Bienvenue sur JeuxOnLine - MMO, MMORPG et MOBA !
Les sites de JeuxOnLine...
 

Panneau de contrĂ´le

Recherche | Retour aux forums

JOL Archives

Un vieil homme prend sa plume et dit adieu

Par Konsou Mac Roeg le 30/6/2002 Ă  22:42:29 (#1736290)

Sa vie avait commencé il y a longtemps. Délaissé très jeune, il grandit doucement sur l’île d’Arakas. Mais un jour, un jour où il errait dans les rues vides et silencieuses de LightHaven, sa vie prit un nouveau tournant . . .

Sa vie vision de Syl se résumait à quelques parchemins qui avaient appartenus à sa défunte mère. Mais ce jour-ci allait marquer toute une vie. Quelques mages revêtant tous des toges toutes plus belles les unes que les autres. Se fondant dans la masse, il suivit le groupe vers le cercle de pierre, non loin de la tour des mages. Une première marche allait être grimpée. Pour la première fois il rencontra Sir Sarameen Wyan. Connaissance et puissance émanaient de cette personne qui fonda cette même soirée l’Eglise de Syl. Pour la première fois, Konsou suivit un enseignement religieux digne de ce nom auprès de Sir Sarameen et Sir Akael. Pour la première fois, il devient clerc de Syl.

Son éducation se poursuivit au côté d’Axelle Mac Roeg et de son mari, le grand Othar le Sombre. Première approche de la Magie des Ténèbres. Sa vision de Syl s’élargissait. Elle n’était plus Dame de la Magie, elle était aussi la Dame des Mystères.

Quelques temps plus tard, une nouvelle marche fut gravie. Syl envoya Dame Caedia pour guider les disciples de la Déesse. L’Eglise de Syl devient l’Ordre de Syl. Et le temps passa . . . et Caedia fut froidement tuée par Syl elle-même.

Et la rivière du temps continuait de s’écouler . . . Au détour d’un virage, Camelia, nouvelle envoyée de Syl apparut. L’ascension du jeune mage se poursuivait alors que l’age commençait à le frapper. Devenu Mage de l’Ordre de Syl, il continuait son chemin guidé par son mentor : AlphaEquinoxe.

Tic . . . Tac . . . Petit était devenu grand, sujet du Roy était devenu hors-la-loi. En l’espace d’une soirée, alors qu’il aidait les deux premiers grands syliens qu’il avait rencontré, il fut l’objet d’une plainte de la druidesse Gaia.

Et le temps passait . . . Après avoir fait escale sur Raven’s Dust, le Mage était parti sur StoneHeim, à l’abri des gardes. Petit était grand désormais, mais l’Ordre de Syl n’était plus. Dame Camelia avait disparu, abandonnant les syliens à leur triste sort.

Konsou était là, démoralisé, lassé et déçu . . . Konsou partit dans un voyage qui dura quelques années avant de remettre le pied dans la citée de StoneCrest, désormais aux mains de l’Alliance.

C’est à cet époque, usé par le temps, que Konsou gravit les dernières marches vers Syl. Son mentor avait disparu, désormais seul Eraelith, envoyé divin, pouvait le guider. C’est à cette même époque que fut fondé le Temple de Syl. D’abord simple initié, puis Gardien du Savoir, il était devenu un pilier du nouveau clergé. Mais un pilier bien fragile . . .

Alors qu’il était Gardien du Savoir depuis quelques temps, il déposa ce parchemin sur une plage de LightHaven où il avait trouvé quelques mois auparavant un portail vers le Temple de Syl . . .


En souvenir d’un temps passé, j’adresse ce parchemin aux clercs de la Dame du Savoir . .

Certains disent que les paroles sÂ’envolent, que les Ă©crits restent. Moi je dirais simplement que les hommes passent, et que les dieux restent.

J’ai accompli un bout de chemin avec vous. Vous m’avez confiance en me nommant Gardien du Savoir. Cependant mon corps est usé par le temps et ne peut supporter la charge que représente sa fonction de clerc.

J’ai pourtant essayé de faire de mon mieux, de réveiller cette foi qui sommeillait en vous. Mais mes forces se sont usées. M’unissant à Artherk dans la lutte contre l’Haruspice, je dois désormais recommencer une initiation. L’Oracle m’a donné un peu de la puissance divine, mais il a réduit à néant les efforts commencés dans la ville de LightHaven et a déchiré le grimoire écrit au cours d’une vie. Je ne suis désormais que l’ombre de moi-même, vivant dans un passé révolu.

Je dois avouer que je voyais encore dans le Temple de Syl les traces des clergés passés. Je vivais encore dans le passé, trompant le présent.

Je renonce donc Ă  ma fonction de Gardien du Savoir.

J’espère que certains sauront se réveiller et laisser leurs pulsions sanguinaires de côté pour se consacrer enfin pleinement à Syl. Je tiens cependant à m’excuser auprès des personnes qui m’ont fait confiance, une confiance que je ne mérite pas.

Puisse Syl réveiller la foi qui sommeille en vous . . .


Et voilà le parchemin déposé au sol. Un clerc était arrivé, une ombre partit. Konsou reprit le chemin des grandes routes, laissant les larmes coulées sur son visage. Larmes de joie, d’être délivré d’un fardeau, larmes de peine, d’avoir abandonné disciples et messager, divin se mêlaient sur son visage. Mais l’Oracle lui avait volé sa foi dans ce clergé, seule sa foi en Syl restait . . .

Du moins c’est ce qu’il pensait . . . Rejeté la faute sur un autre était la solution la plus facile. Mais quelque chose de plus profond l’avait blessé. Il ne savait pas encore quoi, mais peut-être que le futur lui ouvrirait les yeux . . .

N’ayant désormais plus guère de motif de vivre, il hésitait entre vie et mort. Regardant dans le fond de son sac le dernier souvenir du passé, son baton, il reprit la marche et son entrainement pour être prêt à lutter contre l’Haruspice s’il était encore vivant lors de sa venue . . .

Konsou le clerc était resté sur le bord de cette plage de LightHaven, et Konsou l’assoiffé de pouvoir se dirigeait vers les montagnes de Jarko . . .


___________________________

Konsou Mac Roeg,
Ainsi aurait pu parler, un ange aux ailes brisées.

Par Eskarina Ra Cpi le 30/6/2002 Ă  22:47:44 (#1736314)

La séraphine se promenant comme à son accoutumée dans la ville de Lighthaven, trouva une feuille volant au vent.
Elle la lut, une larme coula sur sa joue, mit le parchemin dans un repli de sa robe et envoya une pensée à son ami .


Puissiez vous retrouver vos dons, Konsou et nous revenir vite, car nous avons besoin d'un homme de votre envergure ...

D'un geste las, elle reprit sa route vers la maison familiale, appréhendant la réaction de son cher époux

Par Angel Mac Roeg le 30/6/2002 Ă  22:52:46 (#1736350)

Mon oncle...
Si je m'Ă©coutais je ferais tout pour te faire changer d'avis....
Mais c'est à toi de décider et saches que je comprends ton choix mais que je ressens néanmoins une grande amertume...
Bonne chance malgré tout dans la voie que tu as choisi de poursuivre...

Re: Un vieil homme prend sa plume et dit adieu

Par Olorino le 30/6/2002 Ă  22:55:44 (#1736360)


Ainsi aurait pu parler, un ange aux ailes brisées.


Ces quelques mots seuls réussissent à m'envahir d'une grande nostalgie... tirés de l'oeuvre d'un Grand.

Juste un mot: abandonnne ta vaine lutte tant qu'il en est encore temps... jeune petit-neveu.

Par Tragman le 1/7/2002 Ă  11:01:07 (#1738363)

*un revenant de passage sur Althéa*

Ainsi, toi aussi, mon neveu...

Je ne peux pas te demander de rester, étant donné que j'ai depuis longtemps délaissé Althéa afin de me consacrer plus à la prière.

En espérant que ton choix soit le bon...
Que les dieux te protègent!

.....

Par Angelius Primus -Sc le 1/7/2002 Ă  11:40:53 (#1738574)

Je vois que vous aussi, cher Konsou que l'avenir Change ainsi que les chemins que nous empruntons, vous avez cependant pris une bien autre que moi même, ainsi dire que votre nouvelle état, ne va pas pour le moins qu'on puisse dire faire progresser les anciens croyances que nous avions partager, tournons la tête vers l'avenir, et je vous souhaite, tous de même bon courage dans les batailles contre le sombre, un combat hélas à laquelle je vais assister de loin.


En venant sur ce monde rien ne lui manquait...
... en partant de ce monde rien ne lui manquera

Par Rhakim Solari le 1/7/2002 Ă  21:29:50 (#1741398)

Konsou, je comprend ta décision, et je la trouve justifiée...

Mais dis toi qu'il te reste encore beaucoup de choses Ă  accomplir pour Syl, et nous avons du travail en retard...

Par AĂ«randis le 1/7/2002 Ă  21:54:30 (#1741477)

Puissiez vous atteindre votre but enfant de la dame des mystère.

PS:

il fut lÂ’objet dÂ’une plainte de la druidesse Gaia


Gaïa n'est pas une druidesse, mais une dryade, enfant de Vielh, un être se rapprochant de ce que vous appelez les envoyés de vos dieux.

JOL Archives 1.0.1
Par Mind