Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contrĂ´le

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

Prémonitions de Guerre

Par Zeal le 1/8/2002 Ă  22:22:18 (#1894221)

Royaume de Shessante. Fief du Roy Vidraes, Voix dÂ’Artherk.
Cymorède, capitale du Royaume.
Eglise du Saint Séraphin, siège du Haut Conseil d’Artherk de Shessante.
Office de sa Sainteté Gratien, Haut-Père de l’Ecclesiarchie d’Artherk.


Le templier, bardé d’une rutilante armure d’argent et d’une cape pourpre, s’agenouilla devant l’imposant bureau d’ou l’observait un noble vieillard en habit religieux d’un blanc éclatant. Il attendit un instant, un genou à terre, puis fendit le silence d’une voix grave et profonde…

Orwein - Mes respects, votre Sainteté, vous m'avez fait mander.

Gratien - En effet, Orwein. Relevez-vous, mon ami, et prenez connaissance de ceci.

Le vénérable vieillard tendit une lettre au templier qui s’avança pour la recevoir.

Gratien - Ceci est un rapport en provenance du sergent de la garde de la colonie d'AĂŻswend.

Le templier se saisit du parchemin et entamma sa lecture.
Après un instant de silence, le Haut-Père Gratien reprit la parole.


Gratien - Les villageois établis sur la côte de cette île sont sans cesses harcelés par les autochtones hostiles. Les dernières négociations se sont soldées par de cuisants échecs…

Orwein - Oui, seigneur, j’ai eu vent des évenements qui se sont déroulés là-bas. Ces sauvages, semble t-il, ont bafoué les accords de paix que les colons avaient conclu avec eux.

Gratien - En effet Orwein. Certaines choses ont changé depuis cet accord... Il y a exactement cinq mois, les expéditions menées par nos bons citoyens ont révélé la présence d'un important filon d'argent en bordure du territoire des barbares. Il m'a été rapporté que ces derniers se sont férocement opposés à l'exploitation de cette mine. L'inquisiteur Foreas m'a laissé entendre qu'il s'agirait d'un lieu en relation avec leur paganisme. Notre Seigneur a été particulièrement ennuyé à ces nouvelles...

A cette annonce, le templier resta songeur.

Orwein - Je le conçois aisément...

Gratien - Cette affaire a tout d'abord provoqué des frictions entre cette tribu et nos citoyens. Il y a quelques temps de cela, notre Haut Seigneur a dépêché quarante des soldats de son escorte d'élite pour s'assurer que cette mine ne reste pas aux mains des sauvages. Cette force armée a permis aux colons de défendre un relais nouvellement bâti à proximité de l’exploitation. Il y a cependant eu quelques difficultés, mais elles se sont limitées à simples escarmouches sans grande incidence selon les rapports que j'ai en ma possession à une dramatique exception près…

Les mots tirèrent l’homme de ses pensées, avec l’effet d’une douche glacée.

Orwein - Une exception ?

Le Haut-Père garda le silence un instant, lustrant sa barbe argentée.

Gratien - Oui, peu de temps après l'établissement d'un camp à proximité du gisement, tous les sujets de notre Seigneur qui oeuvraient dans la mine ont été portés disparus.

Orwein - Comment ? Disparus? Sans aucune autre explication?

Gratien - Nous n'avions pas le moindre début d'indice jusqu'à ces récents jours. Tous les rapports reçus par sa Majesté ont mis la mine elle-même en cause. En premier lieu les habitants de la colonie se sont persuadé que la caverne les avait dévoré. Notre Seigneur à ordonné une investigation et c'est à notre brave inquisiteur Foreas qu'a été confié cette tâche.
Celui-ci a mené une discrète enquête sur les indigènes d'Aïswend. Cela semble avoir été une tâche des plus ardues. Après les incidents survenus lors de la conquête de la mine, ils se sont montrés extrêmement hostiles à toute présence de nos citoyens sur le territoire qui leur a été concèdé. Plusieurs de nos infortunés sujets ont été les victimes de leur fourberie et de leur soif de massacres. Mais ses efforts ont porté leurs fruits : le rapport de notre inquisiteur a choqué le Seigneur Vidraes et ses conseillers…

Orwein - Comment-cela ?

Gratien - Ces sauvages se nomment eux-mêmes les « Azeru ». Et il se sont révèlés entretenir des relations avec des créatures issues d’outremonde…

Orwein - Voulez-vous dire… qu’ils traitent avec le démon ?

Gratien - En effet, l’inquisiteur a découvert que ce que nous pensions aux premiers abords être un simple culte païen s’est avéré bien pire encore : il a levé le voile sur la présence de créatures de l’au-delà dans les terres intérieures d’Aïswend.

Les poings du templier se serrèrent avec férocité à cette évocation

Orwein - De quelles informations disposons-nous sur ces créatures, Seigneur ?

Gratien - L’inquisiteur les a formellement identifiés comme étant des créatures élémentaires, et elles feraient office de… divinités aux tribus indigènes. Des recherches approfondies ont permis de déterminer qu’un de ces élémentaux, un monstrueux varan de roche, est responsable de la disparition de nos hommes dans la mine d’argent. Foreas a comparé ce culte à une forme de druidisme perverti, ses observations laissent supposer que les indigènes d’Aïswend perdent lentement mais sûrement ce qui leur reste d’humanité.

Orwein - Que veut-il dire par cela ?

Gratien - Le quotidien de ces tribues est entièrement corrompu par les rejetons de leurs… idoles… qui circulent librement parmi eux. L’inquisiteur Foreas a recensé d’insidieuses altérations de l’apparence chez certains de ces « Azeru ». Des traits pervertis à faire frémir tout homme normal.

Orwein - Hmm, je comprend maintenant lÂ’indignation de notre Haut Seigneur.

Gratien - Je n’en attendais pas moins de vous, Orwein. Notre Roy a pris les mesures qui s’imposaient pour assurer la pérennité de notre colonie. C’est à ce sujet qu’il m’a chargé de vous convoquer.

L’homme se raidit avec fierté puis effectua un vibrant salut avant de prononcer d’un ton déterminé…

Orwein - Je suis à votre service et au service de notre Seigneur. Quelle est sa volonté ?

Gratien - Notre Roy offre aux templiers de la Sainte Eglise d’Artherk le commandement du tiers de ses forces armées pour assurer la protection de la colonie d’Aïswend. Comme vous le savez l’autre partie est encore fort occupée à maîtriser les soulèvements apparus il y a peu au sud du Royaume. Hier au soir, le Conseil d’Artherk a longuement débattu, mais il a été retenu qu’en vertu de votre loyauté inébranlable, de vos prouesses martiales et de votre sagesse, vous seriez le mieux à même de mener l’armée qui est à notre disposition.

Orwein - C’est le plus immense des honneurs que d’avoir été choisi pour accomplir la volonté du Roy, Seigneur Gratien.

Gratien - La volonté du Roy est celle d’Artherk et je suis certain que vous l’accomplirez avec le dévouement et l’éclat qui lui est dû. Nous devons nous assurer que le danger que représentent ces sauvages soit définitivement endigué … pour le bien de nos bien-aimés citoyens et la prospérité de notre royaume. N’oubliez jamais ceci : vous représenterez le courroux d’Artherk, votre action devra être preste, incisive et votre bras devra frapper le mal sans hésitation ni remords.

Le vieil homme marqua une pause, puis reprit avec sérénité…

Gratien - A présent, Orwein, je vous prie d’aller rencontrer le répurgateur Endsig dans son étude, il reçoit en ce moment même notre dévoué inquisiteur Foreas, avec lequel vous aurez à vous entretenir. Qu’Artherk vous guide dans cette noble tâche.

Orwein - QuÂ’il en soit ainsi.

Le templier salua respectueusement le prêtre et se retira. Il était à la fois pensif et galvanisé par l’honneur.
Il ressentait de tout son être l’importance de cette mission. Purifier le Royaume de tout mal était sa destinée, et œuvrer pour la grandeur d’Artherk était son Devoir Sacré. Par tous les moyens, ainsi qu’il était enseigné par l’Ecclésiarchie…


A suivre...

- Uru -

Par Gabriel Thylin MSF le 1/8/2002 Ă  22:42:03 (#1894388)

:lit: J'adore :amour:

Par Zeal le 1/8/2002 Ă  22:45:41 (#1894413)

Merci, je déprimais de pas avoir assez de neurones pour produire une histoire sympa... C'est un peu flou pour le moment, mais si je me sens fort je ferais la suite...

Par Azaël Lloth le 1/8/2002 à 22:50:51 (#1894468)

Bravo, on ne s'ennuie pas c'est très fluide, un style impeccable. *Attend la suite*

Par Rainn le 1/8/2002 Ă  23:00:41 (#1894560)

:lit: :amour: bravo :) Vraiment

Par Leylia le 1/8/2002 Ă  23:12:11 (#1894686)

:lit: :amour: Waouu!! :amour: chapeau c'est du grand art. Je sent que l'attente de la suite va ĂŞtre insoutenable :sanglote:

Par Llwyt Ladd le 2/8/2002 Ă  0:24:41 (#1895308)

Bravo :) c'est très bien, j'attends la suite avec impatience :)))

JOL Archives 1.0.1
Par Mind