Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contr√īle

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

Chroniques du Lac de Cristal, VII - Pénitence d'une Innocente

Par Azulynn Sylrus le 2/8/2002 à 21:55:51 (#1902522)


*Chroniques du Lac de Cristal, I - Eternel Silence
*Chroniques du Lac de Cristal, II - Les Couleurs Interdites
*Chroniques du Lac de Cristal, III - Bémols, Dièses, Temps et Contre-Temps
*Chroniques du Lac de Cristal, IV - Jour de Liesse
*Chroniques du Lac de Cristal, V - Le Joug du Passé
*Chroniques du Lac de Cristal, VI - Le Voile du Fanatisme


----------

Et les ann√©es passaient, lisses et grises, dans la fourmili√®re nich√©e au fond du Lac de Cristal. Les c√©r√©monies de Choix, pour les enfants, se succ√©daient irr√©m√©diablement, chaque ann√©e. Sans que nul ne le sache, chacun de ces jours laborieux gravait en Danae la marque de plus en plus profonde de la p√©nitence qu'elle s'imposait. Nul, jamais, n'avait √† se plaindre de cette ouvri√®re mod√®le, d√©volue √† la couture des v√™tements gris√Ętres de rigueur, le plus souvent. Les l√®vres de glace et jointes dans un silence obstin√©, les cheveux autrefois aur√©olant doucement son visage lisse simplement tir√©s en arri√®re, elle √©tait devenue d'une froideur raide qui rebutait toute personne ayant √† s'adresser √† elle. De ce fait, la jeune fille √©tait unanimement √©vit√©e. On murmurait que l'annonce de son rang l'avait √©branl√©e psychologiquement, et ses r√©ponses par onomatop√©es d√©courageaient tous ceux qui t√©moignaient l'envie de discuter avec elle. Aussi sa vie s'√©coulait-elle solitairement, avec m√™me peu de paroles adress√©es √† sa grand-m√®re Cyelnae lorsqu'elle rentrait en leur demeure, et sans anicroches... En apparence.

C'√©tait probablement un d√©tail que personne n'avait remarqu√©. Jamais, depuis sa c√©r√©monie, on n'avait vu la jeune fille v√™tue autrement que d'une robe lisse, couleur perle √©videmment, mais √† col montant. Apr√®s tout, rien d'interdit l√†-dedans - si tels √©taient ses go√Ľts. Peu avaient song√© √† l'habitude de l'enfant insouciante qu'elle avait √©t√© de mettre des robes d√©collet√©es, d√©voilant sans g√™ne ses √©paules fines et laiteuses. Mais apr√®s tout, elle avait √©t√© si touch√©e par cette histoire ! Ses go√Ľts avaient sans doute chang√©, et d'ailleurs cela correspondait tellement bien √† sa nouvelle allure glaciale. Sa grand-m√®re l'avait peut-√™tre not√©, mais celle-ci n'√©tait qu'abattement et travail machinal, plus vieillie par la douleur que par les ann√©es, ses cheveux couleur de neige sale et son dos vo√Ľt√©. Elle semblait loin de tout et tous, solitaire dans un monde fan√©, rong√©e de remords et incapable de faire un geste vers Danae, de tenter seulement de lui expliquer combien elle avait √©t√© exemplaire. Incapable d'admettre ce qu'inconsciemment elle savait, vers quoi sa froide petite-fille avait d√©riv√©...

La jeune fille, lentement, avait pris l'habitude de se lever avant m√™me que le soleil ne darde son premier rayon sur les flots calmes du lac. Elle √©tait alors la seule √©veill√©e dans les rues, les heures de sommeil √©tant trop pr√©cieuses dans ce monde de travail continu pour qu'aucune autre Fille n'ait l'id√©e - saugrenue - d'en gaspiller une seule. Invariablement Danae empruntait le chemin menant au temple de l'Esprit, situ√© un peu √† l'√©cart des b√Ętisses qui composaient la "ville", et jouxt√© d'un haut b√Ętiment imposant o√Ļ demeuraient les pr√™tresses. On contait une √©trange l√©gende sur sa construction... Toujours est-il qu'en comparaison avec les vulgaires b√Ętiments d'usage journalier, il √©tait d'un faste sans √©gal. Enti√®rement compos√© d'un m√©tal immacul√© √©clatant, de larges colonnes lisses jalonnaient la courte all√©e menant aux lourdes portes. Celles-ci √©taient grav√©es de signes cabalistiques, dans une langue oubli√©e au fil des g√©n√©rations qui s'√©taient succ√©d√©es dans les eaux. Passant les portes, les visiteurs se trouvaient √† l'entr√©e d'une large pi√®ce, au plafond bas, nue d'ornements, exception faite pour une table basse, √©quidistante de chaque mur. Ronde, de bois peu travaill√©, elle √©tait surmont√©e d'une pomme finement ouvrag√©e, enti√®rement constitu√©e d'une sorte de verre et parsem√©e de pierres pr√©cieuses tout aussi translucides et semblant larmes miroitantes. Cet objet qui attirait le regard, √©clatant, √©tait l'ancien cadeau de l'Esprit aux b√Ętisseuses du temple, qui avait trouv√© sa place dans l'entr√©e.


http://mavazu.free.fr/chroniquespomme.jpg

En face de l'entr√©e se trouvait une porte, immacul√©e, ouvrant sur une enfilade d'une dizaine de salles, dont les murs - loin d'√™tre neutres - dessinaient au contraire des suites de l√©gendes ayant trait √† l'Esprit, couramment repr√©sent√© avec une t√™te de dauphin reli√©e √† des membres minces. Chacune des salles √©tait consacr√©e √† un type de pri√®res, que les Filles des Eaux apprenaient traditionnellement d√®s leur prime enfance. L'une au pardon, l'une √† implorer une gr√Ęce de l'esprit quelconque, ou encore prier pour l'esprit des mortes ; une enfin, la derni√®re, √©tait r√©serv√©e aux pr√™tresses de l'Esprit. Il √©tait ais√© de reconna√ģtre chaque salle d'ailleurs, aux l√©gendes parsemant les murs, ayant toujours trait aux pri√®res de la salle. Un autel, toujours blanc, se trouvait dans chaque salle, tous rigoureusement identiques, couverts d'une √©toffe et surmont√©e d'une repr√©sentation de l'Esprit finement sculpt√©e, ayant travers√© les si√®cles. Nul ne troublait l'ambiance feutr√©e r√©gnant l√†, imposante, si ce n'est par un murmure n√©cessaire, dont le silence semblait se courroucer. Les eaux elles-m√™mes qui baignaient le temple se faisaient soudain douces et leur mouvement imperceptible dans ce sanctuaire sacr√©.

Quotidiennement Danae s'arr√™tait dans la salle du Pardon, aux murs grav√©s de repr√©sentations de la bont√© de l'Esprit envers les rares d√©viances de son peuple, glorification de sa magnanimit√©. Parfois la jeune fille s'arr√™tait un instant, fr√™le et comme √©cras√©e par cette blancheur √©clatante, ses yeux d'√©meraude sombre lev√©s vers les gravures aux mille d√©tails d√©licatement fa√ßonn√©s. Puis elle baissait la t√™te, humili√©e et envahie du souvenir de la C√©r√©monie, convaincue d'avoir √©t√© mauvaise elle aussi. Tombant √† genoux avec un bruit mat dans le silence, prostern√©e devant l'autel et les mains jointes, elle entamait une longue supplique silencieuse ; une larme parfois, solitaire, roulait sur sa joue p√Ęle, qu'elle n'osait cueillir, et qui venait entacher le sol, disparaissant en un instant dans cet √©trange m√©tal. Ses mains longues et fines, qui au fil des ann√©es s'endurcissaient par le travail auquel elle s'astreignait tout le jour, finissaient par retomber, apr√®s un temps ind√©fini ; celui-ci √©tait suspendu dans cet univers religieux tout entier tourn√© vers l'Esprit, illumin√© de ferveur.

Lentement, t√™te baiss√©e avec d√©f√©rence, la jeune fille d√©boutonnait soudain sa robe gris√Ętre, d√©nudant son dos stri√© d√©j√† de marques violettes ou de blessures profondes et √† vif, contrastant douloureusement avec sa peau fine et douce. Des plis de ce m√™me v√™tement, la fr√™le jeune fille sortait un objet noir et oblong, qu'elle d√©roulait m√©ticuleusement. Ses doigts fins crisp√©s sur l'objet, les articulations blanches souvent, elle jetait un regard √† la sculpture surmontant l'autel. Et son bras se levait au milieu de la salle indiff√©rente, bourreau impitoyable, avant qu'un √©clair noir√Ętre ne s'abatte sur la chair laiteuse de son dos raidi, tandis que ses m√Ęchoires se serraient, sans qu'un cri ne lui √©chappe. Et Danae frappait et frappait sans r√©pit, enrag√©e et vengeresse, vague ombre dansante et minuscule dans le temple, dont la blancheur ironique des lieux semblait se repa√ģtre...


A suivre.




http://mavazu.free.fr/azulynn15.jpg

Par Azulynn Sylrus le 2/8/2002 à 22:05:36 (#1902622)

©Catherine Jamieson pour la photo.
Ecrit en écoutant Mecano, Telephone ;)
Dédicace à Cyran pour l'auto-flagellation :doute: :rolleyes:

Par Cyran le 2/8/2002 à 22:11:14 (#1902670)

Provient du message de Azulynn Sylrus
Dédicace à Cyran pour l'auto-flagellation :doute: :rolleyes:


Mais heuuuu...
Pour la peine je ne dirais pas que c'est superbement écrit et captivant ! :p

Non je ne le dirai pas... :doute:

Siii je le diiiiiis ! Je t'adore :amour: :D :amour:

Cyran, bête et méchant ( vous ne douterez plus du méchant maintenant :ange: )

Par Leylia le 2/8/2002 à 22:12:02 (#1902677)

:lit: :amour: *impressionnée* Quel talent, quelle écriture, des descriptions sublimes. Toutes mes félicitations Azulynn c'est un tel délice de lire ton texte que je vais le relire une autre fois :merci: :chut: :lit:

Par Lysanda le 3/8/2002 à 10:05:53 (#1905468)

Ouaw le jour ou je sais ecrire comme ca je me lance dans la litterature!
d ailleur azu tu devrais y songer!

Lys*ebahit*anda:amour: :lit: :amour:

Par Khaelon Lloth le 3/8/2002 à 15:22:29 (#1906808)

Superbement écrit!
Ca m'a donné envie de lire ou de relire le épisodes précédents.

:amour: :merci:

Par H√īte des Songes le 3/8/2002 √† 15:38:59 (#1906880)

:lit: :lit: :)

Par Ange Majere MIP le 3/8/2002 à 15:42:42 (#1906896)

Azu dans tes liens oublie pas de changer les .cc en .info parce que la les liens ne mene pas vers tes textes

Sinon Bahh moi je dis t'as un enorme talent
Et si tu veux bahh j'ai un ami qui travaille dans l'édition peux lui faire parvenir tes ecris ?

Par Azulynn Sylrus le 3/8/2002 à 17:25:58 (#1907410)

done Ange, merci ;)
Et puis euh... Edition... :eek:

Par Cyran le 4/8/2002 à 23:42:56 (#1915106)

Je passais par là et j'ai donc décidé de remonter le post à coups de martinet. :D

Un autre amateur ? :ange:
Non tous comptes faits vaut mieux que personne ne réponde à cette question :doute:

Par Sylrus Alyssa le 4/8/2002 à 23:46:44 (#1915125)

Moi ausssi je veux ecrire comme elle :(

enfin pour dire que c'est tres jolie:) :lit: :amour:

Par Kyriane Feals le 5/8/2002 à 0:33:00 (#1915380)

Provient du message de Ange Majere MIP Et si tu veux bahh j'ai un ami qui travaille dans l'édition peux lui faire parvenir tes ecris ?


Je lui ai déjà proposé la même chose... alors ouste :p

Sinon, comme toujours Azu, tu connais l'admiration que je te portes, alors je ne dirais aucune v√©rit√© superflue... *a h√Ęte de lire la suite*

Par H√īte des Songes le 5/8/2002 √† 0:37:16 (#1915399)

Et si tu veux bahh j'ai un ami qui travaille dans l'édition peux lui faire parvenir tes ecris ?

Je lui ai déjà proposé la même chose... alors ouste


Wow ici c'est encore plus terrible que Popstars et Star Academy réunis! :eek:

Attention Azu moi on m'a dit qu'Ange bosse pour Tf1 et Kyriane pour M6... :p

Par Kyriane Feals le 5/8/2002 à 0:46:01 (#1915438)

Provient du message de H√īte des Songes


Attention Azu moi on m'a dit qu'Ange bosse pour Tf1 et Kyriane pour M6... :p


Faux... c'est le contraire :p

Par Maverick Dark le 5/8/2002 à 5:25:18 (#1916264)

Du talent à revendre :)

T'adore ma puce ;)

Edit: Pis Zoux tiens :)

JOL Archives 1.0.1
Par Mind