Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contrĂ´le

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

Election du Barde Royal du 2/7/02 : Les Poemes

Par Yyel Tinsha le 3/7/2002 Ă  23:08:54 (#1753506)

Voila le compte rendu du concours d'hier soir !

Kalilah Krynn a été élue Barde Royale, et ca ne devrait pas soulever de polémique ( meme si Fiz était dans le jury ), tant ses poemes étaient jolis et le sujet d'impro difficile.

Amatalio a été désigné Barde de LH, et il le méritait complétement.

Il me manque l'oeuvre libre de Arali et les oeuvres de Missmite, passée plus tard alors que je n'étais plus la...

Tout d'abord voila les oeuvres libres ( j'ai laissé pratiquement tel quel sans corriger les fautes ;) )


Edmie Kihl GSS:

Bien je vais conter un poeme sur notre dragon preferer : Darkfang
Oh! Dragon royale
Toi qui es dans ton enclot imperial
Dis-moi comment voler
Dis-moi comment s'envoler
A moi qui ne sais rien de toi
Apprend-moi
Apprend-moi ton savoir
Comment gardes-tu ta gloire
Toi, le dragon le plus majestueux
Toi, le dragon le plus fabuleux
Que j'ai rencontré
Que j'ai vu voyager
Des-moi tes secrets
Que je ne revelerai jamais!
Peut etre ne me fais-yu pas confiance
Ou eprouve tu de la mefiance
Alors ecoute ton intuition
Et pose toi des questions ....

Mielkie Sayin:

*hum hum* "Ode Ă  la lune"
La nuit s'avancait, profonde et réelle
L'Ă©tendue du toit du monde
S'enfoncait dans les heures songeuses
Un cercle lumineux sous la couverture de brume
Laissait deviner la presence de cet ange blĂŞme et livide
Qui reçoit nos prières et nos peines.
Aujourd'hui cette dame hautaine
Retenait pour elle seule ses larmes immortelles
Car pas meme la nuit
n'avait droit aux Ă©toiles insolentes.
La lune, hâve prêtresse,
Etait seule, calme, immobile.
Cette grande déesse qui sous l'ombre du soleil
Régit nos obscures, nos marées, nos esprits,
Semblait belle, irréelle, derrière son allure millénaire.
La blafarde qu'elle est, inévitable et pénétrante,
Roussissait le ciel de son Ă©clat d'argent,
Apres avoir brisé l'azur
Pour offrir toute sa splendeur
A la ténébreuse nuit.



Yyel Tinsha:

"Vacuum"

De l’orée des espoirs, jusqu’au deuil du conscient,
Bondissant comme l’écho, sur les cimes enneigées,
Voguant de son en son, et d’images en pensées,
Se reflétaient mon âme, mon coeur et mes tourments.

Comètes enivrantes, relents d’éternité,
Ces mornes Ă©toiles filantes, aux sillages dÂ’argent,
Perçaient les sphères dorées de l’espace et du temps,
Pour atteindre les rivages de ma médiocrité.

Là-bas elles s’échouaient, et secouées de spasmes,
Revivaient en lÂ’instant chaque instant dÂ’existence,
De haine ou de colère, de fougue ou d’impatience,
Rendant leur dernier souffle en un puissant orgasme.

Il ne restait quÂ’un corps, ou plutĂ´t une coquille,
Une poupée d’émaille, s’écaillant sous le poids,
D’une vie méprisable, où les amours, les joies,
Se consumaient sans cris sous le feu des folies.

Je ne suis aujourdÂ’hui quÂ’un spectre sans substance,
Qui erre, privé d’espoir, dans les tristes méandres
DÂ’un monde tortueux que je ne puis comprendre
Tant ses Lois et ses Jeux Ă©chappent Ă  ma conscience.



Amatalio :

"Ode pour Alphée"
Par cette douce nuit étoilée
La mort te frolant de trop pres
Comment prevoir qu'elle ferait
Belle et bete se separer..
Lorsque s'entrechoquerent nos tetes
Premices de ce jeu de damnes
Instant langoureux ou s'apprete
La fin a venir m'enlever
Dans le suoffle d'un baiser mortel
Ta vraie nature fut devoilée
Mon coeur porte au septieme ciel
Me chantait l'amour escompte
Mais voila opur toi je ne suis,
Parmis les autres qu'un inconnu
dont la seule fierte ne fut
Que le jour ou tu m'as souris

Warlock LCA-AR :

O bonheur pourquoi m'habandonnes-tu?
Un matin nous nous sommes rencontrés
Ton sourir, ta douceur m'ont tout de suite plus
Depuis ce jour je t'ai toujours aimé
O bonheur pourquoi m'habandonnes-tu?
Nos corps, un soir, se sont enmêlés
De cet amour, au monde, tu es venue
Un homme comblé à cet instant je l'étais
O bonheur pourquoi m'habandonnes-tu?
De la joie, beaucoup, vous m'en avez donné
Un tel amour, j'en connaitrai sans doute jamais plus
Pourquoi ce bonheur n'était-il que momentané
O bonheur pourquoi m'abandonnes-tu?
Absent un moment, je l'ai été
A mon retour, Ă  la maison, tu n'Ă©tais plus
Partout jour et nuit nous t'avons cherchée
O bonheur pourquoi m'habandonnes-tu?
Tout deux ta disparition nous l'avons pleurée
Ta mère la consoller jamais je n'ai su
Et, trouver ce... véhicule... n'a pas été trop difficile ?
A ton tour, mon ange, tu m'as quité
O bonheur pourquoi m'abandonnes-tu?
Complètement seul je me suis retrouvé
Sans vous, seul, je suis perdu
Pour moi le temps à jamais s'est arreté
O bonheur pourquoi m'bandonnes-tu?

Midhir Ylis :

Ohhhhh, bouffe de mon coeur
remplis moi cet estomac de bonheur,
que je puisse partir sans peur,
pour aller m'entrainer dans que je meurs
Manger, manger, manger...c'est mon activité préférée
Déguster, déguster..pffff, je veux m'empifrer
M'EMPIFRIER !!! humm...je vais dégueuler !
DĂ©gueuler...ark ! Comme quand papa a trinquer


Diogene Laerce :

Mesdames et messieurs, voici une ode a un dieu
Tu es notre dieu des marchands et du commerce
Tu nous apporte a tous un avenir radieux
Ton or et tes objets coulent comme une averse
Merci mon dieu pour nous offrir tant de cadeaux
Encore merci a toi mon dieu,gloire a IAGO
IAGO dieu du commerce
Tu prĂ´nes une ressource qu l on dit perverse
C est toi qui dirige toutes les transactions
ET tous les marchands sont sous ta protection
Certains disent meme que l argent est la citadelle de tous les maux
Mais ils ne comprennent rien, gloire a IAGO
IAGO tu es aussi dieu des arts et de la fete
C est frace a toi que l inspiration vien dans nos tetes
Bieres,vins et joie y coulent a flot
Merci a toi, gloire a IAGO
Tu t es mi aussi a la recherche des objets les plus rares
On entend dire que c est un comportement avare
Mais bien que cela n est que pour ton ego
Nous te louons quand meme, gloire a IAGO


Ulaire Nelya :

"la femme"
*prends se respiration*
Oh !! Toi la femme qui est si belle et charmeuse !!
A la foix si troublante et Ensorcelante !!
Tu me fais chavirer le coeur de tes phrases
Elles si troublantes et touchantes !!
Quel dieu T'as donc crée?
Ce dieu malin qui veux, nous les hommes , nous blessé !!
Ton décolleté si tendre et généreux !!
Me rend meut et pitoyable tel un gueux !!
Je cherche tant a te séduire
Mais tes yeux ne voient que le pire...
Alors...moi...Je me retire...
*soupir* Belle dame....Adieu...


Kalilah Krynn :

C'est... un hommage.
Et dans les rues désertes où résonnent mes pas
Je m'approche bien vite vers mon proche trépas
Pas résonnant sans fin dans les rues désertées
Couloirs noirs et sombres menant nos detinées
Vers les derniers remparts où en seuls maître règnent
Les démons de nos vices que les mortels craignent.
Dans un nuage sombre aux humets sulfureux
Apparaît donc le monstre, terrible, noir, affreux
Sa main gantée de noir s'approche et puis s'arrête
Le tranchant de sa faux s'Ă©lance vers ma tĂŞte
Ralentit puis se fige, et enfin disparaît
Me laissant sur le sol, épuisée, oubliée.
La Faucheuse m'Ă©pargne, se retourne, s'en va
Je l'appelais pourtant, de tout coeur, Ă  tout va
Mais elle a décidé de ne point me ravir
Et me laisse Ă  jamais pleurer mes souvenirs.
*Se reprend* Pour Moire, et Kristen.


Maintenant les improvisations : J'ai noté le sujet à coté du nom du candidat. Certains étaient particulièrement tordu, je pense à ceux de Kalilah et d'Amatalio, mais ils s'en sont bien sortis :)


Arali Talkina : Le Panier.

On m'avait dit qu'une femme
Se doit d'etre charmante
Se doit d'etre obéissante... mais
Ne nous mettez pas toutes dans le meme panier

Mielkie Sayin : Plume :

Poete je suis de ceux
Qui pourraient toucher la lune
Au coeur des nuits de brume
Sous le fil des songes, a la pointe d'une plume.

Yyel Tinsha : L'Ame :

Impalpable et lointaine, existence effacée,
Elle est le Don des hommes, de nos Dieux le Présent,
Mais cruelle Ă  la fois, quand emplie de tourments,
Elle nous déchire le coeur, et qu'elle nous fait pleurer..


Amatalio : Le Cycle de vie ( Merci Xiphias pour le candidat ! )

Parler du cycle de la vie ...
Revient a citer la naissance puis la mort...
Et pour moi cela n'est pas encore,
Chose que l'on narre ainsi ...


Warlock LCA-AR : Compassion

A toi petite que j'ai croisée l'autre soir
Tu étais là assise sur le sol atristée par cette malédiction
Tes parents avaient disparus il ne te restait que l'espoir
Moi tout ce que je puis te donner fut une bribe de compassion

Midhir Ylis : Chocolat !

Substence brune au goût sucré *sourit*
Quand je te vois, je veux te dévorer
Quand je te vois je me met a saliver
Quand je te touche...bin ca me fait frissonné *ne savait pas comment terminer*

Ulaire Nelya : Etoiles

Tes yeux brillent telles les Ă©toiles ...
Mais ta beauté égale plus que les astres..
Celles ci sont pendues au ciel noir...
Tandis que moi... Je suis pendu a toi...

Kalilah Krynn : Sujet de Fizban Krynn : Le Nerf de la Guerre

J'allourdis le paqu'tage de tout aventurier
On dit même que ''parole'' de moi est constituée
Je sonne, je roule, j'amasse et je me reproduis
Pour le plus pur plaisir des Iagonites aigris

Diogene Laerce : La Fin

Il est une chose que tout le monde vit
Pour certains c est un malheur,pour d autres un bonheur
Tu arrives toujours u bout de la nuit
Mais jamais tu n arrives a la bonne heure


Voila !!

ljd Yyel la bohémienne

[Edit pour mise d'icone HRP :) ]

et Hop !

Par TTT le 4/7/2002 Ă  0:14:57 (#1753865)

Voici les deux manquants. Sans doute bientôt aussi, nous l'espérons, l'élection du barde de Windhowl ou de Silversky.
Dans tous les cas, pour nos deux nouveaux bardes, profitez en bien et assurez votre succession en assumant la prochaine Ă©lection... houla, dans un mois, que c'est court, et que c'est long!



Arali Talkina : Chanson

*joue et chante d'une voix douce et suave*

Le bruissement fauve
Des feuilles Ă©meraudes
Dans le doux zéphyr
D'un printemps Ă©ternel
Me rappelle ta voix murmurant,
Tendre et profonde...
Le pâle reflet d'argent
De la lune ronde et belle
Sur les eaux ondoyantes
De la mer tranquille
Me rappelle ton sourire,
Sublime et captivant...
Les subtiles effluves
Des fleurs délicates
Embaumant l'air frais
Des forêts parfumées
Me rappellent ton odeur,
Suave et enivrante...
Et la brise chaude
Sur les berges de sable ardent,
Souffle torride caressant ma peau
Sous un soleil de plomb
Me rappelle ton Ă©treinte,
Où, fiévreuse, j'aimerais me perdre...'

*finis sa douce mélodie et laisse les dernières notes flotter*



Missmite : Le chant de la résurrection

Du fond du tombeau, s'élève une complainte,
longue et triste, celle des maes Ă©teintes
tout donner pour revenir a la vie
telles en sont les paroles impies.

Du nécromant, émane un dernier espoir,
une vie offerte, la fin des tourments,
les spectres torturés, ne peuvent le savoir,
âme piégée, cruel asservissement.

Irrésistible appel pour ces corps pourrissants
tout les cercueils entrent dans la danse
relevez vous des défunts, et rendez puissant
cette sorcellerie est obéissance.

Hors des tombeaux, atroce est l'oraison
triste et longue, celle des ames maudites
l'intense pouvoir plie leur faible raison,
la puissance offerte pour Missmite !

Par Midhir Ylis le 4/7/2002 Ă  3:08:13 (#1754510)

*trop fier de sa performence* :D

Par Mabelle Ylis le 4/7/2002 Ă  3:22:37 (#1754537)

Toutes mes féliciations encore..

Il y a une Lune, se sont retrouvés les Bardes, poètes et troubadours de notre Royaume.
La foule a pu écouter leurs oeuvres, une écrite de leur main et une autre improvisée sur le champs, par un thème donné par les différents Juges.

Comme a pu nous le dire Yo, précédent Barde Royal et organisateur du concours, Cette soirée fut exceptionnelle.
Nous remercions tous les participants qui ont voulu se preter à ce jeu difficile, et qui nous ont régalé de leurs mots, de leurs rires!
Il nous a été difficile de choisir car trois noms revenaient à nos lèvres.
Nous encorageons de tout coeur ceux qui n'ont pas été nommés, à continuer dans cette voie, car le "mot" est notre trèsor à tous, et nous aimons le partager, meme nos freres iagonites *sourit*

Par Yyel Tinsha le 4/7/2002 Ă  7:51:04 (#1754868)

Provient du message de Mabelle Ylis
Toutes mes féliciations encore..

Il y a une Lune, se sont retrouvés les Bardes, poètes et troubadours de notre Royaume.
La foule a pu écouter leurs oeuvres, une écrite de leur main et une autre improvisée sur le champs, par un thème donné par les différents Juges.

Comme a pu nous le dire Yo, précédent Barde Royal et organisateur du concours, Cette soirée fut exceptionnelle.
Nous remercions tous les participants qui ont voulu se preter à ce jeu difficile, et qui nous ont régalé de leurs mots, de leurs rires!
Il nous a été difficile de choisir car trois noms revenaient à nos lèvres.
Nous encorageons de tout coeur ceux qui n'ont pas été nommés, à continuer dans cette voie, car le "mot" est notre trèsor à tous, et nous aimons le partager, meme nos freres iagonites *sourit*




Iss'na Lefa ! Maudit concours ! Tout était faux, Femme ! Les juges, les candidats, les poemes, tout respirait l'hypocrisie et la corruption ! Vois comme Kalilah, la femme de ce juge, a remporté sa victoire ! Tu crois à son mérite, Femme ? Tu serais aveugle ? Je ne suis pas aveugle, Gesh'ia, Selena Lita Meo. J'ai ouvert les yeux. Le Roy et ses représentants n'ont que faire de la loyauté, du talent, du mérite. Tout était arrangé, oui ! Tout était arrangé, Lefa !.


Une Bohémienne,
en colère d'avoir perdu.

Par Kalilah Krynn le 4/7/2002 Ă  8:50:08 (#1754936)

La violence, même des mots, est le dernier recours de l'incompétence.

Kalilah, Bardesse.

Par Moneta le 4/7/2002 Ă  8:55:29 (#1754945)

L'incompétence vaut mieux que la compétence mal utilisée.

Monéta, Ange :ange:

Par Kalilah Krynn le 4/7/2002 Ă  9:03:57 (#1754960)

Pierre qui roule n'amasse pas mousse, on peut continuer longtemps comme ça, sans qu'aucun des protagonistes n'avance ou ne reculle.

J'ose espérer que la rancoeur sera bien vite oubliée, et, honorant la mémoire des anciens Bardes Royaux, ainsi que les souhaits de Yo entre autres, la participation aux prochaines élections de Barde Royal connaîtra le même succès et la même fougue.

Kalilah, Bardesse.

Par Amatalio le 4/7/2002 Ă  10:32:14 (#1755306)

A partir de maintenant seront organisés régulièrement des petites rencontres de poètes lyriques, d'amoureux de la rime et de conteurs .
En esperant vous y voir nombreux, je vous salue !

Amatalio.

Par Yodavid le 4/7/2002 Ă  11:37:28 (#1755588)

A partir de maintenant seront organisés régulièrement des petites rencontres de poètes lyriques, d'amoureux de la rime et de conteurs .


Mais pas à la fontaine alors, il y a déjà les tournois de recettes qui font le plus grossir !
Et nous au moins on parle pas tout fort quand on a la bouche pleine !
Ces grands je vous jure...

Par Amatalio le 4/7/2002 Ă  13:14:52 (#1756021)

Mais pas à la fontaine alors, il y a déjà les tournois de recettes qui font le plus grossir !


Tiens nous avons justement pensé à faire une manifestation ou chacun pourrait faire saliver le public en racontant sous forme d'un petit poème une recette de cuisine, je serais ravi de pouvoir assister a l'une de vos rencontres culinaires !

Par Yyel Tinsha le 4/7/2002 Ă  13:31:22 (#1756110)

Provient du message de Kalilah Krynn
La violence, même des mots, est le dernier recours de l'incompétence.

Kalilah, Bardesse.



ISS'NA ! Pour qui te prends tu, Femme, pour me juger ainsi ? Toi... Qu'as-tu donné à ton homme pour qu'il cède à ton caprice ? Combien de fois l'as-tu embrassé, l'as-tu baisé pour qu'il réponde enfin "Oui" ? Tu ne dois ton titre qu'à ton cul, femme, et tu sais aussi bien que moi que tu ferais une meilleur câtin que Barde Royale !

Allez, retournes dans ton royaume, dans ta couche, pour y retrouver ton chien, ton homme. Et violes-le toute la nuit, pour le remercier de t'avoir choisie !

Une bohémienne

Par Kalilah Krynn le 4/7/2002 Ă  16:04:00 (#1757003)

Par les Saints Sabots de Garmion !!!
Il semblerait que jÂ’ai fait mouche, sinon comment expliquer une telle verve virulente, un tel Ă©clat de rage vindicative ?
Je sais que mon époux possède des charmes indéniables, du haut de son grand âge, et je te rassure, il me les réserve, mais pour des occasions qui en valent la peine.
Je n’ai pas besoin, en toute modestie, d’user de mes charmes pour obtenir quoique ce soit, mais je peux concevoir que si tu te bornes à user des tiens pour arriver à tes fins, tu ne connaisses qu’amère déception.

Tu dis que je te juge. Le bien grand mot. Je me contente d’énoncer des faits, et, par un heureux hasard, il faut donc que ce soit vrai. Je précise pour l’esprit obtus qui t’anime que le dicton est vrai, vérifiable et vérifié. Tu te juges toi-même en avouant publiquement que ta rancœur trouve sa source dans ce même dicton.
Je ne te juge pas, même à l’heure où tes piètres accusations tendent à dénoncer une mascarade, un complot hégémoniste visant à s’accaparer les titres et les charges nobiliaires.

Saches, pour ta gouverne, que mon intention n’était nullement de participer à ce concours de vers. Comme je l’annonçais au début de ma prestation, c’était un hommage en l’honneur de deux amis chers, deux amis disparus, deux Bardes Royaux dont l’absence se fait cruellement sentir sur nos terres, en nos cœurs. Mon époux, étonné par mes prouesses verbales, et non pas buccales tel que tu l’entends, m’a priée de participer au reste du défi. L’idée était plaisante. Parmi les meilleurs bardes, on compta des Bréhanites, et c’est en ce sens que je relevai le gant. Ne t’en déplaise, le gant fut relevé, et bien relevé.

Ces quelques vers seront pour toi.

Je comprends votre Ă©moi, et jÂ’en serai la cause
La source de vos maux, le manteau que jÂ’endosse
Permettez cependant que le doute mÂ’assaille
Et que je vous questionne plus que je ne vous raille
En demandant comment vous pûtes de sang-froid
Vouloir ternir un titre qui ne vous Ă©choit pas.

Le gant est relevé.

Kalilah, Bardesse.

« Non mais ! Faut pas pendre les enfants d’Artherk pour des canards sauvages !!! »

Par - Pericles Castil - le 4/7/2002 Ă  19:01:32 (#1757951)

Tout ça m'a l'air très joli...

Dommage que je n'ai pas pu être là, j'aurai aimé entendre Arali... Je ne manquerai pas le prochain !

Par Yyel Tinsha le 4/7/2002 Ă  23:33:07 (#1759216)

Provient du message de Kalilah Krynn

Ces quelques vers seront pour toi.

Je comprends votre Ă©moi, et jÂ’en serai la cause
La source de vos maux, le manteau que jÂ’endosse
Permettez cependant que le doute mÂ’assaille
Et que je vous questionne plus que je ne vous raille
En demandant comment vous pûtes de sang-froid
Vouloir ternir un titre qui ne vous Ă©choit pas.

Le gant est relevé.


Iss'na Lefa... Tu me lances un défi... Tu es bien sotte, câtin...


Tu m'offres ton mépris, je te rend ma colère,
Et ce son de tonnerre roulera sans répis.
A ta question, aussi, je répondrai en vers,
Que ce titre n'est guère le sujet de ma lie.

Je condamne ce jeu, des masques ce balet,
Je refuse le Faux, ne cherche que le Vrai,
Et toi, tu te complais en cette hypocrisie,
Alors je te condamne, et volerai ta vie !

Câtin, tu périras, des flèches de Selena,
Pour ce que tu Ă©tais, que tu ne seras plus,
Devant ton corps sans vie, je me prosternerai nue,
Pour insulter ton Dieu, tes croyance et ta Foi !


Iss'na !

Yyel Tinsha,
Fille de Selena.


[Edit pour mettage d'icone RP :)]

Par Midhir Ylis le 5/7/2002 Ă  5:12:25 (#1760658)

Ho hey, gentes dames *sourit*
Cessez de vous pousser aux larmes,
et ne tachez pas d'en venir aux armes,
car sinon mimi le guerrier viendra vous corriger avec sa lame.

Le dernier vers Ă©tait que pour vous faire peur *rit*
Car je n'aime pas voir deux dames s'engueuler,
Ayez donc un peu plus de coeur,
Et arretez de vous chamailler !

Oh mon dieu...que vois-je ! J'ai fait un autre poème *étonné*
Aurais-je un certain talent, un don du très haut ?
Ma foi ! Je crois que j'ai un problème ...
Ah non ! C'est simplement mon ventre qui sent cette odeur de gâteau *bave*

Mimi, futur barde et fou du roy *Ă  vot' service (c) Mab*

Par Midhir Ylis le 5/7/2002 Ă  23:27:11 (#1765265)

Mes talents de poètes vous en bouche un coin avouez ? C'est pour ça que personne répond...nah ! *fait une grimace*

*s'en va en riant*

Par KaĂŻtal Ylis le 5/7/2002 Ă  23:32:04 (#1765309)

T'es l'meilleur fiston ! :)

*veille à ce qu'il n'y ait aucune remarque désobligeante ... :enerve:*

Par Missmite le 6/7/2002 Ă  12:11:22 (#1766952)

Non contents de m'intérompre dans mon humm ... travail ... pour me faire venir reciter ce superbe chant rituel, on a preferé un poeme de qualité bien inférieure au miens, mais sans doute moins dérangeant. Surement qu'etre l'ami de la fille de la régente n'est pas sans rapport ...

http://forums.jeuxonline.info/jo/icons/icon16.gif
encore bravo a tous, la teleportation pendant que j'etais en train de proceder a un rituel de necro, et surtout mon apparition au milieu de l'enclos avec une sale phrase au dessus de la tete, ca m'a bien fait rire :)

Par Moire le 6/7/2002 Ă  16:45:04 (#1768184)

Hum... Qu'entends-je ?!!!! Que sont ces chamailleries ? Ahlalaaaaa...

Enfin... Mémé, je te félicite pour ton titre de barde royale. Je suis sincèrement heureuse pour toi. Tu es bien la digne représentante de toute notre petite famille *énoooorme sourire*

Et .. Ton hommage.. *rougit*.. Merci *en un souffle*

*se garde d'intervenir*

Par Fizban Krynn le 6/7/2002 Ă  17:23:59 (#1768331)

*murmure*
Critique et polémique, jamais n'ont construit monde,
Vindicte et mot rageurs, font se ternir les ondes,

Calme dans les esprits, droiture, verbe poli,
Rage de vivre mieux, mĂŞme chez les nantis,
Aspire toutes nos âmes, vers un souffle meilleur,
Emplit de rîmes osées, de mirlitons vengeurs,

Ă” peuple toi qui sait, admirer le talent,
Juge donc sans férir, le pur, le vrai, le grand.


Fizban, barde et juge impartial.

Par Kalilah Krynn le 7/7/2002 Ă  17:07:33 (#1772024)

Provient du message de Yyel Tinsha
Devant ton corps sans vie, je me prosternerai nue,


de-vant-ton-corps-sans-vie-je-me-pros-ter-ne-rai-nue
Ce qui nous donne...
1 - 2 - 3 - 4 -5 -6 -7 -8 -9 -10-11-12-13

Ahlala...
13 pieds...
Faute...

Presque parfait, Bohémienne...
Mais l'intention est louable...
Peut mieux faire, dirait un professeur...

Kali, bardesse.

Par Yyel Tinsha le 7/7/2002 Ă  17:26:58 (#1772117)

Provient du message de Kalilah Krynn


de-vant-ton-corps-sans-vie-je-me-pros-ter-ne-rai-nue
Ce qui nous donne...
1 - 2 - 3 - 4 -5 -6 -7 -8 -9 -10-11-12-13

Ahlala...
13 pieds...
Faute...

Presque parfait, Bohémienne...
Mais l'intention est louable...
Peut mieux faire, dirait un professeur...

Kali, bardesse.


Femme, si c'est ainsi que tu comptes les pieds, je ne m'Ă©tonnerai plus de la monotonie du rythme de tes vers.

Yyel, Bohémienne.

Par Kalilah Krynn le 7/7/2002 Ă  17:49:19 (#1772203)

Parce que tu connais d'autres façons de les compter toi ?
Je comprends aussi que ton intention se rapproche de l'Ă©lision.
En quel cas ton vers devrait apparaître comme suit :

de-vant-ton-corps-sans-vie-je-m'pros-ter-ne-rai-nue

ou bien mĂŞme :

de-vant-ton-corps-sans-vie-je-me-pros-tern'-rai-nue

Si ce n'est pas le cas, je serai curieuse de connaître tes calculs à nuls autres pareils.

Tu n'es peut-être Barde Royale, pour le moment d'ailleurs, et ta participation au concours imminent sera certainement couverte de succès, eu égard à tes talents.

Cependant je peux te garantir qu'avec des théorèmes et postulats aussi révolutionnaires que ceux que j'attends, visant à faire disparaitre le "13" de nos systèmes de calcul, tu seras vite hissée au rang de Mathématicienne Impériale...

Par les cornes de Hoesh... un pamphlet...

Kali, incorrigible...

*surveille la scène d'un regard amusé*

Par Fizban Krynn le 7/7/2002 Ă  17:59:16 (#1772232)

*ne dit mot*

Fiz

Par Amatalio le 7/7/2002 Ă  19:15:42 (#1772518)

*Ă©coute la dispute*
*baisse la tĂŞte et compte a haute voix*

Moi j'en ai deux, et je ne vois pas l'intérêt de se chamailler pour savoir qui en a le plus....des pieds..

Amatalio, barde raté.

lalala... !

Par Midhir Ylis le 7/7/2002 Ă  20:23:37 (#1772861)

*chantonne*

J'ai mal aux pieds
une fois par année,
j'ai mal aux dents
...tout le temps !

*sifflote l'air et continu son chemin*

Par Yyel Tinsha le 13/7/2002 Ă  14:41:56 (#1800505)

Provient du message de Kalilah Krynn
Parce que tu connais d'autres façons de les compter toi ?
Je comprends aussi que ton intention se rapproche de l'Ă©lision.
En quel cas ton vers devrait apparaître comme suit :

de-vant-ton-corps-sans-vie-je-m'pros-ter-ne-rai-nue

ou bien mĂŞme :

de-vant-ton-corps-sans-vie-je-me-pros-tern'-rai-nue

Si ce n'est pas le cas, je serai curieuse de connaître tes calculs à nuls autres pareils.

Tu n'es peut-être Barde Royale, pour le moment d'ailleurs, et ta participation au concours imminent sera certainement couverte de succès, eu égard à tes talents.

Cependant je peux te garantir qu'avec des théorèmes et postulats aussi révolutionnaires que ceux que j'attends, visant à faire disparaitre le "13" de nos systèmes de calcul, tu seras vite hissée au rang de Mathématicienne Impériale...

Par les cornes de Hoesh... un pamphlet...

Kali, incorrigible...


Bien femme, tu n'es pas si sotte que je le croyais. Mais s'il me plait de retranscrire mes poemes de manière plus littéraire que celle que tu m'offres, en laissant au lecteur la tache de déterminer les élisions, tu n'as rien à redire.

Quand à tes sarcasmes, Lefa, gardes les pour toi à présent. Je ne prétends pas être Barde, et encore moins mathématicienne, Selena m'en protège ! . Mais toi, à prendre tes airs de princesse crachant sur la plèbe, tu finiras par tomber de haut, Lefa, de très haut. Ravales ton égo, Lefa, tu n'es rien, et ne seras jamais rien d'autre que le jouet animé d'un vieux magicien lubrique.

Et mĂŞme si Selena te pardonnait, Femme, moi je ne le pourrais jamais.

Yyel Tinsha.

Par Kalilah Krynn le 13/7/2002 Ă  15:01:04 (#1800564)

Oui, oui... laisse le pardon aux Divinités, ce n'est pas humain que de pouvoir le faire...
On oublie tout au plus, on passe l'Ă©ponge, mais on ne pardonne pas.

Quelques précision cependant, c'est bien sur toi que je crache mon mépris, Lefa, toi et uniquement toi, pas sur ce que tu appelles "la plèbe".
La plèbe...
Rien qu'user de ce nom, c'est faire appel à tout ce qu'il y a de plus péjoratif...
Et qui c'est qui s'prend des airs de princesse ?
Alors avant de me prédire une longue chute doulouruse, comptes plutôt tes abbatis, de peur d'avoir à jouer aux oss'lets avec les tiens...
Moi je sais d'où je viens et je ne le renie pas, Bohémienne, et je ne regarde pas les autres avec mépris, sauf ceux qui ne font que le mériter.

Et comme disait l'autre...

Iss'na !

Kalilah, Bardesse plébéienne.

Cessez ! Ca va se lever !

Par Oanelle le 13/7/2002 Ă  23:02:34 (#1802004)



"ça va se lever!"
Les grenouilles me l'ont dit,
Et l'herbe verte dans le fossé, aussi
Écarquillant ses mille yeux, elle m'a dit:
"ça va se lever"
Pourtant le ciel est gris,
Pourtant le ciel est lourd.
J'entends tomber la pluie...
Ses gouttes rondes et bruyantes
s"Ă©crasent sur les toits,
Elles inondent tout ce qu'on voit.
"ça va se lever" Je te dis!

Le vent tord les grands arbres,
Il Ă©chevelle les petits
Qui tiennent leurs racines Ă  deux branches
Pour ne pas s'envoler aussi,
Comme leurs feuilles,
Qu'ils ont pleurées une à une
avant la pluie.
La tempĂŞte gronde,
Il fait presque nuit Ă  midi;
"ça va se lever!"

Sur la terre c'est la tourmente
Qui prend les hommes et les secoue,
Ils pleurent, meurent et tuent partout.
"ça va se lever"!
Un grand cyprès emmitouflé
Me l'a crié.
Regarde... au loi ... déjà ...C'est plus clair!
"ça va se lever, tout en douceur"


Patience!

*relance le débat*

Par Fizban Krynn le 16/7/2002 Ă  7:41:09 (#1811664)

*en extirpant du fond d'une caisse, un vieux tas de lettres jaunies, que des pigeons morts depuis tant d'années, ont jadis apporté.*

JOL Archives 1.0.1
Par Mind