Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contrĂ´le

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

Une vie s'eteind

Par Sombre Lune le 19/9/2002 Ă  10:34:12 (#2186593)

Elle se reposait, allongée dans sa cellule, attendant. Attendant elle ne sait quoi, l’écoulement du temps, peut être, immuable, lent comme un long cortège de secondes qui passent semblables les une aux autres, comme des nuages qui défilent dans un ciel bleu de printemps. Non, ne pas songer au ciel, il lui faudra encore bien trop de temps avant de le revoir, encore des semaines, peut être plus, le temps n’existant plus trop en ce lieu magique isolé de tout.

Soudain, une crispation, une douleur courte mais fulgurante la fait se redresser sur sa couche. Instinctivement, elle porte la main à son ventre. Non, ce n’est pas possible ? pas maintenant ? Elle savait que le bébé devait arriver, mais pas si tôt, il lui restait encore des semaines, si elle avait bien interprété les signes.
Les signes … depuis cette nuit où sa pierre brilla, elle ne les sentais plus trop. Elle s’en était inquiétée au début, mais il était capricieux, et ne se manifestait pas très souvent. Elle l’avait pourtant ressenti chez Carna, juste avant que l’on ne l’arrête. Puis, plus rien ensuite. Mais l’emprisonnement avait porté son esprit vers d’autres pensées. Et là, cette pensée affleurait à sa conscience.

Elle se leva, alla frapper à la porte de la geôle, espérant qu’un garde en faction l’entendrait et s’enquerrait de ce qui se passait. On lui avait promis soins pour le bébé si il venait à naître. Elle songea que le moment arrivait bien plus tôt que prévu. Apres quelques minutes qui lui parurent des heures, la porte s’ouvrit, laissant passer le Duc et une garde, femme qu’elle avait déjà vue. Son corps commençait son travail solitaire, elle s’étendit sur le lit, et laissa la nature faire. Les draps se tachaient d’un liquide rosé, puis rouge, la douleur déchirait ses entrailles, mais toute femme connaîtrait un jour cela, elle le savait, il fallait souffrir et attendre.

Apres des moments dont elle ne sait si ils durèrent des heures ou des secondes, elle sentit enfin que son corps en avait fini de son travail. Epuisée, le visage en sueur, elle se tourna vers la garde avec qui elle avait échangé quelques mots a son arrivée. Les yeux de la femme exprimaient une chose anormale. Peur ? tristesse ?dégoût ? compassion ? Elle n’aurait su le dire. Elle s’enquit alors de l’enfant. Le Duc était sombre. Elle fut prise d’un terrible pressentiment…

Il Â… il va bien, nÂ’est ce pas ?

Il est mort.

Un long cri déchirant échappa à ses lèvres, sans même qu’elle ne s’en rende compte.
NOOOOOON !!!!

Elle retomba sur sa couche, la garde et le Duc s’affairant à panser l’hémorragie, pour elle, plus rien n’existait, elle gisait là, froide, semblant vide de tout sentiment et de toute pensée.
Le temps passa. Elle demanda au Duc d’accepter d’enterrer son enfant sur la Maudite, le seul lieu ou elle pourrait le voir désormais. Elle échangea quelques paroles. Puis, elle ne dit plus rien.
La cellule fut vide, elle restait lĂ , sur sa couche.
Le temps ferait son Âśuvre.

Par Filnor le 19/9/2002 Ă  11:43:10 (#2186941)

:lit: :sanglote:

Par Angel Darken le 19/9/2002 Ă  11:51:56 (#2186999)

:lit: :lit:
* y etait * * a rien put faire a cause de la protection magique de la prison :( * :( :sanglote:

Par Rendakith le 19/9/2002 Ă  14:46:47 (#2188471)

:lit: Les choses deviennent de plus en plus interressantes, bien Ă©crit ;) http://forums.jeuxonline.info/images/icons/icon14.gif



http://forums.jeuxonline.info/jo/icons/icon15.gif


Et dans sa cellule froide oĂą son esprit se consume,
Impuissante, ressassant des phrases aux sons creux,
Pleines de dépit, de rage, de honte et d'amertume.
Par petits morceaux, le coeur se meurt, malheureux.

Par Leylia le 19/9/2002 Ă  17:05:39 (#2189438)

Vraiment très joli :)

Par Acyde le 19/9/2002 Ă  17:14:22 (#2189491)

Voilà une solution idéale pour échapper aux affres de la maternité ! Riez et faites la noce, vous qui êtes très heureusement soulagés des chérubins potelés, de leurs braillements odieux et de leurs puantes diarrhées. Provoquer la mort de son enfant, quoi de plus beau comme offrande à Ogrimar ?

-Acyde.

Par Fond-eaux Dhege le 19/9/2002 Ă  17:18:18 (#2189519)

Très bien . Court , mais très bien .

:) :) :)

Par Syndrael le 19/9/2002 Ă  17:27:05 (#2189581)

Une nouvelle victime à son actif, de quoi la combler, elle et son dieu dément. On ne joue pas avec le feu lorsque l'on tient à son enfant. C'est lui qu'il faut plaindre, pas la matrice dégénérée qui l'a condamné et expulsé.

Syndrael.

Par Lune Pheles le 19/9/2002 Ă  17:29:00 (#2189593)

La vie..cette chose qui nous est chère...
L'enfant que l'on porte n'en a t'il pas le droit ?
En Ogrimar nous avons la foi.
Maintenant que les disciple pleurent cette triste perte.

La vie bonheur ou malheur ?
Sombre...la tristesse ne doit plus subsister.
Il te l'a arraché tu ne dois pas avoir de rencoeur,
Car au fond de toi, tu sais que Lui sera avec toi Ă  jamais.

Que ton sang me serve de brevage,
Que sur ton corp se satisfait ma rage.
Lune S-Pheles



(Sombre...mes..enfin très belle histoire..*larme a l'oeil*)

Par Isis le 19/9/2002 Ă  17:38:51 (#2189676)

Les rumeurs, encore et toujours, c'est etonnant a quel points les tristes nouvelles se propages vites, de voir a quel point l on aime a converser sur le malheur des autres.

En apprenant cela, elle regretta de ne pas avoir patienter plus devant sa geole pour ouir son cris de desespoir, elle aurait tellement aimer l'entendre ce meme cri qu'elle meme avait poussé il y a des annés plus tot quand elle avait perdu l'enfant qu'elle portait a cause d'elle et des siens.
Qu'elle connaisse la douleur d'un mère, qu'elle sente ce poid jour aprés jour, l engourdir et l'opresser.
C'etis parfais, elle n'avait jamais eu l'occasion de se vanger de ce crime, le destin et sa stupidité s'en était chargé.

Par Ibuki Tribal le 19/9/2002 Ă  18:31:48 (#2190099)

Un temps pour souffrir, un temps pour pleurer.
Un temps pour se remettre en question, un temps pour oublier.

:lit:

JOL Archives 1.0.1
Par Mind