur me fait souffrir

J’ai demandé à la lune
Si tu voulais encore de moi
Elle mÂ’a dit "jÂ’ai pas lÂ’habitude
De m’occuper des cas comme ça"
Et toi et moi
On était tellement sûr
Et on se disait quelques fois
Que cÂ’Ă©tait juste une aventure
Et que ça ne durerait pas
;)

Par Cerise le 27/11/2002 Ă  6:47:11 (#2653606)

Parce qu'hier soir en regardant le massacre au Château de SilverSky, j'écoutais ça... Et que sur le coup (entre CC Rp et Hrp) j'ai bien ris :
Thorfin le Pourfendeur (La Révolution n'est pas un dîner de gala)
Ludwig von 88

Je suis Thorfin... le Pourfendeur
Je pille, je tue... et je fais peur
Et dans la plaine... le peuple tremble
Devant ma hache... ils pleurent leur mère

Je les Ă©gorge... oui par milliers
Je leur arrache... les yeux les pieds
Et quand ils hurlent... ça me fait plaisir
Ah oui j'aime ça... les voir mourir

Je suis Thorfin... le Pourfendeur
Je sème le carnage... je sème l'horreur
Et vers les monts... je cavale furieux et sanguinaire
J'apporte le chaos la famine... et je fous le feu Ă  la terre

Je suis Thorfin... le pourfendeur
Je tue, je pille, je viole... et si je meure
J'irai au valhalalalalala... des combattants morts en combattant
J'irai au valhala lalala la lala... auprès de mes ancêtres ô glorieux pourfendeurs

Je suis Thorfin... le pourfendeur
Je nique ta mère... je nique ta sœur
Et si un jour... il faut qu'je meure
( parlé : ) ce sera dans un grand éclair de lumière

Alors je m'élèverai vers les cieux, resplendissant
Armé de ma hache Thorpal, holly avenger,
+15 contre les dieux et les nabots des enfers
Et tous les enfants d'Hasgarde me verront
Moi Thorfin arrivant vers eux
Sur un grand chariot de feu et d'or
Entouré de halos de mercure
Avec à mes côtés les Walkiriiiiiiiies
Et je prendrai place Ă  la table des dieux
Un siège à côté d'Odin, un siège à côté de Thor
Puis, je lèverai ma coupe en hurlant
Je suis Thorfin tremblez
Et j'égorge, je dépouille, je lacère tout en chantant
Ahah ahah ahah ahaa et tous reprendrons

Mouah il est Thorfin tremblez
Il égorge, il dépouille, il lacère tous en chantant

Ensuite j'entrerai en transe devant Odin et devant Thor
Et je les massacrerai
Car il n'y a qu'une seule place sur le trĂ´ne du Valhala
Et cette place est celle de Thorfin
Car lui est fort, plus fort que tous
Car lui seul mérite le titre suprême de power pourfendeur
Barbare ultime, dieu terminal du chaos, empereur Ă©ternel du thrash

Je suis Thorfin... le pourfendeur
Je pille, je tue... et je fais peur
J'irai au valhalalalalala... des combattants morts en combattant
J'irai au valhala lalala la lala... retrouver mes ancĂŞtres Ă´ glorieux pourfendeurs...

Par Tascalus / Da Binian le 4/12/2002 Ă  16:27:15 (#2710410)

Evangelion
Zankoku na tenshi no these

Zankoku na tenshi no youni
Shounen yo shinwa ni nare

Aoi kaze ga ima
Mune no door wo tataitemo
Wata shidake wo tada mitsumete
Hohoenderu anata

Sotto fureru mono
Motomeru kotoni muchu de
Unmei sae mada shiranai
Itaikena hitomi

Dakedo itsuka kizuku deshou
Sono senaka niwa
Haruka mirai mezasu tameno
Hanega anikoto

Zankoku na tenshi no thesis
Madobe kara yagate tobitatsu
Hotobashiru atsui pathos de
Omoide wo uragiru nara
Kono sora wo daite kagayaku
Shounen yo shinwa ni nare

En Francais:

Tel l'ange enragé
Jeune homme, tu deviendra un mythe
Désormais, même si un vent pâle
Frappe aux portes de ton coeur
Tu me regardes intensément
En me souriant Ă  moi seule
Avec les choses effleurées doucement
Que tu cherches passionnément,
Elle ne connaît même pas son destin
La prunelle innocente de tes yeux
Mais quand découvriras-tu
Que dans ton dos
Pour parvenir Ă  un avenir lointain
Tu as des ailes
C'est la doctrine de l'ange enragé
Qui prendra bientĂ´t son envol par la fenĂŞtre
Si, avec le pathos qui jaillit ardemment,
Tu trahis tes souvenirs
Alors, en embrassant le ciel étoilé
Jeune homme, tu deviendras un mythe




_____________________________

Love Hina
Sakurasaku

Yane no ue de sora o aogu, hizashi wa uraraka
Miageru sora, karadajuu genki ga minagitteku
That's so wonderful! Ikiterunda!
Yamerarenai, akirameru da nante
Tohou ni kureta kinou ni sayonara
Futsufutsu to wakiagaru kono kimochi
Nando demo yomigaeru, hana o sakaseyou
Omoi dewa itsumo amai nige basho
Dakedo tachi kire, asu o ikiru tame
Shukufuku no toki wa kuru, te o nobashite
Uruwashi no yawaraka na hada, imada te wa todokazu
Me o tojireba fukuramu imeeji, miwaku no kajitsu
That's so wonderful! Ikiterunda!
Yamerarenai, sono saki o mitai
Dotou no hibi wa tsuzuku, doko made mo
Tengoku to jigoku, yukitsumodoritsu
Nando demo yomigaeru, hana o sakaseyou
Hashire hashire, ai o te nisuru made
Sore de kurushimunara nozomu tokoro
Shukufuku no toki ga kuru, te o nobashite
Tohou ni kureta kinou ni sayonara
Futsufutsu to wakiagaru kono kimochi
Nando demo yomigaeru, hana o sakaseyou
Omoi dewa itsumo amai nige basho
Dakedo tachi kire, asu o ikiru tame
Shukufuku no toki wa kuru, te o nobashite
Te o nobashite, ryoute agete !

En français:

En haut du toit, regardant le ciel, la lumière du soleil est chaude et douce
Quand je regarde le ciel, mon corps entier est rempli de bonheur
C'est si merveilleux! Je vis!
Je ne peux pas partir, je ne peux pas abandonner!
Dites au revoir aux errements d'hier
Ma sensation est train de surgir
Laissez cette fleur fleurir plusieurs fois
Les souvenirs sont un doux jardins secret
Mais vivez pour voir le lendemain
Le temps de la bénédiction arrivera
A bras ouverts!
La vie quotidienne est comme une vague tumultueuse
Qui va et vient entre le Ciel et l'Enfer
Laissez cette fleur fleurir plusieurs fois
Courrez, courrez, jusqu'Ă  trouver l'amour
MĂŞme si je devais souffrir je continuerais
Le temps de la bénédiction arrivera
A bras ouverts!
A bras ouverts!
Les mains levées!

Par Cerise le 4/12/2002 Ă  17:05:34 (#2710731)

Par ce que le CD est resté dans ma chaîne...
Lors des anim du soir avec les Fury c'est marrant :)

JEANNE D'ARC
La révolution n'est pas un dîner de gala - Ludwig von 88

Bonjour petit mouton
Toi aussi tu les entends les voix
As-tu revêtu ton armure de lumière
Te sens-tu prĂŞt Ă  combattre
Allez, sors ton glaive de cristal
Et partons tous les deux
Sur les routes de France et de Navarre
Tuer du félon, décalquer du barbare
Bonjour petit mouton
As-tu toi aussi mangé des champignons
Ne sens-tu pas un besoin pressant
De partir raboter du rosbeef ?
Oh petit mouton viens avec moi
Il va falloir qu'on fasse du ménage
Euh, ça m' démange, je sens que ça monte
Je sens que je vais m'Ă©nerver
Allez viens petit mouton
Tu sais bien que la force est avec toi
Tu sais les voix, je crois que c'Ă©tait
Obi One Ken Obi qui nous parlait tout bas
Allez déconne pas petit mouton
Sors ton sabre laser et mets ta combi spatio-déflectrice
Je serai ta princesse LĂ©ia
Et toi tu seras mon Chewbacca

Par Burn Feydakins le 8/12/2002 Ă  21:12:46 (#2739800)

Voilà mon premier perso s'appelait "Burn it up" (oui à l'époque je ne savais pas ce que c'était T4C, un airpégé de quoi ?). Bon, mon super-perso c'est vite transformé en super-mule :ange: Mais le Burn est resté (désolée d'avoir été un de ses noms (anglicisme en plus) à pourrir vos Rp (mais à l'époque j'avais besoin de cours ;) *tout premier des newbees d'un certain Oni* ).

Donc voilĂ  la super inspiration qui m'a valu ce nom :
The Offspring
Burn it up (Ignition)

I think I'm burning up inside
I think I'll take a little ride
I'm gonna light up everything in sight
I'll drive on by your yard
And throw a Molotov cocktail at your car
Then another in the local bar
CHORUS
Ignition
They call it an obsession but I think it's kinda bitchen'
I think it's kinda neat
Yeah, I'm a pyro
I wanna burn it up
Yeah, I'm a pyro
Tonight this 'hood will be a pyre
I'm gonna set your house on fire
I'll dance around the pretty flames
Such a wonderful game
CHORUS
I want to make a tiki torch
I'm gonna throw it on your porch
Then I'm gonna run away
And come back another day
So many houses, so little time
So many reasons, I'm not a crime
I'd like to set you up
I'd like to set you up


Par la suite il m'a fallu une deuxième mule...
*Burn... Burn quoi déjà... * :hardos: :eek: :rasta: Et là l'inspiration m'est apparue une deuxième fois

Burn one Down (Ben Harper)

Let us burn one
From end to end
And pass it over
To me my friend
Burn it long, we'll burn it slow
To light me up before I go

If you don't like my fire
Then don't come around
Cause I'm gonna burn one down
Yes I'm gonna burn one down

My choice is what I choose to do
And if I'm causing no harm
It shouldn't bother you
Your choice is who you choose to be
And if your causin' no harm
Then you're alright with me

If you don't like my fire
Then don't come around
Cause I'm gonna burn one down
Yes I'm gonna burn one down

Herb the gift from the earth
And what's from the earth
Is of the greatest worth
So before you knock it try it first
You'll see it's a blessing
And not a curse

If you don't like my fire
Then don't come around
Cause I'm gonna burn one down
Yes I'm gonna burn one down

:hardos: :eek: :rasta:

... (Intermition *promis je vous la poste un autre jour :ange: )

Par Burn Feydakins le 8/12/2002 Ă  21:14:17 (#2739814)

Voilà, j'ai expliquer pourquoi je postais ces chansons précisément...
Car quand on lit les paroles brut (de pomme :rolleyes: ) ça devient vite ennuyant quand il n'y a pas la musique qui va avec (surtout que personne n'a les même gouts et dans un certain sens tant mieux... ).
En fait c'était pour dire que sur ces post, ce qu'il manque à chaque fois c'est des commentaires (pour ce que l'on poste) mais aussi sur les posts des autres (et gardons les commentaires désobligeants pour les autres ;) ).

Merci Nienna d'avoir mis les p'tites nimages ;) (très bonne idée... si je n'étais pas aussi feignant j'en ferais de même et je rajouterais un lien pour télécharger le morceau et question ;) )
(PS : tu m'as ramené chez moi d'une irl avec la Galamobile ;) ).
Merci aussi à toi pour les Smashing, ça m'a donné envie de les réécouter :)

Fenrill bien joué pour Matmatah

La fille du chat noir

Elle est toujours Ă  la bourre, la fille du Chat Noir.
Avec sa petite gueule d'amour, toujours elle nous Ă©gare.
Ses grands yeux bleus s'Ă©tonnent, quand on est trop bavards.
Après deux, trois verres de rhum, la fille du Chat Noir.

Et c'est comme ça tous les jours, on attend de la voir.
On flippe et on se rassure, au moindre de ses retards.
Depuis l'temps qu'on qu'on se biture, nous les piliers de comptoir.
Elle sait bien qu'elle est toujours derrière nos yeux hagards.

Faut dire qu'elle aime bien sentir nos regards.
Sur elle glisser du haut en bas au hasard.
Pour elle c'est bien plus grisant que de se voir.
Nue dans sa chambre debout devant son miroir.

On lui a tous un jour promis la lune, quel espoir?
Car on a beau lui faire la cour, Ă  chaque fois elle se marre.
Elle sait que tous nos beaux discours, ne sont que des miroirs.
Aux alouettes car le soir, on finit tous au radar.

Faut dire qu'on s'en fout bien tous de savoir
Si l'un de nous sera l'heureux veinard
L'homme de sa vie, et si c'Ă©tait un cauchemar?
Nous c'qu'on préfère c'est encore et toujours boire.

Alors pour la faire sourire c'est pire que le Dakar.
On se bouscule et alors c'est vraiment le bazar.
Pour la faire danser, rire ou lui payer un pétard.
Pour qu'elle nous aime encore comme au premier soir.

Faut dire qu'elle aime bien sentir nos regards.
Sur elle glisser du haut en bas au hasard.
Pour elle c'est bien plus grisant que de se voir.
Nue dans sa chambre debout devant son miroir.

Faut dire qu'on s'en fout bien tous de savoir
Si l'un de nous sera l'heureux veinard
L'homme de sa vie, et si c'Ă©tait un cauchemar?
Nous c'qu'on préfère c'est encore et toujours boire.

Faut dire qu'elle aime bien sentir nos regards.
Sur elle glisser du haut en bas au hasard.
Pour elle c'est bien plus grisant que de se voir.
Nue dans sa chambre debout devant son miroir.

Faut dire qu'on s'en fout bien tous de savoir
Si l'un de nous sera l'heureux veinard
L'homme de sa vie, et si c'Ă©tait un cauchemar?
Nous c'qu'on préfère c'est encore et toujours boire.


...

A vous et Ă  bientĂ´t Mouhahahaha

Par Akirato le 8/12/2002 Ă  21:57:24 (#2740128)

Noir pour le Yin et blanc pour le Yang
Noir pour le Yin et blanc pour le Yang
Noir pour le Yin et blanc pour le Yang
L'univers cherche son Ă©quilibre depuis le big-bang

Les Shaolin l'avaient compris, c'est une force infinie
La voie du bien, la voie du mal, s'affrontent dans mon mental
De Dante dans ses spirales au ventre de Tantale
Des dédales de l'esprit, des montagnes je franchis

En toute opposition, je cherche le complément
L'un n'est rien sans l'autre, l'autre est son dessein
Au cycle de la vie naît l'homme nourri du sein
Engendré d'une femme sous les traits de l'enfant

Noir pour le Yin et blanc pour le Yang
Noir pour le Yin et blanc pour le Yang
Noir pour le Yin et blanc pour le Yang
L'univers cherche son Ă©quilibre depuis le big-bang

Unissons nos différences
Elles sont complémentaires
La division mène à l'errance
Cela ne fait pas de mystère
Dans toute vérité je cherche à vérifier
Quelle est la voie du Yin et du Yang

Il y a le haut, le bas
Il y a le chaud, il y a le froid
Il y a l'envers, il y a l'endroit
Dans le revers il y a le droit

Il a le Yin, il y a le Yang
Et dans le Yang, il y a le Yin
Je suis en blanc, je suis en noir
Je suis le noir, tu es le blanc
Tu es un tout, je ne suis rien
Il y a le vide, il y a le plein
Suivie du jour il y a la nuit
J'ai mes limites dans l'infini

K2R Riddim Yin & yang

-------------------------------------------

Sachons consommer avec modération
Vivons sans restriction
Sachons consommer avec modération
Pour éviter l'aliénation

Sachons consommer de la boîte à images
Car en abuser ferait de nous des téléphages, dommage
Télévision, éducation pour la nation
Ou arme de pouvoir pour contrĂ´ler la population

Tout n'est que montage et manipulations d'images
Faux, usage de faux ou corruption et maquillage
Le petit Ă©cran prend un virage compromettant
Il est malheureusement le puits Ă  connerie des gens

Cette forme d'aliénation, de censure en sélection
Dissipe le dissident, incite aux mythes d'information
Victimes du cathodique, victimes d'images subliminales
Je tire la larme fatale sans toutefois crier au scandale

Je sélectionne donc je suis au regard biais mais pas niais
A salade salace servie à l'heure du dîner
Sans confusion, je le dis, nous ne sommes pas des pions
La télévision se consomme avec modération

Refrain

Tout se résume en une simple vision
Pour ce Bigdil j'Ă©change la gaffe pour une baffe
Un juste prix dans un revers de Steffie Graf

Les dessous de Palm Beach sentent le vieux sandwich
J'arrĂŞte le Malibu devant le slip de Mitch
Le silicone déborde jusque dans mon cerveau
A trop fumer d'icĂ´nes, je finis comme Bardot

J'investis mon capital dans une Ă©conomie joviale
Dans un monopoly qui me ramène au stade anal
Aux spectateurs de l'ombre du nouvel ordre mondial
J'achète la Rue de la pègre à ceux qui crèvent la dalle

Mais dans tout le monde il est gentil
A nous de bien regarder ce qui est dit
Pour ma part je le dis, oui, sans concession
La télévision se consomme avec modération

Consommer avec Modération
K2R Riddim

Par Yseult le 9/12/2002 Ă  12:03:38 (#2742871)

Underneath your clothes

You're a song
Written by
The hands of God
Don't get me wrong
This might sound
To you a bit odd
But you're the place
Where all my thoughts
Go hiding
Right under your clothes
Is where I'll find them

Underneath your clothes
There's an endless story
There's the man I chose
There's my territory
And of all the things
I deserve
For being such
A good girl honey

Because of you
I forgot the
Smart ways to rhyme
Because of you
I'm running out of
Reasons to cry
When the friends are gone
When the party's over
We'll still belong
To each other

Underneath your clothes
There's an endless story
There's the man I chose
There's my territory
And of all the things
I deserve
For being such
A good girl honey

Underneath your clothes
There's an endless story
There's the man I chose
There's my territory
And of all the things
I deserve
For being such
A good girl honey

I love you more than all that's on the planet
Movin' talkin' walkin' breathing
You know it's true
Oh baby it's so funny
You almost don't believe it
As every voice is hanging from the silence
Lamps are hanging from the ceiling
Like a lady tied to her manners
I'm tied up to this feeling

Underneath your clothes
There's an endless story
There's the man I chose
There's my territory
And all the things
I deserve
For being such
A good girl honey

Underneath your clothes
There's the man I chose
There's my territory
And all the things
I deserve
For being such
A good girl honey

Par EncoreDerrièreGringo le 9/12/2002 à 20:52:48 (#2747013)

VoilĂ  un peu de Nirvana...
Pour les fans, je rappel que Courtney love a enfin autorisé la sortie du Best of, contenant une inédite : "You Know You're Right", ainsi qu'un livre contenant des extraits du journal de Kurt...

I Hate Myself and (I) Want to Die

Runny nose and runny yolk
Even if you have a cold still
You can cough on me again
I still havenÂ’t had my fulfill
In the someday what's that sound?
Broken heart and broken bones
Think of how a castrated horse feels
One more quirky cliche'd phrase
You're the one I wanna refill
In the someday what's that sound?
Spoken interlude in middle:
Most people don't realize
That two large pieces of coral,
Painted brown, and attached to his skull
With common wood screws can make a child look like a deer.

Par Sven le 10/12/2002 Ă  20:39:39 (#2755396)

Depuis le temps que la liste existe, j'ai jamais rien poster ici...
La fin du serveur etant imminente je me dois de laisser quelques lignes pour la postérité. J'ai choisit...bah vous reconnaitrez bien !

When you were here before
Can't look you in the eye
You're juste like an angel
Your skin makes me cry
You float like a feather
In a beautifull world
I wish I was special
Your so fucking special

But I'm a creep
I'm a weirdo
What the hall am I doing here
I don't belong here

Don't care if it hurts
I wanna have control
I want a perfect body
I want a perfect soul
I want you to notice
When I'm not around
You're so fucking special
I wish I was special

But I'm a creep
I'm a weirdo
What the hell am I doing here
I don't belong here
Ho no, ho no
She's running out again
Sh'es running out
Se runs runs runs runs

Whatever makes you happy
Whatever you done
You're so fucking special
I wish I was special

But I'm a creep
I'm a weirdo
What the hell am I doing here
I don't belong here
I don't belong here

Par Yseult le 11/12/2002 Ă  12:10:41 (#2759189)

je viens de trouve une des chansons de mes debuts en boites sur les cubes!!!!!!!!! c'est trop laid mais ca rappelle trop de bons souvenirs! *soupire* mes premiers cubes et mes premieres cages!!!!!

Ophélie Winter
Shame on U

Je sais bien
c'que tu dis de moi
A tes copains
Quand j'suis pas lĂ 

ça n'me fait rien
ça n'me touche même pas
Mais j'te préviens
J'vais pas m'laisser faire comme ça
Car j'en ai marre, je n'ai plus l'ombre d'un espoir
T'as beau pleurer c'est trop tard
J'veux plus d'amour illusoire, tu sais

Je n'veux plus perdre de temps
A t'écouter car tu dérailles
Oh what a shame, shame on U
Ne m'fais plus le plan
De l'amour fou, des fiançailles
Oh what a shame, shame on U

J'ferme les yeux
Sur tout les coups bas
Mais dis-toi bien
Qu'ça n'durera pas

Manipule
Tous ceux qu'tu voudras
Mais n'espère pas
Jouer ce jeu avec moi

Car j'en ai marre
J'veux plus d'amour illusoire, non
J'veux plus jamais te revoir, tu sais

Je n'veux plus perdre de temps
A t'écouter car tu dérailles
Oh what a shame, shame on U
Ne m'fais plus le plan
De l'amour fou, des fiançailles
Oh what a shame, shame onU

Sha la la la, honte sur toi qu'est-ce que tu crois
J'vais pas passer mon temps comme ça
A courrir après toi
T'as beau être un beau gosse mais méfie-toi
Viens pas m'chercher des crosses
Car j'peux devenir féroce
Big Band, c'est la guerre des gangs chacun pour soi
J'suis pas pour les gang-bangs,
J'reste en dehors de ça, alors
J'repars encore une fois comme en 40
Dis-toi que toutes tes bavures
Me laissent indifférente
Ma mère ma pourtant dit de me méfier
D'ce genre d'individu qu'tu t'plais Ă  incarner
Mais voilĂ  l'amour m'a rendue myope
J'aurais dĂ» mieux lire l'horoscope
Voir m^me au microscope
Afin de pouvoir éviter les pièges que tu m'tendais
J'trouve le mot piège encore trop faible pour dire
C'que tu m'as fait
Shame Bang, the shame ol'thang
Ne m'dis pas que tu m'aimes
C'est sur toi qu'est la shame

Why did you do me wrong
Lett me cryin'all alone

Je n'veux plus perdre de temps
At'écouter car tu dérailles
Oh what a shame, shame on U
Ne m'fais plus le plan
De l'amour fou des fiançailles
Oh what a shame, shame on U

Par Daimadoshi Urk/Velh. le 14/12/2002 Ă  16:42:40 (#2786585)

Bobby Mc Ferry
don't worry, be happy


Here's a little song I wrote
You might want to sing it note-for-note
Don't worry, be happy
In every life we have some trouble
But when you worry, you make it double
Don't worry, be happy Don't worry, be happy now

Ooo-oo-hoo-hoo-oo hoo-hoo-oo-oo-oo-oo-ooo Don't worry
Woo-oo-woo-oo-woo-oo-ooo Be happy
Woo-oo-oo-oo-ooo Don't worry, be happy

Ooo-oo-hoo-hoo-oo hoo-hoo-oo-oo-oo-oo-ooo Don't worry
Woo-oo-woo-oo-oo-oo-ooo Be happy
Woo-oo-woo-oo-ooo Don't worry, be happy

Ain't got no place to lay your head
Somebody came and took your bed
Don't worry, be happy
The landlord say your rent is late
He may have to litigate
Don't worry, (ha-ha ha-ha ha-ha) be happy (look at me, I'm happy)

Ooo-oo-hoo-hoo-oo oo-oo-oo-oo-oo-oo-ooo Don't worry
Oo-oo-oo-oo-oo-oo-ooo Be happy
Oo-oo-oo-oo-ooo (Here, I'll give you my phone number. When you're
worried, call me. I'll make you happy.)
Ooo-oo-hoo-hoo-oo oo-oo-oo-oo-oo-oo-ooo Don't worry
Woo-oo-oo-oo-oo-oo-oo Be happy
Woo-oo-oo-oo-ooo

Ain't got no cash, ain't got no style
Ain't got no gal to make you smile
But don't worry, be happy
'Cause when you're worried, your face will frown
And that will bring everybody down
So don't worry, be happy Don't worry, be happy now

Ooo-oo-hoo-oo-oo oo-oo-oo-oo-oo-oo-ooo Don't worry
Oo-oo-oo-oo-oo-oo-ooo Be happy
Woo-oo-oo-oo-ooo Don't worry, be happy

Ooo-oo-oo-oo-oo oo-oo-oo-oo-oo-oo-ooo Don't worry
Woo-oo-oo-oo-oo-oo-oo Be happy
Woo-oo-oo-oo-ooo Don't worry, be happy

Now there, is this song I wrote
I hope you learned it note-for-note, like good little children
Don't worry, be happy
A-listen to a-what I say
In your life, expect some trouble
When you worry you make it double
Don't worry, be happy, be happy now

Ooo-oo-hoo-hoo-oo oo-oo-oo-oo-oo-oo-ooo Don't worry
Oo-oo-oo-oo-oo-oo-ooo Be happy
Oo-oo-oo-oo-ooo Don't worry, be happy

Ooo-oo-hoo-oo-oo oo-oo-oo-oo-oo-oo-ooo Don't worry
Woo-oo-oo-oo-oo-oo-ooo Be happy
Woo-oo-oo-oo-ooo Don't worry, be happy

Ooo-oo-hoo-oo-oo oo-oo-oo-oo-oo-oo-ooo Don't worry, don't worry
Oo-oo-oo-oo-oo-oo-ooo Don't do it, be happy
Oo-oo-oo-oo-ooo Put a smile on your face
Don't bring everybody down like
this
Ooo-oo-hoo-hoo-oo oo-oo-oo-oo-oo-oo-ooo Don't worry
Ooo-oo-oo-oo-oo-oo-oo It will soon pass, whatever it
is
Ooo-oo-oo-oo-ooo Don't worry, be happy

(fading...)
Ooo-oo-hoo-hoo-oo oo-oo-oo-oo-oo-oo-ooo I'm not worried
Ooo-oo-oo-oo-oo-oo-oo I'm happy
Ooo-oo-oo-oo-ooo

Pour une fois...

Par Hel le 15/12/2002 Ă  8:39:47 (#2791154)

Sarah McLachlan
Fear


Morning smiles
like the face
of a newborn child,
innocent, unknowing.

Winter's end
promises
of a long lost friend.
Speaks to me of comfort

but I fear
I have nothing to give.
I have so much
to lose here in this lonely place.
Tangled up in your embrace
there's there's nothing I'd like better than
to fall.

but I fear
I have nothing to give.

Wind in time
rapes the flower
trembling on the vine
and nothing yields to shelter
from above.
They say temptation will destroy our love.
The never ending hunger

but I fear
I have nothing to give
I have so much
to lose here in this lonely place
tangled up in our embrace
there's nothing I'd like better than
to fall

but I fear
I have nothing to give.
I have so much to lose.
I have nothing to give.
We have so much to lose...



Ragnarok
Angel Corpse


Something has died
So cold and breathless she lies.
The soil is covered by frost and the clouds are gathering
Above this beautiful corpse.

Night falls like leaves from a fallen wing of an angel.
Her eyes is pale like her face
And her soul has frozen to ice,
Like a light from a candle
Are dying from a storm at night.

The bane of life seems so sudden meaningless...
From every corner of her soul, she cries.
Still wonder how life would be, this life she'll never see.

The bane of life seems so sudden meaningless...

The soil is covered by frost
and the clouds are gathering
Above this beautiful corpse.
From every corner of her soul, she cries.
Still wonder how life would be,
this life she'll never see...

Capture in this beautiful silence.
Dead and forgotten.
Her beauty rest's in darkness...

:rolleyes:

Par Xam le 15/12/2002 Ă  9:16:14 (#2791219)

Patrick Bruel
Place des grands hommes

Paroles: Bruno Garcin. Musique: Patrick Bruel



Refrain:}
On s'Ă©tait dit rendez-vous dans 10 ans
MĂŞme jour, mĂŞme heure, mĂŞme pommes
On verra quand on aura 30 ans
Sur les marches de la place des grands hommes

Le jour est venu et moi aussi
Mais j' veux pas ĂŞtre le premier.
Si on avait plus rien Ă  se dire et si et si...

Je fais des détours dans le quartier.
C'est fou qu'un crépuscule de printemps.
Rappelle le même crépuscule qu'il y a 10 ans,
Trottoirs usés par les regards baissés.
Qu'est-ce que j'ai fais de ces années ?

J'ai pas flotté tranquille sur l'eau,
Je n'ai pas nagé le vent dans le dos.
Dernière ligne droite, la rue Souflot,
Combien seront lĂ  4, 3, 2, 1... 0 ?

{Refrain}

J'avais eu si souvent envie d'elle.
La belle SĂ©verine me regardera-t-elle ?
Eric voulait explorer le subconscient.
Remonte-t-il Ă  la surface de temps en temps ?
J'ai un peu peur de traverser l' miroir.
Si j'y allais pas... J' me serais trompé d'un soir.
Devant une vitrine d'antiquités,
J'imagine les retrouvailles de l'amitié.
"T'as pas changé, qu'est-ce que tu deviens ?
Tu t'es mariée, t'as trois gamins.
T'as réussi, tu fais médecin ?
Et toi Pascale, tu t' marres toujours pour rien ?"

{Refrain}

J'ai connu des marées hautes et des marées basses,
Comme vous, comme vous, comme vous.
J'ai rencontré des tempêtes et des bourrasques,
Comme vous, comme vous, comme vous.
Chaque amour morte Ă  une nouvelle a fait place,
Et vous, et vous...et vous ?
Et toi Marco qui ambitionnait simplement d'ĂŞtre heureux dans la vie,
As-tu réussi ton pari ?
Et toi François, et toi Laurence, et toi Marion,
Et toi Gégé...et toi Bruno, et toi Evelyne ?

{Refrain}

Et bien c'est formidable les copains!
On s'est tout dit, on s' sert la main !
On ne peut pas mettre 10 ans sur table
Comme on Ă©tale ses lettres au Scrabble.
Dans la vitrine je vois le reflet

D'une lycéenne derrière moi.
Si elle part Ă  gauche, je la suivrai.
Si c'est Ă  droite... Attendez-moi !
Attendez-moi ! Attendez-moi ! Attendez-moi !

On s'Ă©tait dit rendez-vous dans 10 ans,
MĂŞme jour, mĂŞme heure, mĂŞme pommes.
On verra quand on aura 30 ans
Si on est d'venus des grands hommes...
Des grands hommes... des grands hommes...

Tiens si on s' donnait rendez-vous dans 10 ans...

Par Cinnamon le 16/12/2002 Ă  3:44:00 (#2799214)

*Se fait une petite place*


J'VEUX QU'ON BAISE SUR MA TOMBE

(Damien Saez)

A la lumière obscure
Je te croise enfin
Oh Dieu que tu es belle
Toi la seule, toi l'ultime
Entre les hommes
Egalité
S'il te plaît prend ma main
Ne te fais plus attendre
Il est temps de s'Ă©teindre
Il est temps de s'Ă©treindre
Une dernière cigarette.

Les guerriers de la route avaient pourtant prédit
La mort ou la naissance
Ca dépend du coeur
Au soleil qui s'incline
Allez finissions en
Et laissons s'accomplir le firmament
Plongé dans l'infini, dans le gouffre sacré
De Katarzyna
Me noyer Ă  jamais
Et puis quitter ce monde sans pudeur ni moral

J'veux qu'on baise sur ma tombe

Que la grâce s'accomplisse
Immortelle jouissance
Que les femmes s'unissent dans un parfait accord
Rien que pour un instant

L'éphèmere devienne
Eternité

J'aurais aimé t'aimer
Comme on aime le soleil
Te dire que le monde est beau
Et que c'est beau d'aimer
J'aurais aimé t'écrire
Le plus beau des poèmes
Et construire un empire
Juste pour ton sourire
Devenir le soleil
Pour sécher tes sanglots
Et faire battre le ciel
Pour un futur plus beau
Mais c'est plus fort que moi
Tu vois je n'y peux rien
Ce monde n'est pas pour moi
Ce monde n'est pas le mien

Au revoir mes amis
Au revoir mes frères
Au revoir mon pays
A nous deux la lumière
Au revoir Francky
Au revoir mes printemps
Au revoir pauvre monde
A nous deux Satan
Au revoir mes amis
Au revoir mes frères
Au revoir mon pays
A nous deux la lumière
A nous deux la lumière



SI TU VEUX

(GĂ©rald De Palmas)

Si tu veux rester, parfait
Si tu veux partir je te suivrai
Si tu veux parler j'Ă©couterai
Et si tu veux dormir je me tairai
Si tu veux de l'or prends le mien
Si tu es d'accord moi je ne veux rien

Si tu veux ma peau pas de problème
Je t'aime

Si tu veux danser avec un autre
Si tu veux coucher
Dans la chambre d'un autre
J'attendrai dehors sous la lune
En comptant les Ă©toiles une par une
Si tu veux me voir Ă  terre
Tomber Ă  genoux
Mordre la poussière.

Si tu veux ma peau pas de problème
Je t'aime

Si tu te demandes pourquoi
Je ne pleure pas
Quand tu te fous de moi
C'est que tu n'as jamais connu
L'amour qui se donne Ă  corps perdu
Non ne sois pas triste pour moi
La plus Ă  plaindre dans l'histoire
C'est toi

Ma vie n'est plus un problème
Je taime


DAYS BEFORE YOU CAME

(Placebo)

Days before you came
Freezing cold and empty
Towns that change their name
And a horn of plenty

Days before you came
Counting breaths inside me
Even crack cocaine
Couldn't start to hide me
Won't you join me now
Baby's looking torn and frayed
Join the masquerade
Join the masquerade
Won't you join me now
Baby's looking to get laid
Join the masquerade
Join the masquerade

Days before you came
It always seemed enticing
to be naked and profane
there is no denying
Days before you came
Thunderbolts and lightning
Each day a brand new vein
Each tourniquet colliding
Didn't what you anyway x 4

Won't you join me now
Baby's looking torn and frayed
Join the masquerade
Join the masquerade
Won't you join me now
Baby's looking to get laid
Join the masquerade
Join the masquerade
Days before you came (repeat)



TU M'MANQUES

(La Chicane)

Ouvre les lumières ferme la porte y'a un courant d'air
Dis-moé des mots durs dis-moé des mots tendres dis-moi tout c'que tu veux entendre
Amène-les tes cartes, on va jouer jusqu'à c'que tu partes
Parle-moé des choses drôles parle-moé des choses plates
Fais c'que tu veux j'veux po que tu partes

Tu m'amques
On a plein de choses Ă  se dire
Après la pluie l'beau temps mais l'orage peut durer longtemps

Raconte-moé une histoire comme tu sais si bien le faire
Raconte-moé la fois raconte-moé l'autre fois
Raconte-moé n'importe quoi
Joue-moé d'la guitare joue-moé en même si yé tard
Fais-moé rire fais-moé chanter après tu peux t'en aller

Tu m'manques
On a plein de choses Ă  se dire
Après la pluie l'beau temps mais l'orage peut durer longtemps

Ferme les rideaux
tu l'vois ben qu'j'ai les yeux plein d'eaux
Regarde-moé pas, parle-moé pas, j'braillerai pas si tu pars pas

Tu m'manques
On a plein de choses Ă  se dire
Après la pluie l'beau temps mais l'orage peut durer longtemps.

Par Yseult le 16/12/2002 Ă  15:34:55 (#2803580)

Gilles Servat
Touche pas Ă  la Blanche Hermine


--------------------------------------------------------------------------------

Qu'est-ce que j'apprends? Il paraît que dans les arrières cuisines des partis des aveugles que domine un führer borgne, on beug le la Blanche Hermine? Qu'est-ce qui vous prend, les fafs? Je ne vois pas comment on peut chanter ça sous vot' flamme tricolore

? Ou alors vous ne chantez pas tous les couplets! Ou si vous les chantez tous, c'est qu'en plus d'ĂŞtre aveugles vous ĂŞtes sourds.

Je suppose que ce qui vous attire dans cette hermine c'est sa blancheur. Mais elle est blanche seulement! Ni bleue, ni rouge! Pas de quoi en faire un étendard pour ce qui vous tient lieu d'idées. Et si, comme c'est probable, cette couleur vous plaît à cause d'une race que vous dites moins inégale que les autres, je vous signale que l'hermine à la queue noire! De quoi horrifier la femme de paille qui joue les mariolles dans le sud!

En fait de Blanche Hermine, la Bretagne a pour emblème un animal dont la fourrure change avec les saisons. Si elle est blanche sur la neige, l'été sa robe devient marron, la plus métisse des couleurs! C'est d'une hermine que des chiens poursuivaient, qui
s'arrêta devant une mare boueuse et préféra mourir plutôt que de se salir que vient le davise de la Bretagne: "Plutôt la mort que la souillure !"

Et moi je vous dis, vous les tenants de la race pure, la Blanche Hermine, cette chanson qui n'est pas de vos combats, vous la souillez quand vous la chantez! A propos de souillure, j'entends parfois ceux qui parlent du borgne roi des aveugles l'appeler la

voix de la Bretagne profonde: Je m'insurge!

La Bretagne n'a fourni que la matière brute! C'est ailleurs qu'on s'est chargé de la transformer! C'est l'histoire bretonne qu'il a apprise en classe, c'est pas dans l'armée bretonne qu'il a fait ses classes, son château est près d'Paris et Vitrolles est
loin d'ici! Sur son front y a marqué Made in France! Y a pas d'hermines sur son drapeau! Quant à la Bretagne profonde, elle a voté pour un maire noir à St Coulitz!

Par Chrystal Ehven le 16/12/2002 Ă  15:52:34 (#2803768)

Pour marqué ma bonne humeur général et les changements qui il y a eu me concernant, voici ce que je me chante sous la douche :)

Désolé * a honte*

La lune brille pour toi
Vanessa Paradis, la bo du petit poucet

Fermes les yeux
Et laisses les Ă©toiles
S'accrocher Ă  tes doigts
Comme des papillons, mon amour
La nuit est belle
Approches-toi de moi
Ouvres tes ailes
La lune est telle un ange
Veille sur toi
Si tu as peur d'apprendre Ă  voler
Les battements de mon coeur
Disent je suis tout près
J'ai demandé un ciel parfait
Pour que tu puisses enfin rĂŞver
Fermes les yeux
La nuit sera ton amie
Sens comme le vent
Caresse ton visage
Gageons que le temps
Ne soit juste qu'un mirage
La nuit est belle
Approches-toi de moi
On ne voit plus qu'elle
La lune, mon amour
Brille pour toi
Fermes les yeux
Et laisses les Ă©toiles
Briller de tout leurs feux
Comme d'immenses soleils, mon amour
La nuit est belle
Approches-toi de moi
Ouvres grand tes ailes
C'est toi, mon amour
Qui brille pour moi
C'est toi mon amour
Qui brille pour moi.



Ca ne vise personne en particulier, c'est juste mon humeur qui est tres ^^ :p

Par Katrinas Delphinaes le 16/12/2002 Ă  16:17:58 (#2804038)

*n'a pas le moral pour faire un post d'adieu... met deux ost Ă  la place...*

Tokyo Underground

Opening Song : Passion

Cities of the night are cold and they seem to bury the heart
I want that feeling that arouses the heart

If we happen to meet
We should dream and love by our own wills
Whether we can move on to more important things

Tell me. Do people meet to get separated?
I'd like to think it's a mistake

I'm amazed how everything shines when you're in love
I believed there wasn't a thing to be afraid of
The instant passion is aroused everything collapses
I can never forget
I can't say I want to cry
All I want is to meet you again

Even in the room where I can't find you
I'm getting used to it little by little
I want the silence that makes my ears throb disappear

I'm forgetting even those dazzling days
They're probably disappear

I'm amazed how I'm afraid of getting hurt when I'm in love
So we can share all the pleasures and sadness
The passionate you still can't scorch this heart
When you can find those dazzling times you heart will burn to so
You should just be happy

If you can become stronger
You can withstand being hurt repeatedly

I'm amazed how everything shines when you're in love
I believed there wasn't a thing to be afraid of
The instant passion is aroused everything collapses
I can never forget
I can't say I want to cry
All I want is to meet you again
____________________________________________

Ending Song : Awakening City

Another day
I walk as if I have a purpose
Where the street stores are like a lie

Are you crying?
It's just the meagre past
If I look up
Into the DIGITAL SCREEN
Of the sky

The wind's song
Is climbing up the high stairs
We can hold it if we listen
We can awaken from
The dream where we were hurt
Don't cry

The city has fallen ill
Raised in a distorted cradle
We don't know why we fall in love

Strongly
Holding arms together
We're just running away
Through the streets
Lets hide inside
The crowd

Always giving a
Cold and white ALUMINIUM KISS
I'm a DISPENSER so
That's ok isn't it?

The wind's song
Is reaching this world
From the end of the ground
Even you who I don't trust
Is going into my heart

But we're holding onto the dreams
That hurt
We're just running away
We're holding onto the
Lovely present

Par Nevermind le 24/12/2002 Ă  11:33:26 (#2868365)

L'Ame Immortelle - Judgement


Standing still here for a moment
Breath held tightly in my body
A world that ´s growing darker
Not worth a longer stay

All the wisdom that I earned
Can´t make a change to this state
As I lay down my spirit´s arms
On my knees to seal my fate

I cast my hopes into the waters
Awaiting judgement from the sea
And someday the tide will rise
Up so high to swallow me

Collapsing pride and fading joy
Are marking my capitulation
To a world that cries in pain
And slowly dies in misery

Come the demons of my soul
To carry my sane mind away
I´m just a noble man of honour
Who has left it´s way




c'est ce que j'écoutais en découvrant ce post...

^^

Par -;'-;@ le 26/12/2002 Ă  4:38:14 (#2879916)

On n'est pas encore revenu du pays des mystères
Il y a qu'on est entré là sans avoir vu de la lumière
Il y a lĂ  l'eau, le feu, le computer, Vivendi, et la terre
On doit pouvoir s'Ă©panouir Ă  tout envoyer enfin en l'air

On peut toujours saluer les petits rois de pacotille
On peut toujours espérer entrer un jour dans la famille
Sûr que tu pourras devenir un crack boursier à toi tout seul
On pourrait mĂŞme envisager que tout nous explose Ă  la gueule
Autour des oliviers palpitent les origines
Infiniment se voir rouler dans la farine

A l'envers, Ă  l'endroit, Ă  l'envers, Ă  l'endroit
A l'endroit, Ă  l'envers, Ă  l'envers, Ă  l'endroit

Y'a t'il un incendie prévu ce soir dans l'hémicycle
On dirait qu'il est temps pour nous d'envisager un autre cycle
On peut caresser des idéaux sans s'éloigner d'en bas
On peut toujours rĂŞver de s'en aller mais sans bouger de lĂ 

Il paraît que la blanche colombe a trois cents tonnes de plombs dans l'aile
Il paraît qu'il faut s'habituer à des printemps sans hirondelles
La belle au bois dormant a rompu les négociations
Unilatéralement le prince entame des protestations
Doit-on se courber encore et toujours pour une ligne droite ?
Prière pour trouver les grands espaces entre les parois d'une boîte
Serait-ce un estuaire ou le bout du chemin au loin qu'on entrevoit
Spéciale dédicace à la flaque où on nage, où on se noie

Autour des amandiers fleurissent les mondes en sourdine
No pasaran sous les fourches caudines

A l'envers, Ă  l'endroit, Ă  l'envers, Ă  l'endroit
A l'endroit, Ă  l'envers, Ă  l'envers, Ă  l'endroit

Par Lokine le 26/12/2002 Ă  20:04:39 (#2883912)

Y a des choses qu'on peut faire
Et puis celles qu'on doit pas
Y a tout c'qu'on doit taire
Tout c'qui ne se dit pas
Des vies qui nous attirent
De brûlures et de clous
Oui, mais ne pas les vivre
C'est encore pire que tout

De sagesse en dérive
De regrets en dégoûts
Y a qu'une guitare Ă  la main
Qu'j'ai peur de rien

Quand les juges délibèrent
Si j'fais mal ou j'fais bien
Si j'suis vraiment sincère
Moi, j'sais même plus très bien
Quand les rumeurs "vipèrent"
Quand l'image déteint
Il m'reste ce vrai mystère
Et ça, ça m'appartient
Quand j'frôle la lumière
Qu'un instant je la tiens
Avec ma guitare Ă  la main
J'ai peur de rien

Y a des choses qu'on pense
Qu'on voyait pas comme ça

Mais on garde le silence
Et on presse le pas
Des regards qu'on détourne
Des gestes qu'on fait pas
La conscience un peu sourde
Et pas très fier de soi

Quand la dose est trop lourde
Quand l'blues va un peu loin
J'prends ma guitare Ă  la main
Et j'ai peur de rien



"Peur de rien blues", de Goldman

lui au moins a sa guitare...


-----



C'est un goût sur tes lèvres, juste après les baisers
Une amertume à peine devinée

Combien de coups, crois-tu avant que tu dénonces ?
Combien de peurs avant de supplier ?
Combien de jours de faim, as-tu la réponse ?
Avant de te battre, avant de ramper
Combien de pouvoir, avant d'en abuser ?
De désillusion avant de quitter ?
Combien d'alcool pour tenir Ă  la mine ?
De chantage avant que tu ne t'inclines ?

C'est un goût sur tes lèvres, juste après les baisers
Une amertume à peine devinée
Rien qu'un goût sur tes lèvres, qui es-tu, n'es-tu pas ?
Peut-ĂŞtre plus ou bien moins que tu crois

Combien d'années pour élever un enfant ?
Mais pour l'Ă©gorger c'est juste un instant
Combien de rêves en route abandonnés ?
D'"automensonges" pour se contenter ?
Combien de verres pour que tombes ton masque ?
Combien de faux adieux, de come-back ?
Combien d'Ă©checs avant que l'on comprenne ?
Et d'autos brûlées pour voter FN ?

C'est un goût sur tes lèvres, juste après les baisers
Une amertume à peine devinée
Rien qu'un goût sur tes lèvres une infime méfiance
Qui se cache sous les apparences ?
Un goût sur tes lèvres, rien qu'un goût sur tes lèvres
C'est un goût sur tes lèvres

Combien de temps pour la routine en amour ?
Aux hĂ´pitaux pour ne plus dire bonjour ?
Combien d'images pour être concerné ?
Quel quota d'étrangers pour s'intégrer ?
Combien de pressions pour lâcher les principes ?
Et de désirs pour tromper et mentir ?
Combien de solitude sans appel au secours ?
De "tout le monde le fait" pour faire Ă  ton tour ?
Combien d'argent, de succès pour changer ?
Combien de cons contre un seul Ă  lyncher ?
Combien de mots pour blesser ou guérir ?
Combien d'espoir avant un bidonville ?

Combien ?
A ton avis ?
Combien ?


"Un goût sur tes lèvres", de Goldman encore, car tout n'est pas que douceur, calme et volupté; il y a la douleur, le drame et la cruauté... au-delà des mots, la réalité.

Par Xam le 26/12/2002 Ă  20:20:44 (#2883998)

David Hallyday
Tu ne m'as pas laissé le temps


J'reste
avec mes souvenirs
ces morceaux du passé
comme un miroir en Ă©clats de verre
mais à quoi ça sert

C'que j'voulais dire
reste sur des pages blanches
sur lesquelles je peux tirer un trait
c'Ă©tait juste hier

Tu ne m'as pas laisser le temps
de te dire tout c'que je t'aime
ni tout c'que tu me manques

On devrait toujours dire avant
l'importance que les gens prennent
tant qu'il est encore temps
mais tu ne m'as pas laissé le temps

Toi qui m'as tout appris
et m'as tant donné
C'est dans tes yeux que je grandissais
et me sentais fier

Pourquoi sans prévenir
un jour tout s'arrĂŞte
et vous laisse encore plus seul sur terre
sans savoir quoi faire

Tu ne m'as pas laissé le temps
de dire tout c'que je t'aime
ni tout c'que tu me manques

on devrait toujours dire avant
l'importance que les gens prennent
tant qu'il est encore temps
tu n'm'as pas laissé le temps

Vous l'avez cherché ...

Par Ara Keiran-Eden le 26/12/2002 Ă  20:40:16 (#2884135)

2be3 - Partir un jour

Partir un jour sans retour
effacer notre amour
sans se retourner
ne pas regretter
garder les instants qu'on a volés

Partir un jour
sans bagages
oublier ton image
sans se retourner
ne pas regretter
penser Ă  demain,
recommencer

Pour l'envie que l'on a de guider ses pas
Pour garder ses Ă©mois
Ecouter son cÂśur qui bat

Pour savoir regarder {regarder} un ciel étoilé
Tendre les mains
A son destin
Vouloir plus fort,
Encore demain

Partir un jour sans retour
effacer notre amour
sans se retourner
ne pas regretter
garder les instants qu'on a volés

Pour l'amour que l'on donne et qui s'abandonne
un mot que l'on pardonne pour les rĂŞves qui m'Ă©tonnent
Pour le goût retrouvé de la liberté
Ouvrir les yeux sans se dire adieu
ne penser à rien, réver un peu

Partir un jour sans retour
effacer notre amour
sans se retourner
ne pas regretter
garder les instants qu'on a volés


TENEZ ENCORE !!! :enerve:

2be3 - je serai toujours la pour toi

never gonna give you up
never gonna let you down
je serai lĂ  pour toi, ma baby

plus jamais te voir pleurer
ne plus t'en aller
je serai lĂ  pour toi, ma baby

depuis que je t'ai rencontrée
moi, dans ma vie, tout a changé
jamais j'n'aurais imaginé
a quel point c'set fort quand t'es sûr
d'aimer

je n'veux pas te gêner dans tes pensées
mais je voudrais que tu n'oublies jamais

never gonna give you up
never gonna let you down
je serai lĂ  pour toi, ma baby

plus jamais te voir pleurer
ne plus t'en aller
je serai lĂ  pour toi, ma baby

ça fait si peur de raconter
toutes nos histoires, nos p'tits secrets
tu peux me croire, je suis sincère, baby
viens prends ma main et "let' go away"

je n'veux pas te choquer, pas te blesser
je voudrais qu'tu n'oublies vraiment jamais

never gonna give you up
never gonna let you down
je serai lĂ  pour toi, ma baby

plus jamais te voir pleurer
ne plus t'en aller
je serai lĂ  pour toi, ma baby

Ooh, give you up...

a force de te regarder
je sens mon cÂśur, qui "bang!" va exploser
jamais je n'aurais pu penser, baby
c'est fort, "c'est si fort", oh si fort d'aimer

ooh, chaque seconde oh oui tu me plais
et je te jure, c'est pas près de changer

never gonna give you up
never gonna let you down
je serai lĂ  pour toi, ma baby

plus jamais te voir pleurer
ne plus t'en aller
je serai lĂ  pour toi, ma baby

never gonna give you up
never gonna let you down
je serai lĂ  pour toi, ma baby

plus jamais te voir pleurer
ne plus t'en aller
je serai lĂ  pour toi, ma baby

Par Lisèn le 26/12/2002 à 20:54:07 (#2884218)

Roméo - Petite conne

J'aurais pu chanter petite conne
Une chanson en anglais pour
Que tu oublies les paroles
Une chanson de rock and roll
Une belle mélodie pop
Pour t'embarquer allez hop
Vers des sentiments faciles
Avec des John et des Bill

Petite conne
Nananananananana
Petite conne
Nananananananana

J'aurais pu t'Ă©crire petite conne
Une ballade en anglais pour
Tous ces jours où tu décolles
Au son du rock and roll
Comme les vieux tubes de l'Ă©poque
Où dans la tête ça faisait toc
Avec des accords faciles
Des refrains dans le style

Petite conne
Nananananananana
Petite conne
Nananananananana

J'aurais pu prendre petite conne
Un surnom en anglais pour
Que tu me prennes pour l'idole
La star du rock and roll
Un mec qui revient de loin
Un gars qui n'en pense pas moins
Qui dit des textes faciles
Des refrains dans le style

Petite conne
Nananananananana
Petite conne
Nananananananana

Par Lokine le 26/12/2002 Ă  21:01:50 (#2884271)

Un joyeux brouhaha, un chaleureux chahut,
Nous retient autour d'une table la peau du ventre bien tendue.
Les vieux finissent l'eau de vie, tandis que les jeunes mangent leur pain blanc,
En chatouillant les petits qui s'Ă©touffent en rigolant...

Les repas le dimanche midi,
Comme j'sais plus qui disait...
Le bonheur ça se trouve pas en lingot,
Mais en p'tite monnaie!

Une forte tĂŞte blonde termine sous la menace
Ses minuscules dés de viande, en faisant la grimace...
Il en donne un sur deux au chien...moi j'y vois clair dans son petit jeu
Il me supplie du regard, alors je ferme les yeux!

Les repas le dimanche midi,
Comme j'sais plus qui disait...
Le bonheur ça se trouve pas en lingot,
Mais en p'tite monnaie!

Le bébé en bout de table, sur sa chaise d'arbitre,
Surveille d'un oeil abstrait l'arbre généalogique:
Dire qu'on vénère tellement ce petit incontinent
La grand-mère l'embrasse en rital...j'vous jure que c'est mieux avec l'accent!

Ca me rappelle quand on Ă©tait gamins,
On faisait nos prières en italien...
J'ai longtemps cru que Dieu Ă©tait rital...
Mais maintenant j'sais bien qu'il est américain !

Les repas le dimanche midi,
Comme j'sais plus qui disait...
Le bonheur ça se trouve pas en lingot,
Mais en p'tite monnaie!

On fait des dunes de sel pour aspirer les tâches
De vin rouge renversé, et des sujets qui fâchent...
Les vieux souvenirs de vacances roulent sur la nappe, les miettes de pain
Les blagues plutĂ´t grivoises slaloment entre les bouteilles de vin...

Les repas le dimanche midi,
Comme j'sais plus qui disait...
Le bonheur ça se trouve pas en lingot,
Mais en p'tite monnaie!

La prune, la poire, la cerise, on va siroter tout le verger!
Le grand-père sort les cigares...et se les fait tous taxer!
Morceaux de sucre dans l'alcool...raffinement de gastronome
C'est la chasse au canard dans le marc de Bourgogne!

Les repas le dimanche midi,
Comme j'sais plus qui disait...
Le bonheur ça se trouve pas en lingot,
Mais en p'tite monnaie!



"La petite Monnaie", de BĂ©nabar

Par Lokine le 26/12/2002 Ă  21:08:47 (#2884324)

La P'tite Conne de Roméo me rappelle celle de Renaud :


Tu m'excuseras mignonne
D'avoir pas pu marcher
Derrière les couronnes
De tes amis branchés
Parc' que ton dealer
Etait peut-ĂŞtre lĂ 
Parmi ces gens en pleurs
Qui parlaient que de toi
En regardant leur montre,
En se plaignant du froid
En assumant la honte
De t'avoir poussée là

P'tite conne tu leur en veux mĂŞme pas,
Tu sais que ces charognes sont bien plus morts que toi...

Tu fréquentais un monde,
Imbécile, mondain
OĂą cette poudre immonde
Se consomme au matin
OĂą le fric autorise
A se croire Ă  l'abris
Et de la cour d'assise
Et de notre mépris
Que ton triste univers
Nous inspirait malin
En sirotant nos bières
Ou en fumant nos joints

P'tite conne tu rĂŞvais de Byzance
Et c'Ă©tait la Pologne jusque dans tes silences

On se connaissait pas
Aussi tu me pardonnes
J'ai pas chialé quand t'as
Cassé ta pipe d'opium
J'ai pensé à l'enfer
D'un téléphone qui crie
Pour réveiller ta mère
Au milieu de la nuit
J'aurai voulu lui dire
Que c'Ă©tait pas ta faute
Qu'Ă  pas vouloir vieillir
On meurt avant les autres

P'tite conne tu voulais pas mûrir,
Tu tombes avant l'automne juste avant de fleurir

Et t'aurai-je connu
Que ça n'eût rien changé
Petite enfant perdue
M'aurais-tu accepté?
Moi j'aime le soleil
Tout autant que la pluie
Et quand je me réveille
Et que je suis en vie
C'est tout ce qui m'importe
Bien plus que le bonheur
Cette affaire de médiocre
Et qui use le coeur

P'tite conne c'est oublier que toi t'Ă©tais lĂ  pour personne
Et qu' personne Ă©tait lĂ 

Tu m'excuseras mignonne
D'avoir pas pu pleurer
En suivant les couronnes
De tes amis branchés
Parc' que ton dealer
Etait peut-ĂŞtre lĂ 
A respirer ces fleurs
Que tu n'aimerais pas
A recompter ces roses
Qu'il a payé au prix
De ta dernière dose
Et de ton dernier cri

P'tite conne allez, reposes-toi tout près de Morisson
Et pas trop loin de moi



Je n'ai pas connu ça personnellement, mais la chanson m'a ému quand même...

Par Tsathoqqa le 28/12/2002 Ă  3:28:54 (#2893414)

Un p'tit poème de ma composition, pour faire plaisir aux esthètes:

Quand l'été est à l'index
Et que dehors le froid nous engourdi
Un de mes premiers réflexes
Est d'me couvrir les oreilles aussi.

Le coton et la laine j'abhorre,
L'acrylique bien plus encore,
Comme c'est la fourrure qui berne,
C'est un castor qui hiberne!

Oui, je sais, c'est court, mais ça finit en apothéose! Siouplé, messieurs dames les modérateurs, pas censurer, sinon ça casse tout le pied du vers, et après c'est ce que l'on appelle un massacre artistique!

Vertueusement VĂ´tre
Tsathoqqa

J'ai fait quelques arrangements pour que ca paraisse moins... vulgaire ? :rolleyes:

Par Xam le 31/12/2002 Ă  15:18:07 (#2916624)

ONE SHOT - MILLENAIRE
(Disiz la Peste - Vasquez Lusi - Faf Larage TaĂŻro - Nuttea - Jalane / Akos)
Album : B.O. Taxi 2

ONE SHOT
Refrain (x2) :
Donne-moi de bonnes résolutions pour le nouveau millénaire
Donne-moi une bonne raison de fêter ce nouveau millénaire


(Nuttea)
Il y en a pour les jeunes
Pour les vieux
Pour les hommes
Pour les femmes
Les carottes de l'an 2000 se vendent comme la bonne came
Pour les forts
Pour les faibles
Pas de changement dans les règles
Juste un décompte bidon berçant de fausses illusions. (Vasquez Lusi)
Vas-y ce soir c'est kissman
J'ai trouvé un costard 3 pièces
Ca fait goleri mes potes
Tout à l'heure ça faisait frais
Mais l'ivresse
Ma maîtresse me tape les mêmes
Phases que l'week-end dernier
Et toi tu viens me demander
Si ça a changé
C'est ça santé ! Eclate toi
(Hein) contradictoire d'un point de vue net
Ballonne tes poumons, ton foie
On est là santé hum ... je t'aime
Merci d'ĂŞtre lĂ 
L'année va être chargée faut que j'laisse du neuf para a familia.

(Disiz la Peste)
J'avoue que je suis rabat-joie mais putain je pose un abat-jour
Si tu as eu une idée lumière du genre et si on s'aimait pour toujours
Il n'y a qu'un soir par an que la paix embrase les foules
Comme par hasard il n'y a que ce soir que les saints embrassent les fous
Disiz pour ce qui est de mes décisions,
Fais pas comme ces idiots, parle pas de résolutions
L'an 2000 pour moi c'est comme un lundi le nouveau millénaire
Pas besoin d'une date pour parler de paix ça m'a mis les nerfs.


(Jalane)
Fin de siècle
Y'a pas de mystère
Feuille blanche tout Ă  refaire
Les pièges restent les mêmes
Dans ce nouveau millénaire.

Refrain (x2):
Donne-moi de bonnes résolutions pour le nouveau millénaire
Donne-moi une bonne raison de fêter ce nouveau millénaire


(TaĂŻro)
Aujourd'hui notre bonheur c'est quoi ?
DĂ©tenir un bien qui n'appartient qu'Ă  soit
Posséder ce que l'autre n'a pas
Toujours obsédé par ces mêmes rêves sans joie
Mais pourquoi ?
OĂą est-ce qu'on va ?

(Faf Larage)
On veut la paix, l'amour, l'amitié, l'égalité, la santé,
Ouais ma santé, ma thune
Ma gueule et les autres on verra
Fais pas le faux c'est c'que tu t'dis au fond d'toi
EgoĂŻste mais s'il faut ĂŞtre optimiste je peux
Si j'picole j'crois que le monde ira mieux
C'est c'que j'veux mais y'a rien qui change au 31
A base de cotillons Ă  2 balles essaierai d'faire bien

(Jalane)
J'veux croire que dans un excès
La scène m'appelle déjà mais,
La mer en moi c'est levée
J'ai dû me délaisser.

Refrain (x2)
Donne-moi de bonnes résolutions pour le nouveau millénaire
Donne-moi une bonne raison de fêter ce nouveau millénaire

Par Tauren YATTA Rayloth le 31/12/2002 Ă  15:26:10 (#2916703)

Les Wriggles - N'importe Nawak

Ma vie est un enfer sans que sans que je ne le veuille
Quand je serrai sous terre personne ne portera le deuil
Car je n'ai pas d'amis et je ne fais que des conneries
On me traite de « raté loupé taré pédé pourri »
Pourquoi pédé ?
Parce qu'un jour me promenant Boulevard Barbès
Je sens sous mon blouson une main sur mes fesses
Je me retourne et ma parole je vois un sex-symbol
A qui je roule une pelle et qui s'appelait Paul

REFRAIN :
N'importe n'awak
Tu fais n'importe quoi tout le temps...

Pour conduire la voiture attention l'aventure
Quand tu me mets sur la route ça devient Beyrouth
Et pourtant je m'appliquais pour Ă©viter la colle
Vu le fric que je raquais dans mon auto-Ă©cole
Mais pas de bol... ide GT Turbo qui me colle au cul
Le moniteur flippe qui me demande si je l'ai vu
Un il dans le rétro pour vérifier ce qu'il me dit
Juste le temps qu'il me faut pour prendre le sens interdit

(REFRAIN)

Attends...
Tu sais si c'est vrai que tu fais des conneries
C'est pas toi qui as construit des bureaux vides Ă  Paris
T'as pas balancé des chars sur la place Tien An Men
T'as pas balancé d'arabes en 61 dans la Seine
T'as pas truffé tes frontières de mines antipersonnelles
T'as pas acheté d'actions, surtout les actions du tunnel
Sous la Manche
Tu baises pas Ă  la Maison Blanche
T'emmènes pas des collégiens faire du ski dans une avalanche
T'as pas pris en viager la maison de Jeanne Calmant
T'as pas manifesté contre l'avortement
T'as jamais affirmé que c'était un détail
T'as pas fait sauté 5 étages au FBI
Tu commentes pas le football sur TF1
T'as pas loupé ton virage à 260 en Formule 1
T'as pas inventé le course du Paris-Dakar
T'Ă©cris pas des blagues pourries pour Carambar
T'as pas shooté les flics sur la place de la Nation
C'est pas toi qui as décidé la dissolution
T'as jamais transfusé le Sida à des hémophiles
C'est pas toi qui as dessiné les plans de Tchernobyl
T'as pas décimé les aztèques, les mayas, les protestants,
Les juifs, les albanais, les tutsis, les hutus, les croates,
Les kurdes, les tziganes, les tibétains ni les apaches
Tu rentres pas dans les Ă©glises Ă  coup de haches

Alors tu vois...
C'est cool !


Une chanson qui rammenne aux vraies valeurs de la vie quoi.

Et lokine a mis une bien belle chanson, je me vois obligé d'en mettre une autre de Bénabar :p

Bénabar - A notre santé

Ils ménent une vie sans excés
Font gaffe à tout et se surveillent de prés
Avoir un corps parfait c'est un sacerdoce
Mais leur capital santé mérite des sacrifices

Il boit de la biére sans alcool
Elle mange pas de viande ça donne du cholestérol
Ils boivent leur café décaféiné
Avec du sucre désucrifié

Est-ce de ma faute Ă  moi
Si j'aime le café et l'odeur du tabac
Me coucher tard la nuit me levet tôt l'aprés-midi
Aller au resto boire des apéros
A NOTRE SANTE !

Elle met de la créme anti-âge
Q'elle combine avec un doux gommage
Qui restructure en profondeur les macro-molécules
En hydratant le derme contre les rides et les ridules

Comme il redoute l'effet peau d'orange
Elle a eu un rameur pour leurs dix ans de mariage
Il dit qu'il aime le sport pas la compétition
C'est quoi ces coupes ces médailles
Bien en vue dans le salon

Est-ce de ma faute Ă  moi
Si j'aime le café et l'odeur du tabac
Me coucher tard la nuit me levet tôt l'aprés-midi
Aller au resto boire des apéros
Les cheveux blancs des vieux
Les enfants dépeignés
Les rides au coin des yeux
Les doigts dans le nez
Le bordel le désordre et le bruit
Le pas bien rangé
Le "ça peut plus durer!"
A NOTRE SANTE !

Des fois un criminel allume une cigarette
Elle le fusille du regard et court vers la fenĂŞtre
Elle dit "ha! de l'air c'est vivifiant!"
Et respire Ă  pleins poumons tous les bon gaz d'Ă©chapement

Il a des bombes qui vaporisent du poison
Contre tous les insectes de la création
"Il faut Ă©radiquer tout ce qui apporte des maladies"
Il a des doutes sur ses voisins mais les tuer c'est interdit

Et ses voisins j'en fai partie !

Est-ce de ma faute Ă  moi
Si j'aime le café et l'odeur du tabac
Me coucher tard la nuit me levet tôt l'aprés-midi
Aller au resto boire des apéros
A NOTRE SANTE !

Par Lokine le 4/1/2003 Ă  14:58:35 (#2943004)

Ah oui Bénabar... j'ai découvert très récemment mais... que du bonheur (ça tient à la musique un peu "fanfaronesque" j'ai l'impression, en plus des paroles excellentes... un Miossec en moins triste si on veut :) )

Et en parlant de conduire une voiture... ça me rappelle celle-là, musique légère mais paroles plus consistantes (bien que "vagues")...

Rue de la Paix, de Zazie

Je vends mon auto
Puisque je roule trop vite
Et que ça me fait peur
Je vends mon magot
Puisque tant de réussite
Ne fait pas mon bonheur

Je vends mes charmes
Et mes armes
Ma violence et ma douceur
Je sauve ma peau
Vends mon âme au diable

Je vends mon usine
Avant que l'oxygène
Ne vienne Ă  me manquer
Je vends ma gazoline
Avant que la mer ne vienne
Mourir Ă  mes pieds

Je sauve la peau de l'ours
Avant de l'avoir tué
Je sauve les meubles
Et vends la maison


Pour mettre un hĂ´tel, rue de la paix {x2}
Un monde oĂą tout le monde s'aimerait
Enfin
J'achète un château en Espagne {x2}
J'achète un monde où tout le monde gagne
A la fin


Je vends ma carte chance
Et je puise dans la caisse
On a bien mérité
De toucher une avance
Si c'est pour rendre la caisse
A la communauté

Je passe Ă  l'action
Quitte Ă  monopoliser l'attention
Et rester quelques jours en prison


Pour mettre un hĂ´tel, rue de la paix {x2}
Un monde oĂą tout le monde s'aimerait
Enfin
J'achète un château en Espagne {x2}
J'achète un monde où tout le monde gagne
A la fin


Je vends tout ce que j'ai
Contre tout ce qui me manque
Je vends ce qui s'achète
Contre ce qui n'a pas de prix

Je vends ce que je vaux
Contre ce qui m'est le plus cher
Et si ça ne vaut pas un clou
Tant pis, je donnerai tout


Pour mettre un hĂ´tel, rue de la paix {x2}
Un monde oĂą tout le monde s'aimerait
Enfin
J'achète un château en Espagne {x2}
J'achète un monde où tout le monde gagne
A la fin


Un hĂ´tel rue de la paix
Un château en Espagne
J'achète un monde où tout le monde gagne


(ça va se voir si je fais un peu d'auto-pub pour une parodie ? :rolleyes: )

[Ă©dit cause grmbl de lien]

encore...

Par Desdémone Edhel le 4/1/2003 à 16:56:30 (#2943776)

JEWEL

"Foolish Games"

you took your coat off and stood in the rain,
You were always crazy like that
I watched from my window,
always felt I was outside looking in on you
You were always the mysterious one
with dark eyes and careless hair,
You were fashionably sensitive, but too cool to care
Then you stood in my doorway, with nothing to say
besides some comment on the weather
Well in case you failed to notice,
In case you failed to see,
This is my heart bleeding before you,
This is me down on my knees
These foolish games are tearing me apart
your thoughtless words are breaking my heart
You're breaking my heart
You were always brilliant in the morning
Smoking you cigarettes, talking over coffee
Your philosophies on are, Baroque moved you,
You loved Mozart and you'd speak of you loved ones
As I clumsily strummed my guitar
You'd teach me of honest things
Things that were daring, things that were clean
Things that knew what an honest dollar did mean.
So I hid my soiled hands behind my back
Somewhere along the line I must've gone off track with you
Excuse me, think I've mistaken you for somebody else
Somebody who gave a damn,
Somebody more like myself
These foolish games are breading my heart
your thoughtless words are breaking my heart
You're breaking my heart
You took your coat off and stood in the rain
you were always like that


JEWEL

"You Were Meant For Me"

I hear the clock, it's six a.m.
I feel so far from where I've been
Got my eggs and my pancakes too
Got my maple syrup, everything but you.
Break the yolks, make a smiley face
I kinda like it in my brand new place
I wipe the spots off the mirror
Don't leave the keys in the door
Never put wet towels on the floor anymore' cause
Dreams last so long
even after you're gone
I know you love me
And soon you will see
You were meant for me
And I was meant for you.
Called my momma, she was out for a walk
Consoled a cup of coffee but it didn't wanna talk
Picked up a paper, it was more bad news
More hearts being broken or people being used
Put on my coat in the pouring rain
Saw a movie it just wasn't the same
'Cause it was happy and I was sad
It made me miss you oh so bad
Dreams last so long
Even after you're gone
I know you love me
And soon you will see
You were meant for me
And I was meant for you.
Go about my business, I'm doin fine
Besides, what would I say if U had you on the line
Same old story, not much to say
Hearts are broken, everyday.
Brush my teeth and put the cap back on
I know you hate it when I leave the light on
I pick a book up. Turn the sheets down.
Take a deep breath and a good look around
Put on my pj's and hot into bed
I'm half alive but I feel mostly dead
I try and tell myself it'll be all right
I just shouldn't think anymore tonight
Dreams last so long
Even after you're gone
I know you love me
And soon you will see
You were meant for me
And I was meant for you

Par Cerise/Cherry le 4/1/2003 Ă  19:39:09 (#2944867)

Je reconnais bien lĂ  Tauren, aller je fais de mĂŞme :
Plouf (ma préférée, merci Bob ;) ) - Les Wriggles *va s'écouter le CD*

Le petit Jordi a très bien compris
Qu'Ă  la piscine pour draguer les copines
Faut faire plouf, plouf la vie parfois fait plouf

Le petit Grégory apprenait la vie
Au bord de la rivière avec son père
Et puis plouf, plouf la vie parfois fait plouf

Brahim Ă©tait plus grand marchait tranquillement
Chantant que la vie est belle sous le pont du Carrousel
Et puis plouf plouf la vie parfois fait plouf

Jimmy regardait les nuages assis au bord de la plage
« Qu'est ce qu'est ça papa ? » « un avion de la TWA »
« Qu'est ce qu'est ça dans l'air ? » « c'est un avion de la SWISS AIR »
Et puis plouf, plouf l'avion parfois fait plouf

Eric le grand skipper sur son bateau Ă  voile
Contemplait les Ă©toiles au large du pays de Galles
Et puis plouf, plouf un peu comme Jerry Roof

Léon jouait du violon « hey c'est chouette le violon »
Et c'est pas pratique de jouer sur le Titanic
Parce que bloup, bloup bloup bloup bloup bloup...

Fernando le photographe finissait son paragraphe
Par « Besos mi amor » à bord du Rainbow Warrior
Et puis plouf, plouf la vie parfois fait plouf

Dans la vie jette toi Ă  l'eau
Tant qu'il n'y a personne pour te pousser dans le dos
Parce que plouf, plouf la mort aussi fait...


--------------------------------------


Aller et comme c'est que j'Ă©coutais juste avant :

Silence - Dans ma chambre

...

(C'Ă©tait un peu trop calme ;-) )

(Edit : En fait j'ai trouvé un CD de Sublime :ange: alors c'est parti :rasta: )

PS : Lokine moi je n'ai rien vu :rolleyes: (et merci pour le post de l'asile ;) )

Par Cerise/Cherry le 4/1/2003 Ă  19:50:28 (#2944971)

(Désolée erreur de balise)

Par Sven le 5/1/2003 Ă  14:16:54 (#2949289)

Pour changer de mes bonnes habitudes...un petit Radiohead !

Knives Out

I want you to know
He's not coming back
Look into my eyes
I'm not coming back

So knives out
Catch the mouse
Don't look down
Shove it in your mouth

If you'd been a dog
They would have drowned you at birth

Look into my eyes
It's the only way you'll know I'm telling the truth

So knives out
Cook him up
Squash his head
Put him in the pot

I want you to know
He's not coming back
He's bloated and frozen
Still there's no point in letting it go to waste

So knives out
Catch the mouse
Squash his head
Put him in the pot

.......

Par Nienna Fayree le 5/1/2003 Ă  14:50:13 (#2949513)

Mononoke Hime


haritsumeta yumi no furueru tsuru yo
tsuki no hikari ni zawameku
omae no kokoro

togisumasareta yaiba no utsukushii
sono kissaki ni yoku nita sonata no yokogao
kanashimi to ikari ni hisomu makoto no kokoro o shiru wa
mori no sei

mononoke tachi dake
mononoke tachi dake



------------------------------------------------------------
------------------------------------------------------------


La Chanson du Seigneur Sobert


Oublie l'Ă©clat lointain
Des bougies, des torches et du bois du bûcher,
Entends le souffle de la nuit
Pris au piège de tes veines palpitantes.
Tout est si calme Ă  minuit, mon amour,
Les vents qui portent les corbeaux sont si tièdes,
Et la lueur de la lune, mon amour,
Se mire dans tes yeux pâlissants.
Ton cur m'appelle si fort, mon amour,
Ta poitrine est déjà si sombre,
Et un fleuve bouillonnant; mon amour,
Coule de tes veines agonisantes.
Ta peau est si brûlante, mon amour,
Pure comme le sel, douce comme la mort,
Et au clair de la lune rouge, mon amour,
Ton dernier souffle va s'exhalant.

Pour elle....

P-ê déja été postée, flemme de vérifier...

Par Metatron le 5/1/2003 Ă  17:35:19 (#2950578)

Kyo (Feat Sita) - Le chemin
----------------------------------


Regarde toi,assise dans l'ombre
A la lueur de nos mensonges
Les mains glacées...jusqu'à l'ongle

Regarde toi Ă  l'autre pĂ´le,
Fermer les yeux sur ce qui nous ronge

On a changé...A la longue


Refrain:
On a parcouru le chemin
On a tenu la distance
Et je te hais de tout mon corps
Mais je t'adore

On a parcouru le chemin
On a souffert en silence
Et je te hais de tout mon corps
Mais je t'adore
Encore

Je vis dans une maison de verre
A moitié remplie de ton eau
Sans s'arrĂŞter...Le niveau monte

Je suis le fantĂ´me qui s'Ă©gare
Je suis l'Ă©tranger Ă  ton coeur
C'est moi regarde...comme on est seuls


Refrain

Par Chrystal Ehven le 6/1/2003 Ă  9:09:53 (#2954641)

En fait j'ai menti la chanson que j'avais mis vise quelqu'un en particulier, hihi...

bon je participe, avec une chanson que j'aime beaucoup!!

La louve de Linda Lemay :

J'ai de la peau en-dessous des ongles
Et de tes cheveux sur mes nylons
Encore un peu de ta salive
Sur les lèvres et le menton

J'ai de tes caresses dessinées
Comme un automne sur mon dos
Et, sur mes tempes, j'ai ton absence
Qui s'est échouée comme un marteau

J'ai de la peau en-dessous des ongles
Et de tes vĂŞtements sur le sol
Encore un peu de ton parfum
Mêlé de sueur et puis d'alcool

J'ai de tes promesses qui m'reviennent
Comme un remords, comme un Ă©cho
Comme une espèce de veille rengaine
En souvenir Ă  la radio

J'ai de tes manies dans les gestes
Et de tes gestes dans les mains
De tes empreintes sur les fesses
Et ton absence ... dans les reins

J'ai de la peau en-dessous des ongles
Et de mes larmes sur les doigts
De tes cigarettes encore longues
Que j'finirai d'fumer pour toi

J'ai des envies que je refoule
De décrocher le combiné
Pour te laisser savoir la boule
Au fond d'ma gorge, qui s'est coincée

J'ai de la peau en-dessous des ongles
Qui viennent encore de s'accrocher
Qui avaient la conviction profonde
Que tout ton corps allait céder

Et puis voilĂ  que j'me retrouve
Griffes sorties et cur béant
DĂ©faite et sale comme une louve
Qui s'est battue pour son enfant ...
Et qui a perdu !

... Et qui a perdu !


Aucun message subliminale pour personne, je precise :)

Juste que j'aime bien cette chanson, meme si elle est pas vraiment le reflet de mon humeur... :p

Par Cerise/Cherry le 10/1/2003 Ă  21:45:18 (#2992278)

Moi j'aime bien jouer à T4C avec ça en font, mais ce n'est pas exactement mon genre de musique normalement...

AVANTASIA - [ The Metal Opera_Part II ]

THE FINAL SACRIFICE

[Gabriel]
Staring into the lake,
Watching for heaven's sake
Faces screaming in fear
Crying like at the stake,
In the fiery waves
I can see all the souls
How they suffer and howl
In their eternal pain
Service taking its toll,
Living life in hades
All the souls that left
Their mortal frame if it's been dead or not
All the deaf who did not hear the truth
Get ready for the brimstone
Getting blisters on the eyes
The power of the spirit
Was their final sacrifice


[Jakob]
Someone pullin' me out
To come back to my flesh
Or I'm going insane !
In a world under Rome,
In the fiery waves
Can't you see all the souls,
How we suffer and howl
In our eternal pain
Service taking the toll,
Living life in hades...
Oh I see you standing
On the shore of castigation now
We don't wanna burn no more
So pull us out,out,out
Get ready !

.......

Par Nienna Fayree le 15/1/2003 Ă  18:56:35 (#3029718)


System of a Down

LEGEND OF ZELDA


Link, he comes to town
Come to save the Princess Zelda
Ganon took her away
Now the children don't play
But they will when Link saves the day
Hallelujah!

Now Link, fill up your hearts
So you can shoot your sword with power
And when you're feeling all down
The fairy will come around
So you'll be brave, and not a sissy coward

Now Link has saved the day
Put Ganon in his grave
So now Zelda is free
And now our hero shall be
Link! I think your name shall go down into history

Par Lokine le 18/1/2003 Ă  2:04:27 (#3046202)

Sinsemilia
Je Préfère cent Fois
(Album "RĂ©sistances")

On a placé la France
Sous vidéo surveillance
Kidnappé l'insouciance
Entre les barreaux de la méfiance

Regards fuyants, sourires Ă©teints
La peur de l'autre au quotidien
On est plus sauvages que des chiens
A quoi va ressembler demain ?

Si pour être en sécurité
Il faut fermer son coeur Ă  clef
J'préfère cent fois me faire plomber
Comme un oiseau en liberté
Plutôt que de vivre planqué
Comme, comme, comme le cafard sous un Ă©vier

On a plongé la France
Dans la bĂŞtise et l'ignorance
Etouffé l'intelligence
Sous les dossiers de la finance
Cerveaux branchés sur la télé
Nos idées sont téléguidées
MĂŞme les enfants sont abrutis
Qui va censurer la connerie ?

Si pour être quelqu'un de censé
Il faut mettre sa tĂŞte aux normes
J'préfère cent fois être cinglé
Comme la tempête, le vent, la marée
Plutôt que d'être sans intérêt
Comme, comme, comme un ciel triste et tempéré

On a connu en France
L'insurrection, la résistance
Reste aujourd'hui la bonne conscience
Grâce aux oeuvres de bienfaisance
On est rangés et bien pensants
Charitables de temps en temps
Le monde peut baigner dans le sang
La police protège nos enfants

Les voitures crament dans les banlieues
Les braves gens trouvent ça scandaleux
C'est pourtant la règle du jeu
Qui sème la haine récolte le feu

Si pour être civilisé
Il faut mettre sa vie en cage
J'préfère cent fois être un sauvage
Au risque d'attraper la rage
Que d'ĂŞtre sage comme une image
Je, je, je n'veux pas jaunir avant l'âge

Alors écoute ça :

Not' civilisation ne cesse de s'enfoncer
Matériels uniquement sont les progrès
Les richesses humaines en bourse ne sont pas cotées
Méprisées, gaspillées depuis tant d'années

L'exemple Américain partout s'est imposé
Mais sur la route du Paradis le diable peut-il nous guider
Le monde qu'ils construisent tient pas des studios Disney
Apocalypse Now serait plus approprié

Espérer me semble de plus en plus dur
Tant j'ai l'impression qu'on fonçe direct dans le mur
Pour dire vite, et pour conclure
J'ai vraiment peur pour notre futur ...

(jolies paroles que je ne saurais pas mettre en application Ă  100%, mais ne pas pouvoir appliquer n'empĂŞche pas d'admirer :merci: )

-------------------------

Et un petit clin d'oeil, une parole en début d'une reprise des Sincé de "La mauvaise réputation" :

Parce qu'il n'est pas nécessaire d'avoir des dreads ou une crète sur la tête pour être un rebelle

(c'est tellement vrai...)

Par Lisèn le 18/1/2003 à 2:30:01 (#3046270)

Carla Bruni - Quelqu'un m'a dit

On me dit que nos vies ne valent pas grand chose,
Elles passent en un instant comme fanent les roses.
On me dit que le temps qui glisse est un salaud
Que de nos chagrins il s'en fait des manteaux
Pourtant quelqu'un m'a dit...

Que tu m'aimais encore,
C'est quelqu'un qui m'a dit que tu m'aimais encore.
Serais ce possible alors ?

On me dit que le destin se moque bien de nous
Qu'il ne nous donne rien et qu'il nous promet tout
Parait qu'le bonheur est à portée de main,
Alors on tend la main et on se retrouve fou
Pourtant quelqu'un m'a dit ...

Que tu m'aimais encore,
C'est quelqu'un qui m'a dit que tu m'aimais encore.
Serais ce possible alors ?

Mais qui est ce qui m'a dit que toujours tu m'aimais?
Je ne me souviens plus c'Ă©tait tard dans la nuit,
J'entend encore la voix, mais je ne vois plus les traits
"Il vous aime, c'est secret, lui dites pas que j'vous l'ai dit"
Tu vois quelqu'un m'a dit...

Que tu m'aimais encore, me l'a t'on vraiment dit...
Que tu m'aimais encore, serais ce possible alors ?

On me dit que nos vies ne valent pas grand chose,
Elles passent en un instant comme fanent les roses
On me dit que le temps qui glisse est un salaud
Que de nos tristesses il s'en fait des manteaux,
Pourtant quelqu'un m'a dit ...

Que tu m'aimais encore,
C'est quelqu'un qui m'a dit que tu m'aimais encore.
Serais ce possible alors ?

Par Stella Wild le 18/1/2003 Ă  15:47:51 (#3048827)

:)

Par Kaesryn le 20/1/2003 Ă  14:02:30 (#3059972)

Si on m'avait fait écouter ça plus tôt j'aurai peut être compris, je ne l'aurais peut être pas fait.

Patrick Bruel
Tout s'efface

--------------------------------------------------------------------------------

Je vais t'attendre au coin d'la rue
À l'heure où les lumières s'éteignent
Quand tu auras trop dansé, trop bu

Ă€ l'heure oĂą ne restera plus
Que mon bras pour poser ta peine,
On partira ensemble une fois de plus

Tu m'embrasseras comme je déteste,
Avec cette tendresse que tu mets si bien
Entre toi et moi

Bien sûr que le temps a passé,
Que notre histoire est terminée...
Peut-ĂŞtre, mais peut-ĂŞtre pas pour moi

MĂŞme si je sais que tout s'efface
Tu reste lĂ  et rien ne passe...
Tu m'aimes bien, je t'aime tout court
La différence s'appelle l'amour

Trois tours d'périph, fenêtre ouverte
J'vois passer c'qu'on aurait pu ĂŞtre
Oui, je t'en veux, mais moins qu'Ă  moi

Et puis pourquoi m'avoir rappelé
Pourquoi revenir me chercher
Pour te voir rire, te voir pleurer sans moi...


Tu veux pas d'moi, tu veux pas m'perdre,
Alors ce choix, j'le fais pour toi
C'est moi qui pars

MĂŞme si je sais que tout s'efface
Tu reste lĂ  et rien ne passe...
Tu m'aimes bien, je t'aime tout court
La différence s'appelle l'amour

MĂŞme si je sais que tout s'efface
Tu le disais, chacun sa place...
Tu m'aimes bien, je t'aime tout court
La différence s'appelle l'amour

Laisse-moi venir de temps en temps
Laisse-moi me dire qu'c'est comme avant...
Laisse-moi partir, mĂŞme si je ments,
Laisse-moi me dire qu'avec le temps...

MĂŞme si je sais...

Par Xam le 20/1/2003 Ă  23:02:30 (#3064259)

Damien Saez
Jeune et con

Paroles et Musique: Damien Saez 1999 "De fil en aiguille"



Encore un jour se lève sur la planète France
Et je sors doucement des mes rĂŞves, je rentre dans la danse
Comme toujours il est 8h du soir, j'ai dormi tout le jour
Je me suis encore couché trop tard, je me suis rendu sourd encore

Encore une soirée où la jeunesse France
Encore elle va bien s'amuser puisqu'ici rien n'a de sens
Alors on va danser, faire semblant d'ĂŞtre heureux
Pour aller gentiment se coucher, mais demain rien n'ira mieux

Puisqu'on est jeune et con
Puisqu'ils sont vieux et fous
Puisque des hommes crèvent sous les ponts
Mais ce monde s'en fout
Puisqu'on est que des pions
Contents d'ĂŞtre Ă  genoux
Puisque je sais qu'un jour nous gagnerons Ă  devenir fous

Encore un jour se lève sur la planète France
Mais j'ai depuis longtemps perdu mes rĂŞves, je connais trop la danse
Comme toujours il est 8h du soir, j'ai dormi tout le jour
Mais je sais qu'on est quelques milliards Ă  chercher l'amour encore

Encore une soirée où la jeunesse France
Encore elle va bien s'amuser dans cet Ă©tat d'urgence
Alors elle va danser, faire semblant d'exister
Qui sait si l'on ferme les yeux, on vivra mieux

Puisqu'on est jeune et con
Puisqu'ils sont vieux et fous
Puisque des hommes crèvent sous les ponts
Mais ce monde s'en fout
Puisqu'on est que des pions
Contents d'ĂŞtre Ă  genoux
Puisque je sais qu'un jour nous gagnerons Ă  devenir fous

Encore un jour se lève sur la planète France
Mais j'ai depuis longtemps perdu mes rĂŞves, je connais trop la danse
Comme toujours il est 8h du soir, j'ai dormi tout le jour
Mais je sais qu'on est quelques milliards Ă  chercher l'amour

......

Par Ninie rouillée le 23/1/2003 à 14:17:10 (#3083788)


Anggun
Au nom de la Lune

D'or et d'ambre
Ou transparent
Au nom de la lune Je t'attends
Bulles de silence Rouge tendre
Sans défenses Pour juste apprendre
Lèvres blanches Soupir et pâleur
Glissent les anges sur la peau des coeurs
Voix fragile Qui tremble et se leurre
Dans les deux lacs profonds des yeux
Du désir qui s'éveille
Voile de brume Dure moiteur
Au nom de la lune Je veux toi
Perles chaudes Danse au corps Ă  corps
Libre code Encore plus fort
Plus de promesses
C'est cette nuit-lĂ 
Le chant des caresses, le plus beau combat
Jusqu'Ă  l'Ă©clair Qui nous coupe les bras
Paix commune, au nom de la lune
Je respire pour toi, pour toi
Pour toi
Heures douces Du feu qui s'Ă©teint
La nuit s'Ă©clabousse au petit matin
Parfums mêlés Murmures de rien
Paix commune, au nom de la lune
Je serai lĂ  demain
Demain, pour toi, demain, pour toi
Demain Je serai lĂ 

Par Xam le 24/1/2003 Ă  14:14:05 (#3091314)

DAN DAN Kokoro Hikareteku

DAN DAN kokoro hikareteku
sono mafushi-ekaoni
tatena iya-mi karato bi tasou HOLD MY HAND
kimi totena tatoki
kodomonokorotaise tsuni omoteta dasho oomoitashi tanda
bokuto oto tekurenaika
hikari tokageno WINDING ROAD imademo aitsunimu chyunano?
sukyoshidake funi miki takunaruyouna tokimo arukedo
aitoyoukito hokoriomo tetatakauyo
DAN DAN kokoro hikareteku
kono hoshinokihounokakera
kitonaremoga eienoteniiretai
ZEN ZEN kinishinaifurishitemo
horakiminiko i shi te ru
tatena iya-mi karato bi tasou HOLD YOUR HAND.





We Gotta Power

hachamechaga oshiyoseteiru
naiteru baai janai
wakuwakuo ippykubain ishite
pa-tei-no shuyakuninarou
muchu-ninaneru monoga
itsukakimio sugeyatsunisurunda
NO-TEN P-KAN sorawa harete
IPPAI OPPAI bokugenki
toraburuto asobe yancha bo-i
WE GOTTA POWER! Doragonba-ru zetto
bikurino katamari okeri
miraihe go-ru sasero
hecharano hanaosa kasete
minnao warawa sechae
itazurazukina kiniga
yumeokisou raibaruninarunosa
NO-TEN P-KAN akama saete
RA-MEN ROPPAI hahanonki
seikimatsu hachage ochame ka-ru
WE GOTTA POWER! Doragonba-ru zetto
muchu-ninaneru monoga
itsukakimio sugeyatsunisurunda
NO-TEN P-KAN sorawa harete
IPPAI OPPAI bokugenki
torafuruto asobe yancha bo-i
WE GOTTA POWER! Doragonba-ru zetto.



Les fans reconnaitront.

Par Dôve° le 25/1/2003 à 0:18:59 (#3095056)

Les V.R.P/Ramon Perez

Ce soir...
Tu t'es couché à neuf heures
Dans ton p'tit coeur c'est le bonheur
Les draps légers te caressent la raie des cheveux
L'immeuble avec toi s'est endormi
Seule au troisième une lueur luis
Pauvre Espagnol sans soleil
Ramon Perez n'a pas sommeil
Ra-mon Pe-rez

Refrain:
Ramon Perez, Ramon Perez, Ramon Perez ne peut pas dormir
Tu es blonde il est brun, ton corps est beau il est vilain
Tu aimes les hommes a fric il gagne sa vie a la fabrique
Quand tu rentres le soir Ramon est la dans l'escalier
Il est la pour te voir mais tu ne veux pas le regarder

Refrain

Un jour comme tous les jours tu l'as croise dans l'escalier
Le regard plein de braise il t'as propose une bonne bouffe
Chez lui les tentures rouges rivalisaient de saleté
Les madones dans ce bouge avaient des airs de prostitues
Il t'as mise a genoux t'a demande d'faire le taureau
Il avait l'air d'un fou quand il a mis son sombrero
A coup de banderilles ton petit corps il mutila
Que c'est triste pour une fille de finir dans la paella

Refrain

Par Pisan Gambon le 25/1/2003 Ă  0:28:04 (#3095103)

Stupeflip --------- Avertissement

----------------------------------------------


Cadillac fait caca, caca d'amour
Caca dit coeur, Cadillac fait caca
Par coeur, Cadillac, Cadillac Caca

J'ai vue une grosse mouche dingue dans les escaliers,
Elle s'cognait la tête Häch j'lai écrasé
Après énervé, j'suis sorti relaxé
Les gens Ă©taient moyen,
C'est ce qui les rend transparent

Cadillac fait caca, des larmes de caca
Coulent le long des joues des Cadillac
Cadillac fait caca pour toujours.
Flèche égale caca bac

Caca coupe les ptites tĂŞtes avec ma machette
T'chak t'chak t'chak t'chak j'te coupe la tĂŞte

Elle remue encore,
elle est pas encore morte
Salope pas fidèle
alors j'lui arrache les ailes

Un Ă©clair de caca,
Tonerre de merde
Merdillac surgit du fond du caca

Cadillac Ă  Merdillac (bis)

Vit' vit' vit'
Dans les cages en métal
Vit' vit' vit'
Les motos Ă  fond la caisse
Vit' vit' vit'
Mon p'tit coeur qui palpite
Vit' vit' vit'
La nourriture qui coûte cher.

Cadillac, fier de ses dépressifs paranoïaques
Acceuille Cadillac, rhĂ  le pont...

C'est en caca que part le Cadillac.



http://amg.sytes.net/panneau2.php?idpano=32350

Par Xam le 25/1/2003 Ă  0:36:53 (#3095157)

Stupeflip (des oufs eux :/)

Stupeflip c'est le truc stupéfiant
Beaucoup de travail
comme pour un album d'Astérix
Ca agrippe, ca t'attrape
et ca n'fait pas de sentiments
Stupeflip
qu'est ce que c'est que ce truc
Ca te prend par la croupe
et te retourne comme une crĂŞpe
C'est le truc trapu
qui prend aux tripes
t'as pas compris
Stupeflip tape comme un type
devenu aigri
Ca vient de nulle part
ca te file un coup de barre
ça c'est pour les couche tard
qu'ont toujours envie de boire
c'est cru, ca craque
ca saute et ca s 'accroît
Moi c'est Stup
toi c'est Flip
A chacun sa croix
Y a des orgues Bontempi
et des caisses claires
qui claquent
Des samplers, des guitares
On a la super patate
Alors Ă  4 pattes cocotte
Stupeflip le truc stupide
Qui tape dans le bide
Trop de vin trop de joints
Et voilà le résultat
Musiques de barrés
Concept de tarés
Un truc de gaga
qui te bousille l'estomac
Stupeflip c'est le truc stupéfiant
Beaucoup de travail
comme pour un album d'Astérix
Des samplers, des guitares
et 3 petits connards qui fument
et qui fument en jouant de la guitare
Tard le soir
ça agace les voisins
On entend plus que les basses
Ca fait vibrer le parquet
La vieille dame du dessous
Elle aime pas les bassesÂ…
Et la vieille dame du dessus
Elle aime pas beaucoup les bassesÂ…

Par Dôve° le 25/1/2003 à 1:10:21 (#3095292)

Stupeflip / Comme les zot'

Comme Jacque Higelin
Je suis tombé du ciel
Comme Michel Jaunasse
Je suis une menace..
Comme Patrick Bruel
je suis célèbreeeu
Comme Francis Lalane faut qu'tu
Viens vers mĂ´a..
Mais comme Carlos
J'te fais un big bisous.
Comme Mylène Farmer
Je suis un garçon
Comme Balavoine, chui pas
Un héros !
Comme Christian Clavier j'dis
Okayyy !
Comme Pascal Obispo chui
Tombé pour elle
Comme Danny Brillant
J'ai perdu la tĂŞte
Comme Jean-Pierre François
Je te survivrai
Comme De Palmas
J'en rĂŞve encore
Comme Jean-Jacque Goldman
Je marche seul
Comme Hallydai
C'est pas ma fâuteu
Comme Bachoung
J'ai pris un contre-allé
Comme Bibi
J'y vais tout doucement
Comme Lyo j'crois
Qu'la vie est si triste
Comme Gainsbourg
J'en ai bavé, pas vous ?
Comme Michel Berger j'dirai
paradis blanc
Comme Daniel Guichard j'pense
Ă€ mon vieu
Comme Yves Duteil
J'ai la guitare qui me démange
Comme France Gal c'est
Tout pour la musique
Comme Herber LĂ©onard j'te fas
Pour le plaisir
Comme Patrick SĂ©bastien
Chui.. géniÂl !
Comme C.JĂ©rĂ´me j'veux
Qu'tu fleurtes avec lui
Comme Bertignac
J'vais pas me laisser trainer lĂ 
Comme Jean-Pierre Mader
Dispââârue
Comme serge Lama
je suis mère de...
Comme Muchel Fuguin j'dis
Viva la vida !
Comme Renaud chui
Une Bande de jeûnes
Comme Image j'irai
Au pays des ....
Comme Gilbert BĂ©cot j'dis
Ouiiiiiii


Texte prit Ă  l'oreille maintenant alors :doute:

(et fais pas le beau avec ta signature)

Vive Alzeir tant que j'y suis !

Par Alzeir le 25/1/2003 Ă  2:07:48 (#3095523)

Provient du message de Dôve°
Stupeflip / Comme les zot'

Tout plein de paroles

Texte prit Ă  l'oreille maintenant alors :doute:

(et fais pas le beau avec ta signature)

Vive Alzeir tant que j'y suis !



Le plus important a été dit

Et voilĂ  ma contribution

Blind Guardian


Noldor (Dead Winter Reigns)

Noldor
Blood is on your hands
Your bane's
A tearful destiny

Black clouds will carry
Rain of blood
I've seen it rain

We were lost
On grinding ice
In fear and hunger
Dead winter reigned
In Araman

[prebridge:]
(You) can't escape
From my damnation
(Nor) run away
From isolation

[bridge:]
Guilty spoke the one
THis deed can't be undone
Hear my words
Fear my curse

[chorus:]
I know where the stars glow
(And the) sky's unclouded
Sweet the water runs my friend
(But) Noldor
Blood is on your hands
Tears unnumbered
You will shet and dwell in pain

Your homeless souls
Shall come to me
There's no release
Slain you might be
Slain you will be
Slain you will be
And the lost
Who will not reach the
House of spirits
(Will) grow old and weary

[prebridge]

[bridge]

[chorus]

I've seen this bitter end
As I've foreseen
The storm and ice
And I could see it
(How) a million died
And I?
The blame's on me
Cause I was not there

[prebridge]

[bridge]

[chorus]

Dead winter reigns
And tomorrow's still unknown
Lies
Condemned and betrayed
Now everything is said
See my eyes
Are full of tears
And a cruel price
We've paid
But still I can't claim
That I'm innocent

Lost

Par Katyucha LQCA le 26/1/2003 Ă  19:05:35 (#3105215)

Plaine, ma plaine

Plaine, ma plaine,
Plaine, Ă´ mon immense plaine
Où traîne encore le cri des loups,
Grande steppe blanche de chez nous.

Plaine, ma plaine,
Dans l'immensité de neige,
Entends-tu le pas des chevaux
Entends-tu le bruit de ces galops

Plaine, ma plaine,
Entends-tu ces voix lointaines
Les cavaliers qui vers les champs reviennent
Sous le ciel chevauchant en chantant

Vent de ma plaine,
Va-t-en dire aux autres plaines,
Que le soleil et les étés reviennent
Pour tous ceux qui savent espérer

Plaine, ma plaine,
Sous l'Ă©pais manteau de neige
La terre enferme dans sa main la graine
Qui fait la récolte de demain

Plaine, ma plaine,
Vent de la plaine
Tu peux gémir avec les loups
L'espoir est Ă  nous plus fort que tout !

Par Lokine le 27/1/2003 Ă  5:45:26 (#3108526)

[nan Abd :eek:, citer Stupeflip c'est horrible, mais encourager Alzeir c'est au-dela de tout, je porte plainte aux modos :aide:]



(Plaine, ma plaine est une chanson qu'on m'avait fait apprendre à l'école, et j'avais adoré, ça m'en rappelle une autre, apprise la même année, qui est (peut-être? c'est si loin que je ne sais plus trop) la première chanson à m'avoir fait pleurer. Halala j'étais bien jeune et émotif, mais la mort d'un cheval, c'est :sanglote:, et encore aujourd'hui, j'ai un petit pincement au coeur chaque fois que je l'entends, plus par le souvenir que par la chanson elle-même en fait)


Stewball, Hugues Aufray


Il s'appelait Stewball.
C'Ă©tait un cheval blanc.
Il Ă©tait mon idole
Et moi, j'avais dix ans.

Notre pauvre père,
Pour acheter ce pur sang,
Avait mis dans l'affaire
Jusqu'Ă  son dernier franc.

Il avait dans la tĂŞte
D'en faire un grand champion
Pour liquider nos dettes
Et payer la maison

Et croyait Ă  sa chance.
Il engagea Stewball
Par un beau dimanche
Au grand prix de St-Paul.

"Je sais, dit mon père,
Que Stewball va gagner."
Mais, après la rivière,
Stewball est tombé.

Quand le vétérinaire,
D'un seul coup, l'acheva,
J'ai vu pleurer mon père
Pour la première fois.

Il s'appelait Stewball.
C'Ă©tait un cheval blanc.
Il Ă©tait mon idole
Et moi, j'avais dix ans.

Par Cerise/Cherry le 27/1/2003 Ă  22:51:45 (#3114741)

Alors pour faire dans le copier :

Du Blind Guardian comme Alzeir, avec la première chanson que j’ai entendu d’eux !! :mdr: ...
A Ă©couter par tous
*Attention, ce qui suit est une reprise d’un vieux morceau (écrit par The Chordettes, déjà repris par tant d’autres...*

Voici Mr Sandman (honte Ă  ceux qui ne connaissent pas, ne serais-ce une version)

Mister Sandman, bring me a dream
Make it the cutest that I've ever seen
Give her two lips like roses in clover
Then tell her that my lonesome nights are over

Mister Sandman, I'm so alone
Don't have nobody to call my own
Please turn on your magic beam
Mister Sandman, bring me a dream

Mister Sandman, bring me a dream
Make it the cutest that I've ever seen
Give her the word that I'm not a rover
Then tell her that my lonesome nights are over

Mister Sandman, I'm so alone
Don't have nobody to call my own
Please turn on your magic beam
Mister Sandman, bring me a dream

Mister Sandman, bring us a dream
Give her a pair of eyes with a congeal of gleam
Give her a lonely heart like Harlehatschi
And not so wavy hair like Liberatschi

Mister Sandman, someone to hold
Would be so peachy before we're to old
So please turn on your magic bean
Mister Sandman, brings us
Please, please, please
Mister Sandman, bring us a dream
Yeah...

(music & lyrics: Pat Ballard)

------------------------------------------------------------------------


Et comme Lokine nous a sorti une chanson triste parlant dÂ’un cheval, je vous passe celle qui mÂ’attristait quand tout jeune.


Le petit cheval dans le mauvais temps
Qu'il avait donc du courage
C'Ă©tait un petit cheval blanc
Tous derrière et lui devant

Il n'y avait jamais de beau temps
Dans ce pauvre paysage
Il n'y avait jamais de printemps
Ni derrière ni devant

Mais toujours il Ă©tait content
Menant les gars du village
A travers la pluie noire des champs
Tous derrière et lui devant

Sa voiture allait poursuivant
Sa belle petite queue sauvage
C'est alors qu'il Ă©tait content
Tous derrière et lui devant

Mais un jour, dans le mauvais temps
Un jour qu'il Ă©tait si sage
Il est mort par un Ă©clair blanc
Tous derrière et lui devant

Il est mort sans voir le beau temps
Qu'il avait donc du courage
Il est mort sans voir le printemps
Ni derrière ni devant

Georges Brassens – Le petit cheval

Par Stella Wild le 27/1/2003 Ă  23:11:40 (#3114868)

De Palmas - Elle s'ennuie



Je l'ai emmenée au bout du monde
En Concorde en quelques secondes
Je lui ai dit que je l'aimais
Elle m'a dit moi j'aimerais rentrer

C'est Ă  n'y rien comprendre,
Je dois sûrement mal m'y prendre

Car, elle s'ennuie...
Elle s'ennuie... c'est ainsi
Elle s'ennuie
Quoi que je dise, quoi que je fasse

Je l'ai couverte de fourrures
De bijoux, de parures
On a dormi dans des palaces
Toujours, toujours en première classe

Mais je voudrais bien comprendre,
Je dois sûrement mal m'y prendre

Car, elle s'ennuie...
Elle s'ennuie... c'est ainsi
Elle s'ennuie
Quoi que je dise, quoi que je fasse

Vous me direz probablement
Qu'il faut l'aimer tout simplement
Je ne suis pas si bête, j'ai essayé avant

Elle s'ennuie...
Elle s'ennuie... c'est ainsi
Elle s'ennuie

Par Cinnamon le 28/1/2003 Ă  13:30:37 (#3117919)

Lake Of Fire - Nirvana

Cover by the Meat Puppets

Where do bad folks go when they die?
They don't go to heaven where the angels fly
They go down to the lake of fire and fry
Won't see them again till the fourth of July

I knew a lady who came from Duluth
She got bit by a dog with a rabid tooth
She went to her grave just a little too soon
And she flew away howling on the yellow moon

Now the people cry and the people moan
And they look for a dry place to call their home
And try to find some place to rest their bones
While the angels and the devils fight to claim them for their own

Par Xam le 28/1/2003 Ă  15:03:55 (#3118586)

Linkin Park
Enth E Nd
Reanimation

One thing
I dont know why
It doesnt even matter how hard you try
Keep that in mind i desgined this rhyme
When i was obsessed with time
All i know
Time was just slippin away
And i watched it count down till the end of the day
Watched it watch me and the words that i say
The echo with the clock rhythm in my veins
I know that i didnt look out below
When i watched the time go right out the window
Trying to grab hold
Trying not to watch
I wasted it all on the hands of the clock
But in the end
No matter what i pretend
The journey is more important
Then the end or the start and
What it meant to me will eventually be a memory
Of a time when i tried so hard

I tried so hard
And got so far
But in the end
Its doesnt even matter
I had to fall
To lose it all
But in the end
It doesnt even matter

Hey Yo
One thing
I dont know why
It doesnt even matter how hard you try
Keep that in mind i designed this rhyme
To explain in due time
All i knoW
Ha, so socialize like the host of the party the smoke
Shake and made eye contact
Part and toast to show all that
Northeast southwest coast
Im starrin out the window
The oppurtunity to mingle
I try to show it up
U wiggle the system and we throw it up
I brought u back into thangs
Like the immaginary man in ya dreams
Who'd always seem to make it worth it
A pigskin i'd never nurse it
You throw lether never plether real ring into pleasure
By any mean this means im leavin ya team
Part of the team and it seems
I tried so hard

I tried so hard
And got so far
But in the end
Its doesnt even matter
I had to fall
To lose it all
But in the end
It doesnt even matter

Its Linkin Park RemiX Motion MaN Its LinkiN park The end The end

One thing
I dont know how
It doesnt even matter when u look at it now
Cuz when i designed this rhyme i was scarred of it all
Scared to fall, hadnt even tried to crawl
And i was forced to run they keep blockin me
Stoppin me backstabbin me constantly
Remembering all the times u fought with me
Watch the clock now chalk full of hypocracy
And now your mouth wishes it could inhale
Every single little thing u said to make things fail
Every single word sputtered just to get u pissed
But it really doesnt matter to me
Cuzz from the start to the end no matter what i pretend
The journey is more important than the end or the start
And what it meant to me will eventually be a memory of a time
I tried so hard

I tried so hard
And got so far
But in the end
Its doesnt even matter
I had to fall
To lose it all
But in the end
It doesnt even matter

In the enddddd dd

Pour corriger la nullité de Dove

Par Alzeir le 29/1/2003 Ă  4:15:10 (#3123459)

Stupeflip / Comme les zot'

Comme Jacques Higelin chu
tombé du ciel
Comme Michel Jaunasse chu
un peu nase
Comme Patrick Bruel j'vais m'
casser la voiiiiix
Comme Francis Lalane faut qu'tu
Pense Ă  mĂ´a
Mais comme Carlos
J'te fais un big bisous.
Comme Mylène Farmer
Je suis un garçon
Comme Balavoine, chui pas
Un héros !
Comme Christian Clavier j'dis
Okayyy !
Comme Pascal Obispo chui
Tombé pour elle
Comme Danny Brillant
J'ai perdu la tĂŞte
Comme Jean-Pierre François
Je te survivrai
Comme De Palmas
J'en rĂŞve encore
Comme Jean-Jacque Goldman
Je marche seul
Comme Alysée
C'est pas ma fâuteu
Comme Bachoung
J'ai pris un contre-allé
Comme Bibi
J'y vais tout doucement
Comme Lio j'crois
Qu'la vie est si triste
Comme Gainsbourg
J'en ai bavé, pas vous ?
Comme Michel Berger j'irai dans l'
paradis blanc
Comme Daniel Guichard j'pense
Ă€ mon vieu
Comme Yves Duteil
J'ai la guitare qui me démange
Comme France Gal c'est
Tout pour la musique
Comme Herber LĂ©onard j'te fais
Pour le plaisir
Comme Patrick SĂ©bastien
Chui géniÂl !
Comme C.JĂ©rĂ´me j'veux
Et tu fleurtes avec lui
Comme Bertignac
Faut pas m'laisser trainer lĂ 
Comme Jean-Pierre Mader
Dispââârue
Comme serge Lama
je suis malade
Comme Muchel Fuguin j'dis
Viva la vida !
Comme Renaud chui
Une Bande de jeûnes
Comme Image j'irai
Au bout de la nuit
Comme Gilbert BĂ©cot j'dis
Aiiiiieuh

Voilà, le précepteur (:rolleyes: ) corrige son élève
Mais tout comme lui, c'est suite à la grande facilité d'écoute des mes oreilles que j'ai retranscrit ces paroles. Donc erreurs en vue (mais y en a encore moins que dans celui de Dove)

:monstre:

Par Ethiel le 29/1/2003 Ă  14:59:05 (#3126100)





BIERE ET PUNKKKKKK !!!!

Les Sales Majestés - Salauds de Pauvres

Les bourgeois ont pris le pays
Ils enrichissent leurs amis
C'est le début de nos ennuis
Pour nous la fĂŞte est finie

On n'a le droit que de la fermer
D'obéir sans discuter
Ou l'Ă©tat sait nous rappeler
Qu'au pays des libertés

LA CHASSE AUX PAUVRES VA COMMENCER
FAIS GAFFE A TOI SI T'AS PAS DE BLE !

La police est sans pitié
Les SDF sont éjectés
Les centres-villes sont nettoyés
Les riches n'aiment pas le pauvreté

Alors on ve se révolter
MĂŞme si les flics
Savent nous rappeler
Qu'au pays des libertés

LA CHASSE AUX PAUVRES VA COMMENCER
FAIS GAFFE A TOI SI T'AS PAS DE BLE !

-------

Les Sales Majestés - Encore une Bière

Allez patron encore un verre
Pour oublier une vie amère
Allez patron encore un coup
Juste de quoi tenir le coup !

Allez patron fais-moi confiance
On va boire à la déchéance
Allez patron sers mes amis
MĂŞme si ce sont des insoumis

Encore une bière
Encore une bière
Allez patron encore une bière ! (bis)

Allez patron sers-moi Ă  boire
Pour oublier tous mes cauchemars
Allez patron soyons amis
Le monde n'est pas un paradis !

Allez patron buvons ensemble
Le dernier verre qui nous rassemble
Allez patron c'est ta tournée
Nous on est jeunes on n'a pas d'blé !

Encore une bière
Encore une bière
Allez patron encore une bière ! (bis)

Encore une bière
Encore une bière
Pour tous les miens pour tous mes frères

Encore une bière
Encore une bière
Allez patron encore, encore une bière ! (bis)


-L'Amande Amère

Par Ethiel le 29/1/2003 Ă  15:04:52 (#3126157)

Les Wampas - J'ai avalé une mouche


Et 1, et 2, et 1, 2, 3, 4
J’ai avalé une mouche
En roulant sur mon vélo
Je chantais cette chanson
Je nÂ’connais rien de plus beau

J’ai attrapé l’amour
En te regardant le dos
Je chantais cette chanson
Dont je nÂ’connais pas les mots



J’ai avalé une mouche
En roulant sur mon vélo
Elle est restée coincée
JÂ’ai failli tomber dans lÂ’eau
JÂ’ai failli mÂ’Ă©touffer
Tu m’as tapé dans le dos
Je chantais cette chanson
Dont je nÂ’comprends pas les mots

Oh oh oh oh
I love you so
Oh oh oh oh
I need you so (2X)

JÂ’avale toujours des mouches
Quand je roule sur mon vélo
Je roule la bouche ouverte
Je dois ĂŞtre un peu idiot
J’ai attrapé ta main
J’la lâcherai pas de si tôt
Je chante cette chanson
JÂ’nÂ’connais rien de plus beau

Oh oh oh oh
I love you so
Oh oh oh oh
I need you so (4)


Oh oh oh oooh


-L'Amande Amère

Un peu de finesse dans ce monde de brute.

Par Lisèn le 2/2/2003 à 2:02:07 (#3152164)

Carla Bruni - Raphaël

4 consonnes et 3 voyelles c'est le prénom de Raphaël,
Je le murmure Ă  mon oreille et chaque lettre m'Ă©merveille,
C'est le tréma qui m'ensorcelle dans le prénom de Raphael,
Comme il se mĂŞle au "a" au "e", comme il les entremĂŞle au "l".
Raphaël a l'air d'un ange, mais c'est un diable de l'amour,
Du bout des hanches et de son regard de velours,
Quand il se penche, quand il se penche, mes nuits sont blanches, et pour toujours.
J'aime les notes au goût de miel, dans le prénom de Raphaël,
Je les murmure à mon réveil, entre les plumes du sommeil,
Et pour que la journée soit belle, je me parfume à Raphaël...
Peau de chagrin, peintre Ă©ternel, archange Ă©trange d'un autre ciel...
Pas de délice, pas d'étincelle, pas de malice sans Raphaël,
Mes jours sans lui deviennent ennui, et mes nuits s'ennuient de plus belle,
Pas d'inquiétude, pas de prélude, pas de promesse à l'éternel,
Juste l'amour dans notre lit, juste nos vies en arc-en-ciel,
Raphaël a l'air d'un sage, et ses paroles sont de velours,
De sa voix grave et de son regard sans détours,
Quand il raconte, quand il invente, je peux l'Ă©couter
Nuit et jour...
4 consonnes et 3 voyelles c'est le prénom de Raphaël,
Je le murmure à son oreille, ça le fait rire, comme un soleil.

_______________

Carla Bruni - La dernière minute

Quand j'aurai tout compris tout vécu ici bas
Quand je serai si vieille que je n'voudrai plus de moi
Quand la peau de ma vie sera creusée de routes
Et de traces de peines et de rires et de doutes
Alors je demanderai juste encore une minute.

Quand il n'y aura plus rien qui chavire et qui blesse
Et quand mĂŞme les chagrins auront l'air d'une caresse
Quand je verrai ma mort juste au pied de mon lit
Que j'la verrai sourire de ma si petite vie
Je lui dirai "Ă©coute, laisse moi juste une minute"

Pour me faire une beauté ou pour une cigarette
Pour un dernier frisson ou pour un dernier geste
Pour ranger les souvenirs avant le grand hiver

Puisque ma vie n'est rien alors je les veux toutes
Toute entière, tout à fait et dans toutes ses déroutes
Puisque ma vie n'est rien alors j'en redemande
Je veux qu'on m'en rajoute
Soixante petites secondes pour ma dernière minute

Par Lokine le 4/2/2003 Ă  17:11:06 (#3169947)

Provient du message de Cerise/Cherry
Voici Mr Sandman (honte Ă  ceux qui ne connaissent pas, ne serais-ce une version)

Connais pas... et mêm' pas honte :p (Enter Sandman, oui par contre *adore le p'tit bout de guitare au début*)


Tant qu'il y aura des ombres, de Renaud (une de ses chansons douces *Paix, Amour et Espoir*)

Tant qu'il y aura des ombres
Des truites et des vandoises
Croule la terre, craque le monde
Nous irons dans les eaux turquoises
Les rivières profondes ...

Du matin clair au soir qui tombe
Quand le ciel soudain s'embrase
Nous sommes et resterons bon nombre
A guetter la bĂŞte sournoise
Et ses reflets d'argent dans l'ombre ...

Tant qu'il y aura des ombres
Nous, les deux pieds dans la vase
Oublierons pour quelques secondes
Qu'il ne changera de base
Cet abominable monde ...

Avant la grande hécatombe
Avant qu'on ne nous Ă©crase
Sous une averse de bombes
Qui noiera ce monde nase
Nous les chevaliers de l'onde
Garderons le cÂśur turquoise

Tant qu'il y aura des ombres
Des truites et des vandoise ...

Par Cerise le 5/2/2003 Ă  0:01:20 (#3172661)

Moi aussi j’aime bien Enter Sandman de Metallica... [Edit : ça c'est l'effet des deux du matin :monstre: ]
Et je suis sûre que tu connais Mr Sandman... Aller, voyons, fais un effort... elle a été reprise pour au moins deux pubs... La dernière en date, que j’ai vu c’était au cinéma avant les deux tours. Pour ceux qui ne me croient pas un site avec trois versions en mp3

---------------------------------------------------

Bon cÂ’est juste pour le fun ;) ...
Il faut l’ « état » pour l’écouter, sinon ça manque de double pédales et de satu :-D

Sublime – Smoke Two Joints

Smoke two joints in the morning
I smoke two joint at night
I smoke two joint in the afternoon
It makes me feel all right

I smoke two joints in time of peace
And two in time of war
I smoke two joints before I smoke two joints,
And then I smoke two more

Daddy he once told me,
"Son, you be hard workin' man"
And momma she once told me,
"Son, you do the best you can"
Then one day I meet a man,
He came to me and said,
"Hard work good and hard work fine,
but first take care of head"

Whoa rock me to the night
Ja say

.........

Par Ninie rouillée le 5/2/2003 à 0:11:40 (#3172700)

Within Temptation
Our Farewell

In my hands
A legacy of memories
I can hear you say my name
I can almost see your smile
Feel the warmth of your embrace
But there is nothing but silence now
Around the one I loved
Is this our farewell ?

Sweet darling you worry too much, my child
See the sadness in your eyes
You are not alone in life
Although you might think that you are


Never thought
This day would come so soon
We had no time to say goodbye
How can the world just carry on ?
I feel so lost when you are not by my side
But there's nothing but silence now
Around the one I loved
Is this our farewell ?

Sweet darling you worry too much, my child
See the sadness in your eyes
You are not alone in life
Although you might think that you are


So sorry your world is tumbling down
I will watch you through these nights
Rest your head and go to sleep
Because my child, this not our farewell
This is not our farewell

This is not our farewell

Par Alzeir Trak Reziak le 5/2/2003 Ă  11:38:59 (#3174348)

Fear Factory - Timelessness

I've felt darkness closing in on me
Chilling shadows surrounding me
I've had the poison leak into my skin
And it corroded my heart away
Bled away
Cut away
Dark night of my soul...


:monstre:

Par Alzeir Trak Reziak le 6/2/2003 Ă  8:51:20 (#3181577)

Il Est Libre Max (Hervé Crisitani)

Il met de la magie mine de rien dans tout c'qu'y fait
Il a l'sourire facile même pour les imbéciles
Y s'amuse bien, y tombe jamais dans les pièges
Y s'laisse pas étourdir par les néons des manèges
Y vit sa vie sans s'occuper des grimaces
Que font autour de lui les poissons dans la nasse

Il est libre Max (bis)
Y'en a mĂŞme qui disent qu'ils l'ont vu voler

Y travaille un p'tit peu quand son corps est d'accord
Pour lui faut pas s'en faire y sait doser son effort
Dans l'panier d'crabes y joue pas les homards
Y cherche pas Ă  tout prix Ă  faire des bulles dans la mare

Il est libre Max (bis)
Y'en a mĂŞme qui disent qu'ils l'ont vu voler

Y r'garde autour de lui avec les yeux de l'amour
Avant qu't'aies rien pu dire y t'aime déjà au départ
Y fait pas d'bruit, y joue pas du tambour
Mais la statue de marbre lui sourit dans la cour

Il est libre Max (bis)
Y'en a mĂŞme qui disent qu'ils l'ont vu voler

Et bien sur toutes les filles lui font leurs yeux de velours
Lui pour leur faire plaisir il leur raconte des histoires
Il les emmène par-delà les labours
Chevaucher les licornes à la tombée du soir

Il est libre Max (bis)
Y'en a mĂŞme qui disent qu'ils l'ont vu voler


:monstre:

Par Lokine le 6/2/2003 Ă  22:55:12 (#3186486)

Provient du message de Cerise
Moi aussi jÂ’aime bien Enter Sadman de Metallica...
:doute: *doute*
:lit: *va vérifier*
Je veux bien reconnaître que j'ai tort... mais seulement quand j'ai tort ;) Plein d'internautes sont de mon avis (mais ça ne veut rien dire) par contre le site officiel aussi : c'est bien le "marchand de sable", pas l'homme triste, alors :p *lui tire la langue*
Et je suis sûre que tu connais Mr Sandman... Aller, voyons, fais un effort... elle a été reprise pour au moins deux pubs...
*va Ă©couter* lĂ  par contre je m'incline, c'est vrai

(et pour le sujet, une chanson dont la musique ne m'inspire rien, mais dont les paroles sont un petit rappel qui ne fait jamais de mal *Paix, Amour et Tolérance*)

Un homme ou une femme, d'Axelle Red

Changer les mÂśurs
Dans un village
Est quasi impossible
D'après sondage

Il y a des rumeurs
Derrière le dos
Les voisins leur disent
Plus jamais un mot

Parfois
Un homme ou une femme n'a pas tendance Ă  aimer
Un homme ou une femme venant du sexe opposé
On voit et on juge
Et on n'a pas d'excuse
Ces hommes et ces femmes ont toujours existé

On les avait remarquées
Dans le square
En train de s'enlacer
Elles ne se gênaient guère

On est mesquin
Et toutes ces moqueries
On oublie souvent
A quelle Ă©poque on vit

Finalement de quoi on se mĂŞle
A Beverly Hill's c'est naturel
Et les gens du village resteront sidérés
Si un homme ou une femme n'a pas tendance Ă  aimer
Un homme ou une femme venant du sexe opposé
Mais ces hommes et ces femmes ont toujours existé




et une autre d'elle, que j'aime car elle est rigolotte :

Les voisins

Y a la femme du dernier Ă©tage
Qui a sept heures fait son ménage
La fille qui apprend le piano
Et le maniaque du marteau
Le chien des locataires d'en face
Qui aboie chaque fois que je passe

J'aime pas mes voisins
Leurs chiens leurs gamins
J'aime pas mes voisins
Et j'dois dire qu'ils m'le rendent bien

J'aime pas mes voisins
Leurs p'tits sourires en coin
Quand j'les croise le matin
Avec leur cabas, leur journal et leur pain
Non. J'aime pas mes voisins
Oh non
Non j'aime pas mes voisins

Y a cette vieille fille hystérique
Qui tape quand j'fais de la musique
Celle qui arrose ses rhododendrons
Dès que je bronze sur mon balcon
Et puis ce type a sa fenĂŞtre
Qui me regarde qui me guette

Par Sven le 6/2/2003 Ă  23:53:38 (#3186830)

Il y a bien longtemps que mes mots n'ont pas échoué sur ce forum, mais n'ayant rien de particulier à dire ben je vais de ce pas vous livrer deux ou trois morceaux choisit...

Muse - Feeling good

Birds flying high you know how I feel
Sun in the sky you know how I feel
Reeds driftin' on by you know how I feel

It's a new dawn
It's a new day
It's a new life
For me
And I'm feeling good

Fish in the sea you know how I feel
River running free you know how I feel
Blossom in the tree you know how I feel

It's a new dawn
It's a new day
It's a new life
For me
And I'm feeling good

Dragonfly out in the sun you know what I mean, don't you know
Butterflies all havin' fun you know what I mean
Sleep in peace when the day is done
And this old world is a new world
And a bold world
For me

Stars when you shine you know how I feel
Scent of the pine you know how I feel
Oh freedom is mine
And I know how I feel

It's a new dawn
It's a new day
It's a new life
For me
And I'm feeling good

******************

Shivaree - I don't care

I don't care you can do most anything
I am on a string and you can lead me anywhere
I'll go there willingly
Some may say I'm for you to use and throw away
Yeah that's what they say
But they'll say most anything to keep you away from me

How much love loveable me how much more can you take from me
You'll never go to sleep
I'll swallow all your time
Doesn't matter what you say cause you are mine mine mine

Seasons change they march through they leave wounds behind
Years are so unkind
But they could never rearrange
They can't change
What I see

How much love loveable me
How much more can you take from me
You'll never go to sleep I'll swallow all your time
Doesn't matter what you say cause you are mine mine mine

Seasons change they march through they leave wounds behind
Years are so unkind
But they could never rearrange they can't change what I see
What I see
Anything anything
I'll tell you what I'll do
Anything anything
All for you

******************

Benabar - Y'a Une Fille Qu'Habite Chez Moi

Plusieurs indices mont mis la puce Ă  loreille
jouvre lil
jvais faire une enquĂŞte pour en avoir le cur net
ça minquiète

ya des détails qui trompent pas

les draps la couette et la taie doreiller
sont plus dépareillés
à côté de mes fringues en boule
ya des vêtements pliés et repassés

ya des détails qui trompent pas
jcrois quy a une fille qu'habite chez moi !

deux brosses Ă  dents dans la salle de bain
du savon sans savon et le sèche-cheveux
cest certainement pas le mien
des petites boules bizarres
pour parfumer la baignoire
cest un vrai cauchemar
quelquun a massacré tous mes amis cafards !

dans la cuisine des sachets de thé
de verveine de camomille
un message sur le répondeur dune mère
quest pas la mienne
v'lĂ  qu'elle sen prend Ă  ma famille !

ya des détails qui trompent pas

quelquun en traître a fait la vaisselle
où sont mes habitudes mon ménage trimestriel ?
jouvre le frigo horreur cest dla folie !
ya plein de légumes !
ya mĂŞme des fruits !

ya des détails qui trompent pas
jcrois quy a une fille quhabite chez moi !

où sont mes potes qui glandaient devant la télé
les boîtes de pizza les paquets de chips éventrés
les mégots de cigarettes écrasés dans les assiettes
ma collection de new look ? aux oubliettes !

sur la table de nuit ya plus de capotes mais de laspirine
y'a une fille qu'habite chez moi
ya aussi des bougies contre lodeur de la nicotine
y'a une fille qu'habite chez moi

ya des détails qui trompent pas

ya un vrai rideau ya plus de drap cloué sur la fenêtre !
quest-ce que cest que ça mon Dieu cest une plante verte !

laspirateur est encore chaud
cest trop je porte plainte !
jvais lemmener au labo
pour vérifier les empreintes

on dirait que je suis plus célibataire
la coupable je la tiens
elle est devant moi létau se resserre
accrochée au téléphone assise en tailleur
dans une jolie robe Ă  fleur
une fille me dit « arrête ton cinéma
et le loyer je le paye autant que toi ! »

Par Cerise le 7/2/2003 Ă  16:29:31 (#3191087)

Pour mÂ’excuser :) Lokin, tu avais raison... (JÂ’aurais dĂ» lire les paroles avant de parler moi :rasta: )

Metallica - Enter Sandman

Say your prayers little one
Dont forget, my son
To include everyone
Tuck you in, warm within
keep you free from sin
till the sandman he comes (remarques quÂ’il prononce comme un porc :monstre: )
sleep with one eye open
gripping your pillow tight

CHORUS
Exit, light
Enter, Night
Take my hand
we're off to never-never land

Somethings wrong, shut the light
heavy thoughts tonight
And they aren't of snow white
dreams of war, dreams of liars
dreams of dragon's fire
and of things that will bite
sleep with one eye open
gripping your pillow tight

CHORUS

SOLO

Now I lay me down to sleep (x2)
I pray the lord my soul to keep (x2)
If i die before i wake (x2)
I pray the lord my soul to take (x2)

hush little baby, don't say a word
never mind that noise you heard
it's just the beasts under your bed
in your closet, in your head

CHORUS (replacing 'take....land with 'grain of sand)
CHORUS (done the normal way)

AD LIB TO FADE

--------------------------------------------------------------

Ce que jÂ’Ă©coute en Ă©crivant :)

The Vandals - Go

I think I got a plan, we're gonna make a stand-
Let's Go! go! Go! go! Go! go! Go! go!
Stand up and be counted, get out of the house
Take it to the streets, tell everyone you meet
It's Go! go! Go! go! Go! go! Go! go!
Time to get what's yours. Kick down all the doors
We'll start tomorrow, or maybe tuesday
Tear down the walls and show no fucking mercy
Next week is good for me
We'll make them fucking see
got follow though, initiative and skills to make a change!
CHORUS:
The time has almost come, Stand up and be someone Finish up with dinner, and join up with the winners I mean for real this time, at least just kind of try When I say "Go" you say "Go" Go! go! Go! go! Go! go! Go!
We gotta think it through, I know what we should do Let's Go! go! Go! go! Go! go! Go! go! Wait right here for now, until we figure how.
To overthrow the land, and finish our demands
and Go! go! Go! go! Go! go! Go! go!
End all our repression, and teach the man a lesson
Let's talk it through again, and call up all our friends
together unified- is unity united
then it's decided we will fight....soon
CHORUS:
The time has almost come, Stand up and be someone Finish up with dinner, and join up with the winners I mean for real this time, at least just kind of try When I say "Go" you say "Go" Go! go! Go! go! Go! go! Go!
We'll start tomorrow, or maybe tuesday
Tear down the walls and show no fucking mercy
Next week is good for me
So let's just wait and see
There can't be an attack until we know we've got a plan!
CHORUS:
The time has almost come, Stand up and be someone Finish up with dinner, and join up with the winners I mean for real this time, at least just kind of try When I say "Go" you say "Go" Go! go! Go! go! Go! go! Go!
(CÂ’est co* mais le refrain me donne envie de faire un counter strike :ange: )

--------------------------------------------------------------

Merci WinMX pour ce super live de :

System Of A Dawn - Prison Song

They're trying to build a prison
They're trying to build a prison

Following the rights movement
You clamped on with your iron fists
Drugs became conveniently
Available for all the kids
Following the rights movement
You clamped on with your iron fists
Drugs became conveniently
Available for all the kids

I buy my crack, I smack my bitch
Right here in Hollywood
(Nearly 2 million Americans are
Incarcerated in the prison system
Prison system of the US)
They're trying to build a prison
They're trying to build a prison
They're trying to build a prison
(For you and me to live in)
Another prison system
Another prison system
Another prison system
(For you and me to live in)

Minor drug offenders fill your prisons
You don't even flinch
All our taxes paying for your wars
Against the new non-rich
Minor drug offenders fill your prisons
You don't even flinch
All our taxes paying for your wars
Against the new non-rich

I buy my crack, I smack my bitch
Right here in Hollywood
The percentage of Americans in the prison system
Prison system, has doubled since 1985
They're trying to build a prison
They're trying to build a prison
They're trying to build a prison
(For you and me to live in)
Another prison system
Another prison system
Another prison system
For you and I, For you and I, For you and I
They're trying to build a prison
They're trying to build a prison
They're trying to build a prison
For you and me
Oh baby, you and me

All research and successful drug policy show
That treatment should be increased
And law enforcement decreased
While abolishing mandatory minimum sentences
All research and successful drug policy show
That treatment should be increased
And law enforcement decreased
While abolishing mandatory minimun sentences
Utilising drugs to pay for secret wars around the world
Drugs are now your global policy now you police the globe

I buy my crack, I smack my bitch
Right here in Hollywood
Drug money is used to rig elections
And train brutal corporate sponsored dictators
Around the world
They're trying to build a prison
They're trying to build a prison
They're trying to build a prison
(For you and me to live in)
Another prison system
Another prison system
Another prison system
(For you and me to live in)
For you and I, for you and I, for you and I
For you and I
They're trying to build a prison
They're trying to build a prison
They're trying to build a prison
For you and me
Oh baby, you and me

--------------------------------------------------------------

En bonus je vous mets ce que Ljd El Gringo m’a envoyé à l’instant (avec des petites images amusantes).

Joan Jett And The Blackhearts - I Love Rock N Roll

I saw him dancin' there by the record machine
I knew he must a been about seventeen
The beat was goin' strong
Playin' my favorite song
An' I could tell it wouldn't be long
Till he was with me, yeah me, singin'

I love rock n' roll
So put another dime in the jukebox, baby
I love rock n' roll
So come an' take your time an' dance with me

He smiled so I got up and' asked for his name
That don't matter, he said,
'Cause it's all the same

Said can I take you home where we can be alone

An' next we were movin' on
He was with me, yeah me

Next we were movin' on
He was with me, yeah me, singin'

I love rock n' roll
So put another dime in the jukebox, baby
I love rock n' roll
So come an' take your time an' dance with me

Said can I take you home where we can be alone

An we'll be movin' on
An' singin' that same old song
Yeah with me, singin'

I love rock n' roll
So put another dime in the jukebox, baby
I love rock n' roll
So come an' take your time an' dance with me

Par Lokine le 8/2/2003 Ă  1:44:33 (#3194578)

*adore "I love Rock'nRoll :hardos:*

et une autre douce de Renaud, qu'on aimerait chanter (pour une partie) Ă  toutes celles qui partent...

Il pleut

Tu peux pas t' casser, y pleut
Ça va tout mouiller tes ch'veux
J' sais qu' tu s'ras jolie quand mĂŞme
Mais quand mĂŞme tu s'ras partie
Moi y m' restera Ă  peine
Que ma peine et mon envie
De te coller quelques beignes
Et quelques baisers aussi

Fais gaffe, dehors c'est pas mieux
Y a d' la haine dans tous les yeux
Y a des salauds très dangereux
Et des imbéciles heureux
Je suis mille fois meilleur qu'eux
Pour soigner tes petits bleus
Tu peux pas t' casser, y pleut
Ça va tout mouiller tes ch'veux

Tu peux pas t' casser parc' que
T'as pas l' droit, c'est pas du jeu
On avait dit qu' tous les deux
On resterait près du feu
T'aurais pu attendre un peu
J'allais bientĂ´t ĂŞtre vieux
Tu peux pas t' casser, y pleut
Ça va tout mouiller tes ch'veux

Tu peux pas t' casser, je t'aime
A m'en taillader les veines
Et pi d'abord ça suffit
On s' casse pas Ă  six ans et d'mi
Allez, d'accord, t'as gagné
Je te rallume la télé
Mais tu peux pas t' casser, y pleut
Ça va tout mouiller tes ch'veux

Tu peux pas t' casser, y pleut
Ça va tout mouiller mes yeux


(j'ai pas connu mais (trop) souvent imaginé... :/ )


(et une autre chanson "sympa")
Océan, de Jean-Louis Aubert

(Allez, en route, mettons les voiles)

Comment puis-je te dire ce que je peux sentir
Comment puis-je te dire comment le faire sortir
Pourquoi définir ce qu'on veut infinir
Comment ne pas finir sans se départir

{Refrain:}
Un océan de mots, un océan de pensées
Un océan de mots, un océan de trop
Dans lequel je me noie

Ne cherche pas tant Ă  soulever
Laisse la poussière à tes pieds
Ne cherche pas Ă  souffrir
Dans les images noyées
Comment surfer la vague
Sans rester dans le net
Même noyé dans le vague
Essayer d'ĂŞtre honnĂŞte

{Refrain}
Dans lequel je te vois

Dans un dernier soupir la force d'un sourire
Dans un dernier soupir la force d'un sourire
Dans un dernier soupir la fooorce...

Par Lokine le 8/2/2003 Ă  4:06:29 (#3194976)

(désolée pour le semi-flood mais celle-là me fait pleurer ce soir)

Musique, de France Gall/Michel Berger

Quittons dans ce monde insolite
Le bruit des pelles mécaniques
Qui construisent quoi?
Faisons taire les mélancoliques
Avec notre propre rythmique,
Et notre joie

Musique
Et que chacun se mette Ă  chanter
Et que chacun se laisse emporter
Chacun tout contre l'autre serré
Chacun tout contre l'autre enlacé


{L'un contre l'autre}
Musique
Que les orchestres se mettent Ă  jouer
Que nos mémoires se mettent à rêver
Et laissons voyager nos pensées

Laissons aller nos corps et flotter

{L'un contre l'autre}
Musique
On est trop faible pour s'entre-tuer
On est trop seuls pour se détester
On est trop mal pour s'en rajouter

On est trop rien pour se déchirer

{Les uns les autres}
Musique
DĂ©posons nos armes Ă  nos pieds
Renvoyons chez elles nos armées
Jetons Ă  terre nos boucliers
Claquons des doigts et frappons du pied

{Un, deux, trois quatre}
Musique
{Douce, douce, douce, douce, douce musique}
Humm
{Douce, douce, douce, douce, douce musique}
Humm...

Pokemon

Par Xam le 8/2/2003 Ă  20:00:17 (#3198174)

Un jour je serai le meilleur dresseur
Je me batrai sans répis!
Je ferai tout pour ĂŞtre vainqueur
Et gagner les défis
Je parcourai la Terre entière
Vaguant avec espoir!
Les Pokemons et leur mystères
Le secret de leur pouvoir!
POKEMON
Attrapez les tous!
C'est notre histoire
Ensemble pour la victoire
Rien ne nous arrĂŞtera
Notre amitié triomphera!
POKEMON
Attrapez les tous!
Même a notre âge!
Un voyage d'aprentissage
Ça demande du courage!
POKEMON

ATTRAPEZ LES TOUS !

*...*

........

Par Ninie rouillée le 8/2/2003 à 20:38:20 (#3198355)

Mon cher Xam..a OuF OuF et demi....

DIGIMON!!!!!!!!

di di di...
digimon digimon
di di di...
digimon digimon
di di di...

digimon, petit monstre
tu es le champion!

digimon, petit monstre
tu es le champion!

Dans ton espace virtuel
tu apparais tellement reel

digimon, petit monstre
tu es le champion!

digimon, petit monstre
tu es le champion!

digimon
pays special
faux contact
cyber digital

digimon, petit monstre
tu es le champion!

digimon, petit monstre
tu es le champion!

digimon, petit monstre

digimon!

....ok... Bioman alors

Par Xam le 8/2/2003 Ă  21:42:40 (#3198600)

Moitié homme, moitié robot
Le plus valeureux des héros
Bioman, Bioman
DĂ©fenseur de la Terre
Comme un arc-en-ciel courageux
Rouge, Rose, Vert, Jaune et Bleu
Bioman, Bioman
HĂ©ros de l'Univers

Les forces du mal
Du vide sidéral
Bioman, Bioman
Tu sauras les briser

Tu t'en vas vers des aventures
Qui préparent notre futur
Bioman, Bioman
DĂ©fenseur de la Terre

Beaucoup d'hommes rĂŞvent d'avoir
Ton courage, ta force, ton savoir
Bioman, Bioman
HĂ©ros de l'avenir

Personne ne pourra Ă©galer
Ta vaillance, ta témérité
Bioman, Bioman
Reste dans nos souvenirs

Symbole de paix
Justice et liberté
Bioman, Bioman
DĂ©fenseur de la Terre

Moitié homme, moitié robot
Le plus valeureux des héros
Bioman, Bioman
DĂ©fenseur de la Terre
Comme un arc-en-ciel courageux
Rouge, Rose, Vert, Jaune et Bleu
Bioman, Bioman
HĂ©ros de l'Univers

Les forces du mal
Du vide sidéral
Bioman, Bioman
Tu sauras les briser

Tu t'en vas vers des aventures
Qui préparent notre futur
Bioman, Bioman
DĂ©fenseur de la Terre

Moitié homme, moitié robot
Le plus valeureux des héros
Bioman, Bioman
HĂ©ros de l'Univers !

Par Alzeir Trak Reziak le 11/2/2003 Ă  6:53:06 (#3212373)

Ken le Survivant

Ken, survivant de l'enfer
Ken, souvent croise le fer
Ken, dans le chaos des esprits
Ken, contre les fous les bandits

Ken, survivant de l'enfer
Ken, souvent croise le fer
Ken, dans le chaos des esprits
Ken, contre les fous les bandits

HĂ©ros du futur, il fait respecter la loi
Il est l'héritier des plus grands maîtres chinois
Il n'a qu'un seul but, il n'a qu'un seul idéal
C'est combattre et détruire les Forces du Mal

Ken, survivant de l'enfer
Ken, souvent croise le fer
Ken, dans le chaos des esprits
Ken, contre les fous les bandits

Ken, survivant de l'enfer
Ken, souvent croise le fer
Ken, dans le chaos des esprits
Ken, contre les fous les bandits

C'est avec Julia sa fidèle compagne
Qu'il fait respecter la loi dans les villes, les campagnes
De la bombe atomique, il est le survivant
Utilise sa force contre tous les méchants

Ken, survivant de l'enfer
Ken, souvent croise le fer
Ken, dans le chaos des esprits
Ken, contre les fous les bandits

Ken, survivant de l'enfer
Ken, souvent croise le fer
Ken, dans le chaos des esprits
Ken, contre les fous les bandits

Ken, survivant de l'enfer
Ken, souvent croise le fer
Ken, dans le chaos des esprits
Ken, contre les fous les bandits

Ken !!



:monstre:

Par Xam le 11/2/2003 Ă  11:36:02 (#3213319)

Stupeflip


Je fume pu d'shit

Depuis qu'j'fume pu d'shit
Je m'rappelle de mes rĂŞves
J'ai pris conscience que le temps passe et que la vie est brève
Je suis bien dans la rue
Je suis bien dans ma tĂŞte
Et dans mes sweat-shirts et mes pulls
Je n'ai pu d'trous d'boulettes
Je fais du sport
Je me lève à 8 heures
Fini les grasses mat' interminables jusqu'Ă  4 heures
J'suis plus vif
Et j'me trouve plus beau
Fini les yeux rouges, le teint pâle, la parano

Depuis qu'je fume pu d'shit (x 3)
J'ai d'la conversation
Je suis plus tout seul dans mon coin Ă  flipper comme un con
J'peux aborder une femme sans m'poser trop d'questions
Depuis qu'j'ai arrêté les joints j'me sens moins con
J'me sens léger comme un albatros
Fini les recherches Ă  4 pattes pour un bout d'matos
J'ai la pĂŞche (j'ai l'abricot)
Et j'suis plus sympa
Fini la drogue scotché dans mon pyjama

Depuis qu'je fume pu d'shit (x 3)
J'ai plus des yeux d'cobaye
Je vais plus Ă  l'A.N.P.E.
J'ai trouvé du travail
J'suis vachement positif
J'fais du youkoulélé
Depuis qu'j'ai arrêté les splifs
J'regarde plus la télé
J'me sens tranquille
Vachement moins débile
Fini la tune foutue en l'air pour du tchernobyl
J'suis moins mou
J'ai plus peur du tout
Fini les heures omnubilé par un p'tit bout

Depuis qu'je fume pu d'shit (x 8)

Depuis qu'j'refume du shit
J'ai oublié mes rêves
J'ai plus conscience que l'temps passe et qu'la vie est brève
J'suis mal dans la rue
J'suis mal dans ma tĂŞte
Dans mes sweat-shirts et mes pulls j'ai plein d'trous d'boulettes
Je fais pu d'sport
J'me lève à pu d'heure
J'fais des grasses mat' interminables jusqu'Ă  4 heures
J'suis moins vif
J'me trouve moins beau
Bonjour les yeux rouges, le teint pâle, la parano
Depuis qu'j'refume du shit (x 4)

10 minutes après, roule Raoul pour toute la journée ça c'est bien normal

.......

Par Ninie rouillée le 11/2/2003 à 12:23:18 (#3213625)

:rolleyes: :rolleyes: :rolleyes:

pom po pom

http://www.bernardminet.com/clubdo_photo/serie24.jpg

Je viens d'apprendre qu'un des producteurs du groupe Matmatah est....Framboisier...on arrête pas le progrès:rolleyes:

------------------------------------------------------------------------------------

------------------------------------------------------------------------------------

------------------------------------------------------------------------------------

J'ai pas trouvé les paroles alors:
Bah ici

Par Tauren YATTA Rayloth le 11/2/2003 Ă  13:18:17 (#3213991)

La Chanson des Chevaliers ( Générique de la periode asgard )

L'aventure est sur ton chemin
il suffit de tendre ta main
en chantant ce petit refrain
En avant, en avant chevalier

Garde tes yeux sur l'horizon
fait ton devoir avec passion
et surtout chante la chanson
la chanson, la chanson des chevaliers

Marche en chantant, marche en riant
N'oublie jamais la liberté
garde l'espoir, quand tout est noir
puisque tu es un chevalier

Quand l'ennemi se fait pressant
quand le danger est oppressant
va t'en au combat en chantant
En avant, en avant chevalier

car tout au bout de tes espoirs
tu sais qu'il y a de la victoire
et qu'on chantera a ta gloire
la chanson la chanson des chevaliers

Marche en chantant, marche en riant
N'oublie jamais la liberté
garde l'espoir, quand tout est noir
puisque tu es un chevalier

l'aventure est sur ton chemin,
il suffit de tendre ta main
en chantant ce petit refrain
en avant, en avant chevalier

garde tes yeux sur l'horizon
fait ton devoir avec passion
et surtout chante la chanson
la chanson la chanson des chevaliers.



Plus serieusement :
Porcherie des berus


Le monde est une vraie porcherie
Les hommes se comportent comm'des porcs
De l'Ă©levage en batterie
A des milliers de tonnes de morts

PORCHERIE, PORCHERIE

Nous sommes Ă  l'heure des fanatiques
Folie oppression scientifique
Nous sommes dans un Ă©tat de jungle
Et partout c'est la loi du flingue

PORCHERIE PORCHERIE

Prostitution organisée
Putréfaction gerbe et nausée
Le Tiers-Monde crève les porcs s'empiffrent
La tension monte, les GI's griffent

PORCHERIE, PORCHERIE

Massacrés dans les abattoirs
Br-lés dans les laboratoires
Parqués dans les citées-dortoir
Prisonniers derrière ton parloir

PORCHERIE, PORCHERIE

Et au Chili les suspects cuisent
Dans les fours du gouvernement
En Europe les rebelles croupissent
Dans les bunkers de l'isolement

PORCHERIE, PORCHERIE

Un homme qui Ă©clate en morceaux
Dynamité par des bourreaux
Des singes conduits ... la démence
Beethov' devient ultra-violence

PORCHERIE, PORCHERIE

D'un côté l'système monétaire
De l'autre l'ombre militaire
Tout fini en réglement d'comptes
A coup de schlagues le sang inonde

PORCHERIE, PORCHERIE
Flic-armée porcherie

Apartheid porcherie
Dst porcherie
Et le pen porcherie

[ajout du live]

Allez levez les doigts, levez les doigts, tous les doigts

Allez, plus jamais, plus jamais de 20%
Nous serons toujours contre
c'est ca le mouvement de la jeunesse
alors a toutes les manifestations nazies, soyez la, soyez present et empechez les
car nous sommes noirs, nous sommes jaunes, nous sommes blancs
et ensemble nous somme de la dynamite
1.2.1.2.3.4
La jeunesse emmerde le Front NAtional x5

Jeunesse francaise, jeunesse immigrée, SO LI DA RI TE



Encore une autre, j'ai vu que Jim Jim en avait mis deja :

Keupon toujours des Sales Majestés

Je marchais dans la rue
Quand les keufs sont venus
Me demander mes papiers
Je les avais oubliés

J'leur ai dit : crève tête de mort
Vivre Libre ou bien crever
Pays pourri, destin maudit
Moi je suis fait POUR L'ANARCHIE !

KEUPON D'UN JOUR,
KEUPON TOUJOURS !

J'erre souvent pendant l'été
Au coeur du bruit pour oublier
Que je ne suis qu'un vagabond
Du chaos organisé...

Mais c'est au coeur de la mêlée
Que j'ai l'impression d'exister
Pays pourri, destin maudit
Moi je suis fait POUR L'ANARCHIE !

KEUPON D'UN JOUR,
KEUPON TOUJOURS !



Tauren, Punk dans l'ame, fan des musclés

......

Par Ninie rouillée le 11/2/2003 à 13:37:57 (#3214144)

Rammstein
Engel

Wer zu Lebzeit gut auf Erden
wird nach dem Tod ein Engel werden
den Blick gen Himmel fragst Du dann
warum man sie nicht sehen kann

Erst wenn die Wolken schlafen gehen
kann man uns am Himmel sehen
wir haben angst und sind allein

Gott wieb ich will kein Engel sein

Sie leben hinterm Sonneschein
getrennt von uns unendlich weit
sie mĂĽssen sich an Sterne krallen
damit sie nicht vom Himmel fallen

Erst wenn die Wolken schlafen gehen
kann man uns am Himmel sehen
wir haben angst und sind allein

Gott wieb ich will kein Engel sein

Erst wenn die Wolken schlafen gehen
kann man uns am Himmel sehen
wir haben angst und sind allein

Gott wieb ich will kein Engel sein

Par Kaesryn le 11/2/2003 Ă  21:10:21 (#3217400)

Artist Jeff Buckley
Song Hallelujah

I heard there was a secret chord
that David played and it pleased the Lord
But you don't really care for music, do you?
Well it goes like this:
The fourth, the fifth, the minor fall and the major lift
The baffled king composing Hallelujah

Hallelujah, Hallelujah, Hallelujah, Hallelujah

Well your faith was strong but you needed proof
You saw her bathing on the roof
Her beauty and the moonlight overthrough ya
She tied you to her kitchen chair
She broke your throne and she cut your hair
And from your lips she drew the Hallelujah

Hallelujah, Hallelujah, Hallelujah, Hallelujah

Well, maybe I've been here before
I've seen this room and I've walked this floor
I used to live with Leonard before I knew ya
I've seen your flag on the marble arch
But love is not a victory march
It's a cold and it's a broken Hallelujah

Hallelujah, Hallelujah, Hallelujah, Hallelujah

There was a time when you let me know
What's really going on below
But now you never show that to me do ya
But remember when I moved in you
And the holy dove was moving too

And every breath you drew was Hallelujah

Hallelujah, Hallelujah, Hallelujah, Hallelujah

And maybe there's a God above
But all I've ever learned from love
Was how to shoot somebody who outdrew ya
Well it's not a cry that you hear at night
It's not somebody who's seen the light
It's a cold and it's a broken Hallelujah

Hallelujah, Hallelujah, Hallelujah, Hallelujah
Hallelujah, Hallelujah, Hallelujah, Halle...
It's not what you're told
It's not her face
It's not his touch
In the room you both share
Where he's gone when he loved
When your time and your memory fills your dreams
When you're honest and together
Together no more
No more
Hallelujah, until you're nothing
Hallelujah, baby, until she's everywhere
Hallelujah, until together you are somewhere I'd lost
Hallelujah, Hallelujah.

Par Alzeir Trak Reziak le 12/2/2003 Ă  3:22:14 (#3219269)

Miossec - Ca sent le brûlé

Allez, allez, dis-moi réponds
D'après toi qu'est-ce qu'il en reste
De toutes nos belles illusions
De toute cette odeur de jeunesse
On Ă©tait si beaux, si bons
Et voilà que je nous déteste
Avachis dans le salon
On dirait qu'on nous engraisse
A grosses louchées de jeux à la con
Le cul plombé par la paresse
On n'a pas vu venir, c'est trop con
Toute toute cette mauvaise graisse
C'est une véritable invasion
Des pieds au cul, et mĂŞme le reste
MĂŞme nos gueules sont d'occasion
Et ça en devient grotesque
Quoique nous, quoique nous fassions
MĂŞme ta respiration m'oppresse
MĂŞme la cuisine ne sent pas bon
Ca sent le brûlé et je déteste
Revenir de ce boulot Ă  la con
Et sentir que ça empeste
Mais comment fait-on, pour en arriver lĂ 
Je te demande pardon, de te faire vivre tout ça
Tout ce qui était bon aux heures de délices
Devrait rester radieux aux heures de détresse
Car s'il fallait changer pour de bon
Je retournerais tout Ă  grands coups de bĂŞche
Pour retrouver nos illusions
Pour retrouver notre jeunesse
Mais comment fait-on, pour en arriver lĂ 
Je te demande pardon, de te faire vivre tout ça


Miossec - L'Infidélité

Tu ne crois pas qu'il faudrait quand mĂŞme passer l'Ă©ponge
Te rendre compte que tout ça c'est du passé
Mais toi, tous les jours, tous les jours tu y songes
Tu tournes, retournes cette histoire insensée
Et à force, tu vois moi ça me ronge
Même si d'accord j'ai un peu déconné
Regarde-moi lĂ , regarde-moi lĂ  je m'allonge
Et je t'embrasse mĂŞme la plante des pieds
Elle n'Ă©tait mĂŞme pas belle, elle Ă©tait mĂŞme un peu conne
Et d'ailleurs je n'ai plus le moindre souvenir de sa personne
Elle n'Ă©tait mĂŞme pas belle, elle n'Ă©tait mĂŞme pas bonne
Et d'ailleurs je n'ai plus la moindre idée de sa personne
Tu vois bien que je ne te raconte pas de mensonges
Je t'avoue même la stricte vérité
Faudrait quand mĂŞme que tu passes un jour l'Ă©ponge
Parce que lĂ , c'est toi qui est en train de nous le faire payer
Et puis, j'aimerais tant que tu songes
Que je ne l'ai jamais au fond vraiment désirée
Alors fais-moi plaisir, allez vas-y prononce
Dis-moi que je ne suis pas qu'un simple enculé


Miossec - Tonnerre

On vouvoie le paradis mais on tutoie l'enfer
On adore la pluie mais on lui préfère le tonnerre
Tout tout tout ce qui vous fait oublier la terre
On joue avec le feu on se roule dans la poussière
On boit du sang on dévore de la chair
On ne craint plus la foi on en connaît trop le calvaire
On ne croit plus en l'infini seulement en l'éphémère
On n'est jamais en paix mais toujours en guerre
On adore le désordre on n'est que des mammifères
Alors on court après vos sœurs et on emmerde vos frères
On ne fait pas d'économie on est toujours dans la surenchère
On ne connaît plus trop la loi on est bien trop en colère
Je ne sais pas si tu me crois nous sommes toujours en guerre
On est si inconscient que l'on se jette dans les rivières
Où nous amènera le courant on en a vraiment rien à faire
On connaît l'histoire par cœur elle a le goût de la poussière
On n'a même plus de maman on n'a même plus de père
On se demande même où sont passés tous nos frères
On vouvoie le paradis mais on tutoie l'enfer


Miossec - A table

Elle me dit qu'elle a été trop bonne d'attendre
Qu'elle aurait pu avoir des amants Ă  la pelle
Mais qu'au lieu de ça elle n'a fait que de se méprendre
Jusqu'Ă  ne plus se retrouver telle quelle
M'avait connu mais ça remontait aux calendes
Et que depuis elle en avait soupé du fiel
Que les bons moments que l'on aurait pu prendre
On les a vu passer depuis longtemps dans le ciel
Elle me dit que si ma tĂŞte essayait un jour de comprendre
Ce qui peut bien se passer en elle
Elle gonflerait sûrement jusqu'à se fendre
Car je ne suis pas des plus spirituels
Et que mes amis sont bons Ă  aller se faire pendre
Qu'on est tous bons qu'Ă  foutre le bordel
Et qu'à mon âge je devrais quand même apprendre
Que je n'ai pas grand chose pour moi et rien pour elle
Elle trouve ça drôle alors elle rit
Je ris aussi mais moi c'est les nerfs
Elle me dit que je ne suis pas fait pour surprendre
Qu'on voit de loin toutes mes ficelles
Et quand j'essaye parfois d'ĂŞtre tendre
Elle voit le briquet mais pas l'Ă©tincelle
Elle me dit que quand elle pense elle se demande
Comment elle n'a pas coulé avant une bielle
Dire qu'Ă  une Ă©poque elle me pensait capable de lui apprendre
Des trucs comme qu'est-ce qui se passe au ciel
Elle trouve ça drôle alors elle rit
Je ris aussi mais moi c'est les nerfs



:monstre:

Par Tauren YATTA Rayloth le 12/2/2003 Ă  22:04:43 (#3225970)

Les amis d'Ta Femme, reprenant Dynamite de Martinot, chanson de 1893:


Il est un produit merveilleux expérimenté par la science
Et qui pour nous les miséreux fera naître l'indépendance
Tant mieux s'il Ă©clate parfois en faisant beaucoup de victimes
Chez nos ennemis les bourgeois cela nous venge de leurs crimes
Placer une marmite bourrée de dynamite
Quelque soit la maison en faisant explosion en tonnerre ira vite
Pour inspirer la terreur il n'y a rien de meilleur que la dynamite
On guillotine Ravachol un copain qui avait de l'envergure
Aujourd'hui c'est un espagnol qu'on fusille pour son allure
Il su montrer Ă  son tour qu'il Ă©tait un homme invincible
En plus il promettait qu'un jour la vengeance serait terrible
Vive la dynamite puisque l'on nous irrite
A chaque exécution nous mettrons en action notre arme favorite
Car pour semer la terreur il n'y a rien de meilleur que la dynamite
Vous pouvez dresser l'Ă©chafaud la potence et la guillotine
Nous nous avons ce qu'il nous faut pour vous faire sauter en sourdine
Si vous croyez qu'ça finira vous êtes loin de votre affaire
Pour un homme qu'on nous tueras nous en foutrons 500 par terre
Avec la dynamite nous répondrons de suite
Casernes et prisons sans flûte sans violons danseront au plus vite
Car pour semer la terreur il n'y a rien de meilleur que la dynamite

Pour faire plasir Ă  Tauren ^^

Par Xam le 12/2/2003 Ă  22:59:59 (#3226350)

Les amis d'Ta Femme



Z'elle est morte

J'ai connu une fille
Vivant dans la misère
Femme de triste vie
N'ayant ni père et mère

[Refrain]
Mais elle est morte
Oui, elle est morte
LĂ  dans le caniveau
Méprisée par la foule

Elle portait des mitaines
Dévorées par les mites
Elle faisait de la peine
Oui, mĂŞme aux JĂ©suites
Elle avait un bonnet
Avec un pompon dessus
Oui, elle avait un beau nez
Elle l'avait pas au cul

[Refrain]

Elle vendait des pommes
Des pommes Ă  dix sous
Croyant séduire les hommes
Au désir si fou
Les gens la foudrayaient du regard
D'une seule haine gratuite
Misérable sur ce quai de gare
La laissant sans suite

[Refrain]

Pour gagner de l'argent
Elle salissait son corps
Et malgré tout le temps
Elle gagnait pas de l'or
Lassée d'une existance
Ayant perdu tout espoir
Perdu toute décence
En se mettant Ă  boire

[Refrain]

Par un soir de déprime
Rejetée comme toujours
Elle chuta dans l'âbime
Mettant fin Ă  ses jours
On retrouva son corps
Sur les berges de la Seine
Que c'est triste une mort
Troqué par la peine

[Refrain]

Mais moi, cette fille
Vivant dans la misère
Sa déplorable vie
J'en avais pas que faire
La voyant chaque jour
Inondée dans la crasse
J'Ă©prouvai de l'amour
Pour cette femme si lasse

Mais, à présent
Mon amour impossible
Sombre dans le néant
D'une vie devenu pénible

[Refrain]

Ce soir j'ai décidé
De la rejoindre enfin
Je vais la retrouver
Me reposer sur son sein

Mais il est mort
Oui, il est mort
LĂ , pendu au plafond
Ignoré par la foule

Ils sont mort [bis]

Par JimJim Sylvae le 13/2/2003 Ă  12:50:06 (#3229659)

En Route Pour la Joie - Noir DĂ©sir

Qui a miné la base
Qui a fait sauter le pont
Qui avait disposé
Du ciment sous les plaines
Qui savait au début
Qu'il y aurait une fin
Qui ĂŞtes vous messieurs dames
Pour me parler comme ça?

Hosanna Hosanna
Et en route pour la joie

De la gelée encore
Du givre au bord des lèvres
Ah mais oĂą sont les mots secrets?

C'est des bornes d'hĂ´pital
C'est des couloirs en vrac
Du néon malicieux
Et de la douche en laque

Hosanna Hosanna
Et en route pour la joie

De l'os après la chair
De l'acide au rabais
Jusqu'Ă  en faire pourrir
Les derniers noyaux frais

Qui recréera la base
Qui reconstruira l'pont
Qui saura déchirer
Le ciment sous les plaines

Hosanna Hosanna
Et en route pour la joie

Par Kaesryn le 13/2/2003 Ă  19:43:19 (#3232588)

Nik Kershaw
Wouldn't It Be Good
human racing

i got it bad
you don't know how bad i got it
you got it easy
you don't know when you got it good
it's getting harder
just keeping life and soul together
i'm sick of fighting
even though i know i should
the cold is biting
through each and every nerve and fibre
my broken spirit is frozen to the core
don't wanna be here no more

wouldn't it be good to be in your shoes
even if it was for just one day
and wouldn't it be good if we could wish ourselves away
wouldn't it be good to be on your side
the grass is always greener over there
wouldn't it be good if we cold live without a care

you must be joking
you don't know a thing about it
you've got no problem
I'd stay right there if it were you
i got it harder
you couldn't dream how hard it got it
stay out of my shoes
f you know what's good for you
the heat is stifling
burning me up from the inside
the sweat is coming through each and every pore
don't wanna be here no more

wouldn't it be good to be in your shoes
even if it was just for one day
and wouldn't it be good if we could wish ourselves away
wouldn't it be good to be on your side
the grass is always greener over there
and wouldn't it be good if we could live without a care



Et une pour la bonne humeur :

What's Going On
Written by: Al Cleveland/Marvin Gaye/Renaldo Benson
Performed by: Marvin Gaye

--------------------------------------------------------------------------------
Mother, mother
There's too many of you crying
Brother, brother, brother
There's far too many of you dying
You know we've got to find a way
To bring some lovin' here today - Ya

Father, father
We don't need to escalate
You see, war is not the answer
For only love can conquer hate
You know we've got to find a way
To bring some lovin' here today

Picket lines and picket signs
Don't punish me with brutality
Talk to me, so you can see
Oh, what's going on
What's going on
Ya, what's going on
Ah, what's going on

In the mean time
Right on, baby
Right on
Right on

Father, father, everybody thinks we're wrong
Oh, but who are they to judge us
Simply because our hair is long
Oh, you know we've got to find a way
To bring some understanding here today
Oh

Picket lines and picket signs
Don't punish me with brutality
Talk to me
So you can see
What's going on
Ya, what's going on
Tell me what's going on
I'll tell you what's going on - Uh
Right on baby
Right on baby


(imaginez les rastas, les cheveux à la Jackson 5 et Marvin dans les années 70, trop tordant, j'adore :) )

PS pour une crevette : t'es plus amère l'amande ? (confère post sur persos de Harn I et II)

..........

Par Ninie rouillée le 13/2/2003 à 20:00:07 (#3232699)

Anggun/On the Breath of an Angel
Wherever I go / Whatever I see
Over oceans unknown / You are always with me
Pure as the water / We float on this wave
On the breath of an angel / I'll fly away

At the ends of your fingers
I follow tonight
Caught in the lighting
Of a thousand horizons

We dance for no reason
You hold on so tight
Lost in the feeling
Of a wonderful ride

Di semua bahasa
Semua warna
Kupahami kata
Yang kau ukir indah

Nyanyi beku angin
Cairkan sengat suria
Di relung hatiku
Bernyanyi Bidadari

I can hear every word
I see everywhere
Take me into your world
You can answer my prayers

Rivers og hours
Where time is so rare
Hold me forever
Say you'll always be there

Wherever I go / Whatever I see / Over oceans unknown
You are always with me

Pure as the water / We float on this wave
On the breath of an angel / I'll fly away




Anggun/A la plume de tes doigts

De toutes des langues
De toutes couleurs
Je comprends les mots
Que tu graves sur moi

En frissons de landes
En flots de chaleurs
Au pays de ma peau
A la plume de tes doigts

Une terre étranère
OĂą je suis chez moi
Une force un mystère
Tu es tout ça pour moi

Un soleil qui m'inonde
Qui Ă©claire mes pas
Tu es comme un monde
Qui tourne juste pour moi

Di semua bahasa
Semua warna
Kupahami kata
Yang kau ukir indah

Nyanyi beku agnin
Cairkan sengat surya
Di tanah darahku
Pena di Jermarimu

Mon ultime barrière
Mon dernier soldat
Quand je perds une guerre
Tu restes tout près de moi

Comme une source d'eau pure
Tu coules sur moi
Pour soigner mes blessures
Tu seras toujours lĂ 

De toutes les langues
Di semua bahasa
De toutes couleurs
Semua warna
Je comprends les mots
Que tu graves sur moi
Yang kau ukir indah

En frissons de landes
Nyanyi beku agnin
En flots de chaleurs
Cairkan sengat surya
Au pays de ma peau
A la plume de tes doigts
Pena di Jermarimu

Par Xam le 13/2/2003 Ă  20:09:08 (#3232752)

Louise Attaque
J't'emmene au vent



Allez viens, j't'emmène au vent,
je t'emmène au dessus des gens,
et je voudrais que tu te rappelles,
notre amour est Ă©ternel
et pas artificiel
je voudrais que tu te ramènes devant,
que tu sois lĂ  de temps en temps
et je voudrais que tu te rappelles
notre amour est Ă©ternel
je voudrais que tu m'appelles plus souvent,
que tu prennes parfois les devants
et je voudrais que tu te rappelles
notre amour est Ă©ternel
et pas artificiel
je voudrais que tu sois celle que j'entends
allez viens j't'emmène au dessus des gens,
et je voudrais que tu te rappelles,
notre amourette Ă©ternelle,
artificielle...

Par Alzeir Trak Reziak le 14/2/2003 Ă  22:04:37 (#3240868)

Les Inconnus - Les Insectes sont nos Amis

Oh ! Que c'est joli
Je me suis trop penchée au dessus du vide ordure
Et je suis tombée dans un étrange pays
C'est le pays de la poubelle magique
J'ai rencontré des êtres fantastiques
Et voilĂ  ce que j'ai appris

Les insectes sont nos amis
Il faut les aimer aussi
Mais connaissez vous les noms
De mes nouveaux compagnons?
Laissez moi vous présenter
Mes bêbetes préférées

Moi je m'appelle Mouchame
Je suis une mouche verte
Mes menus gastronomiques
Sont sur papiers hygiéniques
Mes menus gastronomiques
Sont sur papiers hygiéniques

Et toi, quel est ton nom?

Je suis Morback le morpion
Regardez comme chu mignon
Je suis frileux et j'm'installe
Toujours à côté du poil
Je suis frileux et j'm'installe
Toujours à côté du poil

Les insectes sont nos amis
Il faut les aimer aussi
Comme nous ils ont une âme
Comme Morback et Mouchame

Les insectes sont nos amis
Il faut les aimer aussi
Comme nous ils ont une âme
Comme Morback et Mouchame
Comme nous ils ont une âme
Comme Morback et Mouchame




Les Inconnus - Un Chagrin d'Amour (Didier Barbelavie et FĂ©lix Grave)

Un chagrin d'amour
C'est un bateau qui part
Sans larguer ses amarres
Un chagrin d'amour
Une Samsonite oubliée
Sur le quai d'une gare
Un chagrin d'amour
C'est comme ton maquillage
Le matin au réveil
Un chagrin d'amour
C'est une paire de Rayban
Alors qu'y a plus d'soleil

Un chagrin d'amour
C'est comme une grève de métro
Quand tu restes sur le quai
Un chagrin d'amour
C'est comme une boîte de nuit
Sans son disque Jockey
Un chagrin d'amour
C'est une Golf GTI
Qui n'aurait qu'une vitesse
Une station de ski
Sans neige et sans tire-fesses

Mais un chagrin d'amour
Ce n'est pas de l'amour
Et l'amour sans amour
Ce n'est plus de l'amour
Laisse le temps Ă  l'amour
De redevenir l'amour
Et tu verras l'amour
Ce n'est rien que l'amour

Un chagrin d'amour
Putain, ça fait mal

Un chagrin d'amour
C'est comme si Roméo
N'aimait plus...Virginie
Un chagrin d'amour
Comme si l'Ă©quipe de Marseille
N'avait plus Bernard Tapie
Un chagrin d'amour
C'est un sapin de Noël
Sans guirlande et sans boule
C'est un papa Noël
Sans sa hotte et ses boules

C'est comme la mer sans les vagues
C'est comme les vagues sans l'Ă©cume
C'est comme l'Ă©cume sans le sel
C'est comme le sel sans le poivre

Un chagrin d'amour
Ce n'est pas de l'amour
Et l'amour sans amour
Ce n'est plus de l'amour
Laisse le temps Ă  l'amour
De redevenir l'amour
Et tu verras l'amour
Ce n'est rien que l'amour

Un chagrin d'amour
Ce n'est pas de l'amour
Et l'amour sans amour
Ce n'est plus de l'amour
Laisse le temps Ă  l'amour
De redevenir l'amour
Et tu verras l'amour
Ce n'est rien que l'amour

Un chagrin d'amour
Ce n'est pas de l'amour
Et l'amour sans amour
Ce n'est plus de l'amour
Laisse le temps Ă  l'amour
De redevenir l'amour
Et tu verras l'amour
Ce n'est rien que l'amour




Les Inconnus - Vice et Versa

L'hémorragie de tes désirs
S'est éclipsée sous l'azur bleu dérisoire
Du temps qui se passe
Contre duquel on ne peut rien
Etre ou ne pas ĂŞtre
Telle est la question
SinusoĂŻdale
De l'anachorète
Hypocondriaque

Mais tu dis Mais tu dis
Que le bonheur est irréductible
Et je dis Et il dit
Que ton espoir n'est pas si désespéré
A condition d'analyser
Que l'absolu ne doit pas être annihilé
Par l'illusoire précarité de nos amours
Destitués
Et vice et versa
Et vice et versa

Il faut que tu arriveras
A laminer tes rancoeurs dialectiques
MĂŞme si je suis con...
...vaincu que c'est très difficile
Mais comme moi, dis toi
Qu'il est tellement plus mieux
D'éradiquer les tentacules de la déréliction
Et tout deviendra clair

Mais tu dis Mais tu dis
Que le bonheur est irréductible
Et je dis Et il dit
Que ton espoir n'est pas si désespéré
A condition d'analyser
Que l'absolu ne doit pas être annihilé
Par l'illusoire précarité de nos amours
Destitués
Et vice et versa
Et vice et versa

D'oĂą venons-nous? OĂą allons-nous?
J'ignore de le savoir. Mais ce que je n'ignore pas de le savoir
C'est que le bonheur est à deux doigts de tes pieds. Et que la simplicité réside dans l'alcôve bleue et jaune et mauve et insoupçonnée de nos rêveries mauves et bleues et jaunes et pourpres et paraboliques
Et vice et versa

Mais tu dis Mais tu dis
Que le bonheur est irréductible
Et je dis Et il dit
Que ton espoir n'est pas si désespéré
A condition d'analyser
Que l'absolu ne doit pas être annihilé
Par l'illusoire précarité de nos amours
Et qu'il ne faut pas cautionner l'irréalité
Sous des aspérités absentes et désenchantées
De nos pensées iconoclastes et désoxydées
Par nos désirs excommuniés et de la fatalité
Destituée
Et vice et versa
Et vice et versa !
Et vice et versa...


:monstre:

Par Lokine le 14/2/2003 Ă  22:37:13 (#3241086)

Moi je vais vous citer Manau, mais ça va changer l'ambiance d'Alzeir : pas de Dana, de druides ni de belettes, mais quelques chansons qui m'ont surpris par leur sérieux (de la part du groupe que j'ai découvert via la tribu de Dana :rolleyes: )

L'avenir est un long passé

Une pupille noire entourée de blanc.
Le visage fatigué braqué sur un lieutenant.
L'ordre sera donné dans quelques instants.
Deuxième assaut de la journée et Marcel attend.
Il a placé au bout de son fusil une baillonnette
Pour lutter contre une mitraillette de calibre 12.7.
Près de sa tranchée, placés à 20 ou 30 mètres,
La guerre des bouchers, nous sommes en 1917.
Tant de journées qu'il est là !
A voir tomber des âmes.
Tant de journées déjà passées sur le chemin des dames.
Marcel sent que la fin a sonné.
Au fond de sa tranchée, ses mains se sont mises à trembler.
L'odeur de la mort se fait sentir,
Il n'y aura pas de corps Ă  corps, il sent qu'il va bientĂ´t mourir.
Comment un homme peut-il accepter d'aller au combat ?
Et quand il sent au fond de lui qu'il ne reviendra pas.
L'homme est-il un animal ?
Comme à cette époque le mal est déjà caporal.
La main du lieutenant doucement vers le ciel s'est levée.
La suite, l'avenir est un long passé.

Une pupille noire entourée de blanc.
Le visage ciré, son regard est terrifiant.
Placés à quelques pas de là, des allemands.
1944 Jean-Marc est un résistant.
Il a eu pour mission de faire sauter un chemin de fer.
Lui qui n'est pas homme d'action est devenu maître de guerre.
Après le cyclone qui frappa sa mère et son père d'une étoile jaune,
Idée venue droit de l'enfer.
Tant d'années passées à prendre la fuite.
Tant de journées consacrées à lutter contre l'antisémite.
Jean-Marc sait qu'il n'a plus de recours.
Le câble qu'il a placé pour faire sauter le train est bien trop court.
La mort se fait sentir, mais il n'a pas de remords, comment le définir ?
C'est la nature de l'homme qui l'a poussé à être comme ça.
Se sacrifier pour une idée, je crois qu'on ne résiste pas.
Le mal est maintenant général,
De toutes les forces armées occultes de la mauvaise époque de l'Allemagne.
Au loin le train s'approche et l'on peut distinguer sa fumée.
La suite, l'avenir est un long passé.

Une pupille noire entourée de blanc.
C'est ce que je peux voir devant la glace à présent.
Je viens de me lever, il y a quelques instants.
C'est difficile Ă  dire Ă  fond ce que je ressens.
Après la nuit que j'ai passé, dur à été mon réveil.
A tout ce que j'ai pu penser avant de trouver le sommeil.
A toutes ces idées qui m'ont causé que des problèmes.
La réalité et toutes ces images de haine.
Tant d'années passées à essayer d'oublier.
Tant de journées cumulées et doucement il s'est installé.
Je me suis posé ce matin la question.
Est-ce que tout recommence, avons-nous perdu la raison?
Car j'ai vu le mal qui doucement s'installe sans aucune morale.
Passer à la télé pour lui est devenu normal.
Comme Ă  chaque fois avec un nouveau nom.
Après le nom d'Hitler, j'ai entendu le nom du front.
Et si l'avenir est un long passé,
je vous demande maintenant ce que vous en pensez
Comme Marcel et Jean-Marc ma vie est-elle tracée?
La suite, l'avenir est-il un long passé?

Je vous demande ce que vous en pensez.
Verrai-je un jour le mal à l'Elysée?
La France est-elle en train de s'enliser?
L'avenir est-il un long passé ?




Un type bien

Le tout dernier bouton de ma chemise vient d'ĂŞtre mis
Par dessus les galons, bien sûr, il n'y a pas de plis
Dernier geste, dernier regard devant la glace
Je vérifie que tout est impeccable qu'il n'y a pas de traces
Je me retourne, sûr, prends mon képi dans les mains
J'ai bouclé ma ceinture et je sors de la salle de bain
Ma femme est là, belle, allongée sur le lit
Je traverse la chambre et je fais tout pour ne pas faire de bruit
Mon gamin m'attend tranquillement derrière la porte
Je le prends dans mes bras jusqu'Ă  mes Ă©paules, je le porte
Et puis ma fille arrive et me sourit
Il est encore très tôt, je les embrasse, les raccompagne au lit
Je viens de sortir discrètement de la maison
Aujourd'hui il fait chaud, je sens vraiment que le soleil tape Ă  fond
C'est d'saison déjà le sergent Kent m'attend
Tous près de la jeep, je dois partir maintenant

{Refrain:}
Je suis sûr d'être un type bien
Un véritable puritain, un patriote américain
L'Etat a fait de moi un homme, pas un pantin
On m'a seulement appris Ă  faire le bien

Direction la caserne, accablé par la chaleur
Et mon visage est terne, je sens que mes mains tremblent de peur
Je pense à tout ça, à cette situation
A tout ce que je ne comprends pas, ma conscience a quelques questions
Hé, fini de penser de réfléchir, de cogiter
Un vrai lieutenant de l'armée n'a pas le droit de s'égarer
Je viens d'arriver, cours au rapport plein de sueur
Je pète un garde-à-vous correct devant la montée des couleurs
Je dis bonjour aux potes, quelques vannes, on se provoque
Salutations, comme il se doit aux grades des autres pilotes
On est réunis autour de généraux
Les ordres sont précis et le secret est au top niveau
Quelques heures après on signe la fin de la réunion
Et maintenant, je sais vraiment quel est mon ordre de mission
On m'a parlé d'patrie, de fierté, de mon sol
D'un bon devoir accompli, et cet avion décolle

{Refrain}

Et dans cet avion pour le moment, lĂ  tout va bien
Il n'y a pas de tension, notre objectif est encore loin
Chacun est placé correctement, prêt à son poste
Même les ingénieurs ne pensent pas qu'il y aura riposte
Les tout derniers réglages, dernières vérifications
Au dessus des nuages, mĂŞme l'Enfer n'a pas de maison
Tout le monde est concentré et le silence est appliqué
Et au dessus de moi, le voyant rouge vient de s'allumer
Un peu de panique dans l'air, de l'électricité
Les regards se croisent quelques secondes pour se rapprocher
L'objectif est tout près et la peur m'envahit
Au fond de moi, je sais bien sûr ce qu'il va se passer ici
Je pense Ă  ma femme, Ă  ma famille dans cette cabine
Et je revois comme ce matin le sourire de ma gamine
La lumière verte, j'appuie sur le bouton, voilà
Je viens de jeter une bombe sur Hiroshima


On est sur d'ĂŞtre des types bien
Des véritables puritains, des patriotes européens
L'Etat a fait de nous des hommes, pas des pantins
Pourtant en Tchétchénie, on ne fait rien





Dernier Combat

Ça fait déjà des mois que t'es partie, me laissant seul
Me voilĂ  aujourd'hui devant toi, assis sur le sol
Entre les fleurs, le marbre et toutes ces dalles sombres
Je ne peux voir que ton prénom inscrit sur cette tombe
La suite de ma vie, tu sais a tellement changé
On dit que c'est ainsi et que le temps va me faire oublier
Malgré les jours passés, je n'y arrive pas
Et jour et nuit, je pense Ă  toi

J'entends souvent ton rire, le son de ta voix
J'ai mĂŞme des souvenirs qui me reviennent des fois
Les réalités, complicité du passé
De tout ce que l'on a fait ensemble et que rien ne peut effacer
Et pourtant, il y a ce sentiment de colère
Qui m'envahit comme un aimant attiré par le fer
Putain de maladie qui ne s'arrĂŞte pas
J'n'Ă©tais pas lĂ  pour ton dernier combat

Je vais rester debout, continuer mon chemin
A prendre encore des coups, ça va dépendre des lendemains
Un jour tu m'as dit que la vie ressemble Ă  un bouquin
Qu'il y a le début, le milieu et bien sûr la fin
C'est sûr, aujourd'hui je sais où j'en suis
Je viens de finir le dernier chapitre de ta vie
Tu peux partir en paix , toi seule avais raison
Et rendez-vous sur l'Ile d'Avalon

J'entends souvent ton rire, le son de ta voix
J'ai mĂŞme des souvenirs qui me reviennent des fois
Les réalités, complicité du passé
De tout ce que l'on a fait ensemble et que rien ne peut effacer
Et pourtant, il y a ce sentiment de colère
Qui m'envahit comme un aimant attiré par le fer
Putain de maladie qui ne s'arrĂŞte pas
J'n'Ă©tais pas lĂ  pour ton dernier combat

J'n'Ă©tais pas lĂ  pour ton dernier combat





La poupée

Tu sais ma puce, j'ai perdu ton regard
Je ne suis plus le gamin, mon esprit a perdu cet espoir
De regarder la vie, la vraie qui nous entoure
Comme l'avait prédit la femme qui m'a donné le jour
Et le Paradis est loin d'ĂŞtre sur Terre
Mais qui nous a menti sur les hommes et leur volonté de faire
Des choses belles comme les Ă©critures de ce monde
Et ne pas tâcher les murs avec le sang de la blanche colombe
Gros plan sur tes yeux débordants d'innocence
Gros plan sur un visage qui n'a subi aucune conséquence
De l'éducation de notre société
Où l'unification est l'utopie de cette humanité
OĂą les guerres, les tueries sont faites par les hommes
Qui ne veulent pas entendre les cris des gamins
Les plus jeunes
Je suis sur, au fond c'qui nous dérange
C'est que nos enfants sont des anges

Tu sais ma puce, j'n'ai pas envie que tu grandisses
Plus les années passent, plus on accumule des vices
Tu sais les grands malheureusement ont besoin d'artifices
De bénéfices, de gloire et même d'édifices
Reste longtemps l'enfant, la petite malice
Avant de rejoindre les rangs des adultes complices
Mais de tout ça, j'veux pas m'l'imaginer
J'préfère de loin te regarder
Jouer à la poupée

Tu sais ma puce, la suite n'est pas facile
Tu vas apprendre et comprendre que les grands sont vite des imbéciles
Quelles que soient les personnes, quel que soit le profil
Tout au fond de chaque homme, se cachent des sentiments hostiles
Hostiles Ă  quoi ?
A soi-mĂŞme et surtout aux autres
Souviens-toi de JĂ©sus, trahi par l'un de ses apĂ´tres
Ne construis pas autour de toi ce genre de destin
Et continue, tes pas ouvrent ton cÂśur, il guidera ton chemin
Vers, je l'espère ce qu'il y a de mieux
Vers des contrées lointaines, où les enfants sont bénis par les dieux
Comme dans les rĂŞves, l'image d'un monde parfait
Où tout un pays, tout un peuple est réuni dans la paix
J'ai vu ton regard refléter cet Eden
Quand tu touchais le ciel avec le palet de ta marelle
Je suis sûr ce qu'il y a de plus étrange
C'est que nos enfants sont des anges

Tu sais ma puce, j'n'ai pas envie que tu grandisses
Plus les années passent, plus on accumule des vices
Tu sais les grands malheureusement ont besoin d'artifices
De bénéfices, de gloire et même d'édifices
Reste longtemps l'enfant, la petite malice
Avant de rejoindre les rangs des adultes complices
Mais de tout ça, j'veux pas m'l'imaginer
J'préfère de loin te regarder
Jouer à la poupée

Tu sais ma puce, on grandit c'est la vie
Mais non, pas seulement en âge, mais surtout en état d'esprit
Entre le Bien et le Mal, on perd les raccourcis
Peut-être que c'est l'enfant et l'homme, ainsi qui nous différencient
Je reste lĂ , devant toi, tout en admiration
Devant tous ces gamins qui ont les yeux remplis de questions
Et vous demande si cela vous dérange
Si nos enfants Ă©taient les anges

Tu sais ma puce, j'n'ai pas envie que tu grandisses
Plus les années passent, plus on accumule des vices
Tu sais les grands malheureusement ont besoin d'artifices
De bénéfices, de gloire et même d'édifices
Reste longtemps l'enfant, la petite malice
Avant de rejoindre les rangs des adultes complices
Mais de tout ça, j'veux pas m'l'imaginer
J'préfère de loin te regarder
Jouer à la poupée




(sans doute mon dernier post, au revoir à tous et merci du comportement de ceux que j'ai croisés en jeu, j'ai apprécié :) )

Par Sarto Elentáris le 14/2/2003 à 22:44:13 (#3241130)

Bob Dylan
Knockin' on Heaven's door


Mama, take this badge off of me
I can't use it anymore.
It's gettin' dark, too dark for me to see
I feel like I'm knockin' on heaven's door.

Knock, knock, knockin' on heaven's door
Knock, knock, knockin' on heaven's door
Knock, knock, knockin' on heaven's door
Knock, knock, knockin' on heaven's door

Mama, put my guns in the ground
I can't shoot them anymore.
That long black cloud is comin' down
I feel like I'm knockin' on heaven's door.

Knock, knock, knockin' on heaven's door
Knock, knock, knockin' on heaven's door
Knock, knock, knockin' on heaven's door
Knock, knock, knockin' on heaven's door.

JOL Archives 1.0.1
Par Mind