Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contr√īle

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

Recherche

Par Shiyrza de Myrs le 18/8/2002 à 20:02:21 (#1980336)

Me voilà à l’aube de mes 17 ans, bien que je soit encore très jeune, j’ai toujours voulu voir au delà de mon propre présent, car il ne fut jamais glorieux ni heureux.
Je suis née par une belle nuit d’hiver, la lune et toute l’immensité stellaire semblait bénir cette naissance, en effet je naquis sous une bonne ascendance et mes parents étaient très fiers de moi, je me souviens encore que ma mère me murmurait souvent que j’étais une magnifique enfant.
Tout semblait sourire à ma famille, tout d’abord mon père était le premier chancelier de sa Royale majesté Virca III, Reine d’Irvas et des frontières océanes, c’était une noble guerrière au cœur pur qui défendait et régnait sur nos terres avec diplomatie et rigueur.
En Irvas, la femme avait une grande importance, c’est elle qui avait le plus de droit et de pouvoir, elle était respectée, admirée, bien plus que les hommes.
La Reine Virca portait en grande estime notre famille, et elle était d’autant plus ravie qu’après 3 garçons, mes parents aient enfin une fille.
La D√©esse protectrice d¬íIrvas √©tait Mheliyanah, une arch√®re redoutable, elle veillait sur le ciel √©toil√©, sur la nuit, prot√©geant les pauvres et les d√©munis, mais aussi les √Ęmes g√©n√©reuses. Cependant peu connaissaient sa face cach√©, plus √©trange et mal√©fique, il semblait qu¬íelle prot√©geait aussi les voleurs, les assassins, et tous ceux qui utilisaient les ferveurs de la nuit pour accomplir leurs actions.
Ma mère était sa Grande Prêtresse, elle était finalement un peu comme notre Déesse, douce et tendre d’extérieur mais mystérieuse et plus maléfique d’intérieur, pour tout vous dire, le peuple craignait et redoutait ma mère.
Mes deux fr√®res a√ģn√©s √©taient d√©j√† de forts guerriers, dont l¬íun √©tait Sergent aupr√®s de la garde personnelle de la Reine, le dernier commen√ßait √† peine sa formation de Sorcier magicien au Palais du Savoir.
Lorsque je fus apte √† marcher, mon √©merveillement √©tait √† son comble en d√©couvrant les terres d¬íIrvas, c¬í√©tait une belle √ģle ou la nature √©tait florissante et g√©n√©reuse, je savais que M√®re Nature √©tait tr√®s pr√©sente, et je fus attir√©e par ses vertus.
Cependant ce qui √©tait beau √† mes yeux ne l¬í√©tait pas pour les autres, en effet, tous semblaient porter sur moi un regard de haine et de jalousie, s√Ľrement parce que j¬í√©tais la jeune pr√©f√©r√©e de la Reine et que la Voix de Mheliyanah me gardait une tr√®s bonne place au sein de sa pr√™trise.
Lorsque enfin j¬íarrivais √† mes 6 ann√©es et que je pouvais jouir de la connaissance des plus grands √©rudits de mon royaume, je sentis le poids de ne pouvoir se confier, je ne sortais jamais, prisonni√®re de ce palais de glace et d¬íargent et je ne pouvais voir aucune enfant du village. Alors je me mise √† apprendre, apprendre, inlassablement, aupr√®s des Anciens d¬íIrvas qui m¬íapprirent tout sur la magie, qu¬íelle fusse mal√©fique ou bienfaisante. A l¬íaube de mes 10 ann√©es, le monde autour duquel j¬íavais appris √† m¬í√©panouir s¬íeffondra, mon p√®re venait de mourir d¬íune maladie soudaine et mes 2 fr√®res a√ģn√©s √©taient morts en combattant.
Le dernier avait été envoyé loin dans une maison spécialisé dans la magie noir, ne me restait plus que ma mère, prise elle aussi d’une maladie incurable.
Un jour elle me fit venir à son chevet, je me souviens bien de ce jour, c’était un beau matin de printemps et les oiseaux annonçaient encore un été fabuleux. Lorsque j’avais regardée dans ses yeux, j’avais compris que c’était finit, en un regard, la dernière flamme d’espoir s’éteignait peu à peu.
¬ę Ma fille, me dit-elle, tu as compris qu¬íil ne me restait plus tr√®s longtemps.. j¬íaimerais cependant t¬íen apprendre plus sur ta famille. Ma m√®re √©tait une Reine Nymphe et r√©gnait sur les Oc√©ans avec Sylbar, Dieu des mers, elle s¬íappelait Lotus de Myrs, et eut quatre filles : Lys, Myst, Lyane , et moi. J¬íai quitt√©e depuis longtemps le monde que m¬íavaient pr√©destin√©s mes parents, cependant il me reste une s¬úur, je crois, elle est pr√©sente sur une terre nomm√©e Althea. ¬Ľ
Elle me montra un livre sur un √©tag√®re et dit de l¬íouvrir qu¬íau jour de mes 15 ans, j¬íouvris donc ma sacoche et glissai le livre, je m¬íapprochais √† nouveau de son lit, les yeux embu√©s de larmes et m¬í√©croulais √† ses cot√©s, pleurant de toute mon √Ęme.
Voilà qu’était partit la dernière personne que j’aimais, que j’avais chéris si longtemps, heureusement la Reine Virca me prit sous son aile et j’acceptai de devenir sa fille adoptive.
Tout semblait à nouveau me sourire, pourtant …
Un jour d’hiver, il y eut une énorme bataille en Irvas, les hommes se rebellaient contre l’autorité grandissante de la femme en ces terres. Il y en avait des centaines, des milliers, tous armées jusqu’aux dents et devenus des fous sanguinaires.
Ils commen√ßaient √† envahir le palais et la Reine n¬íeut le temps de me cacher , nous f√Ľmes donc toutes emprisonn√©es, sans r√©sistance aucune, dans les ge√īles du palais.
L¬íorage grondait, Mhelyannah semblait se d√©lecter de tant de sang, plus rien ne semblait la contr√īler, elle d√©versait √† son tour la foudre sur ses pr√™tresses et championnes.
Chaque soir la prison se vidait peu √† peu, les femmes qui ne c√©daient aux d√©sirs impulsifs des hommes se faisaient pendre et ne revenaient que celles souill√©es et honteuses. La Reine fut forc√©e √† travailler nuit et jour sous la pluie battante et les coups de fouets, elle qui √©tait si grande et fi√®re sur son tr√īne d¬í√©b√®ne, se retrouvait en l¬íespace d¬íune seconde, appauvri, sale, et faible.
Je me souviens des cris plaintifs des bébés qui naissaient dans la prison, des pleurs des femmes dépourvues et qui ne savaient pas même de qui étaient leurs enfants.
Nous étions toutes battues à mort, je ne comprenais pas toute cette haine, les femmes avaient-elles donc déversé autant de hargne envers les hommes pour qu’ils se vengent ainsi ?
Au l’aube de mes 14 ans, on m’envoya vers une section extérieur ou je devais travailler sous les coups de fouets, aux cotés de ma mère adoptive.
Puis un soir, elle me fit venir pr√®s de sa couche, elle √©tait fi√©vreuse et p√Ęle, je compris √† nouveau qu¬íil ne restait en elle qu¬íune √©tincelle de vie. Elle souleva le pan de sa robe dechir√©e et en tira un livre, elle me le tendit, c¬í√©tait le livre que m¬íavait laiss√©e ma premi√®re m√®re sur son lit de mort, puis c¬íest dans un dernier sourire qu¬íelle s¬í√©teignit sous mes yeux.
Je devins alors folle, hurlant dans la prison, crachant sur les gardes, les mordants, me débattant, puis à la fin de cette oraison funèbre, je m’évanouissais sur le sol froid et humide de la prison.
Lorsque je me reveillais, j’étais dans un cachot morne et vide, il faisait froid et je tremblais de tout mes membres, puis dans mes ténébreuses pensées, je me souvins de la date de mon anniversaire, il me semblait que nous étions le 3eme jour d’Aman, à laudes, aujourd’hui j’avais 15 ans et je pouvais ouvrir le livre tant espéré de ma mère.
Je le sortis de ma sacoche et l’ouvris, les pages étaient vides et déchirées, seule une petite note gisait à la fin de l’ouvrage, c’était ma mère qui l’avait laissée, je lus :
¬ę Ma petite Shiyrza,
Tu es à présent seule et je souhaites que tu ailles chez ta tante Lys de Myrs qui habite en Althea, ce sera facile de la retrouver, va vite ma fille,
Je t’embrasses,
Ta tendre m√®re, Clytemnestre de Myrs. ¬Ľ
Je serrais la note et regardais le plafond, comment aller en Althea ? ce devait être loin et j’étais emprisonnée ici..
Je montais sur une chaise et regardais dehors, il faisait beau, mais la Nature semblait délaisser les doux rivages d’Irvas, pourtant j’entendais le murmure des arbres qui me susurraient :
¬ę Va, jeune Shiyrza, va ¬Ľ
Je souris et me décidais enfin, je devais tout tenter, plus rien ne me rattachait ici et je n’avais rien à y perdre.
Soudain la porte s’ouvrit, c’était un garde, il me regarda d’un œil emplit de désir, bien sur au fur et à mesure des années, j’étais devenus une belle jeune fille et les gardes n’attendaient que le jour de mes 20 ans ou ils auraient tout pouvoir sur moi. Il me balança une écuelle, et referma la porte avec un rire cynique.
Je regardais le bol, la nourriture √©tait froide et √Ępre, je n¬íavais d√©j√† plus faim depuis 4 jours, je devais agir vite.
Au cour de mes années d’apprentissage, j’avais appris à léviter et à utiliser les forces étranges et obstrues, je me concentrais alors et réussis à écarter les barreaux, puis lévitant doucement, je me posai sur le sol.
Le port était à quelques pieds de la, je devais me faire remarquer le moins possibles, et me faufilant à travers les ruelles, je découvris un bateau qui levait les amarres.
Je regardais les hommes avec une crainte et une haine incontr√īlable, pourtant je devais monter √† bord, et ne pas penser aux mis√®res qu¬íon m¬íavait faites, je r√©ussissais ainsi √† soutirer la destination au capitaine : Althea, je me cachais alors dans la cale et attendit le d√©part, en regardant une derni√®re fois la Nature √† qui je devais tant.
Les jours étaient longs sur le bateau et je travaillais en tant que jeune mousse, seulement les coups de fouets n’étaient pas la, et j’étais heureuse de travailler.. dans ces conditions.
Lorsque enfin je posais le pied sur Althea, cela faisait 6 mois que je voguais à travers les flots, l’air frais du large me redonna l’espoir et je quittais ainsi le port, m’engouffrant dans la foret.
Je suis rest√©e une ann√©e et demie dans la foret, d√©couvrant les plaisirs de la Nature qui √©tait si florissante en ces terres, j¬íavais appris √† conna√ģtre le langage des animaux, le murmure des arbres¬Ö

Aujourd’hui j’ai quittée Mère Nature pour rechercher ma tante Lys de Myrs et essayer d’oublier une partie de mon passé..
Cependant, si quelqu'un saurait ou la trouver, cela m'aiderait sans aucun doute.

Par Seleno Love le 18/8/2002 à 20:46:25 (#1980607)

un peu eloigné, l'homme écoutait l'histoire de la jeune demoiselle, il lui semblait , un jour, avoir entendu ce nom..Lys de Myrs..il se mit en route, il se devait d'en etre sur

Par Shiyrza de Myrs le 19/8/2002 à 11:02:09 (#1983472)

Ne voyant personne interessé par sa requète, la jeune femme quitte la ville et s'engouffre dans les bois, peut-être trouvera t-elle la réponse dans le murmure des arbres, Mère Nature s'interessait plus à elle que les humains de ces environs... après tout elle ne savait pas encore ou elle était tombée..ni ce qui l'attendait..

Par Ame Dahast le 19/8/2002 à 13:07:12 (#1984212)

*aperçoit la jeune fille, seule, au milieu de la forêt*
Bonjour Demoiselle, j'ai entendu votre histoire, et j'espère que vous trouverez vite votre tante.
Malheureusement je ne connais pas de personne portant ce nom, mais je vais essayer d'en parler autour de moi, peut être que cela pourra vous aider...
Ces terres sont dangereuses et les gens qui y habitent parfois cruels, mais comme partout hélas... et la dure vie que vous avez eu jusqu'ici vous aura préparé à bien pire je pense.
Ne pensez pas que les hommes soient ici comme ceux que vous avez fui, il y en a de bons et de mauvais, mais je pense que bien peu seront aussi cruels que ceux l√†... Bien triste pays que le v√ītre.
Je pense qu'ici les hommes et les femmes bénéficient à peu près des mêmes droits, vous vous en rendrez compte par vous même.
Ne vous isolez pas ici, retournez dans les villes et parlez aux gens autour de vous, ce sera la meilleure solution pour vous intégrer et retrouver celle que vous cherchez.
Allons venez, suivez moi *lui tend la main*

Par Shiyrza de Myrs le 19/8/2002 à 13:19:12 (#1984292)

Regardant la Dame, elle hesite à lui prendre la main, puis pensant qu'elle avait raison elle la suivit à travers la route qui menait à la ville.
Elle la regarde alors avec emerveillement, cela faisait bien longtemps qu'elle n'avait vu de Dame aussi belle et élegante que celle-ci.. et sans se détacher de son regard, elle lui demanda.

-Êtes vous sur que.. les hommes ici.. j'en ai vu en ville avec des aires étranges, tout de noir habillé.. ils m'ont rappellés ma terre, mais avec leurs grandes ailes d'ébène, ceux la avaient l'air plus terrifiants..

Elle serra la main de la dame et la regarda avec un oeil emplit de questions qui fusionnaient dans son esprit..

-Vous aimez la Nature vous aussi?

Par Lagh le 19/8/2002 à 13:35:11 (#1984424)

*entend Fellil lui raporter les paroles d'une jeune dame*

Hum, mettons nous en route, peut etre que le druide que je suis pourra l'aider.

*s'en va rencontrer la jeune personne guider par un oiseau*

Lys de Myrs

Par Loviath le 19/8/2002 à 13:36:24 (#1984432)

la longue silhouette alanguie sur le sol tapissée de feuilles mortes se releva tout d'un coup, les yeux biens ouverts et ses ailes noires fretillantes de curiosité. Le Nephilim avait laissé errer son esprit a travers l'althea et entendu l'histoire de la jeune fille au hasard d'une taverne. Il se concentra et localisa la jeune Shiyrza, avant de la contacter

Demoiselle, d'aussi longtemps que remonte ma memoire, et cela se chiffre en sciecles, je n'ai jamais entendu parler d'une femme nommée Lys, ni plus d'une famille De Myrs. Mais bien entendu, je ne suis pas doté d'une conscience universelle, et l'existence de vostre tante a pu m'Echapper, bien que je soit porté a en douter

satisfait par le doute semé par son message psychique, le nephilim s'etend a nouveau sur son lit de feuilles. Il n'en bougera pas tant que la croissance de ses ailes ne sera pas achevée

Par Olivier Lyhrel le 19/8/2002 à 13:57:34 (#1984586)

Au hasard d'une taverne, il découvrit cette lettre, après lecture, il décida de contacter cette jeune fille.

Shiyrza, Je ne connais malheureusement pas Lys de Myrs...
Auriez-vous d'autres indications sur elle?

Je serais ravi de vous aider dans vos recherches, mais prenez garde, les terres d'Althéa sont pleines de dangers.
N'hésitez pas à me contacter.

Puisse la lumière d'Artherk vous guider dans vos recherches.

Repliant la lettre, il la donna avec quelques pièces d'or à un messager chargé de trouver la jeune fille.

Par Ame Dahast le 19/8/2002 à 13:59:46 (#1984602)

*sourit à la jeune fille*
Non, malgré leurs longues ailes noires et leur air sévère, ces hommes ne sont pas tous mauvais... Je vous en présenterai quelques uns qui méritent d'être connus, et vous redonneront confiance en les hommes, du moins je l'espère.

*aperçoit Lagh*
Pour répondre à votre autre question, je ne suis pas une adepte de la Nature, du moins par ma religion, mais je me sens très proche de tout ce qui la concerne. Mais j'aperçois quelqu'un qui pourra vous en dire long sur ce sujet. Venez *sourit*
Lagh, je voudrai te présenter une jeune fille qui pourrait avoir besoin de ton aide et de celle de tes frères druides. Elle se nomme Shiyrza. Nous nous rendions en ville, peut etre pourrais tu nous accompagner un bout de chemin ?

Par Shiyrza de Myrs le 19/8/2002 à 14:08:19 (#1984680)

Tout en se baladant avec la Dame, elle recoit à travers sa pensée un message d'un homme étranger.

-Peut-être ma mère s'est-elle trompée.. ma tante vit peut-être sur d'autres terres, mais.. il n'y a pas plusieurs Althea à ce que je saches...

Elle se tourne vers la Dame et lui tend son livre.

-Il y a des choses que je n'ai pas pu lire dans ce livre, comme des écritures gravées, ce sont peut-être des informations sur ma tante, je ne sais pas, ca pourrait nous aider..

Elle voit arriver un messager à cheval et se cache derrière la dame en appercevant l'homme.

"Damoiselle Shiyrza de Myrs? " demanda t-il

"Moui.. c'est moi" dis-je.

"Messire Olivier Lyhrel vous aidera volontier dans vos recherches si un jour vous le rencontrez, cependant il vous conseil d'être bien prudente en ces terres."

Puis il s'inclina et partit à travers les monts.


Elle quitta alors ses pensées et regarda la Dame.

-Vient, dit-elle, je vais te présenter.

Elle regarda avec crainte l'homme devant elle, bien sur il paraissait bon et sage, mais qui sait ce que peut cacher un visage d'ange..

Par Ame Dahast le 19/8/2002 à 14:26:36 (#1984827)

*ouvre délicatement le livre que la jeune fille lui tend*
Hmm non, je ne vois pas ce que cela peut vouloir dire... Il faudrait quelqu'un qui ait beaucoup voyag√©... Peut √™tre A√ęrandis, s'il s'est remis de ce qu'on lui a inflig√©... Nous allons essayer de le trouver lorsque nous serons en ville.

*écoute le messager et sourit*
Olivier est quelqu'un de charmant, nous irons le voir aussi. Je le connais depuis longtemps.


R√©fl√©chis par o√Ļ entamer les recherches sur cette femme... Lys de Myrs

Par Shiyrza de Myrs le 19/8/2002 à 14:34:39 (#1984880)

Recuperant son livre, elle regarde la dame.

-Merci beaucoup de vous occuper de moi, ca faisait longtemps que je n'avais pas eu une bien agréable compagnie.

Elle sourit puis continue son chemin.

-Vous savez, je crois que ma mère m'avait racontée que sa soeur Lys était la seule des 4 filles de Sylbar à s'être tournée vers les Ombres, elle devait vénérer une Déesse semblable à Mhelyanah, enfin je ne sais pas si ca peut vraiment vous aider..

Par Loviath le 19/8/2002 à 14:44:33 (#1984939)

le nephilim ouvre a nouveau les yeux et sourit, puis contacte a nouveau la jeune fille
la D√©esse dont tu parles se nommes S√©l√®ne, et son culte est c√©lebr√© depuis la nuit des temps. elle a rassembl√© aupres d'elle un nombre incalculable d'adeptes a travers les √Ęges, mais le plus grand nombre de ceux ci ont decid√© de demeurer dans les ombres protectrices de la nuit
si ta tante est vraiment une adoratrice de Sélène, tu risque bien de ne jamais la retrouver, car dans la dissimulation les Sélènites sont passés mestres

le nephilim referme les yeux, laissant a nouveau son esprit errer près de ceux des deux femmes

Par Shiyrza de Myrs le 19/8/2002 à 14:51:55 (#1984985)

Elle entend à nouveau l'homme dans son esprit, elle se retourne de toute part pour essayer d'appercevoir son ombre.

Il y a bien ici des magies inconnues pour moi..murmura t-elle

Elle parla à l'homme dans sa tête, en espèrant qu'il entende.

- Vous dites peut-être vrai.. mais les adorateurs de Selene pourront peut-être me renseigner.. si un des leurs se dévoile..

Elle se tourne vers la dame.

-Vous croyez que je la trouverais un jour?

Par Loviath le 19/8/2002 à 15:06:49 (#1985061)

le nephilim, entendant clairement les paroles de la jeune femme, eclate de rire

crois moi, si ta tante est bien Sélènite, elle sait deja que tu est la, et si elle ne se manifeste pas bientot a toi de son propre chef, c'est que tu ne la retrouvera jamais

l'ange noir fait craquer une a une ses jointures, souriant avec satisfaction

Par Ame Dahast le 19/8/2002 à 15:11:01 (#1985086)

*se demande pourquoi la jeune fille regarde partout autour d'elle*
Si ta tante est selenite, ou adoratrice de Mhelyanah comme tu préfères, cela ne va pas être facile de la retrouver...
Mais je connais quelques personnes qui font partie de ce culte, je vais les contacter rapidement pour voir s'ils peuvent nous renseigner.
Nous ferons ce que nous pourrons pour que tu puisses la retrouver, tu as fait déjà beaucoup de chemin pour cela. Je ferai en sorte que tu trouves ici le foyer que tu as perdu, jeune Shiyrza.

Nous allons aller dans la ville de Lighthaven, il y a beaucoup de passage, j'espère y trouver au moins des indices de son passage... Sais tu depuis combien de temps ta tante est-elle arrivée sur ces terres ?
Et une autre question que je me pose aussi... Pourquoi ta mère a-t-elle voulu que tu attendes aussi longtemps avant que tu lises les quelques mots écrits sur ce livre... Il doit y avoir autre chose dans ce livre que nous ne voyons pas...

.

Par Dame-Flo/Lys de Myrs le 19/8/2002 à 15:25:59 (#1985192)

Au royaume des Ombres, la vieille femme regarde avec nostalgie les terres d'Althea ou elle a si longtemps vécue, lorsque soudain elle appercoit une jeune fille errante au coté d'Ame Dahast.
Elle comprit qu'enfin sa soeur lui avait envoyée la jeune Shiyrza, au destin si tragique, mais après tout, que pouvait elle faire maintenant qu'elle avait rejoint l'eternel?
Laissant à Althea le soin de s'occuper de sa nièce, elle disparut à nouveau, la ou personne n'est.

Par Ame Dahast le 19/8/2002 à 15:31:46 (#1985224)

*Arrive enfin en vue de la ville*
Voilà la ville dont je t'avais parlé. Elle se nomme Lighthaven. J'espère que nous trouverons ici des renseignements sur ta tante. Allons voir au temple.
*aperçoit Olivier au loin et l'appelle*
Vois tu cet homme là bas, avec des ailes blanches comme les miennes ? C'est lui qui t'a envoyé ce messager tout à l'heure, Olivier Lyhrel. Il aura peut être trouvé quelque chose...
Sinon j'ai quelques idées de personne à contacter... Nous allons la retrouver ne t'inquiète pas *fait un sourire rassurant à la jeune fille*


*pouvais chercher longtemps*.Merci Flo :ange:

Par Shiyrza de Myrs le 19/8/2002 à 15:34:06 (#1985236)

Elle entend alors l'homme lui répondre à nouveau, terrifiée, elle se sert contre la Dame et lui murmure:

-Quelqu'un nous espionne madame, j'entends un homme qui me parle dans mon esprit, il n'a pas l'air bon et sage..

Puis elle s'eloigne un peu de son visage et dit:

-Ma mère ne m'a jamais beaucoup parlée de sa famille, mais je penses que ca doit faire un bon bout de temps.. cependant si ma mère a vécu longtemps, tout en gardant sa jeunesse, ses soeurs ont du faire de même..
Au fait, je voulais vous demander, quel est votre nom?

Par Olivier Lyhrel le 19/8/2002 à 15:40:56 (#1985276)

Après avoir interrogé nombre de ses amis, écris des lettres, et effectué de nombreuses recherches parmi ses livres, il avait retrouvé plusieurs fois ce nom de Lys de Myrs.

Mais comme d'autres, même si ce nom ne lui paraissait pas inconnu, il avait du mal à se souvenir précisément.

Après un rapide message télépathique a Ame, il se mit en route pour Lighthaven, espérant les rencontrer pour voir si elles avaient appris plus...

Par Ame Dahast le 19/8/2002 à 15:49:57 (#1985326)

Ne t'inquiète pas Shiyrza, beaucoup de personnes ici ont le pouvoir de communiquer par télépathie, tu t'y feras et tu apprendras à te servir de ce pouvoir toi aussi. C'est très pratique tu verras.

Oui pardonne moi, je ne me suis même pas présentée *se sent bête*
Mon nom est Ame Dahast, je vis sur ces terres depuis de longues années maintenant. Je te ferai visiter tout cela si ta tante n'a pas de temps pour le faire *sourit*

Par Shiyrza de Myrs le 19/8/2002 à 15:57:04 (#1985360)

Elle sourit.

"C'est joli comme nom Ame Dahast, et ca vous va très bien.
Et puis.. si je n'ai pas vu encore ma tante c'est qu'en effet elle doit etre très occupée, je serais très heureuse de visiter ces terres avec vous, je suis sur qu'il y a maintes ressources ici.. et le peuple est plus agréable que je ne le pensais.. même si je ne crois plus pouvoir faire confiance à un homme.."

Son visage s'assombrit en repensant à son passé en Irvas, mais en regardant à nouveau la femme, elle sourit.

-Vous savez, vous ressemblez beaucoup à ma mère..

Par Ame Dahast le 19/8/2002 à 16:22:20 (#1985534)

Tu verras, tu trouveras des hommes en qui tu pourras avoir confiance, j'y veillerai.
*voit Olivier perdu dans ses pensées*
Alors Olivier, du nouveau de ton c√īt√© ?

Par Shiyrza de Myrs le 19/8/2002 à 16:29:47 (#1985579)

Alors que la ville n'était plus qu'a quelques pieds de la, la jeune femme s'arreta.

- Mais, ma tante avait surement des enfants, il n'y a pas d'autres de Myrs par ici?
C'est étrange quand meme..

Puis elle reprit la route vers la ville, perdue dans ses pensées, et morne à l'idée de rencontrer à nouveau des hommes.

Par Olivier Lyhrel le 19/8/2002 à 17:21:06 (#1985905)

Apercevant Ame, il s'approcha d'elle.

Bonjour Ame, pas grand chose malheureusement, j'ai retrouvé ce nom dans quelques vieux parchemins, mais rien de bien concluant. Je me rendrais a la bibliothèque royale consulter les registres, peut-être apprendrais-je plus...

Et ou en êtes-vous?

Il envoya un sourire bienveillant à Shiyrza...

Par Shiyrza de Myrs le 19/8/2002 à 17:24:59 (#1985921)

Elle laisse Ame répondre à sa place et essaye de regarder dans les yeux l'homme aux ailes blanches.
Elle fait un petit sourire forcé et regarde les enfants qui gambadent dans la ville.

Par Ame Dahast le 19/8/2002 à 17:28:40 (#1985944)

*déçue*
Nous pensons que la tante de Shiyrza est Selenite, à part ça peu de choses... J'espérais trouver quelqu'un qui puisse nous renseigner dans la ville.
Tu te rends à la bibliothèque pendant que Shiyrzad et moi cherchons dans le coin ?
Nous allons aller voir les prêtres du temple, les marchands, et toutes les infrastructures de la ville. On devrait trouver quelque chose quand même !

Par Shiyrza de Myrs le 19/8/2002 à 17:32:09 (#1985958)

Essaye de ne pas laisser voir sa tristesse, elle regarde avec malice les ailes de l'homme.
Ame l'entraina alors en direction du temple, la jeune femme lui murmura:

-Dites moi, d'ou viennent ces êtres ailés?

Par Olivier Lyhrel le 19/8/2002 à 17:46:37 (#1986046)

Reprenant sa route, il partit vers Silversky, marchant vers la bibliothèque Royale, songeur, repensant à cette petite fille si triste...

Par Ame Dahast le 19/8/2002 à 17:47:23 (#1986047)

Les ailes ? Oh, et bien vois tu il y a deux sortes de personnes qui portent des ailes.
Il y a les gens en noir, que tu as vu et qui t'ont fait peur. Ceux là ont passé un pacte avec Ogrimar,afin d'avoir plus de puissance. Ogrimar est un dieu généralement considéré comme maléfique, après, il y a des personnes qui pensent que ce n'est pas vraiment le cas mais bon... tu te feras ta propre opinion là dessus.

Pour ce qui est des personnes qui ont des ailes blanches, comme Olivier et moi, nous avons choisi de prêter allégeance à un autre grand dieu, Artherk, afin de protéger la race humaine.

Que les ailes soient noires ou blanches, nous avons tous le m√™me objectif, √©viter l'accomplissement de la quatri√®me Proph√©tie. Selon cette proph√©tie, les humains doivent prouver qu'ils sont dignes de continuer √† vivre, sinon ils mourront tous. Toutes les personnes ail√©es se sont alli√©es, quelles que soient leur croyance √† c√īt√©, pour vaincre ce p√©ril. Malheureusement, certains ont oubli√© ceci, et sont devenus avides de puissance, imbus de leur personne.... Ils regardent les humains "purs" de haut, en oubliant qu'ils en √©taient eux m√™me.

Enfin bon *soupire* Je te parlerai plus de cela si tu veux, un peu plus tard. Pour le moment voyons ce que nous pouvons faire pour retrouver ta tante.

*arrive enfin à l'entrée du temple*
Viens, je vais te présenter une très gentille personne, Moonrock. Elle pourra peut être nous en dire plus. Je te laisse lui parler un peu, va...
*la pousse gentiment en avant en lui faisant un sourire d'encouragement*

Par Shiyrza de Myrs le 19/8/2002 à 17:54:41 (#1986096)

La jeune femme écoute avec intêret les paroles de Ame, puis une fois devant le temple, elle regarde partout puis s'avance lentement.

Elle arrive devant Moonrock et regarde la vieille pretresse.

-Heum.. bonjour.. Dame Moonrock..

-Bonjour mon enfant, puis je t'être d'une aide quelconque?

-Eh bien.. je m'appele Shiyrza de Myrs, et je cherche ma tante Lys de Myrs.. sauriez vous me renseigner sur son état?

Moonrock mit ses mains sur son menton et reflechit.

-Lys de Myrs.. Lys de Myrs.. tu sais ma petite, j'ai vu tellement de gens dans ma vie.. et je n'ai aucun souvenir d'une Dame Lys de Myrs.. je suis desolée.

-Ah.. bon.. merci quand même, que Nature vous protège.

-Qu'Artherk te garde, jeune enfant.

Elle revient près de Ame et soupira.

-Nous ne la trouverons jamais.. peut-être est-elle partit depuis le temps.. si personne ne la connait..

Par Ame Dahast le 19/8/2002 à 18:10:26 (#1986186)

Ne t'inquiète pas, nous trouverons au moins des traces de son passage, peut être des enfants qui sait... Garde espoir *sourit*

*Plisse soudain le front, l'air soucieuse*
Hmm... Pardonne moi Shiyrza, une personne qui m'est extremement ch√®re me demande de venir la voir de toute urgence. Je vais demander √† Olivier de venir s'occuper de toi, je reviens aussi t√īt que possible.

*l'embrasse sur le front*
Prends soin de toi, je me dêpeche !

*Disparait dans un éclair de lumière*

Par Shiyrza de Myrs le 19/8/2002 à 18:16:11 (#1986227)

(D'abord c'est pas Shiyrzad mais Shiyrza :D :rolleyes: )

Ame disparait alors dans un éclair argenté, la jeune femme regarde autour d'elle l'agitation des villageois.
Elle se dirige alors, le pas lourd de myst√®re vers un pont emplit de b√™tes √©tranges, elle ne se soucie pas des b√™tes et s'arrete en plein milieu, l'air est irrespirable, les cadavres de gobelins hantent les esprits et tourmentent les √Ęmes.
Elle se sent mal, et commence à voir trouble, soudain, elle sent quelques chose dans son dos, une ombre furtive, puis un bruit, un poignard sortit, puis plus rien, la femme s'écroule sur le sol, inerte, inconsciente.
L'ombre disparait alors dans un ricanement sinistre.

Par Olivier Lyhrel le 19/8/2002 à 18:29:04 (#1986284)

La bibliothèque regorgeait d'ouvrages de toutes sortes, des poèmes, des récits de guerre, des éloges au Roy, de belles histoires, des contes et légendes, des biographies...
Certaines affiches de taverne y avaient aussi été amenées...

Tout cela n'était pas bien rangé, et les recherches étaient difficiles...

Soudain, un symbole sur un ouvrage attira son attention.
Ce symbole...
Ou l'avait-il vu...
L'image de Kikou lui traversa l'esprit...
Quel rapport...
Il s'écria:


Mais bien sur les Sirènes!

Surpris d'avoir parlé si fort, il se retourna, mais la bibliothèque était déserte...
Il ouvrit le livre et commença à lire.
L'histoire des sirènes, peut-être une piste.

Et le nom tant attendu de Lys de Myrs apparu.
Heureux d'avoir des informations, il s'imaginait déjà la joie de Shiyrza.

Mais un éclair traversa son esprit...
Il se souvenait de tout.
Lys de Myrs était Dame Flo...
Dame Flo cette chère amie...
Mais Dame Flo n'était plus de ce monde...

Une larme perla de son oeil.
Instinctivement, il leva les yeux au ciel, murmurant une prière.

Comment pourrait-il l'annoncer à Shiyrza?

Prenant le livre, ainsi que la lettre d'adieu de Dame Flo, il repartit. Il devait retrouver Ame pour lui expliquer, puis parler à Shiyrza.

Une vague de tristesse envahit son √Ęme...
Il voyait déjà la tristesse de Shiyrza, il avait vécu tant de fois cette scène.
Il devrait s'occuper d'elle, ne surtout pas la laisser seule dans cette dure épreuve.

Par Olivier Lyhrel le 19/8/2002 à 18:43:43 (#1986353)

Il arriva à Lighthaven, les précieux documents dans son sac, pensant retrouver Shiyrza près du temple.

Mais il n'y avait personne. Inquiet, il demanda a Moonrock qui répondit avoir vu une belle jeune femme lui poser des questions avant de repartir vers le pont des gobelins.

Très inquiet, il se précipita dans cette direction.

Arrivant sur le pont, il découvrit avec horreur le corps de la petite au milieu des gobelins, sa robe tachée de sang.

Un guerrier passa à coté sans même la regarder.

Heureusement, Shiyrza respirait encore. Il la prit dans ses bras, et se pr√©cipita √† l'h√īpital de Lighthaven, esp√©rant qu'il pourrait y trouver quelqu'un pour la soigner.

Par Shiyrza de Myrs le 19/8/2002 à 18:55:07 (#1986419)

Suffocante, la jeune femme ouvre à peine les yeux et appercoit l'homme de tout à l'heure, ses yeux se troublent, et elle retombe à nouveau dans un profond etourdissement.
Dans son délire, elle s'agite et crit.

-Maman!! MAMAN!! NoOoonnn!!

Puis elle retombe dans l'inconscience.

Par Olivier Lyhrel le 19/8/2002 à 19:04:24 (#1986466)

Dans un murmure:
Reste calme, Shiyrza, je ne te veux aucun mal, tu seras en sécurité ici, fais moi confiance, il ne t'arrivera plus rien...

La voyant de nouveau inconsciente, il rentre dans l'h√īpital qui semble d√©sert. Il l'emmene jusqu'√† un lit et l'y d√©pose d√©licatement.
Sortant une mystérieuse potion de son sac, il en fait boire quelques gouttes à la jeune femme.
Rangeant la fiole, il trouve à coté du lit de quoi panser la blessure. Bien que peu doué pour ceci, il arrive à lui faire un bandage de façon à arrêter l'écoulement du sang.

Puis il murmura une prière à Artherk.

Par Shiyrza de Myrs le 19/8/2002 à 19:09:49 (#1986499)

Elle ouvre alors péniblement les yeux, la blessure n'est pas très large, mais plutot profonde, elle sent en elle la paix d'Artherk, procurée par la prière de l'homme.
Elle reussi à murmurer:

-Qui êtes vous, Olivier Lyhrel.. vous êtes trop bon.. pour être un homme.

Elle ferme les yeux difficilement puis le regarde, les yeux sans vie, le visage p√Ęle et morne.

Par Olivier Lyhrel le 19/8/2002 à 19:33:18 (#1986664)

Heureux d'entendre sa voix, il sourit doucement.
Passant sa main le long de son visage, il murmura:


-Nous pourrons parler de tout ceci quand vous irez mieux Shiyrza de Myrs...
Vous devez vous reposer pour le moment, Sachez juste que vous pouvez me faire confiance et que je veille sur vous.
Artherk veille sur vous.

Apr√®s un petit sourire bienveillant, il reprit ses pri√®res, esp√©rant que quelqu'un de l'h√īpital viendrait l'aider. Il ne voulait surtout pas laisser Shiyrza seule.

Par Shiyrza de Myrs le 19/8/2002 à 19:35:56 (#1986683)

Elle sourit difficilement à l'homme, puis dans un premier someil sans crainte, elle s'endort paisiblement.

Par Ame Dahast le 19/8/2002 à 19:39:35 (#1986706)

*revient essoufflée à Lighthaven*
*aperçoit Olivier*
Oliv... Oh mais que s'est-il passé ??
Qui l'a attaquée ??
*se penche vers la jeune fille souffrante et pose une main apaisante sur son front*
Ta plaie va vite guérir, Olivier l'a bien pansée. Nous allons nous occuper de toi, ne t'inquiètes de rien Shiyrza...

*prend Olivier à part et lui demande ce qu'il a trouver pendant son absence*
Ainsi, la tante de Shiyrza est morte... la pauvre... elle se retrouve encore une fois seule, sur ces terres inconnues, et dangereuses, comme on peut le voir encore une fois...
Peut √™tre des cousins encore, mais bon... o√Ļ les trouver...

*soupire*
Bon, nous allons nous occuper d'elle et l'aider à prendre ses marques en attendant qu'elle retrouve, peut être, des personnes qui pourraient l'aider...

Par Shiyrza de Myrs le 19/8/2002 à 19:45:00 (#1986743)

Elle entend soudain Ame qui revient.

-Dame Ame, je suis bien aise de vous retrouver, même si je crois que j'ai trouvée la quelqu'un de bien en Messire Olivier.
Je crois.. que je n'ai plus mal.. d'ailleurs.

Elle se frotte le dos machinalement et s'assit sur le lit, elle lit dans le visage des deux personnes comme une tristesse .

-Eh bien.. que se passe t-il?

Par Ame Dahast le 19/8/2002 à 19:57:16 (#1986820)

*sourit tristement et s'assied près de la jeune femme*
Shiyrza, Olivier a retrouvé la trace de ta tante.... Nous avons eu du mal, car elle avait choisi de prendre un autre nom sur ces terres. Nous la connaissions sous le nom de Dame Flo...

Par Shiyrza de Myrs le 19/8/2002 à 19:59:11 (#1986830)

Elle sourit alors, heureuse, puis se lève et prend la main des deux personnes..

-Eh bien! alors la voir!

Ame regarde alors Olivier et baisse les yeux.

-.....

Par Olivier Lyhrel le 19/8/2002 à 20:02:21 (#1986845)

Il sort le livre et le parchemin qu'il a ramené de Silversky de son sac.

Lys, ou Dame Flo était une grande amie...
Nous la connaissions bien...

Il tend les document à la jeune femme

Par Ame Dahast le 19/8/2002 à 20:02:44 (#1986851)

Shiyrza, ce ne sera pas possible malheureusement...
Dame Flo... *hésite et ne sait comment annoncer la nouvelle* a quitté ce monde il y a quelques temps déjà...
Ta tante a vécu une belle et longue vie, elle a rendu service à beaucoup de gens Shiyrza, tu peux être fière d'appartenir à sa famille...

Par Shiyrza de Myrs le 19/8/2002 à 20:09:47 (#1986890)

Les mots d'Ame resonnait en elle comme les tambours de la mort.. il y a peu de temps.. si elle ne serait pas restée si longtemps dans la forêt.. elle aurait pu voir sa tante...
Morte.. qui restait-il donc dans sa famille.. des gens sans coeur qui ne se souvenaient pas leur appartenance à ce qui fut la glorieuse famille de Myrs..
Ou peut-être des sceptres errants.. la famille ne se reunirait pas autour d'une table.. mais plutot autour d'un tombeau..
La jeune femme fond en larme et se jette dans les bras d'Ame.

-Tout est ma faute, peut-être que j'aurais pu retenir sa mort si j'avais été à ses cotés...

Par Ame Dahast le 19/8/2002 à 20:25:18 (#1986981)

*la prend dans ses bras pour la réconforter*
Allons, tu n'y es pour rien, n'y pense pas une seconde. Ta tante avait v√©cu ce qu'elle avait √† vivre, elle ne pensait pas te revoir, sinon elle aurait trouv√© la force de retenir sa mort le temps qu'il aurait fallu, j'en suis s√Ľre. C'√©tait une grande dame tu sais, tr√®s courageuse.
Il faut que tu surmontes ton chagrin Shiyrza, tu dois être forte pour montrer à tous ce que valent les Myrs, puisque c'est toi qui les représentent maintenant. Peut être trouverons nous d'autres personnes de ta famille, plus tard... au hasard des routes.

*sèche les larmes qui roulent sur les joues de Shiyrza* Et puis tu n'es plus seule ici, regarde... Je serai toujours là pour toi, je m'occuperai de toi, je te le promets. Tu connais Olivier aussi, je sais que tu pourras compter sur lui. Et puis peut être que je... *laisse sa phrase en suspens*

Par Shiyrza de Myrs le 19/8/2002 à 21:01:46 (#1987183)

Elle lève les yeux vers la dame, et sèche ses larmes avec amertume.

-Oui... vous avez raison, je dois me conduire en femme, maintenant..
J'esp√®re trouver √† nouveau le bonheur en ces terres, et je suis sur qu'Olivier et vous m'aideront dans cette t√Ęche...

Elle sourit, et mettant les documents dans le pan de sa robe, elle demanda.

-Pourriez vous me présenter des Enfants de Mère Nature? il me sera peut-être plus facile d'évoluer dans un environnement plus familier..
J'esp√®re en tout cas toujours rester √† vos c√īt√©s.

Elle se dirige alors vers Olivier, et respirant fortement, elle le serra affectueusement dans ses bras.

Par Olivier Lyhrel le 19/8/2002 à 21:08:27 (#1987230)

Heureux de voir que Shyirza, n'avait plus peur, il la serra dans ses bras. Ne sachant pourquoi, il ressentait beaucoup d'affection pour cette jeune fille.

il murmura à son oreille:


-Lys est fière de toi Shyirza.

Par Shiyrza de Myrs le 19/8/2002 à 21:18:59 (#1987278)

Elle sourit à Olivier, puis prenant la main des deux, elle dit:

-Et si nous faisions un tour ?

Par Ame Dahast le 19/8/2002 à 21:21:21 (#1987293)

*Heureuse de la voir enfin sourire*
Oui, viens que nous te montrions les jolis coins de cette terre.

Par Olivier Lyhrel le 19/8/2002 à 21:24:28 (#1987307)

-D'accord! Essayons de trouver des adeptes de la Nature!

Il sourit en la voyant prendre sa main, et ils partirent marcher.

Par Shiyrza de Myrs le 19/8/2002 à 21:27:59 (#1987326)

Souriante, elle entraine Olivier et Ame dehors.

-Vous voulez que je vous montre ma petite maison?

Par Olivier Lyhrel le 19/8/2002 à 21:41:16 (#1987391)

Oh oui! On te suit!

Par Lagh le 19/8/2002 à 21:42:30 (#1987398)

*le vent rapporta que la jeune fille était une parente de Dame Flo. De nombreux souvenirs lui revinrent a l'esprit... Il vit un loup s'arreter devant lui. Le druide ne put s'empecher de sourire. Dame Flo et son ami serait donc a quoi il pensait*

-Petite Shiyrza, puisse Titania t'aider a surmonter ta deception. Si tu cherches a rencontrer un adepte de Nature, sache que je me trouve au cercle de Lightaven


*Le druide utilisa le sort vortex pour atterir dans le cercle, s'assis sur un rocher et pensais a son vieil ami. Il sortit un bat√īn en bois de son sac et se remis a penser du jours ou il le vit pour la derni√®re fois...

Par Shiyrza de Myrs le 19/8/2002 à 21:59:21 (#1987483)

Elle s'engouffra alors dans la foret accompagnée d'Olivier et Ame, soudain elle s'arrete devant un grand arbre, autour duquel montes un escalier en colimacon, fait de petites planches en bois.
Elle regarde alors tout en haut, une petite cabane est nichée entre les branches d'un arbre.
-Voila ma cabane, je l'ai construite de mes mains avec le bois que j'ai trouvée par terre, j'ai pris soin de ne pas abimer la nature qui entourait ce lieu.

Elle sourit et les regarda d'un air fier de petite fille.
Soudain elle entendit à nouveau une voix dans son esprit, celle de Lagh qui l'invitait à la rejoindre dans un Cercle si elle voulait.

-Vous pourrez m'emmener au.. hmm.. Cercle de Lighthaven après? Sir Lagh m'a dit que je pouvais me joindre à lui .. si je voulais rencontrer un Enfant de la Nature...

Par Ame Dahast le 19/8/2002 à 22:11:49 (#1987553)

Très jolie maison Shiyrza, tu sais très bien te débrouiller je vois *sourit*

Oui bien s√Ľr, nous allons t'amener au cercle pour que tu puisses discuter avec Lagh, vous aurez une conversation fructueuse j'en suis certaine !

Par Shiyrza de Myrs le 19/8/2002 à 22:15:07 (#1987567)

Elle sourit à nouveau, puis se laisse guider vers le Cercle.

Par Olivier Lyhrel le 19/8/2002 à 22:22:54 (#1987595)

Vraiment très belle maison!

A un peu de mal a suivre cette joyeuse troupe, donc sors son baton de marche tordu et les ratttrape!

Par Shiyrza de Myrs le 19/8/2002 à 22:26:51 (#1987611)

Elle rigole en voyant Olivier courir pour les rejoindres, puis doucement elle lui prend la main en souriant.

-Comme ca, nous ne te perdrons plus..

Par Olivier Lyhrel le 19/8/2002 à 22:40:05 (#1987666)

Merci, plus jamais nous ne nous perdrons!!

Ils arrivent au cercle de Lighthaven, apercevant Lagh assis, ils se dirigent vers lui.

Par Shiyrza de Myrs le 19/8/2002 à 22:47:19 (#1987694)

Elle regarde alors l'homme assit au milieu du Cercle et se dirige vers lui d'un pas hésitant, elle regarde alors Olivier et Ame d'un ton interogateur.
Ils lui murmurent.
Ne t'inquiète pas..

Elle sourit et se met en tailleur devant l'homme.
-Bonsoir Messire Lagh..

Par Lagh le 19/8/2002 à 22:50:59 (#1987710)

*regarde la petite troupe arriver*

-Et bien, cette charmante enfant sait bien s'entourer semble t'il.

*s'aproche de l'enfant et lui tend un petit flacon*

-Bonjour. Tiens, en cadeau de bienvenu je t'offre un lait fraise. Le lait et frais de ce matin, tiré de Marguerite la vache.

* lui montre alors un dr√īle d'endroit non loin*

Là vois-tu se trouve la clairière.

*Laisse l'enfant y jeter un coup d'oeil*

Si tu as des questions a me poser n'hesites surtout pas.

* Tend une outre d'hydromel a Ame et Olivier*

murmure les réceptions des druides sont toujours un succès

Par Olivier Lyhrel le 19/8/2002 à 23:03:46 (#1987770)

Prenant l'outre d'hydromel en souriant a Lagh, il en boit quelques gorgées avant de la passer a Ame, puis va s'asseoir a l'écart dans l'herbe

Par Shiyrza de Myrs le 20/8/2002 à 11:08:40 (#1989875)

Elle prend alors l'étrange flacon et regarde la mixture, elle l'ouvre, respire, fait un grand sourire puis le remet dans sa besace.

-Merci bien Messire Lagh

Elle regarde la Clairière, interessée d'en apprendre plus.
Fascinée par tant de connaissance en la Nature, elle inspecte les moindres font en comble de l'endroit.
Elle tombe sur le portrait de Dame Gaia, esprit de la terre.

-Quel jolie Dame.. toute Nature est resplendissante..

Elle écarte une grande porte de liane et pénètre dans la Bibliothèque à la recherche d'ouvrages sur la Nature.

-N'y en a t-il pas?

Elle se retourne d'un air interrogateur et décue, meme si, encore fascinée par tant de beauté.

Par Ame Dahast le 20/8/2002 à 13:18:56 (#1990556)

Peut être la nature ne peut t'elle être enfermée dans des livres...
Il me semble que les connaissances ont principalement été transmises par tradition orale, non ?
*se retourne vers Lagh*

Par Olivier Lyhrel le 20/8/2002 à 13:49:59 (#1990746)

Oui, je pense aussi que tu apprendras plus au contact de Lagh et de ses amis.
D'ailleurs il faudra que je te présente ma soeur Shami!
Ainsi que tes cousins!

Tu verras avec quelques efforts, la vie peut-etre merveilleuse sur Althéa!

Par Lagh le 20/8/2002 à 14:20:41 (#1990969)

Huhu

Les textes de Nature sont en fait disséminé ic et là dans mes bibliothèques privées des druides. Si tu veux je te montrerai les manuscrits ne t'en fais pas.

Lys de Myrs

Par Ystur de Myrs le 21/8/2002 à 1:11:42 (#1994743)

Croisant son oncle à l'hopital de LightHaven, il se fait raconter avec plaisir le déroulement de sa journée ...
Mais quand Benisseur en arriva à parler de Shiyrza de Myrs, Ystur fut boulversé, il demanda de lui raconter toute l'histoire et appris ce qui s'était passé. Ystur était complètement renversé par cette nouvelle, sa mère lui avait dit qu'elle n'avait plus de parent sur ces terres et il n'avait ainsi jamais entendu son histoire ...
Tvirvoletait dans son esprit et il n'avait qu'une seule envie, voir cette cousine dont il n'avait jamais connut l'existence. Bénisseur qui n'avait pas compris pourquoi Ystur voulait en savoir sur cette fille car jamais il n'avait su son nom de famille ... Ystur de Myrs

Par Shiyrza de Myrs le 21/8/2002 à 12:23:31 (#1996659)

Elle se retourne vers Olivier.

-J'ai des cousins moi?

A l'idée de retrouver à nouveau une belle famille, elle sourit et respire profondement la Nature.

Par Olivier Lyhrel le 21/8/2002 à 14:45:09 (#1997615)

En effet, Lys de Myrs, a eu plusieurs enfants, nous te les présenterons!

Tu verras, ils sont très gentils!

Par Seleno Love le 21/8/2002 à 19:30:46 (#1999582)

observant la scène à l'ecart..se repetant constamment..Dame-Flo..Lys ..maman..

Par Lagh le 21/8/2002 à 19:35:34 (#1999605)

voit Seleno au loin


Tien, bonjour commet vas-tu toi?

Veut tu te joindre a nous?

Par Shiyrza de Myrs le 21/8/2002 à 19:37:41 (#1999621)

Elle voit alors Lagh se diriger vers un homme aux grandes ailes blanches, tapit dans les fourrées, se demandant qui cela pouvait être, elle court à coté de Lagh et regarde l'étrange être ailé.
Elle lui murmure alors/

-Qui est ce donc?

Par Lagh le 21/8/2002 à 19:40:19 (#1999641)

Un vielle ami a moi, je te présente Seleno. Qui sait peut etre pourra t'il t'aider dans tes recherches *sourit*

Par Shiyrza de Myrs le 21/8/2002 à 19:43:20 (#1999667)

Elle sourit alors au séraphin.

-Enchantée Messire Seleno, je suis Shiyrza de Myrs.

Elle s'incline légèrement et regarde l'homme, n'éprouvant pour lui aucune crainte.

Par Seleno Love le 21/8/2002 à 19:53:28 (#1999746)

se parlant à lui meme.. crotte il m'a vu.. sortant des fourrés,il se lève..puis salue de la main ce cher Lagh Bonjour bonjour Lagh..observant la jeune femme à coté de Lagh.. Honoré de faire votre rencontre..se sentant quelque peu géné de la situation..il leur pretexta qu'il devait s'en aller pour une affaire urgente..puis parti..regardant Shiyrza dans les yeux,ceux ci lui rappellant quelqu'un..

Par Shiyrza de Myrs le 21/8/2002 à 19:59:00 (#1999782)

Elle le regarde alors avec insistence de ses petits yeux verts.

-Vous partez deja?
C'est bien dommage, pour une fois que quelqu'un passe par ici..

Elle se mit à rire et entraina le Sir Seleno au milieu du cercle.

Par Seleno Love le 21/8/2002 à 20:10:45 (#1999842)

arrivé au beau milieu du cercle,il reconnait plusieurs de ses amis..il voit son fidèle ami Olivier toujours en charmante compagnie puis sourit..

-Oui oui vous avez raison..mais vous savez il est des jours ou de nombreuses personnes viennent se recueillir en ce cercle..

il posa ses yeux sur la jeune femme..lui murmurant..

-Je crois que je n'ai pas besoin de faire les présentations..

troublé par tout ce qui lui arrivait..
-Je..je crois que j'ai besoin de m'assoir..

s'asseyant sur l'herbe, au milieu du cercle
-J'avais presque oublié à quel point la Nature etait apaisante..si reposante..

Par Shiyrza de Myrs le 21/8/2002 à 20:19:40 (#1999887)

Elle regarde alors le séraphin avec les yeux petillants de malice, elle n'avait jamais vu autant d'ange jusqu'à présent, même dans ses rêves, ils n'étaient pas aussi beaux.
Elle s'assit alors à coté d'Olivier et continua à regarder Seleno en riant.

-Et bien monsieur, vous paraissez un peu troublé, quelques chose ne va pas?

Par Seleno Love le 21/8/2002 à 20:26:48 (#1999921)

souriant Quand tout se bouleverse..quand tout vous arrive sans prévenir, on est en droit d'etre assez..desemparé..

se levant,après avoir regardé le ciel

Je regrette de vous laisser là, mais je dois vous quitter,le ciel se couvre..et j'ai des choses à faire..

regardant Olivier, puis Lagh

Faites attention à vous..prenez surtout soin d'elle..

enfilant sa capuche nébuleuse, il pris le chemin de la foret

Par Shiyrza de Myrs le 21/8/2002 à 20:33:25 (#1999967)

Une goutte d'eau, puis deux , le ciel se couvre et l'orage tonne dans le ciel.

-Hmm.. Mère Nature serait-elle en colère?

Puis elle regarda le Séraphin disparaitre au lointain.

-Cet homme est bien étrange.. oui.. bien étrange..

La jeune femme regarde le ciel et laisse la pluie mouiller son corps, l'odeur fraiche de l'herbe s'intensifie au fur et à mesure, elle s'allonge alors, à meme le sol et s'endort gracieusement, ne semblant pas souffrir des variations du temps.

Par Lagh le 21/8/2002 à 20:41:55 (#2000007)

*Reste dans le cercle habrité par un dolmaine*


Mais non Nature n'est point en colère, il faut bien de la pluie pour permettre aux especes vivantes de vivre.

Par Olivier Lyhrel le 21/8/2002 à 22:21:32 (#2000478)

Prenant la main de Shiyrza et lui murmurant à l'oreille:
Cet homme, Seleno est l'un de tes cousins.

Mais nous ne devrions pas rester ici, tu risques d'attrapper froid. Et puis tu dois avoir faim.
Si tu le veux bien, allons dans ma maison à Windhowl, nous serons à l'abri.

Par Ame Dahast le 22/8/2002 à 10:40:35 (#2003034)

*sort du pilier derrière lequel elle s'était retirée et s'avance vers eux d'un pas mal assuré*
Je vais me retirer je pense*fait un faible sourire*
J'ai besoin... d'un peu de repos. Shiyrza, n'oublie pas de me contacter si tu as besoin de quoi que ce soit. Mais je pense qu'avec Olivier tu seras bien protégée.
*Dépose un baiser sur le front de la jeune femme* Que ta vie soit longue et heureuse.

*Reprend le chemin de la forêt, visiblement fiévreuse*

Par Shiyrza de Myrs le 22/8/2002 à 12:53:23 (#2004017)

Elle regarde Olivier.

- A vrai dire, je n'ai pas froid, mais quelques chose à manger ne serait pas de refus...

Elle lui prend la main et se dirige vers la sortie du Cercle.
Ame sort avec eux, mais d'un pas plus vif et inquietant.

-Ame... pourquoi partir si vite..

Elle revient sur ses pas, lui fait un baiser sur le front, sourit puis disparait.
Contente que rien ne semble aller mal, elle se tourne vers Olivier.

-Alors, ainsi Seleno est mon cousin? mais pourquoi est-il partit si vite? tout le monde est bien étrange ici..

Par Lagh le 22/8/2002 à 13:38:21 (#2004374)

*reste tout seul sous son dolmen*


Bon moi j'ai du boulot, je rentre au cercle d'Arakas

*s'en va par vortex*

Par Sylftang-Sgr le 31/8/2002 à 13:41:32 (#2067042)

Gr√Ęce a ce petit cercle de personnes s'√©tant rassembl√© autour de Shyirza, celle-ci retrouva vite confiance en elle mais surtout aux habitants d'Alth√©a.

Alors qu'il se promenait comme à son habitude sur les terres royales il rencontra enfin la demoiselle dont tout le monde parlait. Il connaissait bien Dame Flo et s'attendait à voir une tres jolie jeune femme en la personne de Shiyrza. Ce fut le cas. Le jeune Sergent fut même troublé par la beauté de celle-ci, ne trouvant pas les mots pour la saluer et se présenter.

- Bonjour Shiy..rza! Manquant presque d'écorcher son nom
Je me présente Sylftang. Comment allez vous? On m'a beaucoup parlez de vous! Hésitant toujours

Par Shiyrza de Myrs le 31/8/2002 à 13:50:34 (#2067085)

Alors qu'elle se promenait tranquillement en découvrant les terres d'Althea, elle rencontra le jeune Sergent.
Elle regarda ses ailes, toujours emerveill√©e par tant de gr√Ęce.

-Enchantée Messire Sylftang, ravie de faire votre connaissance.
On m'a beaucoup parlée de vous, parait-il que vous faites un excellent Sergent.
Elle sourit, nostalgique du temps ou son frère fut lui aussi Sergent en Irvas, ses yeux s'embuent, mais elle essaye de dissimuler sa tristesse.
Et si nous allions nous promener? je n'ai pas grand chose à faire, et une compagnie comme la votre me serait bien agréable.

Elle sourit.

Par Sylftang-Sgr le 31/8/2002 à 14:05:21 (#2067159)

Shiyrza semblait plus à ses aises que le Sergent, et ce dernier à l'entente des propos de la demoiselle esquissait un sourir un peu géné.

- J'en serai ravi! Nous pouvons allés nous promener au nord d'Arakas, je connais une très jolie crique, je sais que vous aimez la nature et c'est un endroit que vous aprécierez je l'espere!
Nous pouvons nous y rendre à cheval, vous pourrez admirez de haut le paysage?
Celle-ci acquiessant du regard, il l'aida à monter sur le cheval

- Accrochez vous bien à moi, il ne faudrait pas tomber!

Ils s'éloignèrent petit à petit de la ville et s'enfoncaient dans la foret.

Par Shiyrza de Myrs le 31/8/2002 à 14:11:10 (#2067188)

Monte difficilement sur la selle, et s'accroche à Sylftang aussi fort qu'elle peut et regarde le paysage défiler à tout allure sous ses yeux.
Elle s'approche de l'oreille de Sylftang et lui murmure:

- C'est magnifique

Elle sourit.
Patiemment, elle attend que le cheval ai finit sa course effrené, et regarde au lointain.
Le soleil est deja bien haut dans le ciel et enflamme les terres de sa clarté.

Par Sylftang-Sgr le 31/8/2002 à 14:26:23 (#2067289)

Le jeune Sergent ne le montrait pas mais il se sentait vraiment bien avec Shiyrza, son visage était lumineux et ses yeux brillaient à la lumière du soleil.

- Vous verrez, ce n'est qu'un apercut de se que ces terres peuvent cacher. Mais vous avez raison, je ne me lasse pas de voir et de revoir ses endroits magiques.

Apres quelques minutes, ils arriverent enfin! Sylftang demanda à la demoiselle de fermer ses yeux et l'aida à descendre du cheval. Il se placa derrière elle et posa délicatement ses mains sur ses yeux.

-Vous pouvez les ouvrir!
Il retira ses mains et se plaça contre elle à coté, au contact des deux corps un frisson le parcourut.

Par Shiyrza de Myrs le 31/8/2002 à 14:46:34 (#2067425)

Elle sentit le souffle chaud de l'homme sur son cou, elle se sentait bien avec lui, et ouvrit les yeux.
Elle resta sans rien dire en regardant le paysage féerique.
Les deux corps c√īte √† c√īte ne semblaient pas d√©ranger la Nature, du haut de la falaise, la jeune femme regarda au lointain.
Un torrent coulait lentement au creux de deux petites montagnes, quelques arbres remplient de fruits délicieux bordaient le haut de la falaise et semblaient regarder aussi la scène, comme eux.
Jamais elle n'avait vu quelques chose d'aussi beau depuis longtemps, elle semblait enfin retrouver M√®re Nature √† son osmose, la ou tout √©tait beau et gr√Ęcieux.
Une petite colombe vint se poser devant eux et les regarda, elle émit un doux son puis s'envola dans la clarté du soleil.
Elle se tourna vers Sylftang et lui sourit, n'osant dire un mot, de peur de briser le charme.

Par Alkan le 31/8/2002 à 14:47:41 (#2067433)

*Voit son Fr√®re appara√ģtre au cercle des Anciens... Ecoute le r√©cit qu'il lui fait de cette jeune personne.*

Oui LAgh, je te comprends...

*Reprend la t√Ęche qu'il avait entreprit, laissant son esprit divaguer √† la douce pens√©e qu'un jours peut-√™tre cette jeune demoiselle trouverait sa place dans la communaut√© de Nature...*

Par Sylftang-Sgr le 31/8/2002 à 15:05:15 (#2067544)

Celui-ci regardait Shiyrza fixement, ses yeux d'un vert doré reflétaient parfaitement la nature, son sourire innocent complétait la splendeur du lieu. Il lui sourit à son tour.

La joie que celle-ci exprimée, ces deux corps au milieu d'un tel spectacle, cette colombe qui s'envolait, tous ces signes de la nature il ne les avait jamais ressenti à un tel point.

Il s'approcha de Shiyrza, glissa ses mains dans les siennes et déposa un baiser sur ses lèvres.

Par Dame-Flo/Lys de Myrs le 31/8/2002 à 15:13:29 (#2067582)

De la haut, elle avait suivit les deux jeunes gens, et tout en regardant le paysage ou elle n'était jamais allée, elle sourit en voyant la scène.
Elle murmura une parole et envoya sa bénédiction sur Sylftang et sa nièce.

Par Shiyrza de Myrs le 31/8/2002 à 15:21:56 (#2067633)

Etonnée et surprise de ce baiser, elle regarde l'homme, puis déposa à son tour un baiser sur ses lèvres.
Jamais elle n'avait connue ce contact agréable auparavant, elle qui avait errée si longtemps..
Un filet de lumière les entoura, comme si quelqu'un avait bénit leur acte, elle regarda vers le ciel et souria.

Elle serra la main de Sylftang et vint chercher refuge dans ses bras.
Autour d'eux, les oiseaux gazouillaient doucement et semblaient venir de tout part pour bénir les deux amants.
Heureuse, elle regarda Sylftang et l'embrassa.

Par Sylftang-Sgr le 31/8/2002 à 15:41:40 (#2067726)

Il la serrait délicatement dans ses bras, passait sa main dans ses cheveux... Il ne trouvait aucun mot à dire, ce silence, tous ses chants d'oiseaux suffisaient à compléter ce magnifique moment.
Il était le plus heureux des hommes. Il regardra Shiyrza, lui sourit et l'embrassa de nouveau tendrement.

Par Ethan Elros le 31/8/2002 à 23:33:37 (#2070327)

:lit: :lit: :lit:

*ne savait pas pour sylfou*

Par Olivier Lyhrel le 1/9/2002 à 16:37:40 (#2074093)

Alors qu'il se promenait non loin de la, un peu inquiet pour Shyirza, il l'aper√ßut aux c√īt√©s de Sylftang, et ne peut s'emp√™cher de sourire.
Saluant Sylftang d'un geste, il dit à Shyirza:


"Viens voir Shyirza, je voudrais te montrer des parchemins écrits par ta tante, tu veux bien venir avec moi?

Ne lui laissant le temps de r√©pondre, il l'entra√ģna avec lui.

"Au revoir Sylftang dit-t-il en souriant"

Par Kikou Daether -SrN- le 1/9/2002 à 18:40:58 (#2074832)

Prévenue par son frere Seleno la fille de Dame Flo se mit en quete de rencontrer la jeune Shiyrza... apres quelques temps de recherches de spassants lui dire avoir vu Olivier aller vers le nord d'Arakas... s'y rendant elle trouva son ami Olivier... son beau frere Sylftang et la jeune demoiselle....

A la vue de cette jeune fille elle fut prise d'une grande émotion...elle lui ressemblait tellement...


Ma....maman..

Ce mot lui avait échappé mais elle se tut aussitot ... incapable d'ajouter un mot...

Par Shiyrza de Myrs le 1/9/2002 à 18:41:58 (#2074840)

Un peu honteuse, elle suit son père, n'ayant le temps de dire aurevoir à Sylftang.
Elle le regarde.

-Mais.. papa?

Elle s'arrete nez à nez avec une grande dame en robe blanche et la regarde de haut en bas.

-Bonjour..

dit-elle en baffouillant.

Par Sylftang-Sgr le 1/9/2002 à 19:00:23 (#2074959)

Sylftang regardait Shiyrza s'éloigner aux cotés d'Olivier! Son visage jusque là rayonnant devenait plus triste.
Malgrès cela, il comprenait la réaction d'Olivier... Elle était tout à fait normale.
Lorsque Shiyrza se retourna en sa direction, il esquissa un sourir et lui envoya un baiser à l'aide de sa main.

Par Ystur de Myrs le 1/9/2002 à 21:20:50 (#2076034)

Ystur reçut un message de sa soeur lui demandant de la rejoindre, c'est comme à son habitude, tout éxité qu'il gambadait vers le point de rendez vous qu'avait fixé sa soeur tout heureux de pouvoir discuter avec elle ...
Quel fut sa surprise quand il l'apperçut au coté d'un homme et d'une femme qui sans savoir pourquoi lui semblait particulière ...
Toujours est il, qu'il courra embrasser sa soeur :


Bonjour 'tite soeur !

se tourne vers les deux autres personnes

Bonjour ... dit il timidement

il attarda son regard sur la femme ... il ne comprenait pas ce qui se dégageait d'elle même si elle semblait beinveillante

Par Kikou Daether -SrN- le 2/9/2002 à 22:33:23 (#2083793)

Elle sortit de son état de béatitude du fait de l'arrivée de son frère Ystur... lui sourit et l'embrasse....lui explique tout bas pourquoi elle l'a fait venir...

Tu vois cette femme là bas...? elle ne te rappelle personne...?

Il semblerait qu'elle soit le fille de la soeur de maman....

Elle sentit sa gorge se nouer et s'arrêta de parler.... elle prit son petit frère dans ses bras t le serra fort....tout en admirant le jeune femme qu'elle n'osait approcher....

Par Ystur de Myrs le 3/9/2002 à 1:43:21 (#2084378)

il resta sans voie au moment o√Ļ sa soeur lui raconta qui √©tait cette fille ... p√©trifi√© par ce que venait de lui annoncer sa soeur, il d√©visagea la jeune femme y d√©celant les moindres traits de son visage qui rappellait sa m√®re.
Il resta ainsi sans qu'un seul son ne sorte de sa bouche tellement impressionné par ce qu'il voyait.


... ma cousine ?... dit-il tout bas

JOL Archives 1.0.1
Par Mind