Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contrĂ´le

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

Un bastion, un manoir, une salle, un enfant...

Par Ysthar le 28/8/2002 Ă  14:06:26 (#2045286)

OOOOO De nouveau ma plume voleta au dessus des parchemins, il fallait continuer, narrer cette histoire avant que l'envie lui en passe...

OOOOO L'encre sécha rapidement, la copie réalisée et, malgré une légère bruine à l'extérieur Fenrill réussit à atteindre la bibliothèque où il avait prit soin il ya quelques jour de déposer une légende : celle du peintre...

OOOOO Il posa le parchemin, plus court mais calligraphié sur un table et bien en évidence, s'éloignant ensuite dans le brouillard ambiant de l'extérieur...

OOOOO Sur ce parchemin signé de sa main, pouvait se lire le texte suivant :



OOOOO L’enfant passa une nouvelle cloison de marbre en déjouant la vigilance de serviteurs s’égayant partout pour le retrouver, mais ils semblaient se donner du mal pour rien… ce manoir de marbre où i lavait déjà vécu huit années n’avait plus de secrets pour lui si l’on exceptait le lieu où il se rendait à se moment présent…

OOOOO Jouant avec les ombres, la petite silhouette s’infiltra dans un escalier en colimaçon, seul endroit ou une rencontre ferai échec à son plan… les marches, taillées d’apparence en un seul bloc exerçaient à elles seules une fascination pour les yeux enfantins et friands d’arts… les fresques parcourant les spirales de cette descente vers l’inconnu semblait tracer les scène les plus bucoliques comme les plus guerrières…

OOOOO Chaque pas, résonnant légèrement semblait pousser l’enfant à la hâte, non qu’il eut peur, mais que l’impatience le dévore… au bout de cet escalier, cette salle, cette porte jamais complètement fermée brillant faiblement de la lueur de quelques bougies à l’intérieur…

OOOOO Cette porte lui fit finalement front, et il hésita longuement avec de la pousser, impressionnant bastion que lui, assiégeur allait vaincre…

OOOOO Un grincement léger, le feu de la lumière semblable à une douche dorée éclaira un visage aux yeux vifs… une salle remplie d’objets hétéroclites se dévoila à lui…

OOOOO Une remise ?

OOOOO L’enfant avança, son regard se posant d’abord sur l’extrême beauté de la pièce elle-même et si grande…

OOOOO D’avancées en avancées, il contempla les objets entreposés, des lames aux allures d’apparat, des bijoux, des parchemins couverts de symboliques musicales ou encore de lettres diverses… toute l’art de son père résumer en une salle musée…

OOOOO Les yeux se posant sur un étalage impressionnant d’insignes et de toiles, s’émerveillant sur les représentations quasi vivantes tant leur précision était poussée.

OOOOO Et ce tableau, posée sur un piédestal noir, probablement de l’obsidienne, ornement similaire à un diamant sur une alliance…

OOOOO Approchant, il pose ses doigts sur bois cadrant la toile, du cèdre, un bois d’une rare qualité et veiné de platine… marque que l’œuvre était sûrement l’une des plus appréciées de son père…

OOOOO Levant la bougie en prenant garde de ne point causer une catastrophe bien trop commune à se genre d’expédition il trace de haut en bas une vision de la toile…

OOOOO Une pièce au sol parsemée de flaques et aux dalles salies, des jambes racées au teint neigeux parcourues de filaments carmin, sa nudité, fascinant le jeune garçon, son ventre, ses bras toujours tracées de runiques courbes rubis…

OOOOO La bougie monte plus haut… la poitrine de cette femme, des seins menus et pommelés luisant d’une sueur reproduite par un fin coup d’aquarelle…

OOOOO Une légère vue d’ensemble montre que la femme est allongée sur une sorte de chevalet (torture ?) mais le jeu de lumière semble en faire une surface vaporeuse qui donne à la scène une notion mystique…

OOOOO L’halo de lumière de la flamme vacille légèrement, souffletant le visage du portrait d’une prompte vague de lumière, un visage placide, figé des cheveux voletants et ce regard…

OOOOO Un regard profond de terreur et d’une plaisir contenu… une extase temporisée pour le moment d’un peintre…

OOOOO Longtemps, l’enfant regarde le visage, le reste du corps, le visage et encore et encore ce regard… il s’en délecte, ignorant les peurs qu’il aurait du avoir, ce visage que dans les brumes de sa rêverie presque amoureuse il ne reconnaît pas…

OOOOO Une main se pose sur son Ă©paule, il sursaute, faisant tomber de la cire liquide sur le sol de marbre, quittant des yeux lÂ’ÂśuvreÂ…

OOOOO- Fils tu ne devrais pas ĂŞtre iciÂ…

OOOOO La voix était mélodieuse, la femme était belle, vêtue d’une robe argentée, une chevelure longue cascadait sur ses épaules, sa peau semblait laiteuse et ses yeux perçants, sa mère, comme il la chérissait… mais cette fois il jeta sur elle un regard de dévotion, car il venait de reconnaître le modèle du tableau… se blottissant contre elle, ne pouvant dire mot… il la suivit hors de la pièce qui fut refermée… fermant définitivement la vision de l’art caché de son père…

OOOOO L’enfant garderait ce souvenir, analysant dans son esprit les relations avec les contes, certains bastion, comme l’était cette cité de Sombre garde, abritant elle-même le manoir de sa famille qui lui-même complice abritait cette salle… et ce tableau ne devaient pas restés inviolés…

-----------

Ainsi ce finissait ce texte...

Par Aina HarLeaQuin le 28/8/2002 Ă  21:14:03 (#2048375)

Apprécie toujours autant. Se demande si le jeune garçon donnera un jour une suite à l'oeuvre paternelle.

Par Ysthar le 29/8/2002 Ă  10:44:21 (#2051366)

Lors de ces longues périodes creuses que l'on nommait parfois ennui, je m'étais pris le droit de revenir à la bibliothèque et lors de l'un de ces voyages j'avais pu appercevoir cette Dame aux ailes nacrées...

Cette dame qui semblait toujours être une des premières à tourner les pages de mes livrets...

Quoi qu'on en dise, dans de sinistres préjugés, l'esprit ne manquer pas...

Cette fois ci, je repartis en esquissant un sourire, inutile de déranger...

Par Khaelon Lloth le 29/8/2002 Ă  12:18:58 (#2052033)

Tres bien Ă©crit.:lit: :amour: :merci:

Par Ibuki Tribal le 29/8/2002 Ă  13:47:32 (#2052843)

*adore* :lit: :amour:

Par Ysthar le 29/8/2002 Ă  16:39:27 (#2054257)

Merci pour tout les encouragements :) et pour la lecture aussi :)

PS: La suite arrive

JOL Archives 1.0.1
Par Mind