Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contrĂ´le

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

Pensées d'un soir

Par Zaarda le 27/8/2002 Ă  2:18:10 (#2035166)

La porte de l’humble cahute s’ouvre en grinçant, et laisse filtrer la douce clarté du jour tombant. Une silhouette se profile dans l’encadrement, une femme, les cheveux dénoués, le dos orné de grandes ailes que l’on devine blanches à la lueur parcimonieuse du soir couchant.
La porte se referme, la femme s’avance dans la pièce meublée de façon spartiate. Elle allume une bougie de suif dégageant une légère fumée parfumée au herbes odorantes, senteur de menthe poivrée et de miel.
Elle s’assied à la table, tire une plume d’une petite boite ouvragée, et fouille à la recherche d’un parchemin vierge. Le seul qu’elle trouve a maintes et maintes fois été gratté, la texture en est devenue presque translucide, mais il fera un bon support malgré tout. D’une plume agile, elle trace en longues lettres ces quelques mots.


Sentiment inconnu, que viens tu faire en mon cÂśur
Moi, si tendre ingénue, ne signais-je là mon malheur ?
Un jour croisé, le lendemain aperçu
J’ai souhaité lui parler, nous nous sommes revus.

J’étudiais sagement, mon destin était tracé
Pourquoi si brusquement ais je écouté ma curiosité ?
Fureur de connaissance, savoir infini
Future souffrance, Ă  jamais incompris Â…

Une robe noire, des yeux emplis de tristesse
Un si grand savoir, une réelle noblesse
Tout en lui était différence
Jamais ne se fier aux seules apparences.

Des plumes brillantes, mais couleur de nuit
Une voix confiante, un rire qui sÂ’enfuit
Il me faisait peur, mais jÂ’ai su apprendre
Malgré ma frayeur, à bien le comprendre.

DĂ©sormais je le sais, je vais suivre sa voie
Etre à ses cotés, me plier à ses lois
Œuvrer pour le bien de l’humanité
Espérant enfin racheter le passé.

Mon cÂśur bat trop vite, je ne comprends plus
Ce désir qui m’agite, cette folie qui me tue
Est-ce cela aimer, je ne le sait point
Mais j’ose espérer le savoir enfin.


Une fois les mots tracés, elle repose sa plume, la range dans le coffret, regarde une derniere fois le parchemin, le laissant sécher pres de la bougie, esperant qu'il s'impregne de son odeur.
Elle ecoute le feu qui crépite dans l'atre, range quelques menus objets, puis revient vers la table. Se saisiant du parchemin enfin sec, elle le roule délicatement, l'attache d'un lien de paille tréssée, et le range dans son sac.
Qui sait, peut etre un jour sera t'il entre les mains de celui à qui il est destiné ...

Par Delorfilia le 27/8/2002 Ă  3:39:47 (#2035349)

:lit: Wahouu ! fifiiiii ! :D :chut:

Par Ibuki Tribal le 27/8/2002 Ă  14:50:35 (#2037848)

Wouh... joli... :lit: :amour:

Par Emorex le 28/8/2002 Ă  2:31:40 (#2042565)

:ange:

Par Khorn-Darken le 29/8/2002 Ă  1:04:03 (#2049869)

Magnifique Zaarda =)) *aimerait pouvoir en faire autant*

Par Phoenix Ardent le 29/8/2002 Ă  2:24:56 (#2050176)

*lit discrètement* :chut:

Par Filnor le 29/8/2002 Ă  16:36:19 (#2054228)

:amour: :amour: :amour: ;)

Par Zaarda le 13/9/2002 Ă  1:40:01 (#2148213)

Désormais, le parchemin est entre les mains de celui à qui il etait dédié. Que le destin s'accomplisse...
Elle clos les yeux, il peut en prendre connaisance, elle est loin de lui, enfin, pas si loin, juste perdue dans ses songes.
Si proche aussi, ceux ci la poussant à ses cotés chaque nuit qui passe.

JOL Archives 1.0.1
Par Mind