Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contrĂ´le

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

Quand les maux se dissipent

Par Xinthy Mortaem le 10/8/2002 Ă  7:15:43 (#1942653)

Une forte odeur de camphre me pinça les narines.
Me relevant, je toussotais et le visage rose de Martha mÂ’apparut devant les yeux.
Elle tourna la tĂŞte et appela son mari.

-Iroual ! ! ! ! Viens vite ! La petite s’est réveillée enfin !

Le gros aubergiste accourut aux cris de sa femme.

-Enfin, il Ă©tait temps ! Tu nous as fichu une de ces frousses la belle !
-Qu’est ce qui s’est passé ?

Iroual mÂ’aida Ă  mÂ’asseoir.

-Tu as dû contracter un virus en manipulant ces vieilles peaux d’antilopes, et probablement que la rage que tu avais contre ce jeune homme t’a tellement affaiblie... que tu es tombée dans le coma pendant ces dernières semaines...
-Donc... jÂ’Ă©tais dans le coma... ?

Martha prit la parole.

-Oui, avec des convulsions et des délires... à tout moment tu criais...
-Je criais quoi ?
-Oh ! , Des trucs du genre : Pardon Tarl... Tarl, reviens ! Ou bien : Je n’aurais pas dû... je suis désolée.
-Vous lÂ’avez revu ?
-Qui?
-Bien ce jeune homme...
-Tu sais petite, mieux vaut ne pas trop t'en faire pour lui... il doit encore courir la galipotte autre part...
-...si l'on veut.

Le vieil aubergiste s'approcha de moi.

-Allez Xinthy, bouges-toi un peu et montre nous que tu es toujours aussi résistante...tu m'as l'air assez éveillée, avec les yeux aussi noirs de malice...
-Noirs ?

Sa femme prit la parole.

-Il semblerait que le virus parraisse encore dans tes yeux...ca peut se dissiper èa la longue...allez viens m'aider ma fille.

Docilement je me levai et enfilai un tablier pour leur donner un coup de main, toujours dans l'espoir de le revoir...

Par Khaelon Lloth le 10/8/2002 Ă  13:26:03 (#1943230)

Toublant et intriguant, j'espere vivement en savoir plus dans une suite prochaine, d'autant plus que c'est bien Ă©crit.:)

Par Xinthy Mortaem le 28/8/2002 Ă  19:41:28 (#2047716)

Plusieurs jours s'étaient écoulés depuis mon réveil.

Pourtant, mon regard demeurait toujours d'onyx. Je ne m'en faisait pas pour autant.

Armée d'un chiffon je nettoyais les tables, puis je vis celle DU souper...
Tant de souvenirs me submergeaient.

J'avais été si dure avec lui...
Aucun homme ne m'avaittraitée ainsi.
Et pourtant...
Notre première rencontre était des plus bizarres.

Il se sauvaient de la fureur d'un homme, m'embrassa au coin de la ruelle...et je n'avais rien trouvé de mieux que de le vendre...

Tarl...

-Xinthy! Tu rĂŞvasses ma fille! As-tu fini les tables ?
-Oui oui Iroual, j'ai bientôt fini, je m'en viens au comptoir pour tapper la bière.

JOL Archives 1.0.1
Par Mind