Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contrĂ´le

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

La tragédie d'un rodeur

Par Lagh le 19/8/2002 Ă  0:41:30 (#1981791)

*Le druide assis a sa table ouvrit un livre et commenca a lire a ses amis assemblé autour de lui*

Un couple se promena un jour dans la forêt. Ils découvrirent un petit enfant dans une sorte de panier en osier. Le couple qui souhaitait depuis toujours un enfant le recueillir et l’élevèrent. L’enfant grandis et devînt rigoureux. Le couple été des amis des druides. L’enfant devint un excellent rôdeur, fort, rapide, vif d’esprit, sage et savant bien appréhender le danger.
Un jour un druide vint voir le couple. Il vit alors l’enfant et eut un coup au cœur. Il regarda ses 2 amis et leurs parla a part. Quand le druide s’en alla, le jeune enfant revînt. La mère ettreignit l’enfant en pleurant et lui dit ces mots : « même si tu n’es pas notre véritable enfant, sache que nous t’aimons comme de vrais parents. Si un jour tu dois affronter le monde sache que les druides t’aideront ».


Par Lagh le 19/8/2002 Ă  0:54:42 (#1981858)

Un jour hélas, l’enfant devenu adulte au petit matin sortis de sa chambre pour s’attabler et manger son petit déjeuner. Mais au lieu de voir la table dréssé et prête, il vit ses parents baigner dans le sang. Le jeune rôdeur devint furieux, il prit une hache servant a couper du bois et sortit. Il se rua dehors. Il n’eut le temps que de voir une ombre qui laissa tomber par terre volontairement un bout de papier. Le rôdeur s’élança. Il vit sur le papier un étrange symbole… une sorte de trident recourbé. L’ombre avait disparu. Le rôdeur cria a travers la forêt qu’il se vengerai.
La première chose que fit le rôdeur fut d’aller voir les druides.
- Bonjour mon enfant lui dit celui qui était allé voir ses parents.
-Bonjour, dit-il d’un air coléreux , je suis venu solliciter votre aide…
-Nous ne pouvons rien faire pour toi, nous savions que tes parents adoptifs étaient comdamnés a mourir.
-Vous le saviez et vous nÂ’avez rien fais ?
-Nous ne le pouvions pas. Tout cela était écris et il nous était impossible d’intervenir. Si nous l’avions fais cela n’aurai fais qu’augmenter le nombre de morts. Sache que l’homme que tu as rencontré et ton frère jumeaux…
-mon frère jumeaux ?
-Oui… cet homme a décidé d’érradiquer toute forme de vie
-Pourquoi ?
-Tout simplement parcequ’il pense que toute chose existant ici bas souffre. Il pense qu'il est de son devoir d'éradiquer toutes formes de vie pour qu'elles ne souffrent plus. Il veut tout bonnement détruire notre monde.
-Je me fiche que ce soit mon frère jumeaux ou pas, je vengerai ceux que je considère comme mes véritables parents. Eux ils ne m’ont pas abandonné.
-QuÂ’attends-tu de nous alors ?
-Je veux que vous faites de la hache de mon père une arme magique qui me permettra de tuer mon frère.
- Très bien dis le druide, je le ferai pour toi… Mais laisse moi néanmoins qu'en suivant cette route tu souffriras énormement ....
-Si c'est le prix a payer pour remercier les gens qui m'ont sauvé, et elevé alors je suis pret a le payer. Mais j'ai une question... pourquoi mon frère jumeau ne m'a pas tué?
Le druide versa alors une petite larme
-Tes parents se sont sacrifiés pour toi. Tu aurais du mourir a leur place d'apres les oracles, mais ils nous ont demandé d'invoquer un rituel qui leurs permettraient de mourir a ta place...
Le rôdeur resta quelques instant interdis... Ces parents adoptifs lui avaient sauvé la vie deux fois...
-Je veux partir le plus tôt possible, répondit-il

Par Ines Elros le 19/8/2002 Ă  10:11:27 (#1983286)

:lit: :lit: :lit:

Par -Dark Valygar- le 19/8/2002 Ă  12:34:19 (#1984021)

:lit: :lit: :lit: :lit:

Par Sarevok Valygar le 19/8/2002 Ă  15:56:13 (#1985355)

:lit:

Par Lagh le 19/8/2002 Ă  23:52:13 (#1987991)

Le rôdeur partit le lendemain a la recherche de son frère en marchant sans but. Bientôt il rencontra un homme habillé tout en armure. Le rôdeur reconnut la marque de son frère sur son bouclier. Le jeune homme ne lui demanda même pas son identité et fonça sur l’homme la hache levé. Un long combat s’en suivit. Finalement, l’arme magique enchanté par le druide mit fin au jour du guerrier en armure. A bout de force, le rôdeur tomba sans force par terre, meurtri dans sa chair. Ses yeux se fermèrent….
Quand il les réouvrit il était dans une petite maison en bois. Une jeune femme le soigner. Le rôdeur sentis soudainement son cœur battre plus fort. Mais il se rappella bientôt ce qui venait de se passer. Il tenta de se lever mais ce fut pour repartir accomplir sa vengeance. La jeune demoiselle lui pria de rester un peu couché. Le rôdeur ne pu refuser a la jeune fille. Le rôdeur se sentait comme brûlé de l’intérieur, d’un autre feu que celui de la haine. La nuit tomba bientôt. Il ne pouvait plus bouger son corps mais grâce a la présence de la jeune fille il sentait son corps moins lourd. Le lendemain, le rôdeur avait repris ses forces et proposa a la jeune fille d’aller lui chercher a manger dans la forêt.
Dans la forĂŞt, il vit un homme en robe rouge sÂ’approcher de luiÂ…
-Bonjour mon frĂŞre
-Bonjour mon ami druide lui repondit le rodeur
-Je suis venu t’apporter une prophetie raporter par les vents. Tu va combattre celui qui a tué tes parents, tu vas affronter le mal qui veut détruire Nature, mais sache qui si tu dois mourir ce sera a cause de la femme que tu aimes…
Le druide s’en retourna. Le rôdeur resta là, songeur ne comprennant pas très bien. Mourra t’il pour elle ou est ce que ce serai elle qui le tuera ? Quand son visage lui revînt a l’ésprit il ne pus imaginer qu’un telle créature put le tuer.

Par Lagh le 20/8/2002 Ă  0:17:25 (#1988129)

Le druide revînt au près de ses frères. Il savait que cette prophétie ne changera pas le destin… mais le rôdeur devait savoir…

Le rôdeur s’en revînt. La jeune demoiselle décida de conter son histoire autour de la table à son hôte. Elle était une prêtresse de sylienne. Elle vivait recluse car des personnes en voulaient a sa vie. Le rôdeur lui pris la main et dans un souris lui promis qu’il la protégerais au péril de sa vie. La pretresse fut très surprise d’entendre cela. Son cœur fit un sursaut, et elle commenca a sentir a elle la flamme de l’amour bruler quand elle vit le sourir du jeune homme. Un sourire a la fois triste, déterminé mais plein de tendresse…

Les deux décidèrent de faire route ensemble, la jeune sylienne savait en effet d’où venait le frère jumeaux du rôdeur. Un gang de bandits tuer nombres de personnes non loin, ils en déduirent qu’il s’agissait d’eux. Il s’aventurère dans la foret plus profondément. Un homme en armure sortis brusquement des bosquet. Il portait lui aussi le symbole d’infamie. Le rôdeur sortis son arme et le tua d’une facilité déconcertante. Ils continuèrent leurs routes…

Les deux âmes continuèrent a parler dans la nuit… Mais voilà que le froid de la nuit devenait de plus en plus mordant. Les deux âmes qui se sentaient l’une et l’autre seuls et tristes se rapprochèrent. Le jeune rôdeur était devenu un homme, un désir charnel brûlé en lui. Ces deux êtres desiraient seulement partagé, rendre ce moment inoubliables… et qui sait sur cette route si dangereuse, il serait peut être mort demain. Les étoiles brillaient alors aussi fort que leur amour.

Par Lagh le 20/8/2002 Ă  0:18:02 (#1988133)

Le lendemain, la pretresse se réveilla nue et enlacant le rôdeur. Elle lui murmura a l’oreille qu’elle allait chercher du bois. Elle s’habilla et s’éloigna du campement. Mais bientôt un homme la surpris. Il faisait partie des hommes du jumeau du rôdeur. Il saisit la femme et l’enleva. Il l’amena dans un grotte. Bizarrement la femme ne tremblait pas. Le jumeaux enroulé dans sa robe et cape noir s’approcha de la femme. Il lui sourit et lui dis.
-En ce moment même tout mes hommes ont encerclé votre campement. Si tu ne fais pas ce que je te dis ton amant mourra
- Je ferais tout ce que vous voulez mais ne le tuez pas !
L’homme lui tendis un drole de sceptre et lui dis : « Va me drainer l’energie des druides et des cercles avec cela ».

En voyant que la pretresse le rôdeur s’inquieta et decida d’aller plus en avant. Là il rencontre quelques hommes en armures et se jetta sur eux, les tuant facilement. Il demanda a l’un où se trouvait la jeune femme et on lui répondit qu’elle était partis tuer les druides.

Par Lagh le 20/8/2002 Ă  0:22:28 (#1988151)

Le druide dans sa robe rouge regardait les feuilles voler.
-Mon frère, nous sommes prêt a nous battre
-Pas moi hélas…
-Ne tÂ’en fais pas les esprits vont nous proteger.
-Mais qui va les proteger
La pretresse sortis de la foret et s’approcha des druides. « Désolé je dois vous tuez pour le proteger… » La femme projetta alors une boule d’énéergie sur eux. Le druide de Fellil leva son sceptre et rideau de vent se souleva la détournant.
-Jeune fille, répondit le druide en robe rouge, nous ne pouvons te laisser drainer Nature comme tu le souhaite, même si ton vœu et pur et bon en lui même… Pose cette arme et viens nous rejoindre
-Non, repondit-elle, il a juré de me protéger, je ferai de même pour lui !
Soudain sortis des fourrés le rôdeur. Il était ensanglanté.
- J’ai croisé les hommes de mon frère. Celui-ci n’est pas loin ! Je suis venue réclamé ma vengeance !
Il eut un coup au cœur en voyant la femme qu’il aimait combattre. Il compris alors que c’est de la main de la femme qu’il devait mourir. Le soleil déclina. La lumière donna une lumière étrange a la scène. La femme laissa tomber son sceptre et se jetta aux pieds du rôdeur lui expliquant tout. Soudain un mage sous les ordres du frère jumeaux s’empara du sceptre et hurla « Je drainerai Nature, même si cela doit me couter ma vie et mon âme ». Tout les éléments se drésserent alors, Dehom, Mirham … tous les éléments protéger le cercle sous les appels de tout les adorateurs de Nature. Les deux amants ne pouvait se tenait enlacé… Mais soudain le jumeau leva sa main et lança un boule de feu qui vînt frapper le couple. Mais la jeune prêtresse se leva brusquement protégeant le rôdeur. Elle tomba morte. Pendant une seconde tout s’arreta… Un adorateur tenta de sortir mais s’arreta lorsque le druide en robe rouge lui expliqua que si il faisait cela la protection tomberait et tous mourrèrent.
Des hommes sortis de bois en arme. Le rôdeur releva la tête dans un cri, le regards haineux… Sa hache brillait. Il la leva et une lumière en jaillit tuant les hommes de mains de son frère.
-le danger est passé dit un adorateur de Nature au druide en cape rouge
-Oui mais c’est désormais leurs combats.
Le jumeau sortit des ombres et fit tomber sa cape.
-La bête c’est enfin réveillé
-Pour ton plus grand malheur
-Je suis le seul a pouvoir te tuer
-Je te renvois le compliment. Je réclame ici et maintenant vengeance ! Le destin ne m’a laissé qu’une seul voie, celle qui mène a ta tombe.
Les 2 hommes se jetèrent alors l’un sur l’autre l’arme au poings. Des étincelles jaillirent des armes qui s’entrechoquaient, ponctué ici et là par des sorts projeté. Mais l’épée du jumeau maléfique se planta dans le tronc du rôdeur tandis que celui-ci le décapita. Il tomba a la renverse. Le druide en robe rouge se précipité vers lui. Il le regarda l’air réveur et lui dis
-La vie nÂ’est quÂ’un rĂŞve dont on ne se reveile jamais.
Le druide regarda et les Ă©toiles
-Ce soir aussi les Ă©toiles brillent Ă©trangementÂ…


-Ici s'arrête l'histoire du fils de mes amis, dit le druide assis au milieu de ses frères en enlevant soigneusement une feuille de sa robe rouge. J'aurais tellement voulu l'aider plus que je ne le fis à l'époque...

*Le druide se releva, salua ses frères et repartis dans son humble. Là il ouvris un coffre férmé soignesement où se trouvait une hache ...*

Par -Dark Valygar- le 20/8/2002 Ă  12:04:44 (#1990143)

:lit: :lit: :lit: :lit:


*Dark qui n'a toujour pas finit de lire* :p

Par JimmyMcdie le 20/8/2002 Ă  13:06:12 (#1990493)

Wow d habitude je ne lis pas les post comme celui ci,mais la je me suis laisse emporter,je n ai qu une chose a dire.

A quand la suite ?
il se passe quoi une fois qu il a sortit la hache?:lit:

Par Ines Elros le 20/8/2002 Ă  17:46:52 (#1992210)

:lit: :lit:

Par Lagh le 23/8/2002 Ă  14:09:18 (#2012170)

Merci humblement
:merci:

JOL Archives 1.0.1
Par Mind